Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

L'avantage du F-35 en termes de participation industrielle réside dans la possibilité de construire des pièces pour des milliers d'avions. En ce sens, il est très difficile de le concurrencer par rapport à la construction de 36 Gripens, par exemple, ce que Saab promet. 

36 avions peuvent être produits en un an. Ce n'est pas vraiment bon pour les perspectives industrielles et d'emploi à long terme. "boom and bust" (boom et récession) 

L'achat de 36 F-35 peut conduire à des décennies de fabrication de milliers d'avions sur de nombreuses années. 

L'opportunité industrielle est l'une des raisons pour lesquelles, contrairement à l'opinion populaire, personne n'a besoin de "corrompre" les fonctionnaires pour qu'ils achètent des F-35.

Les opportunités sont tout simplement trop lucratives, ce qui est une autre raison pour laquelle le Super Hornet souffre. 

C'est aussi la raison pour laquelle le Canada n'a jamais quitté le programme F-35. Malgré toute sa stupidité, il a pu construire des pièces de F-35 pendant toute une décennie, avec plus d'un milliard de dollars de contrats F-35, alors même que le Premier ministre avait promis de ne pas acheter de F-35. 

Je ne veux pas insister sur le F-35 dans la discussion sur l'Inde, mais les comparaisons sont importantes à comprendre lorsque l'on montre la carte du F-35 par rapport à celle du Super Hornet. 

Comme je l'ai dit précédemment, le Super Hornet était un avion très spécialisé, et personne d'autre n'était vraiment intéressé par le Super Hornet à l'exception de l'USN. L'USMC a opté à 100 % pour le JSF. 

Pour cette raison, le Super Hornet est un appareil "made in America", alors que le F-35 est un appareil mondialisé.

Il n'était pas nécessaire d'attirer le Japon avec des contrats pour le Super Hornet, personne d'autre n'en voulait vraiment.

 Pour ceux que cela intéresse, et juste pour insister sur ce point. L'idée que le F-18 est trop spécialisé pour la mer et ne présente pas beaucoup d'intérêt pour les forces aériennes conventionnelles basées à terre n'est pas un nouveau problème de perception :

7gxzjj.jpg

Ce que Boeing a fait au Canada, en termes de participation industrielle susceptible de concurrencer le F-35, a été de proposer une fabrication à long terme dans le cadre des contrats de Boeing avec les compagnies aériennes.

 Si une telle option était disponible en Inde, il serait très difficile d'y résister en raison des montants importants et de la longévité. Il semble que les choses se limitent au Super Hornet et qu'il y ait ensuite des promesses assez larges concernant l'augmentation du soutien au fil du temps. En gros, "nous planterons les graines qui pousseront", ce qui est une promesse facile à faire pour toutes les entreprises de défense.

 

https://www.boeing.co.in/news-and-media-room/news-releases/2022/august/boeing-unveils-aatmanirbhar-bharat+.page

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Stark_Contrast a dit :

L'achat de 36 F-35 peut conduire à des décennies de fabrication de milliers d'avions sur de nombreuses années. 

Non, l’opportunité c'est juste de fabriquer des pieces secondaires du fuselage en seconde source avec des machines outils et des technologies propriétaires LM. Tu ne deviendra pas partenaire majeur par un simple achat maintenant. Et pas sur des milliers d’exemplaires mais sur des centaines pour les pays acheteurs : les pieces de avions américains sont très majoritairement fabriques aux USA et c'est le principal client. La premiere source de toute les pieces est et restera américaine. C'est un avion américain pas un avion international malgré le marketing ... Je ne suis meme pas certain qu'il y a vraiment beaucoup a apprendre sur ces fabrications. Par contre, c'est très intéressant d'un point de vue financier pour les industriels, puisque le risque est quasiment nul avec une marge quasi établi par contrat sur un bon chiffre d'affaire. Mais derriere ce chiffre d'affaire local se cache aussi en fait un retour de chiffre d'affaire vers les USA avec des expatries américains grassement payes faisant la liaison, des machines accretes aux USA, des licences annuelles de logiciels americains, ...

Link to comment
Share on other sites

STOP !!!

Il est HORS DE QUESTION qu'un nouveau débat inutile sur le F-35 ne vienne pourrir le fil de discussion dédié à l'Inde !!

 

En l'occurence, c'est vraiment sans rapport.
Les Indiens ne recherchent pas de l'activité à long terme pour les employés de leur industrie (il suffit de voir comment ils gèrent leurs programmes de construction de sous-marins). Ils cherchent d'une part à acquérir des technologies afin de pouvoir les implanter dans leurs propres programmes, et d'autre part à pouvoir construire, assembler et entretenir localement les armements stratégiques dont ils pourraient avoir besoin dans le cadre d'un conflit avec le Pakistan ou la Chine.

Ils se contrefoutent complètement de fabriquer des élevons ou des empennages pour 1000 avions de combat (fussent-ils russes, américains ou français). Ce qu'ils veulent, ce sont les technologies et si possible la production sous licence. Et même pour ça, ils ne sont pas très doués en négociations :tongue:

Mais en gros, c'est ce qu'ils pourraient obtenir avec Dassault ou Naval Group d'ailleurs. Dassault assemble déjà des Falcon et produit des pièces en Inde pour l'ensemble de ses avions (en contrepartie de l'achat de 36 Rafale), et on sait que Dassault est prêt à créer une chaîne d'assemblage sur place et que Thales et Safran sont prêts à faire de gros ToT en échange d'une commande plus conséquente (cf. premier contrat MMRCA).

Idem chez Naval Group, qui a proposé à l'Inde globalement la même chose que ce que TKMS a fait en Corée du Sud (ou que ce qui a été proposé par la France au Brésil) : fabriquer plusieurs séries de Scorpène à Mazagon (P75, puis P75i), tout en épaulant le DRDO sur leurs technologies AIP et nucléaires, avant d'enchaîner sur des navires plus gros, éventuellement à propulsion nucléaire, avec de moins en moins de composants français à l'intérieur.
Pour le coup, ils ont vraiment mis en place tout un écosystème industriel en Inde. Certaines pièces des SNLE3G français seront d'ailleurs fabriquées en Inde.
Après, il y a des considérations politiques et budgétaires (concurrence dans le développement industriel de plusieurs régions, concurrence entre sous-marins et porte-avions, retards sur les processus décisionnels, etc.) qui font que cet écosystème n'est pas aussi développé qu'il pourrait l'être, et qu'il pourrait bien ne servir à rien du tout si le P75i est attribué à un autre industriel.

Mais ça, c'est de la faute des Indiens s'ils ne se donnent pas les moyens de leurs ambitions.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 04/04/2023 à 09:56, PolluxDeltaSeven a dit :

Les Indiens ne recherchent pas de l'activité à long terme pour les employés de leur industrie

mais sans ca, le savoir faire se perd... je ne comprends pas exactement

 

Le 09/04/2023 à 00:11, Boule75 a dit :

C'est que du côté indien, on ne peut pas considérer d'un bon oeil le fait que la Russie se retrouve entre les mains de la Chine...

C'est une vision que les Indiens n'ont pas et d'ailleurs c'est assez purement occidental. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Boule75 a dit :

Hum... Et ils reçoivent encore des pièces pour leurs Sukhoi ?

Ca prouverait quoi ? 
que la russie privilegie ses propres besoins, qu’elle arrive pas a produire ? Peut etre qu’elle prefere la chine, je ne crois pas. 
Et l’attitude de l’inde vis a vis de la russie demontre qu’ils ne le croient pas et c’est bien ce qui compte. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, wagdoox a dit :

Ca prouverait quoi ? 
que la russie privilegie ses propres besoins, qu’elle arrive pas a produire ? Peut etre qu’elle prefere la chine, je ne crois pas. 
Et l’attitude de l’inde vis a vis de la russie demontre qu’ils ne le croient pas et c’est bien ce qui compte. 

Time will tell comme dit l'autre, mais si la Russie se retrouve effectivement très dépendante et redevable à la Chine, et que la Chine envisage effectivement d'engager une action armée contre l'Inde, vu le niveau de corruption et donc de perméabilité de la Russie, il me semble logique de redouter quelque entourloupe.

Je base ça sur la logique beaucoup plus que sur les sentiments. Et je serais très surpris que les indiens (ou les maliens) tiennent une part si spéciale dans le cœur des dirigeants russes que ces derniers s'interdisent certaines manips qui leur seraient préjudiciables "au nom de l'amitié russo-indienne".
Le sentiment populaire indien pourrait être considéré comme légèrement naïf dans l'IAF ou dans les troupes chargées de la DCA.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

Time will tell comme dit l'autre, mais si la Russie se retrouve effectivement très dépendante et redevable à la Chine, et que la Chine envisage effectivement d'engager une action armée contre l'Inde, vu le niveau de corruption et donc de perméabilité de la Russie, il me semble logique de redouter quelque entourloupe.

Je base ça sur la logique beaucoup plus que sur les sentiments. Et je serais très surpris que les indiens (ou les maliens) tiennent une part si spéciale dans le cœur des dirigeants russes que ces derniers s'interdisent certaines manips qui leur seraient préjudiciables "au nom de l'amitié russo-indienne".
Le sentiment populaire indien pourrait être considéré comme légèrement naïf dans l'IAF ou dans les troupes chargées de la DCA.

Sauf que peut etre que le sentiment est alimenté par une reflexion que tu n’as. Celui des eliquibres asiatiques que la russie n’a pas interet a laisser ni la chine ni l’inde a dominer l’une ou l’autre sans se retrouver elle meme dominé. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, wagdoox a dit :

Sauf que peut etre que le sentiment est alimenté par une reflexion que tu n’as. Celui des eliquibres asiatiques que la russie n’a pas interet a laisser ni la chine ni l’inde a dominer l’une ou l’autre sans se retrouver elle meme dominé. 

La Russie actuelle est en pleine fuite en avant... pas sûr qu'il y ait beaucoup d'équilibre là-dedans !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, wagdoox a dit :

Sauf que peut etre que le sentiment est alimenté par une reflexion que tu n’as. Celui des eliquibres asiatiques que la russie n’a pas interet a laisser ni la chine ni l’inde a dominer l’une ou l’autre sans se retrouver elle meme dominé. 

Et la Russie va faire comment pour maintenir cet équilibre, alors qu'elle affiche chaque jour sa faiblesse ?

Chaque jour qui passe amène la Russie à un destin de fournisseur de matières premières et de technologies qui sera méticuleusement pillé et désossé dès que la chose sera possible.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

Et la Russie va faire comment pour maintenir cet équilibre, alors qu'elle affiche chaque jour sa faiblesse ?

Chaque jour qui passe amène la Russie à un destin de fournisseur de matières premières et de technologies qui sera méticuleusement pillé et désossé dès que la chose sera possible.

Oui inversement, l’industrie russe sera dans l’obligation de faire sans l’occident. On a vu le resultat dans l’agriculture. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Boule75 a dit :

La Russie actuelle est en pleine fuite en avant... pas sûr qu'il y ait beaucoup d'équilibre là-dedans !

Vis a vis de l’occident oui mais du reste du monde c’est pas si evident. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, wagdoox a dit :

Oui inversement, l’industrie russe sera dans l’obligation de faire sans l’occident. On a vu le resultat dans l’agriculture. 

On n'a rien vu à l'exception d'une poignée d'ex-sovkhozes céréaliers qui font de l'ultra-intensif dans quelques oblasts et krai du sud-ouest du pays.

Le reste de l'agriculture russe sombre lentement mais sûrement et les campagnes sont vides.

Le débat sur la transformation de l'économie russe, on l'a depuis la crise économique de 1998. On a vu ce que ça avait donné, à savoir pas grand chose de concret.

Link to comment
Share on other sites

Le 14/04/2023 à 19:20, wagdoox a dit :

mais sans ca, le savoir faire se perd... je ne comprends pas exactement

Oui voilà, tu as identifié le problème ! :tongue:

Disons que les aspects "humains" et "compétences individuelles" rentrent assez peu en ligne de compte dans ce genre de processus décisionnels en Inde.
On va pas faire une étude socio/anthropo du pourquoi du comment, mais c'est comme ça. Les impératifs politiques sont ailleurs, et les causes des échecs/retards également :

- développement industriel local (chaque état de la fédération veut développer ses centres industriels, quitte à refaire 12 fois la même chose dans douze états différents, au détriment d'une vision plus nationale)
- lourdeur et frilosité administrative (le fameux "temps indien", qui n'est absolument pas en adéquation avec le temps industriel ou les cycles de R&D)
- impératifs diplomatiques à court terme (on privilégie tel ou tel partenariat pour des raisons diplomatiques, quitte à remettre à plat tout ce qui avait été fait précédemment avec un autre partenaire)
- complexe de supériorité / infériorité (les Indiens ont toujours peur de se faire entuber par les fournisseurs occidentaux, du coup ils prennent un million de précautions administratives et légales qui, in fine, conduisent effectivement à des contrats beaucoup plus chers que prévus initialement. Le cas des avions d'entraînement ou de la remotorisation des Jaguar sont exemplaires) (Mais aussi, le sentiment national que des solutions techniques indigènes pourront être plus rapides et moins coûteuses à développer. Ça se base en partie sur le fait qu'on répète à volonté que leur main d'oeuvre est moins cher, ce qui est discutable, mais aussi sur le fait qu'il y a effectivement un bon niveau universitaire, et une R&D de base qui fonctionne assez bien. Sauf que les politiques et décideurs en extrapolent des courbes de développement complètement fausse une fois confrontées à la lourdeur administrative locale)

Après, soyons honnête. Il n'existe PAS UN complexe militaro-industriel qui ne soit exempt de défauts. Tous les défauts cités plus haut peuvent se retrouver, à moindre échelle, en France, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis. Et chacune de ces BITD (Fr, UK, US) possède aussi ses propres défauts, ces propres contraintes socio-culturelles, ses propres a priori, etc.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 01/04/2023 à 15:23, herciv a dit :

 

A la même date, moi, j'avais ça : Rafale-M for Indian Navy

Révélation

Traduction Gogole, vite jetée :

Rafale-M pour la marine indienne

Le Rafale-M de Dassault a surpassé le F/A-18 Super Hornet de son rival Boeing dans le processus d'évaluation et il a été considéré comme plus apte à répondre aux exigences et critères opérationnels de la marine indienne

Le Comité du Cabinet sur la sécurité (CCS) dirigé par le Premier ministre Narendra Modi a autorisé l'acquisition de 26 avions de combat français Rafale-M ainsi que de 150 missiles Meteor BVRAAM le 22 mars 2023 dans le cadre du programme Multi-Role Carrier Borne Fighter (MRCBF). Les membres du CCS sont les ministres de la Défense, de l'Intérieur, des Finances et des Affaires extérieures et le conseiller à la sécurité nationale.

Le Rafale-M ainsi que le missile Meteors BVRAAM seront utilisés par la marine indienne et seront déployés sur INS Vikrant

[...]

L'INS Vikrant, le premier porte-avions artisanal de la marine indienne, est entré en service en septembre 2022 et a commencé les tests aéronautiques vitaux des mois avant la date prévue, avec des cycles d'atterrissage/décollage de la marine nationale des avions de combat légers (LCA) et du chasseur standard basé sur un porte-avions. MiG-29K. Le Rafale-M français et le F/A-18 Super Hornet de Boeing (également en lice pour le programme MRCBF) ont subi des essais intensifs sur le terrain dans les installations de la marine indienne basées à Goa.

Selon le rapport remis par la Marine au ministère de la Défense (MoD), le Rafale-M de Dassault a surpassé le F/A-18 Super Hornet de son rival Boeing dans le processus d'évaluation et il a été jugé plus apte à répondre aux exigences opérationnelles et les critères de la marine indienne. La Marine a donc opté pour le Rafale Marine ou l'avion de chasse Rafale-M.

[...]

Il y a des spéculations selon lesquelles cet achat coûterait probablement au gouvernement indien au moins 8 milliards de dollars, à peu près calculés à partir du prix des avions de combat Rafale achetés pour l'armée de l'air indienne (IAF) par l'Inde en 2016. La France a achevé la livraison des 36 avions de combat Rafale. en Inde d'ici fin 2022.

Les deux variantes des avions de chasse de fabrication française (Rafale et Rafale-M) partagent plus de 80 % de leurs composants. Cela contribuerait à la mise en commun des réparations et de la maintenance des avions de combat Rafale avec l'IAF et la marine indienne. De plus, l'IAF exploite déjà 36 avions de combat Rafale à partir de deux bases situées dans le nord et l'est de l'Inde. La formation des pilotes de Rafale des deux services peut être commune dans une large mesure. Ces avantages auraient également fait partie du rapport remis par la Marine en faveur du Rafale-M. Le chef d'état-major de la marine, l'amiral R. Hari Kumar, avait récemment déclaré que le Rafale-M avait un avantage en termes de pièces de rechange et de maintenance en raison de ses points communs avec la flotte de l'armée de l'air indienne.

Selon les médias, le ministère de la Défense a rédigé un contrat détaillé qui comprend la logistique basée sur les performances et garantit que le fabricant d'équipement d'origine (OEM) sera en charge de l'entretien général de l'avion et de la livraison des pièces de rechange. Dassault Aviation permettra également une installation de réparation des Rafale à bord de l'INS Vikrant, en plus de celle de la base aéronavale INS Hansa de Goa, et formera également le personnel au sol de l'aéronavale, en plus des pilotes.

Le CCS ayant autorisé l'achat de missiles Rafale-M et Meteor, il est nécessaire d'assurer un suivi rapide et de fournir rapidement le Rafale-M à la marine indienne, ce qui évite les formalités administratives. Avec ce contrat, la marine indienne deviendra le premier client export du Rafale-M embarqué de Dassault.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, FATac a dit :

Il y a des spéculations selon lesquelles cet achat coûterait .....  au moins 8 milliards de dollars, à peu près calculés à partir du prix des avions de combat Rafale achetés pour l'armée de l'air indienne

Minimum 8 milliards pour 26 Rafale M c'est un calcul de petit joueur. Qui dit mieux? 

Les dépenses déjà faites comme par exemple les ISE ca doit pas lui parler. Et c'est sensé être un portail sur l'aviation.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, rasi a dit :

Minimum 8 milliards pour 26 Rafale M c'est un calcul de petit joueur. Qui dit mieux? 

Les dépenses déjà faites comme par exemple les ISE ca doit pas lui parler. Et c'est sensé être un portail sur l'aviation.

Honnêtement, les Rafale M indiens peuvent aussi impliquer de nouvelles "ISE". Entre un hypothétique développement de Rafale biplaces embarqués, ou un mode "décollage STO" et le surcoût des avions embarqués, on a déjà un gros surcoût. Et il n'est pas du tout évident que l'IN puisse ou souhaite mutualiser l'exploitation des Rafale avec l'IAF.

Les 8 Md$ ne sont pas forcément absurde. Enfin, 4 ou 12 seraient aussi crédibles...

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, ARPA a dit :

Les 8 Md$ ne sont pas forcément absurde. Enfin, 4 ou 12 seraient aussi crédibles...

Si si, les 8 Md$ sont complètement absurde, déjà parce que le décollage STO il est de base sur le Rafale M....et le surcoût des avions embarqués pour 26 avions ça représente un  prix compris entre 1/2 avion et un avion, quant au coût du développement d'un biplace embarqué c'est à peine 270 Millions. donc tout compris tu est en dessous de 400 Millions de surcoût pour des éventuels ISE. Ton prix fly away c'est 2.5 Milliards et le PBL est de base sur un porte avion qui doit emporter toutes les pièces de rechange dont il risque d'avoir besoin pour la mission.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Si si, les 8 Md$ sont complètement absurde, déjà parce que le décollage STO il est de base sur le Rafale M....et le surcoût des avions embarqués pour 26 avions ça représente un  prix compris entre 1/2 avion et un avion, quant au coût du développement d'un biplace embarqué c'est à peine 270 Millions. donc tout compris tu est en dessous de 400 Millions.

Même on en ajoute un M88 à 8,2 tonnes de poussée ?

J'ai parfaitement conscience de soulever un vieux serpent de mer...:blush:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, PolluxDeltaSeven a dit :

. . .Les impératifs politiques sont ailleurs, et les causes des échecs/retards également :

- développement industriel local (chaque état de la fédération veut développer ses centres industriels, quitte à refaire 12 fois la même chose dans douze états différents, au détriment d'une vision plus nationale)

. . .

Après, soyons honnête. Il n'existe PAS UN complexe militaro-industriel qui ne soit exempt de défauts. Tous les défauts cités plus haut peuvent se retrouver, à moindre échelle, en France, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis. Et chacune de ces BITD (Fr, UK, US) possède aussi ses propres défauts, ces propres contraintes socio-culturelles, ses propres a priori, etc.

A titre personnel, j'aurais bien choisi l'Europe comme exemple en occident ! (EAP, Tempest, NGF, etc...) :tongue:

(N'est-ce pas @Patrick ? :biggrin:)

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...