Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Les Russes ont profité du conflit certes, néanmoins vous noterez qu'ils ne sont intervenus qu'en dernier recours, et ils sont parfaitement allergiques à l'instabilité (ce qui n'est pas le cas dans le Dombass, parfaitement sous contrôle). Les Iraniens sont assez satisfaits de la situation actuelle mais seraient probablement assez partisans de pouvoir investir dans d'autres besoins pressants à domicile. Ces deux acteurs ne me paraissent donc pas du tout favorables à un conflit éternel (ou alors à très bas bruit et donc très bas coût et très faible risque), d'autant plus que même sans cela ce n'est pas demain que la Syrie pourra se passer d'eux.

Le problème d'Idlib est que la poche est sous protection turque, et ce notamment parce qu'y habitent les opposants les plus résolus à Bachar, qui partiront plutôt qu'accepter une telle reconquête, et que personne n'a envie de voir ces trois millions de réfugiés arriver potentiellement chez eux...

Quant aux frontières, c'est bien sur le refus de les remettre en cause que se retrouvent tout le monde (les Kurdes ne comptent pas).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Wallaby a dit :

Il a donc encore trois neurones connectés. Tant mieux pour lui.

 

En revanche, un peu plus bas... c'est petit. Vraiment petit :happy:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Il a donc encore trois neurones connectés. Tant mieux pour lui.

 

En revanche, un peu plus bas... c'est petit. Vraiment petit :happy:

Tsss tsss : les ambassadeurs ont reculé !)

En fait, dans un communiqué ils se sont placés dans la cadre de l’article 41 de la Convention de Vienne qui prescrit que les diplomates respectent les lois et règlements de l’Etat accréditaire et ont le devoir de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de cet État.

C’est beau quand même, la langue de bois. Mais je reconnais à Recep qu’il n’a pas tort lorsqu’il dit qu’à l’avenir les diplomates seront plus prudents.

Voilà le communiqué initial :

Citation

Today marks four years since the ongoing detention of Osman Kavala began. The continuing delays in his trial, including by merging different cases and creating new ones after a previous acquittal, cast a shadow over respect for democracy, the rule of law and transparency in the Turkish judiciary system.

Together, the embassies of Canada, France, Finland, Denmark, Germany, the Netherlands, New Zealand, Norway, Sweden and the United States of America believe a just and speedy resolution to his case must be in line with Turkey’s international obligations and domestic laws. Noting the rulings of the European Court of Human Rights on the matter, we call for Turkey to secure his urgent release.

[source US Embassy in Turkey]

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.eurotopics.net/fr/270328/erdogan-renonce-a-expulser-dix-ambassadeurs-occidentaux#

Avec ses attaques contre l'Occident, Erdoğan cherche probablement un dérivatif aux problèmes du pays, estime Ilta-Sanomat (Finlande) :

«Si la Turquie avait mis à exécution les menaces d'Erdoğan, les relations extérieures du pays en auraient gravement pâti, et tout particulièrement l'économie turque. ... Même sans heurts diplomatiques, l'économie turque est déjà en berne, raison pour laquelle la menace d'Erdoğan est l'expression d'un entêtement, mais aussi un pari osé. ... La crise économique exaspère les citoyens et plombe la popularité du président dans les sondages. Les attaques diplomatiques pourraient être la tentative d'Erdoğan de détourner l'attention des problèmes économiques turcs et de sa popularité en chute libre.»

Cumhuriyet s'attarde sur la nationalité de l'accusé :

«S'il est difficile d'être turc à étranger, c'est encore plus difficile d'être turc en Turquie. En effet, un étranger peut jouir en Turquie des droits qui lui sont dévolus dans son pays. Un Turc est moins bien loti. Quand le pasteur américain Andrew Brunson avait pris position sur les pratiques démocratiques, il avait été arrêté, mais aussitôt libéré après l'intervention du président américain. Si Osman Kavala fait de même en tant que Turc, il va tout droit en prison. Et même si procès il devait y avoir, personne ne le sortirait de là. Nul n'a le droit de formuler la moindre critique, au motif que ce serait considéré comme une ingérence dans les affaires intérieures de la Turquie et que nul n'est autorisé à s'immiscer dans la justice indépendante de la Turquie.»

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.spiegel.de/international/world/interview-with-chief-erdogan-adviser-our-friends-in-the-west-are-acting-as-if-we-are-an-occupying-power-a-08efb530-f03e-4648-9011-085fe3f2efd6 (6 octobre 2021)

Ibrahim Kalın est le principal conseiller en politique étrangère du président turc Erdoğan.

OTAN :

L'Amérique est un acteur important. Mais je reproche aux Européens de regarder d'abord vers Washington lorsqu'ils prennent de nombreuses décisions. Cela ne montre pas un leadership politique. Personne ne dit que les Européens doivent laisser l'Amérique en dehors de leurs décisions. Mais l'Europe est un continent fort - politiquement et économiquement très important. Elle devrait être plus influente et indépendante lorsqu'il s'agit de décisions géostratégiques - mais au lieu de cela, elle reste dans l'ombre des États-Unis.

Votre gouvernement s'est récemment rapproché de pays avec lesquels il est depuis longtemps en conflit : l'Égypte, les Émirats arabes unis, Israël, l'Arabie saoudite. Votre conflit avec la Grèce est également en train de s'apaiser. Est-ce un retour à la devise "zéro problème" ?

Kalın : Les relations se normalisent, oui. Nous ne voulions pas de tensions avec ces pays, et n'avons jamais voulu non plus rompre les relations.

Afghanistan :

Nous voulons aider les dirigeants afghans à remettre l'aéroport en service. Nous l'avons dit dès le début. Les consultations techniques à ce sujet ont déjà commencé, avec les Qataris. Mais c'est frustrant, car les nouveaux dirigeants ne sont pas capables de prendre des décisions rapides. Tout est porté devant le Conseil de la Choura, la plus haute instance dirigeante. Et ils doivent actuellement prendre beaucoup de décisions simultanément.

Pour l'instant, nous nous concentrons sur l'aide à apporter aux nouveaux dirigeants afghans pour qu'ils soient capables de se débrouiller seuls, plutôt que de les reconnaître officiellement. Nous leur parlons des problèmes qui existaient déjà avant le transfert de pouvoir - la situation économique, les problèmes de sécurité, la sécurité des frontières, les migrations. La façon dont les talibans sont arrivés au pouvoir a tout rendu plus difficile. Et la façon dont les Américains sont partis a créé un grand chaos. Nous attendons des talibans qu'ils mettent en place un gouvernement plus inclusif. Le gouvernement présenté récemment n'a pas répondu aux attentes de la communauté internationale. Mais nous devons être réalistes dans nos attentes.

Prévoyez-vous de grands mouvements de réfugiés en provenance d'Afghanistan ?

Kalın : Ce n'est pas comparable aux grands mouvements de réfugiés en provenance de Syrie. Mais cela peut changer si l'économie afghane s'effondre. Notre pays est déjà allé bien au-delà de ses capacités. Nous avons déjà accueilli environ 4 millions de Syriens. Nous faisons tout pour sécuriser notre frontière, nous travaillons avec la sécurité frontalière iranienne, nous avons construit un mur, des systèmes de surveillance électronique, installé des caméras, construit des postes d'observation. Maintenant, la communauté internationale, les États-Unis, l'ONU, doivent agir. Nous ne pouvons pas accueillir plus de personnes.

Syrie :

Nous avons suggéré une zone de sécurité en 2015, puis en 2016 et 2017. S'il y avait eu une zone d'exclusion aérienne à l'époque, moins de personnes auraient été contraintes de quitter la Syrie. C'est une occasion manquée. Plusieurs de nos amis européens nous critiquent pour avoir des soldats en Syrie. Mais cela devrait leur plaire. Nous gardons les gens dans les zones que nous contrôlons. Simplement parce que nous sommes là, 2,5 millions de personnes dans ces zones ne fuient pas. Nos amis occidentaux agissent comme si nous étions une puissance occupante. Nous ne visons pas le sol syrien, mais nous avons été contraints de prendre cette mesure - pour notre propre sécurité et celle des Syriens sur le terrain. Au lieu de recevoir des remerciements, nous recevons des embargos. Pourquoi ? Parce que nous nuisons à la présence du PKK là-bas.

L'accusation est que votre déploiement dans le nord de la Syrie est en violation du droit international.

Kalın : Celui qui viole le droit international, c'est Assad. Et le PKK. Ces deux problèmes ont-ils été résolus ? Pourquoi l'attention se tourne-t-elle maintenant vers la Turquie ? Pour nous, il s'agit de notre droit à l'auto-défense. Si la Russie et les États-Unis ont obtenu le droit d'entrer en Syrie, alors nous avons aussi ce droit.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Des parlementaires américains appellent le président Biden à refuser de vendre des F-16 à la Turquie

WASHINGTON, 26 octobre (Reuters) - Des parlementaires américains démocrates et républicains ont exhorté l'administration du président Joe Biden à ne pas vendre de chasseurs F-16 à la Turquie et se sont dits convaincus que le Congrès bloquerait toute exportation de ce type.

Dans une lettre adressée à M. Biden et au secrétaire d'État américain Antony Blinken, 11 membres de la Chambre des représentants ont fait part de leur "profond sentiment d'inquiétude" face aux récentes informations selon lesquelles la Turquie pourrait acheter 40 nouveaux F-16 de Lockheed Martin (LMT.N) et 80 kits de modernisation de F-16.

La lettre est datée du 25 octobre et a été examinée par Reuters mardi.

"À la suite de l'annonce faite en septembre par le président (Tayyip) Erdogan selon laquelle la Turquie achètera une tranche supplémentaire de systèmes de défense antimissile russes S-400, nous ne pouvons pas nous permettre de compromettre notre sécurité nationale en envoyant des avions fabriqués aux États-Unis à un allié du traité qui continue à se comporter comme un adversaire", ont écrit les législateurs.

(...) "Bien que nous soyons convaincus que le Congrès fera bloc pour bloquer toute exportation de ce type si ces plans progressent, les États-Unis ne peuvent pas se permettre de transférer tout équipement militaire avancé au gouvernement de la Turquie en ce moment"

Je ne suis pas sûr que les parlementaires ne s'avancent pas un peu en affirmant que le Congrès s'opposerait de toute façon à cette vente. Attendons de voir dans un premier temps quelle sera la décision de Biden.

Mais bon, on peut déjà commencer à s'entraîner, à tout hasard :happy:

Révélation

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Alexis a dit :

Des parlementaires américains appellent le président Biden à refuser de vendre des F-16 à la Turquie

WASHINGTON, 26 octobre (Reuters) - Des parlementaires américains démocrates et républicains ont exhorté l'administration du président Joe Biden à ne pas vendre de chasseurs F-16 à la Turquie et se sont dits convaincus que le Congrès bloquerait toute exportation de ce type.

Dans une lettre adressée à M. Biden et au secrétaire d'État américain Antony Blinken, 11 membres de la Chambre des représentants ont fait part de leur "profond sentiment d'inquiétude" face aux récentes informations selon lesquelles la Turquie pourrait acheter 40 nouveaux F-16 de Lockheed Martin (LMT.N) et 80 kits de modernisation de F-16.

La lettre est datée du 25 octobre et a été examinée par Reuters mardi.

"À la suite de l'annonce faite en septembre par le président (Tayyip) Erdogan selon laquelle la Turquie achètera une tranche supplémentaire de systèmes de défense antimissile russes S-400, nous ne pouvons pas nous permettre de compromettre notre sécurité nationale en envoyant des avions fabriqués aux États-Unis à un allié du traité qui continue à se comporter comme un adversaire", ont écrit les législateurs.

(...) "Bien que nous soyons convaincus que le Congrès fera bloc pour bloquer toute exportation de ce type si ces plans progressent, les États-Unis ne peuvent pas se permettre de transférer tout équipement militaire avancé au gouvernement de la Turquie en ce moment"

Je ne suis pas sûr que les parlementaires ne s'avancent pas un peu en affirmant que le Congrès s'opposerait de toute façon à cette vente. Attendons de voir dans un premier temps quelle sera la décision de Biden.

Mais bon, on peut déjà commencer à s'entraîner, à tout hasard :happy:

  Masquer le contenu

 

 

Est ce que l'on a vu un clivage politique au US vis à vis du soutient à la Turquie? Ou les avis sont plutôt hétérogène dans les 2 camps politiques ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Kelkin a dit :

La Turquie avait produit une partie de ses F-16 sous license, il me semble. Pourrait-il faire des "Viperoglu" avec cellule made-in-Turkey, en utilisant moteurs et radars russes ?

 

Ça semble compliqué.

Assembler et produire en suivant le plan du fabriquant est loin d'être la même chose que de commencer à modifier soit même. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Kelkin a dit :

La Turquie avait produit une partie de ses F-16 sous licence, il me semble. Pourrait-il faire des "Viperoglu" avec cellule made-in-Turkey, en utilisant moteurs et radars russes ?

Intégrer un moteur et un radar russe dans une cellule de F-16 ? Ne serait-ce que d'un point de vue technique, ça ne doit pas être évident.

Excellente la dénomination Viperoglu, je la garde !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

La Turquie avait produit une partie de ses F-16 sous license, il me semble. Pourrait-il faire des "Viperoglu" avec cellule made-in-Turkey, en utilisant moteurs et radars russes ?

 

Viperoglú, excellent :biggrin:

Mais ils auront plus vite fait de faire leur TFX indigène.

Je suppose que c’est d’ailleurs ce qu’ils vont annoncer.

« Même pas mal, regardez, j’ai même transformé l’Anadolu en porte-drones, c’est dire si je suis confort!!! »

Révélation

On n’en n’a pas trop de ses nouvelles de ce porte-tructurc il me semble ?

 

  • Like 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Wallaby a dit :

Cumhuriyet s'attarde sur la nationalité de l'accusé :

«S'il est difficile d'être turc à étranger, c'est encore plus difficile d'être turc en Turquie. En effet, un étranger peut jouir en Turquie des droits qui lui sont dévolus dans son pays. Un Turc est moins bien loti. Quand le pasteur américain Andrew Brunson avait pris position sur les pratiques démocratiques, il avait été arrêté, mais aussitôt libéré après l'intervention du président américain. Si Osman Kavala fait de même en tant que Turc, il va tout droit en prison. Et même si procès il devait y avoir, personne ne le sortirait de là. Nul n'a le droit de formuler la moindre critique, au motif que ce serait considéré comme une ingérence dans les affaires intérieures de la Turquie et que nul n'est autorisé à s'immiscer dans la justice indépendante de la Turquie.»

Un truc m'étonne : M. Kavala est né à Paris d'après ce que j'ai lu à plusieurs reprises, n'est-il pas (aussi ?) français ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Boule75 a dit :

Un truc m'étonne : M. Kavala est né à Paris d'après ce que j'ai lu à plusieurs reprises, n'est-il pas (aussi ?) français ?

Probablement il ne remplit pas toutes les conditions :

https://www.nouvelobs.com/politique/20131023.OBS2220/droit-du-sol-ce-que-dit-la-loi.html

Aujourd'hui [2013], en vertu du droit du sol, tout enfant né en France de parents étrangers acquiert la nationalité française automatiquement quand il atteint ses 18 ans, s'il réside en France à cette date et s'il y a vécu pendant au moins cinq ans (de façon continue ou discontinue) depuis l'âge de 11 ans.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Non, la France n'applique pas le droit du sol mais le "double droit du sol" : il ne suffit pas de naître en France, il faut être né en France de parents eux aussi nés en France. On applique également le droit du sang, donc être né (en France ou ailleurs) de parents français est également valide. Dans les autres cas de figure, il faut demander la nationalité française, ce qui est plus ou moins compliqué selon la situation personnelle.

Dans la situation d'Osman Kavala, ses parents étaient citoyens turcs nés en Grèce (ayant déménagé en Turquie lors de l'échange de population de 1923), donc M. Kavala ne peut pas avoir acquis la nationalité française de manière automatique. Comme il a fait ses études à Istanboul et à Manchester, je ne pense pas qu'il soit resté en France très longtemps, ou qu'il s'y soit attaché suffisamment pour faire cette demande.

À noter qu'avoir une double nationalité aurait pu être pour lui un certain handicap dans son activisme. Surtout quand ses détracteurs, le président Erdogan en tête, passent leur temps à décrier les manigances antiturques de l'Occident décadent...

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Kelkin a dit :

Mais c'est quand même un refus de vendre à un allié de l'OTAN...

 

Rien ne dit que cela durera ... nous nous attendions à des mouvements d'humeurs, mais les intérêts économique et géostratégique vont faire leur retour. 

Erdogan a déjà fait machine arrière pour la crise des diplomates, je doute que cela ne soit pas de même coté états-uniens.

Edited by Rochambeau
Link to comment
Share on other sites

J'espère bien que cela ne se fera pas, vu les accords que nous avons passés avec les Grecs !
On ne peut pas manger à tous les râteliers (bien que beaucoup semblent s'en accommoder)  et d'ailleurs les S400 Russes ne lui suffisent pas ?
C'est juste une intention pour mieux nous torpiller et foutre la zizanie entre la France et l'Italie, ce type n'est pas à une fourberie près !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Si je me souviens bien, les Turcs ont voulu du Patriot et du SAMP/T, je ne sais plus dans quel ordre, mais à chaque fois ça a échoué sur des questions de transfert de technologie : la Turquie veut produire ses propres armes et les exporter. Comme ni en Europe ni en Amérique on avait envie de se créer un compétiteur dans ce domaine, ça n'a pas donné de suite et ils se sont tournés vers les Russes au lieu de céder et d'accepter des achats sur étagère.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Kelkin a dit :

Si je me souviens bien, les Turcs ont voulu du Patriot et du SAMP/T, je ne sais plus dans quel ordre, mais à chaque fois ça a échoué sur des questions de transfert de technologie : la Turquie veut produire ses propres armes et les exporter. Comme ni en Europe ni en Amérique on avait envie de se créer un compétiteur dans ce domaine, ça n'a pas donné de suite et ils se sont tournés vers les Russes au lieu de céder et d'accepter des achats sur étagère.

Et résultat des courses avec leur S400, ils n'ont pas un système plus efficace que le PATRIOT ou le SAMP-T et sont marginalisés au sein de l'OTAN quoi qu'on en dise. Ils sont également exclus du F35, ne peuvent plus moderniser leur F16, ni le reste de leurs matériels US à cause du blocage des licences exports, et doivent s'allier de circonstance avec un vrai adversaire qui peut (re)devenir un véritable ennemi très rapidement!

Sans compter les manigances en Turquie qui ont fait battre définitivement de l'aile un char prometteur, l'Altay... Bravo Erdo, tu es le plus fort!

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,665
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Godefroy de Bouillon
    Newest Member
    Godefroy de Bouillon
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...