Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 17 minutes, Ardachès a dit :

… Non, non … Regarde bien les images du kiosque ou l'on voit un pilote égyptien (a priori) au sommet et sur les 2 parois - ouvertes- qui l'encadre on aperçoit très nettement 2 affuts de 7,62 mm … C'est la première fois que je distingue ce montage.

oui, je vois ce que tu veux dire au niveau de l'intégration des  7.62 au kiosque. C'est bien fait en effet (mais le pilote est émirien :wink: )

(je parlais du c*l du DDS; malentendu pas grave)

 

Edited by fraisedesbois
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, fraisedesbois a dit :

oui, je vois ce que tu veux dire au niveau de l'intégration des  7.62 au kiosque. C'est bien fait en effet (mais le pilote est émirien :wink: )

(je parlais du c*l du DDS; malentendu pas grave)

 

… J’avoue ne pas bien distinguer l’arrière du DDS et les détails de sa porte et tout ce qui l’entoure … D’ailleurs, c’est quoi son petit nom en français… Parce que Dry Dock Shelter ça pique un peu ;-) 

(Tu m’excuseras auprès du pilote pour mon erreur de nationalité :tongue: )

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Fanch a dit :

Hum, donc vu que nous sommes les rois des acronymes on devra utiliser désormais l’association … HPA.

Allez, au final c’est aussi bien que DDS :wink:

Link to comment
Share on other sites

(scmp, 29/08)

Des scientifiques chinois se tournent vers la 6G pour chasser les sous-marins, en testant un dispositif suffisamment petit pour être installé sur un drone

Les chercheurs de la défense affirment que les capteurs peuvent identifier des vibrations de surface extrêmement faibles produites par une source sonore à basse fréquence en pleine mer.

La plateforme montée sur un drone pourrait fonctionner de concert avec d'autres méthodes de détection des sous-marins, telles qu'un détecteur d'anomalies magnétiques (MAD), un radar à micro-ondes ou un laser.

Citation

Selon des chercheurs, la Chine a testé le premier dispositif de détection de sous-marins au monde basé sur une technologie de communication de nouvelle génération.

Le dispositif térahertz a identifié des vibrations de surface extrêmement faibles produites par une source sonore à basse fréquence en pleine mer, ont déclaré les scientifiques participant à l'expérience.

Ces ondulations ne mesuraient que 10 nanomètres de haut, ce qui est bien inférieur à la plage de détection des technologies existantes.

Selon les chercheurs, le suivi et l'analyse de ces ondes peuvent non seulement aider à trouver le sous-marin, mais aussi à recueillir des informations essentielles, telles que la signature sonore ou le modèle du sous-marin.

La technologie "aura un potentiel d'application important dans la détection des navires sous-marins et dans d'autres domaines", a déclaré l'équipe de projet de l'université nationale des technologies de défense. Leurs travaux ont été publiés le 11 août dans le Journal of Radars, une revue chinoise à comité de lecture.

Le térahertz est une gamme de fréquences située entre les micro-ondes et le rayonnement infrarouge. La technologie térahertz a été proposée comme solution potentielle pour atteindre des débits de données élevés et une faible latence pour la prochaine génération de technologies de communication, ou 6G.

Les signaux électromagnétiques dans cette gamme transportent non seulement beaucoup plus d'informations que les méthodes de communication existantes, mais ils peuvent également collecter des informations sur l'environnement. Certains aéroports chinois, par exemple, utilisent des dispositifs de contrôle térahertz pour détecter les objets illégaux dissimulés sous les vêtements des passagers.

Il était auparavant difficile de générer des signaux térahertz puissants, mais grâce à l'augmentation des investissements dans la 6G ces dernières années, les scientifiques en Chine et dans d'autres pays ont réalisé des percées qui rendent possible l'application de masse de cette technologie.

Selon l'équipe chinoise, ces progrès signifient que le détecteur sous-marin de térahertz pourrait être suffisamment petit pour être monté sur un drone.

"Une petite plateforme de véhicule aérien sans pilote (UAV) présente l'avantage d'une bonne mobilité, d'un faible coût et d'un déploiement flexible", expliquent-ils dans l'article.

Elle pourrait fonctionner de concert avec d'autres méthodes de détection des sous-marins, telles qu'un détecteur d'anomalies magnétiques (MAD), un radar à micro-ondes ou un laser.

"En complément des méthodes de détection existantes, il peut fournir des informations importantes pour la détection et l'identification des sous-marins", ont-ils ajouté.

L'article ne précise pas la date de l'expérience, mais indique qu'elle s'est déroulée à un endroit non spécifié au large de la ville de Dalian, dans le nord-est de la mer Jaune. Au moment du test, le temps était beau mais les vagues déferlantes produisaient beaucoup de bulles, selon l'article.

Les scientifiques militaires ont utilisé une source sonore artificielle pour simuler le bruit émis par un sous-marin. Pour imiter le vol d'un drone, le détecteur de sous-marin a été porté par un bras allongé d'un navire de recherche.

Lorsqu'un sous-marin se déplace à grande vitesse, "il produit un bruit rayonné important qui se propage à la surface de l'eau et excite les vibrations de la surface", expliquent les chercheurs.

Mais la perturbation est extrêmement faible lorsqu'elle atteint la surface. La séparer des vagues naturelles de l'océan était auparavant considéré comme impossible.

Lors du test, le capteur térahertz a détecté des ondulations artificielles d'une amplitude allant de 10 à 100 nanomètres, en fonction des conditions de la mer.

L'équipe a déclaré que le résultat était un miracle à la fois matériel et logiciel.

La haute fréquence des ondes térahertz a rendu le capteur ultrasensible. Les scientifiques chinois affirment avoir également mis au point le premier algorithme au monde capable d'identifier efficacement des ondulations de l'ordre du nanomètre dans l'océan agité.

La même technologie pourrait être utilisée pour les communications sous-marines.

Un sous-marin doit parfois établir un contact avec des avions amis pour coordonner leurs mouvements dans le cadre d'une opération militaire de grande envergure. Le capitaine pourrait encoder des messages dans des vibrations de surface trop faibles pour être détectées par les forces ennemies.

"En détectant les signaux de vibration de surface induits acoustiquement, il est possible d'inverser les informations transmises par les sources sonores sous-marines", a déclaré l'équipe.

Les résultats des essais en mer suggèrent que la technologie térahertz "a une résolution de signal élevée" pour la communication entre milieux, ce qui reste un défi pour les puissances navales.

La technologie 6G a été utilisée dans des expériences distinctes de communication à courte distance entre l'eau et l'air, qui ont également donné de bons résultats. /deepl

Crédible? Intox? Propagande?

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 27/08/2023 à 19:49, Ardachès a dit :

… Non, non … Regarde bien les images du kiosque ou l'on voit un pilote égyptien (a priori) au sommet et sur les 2 parois - ouvertes- qui l'encadre on aperçoit très nettement 2 affuts de 7,62 mm … C'est la première fois que je distingue ce montage.

C'est pas en Egypte mais au EAU.

Le pilote est un Émérite.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, fraisedesbois a dit :

(scmp, 29/08)

Des scientifiques chinois se tournent vers la 6G pour chasser les sous-marins, en testant un dispositif suffisamment petit pour être installé sur un drone

Les chercheurs de la défense affirment que les capteurs peuvent identifier des vibrations de surface extrêmement faibles produites par une source sonore à basse fréquence en pleine mer.

La plateforme montée sur un drone pourrait fonctionner de concert avec d'autres méthodes de détection des sous-marins, telles qu'un détecteur d'anomalies magnétiques (MAD), un radar à micro-ondes ou un laser.

Crédible? Intox? Propagande?

La sous marinade US est ce qui peut et doit faire peur aux chinois.  Je crois donc plutôt à une espèces d'opération Fortitude sauce asiatique.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 05/09/2023 à 10:50, Ardachès a dit :

… Un dernier adieu au valeureux "Casabianca" digne représentant de sa lignée.

 

Probablement celui qui détient toujours un record en lutte anti-sous-marine et anti-task force en situation de combat avant la guerre du golf.

 

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 25/09/2023 à 08:33, ARMEN56 a dit :

taxkrj.jpg

Superbe !!  comme un  tourbillon marginal en extrémité d’aileron de barre tribord …

  Révéler le contenu masqué

Cette photo, j’en ai rêvé pendant très longtemps !
Avant de plonger, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins le "Triomphant" fait face à la mer d’Iroise…
J-3 : « Ewan, nous avons un départ pour une patrouille dans très peu de temps, ça vous intéresse ? » Le temps de regarder les prévisions météo, je me rends compte que ça peut être magique.
En théorie, ça donne :
=> 20 à 22 nœuds de vent : c’est déjà pas mal, de quoi animer le plan d’eau, mais pas trop non plus pour ma petite embarcation !
=> Alternance de nuages à grain et parfois du soleil, si j’ai de la chance, j’aurai l’éclaircie au bon moment sur un fond tout noir !
=> Hauteur des vagues : 2m7, ça passe encore !
=> 15 secondes de houle : ça veut dire que les masses d’eau permettront peut-être de sortir l’énorme volume du bateau de ses lignes…
« Vous pouvez compter sur moi, commandant ! »

J-1 : Mes affaires sont prêtes, mon petit bateau est checké, le plein est fait, nous irons peut-être assez loin dans la mer d’Iroise… Un coup d’œil sur la météo, tout se confirme, sauf le vent Aïe, ça se renforce dans les 25 nœuds. On verra bien…

Jour J : Je n’ai pas beaucoup dormi. J’ai la sensation que les conditions vont m’offrir l’opportunité de faire de belles images de mer. Le bateau noir sort de l’île longue entouré de remorqueurs. Le temps qu’il se prépare à franchir le goulet, la tension monte, le vent aussi ! Je commence à réaliser que dehors, au-delà du phare du Minou, ça va être sport !

Je décide de prendre de l’avance…

 

https://www.linkedin.com/posts/ewan-photo_face-à-la-bête-cette-photo-jen-ai-rêvé-activity-7111752117194739712-0_Gt?utm_source=share&utm_medium=member_desktop

Vent de 3/4 AV Bd.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...