Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 32 minutes, Ardachès a dit :

… Je suis un peu plus optimiste que toi. Des amis d'origine Turque me dise depuis déjà plusieurs années qu'une large partie de la population en on marre de ce président.

Je pense que si Ekrem İmamoğlu, le maire d'Istanbul, venait a se présenter, un changement de régime politique serait le bienvenue, et pour tout le monde.

Je ne connaît pas tellement la Turquie mais ils semble qu'il y ait une très grande hétérogénéité des avis concernant Erdogan. 

Entre les principales villes, celles plus moyennes, la campagne et la diaspora ça fait pas mal d'avis divergent. 

Pour l'instant je me limite juste à ne pas croire que ça va s'améliorer tout seul. 

Edited by Nec temere
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Ardachès a dit :

Vivement les prochaines élections que les Turcs, de plus en plus septiques et lassés, le renvoi a ses lectures sur la grandeur Ottomane. 

Tu penses vraiment que les élections seront libres en Turquie ? Je veux dire par là libre d'élire quelqu'un d'autre que Erdogan lui-même ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Nec temere a dit :

Je ne connaît tellement la Turquie mais ils semble qu'il y ait une très grande hétérogénéité des avis concernant Erdogan. 

Entre les principales villes, celles plus moyennes, la campagne et la diaspora ça fait pas mal d'avis divergent. 

Pour l'instant je me limite juste à ne pas croire que ça va s'améliorer tout seul. 

Les intentions de vote ne sont pas bonnes pour lui, pour le moment.  Il s'est montré assez belliqueux et peu habile économiquement.  L'un permettant peut être de masquer l'autre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, gustave a dit :

Sauf qu’elles restent relativement dispersées et que la politique étrangère d’Erdogan rassemble très largement dans le pays. 

La politique intérieure d'Erdogan rassemble probablement moins le pays avec 78.5 % d'inflation entre juillet 2021 et juillet 2022.

Il en est réduit à essayer d'écarter ses opposants politiques.

https://www.latribune.fr/economie/international/en-turquie-l-inflation-bat-un-nouveau-record-en-juin-en-frolant-les-80-924350.html

À un an des élections, Erdogan avance ses pions face à ses opposants

En baisse dans les derniers sondages, le président turc a récemment cherché à écarter deux leaders du Parti républicain du peuple (CHP).

OLJ / Noura DOUKHI, le 09 juin 2022 à 00h00

https://www.lorientlejour.com/article/1302102/a-un-an-des-elections-erdogan-avance-ses-pions-face-a-ses-opposants.html

Edited by Benoitleg
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Ardachès a dit :

J'espère, comme beaucoup, qu'Erdogan ne pense pas qu'il serait judicieux d'essayer de "tirer les marrons du feux" avec l'affaiblissement de la Russie. 

Ils se mettraient hors de l'OTAN. Depuis leur exclusion du F-35 et même du F-16V, le message est clair.
Et puis en quoi est-ce que l'affaiblissement russe menacerait la Grèce qui reste un pays de l'UE?

Si l'UE refusait d'intervenir, si certains pays refusaient d'enfin appliquer l'embargo sur les armes à la Turquie, alors cette même UE, et l'OTAN avec, prouveraient leur complète inanité.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Ils se mettraient hors de l'OTAN. Depuis leur exclusion du F-35 et même du F-16V, le message est clair.

… Peut-être est-ce justement ce que cherche Erdogan … Des agissements contre nature, de l'agressivité mal venu pour s'exclure "contre son plein gré" de l'OTAN et retrouver une liberté d'action servant ses ambitions de restauration de l'empire Ottoman, au moins en zone d'influence.

Quand on pense que cet homme était au tout début de son mandat un gage de démocratie et d'ouverture ! Pour autant l'UE et la France en premier n'ont eu de cesse de repousser une éventuelle adhésion à l'UE, fachant et braquant ce peuple, ce qui aurait pourtant permis à la démocratie Turque d'être beaucoup résiliente et d'empêcher ce glissement vers une quasi autocratie … 

Tout le monde a des torts.

Edited by Ardachès
Syntaxe
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Nec temere a dit :

C'est peut être vrai. Mais ce n'est pas à l'UE de garantir la démocratie d'un pays. C'est le contraire qui doit ce passer à mon sens. Donc pour moi la France a été plus que clairvoyante.

… Je comprends et respecte ton point de vue mais pour autant je persiste a penser que l'Europe et la France en particulier ont laissé passer une formidable occasion en tournant le dos à l'adhésion de la Turquie.

Il y a fort à parier que renforcée par une économie qui performait la crise de 2008 aurait été amoindri et surtout, cette adhésion aurait contribué à l'ouverture d'un processus de prise de conscience en ce qui concerne l'histoire de la Turquie au 20 ème siècle. La politique, suivi par la société, et "cadré" par cette adhésion aurait permis un travail sur la mémoire et le passif d'Attaturk et libéré les forces du déni qui emprisonne/empoisonne leur histoire.

Je lisais ce matin dans un article que la repentance est un des corollaire de la démocratie. Tant que la Turquie n'aura pas fait preuve de repentance au regard de son passé elle sera condamné au surplace. 

L'adhésion à l'UE aurait non seulement permis ce travail mémoriel mais aussi renforcé la sécurité en en faisait un puissant relais au cœur du Caucase et peut-être que jamais ce qui c'est passé avec l'annexion de la Crimée et de la guerre qui s'en est suivi n'aurait eu lieu.

… Et c'est une personne fière de son arménité et de ses origines qui te l'affirme :happy:

Dans la mesure du possible, nous serons d'accord pour dire qu'il vaut mieux tendre la main que de tourner le dos, non ? 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Ardachès a dit :

… Je comprends et respecte ton point de vue mais pour autant je persiste a penser que l'Europe et la France en particulier ont laissé passer une formidable occasion en tournant le dos à l'adhésion de la Turquie.

Il y a fort à parier que renforcée par une économie qui performait la crise de 2008 aurait été amoindri et surtout, cette adhésion aurait contribué à l'ouverture d'un processus de prise de conscience en ce qui concerne l'histoire de la Turquie au 20 ème siècle. La politique, suivi par la société, et "cadré" par cette adhésion aurait permis un travail sur la mémoire et le passif d'Attaturk et libéré les forces du déni qui emprisonne/empoisonne leur histoire.

Je lisais ce matin dans un article que la repentance est un des corollaire de la démocratie. Tant que la Turquie n'aura pas fait preuve de repentance au regard de son passé elle sera condamné au surplace. 

L'adhésion à l'UE aurait non seulement permis ce travail mémoriel mais aussi renforcé la sécurité en en faisait un puissant relais au cœur du Caucase et peut-être que jamais ce qui c'est passé avec l'annexion de la Crimée et de la guerre qui s'en est suivi n'aurait eu lieu.

… Et c'est une personne fière de son arménité et de ses origines qui te l'affirme :happy:

Dans la mesure du possible, nous serons d'accord pour dire qu'il vaut mieux tendre la main que de tourner le dos, non ? 

Tout à fait, tu as raison.

Disons que mon approche est plus celle de la prudence.

Toute fois il aurait demeuré le "probléme" de Chypre. En tout cas il y a beaucoup de chose à en dire et je n'ai pas vraiment les connaissances pour aller plus loin. Merci d'avoir partagé ton de vu.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Nec temere a dit :

Tout à fait, tu as raison.

Disons que mon approche est plus celle de la prudence.

Toute fois il aurait demeuré le "probléme" de Chypre. En tout cas il y a beaucoup de chose à en dire et je n'ai pas vraiment les connaissances pour aller plus loin. Merci d'avoir partagé ton de vu.

… Dans un monde parfait le "problème" Chypriote aurait aussi bénéficier de ce rapprochement. C'est, pour moi, a ça que sert l'UE, offrir des leviers pour justement corriger les erreurs du passé. 

Enfin, c'est dans un monde, hélas, utopique.

Là, en faisant miroiter un idéal (l'adhésion), d'un libéral (Erdogan) nous avons -grandement- facilité sa transformation, a des fins strictement électorale, en conservateur pur et dur voir en autocrate. Il est évident que nos états ont une part de responsabilité dans l'inflexion de sa politique.

Désormais, il est trop tard et nous devons donc attendre une nouvelle fenêtre d'opportunité en espérant que la situation ne dégénère pas !

Merci aussi d'avoir partagé tes réflexions :smile:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Dans ce cas les grecs pourront légitimement demander l'application de l'article 5. Il n'y a qu'aux turcs que cela posera un problème car la Turquie sera l'aggresseur, mais également aggressée (par elle même) au titre de l'article 5.

Pour les autres pays de l'OTAN, la seule question sera dans l'interprétation du "assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord  "

Mais les Grecs pourront également invoquer la clause de Défense Européenne qui est normalement moins ambigüe  "Au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l'article 51 de la charte des Nations unies."

Link to comment
Share on other sites

50 minutes ago, Ardachès said:

… Dans un monde parfait le "problème" Chypriote aurait aussi bénéficier de ce rapprochement. C'est, pour moi, a ça que sert l'UE, offrir des leviers pour justement corriger les erreurs du passé. 

Enfin, c'est dans un monde, hélas, utopique.

Là, en faisant miroiter un idéal (l'adhésion), d'un libéral (Erdogan) nous avons -grandement- facilité sa transformation, a des fins strictement électorale, en conservateur pur et dur voir en autocrate. Il est évident que nos états ont une part de responsabilité dans l'inflexion de sa politique.

Désormais, il est trop tard et nous devons donc attendre une nouvelle fenêtre d'opportunité en espérant que la situation ne dégénère pas !

Merci aussi d'avoir partagé tes réflexions :smile:

ouai, on voit avec l'exemple Orban qu'etre dans l'UE n'est pas une garantie.   Etre dans l'UE, cela implique aussi des obligations et cela impose des carcans, reels et fantasmés, qui sont ensuite exploitable par les extremes.   Il est donc tres utopistes de dire que entrer l'UE permettrai de regler les problemes de la democratie, ou de les empecher d'apparaitre.

Au contraire, la democratie, l'etat de droit, économie de marché régulé, niveau de corruption "suffisament" bas,  le respect des religions et cultures internes, il faut demontrer avant de rentrer dans l'UE que le pays et le peuple candidat y sont visceralement attachés.  Il ne faut pas penser l'UE comme une entreprise civilisationnelle qui va aller transformer les pays a la marge pour le mieux. C'est le contraire, si on veut faire partie du club, il faut demontrer qu'on embrasse ces valeurs avant d'y entrer. L'UE, magnanime, aidera a demontrer tout cela en fournissant assisstance technqiue et financiere, mais la responsabilité de la demonstration reviens au pays et au peuple candidat.

Et on parle de long terme ici. On ne rejoins pas l'UE pour une generation (a part si on est brit). C'est un choix a long terme, donc demontrer de la patience sur 15/20 ans avant d'acceder me parait tout a fait coeherent.

et finalement, l'UE n'est pas encore mature en interne au niveau des processus de décisions. ce n'est pas un reproche de ma part, mais il est evident qu'il faut d'abord reformer certaine partie des processus decisionel qui se font a l'unanimité avant de faire entrer des gros morceaux en plus

Link to comment
Share on other sites

Mais dans les faits ? Je vois que Sarko bloque l'ouverture du chapitre « politique économique et monétaire » en juin 2007. Mais d'une part il n'a pas bloqué l'ouverture d'aucune autre chapitre, et d'autre part ce chapitre est ensuite ouvert en décembre 2008. Donc on a bloqué un chapitre pendant 18 mois, voilà, c'est tout. Ça n'aura rien changé en fin de compte.

Après la France a effectivement très intérêt à ce que la Turquie ne rentre pas dans l'UE, parce que la démographie de la Turquie en ferait le pays le plus important du Parlement Européen. L'Allemagne en deuxième position, la France ne serait plus que numéro 3....

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Fanch a dit :

Dans ce cas les grecs pourront légitimement demander l'application de l'article 5. Il n'y a qu'aux turcs que cela posera un problème car la Turquie sera l'aggresseur, mais également aggressée (par elle même) au titre de l'article 5.

Kafkaïen, mais ça confirme bien qu'ils se mettraient de facto hors de l'OTAN tout seuls.

Raison pour laquelle ils rechercheront logiquement plutôt un false flag ou une provocation (comme celle récente de l'azerbaidjan contre l'Arménie pour justifier leurs frappes) pour faire porter le chapeau aux grecs, ce qu'ils ont déjà tenté plusieurs fois notamment lors de la crise des migrants en en envoyant plein vers la Grèce y-compris en brisant une barrière de séparation à la frontière.

Cela leur permettrait d'imposer un débat byzantin en Europe pour savoir "mécékikakomançé!?!" et en profiter pour prendre de l'avance en investissant des territoires qu'ils ne rendront évidemment jamais, ce que là encore ils ont déjà fait.

Il y a 6 heures, Fanch a dit :

Mais les Grecs pourront également invoquer la clause de Défense Européenne qui est normalement moins ambigüe  "Au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l'article 51 de la charte des Nations unies."

Cette clause rappelle aussi expressément que l'OTAN est le socle de la défense européenne:

7. Au cas où un Etat membre serait l’objet d’une agression armée sur son territoire, les autres Etats membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l’article 51 de la charte des Nations unies. Cela n’affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains Etats membres. Les engagements et la coopération dans ce domaine demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, qui reste, pour les Etats qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre. »

C'est effectivement bien "braindead".

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,938
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...