Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 7 heures, Stark_Contrast a dit :

Les États-Unis ont dépensé environ mille milliards de dollars tout au long des années 1980, en grande partie pour acheter et équiper de nouveaux systèmes d'armes qui allaient nous durer les 40 prochaines années. Des chars Abrams aux F-15. Il était forcément moins cher de conserver les F-4 et les chars M-60. En fait, de nombreuses personnes ont fait cette observation et ont plaidé en ce sens à l'époque. S'ils avaient gagné, nous pourrions encore faire voler des F-4 modernisés. En supposant qu'une telle chose aurait été autorisée en premier lieu, les avions à moteur à pistons étant moins chers à moderniser que les chasseurs à réaction. 

La Navy a dû se battre très fort pour obtenir des F-14, et le F-4 était probablement le plus grand obstacle à cela. L'USN a dû mener toute une campagne pour convaincre les gens que le coût supplémentaire en valait la peine et que les avions n'étaient pas interchangeables. Vous vous souvenez qu'au début des années 1970, le F-14 était surnommé "le F-14 million" en guise d'insulte. 14 millions de dollars étant apparemment une grosse somme d'argent. 

Je pense que c'est James Dunnigan qui a calculé que le coût d'un F-15 était suffisant pour acheter 8 F-86 en utilisant le dollar de réduction de l'inflation. Et il est beaucoup moins cher de mettre à niveau les F-15 que de déployer de nouveaux F-22. 

Ce débat entre nouvelles versions et modernisation remonte en fait à la Seconde Guerre mondiale.  La plupart des alliés ont adopté l'approche "tout ce qui précède", en améliorant les types actuels et en déployant de nouveaux appareils. Pour l'Allemagne et le Japon, la réponse était beaucoup plus critique et ils ont dû choisir. 

Il aurait été moins cher, plus facile et plus rapide pour la France d'acheter des F/A-18 aux Américains ou des Gripen aux Suédois, mais je pense que la plupart des gens ici sont plus heureux d'avoir choisi la voie la plus difficile, la plus coûteuse et la plus durable.

ou c'était votre jeu @ronfly ? "Vous, les Américains, restez avec le F-16, nous allons utiliser le Rafale. Nous nous retrouverons vers 2020 pour voir comment tout le monde s'en sort à ce moment-là".  :biggrin:

20 ans plus tard : Le Rafale vient d'anéantir nos F-16 ! 

Il y avait une pression, même pendant la phase de compétition du JSF, pour que les chasseurs américains, peut-être plus que tout autre domaine, aient besoin d'une capacité électronique améliorée. Il ne s'agissait pas seulement de cellules vieillissantes, mais aussi du fait qu'en Europe, de nouveaux types de systèmes - Rafale, Typhoon, "gen 4.5" - étaient mis en service et qu'aux États-Unis, c'était le Super Hornet.

 nous pouvons apporter des améliorations, mais même dans la modeste comparaison de F-18 à F-18, ce n'est pas possible et il en va de même pour le F-15. Nous ne pouvons pas transformer un F-15 en F-15EX. Dans les deux cas, nous devons acheter un avion entièrement "nouveau". 

Il est évident que nous voulons que la mise à niveau des F-16 se passe bien, mais tous les choix comportent des risques. Parfois, les risques sont transférés ailleurs. Je pense que la mise à niveau du F-16 sera bonne, mais elle ne va pas transformer le F-16 en une "nouvelle classe", une nouvelle génération ou une "demi-génération". 

Je ne soulève pas le débat sur les générations, mais sommes-nous en train de dire que nous pouvons mettre à niveau et amener un avion de "génération 4" au standard de "génération 4.5" avec une mise à niveau ? si nous disons qu'une telle chose est possible, alors je suis tout ouïe mais je ne pense pas que ce soit le cas. être capable de prendre un vieux F-16 et avoir la capacité de le mettre à niveau avec une sorte de "SPECTRA américain" changerait la donne. mais je ne pense pas que ce soit possible. Si c'est ce qui se passe, WOW et attention ! mais il va y avoir des limitations assez importantes qui ne sont pas corrigées par une nouvelle peinture. 

Il n'y a pas d'histoire d'anéantir le F16 ou quoi que ce soit. Le Rafale trouve enfin une place plutot logique mais le F16 est un impressionnant et légendaire chasseur depuis 40 ans. Il n'y a pas photo. Avec plus de 4600 appareils fabriqués dont 2200 US et le reste a l'export, il a été et est encore la pierre angulaire de nombreuses forces armées. Grace à un financement massif et inégalé, le F35 suit ces traces plus ou moins comme prévu mais avec un peu moins d'ouverture dut à ses caracteristiques. Mais on a pas les mêmes capacités budgétaires (800 mds $ contre 50....), productive (2500 F35 US prévus contre 250 Rafale Fr...) et d'influence (OTAN, UKUSA, five eyes, AUKUS,...). Nous serons a jamais en décalage malgré la qualité de nos vecteurs. Mais pour contrer ce décalage, notre salut passe par l'atypisme et l'inventivité. Ne pas coller aux dictats établis mais créer sa voie (notamment avec ces histoires de generations 4, 4,5++++, 5, 5++, 6 et j'en passe...). Faire au mieux avec ses moyens.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Tiens,  je conduisais tranquilou la semaine dernière sur la fv63 entre andalnes et valldal. La route est sur des haut plateaux, et les sommets ne semblent pas si hauts. 

Je me suis fait survoller par une patrouille de 3 F-35 à mi altitude. J'étais assez étonné par ce chiffre de 3. Je pensais qu'il était optimisé pour 4 appareils, et pensais qu'une patrouille standard otan était 2 ou 4 appareils. 

J'en appelle donc aux grands anciens : 3 ?? 

Pour le reste disons que j'etais partagé entre la joie de les voir voler en vrai, et le blaz de les voir si haut et me semblant si indolents (avec grosses traînées de condesation en bout d'ailes) ... 

Edited by rendbo
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, rendbo a dit :

(...) et pensais qu'une patrouille standard otan était 2 ou 4 appareils. 

J'en appelle donc aux grands anciens : 3 ??

S'il y a un qui est rentré à cause d'une panne, il n'en reste plus que 3... :tongue:

L'intérêt des patrouilles en nombre pair c'est de pouvoir les scinder en plusieurs binômes. Maintenant il y a aussi les spécificités de l'entraînement. Un groupe de 3 en déplacement, ça peut être un groupe de 2 accompagné du plastron qui a joué/jouera l'opposant dans un deux contre un.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, rendbo a dit :

Tiens,  je conduisais tranquilou la semaine dernière sur la fv63 entre andalnes et valldal. La route est sur des haut plateaux, et les sommets ne semblent pas si hauts. 

Je me suis fait survoller par une patrouille de 3 F-35 à mi altitude. J'étais assez étonné par ce chiffre de 3. Je pensais qu'il était optimisé pour 4 appareils, et pensais qu'une patrouille standard otan était 2 ou 4 appareils. 

J'en appelle donc aux grands anciens : 3 ?? 

Pour le reste disons que j'etais partagé entre la joie de les voir voler en vrai, et le blaz de les voir si haut et me semblant si indolents (avec grosses traînées de condesation en bout d'ailes) ... 

T'as vu des F35 EN VOL ? Genre... 

T'oubliera pas de me ramener des bouteilles de tord boyaux locales, la production m'a l'air pas mal

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Et si le F-35 était remplacé par ... le F-16 :

https://nationalinterest.org/blog/buzz/still-relevant-f-16-fighting-falcon-could-fly-another-20-years-204329

Toujours d'actualité : Le F-16 Fighting Falcon pourrait voler encore 20 ans. (rappel le f-35 devait remplacer tous les f-16 ... à l'origine)
Alors que le chasseur de l'époque de la guerre froide pourrait avoir près de sept décennies au moment de sa retraite, il reste un avion de chasse de quatrième génération pertinent.

par Caleb Larson Suivez @calebmlarson sur TwitterL

Bien que l'avion de combat F-16 Fighting Falcon ait presque cinquante ans, l'armée de l'air américaine prévoit de l'utiliser encore longtemps. Cela s'explique en partie par le grand nombre de jets déjà en service et par le fait qu'il s'agit d'une alternative économique au F-35 Joint Strike Fighter. De plus, grâce à des mises à niveau régulières, le jet s'est avéré étonnamment adaptable.


Cet avion datant de la guerre froide a fait ses débuts dans les années 1970 en tant que partenaire monomoteur et moins performant du chasseur F-15 Eagle. Cela a donné lieu à une stratégie de jumelage haut-bas qui a vu plusieurs F-16 voler avec leurs homologues F-15 plus performants.

"Le F-16 fournit la capacité de notre armée de l'air : beaucoup de chasseurs pour couvrir toutes sortes de besoins des commandants de combat", a déclaré le colonel Tim Bailey, responsable du programme F-16 au centre de gestion du cycle de vie de l'armée de l'air, selon Air Force Magazine. Il a souligné que le F-16 doit rester "pertinent" et ne pas être seulement "le F-16 d'aujourd'hui".

L'une des améliorations dont bénéficient les chasseurs F-16 est un mécanisme de radar actif à balayage électronique ; l'armée de l'air installe ce système "aussi vite que possible", a expliqué M. Bailey. "Nous prévoyons que des centaines de F-16 seront en service actif pendant des décennies", peut-être même jusque dans les années 2040, a-t-il ajouté.

Bailey a expliqué que "quelques millions de dollars par jet vous donnent 20 ans de vie".


" Le programme d'extension de la durée de vie des F-16 permettra aux jets de voler jusqu'à près de 2050, grâce à un partenariat entre le complexe logistique aérien d'Ogden et le bureau du programme des systèmes F-16 du centre de gestion du cycle de vie de l'armée de l'air ", explique un communiqué de presse de l'armée de l'air américaine de 2018 annonçant la mise à niveau.

Le communiqué ajoute que "le programme combine une douzaine de modifications structurelles en un seul ensemble reproductible - des cloisons aux ailes et à la voilure". Les jets, qui sont devenus opérationnels en 1979, et qui étaient à l'origine jugés aptes au vol pour un maximum de 8 000 heures de vol, verront leur durée de vie prolongée jusqu'à 12 000 heures de vol - peut-être plus."


Bien que le F-16 ne soit pas un avion de combat furtif, les améliorations apportées à l'appareil comprennent un revêtement Have Glass, un type de matériau ressemblant à de la peinture qui absorbe les radars et offre un certain degré de furtivité. Toutefois, étant donné l'ancienneté de sa conception, le F-16 n'est pas comparable à la furtivité de chasseurs comme le F-22 et le F-35, qui ont été expressément conçus pour déjouer les radars ennemis.

Ainsi, même si le chasseur de l'époque de la guerre froide pourrait avoir près de sept décennies d'âge au moment de sa mise à la retraite, il reste un avion de combat de quatrième génération pertinent. (sinon il y a le rafale ...) 

nearly seven decades old by the time it retires, it remains a relevant fourth-generation fighter jet.

Le 20/08/2022 à 09:06, Ronfly a dit :

Il n'y a pas d'histoire d'anéantir le F16 ou quoi que ce soit. Le Rafale trouve enfin une place plutot logique mais le F16 est un impressionnant et légendaire chasseur depuis 40 ans. Il n'y a pas photo. Avec plus de 4600 appareils fabriqués dont 2200 US et le reste a l'export, il a été et est encore la pierre angulaire de nombreuses forces armées. Grace à un financement massif et inégalé, le F35 suit ces traces plus ou moins comme prévu mais avec un peu moins d'ouverture dut à ses caracteristiques. Mais on a pas les mêmes capacités budgétaires (800 mds $ contre 50....), productive (2500 F35 US prévus contre 250 Rafale Fr...) et d'influence (OTAN, UKUSA, five eyes, AUKUS,...). Nous serons a jamais en décalage malgré la qualité de nos vecteurs. Mais pour contrer ce décalage, notre salut passe par l'atypisme et l'inventivité. Ne pas coller aux dictats établis mais créer sa voie (notamment avec ces histoires de generations 4, 4,5++++, 5, 5++, 6 et j'en passe...). Faire au mieux avec ses moyens.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FAFA a dit :

Est-ce toi qui prétend cela ou est-ce écrit dans l'article, car j'ai lu l'article et je n'ai trouvé nul part cette information ? 

J'ai mis un article concernant la baisse des demandes de F-35C par la navy dans sa wishlist FY23 qui avaient été permis par une très forte remontée des dispo de FA-18 E/F. 

La navy avait calculé que c'était le moyen le plus rapide et le moins onéreux de retrouver du temps de vol et de remplir une bonne partie de ses missions plutôt que d'attendre après le f-35.

On est très clairement dans le même schéma.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Regardez bien le mouvement des yeux des pilotes. Il faudrait un pilote pour confirmer mais il me semble que la tête des pilotes est beaucoup plus mobiles avec des systèmes à HUD.

Sans être une confirmation Collins ne prend plus la peine de montrer des pilotes bougeant dans tous les sens avec son casque. 

Je continue à penser que tant que COLINS veut faire de la réalité augmentées avec son casque, les pilotes seront très limités dans leur mouvement de tête. à cause des doubles lentilles que sont la visière de casque et la canopée qui a des courbures absolument pas compatible avec une réalité augmentée.

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, herciv a dit :

J'ai mis un article concernant la baisse des demandes de F-35C par la navy dans sa wishlist FY23 qui avaient été permis par une très forte remontée des dispo de FA-18 E/F. 

La navy avait calculé que c'était le moyen le plus rapide et le moins onéreux de retrouver du temps de vol et de remplir une bonne partie de ses missions plutôt que d'attendre après le f-35.

On est très clairement dans le même schéma.

Tu ne réponds pas à ma question qui est pourtant simple. Tu as écrit : "Et si le F-35 était remplacé par ... le F-16". Est-ce toi qui a écrit cette phrase ou est-ce écrit dans l'article ? Un "c'est moi" ou un "c'est dans l'article" m'aurait suffi et aurait été beaucoup plus claire.

Si c'est une véritable information, que c'est écrit dans l'article et que cela m'a échappé c'est un fait extrêmement important. Si c'est toi qui imagine quelque chose et qui l'écrit juste avant d'insérer l'article c'est très différent.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, FAFA a dit :

Est-ce toi qui prétend cela ou est-ce écrit dans l'article, car j'ai lu l'article et je n'ai trouvé nul part cette information ? 

Je ne prétend rien puisque je pose une question. 

Par contre je pose cette question parce que la navy a déjà répondu à cette question et je me demande si l'USAF veut adopter la même stratégie.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

Regardez bien le mouvement des yeux des pilotes. Il faudrait un pilote pour confirmer mais il me semble que la tête des pilotes est beaucoup plus mobiles avec des systèmes à HUD.

Sans être une confirmation Collins ne prend plus la peine de montrer des pilotes bougeant dans tous les sens avec son casque. 

Je continue à penser que tant que COLINS veut faire de la réalité augmentées avec son casque, les pilotes seront très limités dans leur mouvement de tête. à cause des doubles lentilles que sont la visière de casque et la canopée qui a des courbures absolument pas compatible avec une réalité augmentée.

 

Je vois pas trop se que tu veux interpréter de cette vidéo promotionnelle qui en fait des caisses. Les scènes avec les pilotes ont l'air d'être faite en CGI.

Cela dit la question est intéressante.

Link to comment
Share on other sites

@FAFA je t'ai retrouvé un article pour montrer comment la navy compte utiliser un programme de modernisation (SLM) du F/A-18 E/F pour compenser les risque sur le F-35.

La Marine ajustera la modernisation de la durée de vie du F/A-18 au besoin pour combler le déficit des chasseurs d’attaque

https://seapowermagazine.org/navy-to-adjust-f-a-18-service-life-modernization-as-needed-to-address-strike-fighter-shortfall/

Publié le 27 avril 2022 par Richard R. Burgess, rédacteur en chef

ARLINGTON, Virginie - La marine prévoit d’utiliser une approche « rhéostat » pour ajuster le programme de modernisation de la durée de vie (SLM) du chasseur d’attaque F/A-18E / F Super Hornet afin d’atténuer le déficit de chasseurs d’attaque dans la flotte, a déclaré un haut responsable des services.

Le SLM est un programme de maintien en puissance conçu pour augmenter la durée de vie du bloc II F/A-18E/F. La phase initiale de SLM a prolongé la durée de vie de 6 000 heures de vol à 7 000 heures de vol. Le programme qui débutera en 2023 augmentera la durée de vie à 10 000 heures de vol. La ligne sera également utilisée pour mettre à niveau de nombreux avions du bloc II vers la configuration du bloc III.

Lors d’une audition le 27 avril du sous-comité des forces aériennes et terrestres tactiques du Comité des forces armées de la Chambre des représentants, le président, le représentant Donald Norcross (D-New Jersey), a déclaré dans son discours d’ouverture qu'«il y a deux ans, le déficit des chasseurs d’attaque aurait duré jusqu’en 2030. Cependant, l’année dernière, la marine nous a dit que le déficit des chasseurs d’attaque serait résolu à zéro en 2025, principalement en raison de la justification solide de la fin de la nouvelle ligne F/A-18 Super Hornet.

Norcross a déclaré qu’il était sceptique quant à l’analyse de cette année du taux de production du F-35C et du programme SLM « terne » F/A-18E/F et du « développement non rapide du [programme] de domination aérienne de nouvelle génération de la Marine ».

Il a déclaré que le Congrès avait autorisé l’achat de 12 F/A-18/E Super Hornets dans le budget 2022 en tant qu'«atténuation des risques », des avions dont la marine a déclaré qu’elle ne voulait pas. La Marine n’a pas non plus demandé de Super Hornets dans la proposition de budget 2023.

Il a déclaré que le déficit des chasseurs d’attaque de la Marine « ne sera résolu que six ans plus tard [à partir de 2025] en 2031 en raison d’une nouvelle réduction imprévue des achats de F-35, d’une réduction des intégrations d’avions dans le programme F/A-18 [SLM] ».

Frederick « Jay » Stefany, qui exerce les fonctions de secrétaire adjoint de la Marine pour la recherche, le développement et l’acquisition, a déclaré au sous-comité que le programme de GDT avait été « stabilisé ».

Le contre-amiral Andrew Loiselle, directeur de la Division de la guerre aérienne au Bureau du chef des opérations navales, a déclaré que la Marine avait approfondi les problèmes liés au SLM et avait commencé à inverser le coût du programme.

« Au cours de la dernière année, nous avons constaté une réduction des coûts de 30 % de nos livraisons SLM de phase un de 7 500 heures grâce à la mise en œuvre des meilleures pratiques en matière de toilettage pré-SLM, de réutilisation de l’ingénierie et d’apprentissage et d’efficacité globaux », a-t-il déclaré.

« Nous nous attendons à des économies de coûts continues à mesure que la GDT arrive à maturité et nous effectuons notre transition prévue vers des inductions de GDT de 10 000 heures en kit complet si l’exercice 23 », a déclaré Loiselle. « Les inductions en kit complet fourniront une capacité complète du bloc III identique à celle des nouveaux avions de production à un tiers du coût, ce qui nous donnera 4 000 heures de vol supplémentaires, soit assez pour voler pendant 13 années supplémentaires.

« À l’heure actuelle, notre plan SLM est notre rhéostat que nous utilisons pour contrôler la disponibilité dans les années à venir, en fonction des calendriers et des budgets futurs qui sont inconnus à ce stade », a-t-il déclaré. « À l’heure actuelle, je n’ai pas l’intention de faire du SLM sur l’ensemble de ma force du bloc II et je n’ai pas l’intention de le faire sur ma force du bloc I. S’il y a des changements à l’avenir qui nécessitent des capacités supplémentaires [et] j’ai besoin de plus d’avions Block III, alors j’ai la possibilité de composer ce rhéostat sur SLM et d’être en mesure de le faire pendant une plus longue période de temps et d’utiliser potentiellement les FRC [Fleet Readiness Centers] pour augmenter la capacité de SLM au-delà des 35 actuellement prévus par an. »

Loiselle a déclaré que deux Super Hornets du bloc I avaient été soumis au SLM, mais sur la base des résultats, la marine a décidé de ne pas procéder au SLM des avions du bloc I « à moins qu’il n’y ait une obligation de le faire à l’avenir ».

Loiselle a déclaré que le délai d’exécution d’un SLM sera de 15 mois.

Boeing construit actuellement des Super Hornets Block III pour la Marine. Au rythme de production actuel, la production devrait s’étendre jusqu’au premier trimestre de l’exercice 2026, a déclaré Loiselle.

il y a 2 minutes, Nec temere a dit :

Je vois pas trop se que tu veux interpréter de cette vidéo promotionnelle qui en fait des caisses. Les scènes avec les pilotes ont l'air d'être faite en CGI.

Bien sûr qu'elle en fait des caisses mais ce n'est pas ce qui m'a intéressé. Moi j'ai surtout vu la tête quasi rigide du pilote. Collins ne voulait pas montrer de mouvement de tête et si çà ne prouve rien, çà me montre que ma question va dans la bonne direction.

Link to comment
Share on other sites

L'USAF se dote d'un centre pour tester les AETP de GE et PW :

 

Une nouvelle ère de propulsion ? L'USAF investit 4,9 milliards de dollars dans la construction d'un moteur adaptatif pour les F-35.
Gabriele Petrauskaite

https://www.aerotime.aero/articles/31968-usaf-invests-billions-to-build-adaptive-engine-for-f-35s
L'armée de l'air américaine (USAF) a récemment signé des accords avec cinq fabricants américains d'aérospatiale et de moteurs afin de développer des prototypes de moteurs adaptatifs pour ses avions de combat d'attaque conjointe F-35.  

Selon le ministère américain de la défense, les cinq fabricants - GE Aviation, Raytheon Technologies, Boeing, Lockheed Martin et Northrop Grumman - ont obtenu un contrat de 975 millions de dollars chacun pour mener à bien la phase de prototypage du programme Next Generation Adaptive Propulsion.  

L'USAF a alloué près de 4,9 milliards de dollars au développement de moteurs adaptatifs. Selon les termes du programme, le nouveau prototype de moteur devrait être conçu et testé d'ici juillet 2032.  


Selon l'USAF, seuls deux fabricants, GE Aviation et Raytheon Technologies (une filiale de Pratt & Whitney), ont déjà construit des démonstrateurs de moteurs pour le nouveau F-35, par rapport aux autres fabricants sélectionnés par l'USAF.  

Qu'est-ce qu'un moteur à réaction adaptatif ? 
L'USAF étudie le concept d'un moteur à réaction adaptatif depuis 2007 dans le cadre du programme ADVENT (Adaptive Versatile Engine Technology). Ce programme vise à construire un moteur à réaction efficace à cycle adaptatif ou à cycle variable pour les avions militaires de la prochaine génération.  

Un grand nombre d'avions de combat dans le monde sont équipés de moteurs conçus pour atteindre des vitesses élevées. Cependant, ces moteurs ne sont pas aussi économes en carburant que ceux utilisés pour les avions de ligne. Un concept de moteur à réaction adaptatif combinerait ces deux caractéristiques et rendrait le moteur capable de fonctionner à des vitesses élevées tout en étant économe en carburant.  

Les fabricants de moteurs impliqués dans le programme de l'USAF ont pour objectif de développer un moteur d'avion de combat qui consommera au moins 25 % de carburant en moins par rapport aux moteurs actuellement utilisés. 

Actuellement, le General Electric XA100 et le Pratt & Whitney XA101 sont deux des démonstrateurs de moteurs à cycle adaptatif les plus prometteurs et pourraient détenir la majorité du marché à l'avenir. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

L"article d'OPEX360 pose de bonnes questions

http://www.opex360.com/2022/08/22/lus-air-force-selectionne-cinq-industriels-pour-developper-le-moteur-de-son-futur-avion-de-combat/

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, herciv a dit :

le nouveau prototype de moteur devrait être conçu et testé d'ici juillet 2032.


Avec de telles spécifications et de telles échéances, l’objectif ne peut clairement pas être uniquement le F-35, mais c’est un excellent prétexte.
Le bon côté, c’est que toutes les motoristes vont acquérir de l’expérience sur ce type de réacteur, et leur R&D va pouvoir tourner à plein régime sur le sujet Une assez bonne façon d’entretenir, voire redévelopper les connaissances en la matière (je pense notamment aux matériaux pour les parties chaudes, au-delâ de la problématique du flux adaptatif), et ça va stimuler les innovations.
 

Ils ont tout à y gagner.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 07/08/2022 à 23:11, Patrick a dit :

Les P-8 Poseidon, les AWACS, les RC-135, et tout ce qui est américain et réseautable avec le F-35 aujourd'hui et demain. Patriot, missiles SM-2/3, HIMARS prochainement puisque certains en veulent, etc.

Merci c'est plus clair. Les avions logistiques, en tout cas, sont des multiplicateurs de force ou des béquilles. Ils sont utiles dans les deux cas mais le problème, ce sont les effectifs: les Européens n'ont qu'un minuscule parc et il faut se demander dans quelles mesures les USA pourraient compenser en cas de conflit. Le problème pourrait se poser dans deux situations: Si le trumpiens ou néo-trumpiens reviennent au pouvoir en 2024 et si les Américains doivent intervenir à Taïwan.

C'est dans ses perspectives que j'ai envisagé l'emploi de F-35 comme awacs de fortune ou son ravitaillement par drone. Dans le second cas, c'est pas une option pour les F-35A européens à moins de les transformer en CF-35. Ceci démontre que le choix de la variante du F-35 a déjà un impact stratégique. Que l'on soit pour ou contre le F-35 ou le Rafale, les Européens ne gagneront aucune bataille s'ils se contentent de mettre leurs avions en ligne dans le ciel.

Le 07/08/2022 à 23:11, Patrick a dit :

Si ESSOR entre aussi dans la danse, ce sera encore pire.

Dans le contexte du F-35, c'est quoi ESSOR?

Link to comment
Share on other sites

Le 07/08/2022 à 23:11, Patrick a dit :

Le F-35 reste un produit américain, fruit d'une doctrine américaine, avec des spécifications américaines.

Ce que beaucoup de fans de la "défense européenne" ne comprennent pas chez nous, c'est que les USA sont l'alpha et l'oméga de la défense européenne selon la plupart de nos voisins.

En France, les adeptes de la défense européenne ne sont pas si niais que cela :biggrin: Ils le comprennent bien et cherchent justement à faire évoluer le point de vue des Européens là-dessus. Le problème n'est pas d'être allié aux Américains ou de leur acheter du matériel: c'est le cas de la France, même sous Macron. De toute façon, comment promouvoir efficacement la défense européenne sans être membre de l'OTAN, de la PESC et de l'IEI? Il faut être présent à toutes les tribunes pour avoir une chance d'être écouter, c'est un fait établi.

Le problème est de ne pas être dépourvu de toute défense en dehors de celles fournies par les troupes américaines vu qu'il est impossible de contraindre les Américains à défendre l'Europe avec leurs seuls troupes. Que du contraire: plus l'Europe est forte militairement, moins les Américains seront réticents à la soutenir et plus ils seront réticents à la laisser basculer dans une autre camp, par exemple l'OTSC. Etre fort par soi-même, c'est donc se garantir l'appui des USA.

Comment être fort par soi-même? Si l'on considère l'exemple des Japonais ou des Israéliens, il ne faut déjà pas n'aligner que des F-35. Ceux qui ne veulent pas de Rafale ont toujours la possibilité d'opter pour le Typhoon, le F-16 Vyper ou le F-15. A l'échelon national, c'est un problème pour les pays qui n'ont que des F-35...sauf s'ils opèrent dans un coalition européenne permettant de mixer les modèles. Plus de défense européenne efficace, pas ostentatoire, c'est donc plus de soutien des USA, une meilleure rentabilisation des F-35 sans compter la possibilité d'établir une meilleur unicité du commandement.

Il est peut-être mieux, d'un certains point de vue, qu'il y ait un maximum de F-35 en Europe mais est-il souhaitable qu'ils soient répartis entre x commandements? Une fois encore, l'impréparation d'une défense européenne commune pèse au moins autant que les modèles de chasseurs employés. Il faut justement arrêter d'opposer compulsivement la défense européenne à l'OTAN, surtout une UE qui a signé un accord de coopération solide avec l'OTAN.

 

Le 22/08/2022 à 20:05, herciv a dit :

L'USAF a alloué près de 4,9 milliards de dollars au développement de moteurs adaptatifs. Selon les termes du programme, le nouveau prototype de moteur devrait être conçu et testé d'ici juillet 2032.

 

Le 23/08/2022 à 12:27, TarpTent a dit :

Avec de telles spécifications et de telles échéances, l’objectif ne peut clairement pas être uniquement le F-35, mais c’est un excellent prétexte.

Vu que le F-35 est à la base un marche-pied technologique vers le chasseur de 6 génération, oui, effectivement, ce moteur n'est pas uniquement destiné au F-35. Question: Est-ce que le moteur adaptatif dont on parle ici peut fournir la puissance nécessaire au F-35 block 4 et aux mises à jour suivantes?

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Lame a dit :

Est-ce que le moteur adaptatif dont on parle ici peut fournir la puissance nécessaire au F-35 block 4 et aux mises à jour suivantes?

Oui c'est l'argumentaire de l'USAF et de GE. Dire que l'EEP de PW ne pourra pas fournir suffisamment de puissance pour les version après le block4.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, herciv a dit :

Oui c'est l'argumentaire de l'USAF et de GE. Dire que l'EEP de PW ne pourra pas fournir suffisamment de puissance pour les version après le block4.

Oui mais la question si le moteur fournira suffisamment de puissance.

Si oui, le F-35 conservera sa valeur comme plate-forme d'expérimentation et chasseur "normal". Si non, il faudra délocaliser un maximum de système vers des drones d'escorte.

Sachant qu'au moins le deux tiers des pays européens, notamment les membres de l'OTAN, vont opter pour l'achat d'un échantillon de F-35, c'est d'une question d'importance: ce que  les Américains peuvent adjoindre au F-35, on l'a, au mieux, en quantité insuffisante.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Lame a dit :

Merci c'est plus clair. Les avions logistiques, en tout cas, sont des multiplicateurs de force ou des béquilles. Ils sont utiles dans les deux cas mais le problème, ce sont les effectifs: les Européens n'ont qu'un minuscule parc et il faut se demander dans quelles mesures les USA pourraient compenser en cas de conflit.

Bonne remarque.

Même principe avec, au fond, les Patriot et les éventuels Himars: même dans les pays qui en auront beaucoup, le fait que, contrairement au F-35, tout le monde n'en ait pas des tonnes, obère probablement le plan d'imposer une liaison de données tactiques commune purement américaine aux européens.

Il y a 8 heures, Lame a dit :

Le problème pourrait se poser dans deux situations: Si le trumpiens ou néo-trumpiens reviennent au pouvoir en 2024 et si les Américains doivent intervenir à Taïwan.

Dans le premier cas et hors de toutes considérations politiques, je pense au contraire que ce serait une bonne chose du point de vue des pro-européens (que je ne soutiens pas, simplement je constate) puisque jamais l'Europe de la défense n'a autant avancé que sous trump...

Le FCAS, le MGCS... C'est sous trump tout ça... Avec la question "pourra-t-on demain compter sur les USA?" Soudain Macron était le maître des horloges, il était le don, le padre, Moïse!...

...Et là tu as biden le sauveur qui débarque, baragouine trois phrases suivies d'un "COME ON MAN!" et tout le monde fout tout en l'air, AKK fait acte de contrition dans Politico pire qu'une soubrette dans un roman de la collection Arlequin, tout le monde achète masse de F-35 dans tous les sens, c'est la fiesta.

:laugh:

Dans le second cas en effet ça pose question, mais franchement l'Europe serait largement capable de rentrer conventionnellement dans le lard des russes si elle le décidait, et dans celui d'un paquet d'autres pays... rien qu'en effectifs, la première armée du monde, elle est ici. Après, pour les moyens complexes, c'est un autre débat, et en effet malgré les efforts français pour que tout le monde fasse plein de trucs ensemble, ça ne marche pas.

Il y a 8 heures, Lame a dit :

C'est dans ses perspectives que j'ai envisagé l'emploi de F-35 comme awacs de fortune ou son ravitaillement par drone.

Et je ne dis pas que l'idée est fausse en soi. Je dis que le F-35 est autant un multiplicateur de forces que les autres le sont en faveur du F-35. Et qu'ils ont vocation à être de plus en plus intégrés.

Il y a 8 heures, Lame a dit :

Dans le second cas, c'est pas une option pour les F-35A européens à moins de les transformer en CF-35. Ceci démontre que le choix de la variante du F-35 a déjà un impact stratégique. Que l'on soit pour ou contre le F-35 ou le Rafale, les Européens ne gagneront aucune bataille s'ils se contentent de mettre leurs avions en ligne dans le ciel.

Oui c'est certain. Mais là où les américains proposent des systèmes cohérents (P-8, E-7, HIMARS, PAC3...) qui tuilent des capacités successives, l'Europe se contente de proposer des liaisons de données sans tenir la main de qui que ce soit. Or le problème est là: les européens aiment qu'on leur tienne la main...

Pour illustrer, ils préfèrent un smartphone Apple clés en mains à un Androïd dé-google-isé à installer soi-même avec un résultat très peu "user-friendly" à la fin. Bon, le premier garantit qu'un psychopathe va écouter et lire ce qu'ils racontent mais a le mérite d'être bien suivi et supporté (en théorie) tandis que le second leur assure plus de confidentialité mais au prix d'investissements sans commune mesure.

Il y a 8 heures, Lame a dit :

Dans le contexte du F-35, c'est quoi ESSOR?

La liaison de données tactique européenne qui va aller en se démocratisant. C'est la marotte d'@herciv qui est focalisé sur son nombre d'abonnés.

Tout le débat porte sur le fait de savoir si c'est MADL qui se conformera à ESSOR qui sera potentiellement embarqué demain sur plusieurs plates-formes aériennes terrestres et navales européennes, ou ESSOR qui devra gratter auprès de MADL et des autres liaisons de données américaines entre armements américains. Le F-35 a déjà plusieurs longueurs d'avance.

C'est un débat entre PC et Mac, pour illustrer.
Mais tu peux être sûr que les américains n'ont aucun intérêt à ce que leurs systèmes soient trop ouverts. Puisque tant qu'ils sont fermés ils peuvent vendre une panoplie d'équipement avec le label "communique avec le F-35", ou "communique MIEUX avec un F-35 qu'avec XYZ".

Paradoxalement notre meilleur allié dans cette affaire c'est la Belgique: le contrat CAMO suppose l'acquisition de blindés réseautés du programme Scorpion qui devront être mis en réseau avec les F-35 belges.

On sait déjà quelle voie sera suivie en France: serveur de données et liaisons de données multiples à bord du Rafale. Mais les choses seront-elles aussi simples à bord du F-35? Et, si Thalès font le futur cloud de l'OTAN, que cela signifie-t-il pour la recherche d'une compatibilité entre les liaisons et les serveurs de données? Surtout sous l'angle de la protection des données en question.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Patrick a dit :

Pour illustrer, ils préfèrent un smartphone Apple clés en mains à un Androïd dé-google-isé à installer soi-même avec un résultat très peu "user-friendly" à la fin

Oui parce que les compétences programmatiques, doctrinales et opérationnelles leur échappent de plus en plus à force de sous investissement. On est passé d'une armée de quelques centaines de pilotes à quelques dizaines.

 

Il y a 3 heures, Patrick a dit :

Tout le débat porte sur le fait de savoir si c'est MADL qui se conformera à ESSOR qui sera potentiellement embarqué demain sur plusieurs plates-formes aériennes terrestres et navales européennes, ou ESSOR qui devra gratter auprès de MADL et des autres liaisons de données américaines entre armements américains. Le F-35 a déjà plusieurs longueurs d'avance.

Oui mais il faut quand même avoir en tête que les deux utilise les mêmes techno et que ESSOR a un peu été fait à la demande US d'avoir une norme de communication directionnelle en Europe.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...