Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[France] Armée de l'Air et de l'Espace


Henri K.
 Share

Recommended Posts

24 minutes ago, Teenytoon said:

C'est surtout que pendant longtemps les merdias ont entretenu l'idée qu'un drone pouvait tirer seul, sans intervention humaine, tel robocop.

Sauf que ce n'est pas par hasard c'est parce que l'USAF l'avait demandé ... Ca à fait un scandale qu'en les parlementaire US on demandé une commission d'enquete ... mais ca n'a pas suffit ... aujourd'hui l'USAF utilise "l'IA" pour décider des cibles à engager ... mais chut.

Un exemple récent https://www.airforcemag.com/ai-algorithms-deployed-in-kill-chain-target-recognition/

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Teenytoon a dit :

 les merdias

C'est fait exprès ou c'est une savoureuse faute de frappe ? :biggrin:

Il y a 11 heures, g4lly a dit :

aujourd'hui l'USAF utilise "l'IA" pour décider des cibles à engager ... mais chut.

Ils en sont à l'identification, mais c'est toujours un bonhomme qui appuie sur le bouton. Ca ne change pas grand chose sur le principe, mais en cas de bavure il y a un nom sur la feuille de match.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Une bonne nouvelle, ayant de mon côté toujours trouvé cette BA de CAYENNE sous développée par rapport aux enjeux spatiaux français d'abord, européens aussi 

https://www.air-cosmos.com/article/dfense-des-projets-pour-faire-grossir-la-ba-367-de-cayenne-25499

Depuis plusieurs années, l’Armée de l’Air et de l’Espace densifie son dispositif en Outremer, de quoi créer des porte-avions naturels aux quatre coins du globe

Doubler la surface de la BA 367 de Cayenne...  Après Nouméa et Papeete qui ont vu leurs capacités d’accueil renforcées (carburant, munitions), c’est Cayenne qui pourrait suivre... La BA367 va aussi entamer la construction d’un centre de contrôle militaire

faire évoluer son infrastructure pour les hélicoptères, avec l’arrivée de quatre Airbus H225 plus gros que les cinq Puma actuels, à l’horizon 2024

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Haute intensité : L’aviation de combat française présente des fragilités qui peinent à se réduire

http://www.opex360.com/2021/11/02/haute-intensite-laviation-de-combat-francaise-presente-des-fragilites-qui-peinent-a-se-reduire/

- Le niveau d’engagement opérationnel a un impact direct sur la capacité de l’armée de l’Air et de l’Espace à former et entraîner les équipages de manière organique, c’est-à-dire sur la préparation opérationnelle + des retards de formation des jeunes personnels navigants de 3 à 12 mois selon les flottes

- Un autre point d’attention est la disponibilité des avions (évoquée dans le fil Rafale sous l'impulsion de FAFA)

-  Il y a la question du nombre d’avions pouvant être engagés (Rafale canibalisés, ou vendus à la Grèce et à la Croatie( pas encore signé) --> l’ambition 2030 définie par la LPM, il n’est pas certain qu’elle soit atteinte. En clair, l’AAE ne devrait pas disposer de 185 Rafale comme convenu

- Les « équipements de mission continuent de représenter une source de fragilité, essentiellement en raison de leur trop faible quantité »

- Forte tension sur les stocks de munitions, alors même que ceux-ci étaient en cours de constitution, suite aux missions effectuées au Levant et en BSS». Et même si des commandes ont été passées pour recompléter les stocks, ceux-ci demeurent insuffisants, « notamment dans un contexte de haute intensité » une conséquence étant que le faible nombre de munitions (y compris missiles air-air) empêche les équipages de s’entraîner à les employer

Donc croisons les doigts pour qu'il n'y ait pas d'engagement majeur à courte - moyenne échéance

 

Edited by Paschi
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Clairement niveau AAE et Marine Nationale, nous n'avons malheureusement pas les moyens de nos ambitions concernant un engagement de "Haute Intensité".

Gageons que la montée en puissance du budget des Armées jusque 2022 (voire plus si affinités comme s'est engagé le PR) permette de gommer ces insuffisances.

Edited by Stinger
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Témoignages de pilotes de chasse au musée de l'aviation de Corbas

Jocelyn Lardy filme les témoignages de nombreux pilotes de chasse qui se retrouvent aux commandes de leurs jets au musée Clément Ader de Corbas. Les souvenirs remontent, souvent drôles ou émouvants mais toujours passionnants. Jocelyn Lardy est membre de EALC, l'association qui gère le musée aéronautique Clément Ader de Corbas près de lyon, il est aussi peintre et l'un de ses sujets de travail est l'aéronautique, vous pouvez voir son travail sur son site http://sjlardy.free.fr

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Dans cet article d'OPEX360 http://www.opex360.com/2021/11/08/lallemagne-envisage-denvoyer-six-avions-eurofighter-dans-la-region-indo-pacifique-en-2022/ sur l'envoi de six Typhoon de la Luftwaffe pour l'exercice "Pitch Black" en 2022, j'ai trouvé ce passage concernant l'AAE :

 

L’envoi envisage de six Eurofighter Typhoon allemand en Australie fait écho à la participation de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] à l’édition 2018 de l’exercice Pitch Black. Pour rappel, trois Rafale B, un A400M Atlas, un Airbus A310 et avion ravitailleur C-135FR avaient été déployés dans le cadre de la mission « Pégase »

Puis, cette année, l’AAE a de nouveau envoyé une formation [3 Rafale 2 A400M et 2 A330 MRTT, ndlr] dans la région Indo-Pacifique [mission Heifara-Wakea ]. En 2022, il n’est pas certain que la France envisage de participer de nouveau à l’exercice Pitch Black étant donné la « rupture de confiance » avec l’Australie, après l’annulation par Canberra de l’achat de 12 sous-marins océanique auprès du français Naval Group. En revanche, pour l’année suivante, il est question de « projeter » 20 Rafale et 10 A330 MRTT à 20.000 km de distance.

 

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Je ne sais pas si c'est une question sensible ou dont la réponse est classée "secret défense", mais est-ce que vous savez quelle escadrille (ou base aérienne) est chargée de la défense et de la protection aérienne de la région parisienne et de son agglomération ?

Un grand merci !

 

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Kiriyama a dit :

J'ai trouvé la base aérienne 117, mais elle est fermée depuis quelques années :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Base_aérienne_117_Paris

On y apprend que Sarkozy y a fait son service militaire en tant que balayeur

Citation

Nicolas Sarkozy y effectue son service militaire en 1978, où il appartient au Groupe rapide d'intervention (GRI), chargé, entre autres tâches générales, de surveillance et de nettoyage

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

On y apprend que Sarkozy y a fait son service militaire en tant que balayeur

On comprend mieux son appétence pour le Kärcher...

On n'est pas vendredi? -> [] 

Edited by emixam
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

  

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Bonsoir,

Je ne sais pas si c'est une question sensible ou dont la réponse est classée "secret défense", mais est-ce que vous savez quelle escadrille (ou base aérienne) est chargée de la défense et de la protection aérienne de la région parisienne et de son agglomération ?

Un grand merci !

C'est la mission remplie par la Posture Permanente de Sûreté (PPS). La PPS comprend l'ensemble du maillage radar en France, le CNOA,  les contrôleurs aériens militaires, les différents espaces aériens contrôlés, les opérateurs de surveillance aérienne, les escadrons de défense sol-air, les Dispositifs Particuliers de Sûreté Aérienne, les avions et hélicoptères qui prennent la PO, les avions et hélicoptères dont les équipages possèdent la qualification MASA, les AWACS et leurs équipages, les ravitailleurs en vol, et même parfois les Rafale Marine.

Il n'y a donc pas d'escadrille/dron chargé en particulier de la défense et de la protection de la région parisienne et de son agglomération. Mais celui qui en est le plus proche est l'escadron d’hélicoptère Parisis.

Comme l'a dit Pascal, c'est l'affaire de tous.

Edited by Oxcart
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Je vais reposer ici une série de questions que j'avais posée il y a quelques mois à ATE sans obtenir de réponse:

Depuis le début des années 70 on a connu cette problématique de l'intrusion très haute vitesse (SR-71, MiG-25, MiG-31), et il est de notoriété publique qu'on a bien galéré à y faire face. Pour autant nous avons suivi la tendance qui voit les vecteurs d'interception accorder de moins en moins d'importance à la vitesse, au point qu'au retrait des -5 la France ne comptera plus d'appareils bisoniques (et on nous glisse ici ou là que la vitesse réelle exploitable du Rafale en opération est au moins 10% inférieure aux M1.8 annoncés. Notre défense Sol/Air est elle suffisante (portée/délai de détection, d’acquisition et d'engagement) pour traiter de tels profils de vol? 

- Y a-t-il un trou dans la raquette? Un Aster 30 peut-il suffire à interdire un espace aérien sensible à un avion ennemi en THA THV?

- Considère-t-on que les avions concernés n'étant pas fait pour l'attaque au sol il n'est pas prioritaire de les dissuader de violer notre espace aérien?

- Avec l'arrivée à court terme de vecteurs d'attaque hypersoniques, qu'a-t-on dans les tiroirs pour faire face? 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Felixcat a dit :

Je vais reposer ici une série de questions que j'avais posée il y a quelques mois à ATE sans obtenir de réponse:

Depuis le début des années 70 on a connu cette problématique de l'intrusion très haute vitesse (SR-71, MiG-25, MiG-31), et il est de notoriété publique qu'on a bien galéré à y faire face. Pour autant nous avons suivi la tendance qui voit les vecteurs d'interception accorder de moins en moins d'importance à la vitesse, au point qu'au retrait des -5 la France ne comptera plus d'appareils bisoniques (et on nous glisse ici ou là que la vitesse réelle exploitable du Rafale en opération est au moins 10% inférieure aux M1.8 annoncés. Notre défense Sol/Air est elle suffisante (portée/délai de détection, d’acquisition et d'engagement) pour traiter de tels profils de vol? 

- Y a-t-il un trou dans la raquette? Un Aster 30 peut-il suffire à interdire un espace aérien sensible à un avion ennemi en THA THV?

- Considère-t-on que les avions concernés n'étant pas fait pour l'attaque au sol il n'est pas prioritaire de les dissuader de violer notre espace aérien?

- Avec l'arrivée à court terme de vecteurs d'attaque hypersoniques, qu'a-t-on dans les tiroirs pour faire face? 

Je dirais qu'à mon avis

1-Oui ASTER 30 sait faire, après que l'intercepteur soit à M1.8 ou à M2.2 ne change pas grand chose, ce qui compte c'est le délai de réaction laissé après détection

2-Non la violation de l'espace aérien reste ce qu'elle est - non acceptable

3-Voir 1

Le bémol ... cest incursion SR-71/Mig 25 et autres étaient le fait d’appareils de reconnaissance (nous faisions un peu la même chose avec les Mirage IV ...) aujourd'hui ce type de profil de mission tend à devenir obsolète avec les satellites

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, DEFA550 a dit :

PS: La vitesse réelle exploitable en opération avec un Mirage 2000 est Mach 1.6.

Quand on se souvient des ressources qu'on a investi pour pouvoir revendiquer cette capacité bisonique avec le Mirage III (et comme cette prouesse constituait l'argument fort du contrat Australien de l'époque), c'est presque crispant de voir comme cette approche est désavouée par la défense moderne.

Est-ce vraiment le cas d'ailleurs ou ça a plus à voir avec la vision "temps de paix" du contrat opérationnel qui veut qu'on évite de faire ce qui est coûteux quand ce n'est pas impérieux?

il y a 16 minutes, pascal a dit :

Je dirais qu'à mon avis

1-Oui ASTER 30 sait faire, après que l'intercepteur soit à M1.8 ou à M2.2 ne change pas grand chose, ce qui compte c'est le délai de réaction laissé après détection

2-Non la violation de l'espace aérien reste ce qu'elle est - non acceptable

3-Voir 1

Le bémol ... cest incursion SR-71/Mig 25 et autres étaient le fait d’appareils de reconnaissance (nous faisions un peu la même chose avec les Mirage IV ...) aujourd'hui ce type de profil de mission tend à devenir obsolète avec les satellites

Les satellites, j'ai l'impression d'entendre de plus en plus souvent que c'est eux qui seront vite obsolètes en cas de conflit généralisé (arme anti-satellites, micro-satellites "sucide", capacité de défense ou d'évitement faible voire nulle). N'étant pas compétant je ne peux pas dire si c'est vrai, mais à mon avis on ne peut pas balayer la nécessité d'être capable de collecter du renseignement par les airs.

Link to comment
Share on other sites

  • Henri K. changed the title to [France] Armée de l'Air et de l'Espace

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,957
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Lexpat
    Newest Member
    Lexpat
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...