Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

Il y a 6 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Comme l'a rapporté ThePrint précédemment, la marine envisage de se procurer des avions de combat seule plutôt qu'avec l'Indian Air Force (IAF). En 2020, l'amiral Karambir Singh, alors chef de la marine, avait déclaré que la force essayait de travailler avec l'IAF pour un éventuel achat conjoint.

Tout et son contraire comme d'hab.

On va bien voir. La posture de "non-aligné" de l'Inde sur l'Ukraine pourrait signifier qu'ils ne voudront pas se rapprocher des USA, mais c'est peut-être aussi tout le contraire qui se prépare, en catimini, pour monnayer cette posture en échange d'un rapprochement. D'ailleurs il y a déjà plein de matériels que l'Inde ne recevra finalement pas de russie (hélicos notamment) et d'autres qu'elle a acquis auprès des USA depuis quelques années.

Attention à un AUKUS-bis, puisque la situation risque bien de donner un "winner take all" ou le gagnant emporte aussi le MRFA. Bon vous me direz, ça simplifierait les questionnements de Dassault: on ne resterait pas à Nagpur pour 36 avions. :rolleyes:

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

Le 04/07/2022 à 20:14, TarpTent a dit :

De part son dessin aéro, je n’ai jamais eu le sentiment de voir un appareil vraiment optimisé comparativement à un Mirage 2000 par exemple.

Dassault a été consultant un temps sur ce Tejas.  On le voit par exemple à la forme de cockpit, l'angle du delta, la dérive. 

Par contre pour les entrées d'air je ne vois rien de la pate de DA.  C'est une des faiblesses de l'avion.

Mais bon, on ne connait pas le cahier des charges de départ ni comment il a évolué avec le temps et les embuches.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Alberas a dit :

Coté "p't'êt ben q'oui, p't'êt ben q'non" , les Normands n'arrivent pas à la cheville des Indiens :sad: Leur imagination pour justifier de repousser les décisions est incommensurable :rolleyes:

C'est exactement ça.

il y a 46 minutes, BP2 a dit :

Dassault a été consultant un temps sur ce Tejas.  On le voit par exemple à la forme de cockpit, l'angle du delta, la dérive. 

Par contre pour les entrées d'air je ne vois rien de la pate de DA.  C'est une des faiblesses de l'avion.

Mais bon, on ne connait pas le cahier des charges de départ ni comment il a évolué avec le temps et les embuches.

Et Safran, après avoir revu le train d'atterrissage, ont permis au Tejas naval de se poser sur leur porte-avions.

Link to comment
Share on other sites

Le 04/07/2022 à 20:14, TarpTent a dit :


On a en quelque part un étalonnage de l’appareil ? De part son dessin aéro, je n’ai jamais eu le sentiment de voir un appareil vraiment optimisé comparativement à un Mirage 2000 par exemple.


J’avoue que j’ai pour le moment beaucoup de difficultés à le considérer comme « performant » - d’accord, c’est une notion qui ne veut rien dire puisqu’on doit la mettre en rapport aux besoins indiens, mais justement : je n’arrive à le positionner ni en chasse aérienne, et encore moins en supériorité aérienne, ni en SEAD non plus. Face au Pakistan, le nombre doit suffire, mais face â la Chine, ça paraît être un cheval de trait.

Et puis HAL derrière, ça n’est pas spécialement un gage de qualité, quand même.

C'est en dessous d'un 2000 ne serait ce que parce qu'il atteint seulement Mach 1.6 en lisse, contre Mach 2 en opération pour un 2000

Maitenant tu parles de cheval de trait, ce n'est pas péjoratif pour moi. C'est a priori un bon petit avion assez polyvalent. La version Mk1A devient mature

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Patrick a dit :

Et Safran, après avoir revu le train d'atterrissage, ont permis au Tejas naval de se poser sur leur porte-avions.

Je viens d'apprendre quelque chose. Merci.

Link to comment
Share on other sites

Le 05/07/2022 à 18:48, Picdelamirand-oil a dit :

L'IAF ne veut que du Rafale et défend bec et ongle ses choix contre le MOD qui voudrait un accord stratégique avec les USA (sous traiter la sécurité aux US le temps que l'Inde devienne un poids lourd en PIB (10 ans)).

La marine soutien le TDEBF indigène et considère cet achat comme un stop-gap en attendant que le TDEBF soit développé (environ 40 ans donc estimé à 5 ans par les Indiens). Elle peut se laisser faire par le MOD.... 

 

Je crois avoir été un des tous premiers ici à avoir parlé d'une possible vente de deux douzaines de Rafale M pour la Marine Indienne, au lieu des 57 avions prévus initialement.
J'avais aussi dit que cette rumeur qui courait dans les milieux industriels indiens proches de Dassault avait sans doute sa jumelle maléfique, circulant dans les milieux indiens proches de Boeing, disant que l'IN s'orienterait vers deux douzaines de Super Hornet.

 

Aujourd'hui, je ne serais finalement pas surpris du tout de voir l'Indian Navy opter pour le Super Bug. Boeing joue à domicile auprès de l'Indian Navy, et il faut admettre que l'avion a des qualités qui lui sont propres (même s'il a aussi énormément de défauts). Mais, au final, je pense surtout que les pressions politiques doivent être gigantesques en faveur du Super Hornet, qui joue littéralement son avenir commercial sur ce marché depuis le revers Allemand. Et autant l'IAF défend becs et ongles le Rafale, avec des arguments industriels qui font sens quand on veut investir dans plus d'une centaine d'avions devant tenir 4 ou 5 décennies, autant je sens que l'IN s'en balance un peu le coquillard, et pourrait céder plus facilement aux arguments du MoD. MoD qui pourrait vouloir non seulement vouloir offrir un lot de consolation aux US, au cas où l'IAF opte encore une fois pour le Rafale, mais aussi vouloir donner des arguments plus sérieux à Boeing dans le cadre de la compétition pour l'IAF, afin de pousser son accord stratégique avec les USA.

Après, reste à voir ce qui se décide au-dessus du MoD. La Défense peut bien vouloir se lier pieds et poings aux USA pour contrer une éventuelle menace chinoise (compensant par là même 30 ans de gabegies et d'incapacité industrielle dans le réarmement de l'IN et de l'IAF, d'ailleurs), ce n'est pas dit que le PM approuve cette fin du "non alignement" à l'heure même ou le monde se clive à nouveau, et alors que l'Inde tire pour l'instant profit de sa position intermédiaire, notamment au niveau énergétique*.

*Je rajouterais bien d'ailleurs que si le MoD était intelligent et savait faire preuve de patience, il n'aurait qu'à attendre que l'appareil industriel de défense russe s'effondre, et que les exportations russes vers l'Inde s'épuisent complètement. Les armées indiennes n'auront d'autre choix que de progressivement remplacer une grande partie de leur matos d'inspiration russe/sovietique par du matos US, laissant la France conserver sa place de fournisseur de second rang.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, PolluxDeltaSeven a dit :

autant l'IAF défend becs et ongles le Rafale, avec des arguments industriels qui font sens quand on veut investir dans plus d'une centaine d'avions devant tenir 4 ou 5 décennies, autant je sens que l'IN s'en balance un peu le coquillard, et pourrait céder plus facilement aux arguments du MoD.

Peut être, mais au dessus de l'IAF et de l'IN y a un ou des étages politiques. ET celui qui décide in fine c'est toujours le politique.

Et puis c'est pas comme si l'IN n'avait pas déjà eu des joujoux américains.

il y a 3 minutes, PolluxDeltaSeven a dit :

si le MoD était intelligent et savait faire preuve de patience

La patience a déjà été bien utilisée : le remplacement des Mig21 a des années de retard. Le MMRCA n'est couvert qu'à hauteur de 36 avions. La modernisation des SU30MKI tarde à se matérialiser.

Je pense qu'ils ne peuvent plus trop se permettre d'attendre sauf à se réveiller un matin avec un nouveau Balakot ou des J10C chinois qui orbitent bien au delà de leurs frontières.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, PolluxDeltaSeven a dit :

Mais, au final, je pense surtout que les pressions politiques doivent être gigantesques en faveur du Super Hornet, qui joue littéralement son avenir commercial sur ce marché depuis le revers Allemand. Et autant l'IAF défend becs et ongles le Rafale, avec des arguments industriels qui font sens quand on veut investir dans plus d'une centaine d'avions devant tenir 4 ou 5 décennies, autant je sens que l'IN s'en balance un peu le coquillard, et pourrait céder plus facilement aux arguments du MoD. MoD qui pourrait vouloir non seulement vouloir offrir un lot de consolation aux US, au cas où l'IAF opte encore une fois pour le Rafale, mais aussi vouloir donner des arguments plus sérieux à Boeing dans le cadre de la compétition pour l'IAF, afin de pousser son accord stratégique avec les USA.

Je me demande si les USA n'ont pas également un moyen de pression plus "technique", comme la menace de ne pas autoriser la vente de catapultes (Vapeur ou EMALS) à l'avenir si l'Inde décide un jour de se munir d'un PA CATOBAR . . . :unsure:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 07/07/2022 à 18:20, Obelix38 a dit :

Je me demande si les USA n'ont pas également un moyen de pression plus "technique", comme la menace de ne pas autoriser la vente de catapultes (Vapeur ou EMALS) à l'avenir si l'Inde décide un jour de se munir d'un PA CATOBAR . . . :unsure:

Pourquoi ils le font pas avec nous alors?
Parce qu'ils ont la trouille qu'on fasse les nôtres même si ça coûtait cher? Et bien on pourrait les vendre aux indiens aussi dans ce cas!

Les américains sont pragmatiques. Surtout General Atomics qui sont plutôt un bon partenaire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 07/07/2022 à 16:38, PolluxDeltaSeven a dit :

 

Je crois avoir été un des tous premiers ici à avoir parlé d'une possible vente de deux douzaines de Rafale M pour la Marine Indienne, au lieu des 57 avions prévus initialement.
J'avais aussi dit que cette rumeur qui courait dans les milieux industriels indiens proches de Dassault avait sans doute sa jumelle maléfique, circulant dans les milieux indiens proches de Boeing, disant que l'IN s'orienterait vers deux douzaines de Super Hornet.

 

Aujourd'hui, je ne serais finalement pas surpris du tout de voir l'Indian Navy opter pour le Super Bug. Boeing joue à domicile auprès de l'Indian Navy, et il faut admettre que l'avion a des qualités qui lui sont propres (même s'il a aussi énormément de défauts). Mais, au final, je pense surtout que les pressions politiques doivent être gigantesques en faveur du Super Hornet, qui joue littéralement son avenir commercial sur ce marché depuis le revers Allemand. Et autant l'IAF défend becs et ongles le Rafale, avec des arguments industriels qui font sens quand on veut investir dans plus d'une centaine d'avions devant tenir 4 ou 5 décennies, autant je sens que l'IN s'en balance un peu le coquillard, et pourrait céder plus facilement aux arguments du MoD. MoD qui pourrait vouloir non seulement vouloir offrir un lot de consolation aux US, au cas où l'IAF opte encore une fois pour le Rafale, mais aussi vouloir donner des arguments plus sérieux à Boeing dans le cadre de la compétition pour l'IAF, afin de pousser son accord stratégique avec les USA.

Après, reste à voir ce qui se décide au-dessus du MoD. La Défense peut bien vouloir se lier pieds et poings aux USA pour contrer une éventuelle menace chinoise (compensant par là même 30 ans de gabegies et d'incapacité industrielle dans le réarmement de l'IN et de l'IAF, d'ailleurs), ce n'est pas dit que le PM approuve cette fin du "non alignement" à l'heure même ou le monde se clive à nouveau, et alors que l'Inde tire pour l'instant profit de sa position intermédiaire, notamment au niveau énergétique*.

*Je rajouterais bien d'ailleurs que si le MoD était intelligent et savait faire preuve de patience, il n'aurait qu'à attendre que l'appareil industriel de défense russe s'effondre, et que les exportations russes vers l'Inde s'épuisent complètement. Les armées indiennes n'auront d'autre choix que de progressivement remplacer une grande partie de leur matos d'inspiration russe/sovietique par du matos US, laissant la France conserver sa place de fournisseur de second rang.

On pourrait aussi imaginer que l'IN ne veut pas paraître comme contrainte par l'IAF de choisir le Rafale et que cela favorise le SH. Une sorte de message d'indépendance et de rappel que chacun reste dans son pré carré.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Pourquoi ils le font pas avec nous alors?
Parce qu'ils ont la trouille qu'on fasse les nôtres même si ça coûtait cher? Et bien on pourrait les vendre aux indiens aussi dans ce cas!

Les américains sont pragmatiques. Surtout General Atomics qui sont plutôt un bon partenaire.

Justement, ils ne le font pas avec nous car nous aurions la capacité technique à le faire et à devenir concurrent . . .

Comme ce n'est pas le cas, ils pourraient se le permettre avec les indiens, vu que leur catapulte à vapeur sera au point quand les versions quantiques** arriveront sur les PA américains :laugh:

Révélation

** spéculation-fiction :blush:

 

Edited by Obelix38
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, Obelix38 a dit :

Justement, ils ne le font pas avec nous car nous aurions la capacité technique à le faire et à devenir concurrent . . .

Comme ce n'est pas le cas, ils pourraient se le permettre avec les indiens, vu que leur catapulte à vapeur sera au point quand les versions quantiques** arriveront sur les PA américains :laugh:

Si le Rafale M est choisi en Inde les américains auraient l'air fins avec de telles méthodes, y-compris vis-à-vis de nous puisqu'on a besoin de 2 E-MALS pour le PANG. Mais pourquoi pas.

Link to comment
Share on other sites

Le 09/07/2022 à 23:31, Patrick a dit :

Si le Rafale M est choisi en Inde les américains auraient l'air fins avec de telles méthodes, y-compris vis-à-vis de nous puisqu'on a besoin de 2 E-MALS pour le PANG. Mais pourquoi pas.

Pas 2 mais 3 EMALS pour chacun des 2 PANG, soit 6 au total ;) 

Edited by Blackbird
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Patrick a dit :

Si le Rafale M est choisi en Inde les américains auraient l'air fins avec de telles méthodes, y-compris vis-à-vis de nous puisqu'on a besoin de 2 E-MALS pour le PANG. Mais pourquoi pas.

Les américains peuvent parfaitement refuser de vendre des EMALS à l'Inde (un pays qui a été un des principaux clients de l'armement russe) et accepter de les vendre à la France (pays de l'OTAN, allié depuis toujours)

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, ARPA a dit :

Les américains peuvent parfaitement refuser de vendre des EMALS à l'Inde (un pays qui a été un des principaux clients de l'armement russe) et accepter de les vendre à la France (pays de l'OTAN, allié depuis toujours)

L'Inde achète beaucoup aux USA depuis quelques années justement. De telles méthodes seraient assez illogiques.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...