Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 3 heures, Elemorej a dit :

Ton edit a l'air d’être totalement dans le vrai. Les remontés font état d'une pause pour épuisement due aux derniers jours intense côté Ukrainien et il semblerait que les Russes n'aient pas vraiment monté de ligne au contact. Donc à voir lequel des deux prendra de vitesse l'autre dans cet espace.

Y a pas aussi la climatologie qui va finir par jouer?  c'est peut être encore un peu tôt.

Il y a 3 heures, vince24 a dit :

Ca s’use ça, s’il n’y pas de rayures?

bien entendu.  Peut être (un peu) moins vite qu'un canon rayé, mais oui, ca s'use.  

Edited by BP2
Link to comment
Share on other sites

En ce qui concerne la météo j’ai regardé en détail pour Svatove et environs : nuageux mais sec aujourd’hui et demain. Jeudi pluies diluviennes (5 à 10 mm), ensuite relativement sec pour les 10 prochains jours avec de la chaleur (jusqu’à 26°) et quelques pluies orageuses apportant tout au plus 1mm par jour.

 

Sinon, avez vous vu cela ? Le Kyiv Independent évoque maintenant une évacuation des officiers de l’armée russe sur toute la crimée... et pendant ce temps Poutine isolé à Sothchi... très surprenant.

 

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un article de the Insider sur le devenir des détenus russes envoyés au front. Sur la première levée partie en Juillet, 90% seraient déja morts au combat :ohmy:. On doit leur donner les missions que les autres ne veulent pas... Sinon Wagner a pour objectif de lever 50000 hommes dans les prisons. 

https://theins.ru/en/opinion/olga-romanova/254906

Edited by Valy
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, CortoMaltese a dit :

Beaucoup de rumeurs circulent et les Ukrainiens exploitent à plein leur succès militaires pour reprendre la panique. C'est de bonne guerre, mais si on veut essayer de vraiment comprendre ce qu'il se joue sur le terrain il faut vraiment essayer de trier le certain, le plausible, l'improbable et le faux. Bref, en l'absence de preuve visuelle solide, il est sain de considérer qu'une info (prise d'une ville, ect) n'est fiable que quand le camps d'en face l'a lui même admise.

Cela donne l'impression que tout le monde intoxique et s'intoxique volontairement ou pas d'ailleurs.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Mangouste a dit :

Bonne pioche...

Les russes n'auront plus grand chose de neuf (au sens nouveauté, donc surprise) à nous opposer au cas ou....   Ca aussi c'est de nature à forger le futur proche.

il y a 56 minutes, Valy a dit :

Un article de the Insider sur le devenir des détenus russes envoyés au front. Sur la première levée partie en Juillet, 90% seraient déja morts au combat :ohmy:. On doit leur donner les missions que les autres ne veulent pas... Sinon Wagner a pour objectif de lever 50000 hommes dans les prisons. 

https://theins.ru/en/opinion/olga-romanova/254906

Ca fera de la chair à canon, pas beaucoup mieux : aucun entrainement au combat (combat de rue peut être...), ca m'étonnerait qu'on les équipe up to date en protections individuelles et peut être même en armement individuel. Motivation en berne. Et puis il faudra les encadrer un minimum, et même plutôt un maximum sinon beaucoup se feront la belle. Bof quoi.

Ils chercheront surtout à sauver leur peau.  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Valy a dit :

le Partie communiste russe demande la mobilisation générale, et considère que l'opération spéciale est en fait une guerre.

https://theins.ru/en/news/254990

Ils n'étaient pas contre le conflit au départ ?

Pour les rumeurs de putsch ou de Poutine à Sotchi, activez votre radar à étrons et sortez couverts. Pour l'heure, rien de sérieux.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, tepp17 a dit :

Sinon, avez vous vu cela ? Le Kyiv Independent évoque maintenant une évacuation des officiers de l’armée russe sur toute la crimée... 

Oui, çà ce serait quand même extrêmement surprenant ... Çà parait assez incongru. En attente de confirmation, si avéré ou pas. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

48 minutes ago, Mangouste said:

Lorsque je l'espère ce conflit s'arrêtera, ce sera une sacré manip entre pièges, explo et épaves.

Je ne sais pas si c'est ici que je l'avais suggéré mais je pense que lorsque ce sera fini, on pourrait envisager une mission internationale (OTAN, UE ou ONU) pour déminer tout le territoire. Le génie UA s'est déjà mis au boulot dans les zones de Kyiv, Chernihiv et Sumy mais je ne sais pas à quel point ils ont déminé en dehors des villes et villages. Une partie navale sera probablement aussi nécessaire.

Une autre mission civile/militaire devrait aussi au plus vite remettre les infrastructures essentielles en état (transport, eau, électricité) pour permettre la reconstruction et la reprise économique du pays.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Clemor a dit :

Quid des munitions et autres pièces de rechanges pour ces matériels...

A la limite les canon des Auf-1 et encore. Cela doit déjà être un casse tête logistique, alors avec des machines que seul la France avait en dotation.... 

Je pense que les Ukrainiens s'en foutent un peu, tout matériel donné ou vendu si peu cher est bon à prendre. 

Pour caricaturer, si ça permet d'emporter un effet stratégique comme cela semble avoir été le cas pour l'offensive de Kharkiv, les Ukrainiens prendraient des fusils à 1 coup si c'était susceptible de faire la différence. 

Les histoires de maintenance et de rechange, c'est bon pour les temps de paix. 

Il y a 2 heures, Ciders a dit :

Ils n'étaient pas contre le conflit au départ ?

Tu crois qu'il y a une formation politique ayant pignon sur rue en Russie qui a une position sincère ?

S'ils étaient contre, c'est qu'ils jouaient les idiot utiles du système politique prétendument électif. 

Il y a 2 heures, funcky billy II a dit :

Un nouveau fil twitter très intéressant de Stanimir Dobrev pour expliquer les malheurs actuels de l'armée russe. 

Il avait déjà fait un fil passionnant au tout début de la guerre (le 26 février) où il expliquait une partie des maux dont souffrait l'armée russe, en particulier la corruption endémique, et indiquait que l'attaque éclair n'était en fait qu'un gigantesque foutoir à peine organisé.

Je m'en étais d'ailleurs fait écho ici même parce que c'était un des seuls, à l'époque, à aller à contre courant de tous ceux (et Dieu sait qu'ils étaient nombreux) qui saturaient l'espace médiatique en nous expliquant que l'armée russe était un rouleau compresseur qui avait fusionné avec un guépard:

Et le fait est que l'avenir lui a donné raison. Mais bref, il a fait un nouveau fil explicatif: 

Pour lui, un des problèmes russes, c'est que le pouvoir civil s'est montré incapable d'appréhender les capacités réelles dont disposait l'armée russe eu égard au budget qui lui était alloué. 

Déjà, il pense que l'armée ne s'est pas désintéressée de l'entrainement de ses troupes parce qu'elle avait mieux à faire ou parce qu'elle pense que ça n'a pas d'importance. C'est juste qu'elle n'en avait plus les moyens.  

En effet, en Russie, il n'y a pas de budget spécial pour les OPEX (ou les opérations militaires spéciales). Typiquement, l'intervention en soutien aux républiques populaires du Donbass en 2014 ou celle en Syrie plus récemment ont été financées grâce au budget courant du ministère de la défense russe (déploiement, bonus financiers aux militaires impliqués...). À cela s'ajoute les milices des républiques populaires qu'il a fallu organiser et équiper en vidant les stocks de l'armée. En dépit de la multiplication de ces ponctions entre 2013 et 2016, le budget de la défense russe n'a pas été augmenté.  

Du coup, plus d'argent, donc le ministère décide qu'on arrête de s'entraîner. Parce que l'entraînement coûte cher: l'auteur estime que, tout compris, un an d'entraînement sur un char revient à peu près à son prix d'achat. 

On glisse en passant que, selon l'auteur, les missiles hyper sophistiqués tirés pour l'esbroufe en Syrie, n'ont pas été remplacés nombre pour nombre depuis (ou, plus exactement, il n'est pas prévu d'en racheter plus que prévu à la base pour ce faire), de même que les munitions utilisées dans le Donbass depuis 2014. Bref, le stock de munitions russe a baissé depuis 10 ans. 

À cela s'ajoute que le salaire de base des militaires russe s'est effondré (rappelez-vous, il n'y a plus une thune). Entre 2013 et 2022, le pouvoir d'achat des hommes du rang russes a été divisé par deux. Autant dire que c'est devenu compliqué d'attirer des recrues de qualité donc la qualité de la troupe en a beaucoup souffert. Les hommes qui ont le choix d'aller ailleurs ne renouvellent pas leur contrat. 

Comme si ça ne suffisait pas, d'autres branches de l'armée russe proposent des conditions financières bien plus avantageuses. Typiquement, il est financièrement bien plus intéressant de s'engager dans la Rosvgardia que dans l'armée de terre. Et, si la Rosvgardia peut venir en appoint à l'armée de terre, elle ne peut prétendre la remplacer dans son coeur de métier. 

Si ces problèmes ont touché principalement l'armée de terre qui est, et de loin, la dernière des priorités du ministère de la défense russe (en termes de pièces détachées, d'équipements ou d'avantages financiers), il ne faut pas pour autant en déduire que les VDV et l'infanterie navale ont été épargnées. Pour elles aussi, la qualité de l'entraînement à souffert. 

Mais la conclusion est simple, chaque fois que l'armée russe entreprend une opération extérieure, cela diminue mécaniquement le budget qu'elle peut consacrer à l'entraînement et à l'achat de nouveaux matériels. Donc elle reste avec du matos ancien sur lequel ses soldats ne peuvent pas s'entrainer assez (voire pas du tout). 

Évidemment, l'armée s'en est ouverte au pouvoir politique mais celui-ci a fait la sourde oreille. L'argent demandé n'était de toute façon pas disponible et, de loin, on avait l'impression que les interventions russes dans le Donbass ou en Syrie ne se passaient pas trop mal. Le Kremlin en a donc déduit qu'il ne s'agissait que d'un manœuvre politique de la part du ministère pour augmenter sa part du gâteau budgétaire, un réflexe classique pour tout bureaucratie. 

Et tout ça contribue en partie à expliquer ce que nous constatons aujourd'hui en Ukraine. 

 

Merci pour le fil et pour la synthèse, très intéressant, ça regroupe d'autres témoignages, notamment Pavel Filatiev qui était VDV, et qui témoignait de la pauvreté et de l'absurdité des entrainements et de l'équipement misérable. Je me permets de compléter ce témoignage car pas sûr que tout le monde ait saisi la référence très Russosphère de ce passage

Citation

À cela s'ajoute que le salaire de base des militaires russe s'est effondré (rappelez-vous, il n'y a plus une thune).

Il s'agit d'une déclaration de Medvedev restée célèbre, alors qu'il était en visite en Crimée annexée en 2016 et qu'il était pris à parti par des retraités, pris à la gorge suite à la non réévaluation de leur pension comme cela leur avait été visiblement promis. C'est donc un personnage politique Russe, au cœur du système des oligarques et de la corruption, qui répondit qu'il n'y avait plus d'argent dans les caisses. Le genre de déclaration sincère et spontanée qui produit surement encore ses effets aujourd'hui...

 

Edited by olivier lsb
orthographe
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

14 légionnaires Ukrainiens ont été autorisés à partir pour l'Ukraine depuis le début du conflit. La aussi, même si çà désorganiserait un peu la légion (encore que.... c'est l'un des meilleurs taux de sélectivité de l'armée me semble-t-il), ce pourrait être une source d'appui militaire. Après, peut être que les vrais chiffres sont tout autre. 

 

Images d'une embuscade Ukr. Le positionnement tactique n'est absolument pas mon domaine, mais la progression a l'air pro et maitrisée. 

 

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Fanch a dit :

C'est quoi le concept de "ont déserté avec l'accord des autorités militaires françaises" ? 

Le droit de rejoindre leurs familles en Ukraine, après...ils font ce qu'ils veulent, ils pourront dire qu'ils étaient retenus à la frontière.

Mais d'une manière générale, ce conflit (une fois terminé) risque d'amener beaucoup d'ukrainiens dans la légion et ce seront peut-être eux qui auront de quoi transmettre une certaine expérience.

Edited by Amnésia
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...