Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Energies renouvelables : projets et conséquences


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

54 minutes ago, Picdelamirand-oil said:

La différence c'est que j'ai traduit en Français et que j'ai demandé l'autorisation à l'auteur de le poster ce qui semble faisable (mais notre échange n'est pas finalisé encore)

Upload le ici https://wetransfer.com/ puis file moi le lien.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, kotai a dit :

Je sais mais la dernière fois qu'une ferme d'éoliennes a été mis en place en Polynésie, ce fut un échec. Je subodore une mauvaise gestion de la dite centrale.

L'île Maurice  et la Polynésie sont un peu différentes et comment dire...., effectivement la  Polynésie française et la mauvaise gestion ont été longtemps un peu synonymiques (#Gaston Flosse spirit #heureusement il a été débarqué :tongue:) .

Energies renouvelables : le flop des éoliennes de Makemo

https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/energies-renouvelables-le-flop-des-eoliennes-de-makemoe-324035.html

Il y a d'autres îles d'Outre-mer  (#pasGaston Flosse) loin de la Polynésie où ça semble mieux fonctionner

https://www.lemondedelenergie.com/martinique-autosuffisance-energetique-renouvelables/2019/02/28/

Link to comment
Share on other sites

Pour les énergies renouvelables, le plus grand ennemi c'est l'ecolo.  celui là s'oppose à tout !  Propose lui une champ d’éoliennes il va s'y opposer car la vie de l'aigle de Bonneli est mise en danger,  voire les chauve-souris ou d'autres oiseaux , voire le paysage.... un champ photovoltaïque, il va s'opposer; car c'est dans un massif protégé, des plantes autours sont protégés, des espèces sont protégées (comme la tortue d'hermann même si on en trouve partout ailleurs, c'est mort)  etc etc...., propose lui une usine d'incinération qui récupère l'énergie pour chauffer des bâtiments, il va s'y opposer .... trop de particules fines  même imaginaires ... ce gars mérite franchement le charbon le vrai...

et combien d'officine vertes de circonstances animées par des riverains subitement devenues verts, aidées par des cabinets d'avocats qui sont la pour se faire du pognon, payées par la concurrence opposées à l'installation d'un nouvel opérateur.... s'appuyant sur un code de l'environnement devenu en quelques années une véritable usine à gaz ... du sur-mesure pour les avocats pointillistes  puis après les politiques entrent en scène une fois que le blanc est montée en neige, ils suivent le courant porteur pour leur réélection et deviennent de farouches opposants quitte à prendre une fibres verte...

Dans le Var par exemple impossible de construire la moindre éolienne . chaque fois les écolos  - ou pseudo -écolos - sont là  sur le qui-vive, ils ne veulent rien tout en voulant tout. (cf champs d'éoliennes d'Ollières et Pourrières)  ..  idem pour les tentatives de construire des champs photovoltaiques (comme sur le plateau de Solliès-Toucas et Signes)  pourtant dans le Var ,on a le vent et soleil ....  Peut peut être  y a t-t-il des département moins "cons" comme les Pyrénées-Orientales ou la Drome (j'y ai vu pas mal d'éoliennes..)

...nous le problème c'est qu'il faudrait moins de vieux faussement écolos qui tiennent surtout à leur tranquillité, des nordiques suédois et hollandais qui oublie l'écologisme en s'installant dans le sud ... sauf pour nous faire rouler à bicyclette, des professionnel du tourisme qui ne veulent pas que la vue de leur chambre d’hôtes soient "polluée" ... que sais je ...

Edited by Lezard-vert
Link to comment
Share on other sites

Le 12/07/2019 à 20:14, g4lly a dit :

page 6

Pour remplacer complètement les hydrocarbures au cours des 20 prochaines années, la production mondiale d'énergie renouvelable devrait être multipliée par au moins 90.  Contexte : il a fallu un demi-siècle pour que la production mondiale de pétrole et de gaz soit multipliée par 10. C'est un fantasme de penser, indépendamment des coûts, que toute nouvelle forme d'infrastructure énergétique pourrait maintenant se développer neuf fois plus que cela en moins de la moitié du temps. Si l'objectif initial était plus modeste - par exemple, remplacer les hydrocarbures uniquement aux États-Unis et uniquement ceux utilisés pour la production d'électricité - le projet nécessiterait un effort industriel plus important que le niveau de mobilisation de la Seconde Guerre mondiale. Une transition vers l'électricité 100 % sans hydrocarbures d'ici 2050 nécessiterait un programme de construction du réseau électrique américain 14 fois plus important que le taux d'expansion du réseau qui a eu lieu au cours du dernier demi-siècle.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Wallaby a dit :

page 6

Pour remplacer complètement les hydrocarbures au cours des 20 prochaines années, la production mondiale d'énergie renouvelable devrait être multipliée par au moins 90.  Contexte : il a fallu un demi-siècle pour que la production mondiale de pétrole et de gaz soit multipliée par 10. C'est un fantasme de penser, indépendamment des coûts, que toute nouvelle forme d'infrastructure énergétique pourrait maintenant se développer neuf fois plus que cela en moins de la moitié du temps. Si l'objectif initial était plus modeste - par exemple, remplacer les hydrocarbures uniquement aux États-Unis et uniquement ceux utilisés pour la production d'électricité - le projet nécessiterait un effort industriel plus important que le niveau de mobilisation de la Seconde Guerre mondiale. Une transition vers l'électricité 100 % sans hydrocarbures d'ici 2050 nécessiterait un programme de construction du réseau électrique américain 14 fois plus important que le taux d'expansion du réseau qui a eu lieu au cours du dernier demi-siècle.

Sachant qu'en plus le renouvelable demande un investissement entre 5 et 20 fois plus important pour la même production d’énergie, donc à multiplier d'autant pour cerner les besoins en investissement d'une substitution totale...

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 12/07/2019 à 21:26, Picdelamirand-oil a dit :

La différence c'est que j'ai traduit en Français et que j'ai demandé l'autorisation à l'auteur de le poster ce qui semble faisable (mais notre échange n'est pas finalisé encore)

J'ai ouvert un sujet ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/21214-nouvelle-économie-énergétique-un-exercice-de-pensée-magique/?do=findComment&comment=1235003

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Panne d'électricité géante au uk. 1 millions de personnes touchées. 

https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/le-royaume-uni-victime-dune-panne-geante-delectricite-le-regulateur-veut-des-explications-1123535

"" Selon des experts, la panne a été provoquée par une centrale thermique à gaz à Bedfordshire, au nord de Londres, et un parc éolien offshore dans le Yorkshire (nord de l'Angleterre), qui se déconnectaient du réseau.

Edited by herciv
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, kotai a dit :

Je ne sais pas si c'est toujours le cas mais en France, il y avait une ligne haute tension qui servait de jointure entre le nord et le sud.  C'était la période des tempêtes et la crainte était présente.

La crainte c'est bien, c'est ce qui permet de remédier aux problèmes avant que la panne arrive, c'aurait été bien qu'il y ait un peu plus de crainte en UK. :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

 

Citation

Allemagne: l'éolien, pilier de la transition énergétique, vacille

    AFP parue le 05 sept. 2019 - 06h47

Pilier de la transition énergétique allemande, l'éolien voit plonger les investissements et affronte l'hostilité croissante des riverains, poussant le gouvernement d'Angela Merkel à organiser jeudi une réunion de crise.

Après des années de hausse de ses capacités, le secteur assure désormais un cinquième de la production allemande d'électricité, mais subit une crise ouverte aux ramifications sociales et politiques.

Plus de 600 initiatives citoyennes ont fleuri contre les nouvelles installations d'éoliennes et dans l'Est, l'arrondissement de Saale-Orla offre 2.000 euros à qui s'assure un avis d'expert contre ces modernes moulins à vent.
...

https://www.connaissancedesenergies.org/afp/allemagne-leolien-pilier-de-la-transition-energetique-vacille-190905

La fermeture des derniers réacteurs nucléaires teutons devrait aussi coïncider avec la fin d'exploitation des premiers champs éoliens ...

 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Renewables Threaten German Economy & Energy Supply, McKinsey Warns In New Report

https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/09/05/renewables-threaten-german-economy-energy-supply-mckinsey-warns-in-new-report/#7d2af60f8e48

Les énergies renouvelables menacent l'économie allemande et l'approvisionnement énergétique, prévient McKinsey dans un nouveau rapport  Michael Shellenberger

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Pour stabiliser le réseau électrique et éviter de devenir trop dépendante du gaz naturel importé, l'Allemagne étend l'exploitation du charbon à la forêt de Hambach, où des militants écologistes ont été arrêtés en septembre dernier.

Un nouveau rapport de consultation du géant McKinsey révèle que le projet allemand Energiewende, ou transition énergétique vers les énergies renouvelables, représente une menace importante pour l'économie et l'approvisionnement énergétique de l'Allemagne.

L'un des plus grands journaux allemands, Die Welt, a résumé les conclusions du rapport McKinsey en un seul mot : "désastreux".

"Les problèmes se manifestent dans les trois dimensions du triangle de l'industrie énergétique : la protection du climat, la sécurité de l'approvisionnement et l'efficacité économique", écrit McKinsey.

En 2018, l'Allemagne a produit 866 millions de tonnes de dioxyde de carbone, bien loin de son objectif de 750 millions de tonnes d'ici 2020.

Grâce à un hiver un peu plus chaud, les émissions en Allemagne ont légèrement diminué en 2018, mais pas suffisamment pour modifier la tendance générale. "Si les réductions d'émissions se poursuivent au même rythme qu'au cours de la dernière décennie, les objectifs de réduction des émissions de CO2 pour 2020 ne seront atteints que huit ans plus tard, et ceux de 2030 ne le seront pas avant 2046.

L'Allemagne n'a même pas réussi à réduire sa consommation d'énergie primaire aux niveaux qu'elle espérait. M. McKinsey indique que l'Allemagne n'est qu'à 39 % de son objectif de réduction de la consommation d'énergie primaire.

Malgré le battage médiatique, l'Allemagne ne produit encore que 35 % de son électricité à partir d'énergies renouvelables. Et si l'on exclut la combustion de biomasse, souvent plus sale que le charbon, le vent, l'eau et l'électricité solaire en Allemagne ne représentaient que 27% de la production électrique en 2018.

Mais McKinsey met en garde contre l'insécurité croissante de l'approvisionnement énergétique de l'Allemagne en raison de sa forte dépendance à l'égard de l'énergie solaire et éolienne intermittente. Pendant trois jours en juin 2019, le réseau électrique a frôlé les pannes.

"Seules les importations à court terme en provenance des pays voisins ont permis de stabiliser le réseau ", note le consultant.

En raison de la pénurie d'énergie en Allemagne, le coût le plus élevé observé de l'"énergie d'équilibrage" à court terme est passé de 64 € en 2017 à 37 856 € en 2019.

"On peut supposer que la sécurité de l'approvisionnement continuera de se détériorer à l'avenir ", dit McKinsey.

Les énergies renouvelables causent des chocs de prix aussi élevés dans d'autres parties du monde, notamment au Texas, en Australie et en Californie.

La Grande-Bretagne et l'Australie ont été confrontées à des problèmes d'approvisionnement énergétique similaires au cours des dernières années alors qu'elles tentaient de passer aux énergies renouvelables intermittentes.

"La production d'énergie éolienne, solaire et les interconnexions sont différentes des sources de production d'électricité conventionnelles ", a déclaré le National Grid britannique dans un rapport après que la foudre a fait tomber un parc éolien et une centrale au gaz naturel du réseau en août, provoquant une panne de courant à Londres.

En août, les organismes australiens de réglementation de l'électricité ont poursuivi en justice quatre exploitants de parcs éoliens pour avoir contribué à une énorme panne d'électricité en 2016.

Bloomberg News, qui prône fortement les énergies renouvelables, a qualifié la semaine dernière les problèmes d'approvisionnement d'"avertissement au reste du monde".

"Nous devons mettre en place des systèmes pour nous assurer qu'il y a encore suffisamment de production sur le réseau, sinon, dans le meilleur des cas, il y aura une panne de courant et, dans le pire des cas, il y aura un effondrement du réseau ", a déclaré Severin Borenstein, économiste de l'énergie à Bloomberg.

Le réseau électrique de plus en plus périlleux de la Californie risque d'exercer des pressions sur le gouverneur Gavin Newsom pour que la dernière centrale nucléaire de l'État continue de fonctionner.

Les compagnies d'électricité allemandes mettent également en garde contre l'insécurité de l'approvisionnement. "D'ici 2023 au plus tard, nous serons confrontés à un manque de capacité de sécurité ", a déclaré un directeur général de l'association allemande de l'industrie énergétique BDEW.

"L'abandon progressif de l'énergie nucléaire d'ici la fin de 2022 et le retrait prévu du charbon entraîneront la fermeture progressive d'autres capacités sécurisées ", explique McKinsey. "En particulier, les régions industrielles de l'ouest et du sud de l'Allemagne sont touchées, dans lesquelles de nombreuses capacités sont hors réseau et, en même temps, on ne peut s'attendre à des taux élevés de développement des énergies renouvelables.

En juin, l'Allemagne a importé plus d'électricité qu'elle n'en a exporté, et d'ici 2023, l'Allemagne deviendra un importateur net d'électricité, selon McKinsey.

L'insécurité croissante de l'approvisionnement énergétique de l'Allemagne est aggravée par le fait que ses voisins, la Belgique et les Pays-Bas, risquent de réduire leur capacité de base : centrales au charbon aux Pays-Bas et centrales nucléaires en Belgique.

McKinsey craint donc que l'Allemagne ne soit pas en mesure de répondre à la demande avec des importations. "A moyen terme, il y a un risque qu'il n'y ait pas assez de capacité d'approvisionnement sur l'ensemble du réseau européen."

Cela pourrait se produire dans cinq ans. "Sans une expansion adéquate, les premiers goulets d'étranglement pourraient se produire dès le milieu de la prochaine décennie, et ils continueront à s'aggraver jusqu'en 2030."

Si l'Allemagne continue à éliminer progressivement le charbon et le nucléaire, elle perdra "l'équivalent de 43 % de la production totale garantie en 2018".

Pour stabiliser le réseau électrique et éviter de devenir trop dépendante du gaz naturel importé, l'Allemagne étend l'exploitation du charbon à la forêt de Hambach, où des militants écologistes ont été arrêtés en septembre dernier.

Pendant ce temps, les communautés locales et les écologistes ont réussi à bloquer la construction de lignes de transport d'électricité du nord au sud industriel par le vent.

"Au premier trimestre de 2019, seulement 1 087 kilomètres des 3 600 kilomètres de lignes électriques prévus ont été achevés." A ce rythme, note McKinsey, " l'objectif de 2020 ne sera pas atteint avant 2037. "

Les consommateurs allemands ont payé cher la transition énergétique. Selon McKinsey, les prix de l'électricité en Allemagne sont supérieurs de 45% à la moyenne européenne. Les taxes vertes représentent 54 % du prix de l'électricité pour les ménages.

Les prix de l'électricité continueront d'augmenter jusqu'en 2030, prédit M. McKinsey, malgré les promesses faites ces dernières années par les défenseurs des énergies renouvelables et les politiciens allemands de les voir baisser.

Et la hausse des prix menacera la compétitivité de l'industrie allemande. "Même une augmentation modeste de quelques euros par mégawattheure, dit M. McKinsey, pourrait compromettre la compétitivité des industries à forte intensité énergétique en Allemagne.

Un changement radical s'impose, dit M. McKinsey. "De petits changements de direction ne sont plus suffisants pour remettre la transition énergétique sur les rails. Ce qu'il faut, c'est un tournant fondamental dans la politique énergétique."

Parmi les changements radicaux qui s'imposent, mentionnons la construction de lignes de transport huit fois plus rapide qu'actuellement, la construction de nouvelles centrales de secours et l'installation d'instruments pour contrôler la demande d'électricité, ce qui ferait grimper les prix de l'électricité.

"Mais il est également clair que les conséquences d'une panne d'électricité seraient beaucoup plus graves ", prévient M. McKinsey.

Sinon, l'Allemagne pourrait abandonner son retrait progressif de l'énergie nucléaire, ce que le cabinet de conseil, comme beaucoup d'autres dans le pays, ne mentionne pas.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 04/07/2019 à 01:33, Benoitleg a dit :

Une énergie intermittente pour créer une ressource stockable, le dessalement de l'eau de mer.

Rodrigues: de l'eau potable grâce au solaire

"La petite île de Rodrigues (République de Maurice) connaît une petite révolution. Les tenants de cette révolution : l’innovation technologique et la mobilisation des partenaires. Les aboutissants : de l’énergie solaire pour obtenir de l’eau potable.

...

Cette unité de dessalement, installée à Caverne Bouteille dans le Sud-Ouest de Rodrigues, pourra produire 80 000 litres d’eau potable chaque jour uniquement grâce aux panneaux photovoltaïques. En fonctionnement hybride, la production pourra atteindre les 300 000 litres. C’est une excellente nouvelle pour Rodrigues qui souffre d’un manque chronique d’eau. Avec l’unité de Caverne Bouteille plus de 2400 personnes seront alimentées en eau potable."

https://www.mediaterre.org/actu,20180705084652,11.html9

Cette usine peut être intermittente dans sa production. Ce n'est pas vraiment comparable à un besoin permanent ou continu de chauffage, éclairage ou climatisation.

Le 11/07/2019 à 13:38, Brian McNewbie a dit :

Le barrage des Trois-Gorges s'est-il déformé ? Et si oui, est-ce irréversible ou un déplacement prévu dans le cadre de son élasticité ?

https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/chine-le-barrage-des-trois-gorges-endommage-un-dementi-des-medias-renforce-lanxiete?

Est-ce que tu as des billes sur le sujet ?@Henri K.

Un barrage-poids, qu'il soit remblai ou béton, a un glissement normal de quelques cm par an vers l'aval. Et cela est mesuré, ainsi que les déformations. On vérifie alors si c'est dans les tolérances et on peut procéder à des réparations le cas échéant.

Le 11/07/2019 à 17:14, Henri K. a dit :

Je fais partie de la deuxième catégorie, donc à partir du moment le barrage 3 gorges ne s'est pas effondré je suis très peu (voir pas du tout) des conneries à côté.

Attendre l'effondrement (enfin, en réalité c'est bien souvent un rupture partielle) pour s'inquiéter me semble toutefois un peu excessif

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, true_cricket a dit :

Un barrage-poids, qu'il soit remblai ou béton, a un glissement normal de quelques cm par an vers l'aval. Et cela est mesuré, ainsi que les déformations. On vérifie alors si c'est dans les tolérances et on peut procéder à des réparations le cas échéant.

 

C'est ce qui s'appelle la respiration du barrage et qui dépend essentiellement du niveau de la retenue. Lorsqu'il est plein, la pression exercée pousse vers l'aval. Lorsque le niveau de la retenue est basse la pression étant moindre, il reviens vers l'amont. La respiration d'un barrage est suivie au jour le jour grâce à des sondes de pression dans le corps même du barrage et semestriellement par des campagnes topo auprès de géomètres (souvent spécialisés). Tout mouvement aval irréversible serait considéré comme une anomalie grave.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, true_cricket a dit :

Cette usine peut être intermittente dans sa production. Ce n'est pas vraiment comparable à un besoin permanent ou continu de chauffage, éclairage ou climatisation.

Effectivement, ce type de production énergétique est pertinent pour les besoins intermittents ou dont les produits (içi de l'eau potable) peuvent être stocker. Mais cela évite l'emploi d'énergies fossiles, plus pertinentes sur les besoins continus, surtout pour des contextes (sites isolés) où l'importation de produits pétroliers est particulièrement onéreuse.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, papsou a dit :

C'est ce qui s'appelle la respiration du barrage et qui dépend essentiellement du niveau de la retenue. Lorsqu'il est plein, la pression exercée pousse vers l'aval. Lorsque le niveau de la retenue est basse la pression étant moindre, il reviens vers l'amont. La respiration d'un barrage est suivie au jour le jour grâce à des sondes de pression dans le corps même du barrage et semestriellement par des campagnes topo auprès de géomètres (souvent spécialisés). Tout mouvement aval irréversible serait considéré comme une anomalie grave.

Ce que vous décrivez correspond à un barrage voute.

Ce que je mentionne est la vie d'un barrage poids.

Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, true_cricket a dit :

Ce que vous décrivez correspond à un barrage voute.

Ce que je mentionne est la vie d'un barrage poids.

Bonjour,

Je confirme, pour un barrage poids. Personnellement je suis en charge d'un barrage poids de 700 000M3 que l'on suit attentivement vu qu'il date un peu et qu'il y a une petite 20aine de milliers d'habitants à l'aval...

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, papsou a dit :

Bonjour,

Je confirme, pour un barrage poids. Personnellement je suis en charge d'un barrage poids de 700 000M3 que l'on suit attentivement vu qu'il date un peu et qu'il y a une petite 20aine de milliers d'habitants à l'aval...

 

fml. Alors ma famille faisait de la merde sans le savoir?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, true_cricket a dit :

fml. Alors ma famille faisait de la merde sans le savoir?

On fait deux campagnes topo par an, une en mai retenue pleine et une fin octobre en fin d'étiage. Le volume d'eau n'étant pas le même...

Ces campagnes sont réalisées depuis les années 70 et suivi par notre ingénieur conseil, cabinet spécialisé.

Cette respiration s'effectue essentiellement sur le haut et le centre de l'ouvrage. cela s'explique par la topographie des lieux. Au centre au niveau des vannes, la hauteur d'eau peut atteindre + de 18 m, alors que sur les rives (lieu des évacuateurs) on arrive au niveau du terrain naturel.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lac_de_la_Lauch

Ce que fait votre famille ne me regarde pas.:smile:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...