Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Est-ce que Josep Borrell, responsable "affaires étrangères" pour l'UE, a dit une énorme c..nerie :huh: ? Ou est-ce qu'il a laissé sortir une info confidentielle mais véridique :blink: ?

Je parie pour la c..nerie. Mais à voir tout de même.

La guerre en Ukraine est "terminée" si l'UE ne renforce pas son soutien militaire, selon un haut diplomate

La guerre avec l'Ukraine sera terminée si l'UE ne trouve pas dans les semaines à venir un moyen d'accélérer la fourniture de munitions à l'Ukraine, a averti Josep Borrell, le responsable des affaires étrangères de l'UE, lors de la dernière journée de la conférence de Munich sur la sécurité.

Il a déclaré qu'une réunion spéciale des ministres de la défense de l'UE, prévue les 8 et 9 mars, donnera l'occasion aux pays de proposer des munitions provenant de leurs stocks existants, ajoutant qu'il faut jusqu'à dix mois aux armées européennes pour commander et recevoir une seule balle.

"Nous sommes en mode de guerre urgente", a-t-il déclaré. "Cette pénurie de munitions doit être résolue rapidement ; c'est une question de semaines". Il a ajouté que si ce n'était pas le cas, la guerre serait terminée.

Borrell ne m'a en général pas fait l'impression d'être la flèche la plus acérée du carquois, pour dire les choses poliment. Et la consommation de munitions peut bien être extrêmement élevée, elle est probablement plus basse pour le défenseur - position de l'Ukraine dans cette phase de la guerre - que pour la Russie qui cherche à avancer. Et puis il y a Washington - sauf à ce qu'on y ait déjà fait une croix sur l'Ukraine ? - qui même ayant déjà puisé profondément dans ses stocks possède m'a t on dit quelques moyens.

Donc je n'y crois pas vraiment. Enfin je me trompe peut-être ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Ciders a dit :

Je te sens plus affolé que d'habitude. Tu as des intérêts commerciaux sur la rive gauche du Dnipr ? :mellow:

Tu me connais mieux que moi-même :happy: ...

Plus sérieusement, je ne sais pas si je suis fébrile, mais il est permis de s'attendre à une certaine accélération des événements dans les semaines à venir. L'offensive russe, où, combien, comment, avec quel degré de succès ou d'échec ? En plus positif du moins potentiellement, l'offensive la proposition diplomatique chinoise, quelconque chance de faire avancer les choses ou pas ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Alexis a dit :

Est-ce que Josep Borrell, responsable "affaires étrangères" pour l'UE, a dit une énorme c..nerie :huh: ? Ou est-ce qu'il a laissé sortir une info confidentielle mais véridique :blink: ?

Je parie pour la c..nerie. Mais à voir tout de même.

La guerre en Ukraine est "terminée" si l'UE ne renforce pas son soutien militaire, selon un haut diplomate

La guerre avec l'Ukraine sera terminée si l'UE ne trouve pas dans les semaines à venir un moyen d'accélérer la fourniture de munitions à l'Ukraine, a averti Josep Borrell, le responsable des affaires étrangères de l'UE, lors de la dernière journée de la conférence de Munich sur la sécurité.

Il a déclaré qu'une réunion spéciale des ministres de la défense de l'UE, prévue les 8 et 9 mars, donnera l'occasion aux pays de proposer des munitions provenant de leurs stocks existants, ajoutant qu'il faut jusqu'à dix mois aux armées européennes pour commander et recevoir une seule balle.

"Nous sommes en mode de guerre urgente", a-t-il déclaré. "Cette pénurie de munitions doit être résolue rapidement ; c'est une question de semaines". Il a ajouté que si ce n'était pas le cas, la guerre serait terminée.

Borrell ne m'a en général pas fait l'impression d'être la flèche la plus acérée du carquois, pour dire les choses poliment. Et la consommation de munitions peut bien être extrêmement élevée, elle est probablement plus basse pour le défenseur - position de l'Ukraine dans cette phase de la guerre - que pour la Russie qui cherche à avancer. Et puis il y a Washington - sauf à ce qu'on y ait déjà fait une croix sur l'Ukraine ? - qui même ayant déjà puisé profondément dans ses stocks possède m'a t on dit quelques moyens.

Donc je n'y crois pas vraiment. Enfin je me trompe peut-être ?

Il y a eu différentes déclaration dans le même sens, probablement pour garder les donateurs mobilisés.
D'un autre côté, nombreux pensent qu'une attaque russe serait - à ce stade - une erreur conséquente et couteuse ... qu'il conviendrait alors naturellement d'encourager autant que possible.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je savais qu'Orban aime bien Putine mais après, cette sortie, je suis allé vérifier. Eh oui, la Hongrie est bien membre de l'OTAN et de l'UE...

https://www.n-tv.de/politik/Orban-sieht-Russland-nicht-als-Bedrohung-article23928354.html

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban veut maintenir les relations économiques de son pays avec la Russie. "Nous le proposons également à nos alliés", a déclaré samedi le chef du gouvernement nationaliste de droite dans son discours annuel sur l'état de la nation. Selon lui, le gouvernement hongrois ne considère pas comme réaliste l'idée que la Russie constitue une menace pour la sécurité de la Hongrie ou de l'Europe.

L'Europe est sur le point de "dériver vers une guerre", a déclaré Orban. L'Europe "se trouve déjà dans une guerre indirecte avec la Russie". Il n'y a qu'une seule possibilité : "Nous devons rester en dehors de la guerre", a-t-il déclaré. "Ce ne sera pas facile en tant que membre de l'OTAN et de l'UE, car là-bas, tout le monde est pour la guerre".

Dans le même temps, Orban a reconnu que la Hongrie était isolée au sein des alliances occidentales en raison de sa politique envers la Russie. Dans le "camp de la paix", il ne reste que deux personnes : "la Hongrie et le Vatican". L'Allemagne est responsable de cette situation, a-t-il déclaré. Sous l'impression d'un changement d'attitude de l'Allemagne, d'autres pays auraient également cédé à la pression extérieure et seraient passés dans le "camp de la guerre", à la tête duquel Berlin se serait placé.

"Au début, les Allemands ne fournissaient pas d'armes, seulement des casques", a poursuivi Orban. Mais désormais, des chars allemands Leopard "traverseront bientôt le territoire ukrainien vers l'est, à la frontière russe". "Peut-être même que les anciennes cartes géographiques sont encore là", a-t-il déclaré en faisant allusion à la guerre d'agression menée par l'Allemagne hitlérienne contre l'Union soviétique de l'époque.

La Hongrie, pays membre de l'UE et de l'OTAN, supporte plutôt à contrecœur les sanctions de l'UE contre la Russie. Depuis son entrée en fonction en 2010, Orban, qui gouverne de manière autoritaire, entretient des relations amicales avec le dirigeant russe Vladimir Poutine. Même après le début de la guerre d'agression russe contre l'Ukraine il y a presque exactement un an, les relations entre Budapest et Moscou ne se sont pas vraiment refroidies. Ainsi, le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a continué à rencontrer son homologue russe Sergej Lawrow.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

La Chine semble se préparer à entrer en scène. Un acteur de poids :smile:

Le plan de paix chinois pour l'Ukraine est accueilli avec prudence par l'Occident

4000.jpg?width=620&quality=85&dpr=1&s=no

Le haut diplomate chinois Wang Yi parle de la nécessité de défendre le principe d'intégrité territoriale, mais aussi de respecter les "intérêts légitimes de sécurité" de la Russie.

(...) S'exprimant lors de la conférence de Munich sur la sécurité, le haut diplomate chinois Wang Yi, l'un des rares hommes politiques extérieurs capables d'influencer la Russie, a annoncé que la Chine lancerait son initiative de paix le jour de l'anniversaire de la guerre et qu'elle avait déjà consulté l'Allemagne, l'Italie et la France sur ses propositions. Il a déclaré que le plan de paix soulignerait la nécessité de faire respecter les principes de souveraineté, d'intégrité territoriale et la Charte des Nations unies. Mais en même temps, il a déclaré que les intérêts légitimes de la Russie en matière de sécurité devaient être respectés.

(...) Sans un retrait complet de toutes les troupes russes d'Ukraine, il n'y a aucune chance de mettre fin à la guerre, a déclaré Mme Baerbock

(...) Le ministre brésilien des affaires étrangères, Mauro Vieira, a insisté sur le fait que son pays avait condamné l'agression de la Russie, y compris aux Nations unies, mais a ajouté : "Nous devons essayer de rendre une solution possible. Nous ne pouvons pas nous limiter à parler de la guerre. Je ne parle pas de négociations immédiates - nous devrions procéder étape par étape, peut-être d'abord créer un environnement qui rende une négociation possible."

Le premier ministre namibien, Saara Kuugongelwa, a déclaré : "Nous voulons résoudre le problème, nous ne voulons pas trouver le coupable. Il ne sert à rien que la Russie dépense de l'argent pour acheter des armes et que l'Occident finance l'Ukraine pour acheter des armes."

(...) Olaf Scholz, le chancelier allemand, qui s'est rendu récemment au Brésil et en Afrique du Sud dans une tentative largement infructueuse d'obtenir des condamnations plus claires de la Russie, a déclaré au public de Munich : "Pour être crédible et obtenir quelque chose en tant qu'Européen ou Nord-Américain à Jakarta, New Delhi, Pretoria, Santiago du Chili, Brasília ou Singapour, il ne suffit pas d'invoquer des valeurs communes."

Il est possible que la diplomatie chinoise reste dans les généralités et qu'il n'en sorte pas grand chose. Mais il est possible aussi que Pékin fasse des propositions concrètes, qui ouvrent des voies. L'intérêt de la démarche bien sûr, c'est que la Chine n'est pas dénuée d'une certaine influence sur la Russie :smile: Pas au même degré que l'influence de l'Amérique sur l'Ukraine, sans doute, mais à coup sûr une influence forte.

Un autre intérêt, c'est que la Chine est une puissance qui soutient la Russie oui... mais quand même. Un peu de manière symétrique à France et Allemagne et aussi Italie qui soutiennent l'Ukraine oui... mais quand même. D'ailleurs Wang Yi qui parle d'intégrité territoriale et des intérêts de sécurité légitimes de la Russie... il s'est coordonné avec Macron, ou quoi :happy: ? Il a précisé en tout cas que France Allemagne et Italie ont déjà été consultés.

En fonction du contenu du plan chinois qui sera bientôt annoncé, cela pourrait être une bonne idée pour Paris, Berlin et Rome de faire une reprise de volley... et de construire sur les propositions chinoises. 

D'autant que les pays qui constituent la majorité mondiale peuvent bien - pour certains d'entre eux - condamner officiellement l'agression militaire russe, leur principal souci est avant tout qu'une guerre entre Européens cesse d'avoir des conséquences négatives sur eux-mêmes, notamment troubles économiques par le biais des sanctions et autres mesures de guerre économique. Souci d'ailleurs parfaitement compréhensible. Ces pays appuieront probablement une initiative chinoise sérieuse pour définir une solution, encore davantage si elle était soutenue par les 3 principaux pays de l'UE (représentant ensemble presque la moitié de la population de l'UE, et plus de la moitié de sa capacité économique)

On soulignera au passage sur cette séquence Chinoise, que Wang Yi a eu la bonne idée de vouloir rencontrer les Ukrainiens. Je curieux de voir les propositions Chinoises car, le respect de l'intégrité territoriale, dans les frontières internationalement reconnues ( y compris donc Crimée pour l'Ukraine), ça joue en faveur de leur propre narratif pour Taïwan, puisque nombreux sont les pays, USA en premier, à avoir reconnu le principe d'une Chine Unique. 

Entériner une partition des frontières de l'Ukraine, c'est le tonneau des danaïdes, d'une manière générale et plus encore concernant Taïwan. 

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, olivier lsb a dit :

On soulignera au passage sur cette séquence Chinoise, que Wang Yi a eu la bonne idée de vouloir rencontrer les Ukrainiens. Je curieux de voir les propositions Chinoises car, le respect de l'intégrité territoriale, dans les frontières internationalement reconnues ( y compris donc Crimée pour l'Ukraine), ça joue en faveur de leur propre narratif pour Taïwan, puisque nombreux sont les pays, USA en premier, à avoir reconnu le principe d'une Chine Unique. 

Pareil. 

"Défendre le principe d'intégrité territoriale" tout en respectant "les intérêts légitimes de sécurité de la Russie" - laquelle a intégré non seulement les deux sujets de la Fédération supplémentaires de Crimée et Sébastopol en 2014, mais encore quatre supplémentaires en 2022 - me semble ne pas être loin de la quadrature du cercle.

Poutine a brûlé ses vaisseaux en intégrant les deux provinces du Donbass plus Zaporijjia et Kherson en septembre dernier. Même s'il voulait revenir sur ces décisions, cela lui serait très difficile, il faudrait un changement constitutionnel approuvé par référendum, comme pour la "remise à zéro" des mandats présidentiels en 2020. Quant à la Crimée et à Sébastopol, même topo. J'imagine assez mal la Chine tenter de l'y forcer.

Prévoir des référendums dans les entités concernées, sous contrôle international, pour intégration soit à Russie soit à Ukraine ? Cela nécessiterait ce fameux référendum constitutionnel en Russie, et il faudrait d'abord soit une défaite très lourde de la Russie, qui n'est pas nécessairement réaliste à brève ni même peut-être à longue échéance. Ou bien des monnaies d'échange très sérieuses, en termes des "intérêts légitimes de sécurité" de la Russie.

Il n'est pas forcément impossible de combiner tout cela en un tout cohérent. A voir ce que Pékin produira, après l'avoir si solennellement annoncé.

En cas de réussite, ce serait il me semble la première fois dans l'Histoire que la Chine définirait les paramètres d'un traité de paix en Europe :blink:

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Alexis a dit :

En cas de réussite, ce serait il me semble la première fois dans l'Histoire que la Chine définirait les paramètres d'un traité de paix en Europe :blink:

On paierait là notre incapacité à peser dans ce conflit sous-traitance aux Chinois de l'influence nécessaire sur VVP pour le contraindre à arrêter cette guerre, pour toutes les raisons que j'ai souvent déplorées, et que nous sommes une bonne partie à partager (sur le sous-investissement dans les forces armées notamment, le manque de clarté politique et la faiblesse du tissu industriel).

A titre personnel, je suis presque pas choqué, même si dans le fond ça me dérange: je le vois venir gros comme une banane ce genre de conclusion, depuis le début du conflit, vu la somme de nos renoncements. 

Edited by olivier lsb
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Métal_Hurlant a dit :

Maria Zakharova, la porte-parole du Kremlin, a évoqué le souvenir de Napoléon 1er, défait lors de la campagne de Russie. « la France n’a pas commencé avec Macron, et la dépouille de Napoléon, vénéré au niveau de l’Etat, repose au centre de Paris », a-t-elle dit.

Que dire alors du Mausolée de Lénine...

Il y a 4 heures, Alexis a dit :

Est-ce que Josep Borrell, responsable "affaires étrangères" pour l'UE, a dit une énorme c..nerie :huh: ? Ou est-ce qu'il a laissé sortir une info confidentielle mais véridique :blink: ?

Je parie pour la c..nerie. Mais à voir tout de même.

La guerre en Ukraine est "terminée" si l'UE ne renforce pas son soutien militaire, selon un haut diplomate

La guerre avec l'Ukraine sera terminée si l'UE ne trouve pas dans les semaines à venir un moyen d'accélérer la fourniture de munitions à l'Ukraine, a averti Josep Borrell, le responsable des affaires étrangères de l'UE, lors de la dernière journée de la conférence de Munich sur la sécurité.

Il a déclaré qu'une réunion spéciale des ministres de la défense de l'UE, prévue les 8 et 9 mars, donnera l'occasion aux pays de proposer des munitions provenant de leurs stocks existants, ajoutant qu'il faut jusqu'à dix mois aux armées européennes pour commander et recevoir une seule balle.

"Nous sommes en mode de guerre urgente", a-t-il déclaré. "Cette pénurie de munitions doit être résolue rapidement ; c'est une question de semaines". Il a ajouté que si ce n'était pas le cas, la guerre serait terminée.

Borrell ne m'a en général pas fait l'impression d'être la flèche la plus acérée du carquois, pour dire les choses poliment. Et la consommation de munitions peut bien être extrêmement élevée, elle est probablement plus basse pour le défenseur - position de l'Ukraine dans cette phase de la guerre - que pour la Russie qui cherche à avancer. Et puis il y a Washington - sauf à ce qu'on y ait déjà fait une croix sur l'Ukraine ? - qui même ayant déjà puisé profondément dans ses stocks possède m'a t on dit quelques moyens.

Donc je n'y crois pas vraiment. Enfin je me trompe peut-être ?

Rappelons que l'UE n'a, pour le moment, pas encore changé de logiciel en ce qui concerne l'industrie de la défense, à  savoir qu'elle cherche toujours à l'étouffer grâce à un chemin de bonnes intentions bisounoursesques.

Si l'UE était sincère dans sa volonté de défendre l'Ukraine, elle aurait fait sauter tous ces verrous auto-imposés dont le seul objectif véritable est l'autosabordement de l'industrie de défense européenne afin, je pense, d'éloigner pour toujours l'affreux spectre de l'autonomie.

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, olivier lsb a dit :

Chassez le naturel, il revient au galop. J'y ai cru à la sortie sincère d'une certaine ambiguité, mais le "en même temps" est plus fort. Avoir raison seul (ou penser avoir raison - seul), plutôt qu'être consensuel avec ses alliés: mais qu'est-ce que ça va bien pouvoir nous apporter ?

Son narratif formel est au demeurant stupide, en plus d'être inutilement précautionneux et déplacé vis à vis des Ukrainiens: "écraser les Russes", ça voudrait dire franchir a minima les frontières internationalement reconnues, personne n'y songe sérieusement même à Kiev. Ca fait des dizaines de portes ouvertes que le PR laisse à la Russie, sans que le Kremlin n'en saisisse aucune. En attendant, elles nous coutent chères politiquement, avec aucun pays d'Europe central qui ne voudra traiter sérieusement d'affaires militaires avec la France. Et si pour une fois, il faisait semblant de fermer les canaux ? 
https://www.lemonde.fr/international/live/2023/02/18/guerre-en-ukraine-en-direct-la-pologne-prete-a-livrer-des-avions-de-chasse-mig-a-kiev-dans-le-cadre-d-une-coalition-elargie_6162350_3210.html

Et pendant dans ce temps là, les Allemands sont dans l'entreprise de faire oublier leur incurie totale sur le sujet, en levant toute ambiguïté (après le rappel aux alliés, toujours très comique, sur la livraison impérative de chars):

 

Hier donc, le PR voulait la défaite "sans l'écraser" de la Russie. Et comme à chaque fois qu'il se fend d'une de ces déclarations maladroites, l'erratum arrive en général peu de temps après:


https://www.lemonde.fr/international/live/2023/02/19/guerre-en-ukraine-en-direct-le-kremlin-denonce-les-propos-d-emmanuel-macron-sur-la-russie-sa-parole-n-a-guere-de-valeur_6162435_3210.html

Citation

Macron assure à Zelensky qu’il soutiendra son plan de paix

Emmanuel Macron a assuré dimanche au président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qu’il soutiendrait son plan de paix, lors d’une conversation téléphonique entre les deux chefs d’Etat.

Le président de la République a « réaffirmé son attachement au plan de paix en dix points proposé par le président Zelensky et lui a assuré qu’il soutiendrait cette initiative sur la scène internationale lors des prochains événements diplomatiques », a rapporté l’Elysée.

Ils ont également « évoqué le rappel fait [vendredi à la conférence annuelle de Munich sur la sécurité] auprès des partenaires européens et de l’OTAN de la nécessité de renforcer et d’accélérer le soutien militaire à l’Ukraine ».

M. Zelensky a salué sur Twitter « la poursuite d’un dialogue amical » avec M. Macron et confirmé qu’ils avaient parlé de « la mise en place du plan de paix ».

Cet échange intervient après l’entretien accordé par Emmanuel Macron au JDD, au Figaro et à France Inter, publié samedi, dans lequel il affirmait vouloir « la défaite » de Moscou face à l’Ukraine, tout en mettant en garde ceux qui veulent « avant tout écraser la Russie ». « Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est que l’Ukraine mène une offensive militaire qui perturbe le front russe afin de déclencher le retour aux négociations », y déclarait notamment le chef de l’Etat.

Quand vous lisez le fameux plan de paix en 10 points: y a-t-il écrasement ou pas de la Russie, c'est une question de point de vue.... (désolé pour la source, je sais pas ce qu'elle vaut mais la seule en Français, le contenu se corrobore avec d'autres sources en anglais)

https://legrandcontinent.eu/fr/2022/11/18/le-plan-de-paix-de-zelensky/

 

Coup de barre à gauche, coup de barre à droite, cap diplomatique FR toujours aussi illisible. 

 

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, olivier lsb a dit :

Hier donc, le PR voulait la défaite "sans l'écraser" de la Russie. Et comme à chaque fois qu'il se fend d'une de ces déclarations maladroites, l'erratum arrive en général peu de temps après (...)

Coup de barre à gauche, coup de barre à droite, cap diplomatique FR toujours aussi illisible. 

Le cap est lisible, et le capitaine est intelligent. C'est juste qu'il a la consistance et la volonté de la gelée aux framboises :dry:

Reste qu'il a compris que les positions extrêmes seraient fatales à l'Ukraine. La faiblesse devant l'envahisseur russe mènerait à la perte de l'indépendance. Et la radicalité, aussi fondée soit-elle en droit - mais bien peu dans le monde réel - mènerait très probablement à la poursuite de l'escalade par Moscou jusqu'à... la perte de l'indépendance.

"Nous sommes en 2026. Les derniers défenseurs de Lviv ne peuvent davantage tenir devant les assauts russes. Le général en chef ukrainien Zaloujny signe la capitulation en présence du général en chef russe Gerasimov. Plus d'un million d'Ukrainiens et plus d'1,5 million de Russes sont morts au combat. Cinq jours après la reddition de Zaloujny, le président Poutine devait être assassiné d'une balle dans la nuque lors d'une représentation théâtrale"

Révélation

800px-Reddition_de_Lee.jpg

La reddition de Lee à Appomattox le 9 avril 1865

 

Citation

M. Zelensky a salué sur Twitter « la poursuite d’un dialogue amical » avec M. Macron et confirmé qu’ils avaient parlé de « la mise en place du plan de paix ».

Cette déclaration est proprement humiliante pour la France. Zelenski dit presque ouvertement que son "amitié" est conditionnée au soutien par la France de ses projets, aussi irréalistes et fous soient-ils.

C'est le genre de déclaration à laquelle un De Gaulle aurait répondu en rappelant publiquement que la France compte en effet sur l'amitié de l'Ukraine et de son président, et que si tel n'était pas le cas elle réagirait naturellement par une révision déchirante du soutien qu'elle apporte à ce pays.

 

Sinon, dans la série "Heureusement qu'il n'est qu'un haut-fonctionnaire de luxe à rôle de représentation plutôt qu'un chef d'Etat et un décideur", je propose le ci-devant Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN de son état, et ses remarques hier à la conférence sur la sécurité de Munich

Certains s'inquiètent du fait que notre soutien à l'Ukraine risque de déclencher une escalade. 

Permettez-moi d'être clair. Il n'y a pas d'options sans risque. Mais, le plus grand risque de tous est que Poutine gagne.

Si, si, Jens... le risque d'escalade est plus grand que le risque de victoire russe :wacko: !

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, pascal a dit :

Je suis bien d'accord, mais relancer l'industrie de défense pour être en mesure par exemple de produire 1 Rafale par semaine ou se doter à court terme de nouveaux chars lourds pour épauler les 200 existants, produire 500 obus de 155 mm par jour, des camions, des blindés, des munitions de tout calibre, des AASM ... des drones, relancer la production d'hélicos de tous types ...

Là on est sur du temps long çà n'a plus rien à voir avec le soutien de trésorerie des PME, les prêts à taux 0 ou la production de gel hydroalcoolique.

On parle d'outil industriel, de personnels qualifiés, d’investissements en machines outils ... on parle d'une montée en puissance en années ...

Les 500 obus/jours paraissent la cible la plus facile.

Si j'en crois cette source (https://www.tf1info.fr/international/video-ces-images-qui-attestent-des-besoins-en-munition-de-l-armee-ukrainienne-2248127.html), l'industrie française produit 50000 obus par an (105/1020/155 mm ?), soit (sur base de 220 jours ouvrés), 227 obus par jour, à un rythme sans doute de temps de paix (l'armée française consomme 20000 obus/an de 155 mm pour son entrainement)

Sur base de 3/8 et 365 jours en production continue (tous détails pratiques exclus), on passerait à 248 863 obus par an, soit 681 obus à fournir par jour.

Edited by Benoitleg
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Alexis a dit :

Si, si, Jens... le risque d'escalade est plus grand que le risque de victoire russe :wacko: !

Admettons que l'UE et l'OTAN, qui ont toutes deux annoncé que la victoire de l'Ukraine et la défaite de la Russie était leur volonté, déclarent finalement qu'en fait elles préfèrent renoncer à leurs ambitions géopolitiques plutôt que se battre directement contre la Russie.

Quelle sera la conséquence sur le sacro-saint Article Cinq ? Pourquoi réagiraient-elles à une invasion de la Pologne ou de la Lituanie, vu que les bombes russes font plus peur que tout ? Au lieu d'une guerre mondiale, la réaction serait la même que pour l'invasion de l'Ukraine, une assistance militaire indirecte pour rester sous le seuil de la cobelligérance... C'est ça, le risque d'une victoire russe, celle de la fin de la dissuasion OTAN neutralisée par la dissuasion russe.

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,942
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...