Philippe Top-Force

Missilerie Navale

Recommended Posts

il y a 57 minutes, BPCs a dit :

Est-ce que cela ne permettrait pas d'avoir une antenne satcom même sur de petits Remote Carrier ?

Tout dépend du débit qu'on veut, une antenne satcom ça peut occuper le volume d'un téléphone portable (par exemple les terminaux iridium)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, BPCs a dit :

Est-ce que cela ne permettrait pas d'avoir une antenne satcom même sur de petits Remote Carrier ?

Peut-être mais ça risque d'être un peu cher non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Patrick a dit :

Peut-être mais ça risque d'être un peu cher non?

Sauf si on le récupère...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, BPCs a dit :

Sauf si on le récupère...

Ou tu les achètes en chine!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finnish Navy Lifts Veil on its Future Anti-Ship Missile: The Gabriel V
Finnish-Navy-Lifts-Veil-on-its-Future-An

The Finnish Navy (Merivoimat) unveiled some details about its future anti-ship missile: The Gabriel 5. The information is limited but since details on Gabriel V were pretty much non-existent to date, it is a good start and worth a mention here.


https://www.navalnews.com/naval-news/2019/12/finnish-navy-lifts-veil-on-its-future-anti-ship-missile-the-gabriel-v/

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 9/19/2019 at 12:16 AM, xav said:

On m'en a parlé à DSEI (semaine dernière) avec des détails en plus :

 

 

 

On 9/19/2019 at 4:16 AM, Fusilier said:

N'oublie pas qu'il y a aussi  l'ANL dans la boucle, qui pourrait très bien s'adapter  sur des plateformes autres qu'hélicoptères, voir même en défense côtière.   

Tiré du fil des Frégates de la Royale, je suis perplexe par les études de navalisation du MMP.

L’ANL a une portée annoncée de 20 km, une charge explosive de 30kg et une vitesse entre 0.8 et 0.9 Mach, capacité Tir et Oublie ou Homme dans la Boucle, pour un encombrement par missile de 110kg (+ rajouter masse d'un poste).

Le MMP a une portée de 4 Km (sans fibre optique je doute que l’on puisse frapper un zodiac en mouvement a 45 nœuds) et une vitesse de croisière de 0.46 mach, capacité Tir et Oublie ou Homme dans la Boucle, distance d'engagement minimale entre 100m et 200m non ? Le tout pour un encombrement total d'environ 26 kg pour la version AdT.

Sur papier je trouve l’ANL plus polyvalent et adapté pour les plateformes navales de Premier Rang et les FLF, puis justement conçu pour détruire des navires petits, très rapides et agiles. A moins qu’il soit vraiment nul et peu maniable pour des engagements de 1 km ? D'ailleurs qu’elle est la distance minimale pour que la charge explosive de l'ANL s’arme ?

Puis si t’as un zodiac kamikaze a moins de 300m, l'Otobreda 76mm + Narwhals de 20mm + Mitrailleurs 7.52mm + FAMAS ou MINIMI 5.56mm devraient bien pouvoir le dégommer non ?

Le MMP sur un écume c’est top vu le poids, voir sur un patrouilleur. Mais sur des frégates de 4500 tonnes à 8000 tonnes l’encombrement de l’ANL est-il vraiment un facteur pour choisir du MMP ?

Vu la masse et l'espace pris par le lanceur quad proposé je dirais que non...

Bref je trouve le MMP ou MLP Naval redondant alors que l’ANL existe. D’où ma question, qu’en est-il du ANL/Sea Venom ? Y-t-il des soucis dans ce programme Franco-Britannique, pour que la MN se penche sur des alternatives? Ou l'ANL est simplement inadapté pour des engagement de 1km?

Edited by Frencho
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Frencho a dit :

Vu la masse et l'espace pris par le lanceur quad proposé je dirais que non...

Pour la MN il n'est pas question de lanceur spécifique, du moins pour l'instant.  Le MMP a été envisagé comme  armement portable mis en oeuvre par les équipes de renfort de la FORFUSCO, pas comme un armement organique. L'idée est  de renforcer la protection sur certaines zones, passage obligés,  protection d'un plan d'eau en opé amphibie,  voir tir contre terre dans ce dernier cas. 

Maintenant entre l'idée initiale et les essais,  ça finira peut-être comme idée non pertinente 

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, Fusilier said:

Pour la MN il n'est pas question de lanceur spécifique, du moins pour l'instant.  Le MMP a été envisagé comme  armement portable mis en oeuvre par les équipes de renfort de la FORFUSCO, pas comme un armement organique. L'idée est  de renforcer la protection sur certaines zones, passage obligés,  protection d'un plan d'eau en opé amphibie,  voir tir contre terre dans ce dernier cas. 

Maintenant entre l'idée initiale et les essais,  ça finira peut-être comme idée non pertinente 

Je crois que la Marine Belge a fait ça quelque fois avec des lanceurs MILAN installés sur des navires. Je sais plus où j'ai vu ça cependant

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, mehari a dit :

Je crois que la Marine Belge a fait ça quelque fois avec des lanceurs MILAN installés sur des navires. Je sais plus où j'ai vu ça cependant

Oui, c'était sur les dragueurs/cmt et le navire de soutien zinnia dans le golf persique en 87/88. Sur le cmt Crocus on avait embarqué 2 paras pour les lance-milan et 2 mariniers hollandais pour les missiles stinger.  Ce qui était bien avec le lanceur-milan, c'était le viseur infra-rouge, de nuit on voyait tout !

a961_g10.jpg

  • Thanks 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
39 minutes ago, wielingen1991 said:

Oui, c'était sur les dragueurs/cmt et le navire de soutien zinnia dans le golf persique en 87/88. Sur le cmt Crocus on avait embarqué 2 paras pour les lance-milan et 2 mariniers hollandais pour les missiles stinger.  Ce qui était bien avec le lanceur-milan, c'était le viseur infra-rouge, de nuit on voyait tout !

a961_g10.jpg

Surtout pratique pour les navires dépourvus d'artillerie permettant une bonne défense rapprochée comme des CIWS. Ça me rappelle quelqu'un mais je ne sais plus qui...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/01/2019 à 10:14, Scarabé a dit :

Bon ça se précise pour la modernisation des 3 FLF avec le Mistral 4 dans les SARDAL et des SIMBAC RC sur les POM   

EMPLOI DU MISTRAL EN MODE ASW

En fin d’année 2018, MBDA a démontré avec succès l’emploi du missile Mistral contre des embarcations rapides de type FIAC (Fast Inshore Attack Craft). Le tir de démonstration a été effectué, en présence de délégations étrangères, depuis une tourelle navale automatisée SIMBAD-RC installée sur un pas de tir côtier, contre une embarcation semi-rigide télécommandée en déplacement rapide à plus de 3 kilomètres de la côte. Le scénario se voulait représentatif de l’autoprotection d’un bâtiment contre une menace de type asymétrique (commando ou attaque terroriste).

Le missile Mistral, dans sa nouvelle version actuellement en service dans les forces françaises, est un missile de défense aérienne doté d’un autodirecteur à imagerie infrarouge et de capacités de traitement d’image évoluées lui permettant d’engager à grande distance des cibles à faible signature thermique telles que les drones, les missiles turbopropulsés ainsi que les embarcations rapides, tout en présentant une excellente résistance aux contre-mesures.

Le SIMBAD-RC est un système naval de défense anti-aérienne à très courte portée commandé à distance qui garantit une grande efficacité contre un large éventail de menaces, allant des avions de chasse jusqu’aux menaces de faible dimension telles que les drones en passant par les missiles antinavires. (…)

 

MBDA-successfully-demonstrates-the-anti-

 

 

 

La roquette guidée Laser comme future arme anti-cruise missile ?

Un F-16 a dégommé un target drone reproduisant le comportement d'un MdC avec une rocket AGR-20A

https://defpost.com/u-s-air-force-f-16-aircraft-intercepts-cruise-missile-target-with-apkws-rocket/

Citation

The test was unprecedented and will shape the future of how the Air Force executes CMD,” said Col. Ryan Messer, commander, 53d Wing. “This is a prime example of how the 53d Wing is using resources readily available to establish innovative ways that enhance combat capabilities for our combat units.”

The AGR-20A rocket is a design conversion of Hydra 70 unguided rockets with a laser guidance kit to turn them into precision-guided munitions (PGMs). It was originally developed as a low cost, low collateral damage air-to-ground weapon for use in Afghanistan and Iraq, and adapting the AGR-20A for counter-air use is momentous.

The AGR-20A is a fraction of the cost of an AIM-120 Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile (AMRAAM) commonly used for cruise missile defense. Additionally, the AGR-20A can be loaded faster than an AIM-120 and an aircraft can carry two-to-three times the number weapons.

A l'échelon naval, la rocket guidée laser pourrait offrir une solution intéressante pour la défense des navires en ayant un spectre allant de la vedette suicide jusqu'au MdC en passant par les aéronefs pas trop rapide type drone.

 Bref un spectre plus large que le MMP navalisé et à un coût unitaire plus bas que le Mistral (qui fait déjà tout cela).

Sur des patrouilleurs un mix 40CTA et Rocket guidée apporterait une capacité d'autodéfense non  négligeable pour une fraction du coût des solutions actuelles 

Edited by BPCs
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, BPCs a dit :

A l'échelon naval, la rocket guidée laser pourrait offrir une solution intéressante pour la défense des navires en ayant un spectre allant de la vedette suicide jusqu'au MdC en passant par les aéronefs pas trop rapide type drone.

Sachant qu'une roquette guidée porte un autre nom: missile ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, pascal a dit :

Sachant qu'une roquette guidée porte un autre nom: missile ...

Oui mais on n'est pas du tout dans la même gamme de prix entre un Mistral d'un côté et une roquette guidée de l'autre.

Dézinguer du Rhib au mistral c'est un peu comme donner de la confiture aux cochons

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, BPCs a dit :

Oui mais on n'est pas du tout dans la même gamme de prix entre un Mistral d'un côté et une roquette guidée de l'autre.

Dézinguer du Rhib au mistral c'est un peu comme donner de la confiture aux cochons

je ne vois pas une roquette guidée comme un truc bas de gamme non plus ... surtout ci on désire que celle-ci soit manoeuvrante avec un vol stable etc etc autant de pré-requis pour faire de l'interception

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si  @Alexis  nous donne un avis circonstancié sur le peu de conséquences sur l'équilibre des Forces Stratégiques amené par l'Avangard, je suis plus perplexe sur le missile anti navire Tsirkon, lui aussi hypersonique, dont  @MeisterDorf   nous dit qu'il va lui être en dotation sur les principales unités la flotte de surface ainsi que sur moults Sous-marins.

https://redsamovar.com/2019/12/03/actu-la-marine-russe-de-demain/

Game-changer ou quand même trop lent (M5 à  M6 pour 400 km de portée) pour traverser le barrage de nos Aster30 ?

Si j'ai bien retenu la leçon, il sera employé probablement au sein d'un attaque combinée y mêlant qq Kinjal lui aussi hypersonique..b cela risque de faire chaud d'un coup...:dry:

 

Edited by BPCs
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, kotai a dit :

Mais qui des moyens de détections?

Radars embarqués, AWACS, transmissions de données, autodirecteurs, satellites militaires; les classiques dans ce genre de circonstances. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que les MdCN peuvent fonctionner si la liaison GPS/Galiléo est brouillée ou si leur liaison de donnée avec le navire l'est aussi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, FoxZz° said:

Est-ce que les MdCN peuvent fonctionner si la liaison GPS/Galiléo est brouillée ou si leur liaison de donnée avec le navire l'est aussi ?

Normalement oui ... sauf que ...

... le transit au dessus de la mer ne permet ni de TERCOM ni le DSMAC ... donc sera purement inertiel ... et la reprise de terrain risque d’être très imprécise si le transit au dessus de l'eau a été long. Cela oblige la préparation de mission a prévoir de grosse marge en altitude et au niveau de l'étendue de la carto a installer sur le missile.

Pour le DSMAC ... il semble qu'il n'est utilisé sur les MdCN que pour la phase finale d'attaque, et seulement via imageur infrarouge. En gros on ne stocke et n'observe que la cible pour "recaler" avec l'imageur de pointe qui se découvre a la fin.

Sur les missile US il y deux unité ... une qui filme vers le bas durant le vol et permet de recaler n'importe quand, de l'imagerie radar basique ... et l'unité de pointe qui assure le recalage terminal sur l'image de la cible via une camera infrarouge.

L'avantage de recaler DSMAC n'importe quand ... c'est que c'est plus robuste au manœuvre de l'adversaire pour changer l'aspect de la cible - ne serait ce qu'un écran de fumée - . L'ennemi ne peut pas dissimuler la géographie sur tout le trajet du missile ... il suffit alors de recaler la ou ça nous arrange ... et un peu avant la cible ... pour éviter les contre mesure.

De la même manière il est peu probable que l'ennemi arrive a brouiller le radioaltimètre et le l'imageur radar ... tout le long du trajet.

Je ne sais pas d’où vient le choix minimaliste sur MdCN ... économie de bout de chandelle ... précision suffisante de la solution TERCOM ... mystère.

Toutes les explication sur le TOM https://info.publicintelligence.net/TomahawkManual.pdf

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Benoitleg a dit :

Un article A. Sheldon-Duplaix (‎2018) pour la Fondation pour la Recherche Stratégique sur l'émergence de nouvelles puissances maritimes et les conséquences sur les armements, dont un  passage de plusieurs pages sur les différents missiles anti-navires

https://www.frstrategie.org/web/documents/publications/recherches-et-documents/2018/201804.pdf

Mode Off,

Sheldon est un sacré bonhomme, j'ai eu la chance de le côtoyer plusieurs années comme collègue, il m'a toujours scotché. Un homme brillant, souvent en décalage, mais une sommité courtisée dans pas mal de milieux. Une perle dont la compagnie, ou plutôt l'acuité, est souvent recherché. Mème du coté obscur de la force.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,783
    Total Topics
    1,273,992
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries