Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La production d'hydrocarbures


nemo
 Share

Recommended Posts

Le 12/03/2020 à 13:47, kalligator a dit :

Bon les coûts d'extraction sont tellement différent que le p.d.s. ne peut pas survivre...sauf si le gouvernement le subventionne à perte et ce durant une très longue période

 

Le 12/03/2020 à 17:36, Picdelamirand-oil a dit :

Le grand succès américain de l'huile de schiste se transforme en massacre

(...) Mais elle a déjà totalement écrasé les investisseurs - même les milliardaires sophistiqués du secteur de l'huile de schiste - qui ont réinjecté de l'argent sur le marché après la première phase de la grande crise pétrolière américaine, et une bonne partie de ce qui reste pourrait être écrasée par les tribunaux de la faillite.

 

Le 07/04/2020 à 21:11, Cadia a dit :

Peut-être. Ou ils peuvent aussi attendre une aide massive de l'administration Trump.

Les investisseurs dans le pétrole de roche mère sont "massacrés" effectivement, mais quant à la production elle-même je doute que l'Etat fédéral américain la laisse s'effondrer, même si la réduction de la production de l'OPEP+ - significative mais pas suffisante pour compenser la baisse de la demande - ne parvient pas à remonter le prix du pétrole au niveau qui permettrait la production de pétrole de roche mère avec des bénéfices :

- On parle d'un objectif stratégique américain, démarré sous Obama, sur lequel Trump insiste encore davantage, et pourquoi Biden si c'est lui le prochain président ferait-il autre chose ?

- L'enjeu en termes d'emploi est élevé

- Avec les trillions de dollars des plans de soutien de l'activité décidés en réponse au Covid-19, et la Fed qui suivra sans doute, les moyens sont là et plus encore

A moyen terme, je m'attendrais plutôt à un maintien de la production de ce type de pétrole au prix de la formation d'une bulle d'endettement garanti par l'Etat et qui pourrait donc tenir longtemps. N'oublions pas que les Etats-Unis émettent la principale monnaie de réserve mondiale, le dollar qui est suivant l'expression consacrée "notre monnaie et votre problème"...

Le dollar finira par tomber bien sûr, avec inflation ou hyperinflation allez savoir. Mais ce n'est pas forcément pour tout de suite. Et si le dollar est mobilisé pour défendre les producteurs américains de pétrole de roche mère, alors sa production continuera tant que le dollar restera debout.

Edited by Alexis
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Alexis a dit :

Les investisseurs dans le pétrole de roche mère sont "massacrés" effectivement, mais quant à la production elle-même je doute que l'Etat fédéral américain la laisse s'effondrer, même si la réduction de la production de l'OPEP+ - significative mais pas suffisante pour compenser la baisse de la demande - ne parvient pas à remonter le prix du pétrole au niveau qui permettrait la production de pétrole de roche mère avec des bénéfices :

- On parle d'un objectif stratégique américain, démarré sous Obama, sur lequel Trump insiste encore davantage, et pourquoi Biden si c'est lui le prochain président ferait-il autre chose ?

- L'enjeu en termes d'emploi est élevé

- Avec les trillions de dollars des plans de soutien de l'activité décidés en réponse au Covid-19, et la Fed qui suivra sans doute, les moyens sont là et plus encore

A moyen terme, je m'attendrais plutôt à un maintien de la production de ce type de pétrole au prix de la formation d'une bulle d'endettement garanti par l'Etat et qui pourrait donc tenir longtemps. N'oublions pas que les Etats-Unis émettent la principale monnaie de réserve mondiale, le dollar qui est suivant l'expression consacrée "notre monnaie et votre problème"...

Le dollar finira par tomber bien sûr, avec inflation ou hyperinflation allez savoir. Mais ce n'est pas forcément pour tout de suite. Et si le dollar est mobilisé pour défendre les producteurs américains de pétrole de roche mère, alors sa production continuera tant que le dollar restera debout.

Le gouvernement américain peut décider de remplir les réserves stratégiques avec ces productions ?

Le flux minimum à extraire de ces puits pour les maintenir en état de fonctionnement irait là au prix actuel du baril (argent frais immédiat pour les producteurs) et constituerait une mesure de soutien à ces moyens de production en l'attente d'une reprise.

Réserves stratégiques par pays

États-Unis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Réserve_stratégique_de_pétrole#États-Unis

Réserves navales de pétrole et de schiste bitumineux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Réserves_navales_de_pétrole_et_de_schiste_bitumineux

Edited by Benoitleg
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Benoitleg a dit :

Le gouvernement américain peut décider de remplir les réserves stratégiques avec ces productions ?

Le flux minimum à extraire de ces puits pour les maintenir en état de fonctionnement irait là au prix actuel du baril (argent frais immédiat pour les producteurs) et constituerait une mesure de soutien à ces moyens de production en l'attente d'une reprise.

C'est vrai, et ce serait un soutien concret pour le court terme.

Je pensais davantage à un soutien financier dans la durée, en achetant des obligations de ces entreprises, soutenant leur prix même si la bulle d'endettement sous-jacente continue à croître.

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, collectionneur a dit :

@Ciders C'est un peu en HS mais il s'agit ici de cavernes naturelles.

Les stockages américains utilisent des poches de sel dissous par injection d'eau puis remplis de pétrole. La température ambiante provoque un brassage permanent du pétrole. C'est pas cher à construire et auto-entretenu, une solution élégante en termes mathématiques :happy:.

Edited by Benoitleg
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Benoitleg a dit :

Les stockages américains utilisent des poches de sel dissous par injection d'eau puis remplis de pétrole. La température ambiante provoque un brassage permanent du pétrole. C'est pas cher à construire et auto-entretenu, une solution élégante en termes mathématiques :happy:.

Le pétrole vieillit mal non ?
En tout cas le raffiné qui traine dans un réservoir pétarade beaucoup moins bien après un hiver complet ^^

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, clem200 a dit :

Le pétrole vieillit mal non ?
En tout cas le raffiné qui traine dans un réservoir pétarade beaucoup moins bien après un hiver complet ^^

Si je me souviens bien de mes cours, le raffiné n'est pas toujours stable, surtout s'il provient d'un hydrocraquage.Le brut lui, est plutôt stable.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, clem200 a dit :

Le pétrole vieillit mal non ?
En tout cas le raffiné qui traine dans un réservoir pétarade beaucoup moins bien après un hiver complet ^^

Il n'y a que du brut dans ces stockages et effectivement pour des raisons de stabilité.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 13/04/2020 à 02:26, g4lly a dit :

Ils ont trouvés un arrangement sur la production

https://www.20minutes.fr/economie/2759555-20200412-coronavirus-pays-exportateurs-petrole-accordent-baisse-historique-production

Les "futures" sont remontés à $32.50 sur le Brent et $24 sur le WTI ... ça reste très prudent ...

Aujourd'hui lourde baisse.

Le problème c'est qu'il n'y a bientôt plus de stockage possible pour l'excédent de pétrole et que forcément la baisse s'imposera, mais ne règle pas le déficit de l'offre et de la demande, ni celle de la liquidation des stocks. D'autant plus que cette baisse glisse déjà au bout de quelques mois à 8 millions, puis 6....

La réalité, c'est que les marchés attendent du 30 millions de barils en moins.

Ce qui est aussi a noter, c'est qu'à l'origine les russes voulaient faire plier les producteurs américains via une stratégie de dumping sur les prix. Ils ne voulaient plus baisser leur production au profit des américains qui eux ne font rien (ou plutôt ils font croire à une baisse pour que les autres signent une baisse, mais un énorme flou persiste). Les saoudiens ont gonflés leur production, faisant chuter le prix du baril, sans compter le déficit de la demande en raison du coronavirus.

Désormais les russes qui ne voulaient pas réduire font marche arrière en signant un tel accord, comprenant que les revenus pétrolier des USA n'a rien de comparable à la Russie. Aux USA ce sont des sociétés qui se casseront la gueule, en Russie c'est l'état et presque l'ensemble du pays. La Russie va avoir besoin de beaucoup d'argent, les perspectives à venir sont très mauvaises, la crise mondiale va être brutale pour les pays producteurs de pétrole et je pense même que du côté américain on hésiterait pas à taxer le pétrole local pour faire tenir cette industrie face à un marché mondial qui se tirera dessus en bradant le pétrole.

Sauf à provoquer une guerre au Moyen Orient et à croire en un doux rêve que la crise du coronavirus va passer comme une brise, que l'économie va repartir comme avant. Non il faut s'y préparer, il y a des pays qui ne s'en sortiront pas, ça ira plus ou moins vite pour certains, mais tous ne pourront pas emprunter comme nous le faisons, tous n'ont pas une monnaie qui sert de réserve et qui peuvent s'endetter avec cette monnaie. Avoir 100 milliards d'€ de dettes pour nous qui avons l'€, ça ne change pas grand chose, mais un pays qui a une monnaie instable, ces 100 milliards peuvent gonfler et devenir un fardeau énorme sans qu'il y ait fortement plus d'argent. Nous ne sommes pas tous égaux avec la dette, tous les pays ne pourront pas s'endetter comme nous et les pays producteurs de pétrole, sont bien content qu'on achète en dollar, ça fait leur fortune...quand ça va bien!

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Derniers chiffres sur la consommation et la production, finalement on consomme ce mois ci autant de pétrole qu'il y a 25 ans, au niveau annuel, on retomberait au niveau d'il y a 8 ans, côté décroissance, on peut mieux faire  :

https://www.tradingsat.com/petrole-wti-MP0000000WBS/actualites/petrole-wti-le-boom-du-petrole-de-schiste-est-termine-les-puits-ferment-les-uns-apres-les-autres-909401.html

L'effondrement de la demande mondiale de pétrole en raison de la paralysie économique planétaire vient d'être estimée par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) à 9,3 millions de barils par jour (mbj) en moyenne sur l'ensemble de l'année 2020. Cette chute inédite ramènera la consommation mondiale à son niveau de 2012, autour de 90,6 mbj, estime l'agence basée à Paris. Sur le seul mois d'avril, l'AIE prévoit une chute de la demande de 29 millions de barils par jour par rapport à 2019, à des niveaux plus vus depuis 1995.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le prix du baril de pétrole canadien, le Western Canadian Select (WCS), est brièvement passé sous la barre des 0 $ lors de transactions effectuées au cours des dernières heures.Cette situation hors du commun signifie que des producteurs paient des acheteurs pour qu’ils prennent leurs produits afin de désengorger le système.

Agir autrement pourrait contraindre des producteurs à arrêter leurs opérations, ce qui s'avérerait encore plus coûteux.

  • Haha 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Goulot d’étranglement sur les lieux de stockage des différents libellés du crude. Par exemple Cushing aux US est au milieu de l'Oklahoma,  et même avec le pipeline Keystone qui désengorge un peu en envoyant une partie vers le golfe du Mexique, les cuves se remplissent très vite avec 55m de barils en ce moment et une limite physique de 76m de bbls, et c'est pas prévu que ça s’améliore donc on va rapidement se rapprocher des limites max. Donc sachant que le downstream n'a pas spécialement besoin de ce pétrole et peut attendre, il faut pouvoir couvrir le premium que nécessite d'acheminer ce pétrole dans des lieux ou il pourront être stocké et ça coûte cher.

Edited by Castor
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

EWESmFUXQAA3TyZ?format=jpg&name=large

Et ça empire. Les spéculateur doivent vendre avant 2h sinon ils seront forcer de stocker le pétrole en mai (et ce n'est pas gratuit). Le prix à terme pour juin est toujours à 20$ mais il va logiquement baisser aussi car les capacité de stockage ne vont pas miraculeusement augmenter. Il risque d'y avoir quelques faillites chez des fond de spéculations qui se sont exposés.

edit: on va arriver à -100$ le baril si ça continue :blink:

EWEV4G0XsAIdekp?format=jpg&name=medium

Vous imaginez la conséquence du fait que les acheteur ne vont pas pouvoir prendre réellement les barils? Ils vont devoir fermer les puits, pas le choix.

Edited by Falconer
  • Thanks 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

impressionnant mais dans le fond c'est que du vent. Par contre les prix si bas risque de peser lourdement sur la croissance futur avec une demande qui est contrainte par une offre incapable de suivre mais ça n'est pas pour demain. Les banquiers vont-ils en avoir assez de financer le pétrole de schiste à perte? Probablement pas mais au pays du libéralisme que des banquiers prennent des positions aussi politique ça fait tache.

Edited by nemo
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • collectionneur changed the title to La production d'hydrocarbures

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...