Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

https://www.diakonos.be/settimo-cielo/documents-le-pape-fait-leloge-de-la-russie-imperiale-leglise-ukrainienne-lui-demande-de-se-retracter/ (29 août 2023)

« Je vous souhaite à vous, jeunes Russes, la vocation d’être artisans de paix au milieu de tant de conflits, au milieu de tant de polarisations de toute part, qui affligent notre monde. Je vous invite à être des semeurs, à répandre des graines de réconciliation, de petites graines qui en cet hiver de guerre ne germeront pas pour le moment sur la terre glacée mais qui fleuriront dans un printemps futur ».

Mais ensuite, avant la bénédiction finale, François, s’est lancé dans une déclaration improvisée en italien, qui n’a pas été publiée par la salle de presse du Vatican mais par le site « Il Sismografo », et que l’on peut écouter dans cette vidéo toujours disponible en ligne :

« N’oubliez pas votre héritage. Vous êtes héritiers de la grande Russie : la grande Russie des saints, des rois, la grande Russie de Pierre le Grand, de Catherine II, cet empire russe grand, cultivé, de tant de culture, de tant d’humanité. Ne renoncez jamais à cet héritage. Vous êtes les héritiers de la grande Mère Russie, allez de l’avant. Et merci. Merci pour votre façon d’être, pour votre façon d’être Russes ».

Naturellement, ces déclarations ont eu un grand écho à travers le monde, notamment dans cet article de Francis X. Rocca dans « The Wall Street Journal » :

> Pope Francis Praises Historical Russian Imperialism Amid War in Ukraine

Mais surtout, cet éloge sans retenue de la Russe impériale de la part du Pape a incité l’archevêque majeur de l’Église grecque catholique ukrainienne à publier le soir du lundi 28 août la déclaration suivante que nous reproduisons intégralement ici.

https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2023-09/francois-est-arrive-a-oulan-bator.html (1er septembre 2023)

En poursuivant comme à son habitude au début du vol papal un échange verbal avec les journalistes, Eva Fernandez, correspondante de la radio espagnole Cope, montre au Saint-Père une gourde verte trouée et explique que l’objet a été percé par des impacts de balles. La gourde appartient à un soldat ukrainien qui a été sauvé d'une explosion. Il l’a ensuite déposée dans une église de Lviv pour remercier le Seigneur de l’avoir épargné. François a béni la gourde, sur laquelle sont gravés les signes de la guerre. Elle sera ramenée dans l’église de Lviv.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 02/09/2023 à 23:58, g4lly a dit :

Pourquoi les russes utilisent autant leur HdC dans ce rôle alors? Parce qu'ils n'ont plus d'artillerie?

Parce que d'une part il n'y a plus à cet endroit du front de système sol-air capable de les prendre à partie du fait de la dangerosité de la zone du front pour ceux-ci et de la consommation des systèmes longues portée sur les sites stratégiques, des limites techniques (vol TBA des hélicoptères) d'acquisition sol-air, de la portée des missiles utilisés par les hélicoptères, et d'autre part parce qu'il est plus aisé pour un hélicoptère d'acquérir une cible que pour un avion lancé à 400 nœuds sans entrer dans la zone de danger, etc...

Link to comment
Share on other sites

https://www.politico.eu/article/nobel-prize-2024-ceremony-russia-belarus-barred-ulf-kristersson/ (2 septembre 2023)

La Russie et la Biélorussie exclues de la cérémonie de remise du prix Nobel après un tollé qui a obligé la Fondation à faire volte-face

La Fondation Nobel est revenue sur sa décision d'inviter les ambassadeurs des États autoritaires impliqués dans la guerre en Ukraine à sa cérémonie annuelle de remise des prix, à la suite de la condamnation de Kiev et d'autres capitales européennes.

Dans un communiqué publié samedi, la fondation suédoise a reconnu que sa politique consistant à inviter les ambassadeurs de tous les pays "conformément à la pratique antérieure" avait "provoqué de vives réactions".

Face à la condamnation croissante, y compris de la part du gouvernement suédois, les organisateurs "choisiront de répéter l'exception de l'année dernière à la pratique habituelle, c'est-à-dire de ne pas inviter les ambassadeurs de Russie, de Biélorussie et d'Iran à la cérémonie de remise du prix Nobel à Stockholm". En revanche, leur invitation à une cérémonie parallèle à Oslo est maintenue.

Le premier ministre suédois, Ulf Kristersson, s'était déclaré "très surpris" de voir l'envoyé de Moscou invité à la cérémonie de remise des prix et avait déclaré qu'il n'aurait pas pris la même décision. Les représentants des principaux partis politiques suédois ont annoncé qu'ils boycotteraient l'événement.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Desty-N a dit :

Petite blague arménienne albanaise:

Parce qu'il faut bien détendre l'atmosphère de temps en temps :happy:

 

La grande classe le président albanais ! :unsure:

Vous imaginez E. Macron ou O. Scholtz en sortir une comme ça ?

(Bon bizarrement B. Johnson par contre, j'imagine assez...)

 

 

Edited by Yorys
Link to comment
Share on other sites

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-volodymyr-zelensky-annonce-le-remplacement-de-son-ministre-de-la-defense-oleksii-reznikov_6042071.html

Le président Volodymyr Zelensky a annoncé, dimanche 3 septembre, le remplacement prochain de son ministre de la Défense Oleksiï Reznikov par Roustem Oumerov.

Plusieurs scandales de corruption ont récemment été mis au jour dans le pays. L'un d'eux met en cause le ministère de la Défense qui, selon des médias ukrainiens, a signé à l'automne 2022 un contrat avec une entreprise turque pour la fourniture d'uniformes d'hiver, dont le prix a triplé après la signature. Fin août, Oleksiï Reznikov a assuré que les prix facturés correspondaient à ce qui était offert par les fabricants en Turquie.

Fin janvier, une série de hauts responsables ukrainiens avaient été démis de leurs fonctions après que la presse eut révélé qu'un contrat signé par le ministère et portant sur l'achat de produits alimentaires destinés aux soldats affichait des montants en réalité surévalués. Oleksiï Reznikov, qui avait alors reconnu que les services de lutte contre la corruption de son ministère avaient "failli dans leur tâche", avait conservé son poste.

J'ai surtout souvenir qu'il était dans le déni, et qu'on devait se contenter de son explication sur des prix au kilo :

Le 24/01/2023 à 15:44, Wallaby a dit :

https://www.politico.eu/article/defense-minister-reznikov-ukraine-corruption-probe-war-russia-zelenskyy/ (23 janvier 2023)

Le ministre ukrainien de la défense, Oleksii Reznikov, l'une des figures les plus marquantes de la guerre contre la Russie, est désormais sous le feu des critiques sur le front intérieur, alors que des enquêtes sur la corruption au sein du gouvernement ont secoué le pays au cours du week-end.

Il a prétendu que certaines des conclusions de Nikolov, comme l'information sur les prix gonflés des œufs, n'étaient qu'une "erreur technique du contractant, qui voulait écrire le prix des œufs en kilos et non par pièce". Or, tous les contrats précédents montraient que le ministère achetait toujours les œufs à la pièce.

Nikolov enquête depuis plus de 10 ans sur la corruption liée aux marchés publics. Comme de nombreux autres journalistes ukrainiens, il a cessé de critiquer le gouvernement ukrainien pour ne pas ébranler la confiance dans les dirigeants ukrainiens pendant l'invasion à grande échelle des six premiers mois de 2022.

Cependant, depuis la fin de l'été, les sources de M. Nikolov au sein du gouvernement ont commencé à l'alerter sur des marchés publics de défense douteux, cachés au public. Puis, en décembre, ses sources au sein des forces armées lui ont envoyé le contrat sur les services de restauration d'une valeur de 13 milliards de hryvnias qui est au cœur du tumulte actuel. Le ministère de la défense a signé le contrat avec une entreprise affiliée à d'anciens responsables de la défense.

Au cours de l'été, le cabinet a alloué 1,68 milliard de hryvnias (40 millions d'euros) pour l'achat de l'équipement de production d'électricité nécessaire pour passer l'hiver - alors que la Russie a bombardé massivement les installations d'infrastructure énergétique à travers l'Ukraine. Cependant, selon la NABU, les fonctionnaires responsables de l'achat ont décidé de gagner un peu plus d'argent sur cette transaction.  

"Ils ont conspiré avec un groupe d'intermédiaires et ont assuré la conclusion de contrats d'achat avec des entités commerciales prédéterminées. Le coût des contrats a été gonflé de 280 millions de hryvnias (7 millions d'euros), ce qui représentait un pot-de-vin à verser aux fonctionnaires pour leur facilitation", a déclaré la NABU.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Yorys a dit :

La grande classe le président albanais ! :unsure:

Vous imaginez E. Macron ou O. Scholtz en sortir une comme ça ?

(Bon bizarrement B. Johnson par contre, j'imagine assez...)

Genre les kwassa kwassa ?

Edited by Titus K
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Titus K a dit :

Genre les kwassa kwassa ?

Rien à voir : c'était lors d'un échange qui aurait dû rester privé...

(et en plus ce n'était que la constatation d'une réalité, mais dans certains milieux on aime bien charger assez malhonnêtement le président,cf L'île de Cayenne)

/Fin HS

 

 

 

Edited by Yorys
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Yorys a dit :

Rien à voir : c'était lors d'un échange qui aurait dû rester privé... (et en plus ce n'était que la constatation d'une réalité, mais dans certains milieux on aime bien charger assez malhonnêtement le président,cf L'île de Cayenne) /Fin HS

La bourbe c'était justement qu'il n'a pas cité l'ile de Cayenne ... mais bien l'ile de Guyane. Et ce genre de bourdes ils les enfilent comme des perles ... y compris dans des publications lues et relues ...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, olivier lsb a dit :

Quelques éléments de contexte sur la démission quelque peu forcée de Reznikov, par un journaliste Français qui opère sur place:

 

« Le clash récent entre #Reznikov et le journaliste Tkachenko, à l’origine de la récente enquête, fut la goutte de trop ».

Je n'ai pas trouvé qui était ce "journaliste Tkachenko". En revanche il existe un ministre de la culture qui s'appelle "Oleksandr Tkatchenko".

Un des journaliste qui a mené l'enquête sur l'affaire des uniformes turcs, est Mykhailo Tkach d'Ukraina Pravda :

https://www.pravda.com.ua/eng/news/2023/08/26/7417183/

Tkach a répondu que le ministre devrait conclure non pas un pari mais "des accords d'achat aux prix du marché et non pas avec des proches du serviteur du peuple".

Citation : "Si vous êtes prêt à réfuter ce fait, je vous écouterai attentivement, tout comme la société ukrainienne. Mais dans la journée qui a suivi la publication de l'enquête, nous n'avons jamais vu d'explication à ce sujet.

Je ne sais pas pourquoi, au lieu d'expliquer la participation du neveu du membre du comité de défense à la passation des marchés du ministère de la défense, vous avez été contraints de descendre à un niveau non ministériel de pression sur les médias.

Je ne partirai que lorsque le dernier boucher intérieur de la société ukrainienne, qui pense qu'il peut impunément utiliser le pouvoir de la société dans son intérêt privé, sera acculé au pied du mur. Et les idées de ceux qui se dirigent vers ce coin ne me dérangent pas vraiment. Parce que c'est mon travail.

Le vôtre, que vous ne semblez pas comprendre, est le suivant :

    - garantir la transparence des achats de ce qui ne constitue pas un secret d'État, en rendant impossibles les gains corrompus pendant la guerre ;
    - coopérer avec les forces de l'ordre dans les enquêtes sur les vols au sein de votre ministère ;
    - soutenir pleinement ceux qui facilitent le premier ou le deuxième point".

Link to comment
Share on other sites

https://www.spiegel.de/international/europe/investigating-the-attack-on-nord-stream-all-the-clues-point-toward-kyiv-a-124838c7-992a-4d0e-9894-942d4a665778 (26 août 2023)

Enquête sur l'attaque du Nord Stream

Tous les indices pointent vers Kiev

C'est un thriller d'espionnage qui pourrait changer le cours de la politique internationale : Il y a un an, un commando secret a fait exploser les pipelines Nord Stream dans la mer Baltique. Depuis, les enquêteurs recherchent les auteurs de l'attentat. Les pistes qu'ils ont trouvées sont extrêmement sensibles sur le plan politique.

Selon les conclusions de l'enquête menée jusqu'à présent, un commando de plongeurs et de spécialistes des explosifs a affrété l'Andromeda il y a presque exactement un an et a navigué sans se faire remarquer depuis Warnemünde, dans le nord de l'Allemagne, à travers la mer Baltique, avant de percer, le 26 septembre 2022, des trous dans trois conduites appartenant aux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2. Ce fut une attaque catastrophique contre l'approvisionnement en énergie, un acte de sabotage singulier - une attaque contre l'Allemagne.

S'il s'agissait de l'Ukraine, cela mettrait-il fin au soutien continu de l'Allemagne à ce pays par des livraisons de chars, voire d'avions de combat ? Et qu'en est-il des Américains ? Si Washington a apporté son aide à l'attaque, cela pourrait-il sonner le glas d'un partenariat transatlantique vieux de 75 ans ?

Mais il y a des pistes. Der Spiegel, en collaboration avec la chaîne publique allemande ZDF, a réuni une équipe de plus de deux douzaines de journalistes pour les retrouver pendant six mois. Leurs reportages les ont conduits aux quatre coins du monde : de la République de Moldavie aux États-Unis, de Stockholm à la Roumanie et à la France, en passant par Kiev et Prague. La plupart des informations proviennent de sources qui ne peuvent être nommées. Elles proviennent d'agences de renseignement, d'enquêteurs, de hauts fonctionnaires et d'hommes politiques. Elles proviennent également de personnes qui, d'une manière ou d'une autre, sont directement liées aux suspects.

Le fait que des hommes politiques qui, en temps normal, pourraient au moins s'exprimer officieusement, restent silencieux et ignorent tout simplement les demandes de renseignements, montre à quel point la situation est délicate.

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Wallaby a dit :

https://www.spiegel.de/international/europe/investigating-the-attack-on-nord-stream-all-the-clues-point-toward-kyiv-a-124838c7-992a-4d0e-9894-942d4a665778 (26 août 2023)

Enquête sur l'attaque du Nord Stream

Tous les indices pointent vers Kiev

C'est un thriller d'espionnage qui pourrait changer le cours de la politique internationale : Il y a un an, un commando secret a fait exploser les pipelines Nord Stream dans la mer Baltique. Depuis, les enquêteurs recherchent les auteurs de l'attentat. Les pistes qu'ils ont trouvées sont extrêmement sensibles sur le plan politique.

Selon les conclusions de l'enquête menée jusqu'à présent, un commando de plongeurs et de spécialistes des explosifs a affrété l'Andromeda il y a presque exactement un an et a navigué sans se faire remarquer depuis Warnemünde, dans le nord de l'Allemagne, à travers la mer Baltique, avant de percer, le 26 septembre 2022, des trous dans trois conduites appartenant aux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2. Ce fut une attaque catastrophique contre l'approvisionnement en énergie, un acte de sabotage singulier - une attaque contre l'Allemagne.

S'il s'agissait de l'Ukraine, cela mettrait-il fin au soutien continu de l'Allemagne à ce pays par des livraisons de chars, voire d'avions de combat ? Et qu'en est-il des Américains ? Si Washington a apporté son aide à l'attaque, cela pourrait-il sonner le glas d'un partenariat transatlantique vieux de 75 ans ?

Mais il y a des pistes. Der Spiegel, en collaboration avec la chaîne publique allemande ZDF, a réuni une équipe de plus de deux douzaines de journalistes pour les retrouver pendant six mois. Leurs reportages les ont conduits aux quatre coins du monde : de la République de Moldavie aux États-Unis, de Stockholm à la Roumanie et à la France, en passant par Kiev et Prague. La plupart des informations proviennent de sources qui ne peuvent être nommées. Elles proviennent d'agences de renseignement, d'enquêteurs, de hauts fonctionnaires et d'hommes politiques. Elles proviennent également de personnes qui, d'une manière ou d'une autre, sont directement liées aux suspects.

Le fait que des hommes politiques qui, en temps normal, pourraient au moins s'exprimer officieusement, restent silencieux et ignorent tout simplement les demandes de renseignements, montre à quel point la situation est délicate.

RFI prend moins de pincette https://www.rfi.fr/fr/europe/20230829-sabotage-des-gazoducs-nord-stream-le-voilier-andromeda-et-la-piste-ukrainienne-au-cœur-de-l-enquête

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Wallaby a dit :

https://www.spiegel.de/international/europe/investigating-the-attack-on-nord-stream-all-the-clues-point-toward-kyiv-a-124838c7-992a-4d0e-9894-942d4a665778 (26 août 2023)

Le fait que des hommes politiques qui, en temps normal, pourraient au moins s'exprimer officieusement, restent silencieux et ignorent tout simplement les demandes de renseignements, montre à quel point la situation est délicate.

C'est effectivement ce silence gêné qui me semble le plus accusateur...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Rob1 a dit :

Et c'est complètement c**...

On pourrait aussi dire : « Tous les indices cités par le Spiegel - qui ne mentionne pas ...............qui ne mentionne pas le Minerva Julie 

Tu sous entends que c'est un coup des grecs ? 

Moins d'énergie, moins de gaz, la ménagère doit se tourner vers les plats froids pour nourrir la famille, c'est un truc pour relancer la feuille de vigne farcie en conserve ?

Blague à part, je n'ai pas identifié ni cherché la source primaire mais il y a emballement sur le sujet depuis qq heures par tous les médias européens. C'est juste l'instinct grégaire du journaliste, la meute suite le premier, qu'il ait la truffe bien inspirée.....ou pas du tout. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Rob1 a dit :

Et c'est complètement c**...

On pourrait aussi dire : « Tous les indices cités par le Spiegel - qui ne mentionne pas que la propriétaire de la compagnie qui a loué l'Andromeda est une citoyenne russe vivant en Crimée, qui ne mentionne pas le Minerva Julie qui tournait au-dessus du lieux de sabotage pendant la balade de l'Andromeda, qui ne mentionne pas la balade du navire de plongée russe SS-750 à proximité du Nordstream quatre jours avant les explosions et après le voyage de l'Andromeda - pointent vers Kiev. »

La société qui a loué l'Andromeda est polonaise, fictive, créée par deux Ukrainiens dont un militaire ... il y a bien ensuite eu une actionnaire ukraino-russe, vivant à Kiev, dans cette société fictive mais on ne sait si elle servait les intérêts russe ou ukrainien.

C'est le WSJ qui s'est relancé dans l'affaire parce qu'à priori elle encombre Washington ... le WSJ affirme que Washington aurait prévenu Berlin de l'intention de s'en prendre aux gazoducs - interception néerlandaise - , le petit souci c'est que le WSJ laisse supposer que Washington savait que l'intention était ukrainienne.

Concernant les personne qui on pris en charge l'Andromeda on sait qu'ils étaient sous fausse identité, ukrainienne, roumaine et bulgare. Sur les vidéos surveillance on sait qu'ils venaient de Pologne.

On sait que la cabine de l'Andromeda à contenu de l'octogene ... après analyse.

---

Pour le pétrolier grec Minerva Julie on a pas grand chose à part qu'il aurait faire des ronds dans le secteur de l'explosion jusque 14 jours avant puis une escale en Lettonie - il y aurait fait des ronds pendant  une semaine -.

---

Le souci c'est que d'autre éléments abonde le dossier, comme les interceptions concernant les intentions ukrainienne de saboter le pipeline Druzhba - qui dessert Pologne, Allemagne, Hongrie etc. vers l'est - , et la série "d'incidents" qu'il cumule depuis le début du conflit. Le pipeline n'a jamais cesser d'alimenter l'Allemagne, la Hongrie, la Slovaquie et la République Tcheque notamment en pétrole venant de l'est - et donc passant par la Russie -. Officiellement le pétrole qui coule dedans vers l'Allemagne n'est pas russe mais Kazakh, les autres achètent encore russes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, ksimodo a dit :

Blague à part, je n'ai pas identifié ni cherché la source primaire mais il y a emballement sur le sujet depuis qq heures par tous les médias européens. C'est juste l'instinct grégaire du journaliste, la meute suite le premier, qu'il ait la truffe bien inspirée.....ou pas du tout. 

C'était justement une raison derrière mon post.

Il y a 18 heures, g4lly a dit :

La société qui a loué l'Andromeda est polonaise, fictive, créée par deux Ukrainiens dont un militaire ... il y a bien ensuite eu une actionnaire ukraino-russe, vivant à Kiev, dans cette société fictive mais on ne sait si elle servait les intérêts russe ou ukrainien.

Selon cet article : https://www.n-tv.de/politik/Nord-Stream-Sprengung-Die-Spur-fuehrt-nach-Moskau-article24250566.html, la directrice générale "Nataliia A." est Ukrainienne et vivant à Kiev, mais l'actionnaire à 95% "Diana B." originaire d'Ouzbékistan, est à Kertch (Crimée) depuis 2001, a un passeport russe, a été membre de commissions électorales post-invasion de la Crimée et se balade en Russie. Le Spiegel parle de la première mais ne mentionne jamais la deuxième.

Il y a 18 heures, g4lly a dit :

le WSJ affirme que Washington aurait prévenu Berlin de l'intention de s'en prendre aux gazoducs - interception néerlandaise - , le petit souci c'est que le WSJ laisse supposer que Washington savait que l'intention était ukrainienne.

Je n'ai pas l'article du WSJ.

Le Spiegel parle au conditionnel de source humaine des néerlandais à Kyiv, le Süddeutsche Zeitung (https://archive.ph/fNHyc#selection-774.0-774.1) parlait d'interception de communications russes, mais si c'est vrai, curieusement, les Russes n'accusent guère les Ukrainiens mais surtout les US. Va comprendre...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans cette histoire, la perception que le pouvoir est un peu mou du genoux sur l'affaire ( et se fait chahuter par les médias ) pousse vers la pensée complotiste, forcément. Du genre que si les All. sont mous, c'est qu'il y a des choses pas trop avouables, donc du genre....ce sont forcément les Ukr ou les US.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Titus K a dit :

Comm' pas très brillante du coté ukrainien... Il y en a qui doivent s'arracher les cheveux ...

C'est la première fois que tu tombes sur ce genre d'images?
Ça pullule pourtant depuis le début de l'invasion.
Et pourtant toujours pas de camps d'extermination ni d'einsatzgruppen ukrainiens en maraude, en fait, ça serait plutôt le lot des russes ce genre de choses.
Bizarre bizarre, vous avez dit bizarre.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...