Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Du MAWS Maritime Airborne Warfare System, éphémère PATMAR Franco-Allemand, au PATMAR FUTUR de la MN


Bechar06
 Share

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Hirondelle a dit :

N’est-ce pas ce qui est annoncé avec le 320néo M3A (Modular Multi-mission Aircraft)

"L'annonce" est un début de réponse a un cahier des charges officiel.

Ensuite, il y a sélection du fournisseur pour réaliser le programme suite a un engagement sur des performances pour un prix convenu sur un calendrier fixé......avec, bien sûr, l'historique sur le respect des engagements tenus ou non tenus du fournisseur sur les programmes précédemment attribués.....:biggrin:

Edited by capmat
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 01/08/2023 à 18:04, Bechar06 a dit :

Oui,  le professionnel expérimenté que tu es a détecté cette faute de raisonnement de l'amateur que je suis

Pour l'Atlantic 1 et l'Atlantique 2 : la cabine est pressurisée  alors  que la soute ne l'est pas ?  C'est à dire qu'il peut larguer ses armements ou bouées ou autres depuis n'importe quelle altitude ou presque ?   

( Je me souviens récemment du largage d'un parachutiste  FS ) ( Les soutes de l'A330 sont elles pressurisées ? comme la cabine ? )

Et quant aux armements ou équipements portés sous les ailes par un A320... Aie Aie les renforts nécessaires... C'est vrai  que le A330  a bénéficié de l'aile - renforcée - quadriréacteurs du A340 ... Donc facile de mettre les pods de ravito 

Je ne crois pas qu'on ait évoqué ces 2 points structurels jusqu'à présent ( on s'était contentés de noter que des emports externes étaient gênants - trop visibles - en temps de paix, sur des aérodromes exotiques ) 

N'empêche cela augmente la facture ... Mais avec le légo Airbus, et pour le marché potentiel des avions de missions...  

soute arrière oui car on y met des AVI  

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Bechar06 changed the title to Du MAWS Maritime Airborne Warfare System, éphémère PATMAR Franco-Allemand, au PATMAR FUTUR de la MN
il y a une heure, HK a dit :

Comme quoi une soute à torpille carénée est tout à fait faisable sur gros bizjet… bon pour le Falcon 10X Patmar.

4 misérables torpilles serrées comme des sardines dont on ne sait meme pas si on peut les ejecter de maniere un peu sure.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et il faut encore pouvoir y mettre un radar suffisamment performant et une boule optronique.

Comme quelqu'un l'a fait remarqué, il est bien possible qu'en développant son Falcon 10X, Dassault a peut-être pris en compte une future utilisation militaire de l'appareil.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, HK a dit :

Comme quoi une soute à torpille carénée est tout à fait faisable sur gros bizjet… bon pour le Falcon 10X Patmar.

Oui sur un CGI c’est facile et ça mange pas de pain, dans la vie réelle ça reste à démontrer tant en terme de faisabilité, de coûts et que ça soit fonctionnel en mission réelle.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Paschi a dit :

Et il faut encore pouvoir y mettre un radar suffisamment performant et une boule optronique.

Comme quelqu'un l'a fait remarqué, il est bien possible qu'en développant son Falcon 10X, Dassault a peut-être pris en compte une future utilisation militaire de l'appareil.

Ça m’étonnerait les bizjets sont optimisés comme les liners : le coût à l’heure de vol. Pas de place pour des compromis militaires.

Après ils peuvent se révéler de très bonnes plates-formes militaires pour certaines choses.

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Paschi a dit :

Et il faut encore pouvoir y mettre un radar suffisamment performant et une boule optronique.

Comme quelqu'un l'a fait remarqué, il est bien possible qu'en développant son Falcon 10X, Dassault a peut-être pris en compte une future utilisation militaire de l'appareil.

Je pense surtout que compte tenu de l'expérience de Dassault et de ses moyens de simulation qu'ils ont une très bonne conscience de leurs marges de manoeuvre avec le 10X (techniques, opérationnelles, financières, industrielles). Bref je ne les voit pas proposer une solution dans une compétition face à AIRBUS sans quelque chose de cohérent sous la main.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, g4lly a dit :

4 misérables torpilles serrées comme des sardines dont on ne sait meme pas si on peut les ejecter de maniere un peu sure.

Ouaip ce qui veut dire que le domaine de vol cohérent avec l'utilisation de ces torpilles est souvent la basse altitude. D'ailleurs une bonne partie du domaine de vol d'un patmar est la basse altitude. 

CF - lancement de torpille, recherche de signaux radar inédit, lancement de canots de survie, plantage de bouées acoustiques, largage de matériel logistique en urgence pour le GAN (typiquement des cartes électroniques pour le rafale), radada au-dessus en dessous de la ligne d'horizon des radars adverses ...

La stabilité de la plateforme dans du gros temps soute ouverte est donc un point clef.

C'est sûrement pas là ou le 320 est le plus à l'aise reste à savoir pour le 10X.

Je rappel également que la notion de transit pour un PATMAR est largement surfaite. L'équipage travail 8 à 9 heures d'affilé avec toute la concentration que çà demande. La stabilité est donc également nécessaire pour maintenir cette concentration dans tous les domaines de vol.

 

Edited by herciv
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Bechar06 a dit :

Idée d'ailleurs  PATMAR selon Bombardier

 

Ce qui est marrant avec ce genre d'illustration c'est que Bombardier insiste sur le côté multi-mission en négligeant complètement la difficulté spécifique d'un PATMAR a savoir la basse altitude.

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, herciv a dit :

La stabilité de la plateforme dans du gros temps soute ouverte est donc un point clef.

C'est sûrement pas là ou le 320 est le plus à l'aise reste à savoir pour le 10X.

Je rappel également que la notion de transit pour un PATMAR est largement surfaite. L'équipage travail 8 à 9 heures d'affilé avec toute la concentration que çà demande. La stabilité est donc également nécessaire pour maintenir cette concentration dans tous les domaines de vol.

Ce que tu désigne "stabilité" que je traduis en "sensibilité aux turbulences" est directement lié à la charge au mètre carré ailaire des avions. Charge élevée moins sensible que charge faible.....a vitesse adaptée correspondante donc domaines de vol différents.

Je n'ai pas de comparaison disponible entre les charges au M2 entre l'A320 et le 10X.

J'observe que le 10X a des ailes bien plus en flèche que celles du 320, ce qui différencie la réaction des appareils aux turbulences....à l'avantage de l'aile en flèche. Ensuite il faut comparer les dispositifs hypersustentateurs....

La turbulence traduit un changement plus ou moins rapide de l'angle du vent relatif au plan de référence de l'aile. Ce n'est pas l'avion qui est plus ou moins stable, c'est l'état de la masse d'air.

Je ne vois pas de raison de vraiment différencier le 320 ou le 10x quand à leur aptitude et qualité concernant la basse altitude.

La ou se trouve peut être une différence se situe au niveau des moteurs. La patrouille suppose un régime moteur à mi chemin entre le plein ralenti et la pleine puissance et j'ignore comment les moteurs du 320 ou du 10X encaissent le moyen régime sur du temps long.

La notion de transit pour un PATMAR n'est pas surfaite, je précise qu'il s'agit de la vitesse de transit sur de la longue distance. 

Si la zone de patrouille se trouve à une distance éloignée de la base de départ, une haute vitesse de transit réduit la consommation du potentiel de l'équipage, de même qu'une grande autonomie réduit le besoin d'escale lors des vols de mise en place (par exemple des zones ou se trouve un GAN ou vers des

outre mer), cette grande autonomie est aussi un gain de temps et de potentiel pour l'avion et l'équipage.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Aisym a dit :

La soute du P8 n'est pas particulièrement grande non plus. Cinq torpilles max. Rien à voir avec celle d'un Atlantique 2 par exemple.

Et lui prend 6 torpilles

Pour moi 4-5-6 torpilles ça reste dans le même ordre d'idée ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, herciv said:

Ce qui est marrant avec ce genre d'illustration c'est que Bombardier insiste sur le côté multi-mission en négligeant complètement la difficulté spécifique d'un PATMAR a savoir la basse altitude.

C'est pas spécifique à Bombardier pour le coup, ils font tous ca...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...