Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

C'est présenté comme des tirs de contre-batterie grâce aux munitions "haute précision" occidentales.

En tout cas, je n'ai pas vu d'autres traces d'impacts que celles qui font mouche...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Citation

2) Le truc  à la mode: des grenades AT obsolètes avec queue imprimée 3D sur un drone commercial à 300 boules. Et qui tape de nuit les chars. Remarquez bien comment il foire le premier tir et corrige au 2eme. Rien qu'avec ce tir tout le drone est remboursé et de loin. Les grenades sont un stock des années 50.

On revient à ce qu'on disait tous

Ces petits trucs pas chers, facilement trouvable sont devenus des plaies

Y compris face à des groupes non étatiques qui vont pouvoir y avoir accès

Ca risque de pas mal faire chier dans le futur, de perdre des blindés à X millions d'euros contre un petit engin d'aéromodélisme à moins de 1000 balles, munition comprise

La question qui va se poser c'est de savoir comment lutter contre

Veille IR ??

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Akhilleus a dit :

On revient à ce qu'on disait tous

Ces petits trucs pas chers, facilement trouvable sont devenus des plaies

Y compris face à des groupes non étatiques qui vont pouvoir y avoir accès

Ca risque de pas mal faire chier dans le futur, de perdre des blindés à X millions d'euros contre un petit engin d'aéromodélisme à moins de 1000 balles, munition comprise

La question qui va se poser c'est de savoir comment lutter contre

Veille IR ??

Je ne vois que radar + fusion multi source.

Un drone voilure fixe (switchblade), tu ne le vois pas en IR, ni en sonore.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Mangouste a dit :

J'ai consulté par le biais de différents sites quelques pages de journaux russes locaux ( Ville de garnison ) ou plus régionaux ou de ethniques. L'information circule tout de même sur les soldats dcd au combat ou suite à des blessures. On trouve même des informations assez récentes. C'est d'ailleurs peu marqué par une quelconque propagande et plutôt très empathique.

Ça oui, mais peu de bilans... globaux ? Ça se dit ça ?

Pour les journaux et les avis de décès oui, encore qu'il manque pas mal de données pour des régions entières et pour certaines armes (où est le gros de l'équipage du Moskva par exemple ?).

@Akhilleus Ça voudrait dire destruction des deux tiers des chars ukrainiens (sans compter le millier en réserve) et de 50 % des véhicules blindés (VCI, VTT et reconnaissance) en ligne avant le conflit.

Pour l'après-guerre, oui. Et la Russie, si elle conserve une partie des territoires qu'elle contrôle, aura énormément mal de mal à les remettre en état et à les exploiter, au vu des destructions commises. Et démographiquement parlant, tout transfert de population russe vers ces zones se fera au détriment d'une autre partie de son territoire.

Edited by Ciders
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Déjà il faut nous même en avoir et en avoir plein pour littéralement saturer les zones de combat. La deuxième chose est de neutraliser les fréquences (sur un machin commercial de base, c'est pas super compliqué mais il faut le faire et être rigoureux). La troisième est d'avoir des drones de ciblage des émissions (donc viser le pilote et sa console). Le quatrière est peut être de ne plus avoir de gros machins.... Le futur peut être aux drones et à l'infanterie puisque tout ce qui est chez est une cible. En gros des fantassins équipés massivement de drones sur des technicals peuvent maintenant en remontrer à un BTG. Ca change pas mal de perspectives. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, g4lly a dit :

Selon les russes il y a eu un contact direct entre les résistants et les russes dans Azovstal, pour des pourparler concernant les personnes voulant quitter la zone.

50 personnes ont quitté Azovstal aujourd'hui.

Et selon les Ukrainiens, comme à leur habitude, alors même que les réfugiés commençaient à quitter l'usine, les Russes ont recommencé leurs bombardements.

Etant donné le passif des deux armées, devine lequel de ces deux scénarios est le plus probable ?

Link to comment
Share on other sites

7 minutes ago, cracou said:

En gros des fantassins équipés massivement de drones sur des technicals peuvent maintenant en remontrer à un BTG. Ca change pas mal de perspectives. 

Sauf si avant ils ont pris une pluie d'artillerie :bloblaugh:

C'est ce qui se faisait pendant la guerre froide face à la menace d'une infanterie sur porteur léger avec des postes ATGM. Il suffisait de saturer la zone avec des sous munitions anti-personnel et la messe était dite.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, MeisterDorf a dit :

Pas étonnant que les ukrainiens ciblent ces derniers, les Bayraktar ukrainiens commencent à tomber très régulièrement: j'ai vu passer au-moins 5 carcasses de ces derniers durant les derniers jours... 

 

Il y a 1 heure, Aldo a dit :

Mais ça va dire que ta conclusion sur l'hécatombe de TB2 est peut-être biaisée. 

Quelle conclusion ai-je tiré? Aucune.

Entre "j'ai vu passer des carcasses, signe que ça tombe" et "les Bayraktar se font défoncer à la vitesse V -> V' ": il y a de la marge.  

Prend la peine de lire le message auquel tu réponds avant toute chose, ça évite de parler pour ne rien dire. :wink:

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Akhilleus a dit :

On revient à ce qu'on disait tous

Ces petits trucs pas chers, facilement trouvable sont devenus des plaies

Y compris face à des groupes non étatiques qui vont pouvoir y avoir accès

Ca risque de pas mal faire chier dans le futur, de perdre des blindés à X millions d'euros contre un petit engin d'aéromodélisme à moins de 1000 balles, munition comprise

La question qui va se poser c'est de savoir comment lutter contre

Veille IR ??

Surveillance tout azimut en IR au moins couplé à des systèmes de défense active qu'il faudra nécessairement généraliser à toutes les unités, meilleure sensibilisation des hommes à la détection de drones quand il arrivent à portée visuel et des mesures d'urgence à prendre le tout couplé à un renseignement plus dense du théâtre pour détecter en avance ces petites saloperies et leur stations de contrôle que ce soit du civil ou du militaire, tant pis pour les risques de dommage collatéral à ce niveau. Pour les modèles plus grands, il faudra aussi se résoudre à la neutralisation des faisceaux satellite en masse.

Pour le moment je ne vois que ça comme solution et ça ne sera pas parfait pour autant, certains passeront quand même et feront mal.

Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, Heorl said:

Etant donné le passif des deux armées, devine lequel de ces deux scénarios est le plus probable ?

Toi qui veut être officier ... c'est le b a ba de la déception ... se laisser croire quelques choses parce que les propose précédent avait l'air vrai ... comme si statistiquement dire vrai 10 fois ... impliqua de dire vrai 11 fois.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Sauf si avant ils ont pris une pluie d'artillerie :bloblaugh:

C'est ce qui se faisait pendant la guerre froide face à la menace d'une infanterie sur porteur léger avec des postes ATGM. Il suffisait de saturer la zone avec des sous munitions anti-personnel et la messe était dite.

C'est ce qui se faisait aussi en 1945 quand les Soviétiques étaient en Allemagne : on envoie des chars en reconnaissance, ça allume au Panzerfaust et éventuellement à la PAK, on retire l'échelon avancé et on bombarde.

On réinvente la roue en fait.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Ciders a dit :

Ça oui, mais peu de bilans... globaux ? Ça se dit ça ?

Pour les journaux et les avis de décès oui, encore qu'il manque pas mal de données pour des régions entières et pour certaines armes (où est le gros de l'équipage du Moskva par exemple ?).

@Akhilleus Ça voudrait dire destruction des deux tiers des chars ukrainiens (sans compter le millier en réserve) et de 50 % des véhicules blindés (VCI, VTT et reconnaissance) en ligne avant le conflit.

Pour l'après-guerre, oui. Et la Russie, si elle conserve une partie des territoires qu'elle contrôle, aura énormément mal de mal à les remettre en état et à les exploiter, au vu des destructions commises. Et démographiquement parlant, tout transfert de population russe vers ces zones se fera au détriment d'une autre partie de son territoire.

On constate que certaines unités ont été particulièrement touchée notamment chez les paras. Beaucoup de lieutenant et de sergent sous les différentes appellations. 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Mangouste a dit :

On constate que certaines unités ont été particulièrement touchée notamment chez les paras. Beaucoup de lieutenant et de sergent sous les différentes appellations. 

Je retourne la question : est-ce uniquement ça ou est-ce parce que les VDV communiquent plus que l'infanterie ? Les deux options sont plausibles.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, g4lly a dit :

Sauf si avant ils ont pris une pluie d'artillerie :bloblaugh:

C'est ce qui se faisait pendant la guerre froide face à la menace d'une infanterie sur porteur léger avec des postes ATGM. Il suffisait de saturer la zone avec des sous munitions anti-personnel et la messe était dite.

Euuhhh..... Non, et oui, ça c'est ce que la doctrine disait. La doctrine disait aussi que le mec d'en face était assez concon pour ne pas se protéger dans un maison, une cave, un bunker ou quoi que ce soit d'équivalent. Alors oui le principe était qu'une salve de grad ou de mlrs devait arriver juste avant le débouché des blindés.... mais on voit que ça marche pas trop dans la réalité (vu les portés actuelles, tu peux taper depuis le village à 4km, en étant déporté avec ta console dans une cave.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, g4lly a dit :

Toi qui veut être officier ... c'est le b a ba de la déception ... se laisser croire quelques choses parce que les propose précédent avait l'air vrai ... comme si statistiquement dire vrai 10 fois ... impliqua de dire vrai 11 fois.

Sauf qu'il y a une nuance entre conserver une saine dose de scepticisme et prendre en compte ce qu'on sait sur l'ennemi/l'allié afin d'établir les décisions et les choix à prendre/faire, et affirmer à tort et à travers. 

Si un camp a déjà fait 15 fois comme ça sur le reste du front et ces dernières années sur d'autres théâtres, il y a beaucoup moins de chance qu'ils soient devenus adeptes de la négociation et de la frappe chirurgicale (quoi que cela veuille dire) qu'ils aient gardé les mêmes méthodes brutales mais qui fonctionnent.

Je ne fais que rappeler qu'un camp jusque-là s'est montré relativement fiable et l'autre a continué de montrer les mêmes travers qu'on lui connaît. Partant de là, même un idiot pourrait te donner des côtes de 60/40 voire 2/1 sur la véracité des versions ukrainiennes/russes.

Edited by Heorl
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

C'est ce qui se faisait aussi en 1945 quand les Soviétiques étaient en Allemagne : on envoie des chars en reconnaissance, ça allume au Panzerfaust et éventuellement à la PAK, on retire l'échelon avancé et on bombarde.

On réinvente la roue en fait.

Exact. La différence c'est que ton artillerie se fait faire des trous du cul supplémentaire en masse par les drones. Le plus moisi des drones est un danger mortel pour l'artillerie vu qu'elle nage dans les munitions dans tous les coins. 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, cracou a dit :

Exact. La différence c'est que ton artillerie se fait faire des trous du cul supplémentaire en masse par les drones. Le plus moisi des drones est un danger mortel pour l'artillerie vu qu'elle nage dans les munitions dans tous les coins. 

Certes. Cependant, sur ce conflit précis, j'ai plutôt l'impression que l'ennemi de l'artillerie... reste l'artillerie. Avec le concours des drones.

Il faut aussi envisager que le manque (en effectifs ou en efficacité) de la DCA autopropulsée russe n'aide pas non plus contre les raids de drones ukrainiens.

Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, cracou said:

Exact. La différence c'est que ton artillerie se fait faire des trous du cul supplémentaire en masse par les drones. Le plus moisi des drones est un danger mortel pour l'artillerie vu qu'elle nage dans les munitions dans tous les coins. 

Il suffit de tirer des plus gros truc de plus loin ... c'est la logique US et chinoise ... et de tout facon une fois le terrain contaminé par les sous munition ... tu vas être contraint de mettre tes petits fantassin dans de solide APCs ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Ciders a dit :

Ça oui, mais peu de bilans... globaux ? Ça se dit ça ?

Pour les journaux et les avis de décès oui, encore qu'il manque pas mal de données pour des régions entières et pour certaines armes (où est le gros de l'équipage du Moskva par exemple ?).

@Akhilleus Ça voudrait dire destruction des deux tiers des chars ukrainiens (sans compter le millier en réserve) et de 50 % des véhicules blindés (VCI, VTT et reconnaissance) en ligne avant le conflit.

Pour l'après-guerre, oui. Et la Russie, si elle conserve une partie des territoires qu'elle contrôle, aura énormément mal de mal à les remettre en état et à les exploiter, au vu des destructions commises. Et démographiquement parlant, tout transfert de population russe vers ces zones se fera au détriment d'une autre partie de son territoire.

Je l'ai dit et assez répété que les demandes insistantes des ukrainiens pour du matériel lourd type MBT, APC et SPG après la 3-4e semaine de conflit a pu signifier des pertes très lourdes de matériel, même si une bonne proportion du matériel capturé a pu être remis en ligne

Pour les chiffres, leur exactitude est bien sure sujette à caution et paraissent effectivement elevés

Je continue a partir du principe que les ukrainiens en phase défensive ont pris 50% de pertes de moins que les russes. Cette  proportion se lisse en phase offensive.

On verra une fois la poussière retombée

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Ciders a dit :

Certes. Cependant, sur ce conflit précis, j'ai plutôt l'impression que l'ennemi de l'artillerie... reste l'artillerie. Avec le concours des drones.

Il faut aussi envisager que le manque (en effectifs ou en efficacité) de la DCA autopropulsée russe n'aide pas non plus contre les raids de drones ukrainiens.

Plus exactement on peut penser que la DCA russe qui est la plus dense du monde est excellent mais conçue pour tout sauf du drone moisi qui se traine à 20m d'altitude et qui fait un bruit ridicule tout en ayant une signature sonore presque nulle.
En fait plus le drone est gros et va vite, plus le système le comprend. Ensuite le drone moisi de base coûte moins cher que le SAM lui même. Actuellement le pire ennemi d'un S300 ou d'un S400 serait une attaque par saturation avec un mélange de roquettes non guidées scandaleusement bon marché et des drones suicide (plus en avant quelques drones capteur radar comme les anciens HARM). 
Si tu allumes le radar, les HARM te visent. Si tu eteins les drones suicide passent. Si tu brouilles, tu te reprends les drones radar. Bref c'est une situation à la con dans tous les cas. 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Akhilleus a dit :

Je l'ai dit et assez répété que les demandes insistantes des ukrainiens pour du matériel lourd type MBT, APC et SPG après la 3-4e semaine de conflit a pu signifier des pertes très lourdes de matériel, même si une bonne proportion du matériel capturé a pu être remis en ligne

Pour les chiffres, leur exactitude est bien sure sujette à caution et paraissent effectivement elevés

Je continue a partir du principe que les ukrainiens en phase défensive ont pris 50% de pertes de moins que les russes. Cette  proportion se lisse en phase offensive.

On verra une fois la poussière retombée

Je pense aussi, on concernant les chiffres Oryx, ils ne sont évidemment pas en faveur des russes.

Je dirais que pour les russes, on doit être sur un ordre de grandeur de 5 à 10% de matériels en plus contre 25 à 30% pour les Ukrainiens qui ne sont pas montrés sur Oryx.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Banzinou a dit :

Je pense aussi, on concernant les chiffres Oryx, ils ne sont évidemment pas en faveur des russes.

Je dirais que pour les russes, on doit être sur un ordre de grandeur de 5 à 10% de matériels en plus contre 25 à 30% pour les Ukrainiens qui ne sont pas montrés sur Oryx.

A mon avis le chiffre des pertes "cachées" est plus haut actuellement. Quand la plupart des pertes sont des colonnes de blindés détruites en pleine pampa avec des civils qui se baladent autour c'est assez facile à filmer. A l'inverse, avec une guerre qui se transforme en match de tennis géant à base d'artillerie de part et d'autre d'une ligne de front relativement statique, le taux de perte "montrable" baisse mécaniquement, hors frappe de drone filmée. 

 

EDIT : Je parle surtout des pertes russes. Pour les pertes ukrainiennes, honnêtement on en sait rien. Les mecs évitent évidemment de filmer les carcasses de leurs blindés, les russes filment beaucoup moins, ect. Par rapport aux pertes compilés par Oryx je pense que ça peut se situer n'importe où entre 1,3x et 2,5x plus.  

Edited by CortoMaltese
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Ciders a dit :

Je retourne la question : est-ce uniquement ça ou est-ce parce que les VDV communiquent plus que l'infanterie ? Les deux options sont plausibles.

Je me pose la même question mais plutôt au niveau des statuts. Off/Soff. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Banzinou a dit :

Concernant l'île aux Serpents, petite réflexion.

On assiste depuis plusieurs jours à des vidéos de frappes (systématiquement un TB-2) prises à des moments différents.

 

On a d'abord les frappes contre un Strela 10 et un Shilka fin avril.

Puis la frappes contre les deux navires Raptor début mai.

Une frappe sur un TOR au niveau du phare de l'île

Et là la frappe d'un navire de débarquement qui embarquait un TOR.

 

Ça donne l'impression que la Russie a du mal à empêcher les TB-2 d'agir dans la zone (et la perte du Moskva y contribue sans doute) malgré les systèmes AA sur place (notamment les TOR).

Qu'en pensez vous ? 

Que les systèmes AA, du moins pour les Tor, ne semblaient pas actifs, et que l’on a vu finalement très peu de vidéos de frappes de TB2 en 2 mois par rapport à d’autres théâtres : quelques unes au début, quelques unes ces derniers jours et très peu dans des zones d’engagement massif de forces. J’en déduirai que les TB2 semblent vulnérables à des dispositifs sol air modernes solides et particulièrement adaptés aux espaces un peu lacunaires.

il y a une heure, Mangouste a dit :

Je me pose la même question mais plutôt au niveau des statuts. Off/Soff. 

Où les annonces de VDV et Spetsnatz sont plus relayées…

Il y a 1 heure, Heorl a dit :

Et selon les Ukrainiens, comme à leur habitude, alors même que les réfugiés commençaient à quitter l'usine, les Russes ont recommencé leurs bombardements.

Etant donné le passif des deux armées, devine lequel de ces deux scénarios est le plus probable ?

Quel est l’interêt des deux parties?

Edited by gustave
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...