Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 6 minutes, g4lly a dit :

C'est quoi cette soustraction croissance moins inflation ?! L'inflation n'obére pas la croissance ?

Accessoirement l'inflation c'est aussi une augmentation des revenus ... Puisque les prix de ce que tu vends augmente, tes revenus augmentent aussi!

Le problème de la Turquie c'est surtout la balance commerciale.

Toujours le même écueil : selon que l'on mesure la croissance en volume et en valeur (en dollars), ou si la base est en livre turque courante, on risque de comparer des choux et des carottes.

L'inflation n'est une augmentation des revenus marchands que si son impact sur les ventes est supérieur à son impact sur les prix de reviens, et si le pouvoir d'achat desdits revenus marchands nominalement augmentés n'est pas diminué en parité de pouvoir d'achat. Et même là, on ne peut pas postuler qu'en volume, ça sera une bonne affaire, puisqu'a contrario, l'inflation érode le pouvoir d'achat des salaires (qui épousent rarement la même courbe, ou alors avec retard), ce qui viendra diminuer le nombre de transaction marchandes, sauf à recourir au crédit à la consommation pour profiter des taux bas, ce qui aura à nouveau des effets inflationniste et... [reprendre au début de la phrase]

Bref, le boulanger stambouliote se ferait de ouilles en or :

-si l'augmentation du prix du blé et de l'énergie de son four à pain n'excède pas l'augmentation de ses prix;

-s'il trouve encore des clients;

-si le tas de livres qu'il aura gagné lui suffit encore à acheter une TV coréenne pour le noël de la petite, TV soumise à une double tension quant à son prix : son renchérissement à l'importation du à la dévaluation de la livre, et le renchérissement des frais d'intermédiaires et de commercialisation due à l'inflation interne.

Je préfère par prudence retenir que l'inflation, forte, est rarement une bonne nouvelle, sauf pour ceux qui ont auparavant empruntés à taux fixes.

Bref, pour un pays comme la Turquie fortement dépendante de ses importations, c'est pas glop macroéconomiquement, mais peut-être pas la banqueroute qu'on annonce trop facilement. En revanche, pour les ménages, c'est la cata. D'où les doutes quant à la lucidité d'Erdogan qui est sensé câliner les électeurs pour se faire réélire. Sauf s'il ne compte pas convoquer les élections, évidemment (c'est 'dredi, j'y ai droit !)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Hirondelle a dit :

D'où les doutes quant à la lucidité d'Erdogan qui est sensé câliner les électeurs pour se faire réélire. Sauf s'il ne compte pas convoquer les élections, évidemment (c'est 'dredi, j'y ai droit !)

Ben le truc avec Erdogan est que si le résultat des élections ne lui plait pas, il les annule et les fait recommencer. Jusqu'à présent il n'a pas encore osé faire annuler la même élection deux fois de suite, mais je pense que s'il en a vraiment besoin, il le fera, aussi souvent que nécessaire.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Kiriyama said:

Si l'inflation augmente plus vite que les revenus de gens, je pense qu'au final ils y perdent.

S'il y a 9% de croissance c'est qu'il y a bien de la création de richesse ... cette richesse elle va bien quelques part?!

Pour les prix ... les dépenses des uns sont les revenus des autres ... donc l'inflation - augmentation des prix à la consommation - ... enrichie bien ceux qui vendent quelques choses, qu'ils vendent plus cher.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

S'il y a 9% de croissance c'est qu'il y a bien de la création de richesse ... cette richesse elle va bien quelques part?!

Pour les prix ... les dépenses des uns sont les revenus des autres ... donc l'inflation - augmentation des prix à la consommation - ... enrichie bien ceux qui vendent quelques choses, qu'ils vendent plus cher.

C'est peut-être vrai, mais où va cette richesse ? Aujourd'hui c'est la classe moyenne turque qui n'arrive plus à se nourrir correctement. Les gens acceptent parfois beaucoup de choses, mais lorsque tu ne manges plus à ta faim une étape de trop est franchie et le pouvoir pourrait se mordre les doigts.

Deux reportages de la RTS:

A partir de 15 minutes 10 secondes

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/19h30?urn=urn:rts:video:12722322

https://www.rts.ch/info/economie/12715861-la-colere-gronde-en-turquie-ou-linflation-atteint-des-records.html 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

22 hours ago, g4lly said:

C'est quoi cette soustraction croissance moins inflation ?! L'inflation n'obére pas la croissance ?

Accessoirement l'inflation c'est aussi une augmentation des revenus ... Puisque les prix de ce que tu vends augmente, tes revenus augmentent aussi!

Le problème de la Turquie c'est surtout la balance commerciale.

MDR, de serieuse lacune en economie, je suggere que tu commences par google "pouvoir d'achat", "cost of goods sold" et "global supply chain".  Un bon exemple historique est l'Argentine qui souffrait d'hyper inflation ou l'allemagne apres la 2eme guerre, ou les gens achetaient des patates avec des brouettes de cash.

La Turquie n'est pas une bulle independante, elle importe plein de matieres premieres comme du petrol (impact sur tous les types de transports, etc..) ou achete des produits tel smartphone, tele, voiture etc...  donc les prix augmentent beaucoup plus que ton taux de croissance ce qui veux dire que tu es devenu plus pauvre du jour au lendemain a cause de l'inflation.  Est ce que le taux de croissance a un impact reel sur ton compte courant?  Par contre je te guaranti que 21% d'inflation a un impact bien reel et immediat.

Edited by Lordtemplar
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

34 minutes ago, Lordtemplar said:

MDR, de serieuse lacune en economie, je suggere que tu commences par google "pouvoir d'achat", "cost of goods sold" et "global supply chain".  Un bon exemple historique est l'Argentine qui souffrait d'hyper inflation ou l'allemagne apres la 2eme guerre, ou les gens achetaient des patates avec des brouettes de cash.

La Turquie n'est pas une bulle independante, elle importe plein de matieres premieres comme du petrol (impact sur tous les types de transports, etc..) ou achete des produits tel smartphone, tele, voiture etc...  donc les prix augmentent beaucoup plus que ton taux de croissance ce qui veux dire que tu es devenu plus pauvre du jour au lendemain a cause de l'inflation.  Est ce que le taux de croissance a un impact reel sur ton compte courant?  Par contre je te guaranti que 21% d'inflation a un impact bien reel et immediat.

Une patate vaut toujours une patate ... l'inflation ne change pas la valeur des choses ... juste les prix en monnaie locale.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

59 minutes ago, g4lly said:

l'inflation ne change pas la valeur des choses ... juste les prix en monnaie locale.

C'est exactement ce que fait l'inflation!  Et comme le dit si bien @Ciders si ton revenu ne change pas ou ne suit pas le taux d'inflation, tu dois donc travailler plus d'heures pour acheter ta baguette.  C'est une notion basique qui est enseignee en premiere annee d'eco :rolleyes:.  Ceci est un fait, il n'y a rien a debatre, je propose que tu prends l'exemple de la Russie dans les annees 1990 ou bien plus recemment le Venezuela.  Sous Erdogan l'economie de la Turquie va dans le mur et la spirale inflationiste n'est pas pres de s'arreter avec ses mauvaises decisions.

https://www.reuters.com/markets/rates-bonds/turkish-lira-trades-near-record-low-after-rate-cut-fuels-slide-2021-12-17/

https://www.nytimes.com/2021/12/14/business/economy/turkey-inflation-economy-lira.html

https://www.la-croix.com/Turquie-inflation-officielle-atteint-nouveaux-sommets-2021-12-03-1301188334

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/turquie-l-inflation-sur-un-an-atteint-21-31-en-novembre-20211203

 

Edited by Lordtemplar
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La dévaluation monétaire et la croissance sont liés.

Erdogan mise sur les taux d'intérêts afin de maintenir une forte croissance et des investissements, mais cela conduit à faire vaciller la monnaie locale.

C'est un pari, qui soit va permettre de maintenir l'économie turque dans une bonne dynamique (bon pas à 9%, les effets post Covid sont aussi une cause de ce chiffre, comme chez nous) soit ça risque de faire un effet d'effondrement rapide, peu importe le chiffre de la croissance actuelle.

Il y a des indicateurs qui peuvent être "faussés" d'une certaine façon, c'est un peu comme en Chine ou le secteur immobilier donne beaucoup de points de croissance au pays, mais qui se termine avec des sociétés hyper endettés, des faillites, des immeubles quand ce ne sont pas des quartiers (parfois des villes entières) inhabités et qui se font souvent même démolir (ça fait aussi de l'activité...). Sachant déjà qu'on a aujourd'hui ce trop plein de logements, je vous laisse imaginer ce que ça va entrainer à l'avenir, quand la population chinoise baissera, la valeur des biens baissera (la loi de l'offre et de la demande). Aujourd'hui déjà on sent poindre cette bulle immobilière, le seul avantage par rapport à celle des américains, c'est que l'argent est essentiellement dans le pays. L'état chinois avait pour habitude de soutenir les faillites des entreprises nationales, mais ça commence par devenir coûteux, qui n'a pas entendu Evergrande et sa dette de 260 milliards$ ?

Donc attention aux chiffres, en Turquie l'état participe pleinement également dans un aspect de "construction", des grands projets, ça créer de la croissance sans forcément créer de la richesse sur le long terme. C'est un peu comme pour la dette, il y a des pays qui comme nous pour qui la dette n'est pas un problème car ils ont de la richesse, pour d'autres pays, le déficit de richesse rend la dette inabordable et compliqué.

L'économie d'un pays dépend d'un tas de facteurs pour lesquels tous ne sont pas logés à la même enseigne et on ne peut pas prendre seulement un seul indicateur pour comparer tous les pays et dire que tel ou tel va mieux. On ne peut pas dire qu'un pays qui a 5% de croissance va mieux qu'un pays qui en a 2%, la Somalie peut avoir une croissance à deux chiffres pendant 10 ans que ça n'en fera pas pour autant un pays ou on vivra mieux qu'un pays européen avec une croissance de 1%. On ne peut pas dire qu'un pays qui a une grosse dette va plus mal qu'un pays qui n'a pas de dette, la dette n'a jamais rendu pauvre les pays riches par contre elle n'a jamais rendu riche les pays pauvres et aucun investisseurs ne miseraient là-dessus!

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

C'te purée d'économie dans tous les sens... :rolleyes:

On ne donne jamais un chiffre de "croissance" sans tenir compte de l'inflation. Ensuite, le soucis est qu'il y a plusieurs mesures de l'inflation... Celle qui est couramment utilisée par les gens sérieux est dite core inflation : mesure de l'évolution des prix de tous les produits (pas seulement ceux consommés par les hommes, ceux de l'industrie, des services...) sauf ceux qui sont très volatiles car très sensibles aux hoquets de l'offre (pétrole, récoltes...).

L'inflation en tant que telle ne génère pas la croissance.

Bref, la livre turque dévisse, Erdogan augmente le salaire minimal de 50%, il imprime des billets en masse : fuite en avant.

Il envisage peut-être de faire défaut sur les dettes dues ux banques étrangère, françaises notamment. L'analyse du Trésor serait intéressante...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Jésus a dit :

c'est que l'argent est essentiellement dans le pays. L'état chinois

Pas sur quand black rock conseil de tripler les investissement en chine …

 

il y a une heure, Boule75 a dit :

C'te purée d'économie dans tous les sens... :rolleyes:

On ne donne jamais un chiffre de "croissance" sans tenir compte de l'inflation. Ensuite, le soucis est qu'il y a plusieurs mesures de l'inflation... Celle qui est couramment utilisée par les gens sérieux est dite core inflation : mesure de l'évolution des prix de tous les produits (pas seulement ceux consommés par les hommes, ceux de l'industrie, des services...) sauf ceux qui sont très volatiles car très sensibles aux hoquets de l'offre (pétrole, récoltes...).

L'inflation en tant que telle ne génère pas la croissance.

Bref, la livre turque dévisse, Erdogan augmente le salaire minimal de 50%, il imprime des billets en masse : fuite en avant.

Il envisage peut-être de faire défaut sur les dettes dues ux banques étrangère, françaises notamment. L'analyse du Trésor serait intéressante...

j’ai rarement vu les deux mis cote a cote dans la presse (meme si je suis evidement d’accord la dessus). 

l’inflation genere de la croissance par effet de levier, il y a des exceptions dans ce cas là c’est de la stagflation. 
 

tu decris le mecanisme de l’hyperinflation. 
 

c’est ce qui se passera a terme dans tous les pays et ca finira avec des pays qui iront se payer sur la bete. Il sera interessant de voir les mesures de retorsion, de recuperation … qui seront mis en place entre temps. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, wagdoox a dit :

j’ai rarement vu les deux mis cote a cote dans la presse (meme si je suis evidement d’accord la dessus).

Euh... "les deux" quoi ?

Il y a 1 heure, wagdoox a dit :

l’inflation genere de la croissance par effet de levier, il y a des exceptions dans ce cas là c’est de la stagflation.

Pas vraiment, non. Elle change les anticipations, les calculs des investisseurs et des épargants, la perception des consommateurs. Mais si les taux d'intérêt réels sont très hauts, si les capitaux fuient, si les salaires ne suivent pas si la monnaie dévisse ou que le commerce extérieur décroche, si l'économie verse dans le marché noir, si la corruption croit, elle ne va rien générer du tout comme croissance.

Il y a 1 heure, wagdoox a dit :

tu decris le mecanisme de l’hyperinflation. 

Non : l'hyperinflation, c'est carrément la disparition de la fonction "monnaie", c'est extrême. Et extrêmement appauvrissant (Zimbabwe). Il y a plusieurs stades de déliquescence avant...

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Boule75 a dit :

Euh... "les deux" quoi ?

Pas vraiment, non. Elle change les anticipations, les calculs des investisseurs et des épargants, la perception des consommateurs. Mais si les taux d'intérêt réels sont très hauts, si les capitaux fuient, si les salaires ne suivent pas si la monnaie dévisse ou que le commerce extérieur décroche, si l'économie verse dans le marché noir, si la corruption croit, elle ne va rien générer du tout comme croissance.

Non : l'hyperinflation, c'est carrément la disparition de la fonction "monnaie", c'est extrême. Et extrêmement appauvrissant (Zimbabwe). Il y a plusieurs stades de déliquescence avant...

Croissance mise a cote de l’inflation, c’est la bonne methode mais tu trouves rarement mis cote a cote. 
 

oui et non ca depend de plein de chose, capacite techno, comparaison avec les voisins, structure de l’economie (production vs economie rentiere, deficite budgetaire ou deficite commerciale, surplus budgetaire ou pas… il y a enormement de configuration. La encore du prend un exemple des situtation d’hyperinflation  

l’hyperinflation, c’est une inflation superieur ou a 30% (exactement ≈ 100% sur 3 ans). le mois dernier en turquie, ils etaient a 21%, on y est pas encore (aucune idee sur les 3 derniere annees) mais on en prend le chemin.
 

autant dire que l’inflation us ou fr sont pas problematiques tant que la croissance reste suffisemment au dessus du niveau et la balance commerciale ne devise pas (ca implique un niveau d’inflation generalement identitique avec une dette publique mondiale cumule de 226 000 milliards…). Et justement l’inflation a un effet de fonte sur les dettes.  C’est ca ou la guerre, on est arrivé a un point ou j’aurais tendance a dire les deux… 

Bref pour la turquie, j’aurais tendance a dire que le pays va devenir particulierement sensible aux sanctions economiques (puisque tres acces export). Ca va se transformer en faiblesse geostrat pour erdo, s’il survit aux prochaines elections  

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, wagdoox a dit :

l’hyperinflation, c’est une inflation superieur ou a 30% (exactement ≈ 100% sur 3 ans).

Je me méfie des définitions entièrement basée sur un simple chiffre. Comme s'il y avait une différence qualitative entre 99% sur trois ans et 100% sur trois ans.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Kelkin a dit :

Je me méfie des définitions entièrement basée sur un simple chiffre. Comme s'il y avait une différence qualitative entre 99% sur trois ans et 100% sur trois ans.

Mefiance partage d’ou le ≈ qui n’est pas un = et du fait que je prends des libertes avec la duree. 
Encore plus de mefiance quand les chiffres de l’inflation sur tres generalement bidonnés. 

Link to comment
Share on other sites

perso une notion d'économie que je comprends pas : une monnaie fiduciaire est une monnaie de confiance appuyée sur les réserves de richesses de l'état qui la bat et qui est s'appuie sur les réserves d'or / étalon or. Comment une telle monnaie peut continuer d'exister si l'état ne peut plus s'appuyer sur sa réserve propre mais sur une monnaie intermédiaire fluctuante qui elle est convertible en or (le dollar depuis les Accords de Bretton Woods(https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Bretton_Woods) ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, wagdoox a dit :

autant dire que l’inflation us ou fr sont pas problematiques tant que la croissance reste suffisemment au dessus du niveau et la balance commerciale ne devise pas (ca implique un niveau d’inflation generalement identitique avec une dette publique mondiale cumule de 226 000 milliards…). Et justement l’inflation a un effet de fonte sur les dettes.  C’est ca ou la guerre, on est arrivé a un point ou j’aurais tendance a dire les deux… 

Je répète (différemment) : les chiffres de la croissance sont toujours donnés après prise en compte de l'inflation (en Europe, aux USA), en €/$ constants. Sinon c'est une escroquerie. Du coup, ce "9% de croissance" livré pour la Turquie (sans que j'aie vu de source), c'est calculé sur quelle base ?

il y a une heure, rendbo a dit :

perso une notion d'économie que je comprends pas : une monnaie fiduciaire est une monnaie de confiance appuyée sur les réserves de richesses de l'état qui la bat et qui est s'appuie sur les réserves d'or / étalon or. Comment une telle monnaie peut continuer d'exister si l'état ne peut plus s'appuyer sur sa réserve propre mais sur une monnaie intermédiaire fluctuante qui elle est convertible en or (le dollar depuis les Accords de Bretton Woods(https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Bretton_Woods) ?

Non : tes prémices sont faux, la monnaie n'est pas appuyée "sur les richesses de l'état" ou sur son or. C'est juste un instrument d'échange si essentiel dès qu'une économie dépasse les quelques dizaines de personnes qu'on en accepte collectivement la "valeur". Sinon : il faut troquer.
Et le $ n'est plus convertible en or depuis longtemps (15 août 1971)... A cette date, il ne l'était d'ailleurs déjà pas pour les particuliers ou pour les entreprises : seules banques centrales tierces pouvaient demander à la FED la conversion en or des $ qu'elles détenaient.

Il y a 2 heures, wagdoox a dit :

l’hyperinflation, c’est une inflation superieur ou a 30% (exactement ≈ 100% sur 3 ans).

De quel chapeau ce 30% sort-il ? :biggrin:

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Boule75 a dit :

De quel chapeau ce 30% sort-il ? :biggrin:
 

 

Un chapeau sans cerveau … def de l’ue ;)
(100% sur 3 ans). 

il y a 29 minutes, Boule75 a dit :

Du coup, ce "9% de croissance" livré pour la Turquie (sans que j'aie vu de source), c'est calculé sur quelle base ?

Il me semble que c’est plutot 7. 
 

il y a 31 minutes, Boule75 a dit :

Je répète (différemment) : les chiffres de la croissance sont toujours donnés après prise en compte de l'inflation (en Europe, aux USA), en €/$ constants

T’es sur de toi ? 
Par ce que la formule est ne tient pas compte de l’inflation et la monaie constante c’est generalement enoncee quand appliquée. 
a dire vrai pour etre a valeur egale, la masse monetaire doit augmenter au meme rytme que la croissance sinon ta monnaie prend de la valeur (c’est rarement le cas). Et surtout ca provoquerait une deflation. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taux_de_croissance

vraiment là, si tu as la literrature la dessus je suis preneur .

il y a 35 minutes, Boule75 a dit :

Sinon c'est une escroquerie.

Non, tu peux avoir un pib en valeur plus important en volume qu’un autre mais qui reflete une richesse moins importante en absolue. Generalement la difference se faisant en expriment le pib en dollar (qui etait plus stable qu’aujourd’hui).  
l’escroquerie, c’est la monnaie fiduciare d’ou l’interet pour les bitcoin (qui a ses defauts aussi). 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, wagdoox a dit :

Un chapeau sans cerveau … def de l’ue ;)

Mais encore ? Qui, où ?

il y a 6 minutes, wagdoox a dit :

T’es sur de toi ? 

Par ce que la formule est ne tient pas compte de l’inflation et la monaie constante c’est generalement enoncee quand appliquée. 
a dire vrai pour etre a valeur egale, la masse monetaire doit augmenter au meme rytme que la croissance sinon ta monnaie prend de la valeur (c’est rarement le cas). Et surtout ca provoquerait une deflation. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taux_de_croissance

vraiment là, si tu as la literrature la dessus je suis preneur .

C'est dans ton lien :

"où les PIB sont mesurés en volume (pour éviter de considérer l'inflation des prix comme de la croissance économique). Ou ln (PIB annee N \ PIB annee N - 1).

On peut également utiliser les valeurs des PIB en prix, en mesurant les PIB des années N et N-1 en prix constants.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

Mais encore ? Qui, où ?

C'est dans ton lien :

"où les PIB sont mesurés en volume (pour éviter de considérer l'inflation des prix comme de la croissance économique). Ou ln (PIB annee N \ PIB annee N - 1).

On peut également utiliser les valeurs des PIB en prix, en mesurant les PIB des années N et N-1 en prix constants.

Yes, j’avais pas fait attention a l’accent … thanks 

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

Mais encore ? Qui, où ?

 

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

C'est dans ton lien :

Je decroche dodo, bonne nuit !

Edited by wagdoox
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, wagdoox a dit :

l’escroquerie, c’est la monnaie fiduciare d’ou l’interet pour les bitcoin (qui a ses defauts aussi). 

Proposition de correction : l’escroquerie, c’est la monnaie fiduciare d’ou l’interet pour les bitcoin.

Escroquerie pour ceux qui rentrent sur ce "marché" qui a tout de la pyramide de Ponzi, escroquerie aussi parce qu'en fait, le bitcoin, ça ne sert qu'à ça : escroqueries genre rançongiciels, achats d'armes ou de drogues peut-être, trafics entre mafieux... Ce qui me sidère le plus, ce sont ceux qui vont sur le bitcoin parce qu'ils ne supporteraient pas la spéculation sur leur propre monnaie... alors que les prix sont d'une stabilité probablement inédite à l'échelle historique en Europe et que le bitcoin est le royaume des spéculateurs, dont l'afflux seul explique la "valeur" du bidule.

  • Like 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Boule75 a dit :

Proposition de correction : l’escroquerie, c’est la monnaie fiduciare d’ou l’interet pour les bitcoin.

Escroquerie pour ceux qui rentrent sur ce "marché" qui a tout de la pyramide de Ponzi, escroquerie aussi parce qu'en fait, le bitcoin, ça ne sert qu'à ça : escroqueries genre rançongiciels, achats d'armes ou de drogues peut-être, trafics entre mafieux... Ce qui me sidère le plus, ce sont ceux qui vont sur le bitcoin parce qu'ils ne supporteraient pas la spéculation sur leur propre monnaie... alors que les prix sont d'une stabilité probablement inédite à l'échelle historique en Europe et que le bitcoin est le royaume des spéculateurs, dont l'afflux seul explique la "valeur" du bidule.

Je ne dis pas le contraire mais l’argument du monnaie au volume limité en fait son attractivite d’ou la parenthese. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, wagdoox a dit :

Je ne dis pas le contraire mais l’argument du monnaie au volume limité en fait son attractivite d’ou la parenthese. 

Même pas, camarade !

Imagine : une île, isolée, prospère, époque médiévale, des terres/forêts/poissons en réserve, du soleil, de l'eau, en paix, avec un système politique stable. 10.000 pécores au début, et la population et l'économie ont tout pour croître.

Le Conseil des sages a deux possibilités pour la monnaie, deux trucs qui ne servent à rien mais sont assez légers, durables, rares, identifiables :

  • d'une part un stock fini de pierres dures trouvées un jour dans un trou ; très jolies.
    Stock fini, donc. Admettoins même qu'on en retrouve une ou deux de temps en temps ; mais il y en a qui se perdent aussi.
  • d'autre part les perles régulièrement pondues dans l'unique parc-à-huîtres du coin, contrôlé par le Conseil ; les jeunes du cru, en guise de rite de passage à la vie adulte, sont invités à en pêcher pendant 3 jours, et partent avec grosso-modo le produit de leur pêche.

Question : quelle est la meilleure monnaie, celle qui sera le meilleur média d'échange pour cette économie en croissance au même rythme que sa population ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...