Recommended Posts

Il y a 6 heures, WizardOfLinn a dit :

 

Une nouvelle zone de libre-échange englobant Royaume-Uni / Canada / Australie / Nouvelle-Zélande est en train d'émerger : la CANZUK.
L'organisation serait en place l'année prochaine.

https://business-booster-247.com/canzuk-zone-economique-libre-echange/

Si les Anglais veulent reconstituer leur Empire, il est normal que la Turquie veuille faire de même.

Il ne manquerait plus que les Mongols nous sortent Gengis Khan du Placard !

Edited by capmat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, capmat a dit :

Si les Anglais veulent reconstituer leur Empire, il est normal que la Turquie veuille faire de même.

Il ne manquerait plus que les Mongols nous sortent Gengis Khan du Placard !

Je prefaire un empire avec le Royaume-Uni / Canada / Australie / Nouvelle-Zélande

Qu' un Empire francais avec le Mali le Burkina Faso le Tchad l' Algerie Le Maroc la Tunisie. :sad:

Aprés le depart de fusilier dans la Marine italienne moi je vais demander un passport a la GB :bloblaugh:

Edited by Scarabé
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'histoire à l'envers. Les dominions ont été créés pour donner une autonomie aux colonies sur le plan notamment du commerce (et éviter que ça parte en sucette comme les États-Unis). Et les indépendantistes indiens comme Gandhi ne cessaient de décrire comme une injustice le fait que l'Afrique du Sud avait le droit de lever des taxes d'importation contre les produits de la métropole, mais pas l'Inde, empêchant ainsi à l'Inde de mettre en œuvre les politiques protectionnistes qui lui permettraient de se créer un début d'industrie nationale et d'autosuffisance.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette idée de CANZUK n'est pas nouvelle, elle parait avoir été théorisée dès les années 1960, avant même l'entrée du RU dans la CEE.
Pour ce qui est de l'intérêt et de la crédibilité de la chose, je n'ai pas vraiment d'opinion, c'est juste une curiosité que j'ai fait remonter.
J'ai quand même mémoire de quelques conflits entre le RU et la CEE dans les années 80 à propos d'incompatibilité entre des règlements européens et les conditions d'importation par le RU de denrées provenant de pays du Commonwealth (viande de mouton de NZ ou Australie par exemple), il y a donc bien quelques échanges commerciaux significatifs.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, WizardOfLinn a dit :

Cette idée de CANZUK n'est pas nouvelle, elle parait avoir été théorisée dès les années 1960, avant même l'entrée du RU dans la CEE.
Pour ce qui est de l'intérêt et de la crédibilité de la chose, je n'ai pas vraiment d'opinion, c'est juste une curiosité que j'ai fait remonter.
J'ai quand même mémoire de quelques conflits entre le RU et la CEE dans les années 80 à propos d'incompatibilité entre des règlements européens et les conditions d'importation par le RU de denrées provenant de pays du Commonwealth (viande de mouton de NZ ou Australie par exemple), il y a donc bien quelques échanges commerciaux significatifs.

La CANZUK me semble avant tout comme une possible communauté de défense, ils font tous parti des five eyes avec les USA.

Que cela corresponde à une zone de libre échange, c'est un peu moins évident par l'éloignement des participants, sous réserve que leurs productions soient complémentaires.

Edited by capmat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes en permanence submergés de marchandises provenant du monde entier, même de denrées de faible valeur. J'ai bien l'impression que pour le commerce, on se fiche assez souvent de l'éloignement de nos jours, avec des coûts de transport si bas, et des techniques qui n'existaient pas au 19ème siècle.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, WizardOfLinn a dit :

Nous sommes en permanence submergés de marchandises provenant du monde entier, même de denrées de faible valeur. J'ai bien l'impression que pour le commerce, on se fiche assez souvent de l'éloignement de nos jours, avec des coûts de transport si bas, et des techniques qui n'existaient pas au 19ème siècle.

Et bien ça tombe bien, aucun des transporteurs majeurs de portes conteneurs n'est de la CANZUK .

La compagnie "Australian National Lines" appartient à CMA CGM (France)

La compagnie Néo Zélandaise "SOFRANA" (ça veut dire Société Française de Navigation) appartient à "Australian National Lines" qui appartient à CMA CGM.

La première compagnie Mondiale c'est Maersk (Danemark)

La deuxième c'est MSC (Italo-Suisse)

La troisième c'est COSCO (Hon Kong -Shanghai)

La quatrième c'est CMA CGM

La cinquième Hapag Lloyd (Allemagne)

Edited by capmat
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, WizardOfLinn said:

Cette idée de CANZUK n'est pas nouvelle, elle parait avoir été théorisée dès les années 1960, avant même l'entrée du RU dans la CEE.
 

 

C'est un assez vieux truc, oui, avec un certain nombre d'organisations (dédiées ou partenaires) bien établies (CANZUK, Adam Smith Institute, Bruges Group, Henry Jackson Society) qui en avancent ou soutiennent l'idée depuis longtemps. Thatcher en était l'une des activistes les plus notables, et l'idée a apparemment (sondages de 2016-2017) un large soutien dans les opinions des pays concernés. Sans doute un soutien "soft", pour l'essentiel, mais indicatif d'une faible opposition... Sauf si quelqu'un en fait soudain une question politiquement existentielle qui ne manquera pas de soudain devenir un clivage majeur approprié par les divers "camps" à ressorts médiatiques (avec accusation de "racisme" d'un côté, de "globalisme" de l'autre...). 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au niveau économique et démographique, une "union CANZUK" serait nécessairement dominée par le Royaume Uni, ce qui risquerait de provoquer des grommellements à terme chez les autres.

Si on rajoute les USA dedans, pour en faire une "union FVEY", alors le tout serait nécessairement dominé par les USA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/12/au-royaume-uni-une-guerre-des-clans-dans-l-entourage-de-boris-johnson_6059523_3210.html

Mercredi 11 novembre, les divisions qui couvaient depuis des mois au cœur du gouvernement de Boris Johnson ont explosé au grand jour, après la démission fracassante de Lee Cain, le directeur de la communication du premier ministre, fidèle d’entre les fidèles, très proche du controversé conseiller spécial Dominic Cummings et rouage essentiel du « Vote Leave ».

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Wallaby a dit :

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/12/au-royaume-uni-une-guerre-des-clans-dans-l-entourage-de-boris-johnson_6059523_3210.html

Mercredi 11 novembre, les divisions qui couvaient depuis des mois au cœur du gouvernement de Boris Johnson ont explosé au grand jour, après la démission fracassante de Lee Cain, le directeur de la communication du premier ministre, fidèle d’entre les fidèles, très proche du controversé conseiller spécial Dominic Cummings et rouage essentiel du « Vote Leave ».

Ça me fait penser à ce que me disait il y a peu un ami qui a travaillé durant quelques années en GB avant de rentrer cette année ... Lors du référendum et surtout de la campagne beaucoup de gens qui militaient pour le Leave ne croyaient pas en la victoire ... En fait beaucoup de "Leave" ont soutenu une sortie de l'UE devant l'électorat pour des raisons de politique interne, notamment flatter la frange de cet électorat la plus hostile à l'Union afin de s'attirer ses bonnes grâces lors des scrutins à venir.

Ils n'avaient absolument pas préparé le Brexit parce que tout simplement ils n'y croyaient pas eux-même ... Et aujourd'hui ils sont bien embêtés car ils savaient dès le départ que l'UE ne leur ferait pas de cadeaux. Le Brexit est un formidable attrape nigauds et un effet pervers du populisme latent qui a sous-tendu la campagne référendaire ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande s'il n'y a pas aussi un "effet Biden" qui va rendre plus difficile la ligne - ou le bluff - du brexit dur ou "no deal", et qui redonne des forces à l'aile plus modérée du parti conservateur.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/11/2020 à 13:21, WizardOfLinn a dit :

 

Une nouvelle zone de libre-échange englobant Royaume-Uni / Canada / Australie / Nouvelle-Zélande est en train d'émerger : la CANZUK.
L'organisation serait en place l'année prochaine.

https://business-booster-247.com/canzuk-zone-economique-libre-echange/

Je sais que les affaires sont les affaires, mais vu l'amour que porte les Australiens aux Anglais, il faudrait que les GiBi acceptent de filer la crème et la crémière pour que ça voit le jour...

Il me semble que c'est pareil pour la NZ. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, rendbo a dit :

Je sais que les affaires sont les affaires, mais vu l'amour que porte les Australiens aux Anglais, il faudrait que les GiBi acceptent de filer la crème et la crémière pour que ça voit le jour...

Il me semble que c'est pareil pour la NZ. 

Pas sûr que ça ait du sens sur le terrain effectivement, le tropisme AUS et NZ a plutôt une tendance pragmatique avec leur voisins proches, plutôt que de se raccrocher à un Commonwealth qui de facto a fait son temps, et qui ressemble de plus en plus à de l'apparat, inexorablement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quand même ironique de voir d'anciennes colonies qui étaient à la base vouées à accueillir les réprouvés de la société britannique, devenir la planche de salut aux yeux d'une GB désespérée, même si personne ne veut d'eux... 

Edited by Shorr kan
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, rendbo a dit :

Je sais que les affaires sont les affaires, mais vu l'amour que porte les Australiens aux Anglais, il faudrait que les GiBi acceptent de filer la crème et la crémière pour que ça voit le jour...

Il me semble que c'est pareil pour la NZ. 

Et les Canucks voudront-ils eux aussi de la CANZUK ? Pas sur.

Ps : pas taper, c'était juste pour la rime :happy:.

Edited by Benoitleg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Kiwis (néozélandais) sont bien plus proches des anglais que les Aussies (australiens), qui penchent plutôt vers les Etats-Unis (depuis la Seconde Guerre Mondiale). Même leur accent est bien plus compréhensible (pour moi) que l'australien.
Il se trouve que j'étais en NZ quand Lady Di s'est fichue en l'air, je me souviens encore de personnes horrifiées m'apprenant la nouvelle quand je me baladais à Auckland, et quelques jours plus tard, il y avait bien du monde assistant à la diffusion des funérailles.
Par contre, entre Kiwis et Aussies...
Petit échantillons de blagues kiwis sur l'Australie :
- why do Aussies get married ?
- because lambs don't do cooking !
...
- what is the worst thing about Australia ?
- it's above the level of the sea

 

  • Thanks 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec le Brexit les UK réalisent l'opportunité qu'offre une défense solide, en particulier vis à vis des USA. La même logique que celle de la France, mais à une bien autre échelle après une période noire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, gustave a dit :

Avec le Brexit les UK réalisent l'opportunité qu'offre une défense solide, en particulier vis à vis des USA. La même logique que celle de la France, mais à une bien autre échelle après une période noire.

Avec le Brexit il va falloir avant tout limiter la casse en termes économiques ... La sortie de l'UE ne change absolument rien en termes de stratégie de défense pour la Grande-Bretagne, les alliances demeurent. Après restent les budgets et c'est là que tout commence ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, pascal a dit :

Avec le Brexit il va falloir avant tout limiter la casse en termes économiques ... La sortie de l'UE ne change absolument rien en termes de stratégie de défense pour la Grande-Bretagne, les alliances demeurent. Après restent les budgets et c'est là que tout commence ...

Le fait que la France ait peu à peu éclipsé la GB aux yeux des USA comme allié le plus intéressant ces dernières années menaçait la spécifié du lien géopolitique et donc politique transatlantique, d'autant plus que la GB ne pouvait plus se prévaloir d'être le cheval de Troie au sein de l'UE.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant ce temps, c’est avec une constance frisant la pathologie que les rosbifs s'adonnent à leur loisirs favori....CHIEZ DANS LES BOTTES DES FRANÇAIS!!! :angry:

Révélation

30097_114633431904083_1655248_n.jpg?_nc_

 

Le 13/11/2020 à 12:56, WizardOfLinn a dit :

- what is the worst thing about Great Britain ?
- it's above the level of the sea

 

Et voila le mystère de l’Atlantide résolu...c'était juste des proto-anglais qui ont poussé le bouchon un peu trop loin et excédé leur petits copains...:bloblaugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://quillette.com/2020/12/02/despised-a-review/

Recension du livre Despised: Why the Modern Left Loathes the Working Class (pourquoi la gauche moderne méprise la classe ouvrière) par Paul Embery, novembre 2020.

Embery parle de la prise de contrôle par les libéraux de la direction du Parti travailliste et de ses postes de direction, depuis sa création pendant la révolution sociale des années 1960 jusqu'à son accélération dans les années 1990 avec la montée du New Labour. L'ère Blair a transformé le parti en un véhicule libéral métropolitain d'agitation et de changement, avec un nouvel accent sur l'individualisme et l'autonomie par rapport à la communauté et à la solidarité. En conséquence, des vagues d'électeurs de la classe moyenne ont rejoint le parti, dont les valeurs reflétaient celles de la nouvelle direction, submergeant les partisans traditionnels du Labour. Une enquête réalisée en 2017 a révélé que 77 % des membres du parti travailliste appartenaient aux classes sociales ABC1. Environ la moitié de ses membres vivaient à Londres ou dans le sud-est, et 57 % étaient diplômés. Embery fait écho au discours de Michael Lind dans La Nouvelle Lutte des Classes entre les centres urbains et les régions périphériques en affirmant que les travaillistes s'occupaient trop des riches de Hampstead et pas assez des pauvres de Hartlepool.

La révolte du Brexit, comme l'appelle Embery, a reflété le fait que "des millions de personnes qui avaient vu leurs croyances et leurs valeurs ignorées ou méprisées par un establissement libéral arrogant ont soudain reçu une arme pour riposter". Ils l'ont fait pour répudier le libéralisme cosmopolite qui était devenu hégémonique au sein du Parti travailliste.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,042
    Total Topics
    1,364,528
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries