Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

Ils en parlent à un moment dans l'excellent livre de Jean-Christophe Notin: "la vérité sur notre guerre en Libye"**

http://www.amazon.fr/v%C3%A9rit%C3%A9-sur-notre-Guerre-Libye/dp/2213668981

En effet, les pilotes trouvaient nécessaire de rester entre eux et de discuter entre personnes ayant vécu la même expérience après les missions plutôt que de rentrer directement.

Pour les aumôniers, j'ai pensais mais je n'ai pas osé en parler mais bien a tort (ils ont sans doute un rôle très utile et c'est une écoute bienveillante qui peut aider certainement)

** j'espère qu'il sortira un livre sur la guerre au Mali

re,

les aumoniers peuvent servir...... quand tu as affaire à des croyants (pas des athés)

les medecins, dans le civil, jugent souvent ton trauma à la liste de médocs que tu as pris et sont, pour la plupart ignorants du ressenti

discuter avec des gens qui ont vécu le meme trouble ? oui .................. quand tu en trouves

mais ça ne suffit pas forcement :O

Link to comment
Share on other sites

5 morts, dont deux islamistes, et 3 civils.

RIP aux civils, ils ont eu le tort d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Au moins on sait que ce sont des civils qui ont dénoncé en premier lieu la présence des barbus: ils l'auront payé cher.

La question à 1000 Francs CFA, c'est: qu'est-il devenu des autres barbus, encerclés au sol et surveillés par un Tigre. Parce qu'ils n'étaient certainement pas que deux....

http://www.leparisien.fr/international/mali-une-nouvelle-explosion-a-gao-apres-d-intenses-combats-avec-les-islamistes-11-02-2013-2558157.php

il n'est nulle part fait mention de victimes de représailles contre des civils qui auraient dénoncé les MUJAO, on parle juste de "balles perdues", faudrait voir à pas tomber dans le cartoonesque comme l'histoire des barbus qui remontent en ville tiraillés par la faim, haha les zombies du désert. J'ai l'impression que le MUJAO est plus orienté narco-trafic, faut pas oublier Gao est une plaque tournante et m'est avis qu'ils ont leur petite milice bien payée et bien nourrie qui va foutre le bordel tant qu'ils ne pourront pas reprendre leurs trafics tranquillement. Pour mémoire, 10000 morts par an au Mexique et sans fanatisme islamiste.

Link to comment
Share on other sites

il n'est nulle part mention de victimes de représailles contre des civils qui auraient dénoncé les MUJAO, on parle juste de "balles perdues", faudrait voir à pas tomber dans le cartoonesque comme l'histoire des barbus qui remontent en ville tiraillés par la faim, haha des zombies du désert. J'ai l'impression que le MUJAO est plus orienté narco-trafic, faut pas oublier Gao est une plaque tournante et m'est avis qu'ils ont leur petite milice bien payée et bien nourrie qui va foutre le bordel tant qu'ils ne pourront pas reprendre leurs trafics tranquillement. Pour mémoire, 10000 morts par an au Mexique et sans fanatisme islamiste.

Oui d'accord. Je n'ai pas parlé de représailles, il a toujours été question de balles perdues/tirs involontaires dans l'article, et je ne sous entends pas le contraire. Les civils l'ont payé dans le sens dommage collatéral, il ne faut pas l'oublier non plus.

Maintenant oui on a vu des vidéos ou certains ne se sont pas montrés très malins pour autant.

Link to comment
Share on other sites

Oui bof, il faudra faire le point plus tard, là c'est encore un peu tôt.

Quand je me remémore tout ce qui a été dit sur l'attaque de Gao d'hier,...., une impression de floues, d'erreurs, de rumeurs répétées malgré qu'elles soient contradictoires... .

Par exemple l’hôtel de police:

-les assaillants s'y sont réfugiés ou alors ils l'ont pris d'assaut.

-il a était bombardé par un avion, puis une phrase plus loin c'est un tigre qui l'a détruit.

-Ce n'est plus qu'un tas de ruines brulantes, en contradiction avec la vidéo.

Dans ce lien on a la version officielle de l'armée française:

http://www.defense.gouv.fr/operations/mali/actualite/point-de-situation-sur-l-operation-serval-au-mali-depuis-le-jeudi-07-fevrier-18h-au-lundi-11-fevrier-18h

"Gao, centre de gravité des opérations dans le nord du pays, a été la cible de 3 attaques terroristes pendant le week-end. Ces attaques ont été rapidement contrôlées par les forces armées maliennes. La force Serval a notamment appuyé ces actions de contrôle afin de permettre un retour au calme. La situation est aujourd’hui calme et sous contrôle des FAM et des forces de la MISMA.

Par ailleurs, plusieurs actions de dépollution ont été menées par les éléments du génie français afin de neutraliser des bombes dans des dépôts laissés à l’abandon par les groupes terroristes."

On apprend aussi que 4 véhicules ont été repérés le 9 dans la région de Gourma par un 2000D, deux ont été détruits par des Tigres.

Link to comment
Share on other sites

http://www.defense.gouv.fr/operations/mali/actualite/point-de-situation-sur-l-operation-serval-au-mali-depuis-le-jeudi-07-fevrier-18h-au-lundi-11-fevrier-18h

Les opérations aériennes se sont poursuivies avec plus de 90 sorties dont près d’une trentaine dédiées aux frappes et 35 aux opérations de transport stratégiques au profit de nos forces sur le terrain. Ces opérations ont permis de traiter plusieurs objectifs.

Le 09 février, 4 véhicules ennemis avec à leur bord des hommes lourdement armés ont été identifiés par une patrouille de Mirage 2000D dans la région de Gourma, entre Gao et Tombouctou. En étroite coordination aérienne avec les Mirage 2000D, deux hélicoptères TIGRE, accompagnés d’un hélicoptère PUMA du groupement aéromobile ont été engagés et ont neutralisé deux des véhicules. Le GAM est présent à Gao depuis le 08 février 2013.

A Tessalit, après les opérations du 07 et 08 février, une opération aéroportée a été conduite depuis Abidjan pour projeter du matériel de réhabilitation de piste aérienne. 10 sapeurs parachutistes,  un tracto-chargeur (TC910), 1 groupe électrogène et différents petits matériels ont été largués au dessus de l’aéroport de Tessalit. Près de 14 tonnes de matériel avec vivres et eau ont été mises à terre. L’opération a été réalisée grâce à 2 Transall C 160 et un Hercules C130 qui ont décollé d’Abidjan, où sont prépositionnés les éléments parachutistes de la force Serval, en particuliers ceux du 17e RGP et du 1er RTP. Les sapeurs ont rapidement effacé les buttes de terre qui entravaient la piste en plusieurs. La piste en latérite est désormais viable sur toute la longueur pour les avions de transport militaire.

La sécurisation de la ville de Tessalit et des ses abords est assurée par le SGTIA du 1er RIMA, deux sections du 1er RCP et les forces armées tchadiennes.

A Menaka, le SGTIA Blindé Licorne s’est déployé afin de mener en collaboration avec les FAM des opérations de contrôle de zone.

Gao, centre de gravité des opérations dans le nord du pays, a été la cible de 3 attaques terroristes pendant le week-end. Ces attaques ont été rapidement contrôlées par les forces armées maliennes. La force Serval a notamment appuyé ces actions de contrôle afin de permettre un retour au calme. La situation est aujourd’hui calme et sous contrôle des FAM et des forces de la MISMA.

Par ailleurs, plusieurs actions de dépollution ont été menées par les éléments du génie français afin de neutraliser des bombes dans des dépôts laissés à l’abandon par les groupes terroristes.

Bamako reste la porte d’entrée du théâtre de l’opération Serval où se poursuit la consolidation du dispositif logistique et sa projection plus au nord. C’est également le centre névralgique du commandement avec les postes de commandement de l’opération Serval mais également ceux des FAM, de la MISMA et de la mission EUTM dont les premiers précurseurs sont arrivés vendredi dans la journée.

Les forces armées maliennes alignent 8 sous groupement tactiques interarmes sur le sol malien. Elles sont présentes dans les villes de Gao, Sévaré, Tombouctou, Konna, Douentza, Diabali et Markala.

De son côté, la MISMA poursuit sa montée en puissance avec l’arrivée des compléments des contingents de la Guinée Conakry (150), Béninois (150) et sénégalais (180). Ainsi, les effectifs des forces africains atteignent donc aujourd’hui près de 4100 soldats dont 1800 des forces armées tchadiennes.

Link to comment
Share on other sites

"À un kilomètre avant Gao, le premier véhicule blindé tombe dans un énorme cratère de trois mètres de diamètre et d’un mètre cinquante de profondeur. Sous le choc, le véhicule est disloqué, deux soldats français sont blessés, nez cassé, bras fracturé, trauma crânien."

Une explication pour le VBL défoncé vu dans une vidéo?

Link to comment
Share on other sites

Le 09 février, 4 véhicules ennemis avec à leur bord des hommes lourdement armés ont été identifiés par une patrouille de Mirage 2000D dans la région de Gourma, entre Gao et Tombouctou. En étroite coordination aérienne avec les Mirage 2000D, deux hélicoptères TIGRE, accompagnés d’un hélicoptère PUMA du groupement aéromobile ont été engagés et ont neutralisé deux des véhicules.

Je ne voudrais pas que mes propos soient mal interprétés mais 2 hélicoptères Tigre qui coûtent une fortune + 1 Puma ne sont pas capables de "neutraliser" 4 Toyotas ? ("ont neutralisé deux des véhicules") Qu'est-ce qu'ils pourraient faire alors face à un régiment blindé type armée russe ?

Link to comment
Share on other sites

Peut être que les 2 autres véhicules n'ont pas été engagés car ils se sont séparés entre temps et n'ont pas pu être suivis entre la détection et la neutralisation. C'est simple et compréhensible comme "excuse"

Link to comment
Share on other sites

Peut être que les 2 autres véhicules n'ont pas été engagés car ils se sont séparés entre temps et n'ont pas pu être suivis entre la détection et la neutralisation. C'est simple et compréhensible comme "excuse"

Il ne s agit pas la "d excuces " mais des réalitées du combat moderne.

Link to comment
Share on other sites

les aumoniers peuvent servir...... quand tu as affaire à des croyants (pas des athés)

Y a pas besoin d'être croyant pour pouvoir discuter avec un aumônier, même si c'est clair qu'avec des croyants ils pourront aussi réaliser un suivi spirituel de la personne. Après bon, s'ils sont tellement athées que l'idée même d'aller discuter avec quelqu'un de près ou de loin lié à la religion les révulsent, ma fois tanpis pour eux (tout comme tanpis pour un catholique qui refuserait d'aller discuter avec un aumônier musulman ou juif, ou même simplement protestant).

Link to comment
Share on other sites

Je ne voudrais pas que mes propos soient mal interprétés mais 2 hélicoptères Tigre qui coûtent une fortune + 1 Puma ne sont pas capables de "neutraliser" 4 Toyotas ? ("ont neutralisé deux des véhicules") Qu'est-ce qu'ils pourraient faire alors face à un régiment blindé type armée russe ?

Tu ne crois pas que faire un jugement à l'emporte pièce comme celui-ci sans avoir le moindre début de précision du contexte et du déroulement de l'opération est un peu précipité ?
Link to comment
Share on other sites

Y a pas besoin d'être croyant pour pouvoir discuter avec un aumônier, même si c'est clair qu'avec des croyants ils pourront aussi réaliser un suivi spirituel de la personne. Après bon, s'ils sont tellement athées que l'idée même d'aller discuter avec quelqu'un de près ou de loin lié à la religion les révulsent, ma fois tanpis pour eux (tout comme tanpis pour un catholique qui refuserait d'aller discuter avec un aumônier musulman ou juif, ou même simplement protestant).

chacun ses idées.

Pour ce qui concerne le syndrome post traumatique, je pense que l’aumônier n'est pas forcement la bonne personne.

Pour cela, il y a des psy

encore faut il qu'ils soient accessibles (aux civils)

et que le blessé veuille les rencontrer (le déni ou la honte)..

mais, l'aumonier, c'est un peu comme le medecin (tout court), c'est quelqu'un qui ne connait pas le théâtre, qui n'a aucune idée du ressenti (il a le ressenti des autres) de celui qui a faillit crever et qui a reussi à survivre à un cheveu près...

Les freres d'arme, le psy mili, oui

les autres....... pas adaptés

Link to comment
Share on other sites

chacun ses idées.

Pour ce qui concerne le syndrome post traumatique, je pense que l’aumônier n'est pas forcement la bonne personne.

Pour cela, il y a des psy

encore faut il qu'ils soient accessibles (aux civils)

et que le blessé veuille les rencontrer (le déni ou la honte)..

mais, l'aumonier, c'est un peu comme le medecin (tout court), c'est quelqu'un qui ne connait pas le théâtre, qui n'a aucune idée du ressenti (il a le ressenti des autres) de celui qui a faillit crever et qui a reussi à survivre à un cheveu près...

Les freres d'arme, le psy mili, oui

les autres....... pas adaptés

Pour les aumoniers je suis tout a fait d accord avec ton analyse , chacuns son métier .

Mais ils y en a qu en méme pas mal qui connaissancent bien les théatres pour y avoirs effectué plusieurs séjours et c est toujours trés enrichissant de parler avec eux quelque soit ta confession

Link to comment
Share on other sites

chacun ses idées.

Pour ce qui concerne le syndrome post traumatique, je pense que l’aumônier n'est pas forcement la bonne personne.

Pour cela, il y a des psy

encore faut il qu'ils soient accessibles (aux civils)

et que le blessé veuille les rencontrer (le déni ou la honte)..

mais, l'aumonier, c'est un peu comme le medecin (tout court), c'est quelqu'un qui ne connait pas le théâtre, qui n'a aucune idée du ressenti (il a le ressenti des autres) de celui qui a faillit crever et qui a reussi à survivre à un cheveu près...

Les freres d'arme, le psy mili, oui

les autres....... pas adaptés

Dans chaque unités projetées notamment en Afgha , il y a des personnels désignés et formés pour la détection des syndres de stress post traumatique, il procure une ecoute pour le personnel qui le souhaite , ce n'est pas un soignant ni un psy, les soldats étant souvent rebutés à l'idée de se confier à un psy.
Link to comment
Share on other sites

Je ne voudrais pas que mes propos soient mal interprétés mais 2 hélicoptères Tigre qui coûtent une fortune + 1 Puma ne sont pas capables de "neutraliser" 4 Toyotas ? ("ont neutralisé deux des véhicules") Qu'est-ce qu'ils pourraient faire alors face à un régiment blindé type armée russe ?

Oui c'est cher mais c'est le temps moderne.

Si tu comprends bien l'article (c'est du moins ce que j'ai compris), les tigres n'étaient pas avec le 2000D lors ce que celui ci a repéré les véhicules et pas sur qu'il ait fait des ronds dans le ciel autour des 4x4 en attendant leurs venus sur zone.

Après n'étant pas sur place... .

Link to comment
Share on other sites

Peut être déjà posté..

Au Mali, " il faudra aller jusqu'au bout, pas refaire le coup de la Libye ", clame le général (2S) Vincent Desportes

Sur le mali et l'armée en général.

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2013/02/11/au-mali-il-faudra-aller-jusqu-au-bout-pas-refaire-le-coup-de.html

Excellente interview et surtout excellentes réponses du Général Desportes qui répond à tout sans langue de bois .

Beaucoup de passages intéressants dont celui-ci

Je suis très frappé par la maîtrise du feu. En Afghanistan, dès 2002, les Américains en avaient fait un emploi inconsidéré. Si bien qu'en 2005-2006, quand on a voulu faire copain-copain avec la population, il était trop tard. On n'a rasé ni Tombouctou ni Gao, l'appui de la population est fondamental et c'est un savoir-faire français. Nous ne sommes pas subordonnés aux Américains, cette fois, nous pouvons utiliser nos propres méthodes. "

Mais on a beau avoir une belle armée, il nous rappelle des vérités cruelles.

D'abord, heureusement que la France n'est pas allée au bout du Livre blanc de 2008 qui voulait supprimer nos bases en Afrique. C'est bien parce que nous avions des troupes au Sénégal ou au Gabon qu'on a pu intervenir. Ces points d'appui sont une plus-value de la France par rapport à l'Europe. On a des responsabilités en Afrique

Seulement, nous sommes aujourd'hui une armée sans autonomie, sans épaisseur stratégique. Si les Etats-Unis ne veulent pas qu'on fasse la guerre, on ne fait pas la guerre. C'est vrai en matière de renseignement, de ravitaillement en vol, de transport... Nous avons des trous capacitaires énormes. Et de mon point de vue, le nucléaire ne sert à rien si nous n'avons pas d'autonomie défensive. "

Link to comment
Share on other sites

Comme on pouvait le craindre, il y a des groupes djihadistes qui auraient trouvé refuge en lybie.

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/02/11/10001-20130211ARTFIG00593-des-groupes-de-rebelles-se-sont-replies-en-libye.php

Comme ils ont constaté qu'ils seront harcelés dans les montagnes de Kidal, certains ont opté pour les bases arrières lybiennes. =(

Et vus la situation lybienne, il ne faudra pas trop compter sur les autorités de TRIPOLI pour qu'ils controlent leur désert qui risque de devenir un sanctuaire... =|

Link to comment
Share on other sites

on ira traiter le problème en Libye, ils n'ont pas grand chose à nous refuser (à nous et aux anglo-saxons)

Dans ce cas, que nos hommes remonte encore au nord alors ! Jusqu'à Tobrouk  :lol:

Sinon moins drôle, le MNLA nous accuse d'avoir piégé 4 des leurs qui se sont fait arrèté par l'armé malienne =(

http://www.rfi.fr/afrique/20130212-mali-mnla-ag-matafa-serval-france-menaka

Link to comment
Share on other sites

on ira traiter le problème en Libye, ils n'ont pas grand chose à nous refuser (à nous et aux anglo-saxons)

Meuh non, on va se retirer bientôt du Mali, avant l'été, et si les barbus reviennent au Mali malgré la MISMA, hé bien rebelotte: Le père Hollande déclare à la TV qu'en aucun cas la France n'a vocation à revenir au Mali, son ministre surenchérit la main sur le coeur avec le CEMA à côté qui hoche la tête, puis faut laisser reposer quelques semaines, puis cogner dur avec les Rafalous et servir le Serval N°2...  :lol:
Link to comment
Share on other sites

Excellente interview et surtout excellentes réponses du Général Desportes qui répond à tout sans langue de bois .

Beaucoup de passages intéressants dont celui-ci  

Mais on a beau avoir une belle armée, il nous rappelle des vérités cruelles.

Comme tous généraux de l'armée de terre, il n'aime pas le nucléaire parce que le nucléaire est une arme de la Marine et de l'Armée de l'Air.Et si la France n'avait pas de nucléaire et bien elle ne serait qu'une armée supplétive comme beaucoup de pays en Europe ou une force d'appoint pour les grandes armées.

Croire qu'avec les économies dégagées si on n'avait de Nuke iraient vers d'autres crédits d'armement est une utopie, pour rester poli.

Enfin, si on avait fait correctement la réforme de 1996, professionnalisation des armées et su mieux gérer les effectifs et les modèles capacitaires, on n'en serait pas là. ;)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...