Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ZEE française La France d'Outre-mer et son voisinage


Recommended Posts

il y a une heure, Rochambeau a dit :

A vrai dire, je parle de la capacité de soft-power et hard-power que pourrait projeter la France dans l'océan Indien et voir Pacifique grâce à ces département d'Outre, pas du découpage administratif. Si effective le département et Région de la Réunion concentre des administrations comme la TAAF, c'est un rôle purement franco-français. La France n'utilise pas cette positions géostratégique, voir même son monopole dans certain domaine, pour jouer un rôle majeur dans l'océan Indien et dans les organisations de la région.

La Réunion est la "capitale" par défauts car c'est un département français qui possède de solide moyen d'intervention, ce qui n'est pas le cas des Comores et Madagascar qui comptent parmi les pays les plus pauvre au monde (et qui se sont réjouie récemment de l'arrivé de fond chinois pour refinancer leur faillite), les Seychelles sont trop petite et peu peuplé pour avoir un rôle majeur ... En fait seul l'île Maurice brille dans le coin grâce à de solides compétences dans le domaine de la finance, un bon tissu industriel (en difficulté à cause de la concurrence chinoise et indienne) et en étant un membre du Commonwealth. Mais elle n'a pas non plus les moyens militaire d'agir dans cette zone du monde ! A la limite on peut parler des anglo-états-uniens qui de par leur position à Diego Garcia assurent une forme de sécurité militaire.

Pour les Jeux des îles de l'océan Indien, on entre dans le domaine du folklore à ce niveau ... quand on voit le peu de moyen mis en place pour l'organisation de l'évènement, qui influe grandement sur la listes des compétitions ! Ce qui est logique car la majorité des pays adhérents sont soit pauvres ou n'ayant pas les moyens. D'autant que la Réunion ne joue pas le beau rôle dans cette histoire de jeux des îles, car la région abuse ouvertement de son statut de département français pour imposer des athlètes qui ne sont pas réunionnais. Sans parler des contorsions régionalo-financiero-égo de mon cul lorsque il à fallu intégrer Mayotte dans les jeux, ou encore une fois les Réunionnais ont brillaient par leur égocentrisme ! 

Et la présence de la France dans la Commissions de l'océan Indien remonte certes depuis les années 80, mais les chose on commencé à bouger que depuis 2018 ! C'est assez récent que cette commission met en place des plans commun, comme un accord de sécurité maritime qui a été conclu en 2018. (mais la France n'en fut pas l'initiateur) Encore une fois ce n'est que depuis Macron que la France commence à voir son regard changer les département d'Outre mer. Pareil pour le domaine de la télécommunication, ce n'est que très récemment que les membres ont signé des accord commun sur la gestion des câbles sous-marins

 

Quand j'ai pris ma retraite en 2012, j'ai décidé de consacrer du temps a essayer de comprendre les implications de la notion de ZEE. Passionné de "grands travaux d'aménagement" j'étais intrigué par la dimension du chantier de réalisation de la "Nouvelle Route du Littoral".

Cela m'a incité a commencer mes recherches par "La France de l'Océan Indien", c'est le titre d'une conférence que j'ai rédigé.

Au delà de la "Nouvelle Route du Littoral", j'ai pris conscience des "travaux d'Hercules" réalisés à La Réunion par la réalisation du "Tunnel du Basculement des Eaux" et de la "Route des Tamarins"......

La proportion gigantesque de ces réalisations et le signe que La Réunion est érigée en véritable "Capitale" française en Océan Indien.

Cependant, il reste évident que ces travaux d'hercules ne sont que le début d'un plan beaucoup plus large.....quelques mystères restent pour moi en suspens....comme l'achèvement de La Nouvelle Route du Littoral. Je ne peux éviter de soupçonner que ce qui constitue un "mystère" à mes yeux concerne

l'éventuelle coordination entre l'achèvement de cette route et le choix du mode d'extension de la capacité portuaire de la Réunion....mais ce n'est que mon interprétation.

L'effort consacré à la mise à niveau de la Réunion pour le rôle "stratégique" auquel elle est destinée, doit maintenant s'étendre à l'île de Mayotte pour hisser ses infrastructures et ses ressource en eau à un niveau approprié.

J'ai consacré beaucoup, vraiment beaucoup de temps a étudier en détail les différents aspects de l'histoire et du devenir prévisible de l'Océan Indien......

Puis j'ai basculé mes recherches vers "La France des Caraïbes".....sans prendre garde qu'entre l'Ocean Indien et les Caraïbes.......il y a l'Afrique !!!!!

Evidemment, j'ai encore investi beaucoup plus de temps. Mon attention a été particulièrement attirée par les "ombilicales" qui relient ces espaces, l'Océan Indien, l'Afrique, les Caraïbes et la Métropole.

Actuellement, j'en suis a surveiller attentivement les évolutions des infrastructures et entreprises de logistique qui relient la Métropole au monde et à ses outre mer en particulier.

Donc, j'hésite toujours a répondre sur le sujet "outre mer" sans être tenté de rédiger des post aussi importants que des livres :biggrin:

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, mayamac a dit :

Sans faire d’analyse (géo)stratégique dont je ne suis pas capable, le problème de la Nouvelle Route du Littoral n’a pour moi que peu de rapport avec le port.

C’est une bête question de courage politique. L’ancien président de Région qui a été sorti lors des dernières élections après deux mandats avait lancé ce projet. Il avait été élu en promettant d’annuler le projet de tram-train lancé par son prédécesseur, le communiste et célèbre Paul Verges (frère de Jacques l’avocat). En passant, ce marché de tram-train était signé et attribué, l’annulation à couté qqs millions d’€ à la collectivité. Et aujourd’hui on aurait déjà ce tram train entre l’aéroport et Saint Paul.

Donc il a annulé le tram-train et lancé la nouvelle route du littoral (route qui a un réel intérêt sécuritaire car la falaise qui surplombe la route actuelle s’effondre régulièrement). Sauf que les transporteurs qui ont un réel pouvoir de nuisance (blocage des routes facile) ont exigé qu’une partie de la NRL soit faite en remblais dans la mer (et pour cela on a besoin des camions des transporteurs) au lieu d’un viaduc dans la mer. C’est là que le courage  politique a manqué, et au lieu de dire merde aux transporteurs, on a décidé de faire une partie de la route en viaduc (termine aujourd’hui et sur laquelle on roule en partie depuis qqs semaines) et une partie de la route en remblais (non commencé). Sans parler du fait que jeter des millions de m3 de roche dans l’océan, ça paraît aberrant.

A cela s’est ajouté le fait qu’il n’y a pas assez de matériaux sur l’île, que les procédures d’ouverture de nouvelle carrières ont été retoquees  par la Deal  (toute puissante à la Réunion) et des collectifs de riverains, ben il manque 2/3 km pour finir la NRL. Et il n’y plus de planning de fin de travaux. 
Le plus simple est de continuer en mode viaduc, mais il faut faire de nouvelles études, de nouveaux marches de travaux, à mon avis ca prendra au moins 5 ans, je table sur 10 ans.

gestion de projet honteuse et catastrophique

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/une-vue-de-l-espace-de-la-reunion-en-or-et-de-maurice-en-argent-1018912.html

Pour te répondre, je poste le lien comportant une photo satellite de nuit de l'île de la Réunion pour bien comprendre les problématiques physiques a résoudre.

La présence humaine sur l'île de la Réunion a la forme d'un fer à cheval. Dans la partie ouverte du "fer à cheval" se situent le volcan actif avec ses coulées vers la côte maritime limitant les implantations humaines.

Au sommet du "fer à cheval" il y a une zone sombre (entre St Denis et la Possession) matérialisant l'obstacle de la falaise a longer pour rejoindre les deux côtés de l'île physiquement séparés.

En observant l'île sous l'angle "stratégique", on constate que l'accès principal maritime de l'île se fait par les deux ports creusés en surface interne dans le cône de déjection de la rivière des galets, sur le côté Ouest-Sud du "fer à cheval".

La capitale de l'île et l'aéroport "intercontinental" se situent sur le côté Nord-Est du "fer à cheval".

Sous l'angle du rôle de capital stratégique de l'île de La Réunion, la solution tram-train ne résolvait que l'aspect local des besoins des habitants de l'île mais pas les problèmes de circulation énergétiques (entre autres) entre les deux morceaux de l'île.

Je ne suis pas dans la confidence des stratèges planificateurs à moyen et long terme, mais il me semble évident que la capacité portuaire de l'île est encore très en dessous du rôle qu'elle sera amené a jouer.....de même que ses capacités aéroportuaires.

Bien entendu, j'ai suivi presque au le jour le jour la saga des bisbilles soulevées par les diverses réalisations pour hisser les infrastructures de l'île au niveau de son rôle destiné.

Edited by capmat
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Ah, la grande saga du rail réunionnais. Le Tram-Train a été annulé au profit d'une nouvelle route car le niveau de congestion automobile a été estimé insuffisant, l'air était encore beaucoup trop pur...

Puis il a été relancé, sous le nom d'Écorail. La première ligne devait entré en service en 2022, c'est à dire maintenant. Sauf que... il y a eu des contretemps et des changements de plans. Maintenant c'est le "Run Rail" dont la première ligne devrait entrer en service en 2024.

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/run-rail-premier-troncon-reliant-saint-denis-sainte-marie-attendu-2024-688598.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, capmat a dit :

La capitale de l'île et l'aéroport "intercontinental" se situent sur le côté Sud-Est du "fer à cheval".

Euh SE  sur la photo mais en réel ... Nord légèrement Est ? non ? 

Edited by Bechar06
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

17 minutes ago, Bechar06 said:

Euh SE  sur la photo mais en réel ... Nord légèrement Est ? non ? 

Oui (St Denis, la plus grande ville des DOM TOM et sa banlieue). A noter que Ségo avait donné un passe droit à la nouvelle route du littoral malgré l'opposition du conseil écologique (ou autre instance officielle du genre)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Bechar06 a dit :

Euh SE  sur la photo mais en réel ... Nord légèrement Est ? non ? 

Tu as raison, j'ai inversé le sens de la diagonale séparant l'île en deux parties. J'ai corrigé dans le texte.

 

 

 

Problématique d'infrastructure : Port de Tahiti.

https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/creusement-de-la-passe-le-report-du-chantier-a-2027-menace-40-des-importations/

Edited by capmat
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, prof.566 a dit :

Oui (St Denis, la plus grande ville des DOM TOM et sa banlieue). A noter que Ségo avait donné un passe droit à la nouvelle route du littoral malgré l'opposition du conseil écologique (ou autre instance officielle du genre)

J'imagine que c'est l'Autorité Environnementale du CGEDD. Voici l'avis rendu : http://80.69.213.183/IMG/pdf/11094-IDPP2-11-10-2919-AvisAE_RouteLittoralReunion_cle08b3c6.pdf

L'AE n'a pas capacité à s'opposer. Mais ses recommandations (lire notamment p. 3) sont dans le cas présent assez parlantes. Ah... avec Ségo, on n'est effectivement pas dans l'écologie punitive.

 

 

Edited by Skw
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

https://www.iris-france.org/171521-protection-des-fonds-marins-entre-realisme-environnemental-et-interets-geopolitiques/ (16 novembre 2022)

L’annonce du Président Macron de « [soutenir] l’interdiction de toute exploitation des grands fonds marins » est une agréable surprise.

Le projet d’interdiction de l’exploitation remet également en cause la Stratégie nationale pour l’exploration et l’exploitation des ressources minérales dans les grands fonds marins présentée lors du Comité interministériel de la mer (CIMer) de 2021 et qui devait permettre à la France de comprendre les enjeux et la faisabilité de l’exploitation des fonds marins. Le rapport Levet, à l’origine de cette stratégie, percevait entre autres dans l’exploitation un levier économique opportun et une réponse aux besoins en métaux, justifiant ainsi de « valoriser toute ou partie d’une filière exploration/exploitation qui soit pertinente sur le plan économique et géostratégique » (2021, p.16).

Enfin, dans le contexte plus large de la stratégie française sur l’Indo-Pacifique, cette déclaration rapproche la France des États du Pacifique dans une voie résolument différente de celle proposée par les États-Unis ou la Chine. Ce point de convergence s’inscrirait dans une dynamique d’autant plus intéressante : en allant plus loin que les États insulaires qui prônaient un moratoire, c’est-à-dire une pause de précaution limitée dans le temps, la France se place comme figure à rejoindre et à suivre en proposant une interdiction définitive de l’exploitation.

https://www.telerama.fr/debats-reportages/cop-27-macron-dit-non-a-l-exploitation-miniere-des-oceans-au-moment-ou-elle-va-commencer-7012937.php (13 novembre 2022)

Le sujet vient en effet de connaître un soudain coup d’accélérateur : le 12 octobre, l’entreprise canadienne TMC a effectué un premier test d’extraction de « nodules polymétalliques » (des concrétions rocheuses riches en métaux, déposées sur le plateau océanique), à plus de 4 000 mètres de profondeur, dans les eaux internationales de la zone dite de Clarion-Clipperton. Cette zone de fracture géologique située à l’est du Pacifique, longue de plus de 7 000 kilomètres, s’avère particulièrement riche en ressources minérales. Qui sont convoitées depuis des années par plusieurs pays et firmes industrielles canadiennes, australiennes, mais sur un mode qui restait jusqu’à présent strictement virtuel. Car on ne dispose pas facilement des outils et capitaux nécessaires à une telle extraction… En parvenant, grâce à un véhicule à chenilles amphibie et un système de colonne montante, à prélever 14 tonnes de ces nodules en seulement une heure, TMC a relevé le défi. Une bascule technique et symbolique vient donc d’avoir lieu, qui signifie la possible ouverture d’une boîte de Pandore, et une potentielle « ruée vers l’or ».

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

(outremers360)

La Région Guadeloupe dénonce une cyberattaque «de grande ampleur»

La Région Guadeloupe a porté plainte suite à une «cyberattaque de grande ampleur», précisant avoir interrompu tous ses réseaux informatiques pour protéger ses données. «

Par mesure de sécurité, tous les réseaux informatiques ont été interrompus afin de protéger les données et un diagnostic est en cours», a indiqué la région dans un communiqué lundi. «Un plan de continuité des services est mis en place pour assurer les missions de services publics», précise l'entité locale, qui ajoute avoir déposé plainte et envoyé une notification à la Cnil.

Dans une communication interne, envoyée aux agents en fin d'après-midi et consultée par l'AFP, les autorités régionales indiquent qu'une cellule de crise a été installée et recommande aux agents de redoubler de vigilance. La région a indiqué collaborer avec l'agence de sécurité nationale des systèmes d'information, la police nationale et la gendarmerie.

La Région s'ajoute à la liste des entités locales touchées ces derniers mois par des attaques informatiques, après l'hôpital de Corbeil-Essonnes en août, la ville de Caen fin septembre, le département de Seine-Maritime en octobre et celui de Seine-et-Marne en novembre. En Essonne, une rançon de 10 millions de dollars, ramenée ensuite à un ou deux millions de dollars, selon les sources, avait été demandée au centre hospitalier.

 

  • Thanks 1
  • Sad 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 20/11/2022 à 17:45, Wallaby a dit :

L’annonce du Président Macron de « [soutenir] l’interdiction de toute exploitation des grands fonds marins » est une agréable surprise.

Je ne trouve pas. Les nodules polymétalliques étaient une planche de salut pour notre fourniture en terres rares.

Et ça n'empêchera pas un paquet de gens de venir se servir dans nos ZEE comme le montre ton article... Que peut-on y faire?

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Patrick a dit :

Et ça n'empêchera pas un paquet de gens de venir se servir dans nos ZEE comme le montre ton article... Que peut-on y faire?

La zone Clarion-Clipperton fait 7240 km de long ( https://www.britannica.com/place/Clipperton-Fracture-Zone ). Elle est donc plus large que notre ZEE qui fait à peu près 2*200*1,852=740,8 km de diamètre.

640px-Location_of_the_Clarion_Clipperton

Edited by Wallaby
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

La zone Clarion-Clipperton fait 7240 km de long ( https://www.britannica.com/place/Clipperton-Fracture-Zone ). Elle est donc plus large que notre ZEE qui fait à peu près 2*200*1,852=740,8 km de diamètre.

640px-Location_of_the_Clarion_Clipperton

Et, sans y envoyer "directement" un navire dessus, on peut quand même y exercer une surveillance satellite ???

Ceux qui voudront y gratter des nodules auront des navires caractéristiques ainsi que des routes/vitesses différentes des navires commerçiaux qui transitent (sans parler de l'AIS qui identifie ces navires).

 

Bref, ce sera possible de savoir qui braconne ces nodules

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Wallaby a dit :

Ce n'est pas du braconnage, tant qu'il n'y a pas un traité international du type traité de l'antarctique interdisant cette extraction...

oui, enfin, ...

heu, Clipperton, c'est la France. Nous avons une ZEE autour longue de 200 nautiques de rayon et tout ce qui est dedans est à nous, et pas aux autres.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Île_Clipperton

 

et, là, seconde moitié de la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_économique_exclusive

 

 

donc, que des pays se servent dans les eaux internationales, si aucun traité ne l'interdit, c'est une chose, mais, dans notre jardin, ce n'est pas pareil

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, christophe 38 a dit :

Nous avons une ZEE autour longue de 200 nautiques de rayon

Et dont je viens de calculer le diamètre, n'ayant pas oublié mes cours de mathématiques de cours élémentaire :

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

notre ZEE qui fait à peu près 2*200*1,852=740,8 km de diamètre.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, fraisedesbois a dit :

 

je pense que le collectif se trompe de cible : pour la présidentielle, pour les deux tours, c'est le RN qui est sorti majoritaire...

 

 

et, sinon, on fait quoi, contre des gosses de 12 ans, en moyenne, qui jettent des galets (et qui sont précis) ...

ils ne parlent pas le français, sont illettrés, pas de parents sur place ou alors tellement dépassés par les évenements...

bref, pas accessibles aux sanctions

 

on tire ?

on les renvoie aux Comores ? et si les Comores refusent leurs ressortissants, on fait quoi ??

  • Confused 1
  • Sad 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

je pense que le collectif se trompe de cible : pour la présidentielle, pour les deux tours, c'est le RN qui est sorti majoritaire...

 

 

et, sinon, on fait quoi, contre des gosses de 12 ans, en moyenne, qui jettent des galets (et qui sont précis) ...

ils ne parlent pas le français, sont illettrés, pas de parents sur place ou alors tellement dépassés par les évenements...

bref, pas accessibles aux sanctions

 

on tire ?

on les renvoie aux Comores ? et si les Comores refusent leurs ressortissants, on fait quoi ??

je m'autocite, je sais, c'est mal...

 

mais, étant sur place, en quand meme un peu concerné,

ce que je vois, c'est que l'Etat est mauvais !

Nous sommes restés à Mayotte apres le referendum, pour faire la nique aux communistes et aux Russes qui s'installaient à Mada.

Ensuite, nous avons perçu un interet à notre présence dans le canal du Mozambique et au porte avions que représentait Mayotte.

 

L'Etat n'a jamais voulu prendre en choses en pleine main ; cela fait des années (dizaines) que le recensement est bidonné, que l'appareil scolaire, social, sanitaire est en dessous de tout !

 

Le droit du sol ne s'applique pas à Mayotte, mais nous nous entetons à scolariser des enfants non français et qui ne le seront jamais ; regardez les articles de presse qui parlent du niveau scolaire...

demandez vous pourquoi les profs ne veulent pas venir, pourquoi les soignants ne veulent pas venir...

 

Nous subissons, cette année, depuis début novembre (l'an dernier, c'etait depuis la mi aout, jusque mi janvier 2022) au moins 2 coupures d'eau hebdomadaires ; il y a trop de consommateurs par rapport à la production et ce n'est pas parti pour évoluer dans le bon sens, au moins jusqu'en 2026 à minima ; la piste longue ?? en reve !!!!

Citation

Entre temps, le nouveau volcan sous-marin FANI MAORE, situé à 50 km à l’est de Petite-terre a livrée une partie de ses nombreux secrets et selon les scientifiques :
* Les îles de l’archipel de Mayotte sont s’enfoncer de plus de 2,28 mètres d’ici à 100 ans.

dans la presse locale d'avant hier : https://lejournaldemayotte.yt/2022/11/24/tribune-la-piste-longue-entre-arlesienne-et-chimere/  

(ne cherchez pas, nous sommes sur une chambre magmatique, celle qui a donné naissance au volcan (il fait 5 km de diametre et a poussé de 800 m en 3 mois) ; il y a bien un moment où ça va collapser.

 

donc, pour en revenir à ces jeunes enfants, parfois instrumentalisés par des adultes, pas forcément clandestins, ceux là, quelle peut etre la réponse adaptée ?

bien entendu, nous n'allons pas leur tirer dessus ! tuer des gosses de 12 ans, meme en legitime defense, ....

 

donc, on fait quoi ?

 

en attendant, ils rentrent dans les domiciles, agressent, mutilent, volent, incendient...

  • Thanks 2
  • Sad 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, christophe 38 a dit :

je m'autocite, je sais, c'est mal... (...)

pas de soucis, c’est ma faute.

nombreux sont tes messages qui suscitent en moi (et en beaucoup d’entre nous j’en suis sûr) de vives émotions de tristesse, de colère, d’incompréhension, d’impuissance rageuse.

Ce qui fait que je me trouve incapable d’élaborer des réponses à ces messages. D’autant moins, que je n’ai pas d’idées, de « force de proposition ». C’est la m….

mode lâcheté: Heureusement que je ne suis pas en charge :unsure:

J’en suis réduit à réagir par des émojis. Et je suis désolé si tu as l’impression de soliloquer.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Bâton merdeux pour les politiques qui ne se pencheront sur la question que contraints et forcés. 

Les maires, a défaut des habitants, devraient poursuivre l'Etat nommément le ministre de l'Intérieur en justice pour manquement à ses obligations, déni d'exercice et injonction de traitement du dossier avec mise à l'ordre du jour a l'AN. A l'origine le deal était ou présenté comme tel, on vous désarme et nous assurons votre sécurité. Contrat caduque.

Comment osent ils mettre une population, des FdO locales dans une telle merde et ne pas s'en soucier plus que ca. Ils attendent quoi? Un drame? des lynchages? Une révolte?

Quel image renvoie t-on à notre population, aux autres pays. Quel message en tirent-ils?

Et surtout comment ce sujet peut-il être encore et toujours être esquivé a l'AN.

On regarde ailleurs, on se bouche les oreilles en faisant "la-la-la-la-la-la-la" et on refourguera le colis aux suivants.

 

Sujet grave qui demandera des mesures fortes, du courage politique et en tête l'intérêt général/protection de sa population (le truc pour lequel on est censé élire nos représentants) -----> C'est mort...

Edited by 13RDP
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, 13RDP a dit :

Bâton merdeux pour les politiques qui ne se pencheront sur la question que contraints et forcés. 

Les maires, a défaut des habitants, devraient poursuivre l'Etat nommément le ministre de l'Intérieur en justice pour manquement à ses obligations, déni d'exercice et injonction de traitement du dossier avec mise à l'ordre du jour a l'AN. A l'origine le deal était ou présenté comme tel, on vous désarme et nous assurons votre sécurité. Contrat caduque.

Comment osent ils mettre une population des FdO locales dans une telle merde et ne pas s'en soucier plus que ca. Ils attendent quoi? Un drame? des lynchages? Une révolte?

Quel image renvoie t-on à notre population, aux autres pays. Quel message en tirent-ils?

Et surtout comment ce sujet peut-il être encore et toujours être esquivé a l'AN.

On regarde ailleurs, on se bouche les oreilles en faisant "la-la-la-la-la-la-la" et on refourguera le colis aux suivants.

 

Sujet grave qui demandera des mesures fortes et surtout du courage politique. C'est pas gagné...

Il faudrait investir des sommes conséquentes, faire venir des milliers peut être des dizaines de milliers de professionnels. Il est beaucoup plus simple de regarder ailleurs. Mais la politique de l'autruche ça ne peut pas marcher éternellement.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, nemo a dit :

Mais la politique de l'autruche ça ne peut pas marcher éternellement.

Et ca crée un précédent. Terrible.

Remarque non, on a déjà la même logique avec les quartiers ou l'Etat a renoncé a assumer son contrôle territorial.

L'élastique se tend, se tend, se tend...

Edited by 13RDP
Link to comment
Share on other sites

Pas besoin de "milliers de professionnels" pour les chopper par le colebac. Construction pour ces sauvageons ou ceux qui jouent du flou juridique sur leur absence de papelards de 200, 500, 1000 cabanons en ciment type bunker-à-chiottes-russe, individuels, fermés dans un camp, fermé, sans contact avec l'extérieur. Deux fois 100g de riz par jour de la flotte, un trou pour pisser. Pas de TV, pas de téléphone, pas de tabac, pas de contacts, pas de liberté de circuler. 2 caméras dans les allés -ou ca ne circule pas donc- pour anticiper les plaintes d'ONG. Et tant pis pour l'image --> Ils sont nourris, logés.

"Vous pouvez sortir pour rentrer chez vous volontairement quand vous voulez, dès demain. It's up to you"

Et petite discussion avec le gouvernement comorien en parallèle.

Ca règlera pas toutes les situations particulières de ceux qui sont sans papiers mais au moins tranquilles, mais ca règlera au moins la question des éléments perturbateurs/casseurs/vandales.

 

Moi, citoyen lambda, je n'y trouverais rien à redire et j'inviterais ceux que ca outre rive gauche a aller passer leur vacances a Mayotte. C'est pas 2022 mais y'a un moment la chienlit ca va quoi..

Je suis conscient de la radicalité de mes propos, radicalité dictée par une situation qui ne cesse de se détériorer et qui est ignorée. Radicalité qui, le monsieur interviewé en fin de vidéo le dit très bien, passera bientôt et logiquement un nouveau cap si rien n'est fait.

 

 

Edited by 13RDP
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • Gibbs le Cajun changed the title to ZEE française La France d'Outre-mer et son voisinage

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,983
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...