Recommended Posts

C'était ce qu'un pilote m'avait dit, visiblement ils utilisaient un GPS d'appoint.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, accroché (je ne sais plus si c'est à la planche de bord ou à la cuisse du pilote) par des scratchs.

Il s'est décroché, a glissé sous les pieds du pilote et représentait ainsi un danger au cas où le pilote aurait eu besoin de pivoter rapidement (évasive ou pour faire face à une menace). Le pilote a obtenu l'autorisation de faire un stop dans une zone présumée inoccupée afin de récupérer la "tablette" en toute sécurité - impossible à faire en vol - et reprendre le cours normal des opérations. Sauf que la zone n'était pas si inoccupée - mais heureusement pas hostile.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK .... M'enfin j'ai un doute .... Si en guise de GPS le prétexte du posé sur la plage n'était pas plutôt du genre charmante donzelle en bikini ... ! :laugh:

Bon c'est vrai que ce n'est pas forcément dans les coutumes locales ....

Bref, nous voilà donc avec notre Tigre "plage/bikini proven", bien bien on progresse ... :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/05/2016 à 13:33, eikkN a dit :

Nyet 

 

C'était un poser et des vols tactiques lors de la venue de David Cameron et Nicolas Sarkozy. Durant Harmattan la presque totalité était des missions de combat nocturne.

Le 11/05/2016 à 23:22, Ojs.Fisher a dit :

C'est ou et quand exactement ?

 

Ca pourrait pas dater de la Lybie en 2011 ?

C'est précisé au Mali

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

En 2013, la Direction générale de l’armement (DGA) a engagé l’étude amont Sahel (Système d’autoprotection des hélicoptères). En effet, en opérations, ce type d’appareils est la cible d’ennemis équipés de petits calibres. Souvent, les impacts sur la machine sont constatés au retour de mission et non durant le vol. Les retours d’expérience soulignent l’importance pour l’équipage d’être non seulement alerté de cette menace au plus tôt mais aussi de localiser sa provenance. « Le but de Sahel est d’étendre le système de détection des menaces terrestres déjà existant à celle engendrée par les tirs d’armes de petit calibre », explique Wilfried, ingénieur DGA. Elle doit améliorer la protection de l’aéronef en diminuant sa signature électromagnétique et infrarouge. Pour cela, des senseurs électromagnétiques infrarouges et acoustiques pourraient être intégrés sur différents points de la structure de l’hélicoptère. Certaines de ces technologies, déjà employées par les fantassins chez nos alliés, restent extrêmement complexes à mettre en oeuvre sur les voilures tournantes à cause des contraintes d’environnement en vol telles que les vibrations. « C’est pourquoi, l’analyse de l’information récoltée reste un point essentiel de progrès pour détecter, localiser et distinguer les tirs directs des échanges de feu, souligne Wilfried. Un démonstrateur en vol va prochainement effectuer ses premiers essais et permettre de confrmer les anticipations initiales des études théoriques. » In fine, Sahel ambitionne de fusionner les différentes informations fournies par les senseurs pour actualiser en temps réel la situation tactique. Alerté plus tôt, avec davantage de précision, l’équipage pourra décider d’activer son système de leurre, d’exécuter des manoeuvres d’évitement ou de détruire la menace au plus vite. Les informations reçues pourront être partagées avec les autres équipages en vol et avec les troupes au sol.

En 2015, la DGA a également engagé l’étude amont Matti 3 (Maturation technologique pour le Tigre standard 3). Objectif : augmenter les capacités de combat aéroterrestre du Tigre, notamment en termes de détection, de reconnaissance et d’identifcation pour voir, engager et tirer plus loin. Les efforts portent sur la conduite de tir, le viseur de toit et le casque de visualisation TopOwl, voire l’interconnexion entre les trois éléments. Ce dernier matériel devrait notamment bénéfcier d’une évolution majeure : actuellement analogique, son remplacement par un casque numérique est envisagé, capteurs et affcheurs inclus. Aux côtés de la DGA, le groupe Thales participe au développement de technologies nécessaires aux futurs systèmes de combat, notamment le viseur du casque. Emmanuel Guyonnet, directeur de la stratégie pour les activités avioniques hélicoptères chez Thales, explique : « Pour augmenter le domaine d’emploi des appareils en milieu hostile, Thales développe un système appelé DVE, pour Degraded Visual Environment. Il offrirait aux pilotes une meilleure perception de leur environnement, notamment à l’approche de terrains montagneux et désertiques, où la perte de référence visuelle peut rapidement survenir (poser en condition « brown-out »). » Pour atteindre cet objectif, l’industriel français propose la superposition d’éléments géographiques 3D sur la visière du TopOwl, ce qui aide à améliorer la perception du pilote et évite sa désorientation.

 

 

suite page 55: http://fr.calameo.com/read/000331627936c306eb525?authid=vZrETKCYXNgb

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Tigre exposé sur le stand du ministère de la Défense au salon Eurosatory était accompagné d'une roquette de précisions métrique (RPM), qui devrait être mise en service sur l'hélicoptère d'attaque de l'ALAT à l'horizon 2020.

Présentée comme une solution intermédiaire entre le canon de 30mm et le missile antichar Hellfire, la RPM est destinée aux cibles légères type pick-up. « Elle est plus précise que le canon et moins chère que le missile », explique-t-on, en précisant que le besoin a émergé suite aux différents retours d'expérience conduits en OPEX.

La roquette est conçue par TDA, filiale de Thales, depuis 2010. Trois programmes d'études amont alloués par la DGA ont été nécessaires pour développer l'armement qui équipera à terme les Tigre HAD. Sa particularité, un système d'induction « qui permet de ne pas avoir de connexion entre la roquette et le lance roquette ». Ce facteur permet notamment de réduire le temps de rechargement des paniers, divisé « facilement par 4, voire 5 ».

Le « tir de synthèse » de la RPM avait été réalisé début 2014 sur un site de la DGA Essais de missiles. La phase de qualification devrait débuter prochainement.

L'actualisation de la loi de programmation militaire prévoit en outre l'étude de « l'intégration accélérée d'une roquette de précisions métrique pour s'adapter aux engagements actuels ». Un coût d'intégration de 112 millions d'euros, 64 millions seraient consacrés au développement et à la production d'un millier de roquettes, le reste (48 millions) serait alloué aux opérations d'intégration sur les 24 Tigre HAD au standard 2, selon un rapport de l'Assemblée nationale.   

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/08/2016 à 18:13, Philippe Top-Force a dit :

Ça me rappelles étrangement MSPO 2014, le Tigre piloté par des gens de Airbus Helicopter, qui se barrent après pour laisser à des ops de l'AT répondre durant tout le salon aux questions chiantes.....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les équipages de Tigre s'entraînent à résister aux lasers commerciaux.

Citation

Seulement, à lire certains commentaires postés sur la page Facebook de la mairie d’Auch, cette manoeuvre en a dérangé plus d’un. En cause? Le bruit des hélicoptères au-dessus la ville. « S’ils pouvaient passer dans la journée et pas la nuit en semaine! Ce serait très bien, car le bruit a empêché mes enfants de dormir et ca a duré une bonne partie de la nuit. Donc il faudrait que ça ne se renouvelle pas trop souvent », a réagi une Auscitaine.

Mais ce soir-là, plutôt que poster un commentaire sur Facebook, une habitante a pointé un laser de couleur verte, de classe 3, en direction d’un hélicoptère d’attaque Tigre. Ce qui a évidemment gêné l’équipage dans sa manoeuvre, au risque de le mettre en danger.

Blague à part, ces laser sont-ils si gênant qu'ils pourraient présenter un véritable handicap lors d'une véritable opération ? Ils révèlent probablement la localisation de leur porteur, ce qui met celui-ci en position délicate face un hélicoptère d'attaque, mais est-ce que ça pourrait effectivement suffisamment pourrir la vie des pilotes en opération pour les mettre en danger ? Ca leur flingue les yeux à travers l'optronique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leurs casques n'ont-ils pas de visières traitées contre les lasers ?

Edited by Sovngard
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/02/2017 à 19:21, Boule75 a dit :

Les équipages de Tigre s'entraînent à résister aux lasers commerciaux.

Blague à part, ces laser sont-ils si gênant qu'ils pourraient présenter un véritable handicap lors d'une véritable opération ? Ils révèlent probablement la localisation de leur porteur, ce qui met celui-ci en position délicate face un hélicoptère d'attaque, mais est-ce que ça pourrait effectivement suffisamment pourrir la vie des pilotes en opération pour les mettre en danger ? Ca leur flingue les yeux à travers l'optronique ?

Un pilote de Tigre a donné son avis ici

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, les Tigre allemands envoyés au Mali n'ont pour lors pas l'autorisation de décoller au-delà d'une certaine température... à savoir 43,26° Celsius. Or les températures maliennes ont pour lors l'air d'être fréquemment supérieures à cette valeur, notamment aux heures méridiennes. On se demande alors si d'ici le 1er mai, date à laquelle est prévu effectivement l'engagement opérationnel des Tigre dans le cadre de la MINUSMA, il n'y a pas moyen de réhausser la limite 5° Celsius plus haut, que ce soit à titre exceptionnel ou sinon de manière plus durable.

Pour ceux qui lisent l'allemand ou souhaiteraient tenter une traduction avec google translate (je viens de faire le test, ça donne pas trop mal de l'allemand vers l'anglais ; vers le français, c'est plus laborieux) : http://augengeradeaus.net/2017/04/einsatz-in-mali-fuenf-grad-mehr-fuer-den-tiger/

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas j'ai jamais entendu parler de limitations des Tigre français.

Mais le coup de la limitation à la décimale près c'est quand même fort !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,542
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,993
    Total Topics
    1,349,185
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries