Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

le meilleur F-16


GALIL10
 Share

Recommended Posts

Y'a çà pour se donner un ordre d'idée et comprendre que LM fait revivre un business.

https://www.airforcemag.com/lockheed-new-demand-for-f-16s-could-push-type-past-5000-mark/

Après avoir failli arrêter la production à plusieurs reprises, Lockheed Martin reçoit une vague de commandes de F-16. Avec un carnet de commandes actuel de 130 avions, et plusieurs pays sur le point de passer des commandes, la société voit une possibilité de dépasser le 5 000e avion de ce type, a déclaré le 9 septembre le vice-président exécutif de l'aéronautique de Lockheed Martin, Michele A. Evans.

"Nous assistons à une résurgence de l'activité des F-16", a déclaré Mme Evans dans une interview accordée à Air Force Magazine. La société produit des Block 70 Falcons pour le Bahreïn, la Bulgarie et la Slovaquie dans son usine de Greenville, S.C., où elle a déplacé la ligne de F-16 l'année dernière, libérant ainsi de l'espace dans son usine de Fort Worth, Texas, pour la ligne de production de F-35.

"Nous avons livré environ 4 600 avions et nous pouvons envisager d'en livrer jusqu'à 5 000", a déclaré M. Evans.  

La production augmente jusqu'à quatre avions par mois à Greenville, ce qui a porté ses effectifs à 400 employés, a-t-elle noté. Elle opère également dans le cadre d'un contrat de livraison/quantité indéterminée de l'armée de l'air pour fournir des F-16 au Maroc et à Taïwan et à des clients potentiels futurs ou réguliers. Le véhicule IDIQ permettra de rationaliser et d'accélérer la passation de contrats afin qu'il y ait une "configuration de base" des avions à construire, "et ensuite nous ne proposons que les capacités uniques pour chaque pays", sous la forme de capteurs ou de capacités spécifiques, a-t-elle déclaré. "Nous négocions ensuite simplement ce contrat avec ces pays."

L'arriéré ne comprend pas l'Inde, où Lockheed cherche à obtenir un contrat pour une version avancée du F-16 qui sera appelée F-21. Avec son partenaire Tata, Lockheed construirait 114 avions en Inde, sous licence, si elle remporte la compétition.

Les ventes de F-16 pourraient également créer de futurs clients pour les F-35, a déclaré M. Evans. "Pour beaucoup de ces pays, ... à mesure que nous les rendons capables avec le F-16, nous pensons que la prochaine étape pour beaucoup ... est l'acquisition future du F-35."

Evans a déclaré que l'armée de l'air américaine cherche à obtenir davantage de mises à jour des programmes de vol opérationnels et des logiciels pour ses propres F-16, et pourrait être intéressée par d'autres améliorations également. L'armée de l'air "cherche à améliorer la capacité" de ses Falcons, a-t-elle déclaré.

Le retard actuel permettra de maintenir les F-16 en production jusqu'en 2025, a noté Evans, mais Lockheed envisagerait d'augmenter le taux de production si la demande augmente. Il faudra probablement plus de sept ans de travail soutenu pour atteindre les 5 000 Falcons livrés, a-t-elle dit. Cependant, "Nous ne voyons pas de problème en termes de capacité à répondre à la demande des clients", a-t-elle ajouté.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
On 11/26/2020 at 8:43 PM, Teenytoon said:

Le pire c'est qu'une grande partie de tout ça est du aux déboires du F-35.

Quand l'incompétence de LM rapporte de la thune à LM...

L'incompétence des ingénieurs et chefs de projets de LM du coup. Parce que ses commerciaux, eux ils assurent... surtout sur le F-35 en format présentation PowerPoint.

Je rajouterais bien une ligne sur les gouvernements de nombreux pays d'Europe (pas juste parmi les membres de l'UE) pour compléter (ce n'est pas forcément de l'incompétence par contre, parfois c'est carrément volontaire d'avoir choisi cet avion, pour des raisons qui leurs sont propres et éventuellement justifiables (ce n'est pas à nos de refaire les matches pour rappel) en fonction de ce qu'ils cherchaient ou attendaient de ces contrats)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Je pose ça ici:

L'emport standard d'AMRAAM en bout d'aile de F-16 est bien justifié d'abord comme une mesure anti-flutter (bref, une masse pour amortir les oscillations des ailes) (en plus d'être des missiles d'autodéfense).

A noter que tous les presse-papier ne conviennent pas : après test, les sidewinder (86kg) et les sparrow (230kg+) sont moins adaptés que l'AMRAAM (150kg).
https://www.thedrive.com/the-war-zone/40382/the-definitive-answer-on-why-f-16s-carry-aim-120-amraams-on-their-wingtip-rails

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 04/12/2020 à 09:53, Snapcoke a dit :

Qu'ils ressortent le F16 xl ça... C'était un bel avion...

Oui, mais le XL était proposé en concurrence du F-15E. Et maintenant l'USAF a le 15EX de dispo.

La question qui se posera sera lorsque le "clean sheet" 4,5 Gen va être envisagé.

Perso, je proposerais alors un block 80 à base d'Agile Falcon.

Simplement parce que l'aile en composite en a été développée sur F-2, et que sa technologie a été retransférée aux states.

800px-Diffferences_between_F-2_and_F-16.

F2andF16.png

Et en y rajoutant le grand écran prévu sur la proposition du F-21 indien, voire l'épine dorsale de celui-ci.

Donc zéro risque de développement, un gain en furtivité, plus d'emports et plus de RA, mais une compatibilité avec la MCO du F-16.

Citation

Larger wings give an aircraft better payload and maneuverability in proportion to its thrust, but also tend to add weight to the airframe in various ways. More weight can have negative effects on acceleration, climbing, payload, and range. To make the larger wings lighter, the skin, spars, ribs and cap of the wings were made from graphite-epoxy composite and co-cured in an autoclave. This was the first application of co-cured technology to a production tactical fighter.[13] This technology for the wings encountered some teething problems, but proved to be a leading-edge use of a technology that provides weight savings, improved range, and some stealth benefits. This technology was then transferred back to America, as part of the program's industrial partnership.[22]

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Mitsubishi_F-2

 

Edited by BPCs
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Je viens tout juste de découvrir cette vidéo. je ne sais pas si elle est déjà connu ici.

Il s'agit d'un dogfight réel qui a eu lieu visiblement dans les années 90 durant un coup d'état au Venezuela.

C'est assez impressionnant. On ne voit pas grand chose à part quelque passage de combat tournoyant à faible mach et fort AoA.

Un rappel que même un chasseur doit savoir se battre comme un warbird ? 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le bronco avait plus l air de fuir que se battre ... a mon avis, il l esperait le bingo fuel du f 16 . 

Sais pas si on peut appeler ca un dog fight...

C'est clair qu il a bien enfumé le falcon au début .

M enfin ...c était cuit d'avance ...

Mais qui sait, avec un f35 ,il aurait surment pu s en tirer !:laugh:

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Tetsuo a dit :

Le bronco avait plus l air de fuir que se battre ... a mon avis, il l esperait le bingo fuel du f 16 . 

Sais pas si on peut appeler ca un dog fight...

C'est clair qu il a bien enfumé le falcon au début .

M enfin ...c était cuit d'avance ...

Mais qui sait, avec un f35 ,il aurait surment pu s en tirer !:laugh:

 

Certes ce n'est pas un dog fight à proprement parlé. Et il est vrai que le Bronco n'avait que peu de chance.

Cependant je trouve que l'on y retrouve pas mal les enjeux.

Evoluer dans un espace réduit à faible altitude (ce qui arrive souvent quand le combat dure) -> La vrai difficulté, c'est maintenir son énergie alors que les paramètres ne s'y prête pas et où l'erreur aurait pu être impardonnable pour le pilot de F-16.

Tout ceci se concluant par le kill du Bronco au canon. Une épreuve que peu de pilot contemporain on eu subir. 

Link to comment
Share on other sites

Oui. Entre les interceptions d avion civil, d helico (civil ou militaire) et tous les drones qui pointent le nez  ...

Ca aide d etre agile . 

Ca va , avec le rafale , on s en tire bien pour le moment. 

 

En bonus ::wink:

 

 

Oh .pis tant qu on y est, je viens de voir qu ate aussi aime bien ce film alors...

 

 

Edited by Tetsuo
Ajout vidéo
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • 1 month later...

https://www.thefreelibrary.com/Protecting+the+international+F-16+fleet.-a056014060

Un historique de la GE sur le F16 (datant de 1999), globalement divisée en trois étapes:

F16A / B: les équipements de GE sont assez rudimentaires, l'appareil étant prévu comme un chasseur léger utilisant des missiles IR à courte portée, pas au dela de la portée visuelle. L'appareil disposait uniquement d'un RWR ALR-69 et éventuellement de pods de brouillage externes (ALQ-119 / 131). Pour les contre-mesures passives, Have Glass est introduit a partir du Block 40 (1988). Ca inclut par exemple un traitement a la feuille d'or pour la verrière, des traitements RAM pour l'entrée d'air ou la mécanique d'orientation de l'antenne du radar. 

F16 MLU:

l'avionique du F16 MLU est basée sur une architecture ouverte (Raytheon Modular Mission Computer). Au sein de ce MMC, l'ALQ-213 gère la GE (développé par TERMA Elektronik, une boite danoise: https://www.terma.com/media/mjsgq5rp/alq-213-v-electronic-warfare-management-unit-a4-feb2022.pdf). Les F16 MLU ont globalement le même RWR que le F15C, l'ALR-56M (a partir du Block 50). A noter que dans cette architecture ouverte, la Belgique avait un RWR développé par Dassault Electronique (puis ensuite Thomson-CSF, maintenant Thales j'imagine), appelé Carapace. Carapace faisait parti d'une suite entière (mesures actives / passives) de GE développée par Thomson appelée EWS-16. Le paragraphe est assez long mais en gros on comprend que cette architecture ouverte a favorisé une grande variété de configurations, en fonctions des besoins de clients.

 

Développements "récents":

l'article mentionne les développements menés par Israel, le fait qu'il seraient parvenus a les exporter a Singapour, ainsi que la concurrence interne au US pour construire des systèmes de GE pour le F16 (ALQ-178 / ALQ-165 / Litton ASPIS). Le marché EAU est mentionné, ou globalement le facteur le plus important semblait être le transfer de technologies. Apparemment, les EAU auraient tenté de d'ouvrir la compétition a des compétiteurs hors USA, par exemple le consortium Thomson / Elletronica qui faisait la suite de GE du 2000-9.

Edited by ywaDceBw4zY3tq
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

… J'ai chercher mais je n'ai pas trouvé où placer cet article … Si un admin @collectionneur a une meilleure idée qu'il ne se gène pas :wink:

Ci-joint donc, un article du Monde d'hier, assez intéressant sur la "fuite" de documents "sensibles" liés au F-16 sur WarThunder.

Pas piqué des hannetons, on en apprend de belles :rolleyes:

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2023/01/30/sur-les-forums-du-jeu-war-thunder-des-fuites-regulieres-de-documents-militaires-classifies_6159888_4408996.html

Révélation

Sur les forums du jeu « War Thunder », des fuites régulières de documents militaires classifiés

Des éléments sensibles relatifs au F-16 Fighting Falcon, un avion de chasse américain, ont été publiés en janvier par un utilisateur de ce jeu de simulation militaire.
 

00b82e1_1674833136880-f-16-1.jpg

Parfois, le goût de l’exactitude historique se heurte au secret de la nation. Le 16 janvier, sur les forums du jeu de simulation militaire War Thunder, un internaute désireux de contribuer à une discussion a publié des documents relatifs aux systèmes équipant le F-16 Fighting Falcon de General Dynamics, un avion militaire américain des années 1970 mais encore utilisé. S’il affirme que ces éléments ne sont plus couverts par les restrictions du secret-défense, d’autres estiment qu’ils restent sous le statut de « diffusion restreinte », le niveau de secret le moins élevé mais qui s’applique tout de même aux informations qui n’ont pas vocation à être diffusées au public.

Dans le doute, ces documents ont été retirés par les équipes de modération. Mais cet incident n’a rien d’isolé : il s’agit même d’un phénomène étrangement récurrent sur les forums du jeu War Thunder, qui permet de s’affronter sur des champs de bataille virtuels en prenant les commandes d’engins militaires, allant des tanks aux avions. En 2021, un autre utilisateur avait ainsi posté des extraits du manuel du tireur pour les chars Leclerc, et ce dans l’unique but d’appuyer ses arguments dans un débat portant sur la vitesse de rotation de sa tourelle.

D’autres pièces confidentielles du même type, concernant des équipements militaires chinois ou des chars britanniques, ont été mises en ligne au fil des ans. « C’est difficile de donner un chiffre exact, mais je dirais qu’il y a eu au moins six incidents de ce type qui ont attiré l’attention de la communauté et qui ont demandé du travail à nos équipes de modération au cours des dix ans d’existence du jeu », reconnaît Anton Yudintsev, fondateur du studio hongrois Gaijin Entertainment, à l’origine de War Thunder.

Culte de la précision

Si ce genre de publications ne se voit pas sur d’autres jeux de simulation militaire, ou en tout cas pas de manière aussi régulière, c’est peut-être parce que, contrairement à son concurrent, World of Tanks, War Thunder cherche avant tout à attirer les joueurs férus d’authenticité et de réalisme historique : pour modéliser les véhicules du jeu, les développeurs s’appuient largement sur des documents authentiques afin de proposer une simulation aussi réaliste que possible. « Dans la plupart des cas, les utilisateurs qui diffusent ces documents cherchent à convaincre les développeurs du jeu de faire des modifications sur les engins et les appareils militaires concernés », explique Anton Yudintsev. Kod, joueur français depuis 2013, abonde :

« A l’origine, le jeu se concentrait principalement sur la période de la seconde guerre mondiale. Il y a toujours eu des mordus d’histoire qui sortaient des documents officiels pour justifier les performances d’avions, mais dans ce contexte ça ne dérangeait personne. Aujourd’hui, le jeu a intégré du matériel plus récent, voire encore actif. Et certains joueurs ont accès à des documents qui les concernent et sont parfois prêts à les publier pour que le jeu se rapproche de la réalité. »

Pour pallier les effets de bord de ce culte de la précision, la modération du forum s’est dotée de règles strictes sur l’utilisation de documents techniques : ceux concernant des véhicules anciens, de plus de trente ans, sont considérés par défaut comme autorisés, tandis que ceux en rapport avec des appareils récents sont traités avec précaution, l’internaute qui les diffuse devant justifier leur caractère public. En cas de doute, les équipes de War Thunder n’hésitent pas à vérifier auprès de leurs consultants, voire directement auprès des états-majors concernés.

« C’est stupide et personne ne cautionne »

Pour les joueurs qui transgressent ces règles, la sanction dépend du caractère intentionnel ou non de leur faute. « Un utilisateur avait par exemple publié sur le forum des documents classés en ajoutant simplement un tampon “déclassé” avec Photoshop, se souvient Anton Yudintsev. Il a été évidemment banni du forum de façon permanente. Dans d’autres cas, où la publication est le fait d’une erreur, un simple avertissement suffit. » A la plate-forme spécialisée Aerotime Hub, l’internaute à l’origine de la fuite des documents relatifs au F-16 a ainsi assuré qu’il n’avait pas conscience que les documents en question étaient classés ou sensibles. Il affirme les avoir simplement trouvés en ligne en faisant des recherches sur le modèle d’avion.

La communauté ne voit en tout cas pas ces incidents d’un bon œil. « C’est juste pour gagner un débat sur le forum du jeu, c’est stupide et personne ne cautionne », estime ainsi un joueur. « On en parle comme des anecdotes, mais ça dépend vraiment du contenu, raconte Kod. La publication de documents sur le char Leclerc, par exemple, avait fait grogner pas mal de gens. Quand ça touche en partie à la défense nationale, on n’en rigole pas trop. »

Dans les faits, ces diffusions ne sont, dans la plupart des cas, pas vraiment de nature à menacer la sécurité nationale. « Nous n’avons jamais été contactés par des représentants des pays concernés par ces diffusions pour en parler », certifie Anton Yudintsev. Avant toutefois d’ajouter : « Nous ne savons pas en revanche si les joueurs à l’origine des publications ont pu être inquiétés. Une fois qu’ils sont bannis, nous ne prenons pas de leurs nouvelles. »

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aure-Asia
    Newest Member
    Aure-Asia
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...