Tancrède

Nanas au combat

Recommended Posts

il y a 8 minutes, Shorr kan a dit :

C'est bien toi qui nomme tes contradicteurs d'anti-féminstes parce-qu’ils ne sont pas d'accords avec toi, non ?

Quand on stigmatise des gens, d'une façon ou d'une autre, il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils soient bien disposés en retour.

Nope. C'est ici, avant que j'intervienne qu'il y'avait plusieurs personnes qui avaient témoignées du fait qu'ils étaient contre le féminisme. Dès les premières pages en 2008. En plus, c'est pas une insulte, si ? Seul le "primaire" l'est, que j'ai mis sur Tancrede pour tout ses raccourcis sur l'idéologie, invoquant facilement un patriarcat fictif pour rien. Mais bon. Je vais pas vous faire le reproche de ne pas lire, c'est systématique quand on en a pas l'envie, eu égard à l'intérêt qu'on porte à son contradicteur.

Aller, ça s'arrête totalement là sur ce message.

:rolleyes:

Edited by Absha

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et c'est qu'on se prend pas pour de la merde en plus !

En tout cas sache que si tu penses pouvoir mettre les gens en boite impunément et poser le termes du débat à tes conditions, t'es tombé sur le plus mauvais endroit de la terre pour ça...

 

Ces idéologues avec leurs prétentions tartinées de candeur me font toujours marrer.

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tancréde c'est déclaré antiféministe de lui même comme un grand shorr khan. Comme bien des débats plein d'idéologie il est nécessaire de garder la tête froide et faire de l'ironie est pas forcément la meilleure méthode pour cela. Pour ma part je me considére comme féministe dans le sens ou je pense qu'il y a sans aucun doute une organisation sociale qu'on peut appeler patriarcale qui impose certaine contrainte aux femmes notamment en terme de rôle dans la société. Mais je pense que la biologie joue un rôle tout aussi important dans l'apparition de ces rôles. Ce qui fait que la discussion m'intéresse en ce qu'elle tend justement à nous faire réfléchir sur la part de l'un et de l'autre aussi bien pour l'homme que pour la femme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

Et c'est qu'on se prend pas pour de la merde en plus !

En tout cas sache que si tu penses pouvoir mettre les gens en boite impunément et poser le termes du débat à tes conditions, t'es tombé sur le plus mauvais endroit de la terre pour ça...

 

Ces idéologues avec leurs prétentions tartinées de candeur me font toujours marrer.

M'insulter, me menacer, se sentir outré de ma réponse, puis me dire que je suis candide. Oh, au fait, on parle de nanas au combat ou on fait des attaques personnelles ? J'arrive plus à suivre avec tout ça ...

Par contre je comprends pas le "on se prend pas pour de la merde". Il me semble que j'suis le seul à utiliser le "il me semble" et la prudence sur mes affirmations, et toi qui joue au capo ... comme quoi.

Et tu veux bien lire ? (j'ai failli terminer cette phrase par une insulte qui t'aurais rangé dans une boîte, votre altesse)

Citation

 C'est ici, avant que j'intervienne qu'il y'avait plusieurs personnes qui avaient témoignées du fait qu'ils étaient contre le féminisme.

 

Edited by Absha

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, nemo a dit :

Tancréde c'est déclaré antiféministe de lui même comme un grand shorr khan. Comme bien des débats plein d'idéologie il est nécessaire de garder la tête froide et faire de l'ironie est pas forcément la meilleure méthode pour cela.

Pour débattre encore faut-il ne pas être bouché, ou du moins ne pas dépasser un certain seuil, et notre invité est un bon spécimen en crachant à la gueule de ses contradicteurs que leur avis n'est que préjugés.

Et Tancrède un réactionnaire à tendance zemmourienne ? Sérieux, depuis le temps qu'on le connait ? 

Il n'ira pas en vacance avec Judith Butler, ça c'est certain. Mais qui l'en blâmerait ? :laugh:

Sinon, ne suis toujours pas Khan...

 

il y a 47 minutes, Absha a dit :

M'insulter, me menacer, se sentir outré de ma réponse, puis me dire que je suis candide. Oh, au fait, on parle de nanas au combat ou on fait des attaques personnelles ? J'arrive plus à suivre avec tout ça ...

Par contre je comprends pas le "on se prend pas pour de la merde". Il me semble que j'suis le seul à utiliser le "il me semble" et la prudence sur mes affirmations, et toi qui joue au capo ... comme quoi.

Et tu veux bien lire ? (j'ai failli terminer cette phrase par une insulte qui t'aurais rangé dans une boîte, votre altesse)

 

C’était une simple mais ferme mise en garde.

à bon entendeur.

 

 

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Conan le Barbare a dit :

Tancrède parle des groupe féministe "suprematistes"... Ce en quoi il a raison.

 

Il peut parler pour lui même je pense. Je me contente de le croire quand il le dit :

Le 27/08/2016 à 18:42, Tancrède a dit :

Je veux bien me dire anti-féministe, ça c'est certain, tout comme je suis anti "-isme" en général, les extrêmismes et idéologies en tous genres (surtout aussi peu fondées) me débectant. 

 

Je ne juge pas et je ne dis pas que ses arguments contre ce que tu appelles "groupe féministes suprémacistes" ne sont pas valable mais l'ensemble du féminisme ne peut pas être rassemblé sous ce vocable et comme je le dis nombre des arguments féministes sont valables. Après comme toujours y a aussi des monceaux de conneries...

Edited by nemo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/08/2016 à 19:02, Serge a dit :

Si d'ailleurs, certaines cellules de surveillance des douanes ou de la police recrutent des militaires, ce n'est pas pour rien. 

tout à fait ...

bon à part çà les garçons c'est fini vos conneries, je ne comprends pas un tiers des expressions et mots que vous employez donc revenons sur terre avant que nous ne fermions ce fil qui initialement devait comporter des photos de nanas toutes nues (100 D MINIMUM) avec des grenades à manche (bien sûr) des fusils d'assaut et des rangers à talons aiguilles ...

JE CONSTATE QUE NOUS DÉRIVONS FURIEUSEMENT

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand c'est trop gros, qu'il y a trop de monde au balcon c'est pas joli Pascal... 

C'est là qu'on comprend le vide laissé par CVS et Claudio Lopez et leur bon gout en la matière :pleurec: :pleurec::pleurec:.............mais qu'est ce qui m'arrive, mais c'est que je pleure comme une gonzesse ! :sinterrogec:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Shorr kan a dit :

Quand c'est trop gros, qu'il y a trop de monde au balcon c'est pas joli Pascal... 

Je sais mais quand on a la vue de près qui baisse et qu'on a toujours eu tendance à avoir les yeux au bout des doigts crois-moi il y a des moments où on est content d'affronter de gros enjoliveurs à poumons.

 

Bon bref à part çà ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/08/2016 à 18:45, kotai a dit :

Mais pourtant dans la société des samouraï, la femme savait se battre, dont une légende...Il a toujours existe des femmes combattants, comme les snipers de la deuxième ou alors sainte Jeanne d'arc (trahie par les français)...Les armes compensent la faiblesse musculaire....

 

Le 26/08/2016 à 18:56, charli a dit :

Les pilotes de chasse femmes  résistent mieux physiologiquement aux G que les hommes, et pourtant ça ne fait pas très longtemps qu'elles peuvent piloter des jets en France .

 

J'ai côtoyé le commandant Caroline Aigle. Je ne sais pas si elle résistait mieux au G que d'autres mais son mental, sa combativité, son esprit, son intelligence et sa volonté de vaincre était incroyable. J'ai énormément de respect pour elle et ce qu'elle représente encore aujourd'hui après sa disparition prématurée. Alors oui, des femmes combattants cela existe. J'en ai rencontré une.

A chaque fois que je lis des articles sur les différences anatomiques entre hommes et femmes dans le métier militaire qui "expliquent" le fait que certains postes soient réservés au hommes, je repense à elle. Une fois, je suis arrivé juste devant elle pendant un cross (... on galérait tous les deux en milieu de peloton). Est-ce que j'étais pour autant un meilleur combattant qu'elle ? Non, évidement non. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne veux pas remettre en question l'intégralité de vos argumentations mais il y a parfois un problème dedans. 

Vous dites pour certains que les femmes n'ont pas forcément leur place en unité de combat pour diverses raisons (allant du sociétal, comme si on ne pouvait pas évoluer d'un point de vue psychologique, à du physiologique, ce qui est plus compréhensible). Certains (je n'ai plus les noms) citent régulièrement les unités de Royal Marines et autres unités FS ou les Marines. Sauf qu'il ne faut pas oublier une chose dans ces argumentations. On parle soit d'unités spéciales qui ont donc des niveaux physiques très difficiles, même pour le fantassin homme de base, soit d'unités légères. Car oui, les Marines restent une unité d'infanterie légère. Ce qui est demandé à l'unité ne sera donc pas la même chose que pour les unités mécanisées (notamment dans certains pays où ils peuvent utiliser les véhicules à l'entraînement) qui auront toujours leurs véhicules à proximité. On partirait donc du principe que puisqu'elles ne remplissent pas les critères d'infanterie légère ou d'unités spécifiques, elles ne pourraient pas aller ailleurs ? En France cela reste crédible puisque tout le monde fait de l'infanterie légère, même ceux censés être mécanisés  (ce qui reste inhabituel, il ne faut pas l'oublier). Mais pas nécessairement dans d'autres pays. 

Or, on n'a pas vraiment de retour d'expérience dans ce domaine, à ma connaissance. L'entraînement étant toujours différent de l'opération au niveau psychologique. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post pour les pilotes, même si ici on est sur l'armée de terre, était pour démontré que les critères imposés pour ne pas avoir de femmes, étaient totalement infondés. Dans les unités para par exemple il y a quelques femmes, elles seront toujours moins nombreuses, mais on leur trouve des tâches à faire. Etant dans les Pyrénées, dans les trails de montagne, il y a des femmes qui sont loin d'être ridicule par rapport à un grand nombre d'hommes, même si elles sont moins nombreuses à participer. L'ensemble des métiers de l'armée de terre ne nécessitent pas une condition physique de haut niveau. Comme le disait un ancien opérateur du GIGN en résumé,  alors qu'on lui disait qu'il n'avait pas un physique de déménageur, pour appuyer sur une gâchette, il ne faut pas forcément que des colosses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, charli a dit :

Mon post pour les pilotes, même si ici on est sur l'armée de terre, était pour démontré que les critères imposés pour ne pas avoir de femmes, étaient totalement infondés. Dans les unités para par exemple il y a quelques femmes, elles seront toujours moins nombreuses, mais on leur trouve des tâches à faire. Etant dans les Pyrénées, dans les trails de montagne, il y a des femmes qui sont loin d'être ridicule par rapport à un grand nombre d'hommes, même si elles sont moins nombreuses à participer. L'ensemble des métiers de l'armée de terre ne nécessitent pas une condition physique de haut niveau. Comme le disait un ancien opérateur du GIGN en résumé,  alors qu'on lui disait qu'il n'avait pas un physique de déménageur, pour appuyer sur une gâchette, il ne faut pas forcément que des colosses.

En fait, ici on parle au combat, en première ligne. Sinon oui, il y a toujours des tâches dans l'armée que les femmes peuvent aussi bien exécuter que les hommes. Rien que piloter des drones par exemples, conduire certains engins ou faire nombre d'autres tâches. Elles sont aussi très majoritaires dans le SSA. Mais ce n'est pas le rapport avec le sujet ici présent. Ce n'est pas "Nanas dans l'armée" mais les "Nanas au combat". Titre que je trouve peu sympa envers les femmes concernées ou non. Puisque nana n'est pas vraiment sympathique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, judi said:

En fait, ici on parle au combat, en première ligne.

Le probleme c'est que dans des conflits ou il n'y a plus vraiment de ligne claire ... la notion de première ligne devient assez relative.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, g4lly a dit :

Le probleme c'est que dans des conflits ou il n'y a plus vraiment de ligne claire ... la notion de première ligne devient assez relative.

Je pensais avoir été plus clair mais non. Alors je précise : dans l'infanterie. Et potentiellement la cavalerie et l'artillerie. Sinon, autant leur interdire tout court de s'engager si on ne veut pas les envoyer. Du moins si l'on dit cela en étant partisan de l'interdiction. L'inverse est vrai pour ceux qui veulent tout ouvrir d'un coup sans avoir un minimum testé. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, judi said:

Je pensais avoir été plus clair mais non. Alors je précise : dans l'infanterie. Et potentiellement la cavalerie et l'artillerie. Sinon, autant leur interdire tout court de s'engager si on ne veut pas les envoyer. Du moins si l'on dit cela en étant partisan de l'interdiction. L'inverse est vrai pour ceux qui veulent tout ouvrir d'un coup sans avoir un minimum testé. 

L'artillerie possède des drones ... déployé sur FOB ... Les femmes ont elles acces aux pilotage des drones de l'artillerie déployé sur FOB?

C'est comme les infirmieres qui vont récupérer en premiere ligne les mecs en urgence vitale ... on se pose pas vraiment question de savoir si elle sont plus ou moins forte qu'un tel. On a besoin d'une infirmiere urgentiste en premiere ligne ... elle est dipo elle y va.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas confondre le fait d’être en forme physiquement - ce qu'exige tout les métiers un peu exigeants - moyennant des efforts accessible à tout un chacun, et aptitudes au combat terrestre qui sont un voir plusieurs crans au-dessus.

 

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, Shorr kan said:

Il ne faut pas confondre le fait d’être en forme physiquement - ce qu'exige tout les métiers un peu exigeant - moyennant des efforts accessible à tout un chacun, et aptitudes au combat terrestre qui sont un voir plusieurs crans au-dessus.

La question c'est quel poste ne nécessite pas cette "aptitude au combat terrestre" ...

Est ce qu'une gonzesse qui déchire un Ironman est moins "apte" que les 99% des mecs "aptes" ...

C'est un peu le probleme de l'aptitude ... c'est une compétence qui se mesure in vivo ... donc au combat.

Si jamais tu ne fait l'essai de femme au combat tu n'a pas de retour sérieux. C'est pas les parcours du combat et un test de VMA qui permette de décreter une aptitude ou pas, ca permet juste de filtrer des profil plus ou moins favorable, tout en risquant d'éliminer tout un tas de profil intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'existe aucun test capable de simuler de façon réaliste le combat mais on fait avec, et surtout ça ne veut pas dire que les tests de sélections ne servent à rien ou sont tombés du ciel. Il y a beaucoup de mauvaises habitudes dans le lot, mais la plupart des critères sont juste de l'empirisme et servent à tester les aptitudes physiques et mentales qui ne font pas tout mais sont des prérequis jugés nécessaires pour faire le boulot. Et jugés nécessaires parceque dégagés des retours d’expériences de vraies guerres ! Et d'un.

De deux, pour les profils exotiques/originaux c'est simple : exemptions ou critères abaissés. Rien ne force la hiérarchie militaire à être stupide. Mais - et il y a un grand mais - c'est le genre de truc valable quand c'est compensé par une valeur ajouté, et de plus, c'est à utiliser de façon homéopathique parce que généraliser la pratique c'est mettre en danger la cohérence de l'ensemble que constitues l'armée et ses unités de combat qui exigent une certaine homogénéité (esprit de corps, tout ça...)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
17 minutes ago, Shorr kan said:

Il n'existe aucun test capable de simuler de façon réaliste le combat mais on fait avec, et surtout ça ne veut pas dire que les tests de sélections ne servent à rien ou sont tombés du ciel. Il y a beaucoup de mauvaises habitudes dans le lot, mais la plupart des critères sont juste de l'empirisme et servent à tester les aptitudes physiques et mentales qui ne font pas tout mais sont des prérequis jugés nécessaires pour faire le boulot. Et jugés nécessaires parceque dégagés des retours d’expériences de vraies guerres ! Et d'un.

C'est ce point que je met largement en doute ...

En pratique les test ne sont pas faite pour le combat ... ils sont fait pour produire des groupes de niveau a peu près homogène pour la suite de la formation. Parce qu'avec des postulants de niveau différents la formation est compliquée.

En gros des test élevé ça facilite la formation ... puisqu'il y a pas/peu a tirer le niveau vers le haut après, et donc peu de boulot.

C'est la même opposition qu'on retrouve dans l'école en France et l'école en Finlande. L'une sert a sélectionner/filtrer ceux avec une capacité de travail ... l'autre sert a élever la capacité de travail de tous.

Il est évident que l'armée n'est pas la pour hisser le niveau de tout les postulant ... mais juste pour remplir ses effectifs. Et comme il y largement assez de postulants autant conserver des test assez élevé qui facilité la formation ensuite.

Le souci c'est qu'avec cette logique de facilité en temps de paix ... on prépare le temps de paix.

Or une des missions des armées c'est de préparer la guerre ... celle ou les test devront être largement rabaissé, et ou les qualité du plus grand nombre sont nécessaire.

Si on perd la compétence d'exploiter le potentiel de tous les postulant en temps de paix ... ce sera perdu aussi en temps de guerre.

Dans ce cadre ... le temps de guerre ... il serait peut etre utile de préparer l'intégration des gonzesse a tous les niveaux ... au moins pour qu'on est un minimum d'expérience ... et un plan qui ressemble a quelques chose.

17 minutes ago, Shorr kan said:

De deux, pour les profils exotiques/originaux c'est simple : exemptions ou critères abaissés. Rien ne force la hiérarchie militaire à être stupide. Mais - et il y a un grand mais - c'est le genre de truc valable quand c'est compensé par une valeur ajouté, et de plus, c'est à utiliser de façon homéopathique parce que généraliser la pratique c'est mettre en danger la cohérence de l'ensemble que constitues l'armée et ses unités de combat qui exigent une certaine homogénéité (esprit de corps, tout ça...)

Sauf que si l'exception est trop exceptionnelle et trop visible - ici une femme dans un groupe d'homme - ... son acceptabilité est très limité, et donc son occurrence est nulle. Il est tellement plus facile de ne pas s'emmerder et de prendre un profil lisse même s'il est potentiellement moins bon.

Quant a la "stupidité" de la hiérarchie militaire ... disons qu'il ne sont pas très "ouvert" au changement, appelons ça de la rigidité, ou de la viscosité.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas du tout contre la présence de femmes dans les unités de combat, au contraire. Je suis même partisan. Toutefois, je veux aussi que ce soit fait avec un minimum de bon sens pour éviter d'éventuels problèmes ou pour les réduire au max. 

 

il y a 11 minutes, g4lly a dit :

C'est ce point que je met largement en doute ...

En pratique les test ne sont pas faite pour le combat ... ils sont fait pour produire des groupes de niveau a peu près homogène pour la suite de la formation. Parce qu'avec des postulants de niveau différents la formation est compliquée.

En gros des test élevé ça facilite la formation ... puisqu'il y a pas/peu a tirer le niveau vers le haut après, et donc peu de boulot.

C'est la même opposition qu'on retrouve dans l'école en France et l'école en Finlande. L'une sert a sélectionner/filtrer ceux avec une capacité de travail ... l'autre sert a élever la capacité de travail de tous.

Il est évident que l'armée n'est pas la pour hisser le niveau de tout les postulant ... mais juste pour remplir ses effectifs. Et comme il y largement assez de postulants autant conserver des test assez élevé qui facilité la formation ensuite.

Le souci c'est qu'avec cette logique de facilité en temps de paix ... on prépare le temps de paix.

Or une des missions des armées c'est de préparer la guerre ... celle ou les test devront être largement rabaissé, et ou les qualité du plus grand nombre sont nécessaire.

Si on perd la compétence d'exploiter le potentiel de tous les postulant en temps de paix ... ce sera perdu aussi en temps de guerre.

Dans ce cadre ... le temps de guerre ... il serait peut etre utile de préparer l'intégration des gonzesse a tous les niveaux ... au moins pour qu'on est un minimum d'expérience ... et un plan qui ressemble a quelques chose.

Je suis entièrement d'accord. Mais pour préparer le temps de guerre, il faut avoir des effectifs et donc les crédits adéquats. Et ce n'était pas le cas jusqu'il y a très récemment encore. Et ce n'est pas avec une augmentation de crédits aussi petite sur une telle période et qui plus est totalement incertaine (car oui, l'essentiel de la hausse du budget dépendra des élections de l'année prochaine, il ne faut pas l'oublier). Résultat, on doit faire avec pour le moment. On devrait passer rapidement à une armée deux fois plus grande en supposant avoir les ressources financières ET matérielles pour cela, je pense que ces critères seraient abaissés dans une mesure raisonnable (pour ne pas avoir non plus tout et n'importe quoi) pour avoir les effectifs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, g4lly a dit :

 

Sauf que si l'exception est trop exceptionnelle et trop visible - ici une femme dans un groupe d'homme - ... son acceptabilité est très limité, et donc son occurrence est nulle. Il est tellement plus facile de ne pas s'emmerder et de prendre un profil lisse même s'il est potentiellement moins bon.

Quant a la "stupidité" de la hiérarchie militaire ... disons qu'il ne sont pas très "ouvert" au changement, appelons ça de la rigidité, ou de la viscosité.

Ben puisque les postes aux unités de combat sont ouvert aux femmes dans les forces armées US , on va bien voir qu'elle sera la proportion de femmes à opter pour ce type d'unités , on verra bien si il y a foule dans le temps .

http://www.ouest-france.fr/politique/defense/les-marines-integrent-deux-femmes-en-unite-de-combat-4220696

Citation

Le corps des US Marines a affecté deux femmes dans des unités de combat, une nouveauté pour cette institution qui refusait, il y a peu, d'appliquer cette mesure.

Encore un bastion du machisme qui succombe !  Le corps des Marines (USMC) a indiqué mardi dans un communiqué avoir accepté les requêts de deux jeunes femmes qui ont demandé leur transfert « dans des spécialités d'armement pour combat sur le terrain », selon le capitaine Kulczewski, porte-parole de l'USMC. L'une, du grade de caporale, sera servant de mitrailleuse, l'autre voltigeur.

Ces deux jeunes femmes font partie d'un groupe de 233 recrues féminines qui ont suivi la formation initiale à Camp Geiger, en caroline du Nord.

« Les requêtes de ce genre aident le Marine Corps à continuer de mettre en oeuvre l'intégration des genres à travers toutes les spécialités militaires », a précisé le capitaine Kulczewski.

L'administration du président Barack Obama a décidé en 2013 que toutes les positions de combat des forces armées devraient être accessibles aux femmes d'ici 2016, y compris l'infanterie et les forces spéciales. Les Marines avaient réclamé des exemptions, mais leurs demandes avaient été rejetées par le ministre de la Défense Ashton Carter.

Les deux pionnières vont devoir patienter un peu avant de prendre leurs fonctions car une femme doit être placée à un « poste d'encadrement » (sous-officier ou officier) dans leur unité au moins trois mois avant leur arrivée qui devrait avoir lieu en décembre prochain.

L’USMC avait mené, en 2015, une étude sur les performances des femmes. L'étude s'était déroulée au sein d’une unité mixte de l’USMC, la Ground Combat Element Integrated Task Force, créée pour l’occasion avec 400 Marines, dont 100 femmes. Ce rapport, qui détaille quels postes peuvent être confiés à des femmes dans des unités de combat, peut être consulté 

Mais la faut quand même m'expliquer sur ce que j'ai noirci dans ce texte ...

On nous parle de la capacité à être capable de faire le boulot comme des hommes mais il faut quand même qu'il y ait un poste d'encadrement pour un personnel féminin dans les unités ou elles veulent servir ...

Je ne vois pas le rapport puisque la question était le service au sein d'une unité de combat . Elles ont fait leur preuve dans le cas de ces deux personnels féminin la question ne ce pose donc pas .

Puisqu'elles sont capable  , elles ne sont pas obligée d'attendre qu'il y ait une femme cadre pour servir déjà dans ces unités ...

Pour moi le fond n'est pas si elles peuvent ou pas , il y en aura qui auront ces capacités mais sa restera toujours minoritaire .

J'ai un peu de mal à entendre qu'il faut qu'il y ait obligatoirement un cadre féminin dans l'unité en question pour que ces 2 personnels puissent servir ..

Vu l'enjeu et les décisions en haut lieu , on craint quoi ?

Qu'elles subissent une pression une fois en unité ?

Vu comment cela a était imposé , je pense qu'il sera compliqué de mettre une pression volontaire sur ces deux personnels sans qu'il y ait enquête ou surveillance pour veiller au grain .

Comme tout bleu affecté à une unité , étant donné qu'elles ont réussi à prouver leur capacité je ne me fais pas de soucis , elles feront comme tout les bleus elles auront une période ou le bleu est testé , ce tapera des corvées etc ... 

Sauf si vous jugez que le passage par la case "bleusaille" est dégradant ...

Mais la faudra m'expliquer pourquoi ...

Sa fait parti de l'évolution normale dans le parcours d'un soldat ... On évolue ainsi au sein du groupe .

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais démarrais par un petit HS car au fond ça vient du civil. Le féministe et un regroupement de personnes autour d'idée comme tout regroupement il y a plusieurs pensés ou différents courants en gros il y a un féministe variante Mme Belckaceme et d'autres genres Camille paglia, mais aujourd'hui il existe plus de 400 réseaux de femmes uniquement en France beaucoup dans les entreprises des filières professionnelles et scolaires (ingénieur, mathématiques,... ) pour la défense Monsieur le Drian et/ou son remplaçant n'y sera pas opposé cela devient une obligation.

Chaque réseau ou entreprise milite ou adopte les normes égalité plus généralement féministe ou féminine qui visent à la mise en place d'action, de moyen réservé aux femmes, des rapports spécifiques aux femmes, des dotations financières spécifique, un objectif de recrutement de rémunération, des visites d'entreprise ou des formation ou action professionnel réservé aux femmes il en ait de même au niveau scolaire.

L'armée avec tout en se professionnalisant et ayant à élargir son recrutement aux femmes (il y en avait avant) car parmi les arguments dans le domaine scolaire elles ont des résultats supérieurs aux hommes, mais l'état a une législation et pas uniquement plus féminine que neutre.

Dans l'armée comme dans d'autres ministères j'avais également parler de la gendarmerie les tests physiques ne seront jamais (épreuves, nombres) identique ainsi que la notation car il faut des pourcentages de femmes (c'est la génération quota pour reprendre le terme d'une féministe) dans l'armée l'effectif total doit être à plus de 15 % féminins attention bastion masculin, armé de terre plus de 10 % c'est le minimum et objectif plus de 20 % pour les autres quand on féminise tout devient adapté (les épreuves physiques, les carrières,...) pour caricaturer appuyer sur une détente sa ne sert pas à grand-chose quand ce n'est pas pour sur un bouton et oui une femme c'est tourner un volant on s'en doute.

Les tests physiques il n'a pas que sur les tractions qu'il y des différences (bien qu'il parait qu'ils soient identiques) dans l'armée Américaine c'est pareil :

lancer de trois balles, une à une, de 200g dans un cercle de 1,30 m de diamètre distant de 12 m pour les hommes et 9m pour les femmes.

Les candidats masculins sont évalués entre le palier 1 et le palier 10 (13km/h), Les candidates féminines sont évaluées entre le palier 1 et le palier 7 (11,5 km/h)

Dans les autres armées c'est pareil (de l'air comme la marine) pourquoi un homme doit être évaluer entre le palier 1 et 10 et qu'une femme s'arrête à 7 pour le même emploi sélection de base possibilité de se retrouver dans le même service ?

Ensuite pourquoi devoir mettre des actions spécifiques pour augmenter leur condition physique réservée aux femmes chaque homme qui passe le test n'est pas forcément jugé apte ou à une note supérieure à 10 dans ce cas il faudrait des actions pour chaque sexe.

Si vous demandez à chaque candidat la même chose donc une égalité entre chaque candidat (test, apprentissage, notation,... ) c'est normale qu'il soit tous ensemble si vous commencez à faire des différences suivant les différences c'est plus de l'égalitarisme ou d'autre chose mais faut se savoir ce que l'on réclame. Quant au débat infanterie légère, mécanisé, char, c'est toujours la même chose si vous demandez la même exigence physique pour tout le monde cette exigence vous donne de la flexibilité. Il n'est pas dit que chaque soldat conserve son véhicule de dotation sur chaque théâtre d'opération.

Un petit extrait  :

"L’expérience des armées professionnelles devrait conduire à ne pas créer des situations d’isolement pour ceux ou celles qui sont en minorité, une femme militaire dans un groupe de militaires masculins et inversement. Comme pour les atomiciens, micro-population particulièrement suivie dans la marine, les femmes dans certaines spécialités, les hommes dans d’autres milieux, nécessitent :

- de ne pas être placés dans une situation d’isolement durant une période longue en concentrant les effectifs minoritaires dans certaines unités. Dans la marine, tous les navires n’ont pas été féminisés simultanément. En restreignant le nombre de bateaux féminisés, la marine a fait le choix d’assurer un seuil minimum de 15 % de femmes marins à bord de chaque unité. Une politique analogue pourrait être appliquée dans toutes les unités où les femmes ou les hommes sont très minoritaires ;

- d’effectuer un suivi particularisé des spécialités où le taux de féminisation est inférieur à un seuil donné.

Rappelons qu’il y a environ 1,1 % de femmes dans la spécialité combat de l’infanterie, 2 % chez les fusiliers marins, 1,5 % dans les unités de protection de l’armée de l’air et 3 % dans les unités de surveillance de la gendarmerie. Ces chiffres n’ont cessé de diminuer depuis dix ans"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,124
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries