Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

  • 2 weeks later...

 

"Le ministre turc de Affaires étrangères accuse les américains de soutenir des groupes terroristes qui tentent de diviser la Syrie." 

Si la source dit vrai, C'est comment dire... :rolleyes:

Les turcs avaient une diplomatie plutôt intelligente à l'époque, aujourd'hui c'est d'une déchéance 

 

https://twitter.com/SkyNewsArabia_B/status/1446862007098085376?t=Y00ydhtFM942T6HUnrko-Q&s=19

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

On en parle assez bien dans le hors-série de Diplomatie sur la Turquie : il y a réellement une baisse de la qualité du personnel politique de l'AKP. C'est lié au limogeage des Guleniste (généralement bien formés), à la promotion de supporters et de pro-Erdogan pas nécessairement très bien instruits...

https://www.areion24.news/produit/les-grands-dossiers-de-diplomatie-n-63/

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Kiriyama a dit :

On en parle assez bien dans le hors-série de Diplomatie sur la Turquie : il y a réellement une baisse de la qualité du personnel politique de l'AKP. C'est lié au limogeage des Guleniste (généralement bien formés), à la promotion de supporters et de pro-Erdogan pas nécessairement très bien instruits...

https://www.areion24.news/produit/les-grands-dossiers-de-diplomatie-n-63/

Schéma classique des purges dans les régimes autoritaires : on chasse le personnel compétent mais pas forcément fiable politiquement, on le remplace par des personnels obéissants mais pas forcément compétents. Cela n'empêche pas de nombreux cadres promus de faire ensuite de belles carrières mais dessert à la longue le gouvernement ainsi remanié. Pour deux raisons : beaucoup de bons sont partis et ceux des bons qui ont survécu n'ont pas forcément envie (ou la possibilité) de travailler aussi bien qu'en temps normal par la suite.

Là-dessus, deux options sont envisageables : un raidissement idéologique et organisationnel, avec la mise au pas des derniers bons et le passage à une médiocratie généralisée mais sous la juste et tendre férule du chef adoré... ou une sorte de "ouais mais bon ça va, on peut en tolérer certains parce que sinon on fera faillite demain". Cf. Schacht (qui n'était pas un démocrate, entendons-nous bien) par exemple.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 01/10/2021 à 10:36, fraisedesbois a dit :

Al-Monitor, 29sept.

Des généraux de haut rang démissionnent, signe inquiétant pour l'armée turque en Syrie.

Des généraux de haut rang chargés des opérations militaires de la Turquie en Syrie ont demandé à prendre leur retraite dans un contexte d'escalade des tensions à Idlib, alimentant les questions sur la politique d'Ankara en Syrie.

https://www.al-monitor.com/originals/2021/09/top-generals-step-down-ominous-sign-turkish-military-syria

Je conseille le livre Le général et le politique : Le rôle des armées en Turquie et en Égypte, que je suis en train de lire. On y explique bien que si l'armée a été en grande partie purgée par l'AKP, le pouvoir turc est lui-même devenu dépendant de l'armée pour mener sa politique d'influence (en Syrie, Libye, Irak, etc.). Et malgré les purges, les militaires (même théoriquement proches de l'AKP) ne voient pas toujours d'un bon oeil ces opérations militaires coûteuses en hommes et à la finalité assez vague. Car personne ne semble être dupe des dangers de l'aventurisme du président.

En réalité, même si l'armée a été théoriquement mise au pas, Erdogan y a perdu ses membres les plus compétents (limogés, démissionnés, emprisonnés) et ceux qui ont été nommés n'avaient pas toujours les compétences requises. Des officiers limogés suite au coup d'Etat raté de 2016 ont même dû être réintégrés faute de compétences parmi les officiers pro-régimes. 

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le mouvement de trop ?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi avoir ordonné à son ministère des Affaires étrangères de déclarer persona non grata les ambassadeurs des États-Unis, des Pays-Bas, de France, de Finlande, de  Suède, de Norvège, de Nouvelle-Zélande, du Danemark, du Canada et d'Allemagne, qui vont donc devoir rapatrier leurs représentants en Turquie.

« J'ai ordonné à notre ministre des Affaires étrangères de régler au plus vite la déclaration de ces dix ambassadeurs comme persona non grata », a affirmé le chef de l'État lors d'un déplacement dans le centre de la Turquie, sans toutefois donner une date précise.

« Où croyez-vous être ? Ici, c’est la Turquie, pas un État tribal », a lancé le président turc devant une foule de partisans, rapporte notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer. Avant d’ajouter, toujours à l’adresse des ambassadeurs : « S’ils ne comprennent pas la Turquie, ils vont la quitter. »

Dans une lettre commune, les ambassadeurs de ces dix pays avaient appelé cette semaine à la libération immédiate d'Osman Kavala, devenu bête noire du régime et détenu sans condamnation depuis le 18 octobre 2017. L'éditeur et mécène est accusé d’avoir financé les manifestations antigouvernementales du parc Gezi en 2013 et d’avoir joué un rôle dans le coup d’État manqué de 2016, ce qu'il dément. 

 

Tout ça pour une lettre ?

  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Confused 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

Tout ça pour une lettre ?

Quand Sultan être fâché, lui toujours faire comme ça.

Ils peuvent déjà s'estimer heureux de ne pas avoir été écartelés en place publique.

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Il cherche plutôt a resserrer les rangs dans son pays, pour en arriver là c'est que sa légitimité doit battre de l'aile ! Pas surprenant au vu de la crise économique qui touche le pays, avec la Livre Turcs qui perd 2 % par rapport au dollars et une inflation de 19 %.

D'ailleurs, il est amusant de constater que cela coïncide aussi avec le Forum économique Turquie-Afrique, ou les discours anti-occidentaux doivent être à leur maximum. Kémi Séba semble apprécier son séjour au royaume de Erdogan.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Est-il à ce point stupide pour croire que ces ambassadeurs ont signés cette lettre sans l'assentiment de leurs gouvernements respectifs ? Expulser l'ambassadeur US, là il peut faire une croix sur la modernisation de ses F-16.

Tien, l'Angleterre ne fait pas partie du lot

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Rochambeau a dit :

Il cherche plutôt a resserrer les rangs dans son pays, pour en arriver là c'est que sa légitimité doit battre de l'aile !

Mais j'ai toujours du mal à imaginer qui pourrait le remplacer, et dans quelles circonstances.

Élections ? Manœuvre politique interne à l'AKP ? Est-ce qu'ils poursuivrait la politique d'Erdogan ou changerait son fusil d'épaule ?

Plus le temps passe, plus je me dis que le destin de la Turquie est indissociable de celui d'Erdogan.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Jésus a dit :

Plus un chef autocratique se radicalise dans ses propos et sa politique en général, plus il fait l'éloge de ses faiblesses.

Ici comme ailleurs, tout le monde s'inquiète de la Turquie d'Erdogan, la craignant pour diverses raisons, mais en réalité cette Turquie qui donne une impression hégémonique est dans de graves difficultés économiques, sociales, politiques. Erdogan n'est pas aussi fort à la tête de la Turquie qu'il ne le fait paraitre. Il joue bien entendu sur la fibre nationaliste et de son camp pour s'imposer, mais la situation du pays se dégrade de jour en jour.

Une autocratie peut tenir quand votre pouvoir fort est corrélé à une amélioration des conditions de vie du peuple, c'est pour cela généralement qu'après une crise économique, une guerre, il est bien plus facile d'assoir un tel pouvoir car souvent l'économie se redresse après, sans forcément être de la responsabilité du pouvoir politique, mais c'est lui qui va en tirer la couronne de lauriers. Par contre dans le cas de la Turquie, nous avions un pays qui était sur une voie montante, une bonne croissance et durant ce temps là, la politique du pays était tout de même démocratique sans ambition hégémonique. La tournure prise par Erdogan depuis le coup d'état raté, fait que le pays en se faisant des ennemis (intérieurs comme extérieurs), pousse à détériorer la vie des turcs. Dans ce contexte, le pouvoir doit assumer cette détérioration et si sa tentation est de trouver un bouc émissaire extérieur tout en évitant les voix de la discordes à l'intérieur, au bout d'un moment ça ne passera plus.

Cela peut s'avérer dangereux, car la politique nationaliste utilisée comme guide va chercher des victoires pour redonner de la confiance, de l'espoir. Les discours "agressifs" et les mesures diplomatiques symboliques ça va un temps, mais au bout d'un moment il faut du concret. Pour cela comme bien souvent nous l'avons vu dans l'Histoire, c'est l'armée qui devient l'ultime manoeuvre. Pas étonnant de revoir depuis quelques temps Erdogan faire des déclarations sur la Syrie et une possible nouvelle intervention. La Syrie étant un ventre mou sur lequel il est bien plus simple de taper que ne le serait les européens qui pourtant sont les "ennemis diplomatiques" des ses discours. Insulter les forts de loin, frapper les faibles de près.

 

D'ailleurs la syrie pourrait se défendre contre une aggression turcs ?  la dernière fois , il me semble qu'ils sont fait preuve d'une résistance inattendu , lorsque les drones turcs les ont frappé ? D'ailleurs des nouvelles de l'armée syrienne ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Bastion a dit :

D'ailleurs la syrie pourrait se défendre contre une aggression turcs ?  la dernière fois , il me semble qu'ils sont fait preuve d'une résistance inattendu , lorsque les drones turcs les ont frappé ? D'ailleurs des nouvelles de l'armée syrienne ? 

La Syrie ne pourrait pas résister longtemps face à  une offensive d'envergure Turque mais la grande question est, quelle serait la réaction Russe ? Je doute qu'ils regardent sans broncher

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Paschi a dit :

La Syrie ne pourrait pas résister longtemps face à  une offensive d'envergure Turque mais la grande question est, quelle serait la réaction Russe ? Je doute qu'ils regardent sans broncher

D'ailleurs, le temps n'est pas au beau-fixe de ce côté là :

L’aviation russe a mené ce samedi [23 octobre 2021] des raids contre des positions de groupes rebelles et jihadistes dans la province d’Idleb, dans le nord de la Syrie

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Paschi a dit :

Est-il à ce point stupide pour croire que ces ambassadeurs ont signés cette lettre sans l'assentiment de leurs gouvernements respectifs ? Expulser l'ambassadeur US, là il peut faire une croix sur la modernisation de ses F-16.

Tien, l'Angleterre ne fait pas partie du lot

J'en doute fortement la Turquie est une pièce majeur dans le jeu géostratégique des états-uniens dans la région, entre l'Iran et la Russie qui sont les cibles principales. Preuve en est que les états-uniens n'ont rien fait jusqu'à présent lorsque que la Turquie a commencé à menacer l'Europe sur la question des migrants, influer sur le Caucase et intervenir en Syrie.

Ajoutons que le poids de l'armée turque est aussi non négligeable dans la balance, elle est actuellement l'allié militaire le plus fiable pour les yankees dans le coin. Cette armée vient même de mettre l'influence russe en péril dans la région du Caucase, de par son soutien à l'Azerbaïdjan, une raison de plus pour préserver cette allié dans leur rang.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Rochambeau a dit :

J'en doute fortement la Turquie est une pièce majeur dans le jeu géostratégique des états-uniens dans la région, entre l'Iran et la Russie qui sont les cibles principales. Preuve en est que les états-uniens n'ont rien fait jusqu'à présent lorsque que la Turquie a commencé à menacer l'Europe sur la question des migrants, influer sur le Caucase et intervenir en Syrie.

Ajoutons que le poids de l'armée turque est aussi non négligeable dans la balance, elle est actuellement l'allié militaire le plus fiable pour les yankees dans le coin. Cette armée vient même de mettre l'influence russe en péril dans la région du Caucase, de par son soutien à l'Azerbaïdjan, une raison de plus pour préserver cette allié dans leur rang.

Je suis d'accord avec ton analyse quand à l'importance de la Turquie dans le jeu géostratégique de la région. Mais penses-tu réellement que les USA ne réagiraient pas si la Turquie expulsait sont ambassadeur ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Paschi a dit :

Je suis d'accord avec ton analyse quand à l'importance de la Turquie dans le jeu géostratégique de la région. Mais penses-tu réellement que les USA ne réagiraient pas si la Turquie expulsait sont ambassadeur ?

Les USA ne regardent quasiment plus que vers l'asie, et la Chine en particulier.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,984
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...