Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

menaces intérieures


Recommended Posts

4 minutes ago, nemo said:

 ils auraient du le stopper ou au moins se désolidariser.

C'est le probleme du conflit de loyauté et du corporatisme ... en pratique ils ne "peuvent" pas sinon ils ne seraient plus dans le groupe depuis longtemps. Dans le meilleur des cas ils règlent leur divergences de vues en privé ... mais en général dans les groupes les plus gênés s'en vont.

On a voulu construire une police a la Birmane ... on récolte ce qu'on a semé.

Le plus ridicule c'est qu'il s'agit encore et toujours d'une histoire de stup' ... alors qu'on sait depuis les année 30s que l'a prohibitions n'a qu'un effet alimenter la délinquance.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
à l’instant, nemo a dit :

J'ai plusieurs points de désaccord mais le plus important est le suivant : les collègues de ce flic l'ont laissé faire au minimum, il sont tout de même responsable dans une certaine mesure : ils auraient du le stopper ou au moins se désolidariser.

Quand je parle d'objectivité , s'est dans le sens ou comme cela est dit , on ne pourra ce baser sur les dires des uns et des autres du fait que de facto il y aura un lien entre les proches et les gens concernées .

Idem , dans la vidéo je suis d'accord sur un point , le gus montre du sang à un endroit , alors qu'on voit la scène ce déroulée sur le côté ... 

Pour ce que tu expliques , je n'y étais pas alors savoir si le gus a commis cela d'une manière telle que personne n'a eu le temps de réagir , surtout si ils étaient en train de le maîtriser , chacun étant occupé à le tenir . Donc sa a du être rapide avant de s'apercevoir et tenter d'empêcher  la connerie de l'autre abruti . 

Si en plus le gars ce débattait , je pense que les autres policiers devaient surtout être focalisé sur le gars et pas en train de ce surveiller mutuellement .

 

En ce qui concerne le fait de ce désolidariser , pour l'instant on a aucune information sur ce point étant donné qu'ils ont étaient interrogé par les boeufs carottes , donc on ne sait rien sur une désolidarisation ou pas entre ces policiers . 

Je pense qu'on le saura quand la partie judiciaire sera lancée , et que les baveux des policiers feront leur déclaration devant le tribunal .

D'ailleurs je pense que la consigne a du être donnée de ne rien déclarer en attendant que la justice prennent le dossier .

 

Donc voilà , je pense qu'il y a bien eu une connerie mais que le côté passionné et surtout enflammé empêche d'être sur et certain dans ce que dirons  les protagonistes et leurs proches .

 

 

 

 

il y a 14 minutes, g4lly a dit :

C'est le probleme du conflit de loyauté et du corporatisme ... en pratique ils ne "peuvent" pas sinon ils ne seraient plus dans le groupe depuis longtemps. Dans le meilleur des cas ils règlent leur divergences de vues en privé ... mais en général dans les groupes les plus gênés s'en vont.

On a voulu construire une police a la Birmane ... on récolte ce qu'on a semé.

Le plus ridicule c'est qu'il s'agit encore et toujours d'une histoire de stup' ... alors qu'on sait depuis les année 30s que l'a prohibitions n'a qu'un effet alimenter la délinquance.

Oui il y a du corporatisme , mais je pense qu'au vu de la gravité des faits , on a plutôt demandé le silence radio sur la communication au niveau de la police , déjà que s'est le bordel alors si tout le monde ce met à parler , donner un sentiment sa ne va pas améliorer la situation qui est très tendue .

Oui il y a eu une grosse connerie , et bien évidemment je suis d'accord avec toi sur le fait qu'en n'arrêtant pas de déconstruire pour reconstruire une police à moindre coût , moins d'effectif de facto s'était jouer à la roulette russe et donc ce retrouver dans une situation à la con ...

Maintenant s'est pareil , a une époque les policiers de quartier finissait par ce bunkeriser au vu des tensions et de la racaille qu'il y avait sur zone ...

 

Donc sa faisait longtemps que s'était cuit dans ces quartiers ...Bien avant qu'on fasse la connerie de réduire les effectifs ...

En fin de compte , s'est surtout un cumul de connerie avec tout les gouvernements qui sont passé depuis 40 ans qui fait qu'on en soit la ...

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, g4lly a dit :

C'est toujours étonnant que sur les sujets les plus débiles tous soient souvent d'accord ... comme si être parlementaire rendait con... a moins que ce ne soit les élections qui approche.

Démocratique je ne sais pas ... mais oui il y a pas mal de chose qui sont plus proches de la monarchie que de la république.

Ca et le courage politique ... ou l'on passe plus de temps a essayer de se couvrir qu'a avoir une vision pour demain et apres demain. Pendant qu'on fait la politique d'hier ou d'avant hier les chinois place leur pions pour dans 10 ou 20 ans...

C'est un prototype de mesure "populiste", dans le mauvais sens du terme : ceux qui la votent se sont vu dire qu'elle oscillerait entre le presqu'inefficace et le contre-productif, mais ils savent (ou croient) aussi qu'une grosse partie de leurs électeurs, notamment une partie qui braille, pourrait leur reprocher de ne l'avoir pas votée.

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, nemo a dit :

J'ai plusieurs points de désaccord mais le plus important est le suivant : les collègues de ce flic l'ont laissé faire au minimum, il sont tout de même responsable dans une certaine mesure : ils auraient du le stopper ou au moins se désolidariser.

Si tu condamnes tous les gens qui laissent faire des méfaits dans ce pays tu dois créer quelques millions de place en prison.

Link to post
Share on other sites

Apparemment le policier auteur du viol serait connu des gens du quartier pour d'autres faits de violence:

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170213.OBS5270/aulnay-sous-bois-mohamed-k-ami-de-theo-raconte-son-passage-a-tabac-par-la-police.html

C'est moi ou il y a un gros, gros problème avec la police d'Aulnay ?

Edit: Ben tien, même le commissaire d'Aulnay a des squelettes dans son placard:

http://www.lemonde.fr/violences-policieres/article/2017/02/14/le-passe-du-commissaire-de-police-d-aulnay-sous-bois-refait-surface_5079422_5078781.html

Edited by Algerino
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Hilariovespasio a dit :

Si tu condamnes tous les gens qui laissent faire des méfaits dans ce pays tu dois créer quelques millions de place en prison.

Pas vraiment la question ici l'esprit de corps et la solidarité avec le collègue je comprends et outre que c'est inévitable elle est souhaitable. Mais d'une part elle peut cacher la complicité et d'autre part entre laisser quelqu'un casser une vitre et laisser quelqu'un commettre un viol sans intervenir il y a un gap qui d'ailleurs est inscrit dans la loi.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Hilariovespasio a dit :

Si tu condamnes tous les gens qui laissent faire des méfaits dans ce pays tu dois créer quelques millions de place en prison.

Sauf que là, il s'agit d'agents de la Fonction Publique, qu'ils ne sont pas soumis au secret professionnel, mais simplement à une obligation de réserve, et que dans ce cas, l'article 40 du code de procédure pénale s'applique pleinement : ils doivent faire état au procureur des crimes et des délits qu'ils constatent dans l'exercice de leurs fonction, notamment et principalement dans le cadre de leur administration.

Par contre, le problème de cet article, c'est que, bien qu'il soit en droit "direct" dans le CPP, il n'est pas assorti d'une sanction en cas de non-respect. Néanmoins, il a déjà ouvert la voie à des sanctions administratives (suspensions, révocation ...) puisqu'il n'est pas "pénalisable".

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
1 hour ago, nemo said:

Pas vraiment la question ici l'esprit de corps et la solidarité avec le collègue je comprends et outre que c'est inévitable elle est souhaitable. Mais d'une part elle peut cacher la complicité et d'autre part entre laisser quelqu'un casser une vitre et laisser quelqu'un commettre un viol sans intervenir il y a un gap qui d'ailleurs est inscrit dans la loi.

Le quidam n'a dans le cas le plus commun qu'une obligation de dénoncer les crimes en train de se commettre ou allant se commettre... En gros si tu as oui dire a posteriori d'un crime ... tu peux bien le garder pour toi.

Apres va faire la part des choses entre crime et délit, alors que même la justice jongle avec les appellations pour limiter l'engorgement.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, FATac a dit :

Sauf que là, il s'agit d'agents de la Fonction Publique, qu'ils ne sont pas soumis au secret professionnel, mais simplement à une obligation de réserve, et que dans ce cas, l'article 40 du code de procédure pénale s'applique pleinement : ils doivent faire état au procureur des crimes et des délits qu'ils constatent dans l'exercice de leurs fonction, notamment et principalement dans le cadre de leur administration.

Par contre, le problème de cet article, c'est que, bien qu'il soit en droit "direct" dans le CPP, il n'est pas assorti d'une sanction en cas de non-respect. Néanmoins, il a déjà ouvert la voie à des sanctions administratives (suspensions, révocation ...) puisqu'il n'est pas "pénalisable".

Je pense qu'au vu de l'importance de cette affaire  de facto on a vite pris en compte les personnels .

Donc de facto dénoncer un fait pas aussi clair ou évident vu que les policiers n'ont pas eu un espace temps car ils ont du s'expliquer avec leur hiérarchie directe .

Donc au vu du bordel entre le moment des faits l'arrivée au poste de police , la victime qui doit être gérer médicalement, les explications avec leur chef direct.  De facto tout s'emballe .

De facto je ne pense pas qu'à chaud les collègues de ce policier ont étaient dans la perception de ce qu'a fait leur collègue au vu du fait que chacun a son niveau était focaliser sur la maitrise de la victime qui devait gigoter. 

De facto comment dénoncer une chose qu'on a  peut être pas vu dans l'action.  

Quand il s'en sont rendus compte ils devaient être encore dans l'action et peut être dans la phase d'évacuation de la victime. 

La réaction des autres policiers a peut-être était celle-ci dans le véhicule qui quittait la zone : " bordel mais qu'est ce que tu a branlé ! " .

Je ne sais pas ce qu'a du répondre le policier en cause mais je pense que si il l'à fait volontairement il ne le dira pas à ces collègues , peut-être qu'il a répondu sa : " ben j'en sais rien , j'ai du pas y aller de main morte ! " .

Donc à chaud personne n'à réagit, sauf ce répéter la même  chose  du genre : putain s'est un fichu bordel !

Entre la victime qui devait gémir du fait de sa blessure, tout le monde en mode énerver , sa ce trouve ces mêmes policiers ont cru que la victime simulée et s'en agacer encore plus.  Il y a souvent des cas où des gens arrêté font de la simulation pour ce faire passer pour une victime,  sur jouant le rôle de la victime violentée par la police .

Ils ce sont donc aperçu bien longtemps après que la victime était bien blessée .

De plus comme je le dis la blessure n'est pas forcément visible, et encore moins visible une fois installé dans le véhicule.

Peut-être que le sang à commencer à ce remarquer car imbibant le siège arrière. 

 

d'ailleurs est-ce que ces policiers ce sont rendus compte de l'état de la blessure lorsque cela est arrivé ? 

Donc de facto entre l'arrivée au poste et la mise en branle bas dans ce poste et des explications à mon avis sa a du être assez le bordel. 

Donc est-ce que le ressenti de ces policiers ne pouvait être clair  , car dépassé par l'événement  .

Sa ce trouve quand l'autre à utiliser sa matraque, les autres ont pensé à un qu'il avait juste donner un coup trop fort sans avoir put le constater  ( ils n'ont pas vu qu'il l'a tenait d'une autre façon ), donc si la victime a arrêté de gigoter , les policiers ont dit s'est bon il est maîtriser donc on peut l'embarqué. 

Donc à chaud quand ils ont du s'expliquer à leur  chef direct, la réponse à peut-être était celle-ci : "On avait du mal à le maîtriser , et quand le collègue X la frappé il a cessé de gigoter, donc il a du taper plus fort, et s'est ce qui a blessé la personne appréhender " .

Quand le constat est fait sur l'état réelle de la blessure  , grosse surprise pour les autres collègues.  Donc est-ce que le coupable n'à pas donnée une explication du genre  :" il résistait au coup de matraque et arrêtait pas de bouger, vous empêchant de le maîtriser  , alors j'ai voulu taper en mode j'utilise la matraque en mode " pique" pour le calmer , mais je ne sais pas ce que j'ai branler , je voulais  le "piquer" sur les fesses et sa a taper l'anus. 

Tout le monde a du  ce dire , bordel t'à fait une grosse connerie, s'était stupide d'utiliser ta matraque comme sa !

Maintenant lui a présenté les choses comme sa , savoir il avait prémédité son geste ou dans l'énervement il a fait n'Importe quoi au vu de la résistance de l'interpellé, au vu du  bordel il était compliqué pour ces collègues de dénoncer alors qu'eux même ont pas du voir ce que faisait le collège alors qu'ils étaient en train de tenter de maîtriser une personne qui ne ce laissait pas faire. 

Je pense que même que les collègues de ce policier ont du ce rendre compte de tout cela qu'une fois au poste de police et que le chef a voulu un compte rendu de cette arrestation qui ne s'est pas passé correctement. 

Alors je pense qu'il est un peu facile de dire qu'étant policier , ils auraient du dénoncer un acte répréhensible commis par leur collègue alors qu'il est largement possible qu'il n'est pas vu leur collègue commettre ce geste alors qu'ils tentaient de maîtriser une personne, d'ailleurs ont doit aussi prendre en compte qu'il y a aussi le stress de devoir aussi faire attention à une possible arrivée de personnes du quartier pouvant amené encore plus de tension et d'incident, donc entre tenté de  maîtriser une personne ( et la on regarde ce que l'on fait ) tout en devant zieuter les abords pour anticiper l'arrivé d'autre personnes. 

Donc on n'est pas en train de regarder tout les collègues autour. 

Enfin voilà comme on peut le voir tout n'est pas aussi simple ...

Ce qui peut en résultait s'est qu'on va avoir plusieurs sentiment. 

1 on resserre les rangs malgré la bavure d'un des policiers. 

2 les collègues auraient du dénoncer leur collègue. 

3 la réaction à chaud poussera à ne pas prendre de distance pour analyser les faits. 

Alors oui on sait que rien n'est parfait et qu'effectivement il y a déjà eu des bavures qui voyait la police resserrer les rangs et couvrir des gens qui avaient fauté. 

Mais nous ne devons pas non plus penser que cette affaire être elle aussi  gérer comme sa ou que tout les policiers concernés par cette affaire ont sciemment  couvert leur collègue. 

Comme je l'explique plus haut, rien n'est simple. 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, FATac a dit :

Sauf que là, il s'agit d'agents de la Fonction Publique, qu'ils ne sont pas soumis au secret professionnel, mais simplement à une obligation de réserve, et que dans ce cas, l'article 40 du code de procédure pénale s'applique pleinement : ils doivent faire état au procureur des crimes et des délits qu'ils constatent dans l'exercice de leurs fonction, notamment et principalement dans le cadre de leur administration.

Par contre, le problème de cet article, c'est que, bien qu'il soit en droit "direct" dans le CPP, il n'est pas assorti d'une sanction en cas de non-respect. Néanmoins, il a déjà ouvert la voie à des sanctions administratives (suspensions, révocation ...) puisqu'il n'est pas "pénalisable".

quoique !!!

la confidentialité, pour le fisc (les douanes, pareil), la police (la DGSI, les mœurs, la PJ...)...

j'ai meme signé pour du confidentiel défense...

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, christophe 38 a dit :

quoique !!!

la confidentialité, pour le fisc (les douanes, pareil), la police (la DGSI, les mœurs, la PJ...)...

j'ai meme signé pour du confidentiel défense...

A quel niveau de responsabilité tu as signé pour du CD?

Link to post
Share on other sites
11 minutes ago, nikesfeld said:

je m'interroge à travers cette affaire de faits divers si l'intelligentsia ne veut pas faire arrêter l'état d'urgence?

Ouais a mon sens c'est un complot des juif et des francs macrons pour faire élire Jean-François Copé.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Le 04/02/2017 à 09:57, Serge a dit :

Le problème ne se pose pas trop en cela qu'un porteur d'armes blanches a un intention de tuer.

Il n'est pas possible de faire autre chose avec. Donc, le tir est légitime. 

Enfin, le ratio 4 contre 1 n'est pas gage de supériorité. J'ai connu un 12 contre 1 qui a mal fini pour les 12 gendarmes mobiles. Et ce n'était qu'une démo. 

Je reviens sur ton post : 

Ce qui me chagrinait n'était pas l'ouverture du feu contre cet individu, vu que c'est un cas évident de légitime défense. 

De surcroit, à terre, à part donner des coups de pieds à l'agresseur (et risquer de se prendre des coups de machette dans les jambes...), c'était bien la seule chose à faire. Et on peut saluer la capacité de tirer dans toutes les positions.

Non, ce qui me gêne, c'est que, face à une agression, un para (id est un professionnel surentraîné) perde son équilibre  et se retrouve à terre : en terme de combat à courte distance cela peut être fatal. 

Quant à ton interprétation du ratio 4 contre 1 Versus 12 contre 1, je te fais bien Confiance pour que ton 1 à Toi Soit un de ces experts en Ninjutsu dont tu nous parlais dans le fil Arts Martiaux Mili...

Alors que mon 1 à moi était un zozo a priori sans expertise particulière en Art Martial et que les 4 autres sont sensés être des pro.

N'y a t il pas des lacunes en close combat  émergeant dans cette histoire ???

Edited by BPCs
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, BPCs a dit :

Non, ce qui me gêne, c'est que, face à une agression, un para (id est un professionnel surentraîné) perde son équilibre  et se retrouve à terre : en terme de combat à courte distance cela peut être fatal. 

Quant à ton interprétation du ratio 4 contre 1 Versus 12 contre 1, je te fais bien Confiance pour que ton 1 à Toi Soit un de ces experts en Ninjutsu dont tu nous parlais dans le fil Arts Martiaux Mili...

Alors que mon 1 à moi était un zozo a priori sans expertise particulière en Art Martial et que les 4 autres sont sensés être des pro.

N'y a t il pas des lacunes en close combat  émergeant dans cette histoire ???

Pris par derrière et poussé c'est pas compliqué.

Pour ce qui est des ratios le plus gros qui m’ait été relaté est un 15 contre 2 à Toulouse entre 2 légionnaires et une clique de bobo qui saccageait du mobilier urbain. Pour la petite histoire les légionnaires leur ont demandé d'arrêter et ils se sont rebellé sous l'influence de leurs nanas présentes, monumentale erreur apparemment.

Normalement 3 contre 1 même en sachant faire des sports de combat tu peux pas lutter contre une neutralisation contre des professionnels, je me suis entrainé avec des ERIS l'an dernier et pourtant je suis pas le plus manchot, des qu'ils m'ont chopé bras+ jambe c'était mort (surtout avec le plus costaud qui s'est posé sur moi avec ses 110 kilos d'amour contre mes 78 kilos de nervosité)

Le problème du close combat est simple, on ne peut pas en faire autant que l'on voudrait, l'utilisation en réalité est très rare et le système de feuilles de séances et de toute cette merde calme tous les échelons de commandement au niveau UE. Pour simple exemple, pour mon déploiement sur Paris on aurait du avoir idéalement 48h, on les a compressé dans... 4... Entre les moyens et la volonté il y a souvent un monde.

Edited by Hilariovespasio
Edit
  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, BPCs a dit :

Non, ce qui me gêne, c'est que, face à une agression, un para (id est un professionnel surentraîné) perde son équilibre  et se retrouve à terre : en terme de combat à courte distance cela peut être fatal.

Je ne connais pas la cause de la chute. En revanche, l'idée d'être au sol n'est pas ridicule, bien au contraire. 

Si tu ne peux fuir, aller au sol est ta meilleur protection car : tu vas mettre en avant tes chaussures qui sont ta seul protection, tu n'exposes plus de parties vitales, tu crées une surprise car tu changes de plan pour ton agresseur qui aura du mal à agire vers le bas. Tu gagnes un temps pour décider à agir et de la distance pour manipuler ton arme. 

Au niveau collectif, aller au sol dégage un couloir de feu pour les autres tireurs qui eux sont debout. 

il y a une heure, BPCs a dit :

Quant à ton interprétation du ratio 4 contre 1 Versus 12 contre 1, je te fais bien Confiance pour que ton 1 à Toi Soit un de ces experts en Ninjutsu dont tu nous parlais dans le fil Arts Martiaux Mili...

Alors que mon 1 à moi était un zozo a priori sans expertise particulière en Art Martial et que les 4 autres sont sensés être des pro.

Face à un inconnu, mieux vaut se méfier et arrêter de reconstruire les événements à posteriori. 

L'attaque s'est jouée en quelques secondes. Il n'est pas toujours possible de sortir de l'état de surprise pour organiser une réponse collective. Sachant que l'organisation de la réponse peut se limiter à "en avant". 

Mais j'aimerais bien voir qui a le courage de monter à 4 ou plus sur un homme armé.

nous ne sommes pas là dans le cadre de procédure collectives, planifiée où chacun sait ce qu'il doit faire. 

il y a une heure, BPCs a dit :

N'y a t il pas des lacunes en close combat  émergeant dans cette histoire ???

Connaît-on assez l'événement pour prendre position ?

Avec des machettes surtout. 

Sauter seul au milieu d'un groupe pour faire cesser une agression, on l'a tous fait (ou presque), mais quand il y a des couteaux....

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Fanch said:

De toute façon, en terme de sport de combat, il ne faut jamais négliger le sol... d'une manière ou d'une autre il y a de forte chance qu'un combat au corps à corps finisse au sol

Et le sol est TRES technique.

Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Hilariovespasio said:

Normalement 3 contre 1 même en sachant faire des sports de combat tu peux pas lutter contre une neutralisation contre des professionnels, je me suis entrainé avec des ERIS l'an dernier et pourtant je suis pas le plus manchot, des qu'ils m'ont chopé bras+ jambe c'était mort (surtout avec le plus costaud qui s'est posé sur moi avec ses 110 kilos d'amour contre mes 78 kilos de nervosité)

Déjà a un contre un dans la rue c'est délicat ... c'est d'ailleurs tout le probleme ... tu sais jamais sur qui tu tombes, s'il a pas un cutter dans la manche, un pote a coté qui fait semblant de pas etre dans le coup etc.

Les spécialistes, même très aguerri, de MMA craignent comme la peste de se faire provoquer par un ou deux abrutis près a tout au coin d'une rue ou au fond d'un gymnase. Le résultat alors est plus souvent le fait du hasard que du talent.

La seul règle valable tout le temps ... c'est que le premier qui a pris un coup appuyé au visage a perdu ... celui qui gagne c'est celui qui n'a pas besoin de ses poings pour gérer ce genre de conflit.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, kotai a dit :

Et un équipement plus adapté genre armure corporel totale moderne, un peu comme celui que portait les chevaliers....Mais en kevlar et plaque en acier XX voir titane

C'est bien mais ça ne protège pas des salves de 420 de marine.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • Fenrir locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Member Statistics

    5,615
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RMR_22
    Newest Member
    RMR_22
    Joined
  • Forum Statistics

    21,238
    Total Topics
    1,431,009
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...