Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 10 heures, wagdoox a dit :

T’as un probleme ? 

on est pas dans la cours de récré ...

Du calme

Je réitère si le sujet de ce fil doit prêter à polémique il sera fermé, si la posture présidentielle vous hérisse levez vous de votre chaise et allez manifester ou demandez une entrevue à votre député mais ne nous brouillez pas l'écoute à longueur de posts

  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, wagdoox a dit :

1) quand tu reprends ce que tu dis, c'est généralement que tu as dit une connerie, c'est donc déjà une reculade. 
2) tout le monde avait compris ce qu'il avait dit sauf les islamistes qui ont fait semblant, résultat et malgré lui, il est allé au final calmé la furie d'islamistes.

Pour plussoyer le camarade Boule75 (cette phrase)

Il y a 7 heures, Boule75 a dit :

Donc non, tout le monde n'avait pas compris, pour la simple et bonne raison que la proportion de ceux qui ont effectivement eu accès à ses discours était et est encore très, très faible : beaucoup de monde a lu ou entendu ce que l'on disait que le Président français disait, et ça fait une sacrée différence. Cet entretien était une opportunité de porter le message en direct.

[...] A la seule lecture du verbatim, j'ai trouvé l'expression parfois un peu confuse ; ça sent la fatigue, l'émotion et la peur des faux pas. Il a déjà fait mieux, mais le fond est constant.

je reprendrais le chapeau de cet article du Courrier international (https://www.courrierinternational.com/article/vu-du-monde-arabe-lincomprehension-face-linsistance-francaise-sur-les-caricatures) ainsi que sa dernière partie. L'article en lui même est vraiment très intéressant, mais j'aimerai voir l'article complet : 

Citation

Azmi Bichara, intellectuel palestinien vivant au Qatar, explique pourquoi les musulmans doivent comprendre le cadre intellectuel français. Et comment les Français devraient appréhender la façon dont ils sont regardés de l’extérieur.

[...]

Au lendemain de la publication de l’article, le président français Emmanuel Macron a enregistré un entretien avec la chaîne d’informations qatarie Al-Jazira, rapporte le site de la chaîne, pour une interview qui sera diffusée ce samedi 31 octobre à 17 heures. Le simple fait que cette chaîne permette à Emmanuel Macron de s’exprimer est mal vu par certains. Sur les réseaux sociaux, une nouvelle polémique enfle déjà, qualifiant Al-Jazira de Al-Khanzira, “la truie”. Preuve s’il en est des difficultés du débat. 

 

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, rendbo a dit :

Pour plussoyer le camarade Boule75 (cette phrase)

je reprendrais le chapeau de cet article du Courrier international (https://www.courrierinternational.com/article/vu-du-monde-arabe-lincomprehension-face-linsistance-francaise-sur-les-caricatures) ainsi que sa dernière partie. L'article en lui même est vraiment très intéressant, mais j'aimerai voir l'article complet :

Mais pas de problème :
 

Vu du monde arabe. L’incompréhension face à “l’insistance” française sur les caricatures

Azmi Bichara, intellectuel palestinien vivant au Qatar, explique pourquoi les musulmans doivent comprendre le cadre intellectuel français. Et comment les Français devraient appréhender la façon dont ils sont regardés de l’extérieur.

“Débattre de la liberté d’expression, de la tolérance et de la laïcité malgré un climat de démagogie.” C’est ce que se propose de faire Azmi Bichara, intellectuel palestinien installé au Qatar, où il dirige le puissant Centre arabe de recherches et études politiques, dans un long article publié à la fois par Al-Araby Al-Jadid, qui dépend de ce même Centre, et par le site libanais Al-Modon.

Alors que les discours extrêmes, les réactions à fleur de peau et les surenchères démagogiques fleurissent dans la presse arabe, il essaie de prendre du recul historique et théorique.  Condamner le meurtre sans ‘mais’ D’emblée, il souligne que “la liberté d’expression est un des fondements de la démocratie”. Il ajoute même que “la provocation délibérée peut être considérée comme acceptable dans les arts et la littérature.” Et de souligner :

L’assassinat d’un professeur d’histoire est un crime qu’il faut condamner sans fausses pudeurs et sans ajouter de ‘mais’. Car ce qui suit le ‘mais’ consiste généralement à justifier le crime. “Par ailleurs, il n’est pas admissible de justifier un meurtre en arguant qu’il y a des musulmans qui souffrent à tel ou tel endroit. […] À une parole, on répond par une parole, et à un quolibet par un quolibet”, poursuit-il.

 

Il ajoute néanmoins des réflexions sur l’état du débat “difficile entre le Nord et le Sud de la Méditerranée” : “Il est généralement permis dans les démocraties libérales de s’en prendre aux symboles du sacré et de heurter la sensibilité religieuse d’autrui, parce qu’il est difficile de définir légalement les limites d’une sensibilité et que cela pourrait être utilisé de manière arbitraire pour faire taire des idées. […] Cela ne veut pas dire pour autant que la liberté d’expression consiste forcément à le faire.”

Selon lui, “l’insulte par des canaux médiatiques ou officiels n’est pas quelque chose de normal. […] La tolérance peut parfois exiger de ne pas tout dire.” Le tact, élément de la tolérance

“L’immense majorité des musulmans rejettent l’extrémisme, la violence comme moyen de répondre à un discours et la violence politique en général. Mais ils ne comprennent pas pourquoi il faudrait délibérément offenser des symboles religieux. Ils ont l’impression qu’on fait exprès de les insulter quand [une caricature] est accrochée à un bâtiment officiel”, conclut-il.

L’article a reçu un certain écho dans le monde arabe. Même s’il parle d’une conception “extrême” de la laïcité à la française et même s’il critique Emmanuel Macron pour avoir “confondu la crise de certains musulmans avec une crise générale de l’islam”, il se tient plutôt à l’écart des polémiques épidermiques.

Macron en écho sur Al-Jazira

Au lendemain de la publication de l’article, le président français Emmanuel Macron a enregistré un entretien avec la chaîne d’informations qatarie Al-Jazira, rapporte le site de la chaîne, pour une interview qui sera diffusée ce samedi 31 octobre à 17 heures. “Le président français y explique qu’il comprend la sensibilité des musulmans face aux caricatures. […] Il insiste pour dire que ce n’est pas le gouvernement français qui est leur commanditaire.”

Le simple fait que cette chaîne permette à Emmanuel Macron de s’exprimer est mal vu par certains. Sur les réseaux sociaux, une nouvelle polémique enfle déjà, qualifiant Al-Jazira de Al-Khanzira, “la truie”. Preuve s’il en est des difficultés du débat. 

Philippe Mischkowsky

Edited by Héliphas
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Héliphas a dit :

Mais pas de problème :
 

Vu du monde arabe. L’incompréhension face à “l’insistance” française sur les caricatures

non, pas cette partie, qui est accessible dans le courrier international, mais l'article qu'Azmi Bichara aurait écrit ou l'interview total expliquant le quoi le qu'est-ce :bloblaugh:

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Héliphas a dit :

Tu as là tout l'article de CI, y a malheureusement rien de plus.
L'article original est ici mais moi ça m'avance pas...
https://www.almodon.com/opinion/2020/10/29/مناقشة-حرية-التعبير-والتسامح-والعلمانية-في-أجواء-غوغائية

 

et @rendbo : début de traduc gogole de l'arabe (comme j'ignore ce dernier, je galère avec Gogol et n'ai pas tout) :

Révélation

Discuter de la liberté d'expression, de la tolérance et de la laïcité dans une foule

Il est difficile de mener un dialogue utile sur certains concepts à la lumière de l'utilisation par les politiciens démagogiques de ceux-ci comme de simples slogans ou «clichés» dans leurs discours, et dans une atmosphère d'émotion et de tension dans l'espace public d'une manière qui ouvre la voie à la diffusion de démagogues de toutes sortes; Que ce soit à cause de la compétition électorale entre la droite et l'extrémiste Yémen en France, ou à cause de certains conflits et tensions au niveau international, dans un endroit différent de la périphérie de la Méditerranée qui relie les musulmans à l'Europe et les en sépare en même temps. C'est le cas pour discuter de concepts tels que la liberté d'expression, le pluralisme, la laïcité et le caractère sacré pendant cette période.

L'assassinat du professeur de français Samuel Patty, le 16 octobre 2020, aux mains d'un immigré tchétchène, Abdullah Anzurov, n'est pas la seule occasion où ce débat s'est déclenché dans une atmosphère chargée qui a empêché un dialogue constructif, mais cette fois il a pris de nouvelles dimensions en raison de Le président français Emmanuel Macron était directement impliqué dans l'affaire, depuis son discours du 2 octobre 2020, soit deux semaines avant le crime; Comme il a évoqué une crise de l'Islam partout, abusant de la terminologie. Un tel abus s'est produit plusieurs fois; Parce qu'il tente d'apparaître dans ses discours avec l'apparence d'un intellectuel philosophique, comme si c'était le complément du leadership requis en France. En fait, c'est un homme politique comme la plupart des politiciens, essayant de maîtriser le jeu du pouvoir et de saisir les opportunités, et de s'adresser aux Français pour ne pas perdre les votes électoraux comptés sur l'extrême droite. Mais Macron ne choisit pas les mots avec soin quand il les aborde; Il confond la critique de l'extrémisme avec la critique de l'islam et la crise de certains musulmans avec la crise de l'islam. Il s'adresse aux Français, mais les musulmans l'entendent en même temps, donc ils n'aiment pas cette confusion, ni la prédication arrogante, ni toute la position; L'homme est chef d'État, et son travail n'est pas d'évaluer l'islam ou le christianisme, ni d'exprimer une opinion sur une religion quelconque.

Les relations complexes entre le nord, le sud et l'est de la Méditerranée ont imprégné le nombre de cas au cours des dernières décennies, dans lesquels des gens sont apparus (obsédés à mon avis) possédant une passion pour afficher une laïcité d'un type déformé, ou faire preuve de liberté d'expression en insultant le prophète de l'islam, ou en montrant pour apparaître et gagner en renommée par la provocation Autres. Et la pratique qui se préoccupe de la personnalité du prophète arabe, la calomnie et racontant des «nouvelles» à son sujet en dehors de son contexte culturel et historique est un héritage marginal dans la culture européenne; Il ne s’agit pas d’un héritage spécifiquement séculier, car il s’est pour la plupart accumulé à travers les phases de conflit et de guerre. Mais dans les conditions de l'espace public actuellement ouvert, de la révolution des moyens de communication et de la communication, et de l'émergence de la culture de masse dans les sociétés européennes et musulmanes, cette pratique prend des dimensions différentes, la distinguant qualitativement de la diffusion de livres trompeurs dans des livres qu'un nombre limité de personnes peuvent lire.

Il ne fait aucun doute que la liberté d'expression est l'un des piliers de la démocratie libérale fondée sur l'acceptation du pluralisme, et que certains théoriciens libéraux (comme John Rawls et d'autres) datent par erreur, à mon avis, comme si ses racines remontaient à la tolérance religieuse et aux leçons des guerres de religion. Là se trouvent les racines des États modernes et l'acceptation du diplôme. Du pluralisme religieux, pas du pluralisme démocratique. Même s'il est correct de le fonder sur celui-ci du point de vue de son origine historique, il ne se fonde pas sur elle dans la logique de la démocratie actuelle (c'est-à-dire la logique de son auto-justification et de sa reproduction pour elle-même), mais plutôt sur les mêmes fondements sur lesquels se fonde la démocratie libérale contemporaine, à savoir: Premièrement, l'égalité morale entre les citoyens tels qu'ils sont Sujets capables de se forger des jugements sur le bien et le mal et sur leur intérêt. Deuxièmement, le droit de participer à l'autodétermination (par exemple, par élection et entre les élections), qui ne peut être exercé sans garantir la liberté d'expression. Troisièmement, fixer des limites à l'arbitraire du pouvoir, et cela n'est pas non plus possible sans la liberté d'expression et de critique, en plus du rôle de l'outil principal, qui est le contrôle mutuel entre les autorités. Quoi qu'il en soit, quelle que soit la multiplicité des opinions à cet égard, il existe une différence entre le pluralisme démocratique, dans sa forme acquise, et la tolérance issue d'un héritage religieux spécifique. C'est un sujet qui ne peut être approfondi sans un long allongement. Mais nous verrons plus loin un aspect de cette discrimination, et que le pluralisme démocratique ne se substitue pas à la tolérance religieuse et non religieuse, qui peut consister non seulement à respecter l'opinion de l'autre, mais aussi à respecter la dignité de l'autre sans que l'acte de tolérance exigé ne soit imposé ou interdit par le droit de l'État.

Le pluralisme démocratique tolère non seulement la pluralité des opinions, des goûts, des courants idéologiques, des religions et des partis, mais protège également leur droit de s'exprimer dans la sphère publique et se considère également neutres parmi eux. Mais la démocratie n'est pas neutre sur les principes de la démocratie eux-mêmes. Non seulement cela, mais les démocraties libérales en général imposent également des limites à la liberté d'expression, malgré cette neutralité. Il est souvent tenu pour responsable de la soi-disant diffamation. Un faux discours inflige injustement une offense et un préjudice perçus à une ou plusieurs personnes. Je n'entrerai pas dans la définition de la diffamation ici, car elle diffère d'un système juridique à l'autre. Les démocraties placent également des frontières entre le permis et l'interdit lorsqu'il s'agit d'inciter à la violence ou d'inciter au meurtre. Certains pays ayant des antécédents de discrimination raciale ne tolèrent pas l'incitation raciale; C'est-à-dire faire des généralisations négatives sur un peuple entier, une civilisation entière ou d'autres (mais cela n'inclut souvent pas les généralisations sur l'islam et les musulmans).

En France, l'expression de la négation de l'Holocauste est interdite par la force de la loi; Les intellectuels, et même les chercheurs, ont été punis non pas parce qu'ils niaient ce grand crime qui avait eu lieu et était vraiment un crime contre l'humanité, mais parce qu'ils n'osaient discuter que de la question.

[...]

 

 

Certaines assertions me paraissent super-douteuses (voir la dernière phrase, non sourcée) ; on dira que la qualité de la traduction ne permet pas de conclure...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 31/10/2020 à 18:54, wagdoox a dit :

Macron fait déjà machine arrière, comme j’avais dit deux marches blanches et une ambassadeurs pour dire que la France est une terre musulmane et on en parle plus. Finalement c’est président lui même qui recule. Notre faiblesse affichée nous attire les problèmes pendant ce temps la chine genocide un peuple sans le moindre commentaire de coreligionnaires. 

La chine n'est pas une démocratie, donc pas facile à ébranler. Et c'est devenu la 1ere puissance économique et diplomatique au monde.  Donc un trop gros morceau pour s'y frotter.

La France elle a plusieurs faiblesses : Un taux de représentativité des musulmans parmi les plus élevé d'occident, une puissance économique de second rang, une démocratie.  C'est le ventre mou de l'occident pour les islamistes.

Edited by Bon Plan
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, pascal a dit :

on est pas dans la cours de récré ...

Du calme

Je réitère si le sujet de ce fil doit prêter à polémique il sera fermé, si la posture présidentielle vous hérisse levez vous de votre chaise et allez manifester ou demandez une entrevue à votre député mais ne nous brouillez pas l'écoute à longueur de posts

l'amiral nous brouille l'écoute ave sa panne de micro......  :tongue:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, prof.566 a dit :

Pour ceux que ca intéresse, Macron parle assez longuement de la Turquie vers la fin de son interview. (qui est facilement trouvable, il suffit de taper interview macron dans google).

Oui c’est bien de revenir à la Turquie

Ca tombe bien c’est le sujet ici

merci Prof :tongue:

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Quand je vois les tensions avec la Turquie, ça me renvoi à mon personnage préféré de la bande dessinée, Corto Maltese. 

Entre l'album la Maison dorée de Samarkand ou les ethiopiques, toute la complexité depuis des siècles entre les arméniens et les turcs, mais aussi celui des africains de la Corne de l'Afrique mais aussi d'Égypte & Cie, ou les arabes du Yémen et pays voisins, les kurdes, etc... tous ces gens ayant aussi un litige avec la Turquie . 

Je pense que la Turquie n'a pas forcément que des amis dans le monde, surtout si il y a eu domination ottomane dans ces pays, et quand bien même certains États actuels sont dans le suivisme de la Turquie, ce n'est pas forcément le cas de leur opinion publique. 

Donc tout peut vite compliquer la donne pour les turcs dans le jeu du Erdogan spécialiste de la mise en avant d'une unité entre musulmans dans le monde....Alors qu'il y a beaucoup de choses qui ont montré le contraire dans l'histoire du monde musulman. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Ciders a dit :

Kebab + Méditerranéen = attentat islamiste selon ton dernier post. Alors que toujours pas de suspect confirmé pour l'attaque de Nice mais pas mal de remontées qui orientent sur une affaire privée ou de droit commun. Trop tôt pour pavoiser mais...

:sleep:

Quand j'écrivais "ça ne s'invente pas", c'était surtout pour témoigner du côté ubuesque de la chose au vu du contexte actuel.
Un peu comme si on arrêtait un suspect néo-nazi dans un magasin de la chaîne Hugo Boss...

Le reste de mon message ayant un ton narquoi et humoristique, donnait je pense une indication à ce sujet... C'est pas comme si le paragraphe suivant celui que tu incrimines suivait exactement la même logique que ce que tu essaies de démontrer... que non, on ne peut rien déduire de [...] (ici en l'ocurrence de l'emploi d'un certain type d'arme).

Bref... Cette discussion est stupide donc je m'arrête là.

 

il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

Je pense que la Turquie n'a pas forcément que des amis dans le monde, surtout si il y a eu domination ottomane dans ces pays, et quand bien même certains États actuels sont dans le suivisme de la Turquie, ce n'est pas forcément le cas de leur opinion publique.

La domination ottomane sur le monde musulman s'est toujours réalisée sur le plan racial plus que culturel, et culturel plus que religieux.
De ce point de vue, trouver un bouc émissaire est donc une aubaine pour le système erdogan, il ne peut tenter de consolider sa posture de leader du monde musulman que de cette façon.
Quelque part, Macron est son meilleur ami.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, rendbo a dit :

je reprendrais le chapeau de cet article du Courrier international (https://www.courrierinternational.com/article/vu-du-monde-arabe-lincomprehension-face-linsistance-francaise-sur-les-caricatures) ainsi que sa dernière partie. L'article en lui même est vraiment très intéressant, mais j'aimerai voir l'article complet : 

J'apprécie en particulier cette phrase

Il est généralement permis dans les démocraties libérales de s’en prendre aux symboles du sacré et de heurter la sensibilité religieuse d’autrui, parce qu’il est difficile de définir légalement les limites d’une sensibilité et que cela pourrait être utilisé de manière arbitraire pour faire taire des idées.

Très bien dit.

 

Il y a 11 heures, pascal a dit :

ne nous brouillez pas l'écoute à longueur de posts

Ah ? Question de goût… D'aucuns apprécient assez qu'on leur brouille l'écoute :happy:

 

Il y a 5 heures, FATac a dit :

Il n'a qu'à la mettre dans la pièce du fond.

Ce n'est pas le moment de s'en prendre au personnel scolaire !

Bon, à moins qu'il soit d'accord, bien sûr

 

Il y a 5 heures, Bon Plan a dit :

La France elle a plusieurs faiblesses : Un taux de représentativité des musulmans parmis les plus élevé d'occident, une puissance économique de second rang, une démocratie.  C'est e ventre mou de l'occident pour les ismalistes.

Je n'appellerais pas notre régime démocratique ni la représentation dans la vie politique et économique de l'ensemble des Français quelle que soit leur religion - les musulmans y compris donc - des faiblesses :smile: Quant à la puissance économique française, elle n'est pas à négliger. "Second rang", je veux bien, mais alors au premier rang il n'y aura guère que l'Amérique et la Chine - même l'Allemagne, certes plus puissante économiquement que la France, ne l'est pas tant que ça.

 "Ventre mou" ? Les islamistes qui tentent de prendre le contrôle des pays du Sahel - enfin pour l'instant ils tentent surtout de survivre - décriraient-ils la force Barkhane comme un "ventre mou" :huh: ? Et leurs camarades de l'Etat islamique qui ont fait connaissance - de près - avec un AASM, que diraient-ils s'ils étaient encore de ce monde ?

Je suis parmi les premiers à dire que certaines choses sont critiquables dans notre réponse à l'infiltration des propagandistes islamistes. Mais il faut quand même conserver la mesure :happy:

 

Il y a 4 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Je pense que la Turquie n'a pas forcément que des amis dans le monde, surtout si il y a eu domination ottomane dans ces pays, et quand bien même certains États actuels sont dans le suivisme de la Turquie, ce n'est pas forcément le cas de leur opinion publique. 

La Turquie comme la France sont d'anciennes puissances coloniales. L'Empire ottoman a été une grande et puissance réalité, de même que l'Empire français.

Si la France se mettait en tête de prendre le contrôle des pays qu'elle a autrefois colonisés, les plus bienveillants se demanderaient si nous sommes tombés sur la tête, les autres seraient en colère tout simplement.

De même, les rêves de Recep Tayyip Erdogan ne sont pas bons pour la Turquie.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Boule75 a dit :

qui fait un très joli amalgame entre musulmans et islamistes ; les manifs, d'après Al-Jazeera, n'ont rassemblé que quelques dizaines de milliers de furieux dans le monde entier.

Donc mon prénom c’est Wagdy fais quelques recherches et tu comprendras que justement je fais aucun amalgame. Je fais justement toute la différence en précisant bien que tous le monde avait compris sauf les islamistes. Ce que tu repretes en disant que les manifs n’ont rassemblés que quelques milliers de furieux. 
Je réitère pourquoi faire cet entretien si c’est pour quelques furieux, et la tu contredis totalement le début de ton commentaire. 

 

Il y a 15 heures, 13RDP a dit :

Absolument pas. C'est de la pédagogie et une marque de responsabilité. Une marque d'intelligence et de sagesse

C’est la ou on est pas d’accord. En réagissant à ça, il souligne le malentendu. 

 

Il y a 15 heures, 13RDP a dit :

Le président s'exprime sur le premier média musulman parce qu'il ne faut pas laisser le terrain des esprits à des tarés comme Erdo'.

A la limite oui mais pas dans une posture de défense comme il l’a fait 

 

Il y a 15 heures, 13RDP a dit :

Mais parce que toi wagdoox tu connais et parle au nom de la vox populi musulmane? Permet moi de sourire.

Souris encore plus gros alors 

Il y a 14 heures, pascal a dit :

on est pas dans la cours de récré ...

Du calme

 

C’est pas dit avec agressivité mais surprise. 
j’avoue qu’à la relecture... et je m’en excuse. 

Link to comment
Share on other sites

Le 31/10/2020 à 01:49, g4lly a dit :

Les détenu ne sont pas éligible au contrat d'insertion ... donc pas au RSA ...

... s'il sont bénéficiaires en rentrant ... le bénéfice est perdu au second mois d'incarcération - le contrat court sur les trois mois précédent en fait ... -.

Hum c'est pas tout à fait comme ça que j'ai compris la chose moi.

Il se trouve que j'ai un pote qui aimait bien passer ses vendredi soir à Paris pour aller s'y biturer...

Et bien un jour l'une de ses virés a mal tourné: c'était vers les minuit et il était déjà correctement fait. Sur ces entre-faits, un gars qu'il ne connaissait pas est venu lui chercher du grabuge. Alors mon gars il a répondu évidemment. Et il a réalisé une Clément Méric sur cet importun: il lui a mis 2-3 patates et le gars il est tombé par terre direct et il ne bougeait plus.

Alors mon poto il n'a du son salut qu'à un seul truc: il a décroché son téléphone, il a appelé les pompiers et il est resté sur place en attentant que les pompiers arrivent.

Les Pompiers ont essayé de faire leur travail du mieux qu'ils pouvaient mais ça n'a pas pour autant sauvé le bonhomme.

Du coup jugement en homicide involontaire. Comme il n'a pas fui les lieux du délit, il a eu droit a un traitement de faveur: 3 ans à Fleury pour homicide involontaire. Ce qui a vite été requalifié en 18 mois avec remise de peine pour bonne conduite (les prisons sont surbookées et on a plus le luxe de garder les cas peu graves comme les homicides involontaire à main nu).

Mon poto me certifie que ce qui a été le plus dur pendant sa peine ça a clairement été d'attendre à 3 mois qu'on lui débloque son RSA. Parce que l'essentiel pour toucher le RSA, c'est d'avoir un niveau de revenu inférieur au montant du RSA. Et qu'en entrant à Fleury, il sortait d'un poste d'employé municipal payé 1500€ net / mois ce qui est supérieur au montant du RSA.

C'est pour cette raison qu'il lui a fallu attendre 3 mois pour présenter 3 relevés de compte bancaire démontrant qu'il gagnait moins que le RSA.

Ensuite il a touché son RSA jusqu'à la fin de sa peine, jusqu'à qu'il sorte, et qu'il retrouve un travail qui paye plus que le RSA !

Après coup et en dehors du fait d'avoir à vivre avec le traumatisme d'avoir tué un mec à main nue, il dit que ce qui le fait le plus chier c'est de ne plus pouvoir être employé municipal à 1500€/mois. Employé municipal voyez vous, c'est un peu comme pompier, gendarme, infirmière, médecin, avocat, notaire... ce n'est pas comme maire ou député ou président de la République. Pour exercer ces métiers là, il est impératif d'avoir un casier judiciaire vierge !

Les détenus ne sont par contre pas éligibles aux allocations chômages n'étant pas en mesure de rechercher activement un travail !

Edited by Benoit
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, wagdoox a dit :

Donc mon prénom c’est Wagdy fais quelques recherches et tu comprendras que justement je fais aucun amalgame. Je fais justement toute la différence en précisant bien que tous le monde avait compris sauf les islamistes. Ce que tu repretes en disant que les manifs n’ont rassemblés que quelques milliers de furieux. 
Je réitère pourquoi faire cet entretien si c’est pour quelques furieux, et la tu contredis totalement le début de ton commentaire. 

Quand on voit les difficultés de compréhension, bien aidée par la volonté de pas comprendre et de travestir étalée sur une bonne partie de la presse anglophone mondiale, on est certain que ça n'est pas mieux en terres arabes, en Indonésie, au Pakistan, partout ou presque en fait.

Je ne sais pas ce qui te permet de croire "tout le monde avait bien compris" quand, pour l'essentiel, personne n'avait rien entendu ou lu directement. Tu crois que le discours des Mureaux a été retranscrit tel quel, traduit ou résumé correctement ? 99% des français n'en ont vu que des bribes, les autres n'ont eu droit qu'à des interpétations par des tiers, mais ailleurs, ils auraient décortiqué le texte, compris la notion de médias libres protégés par le pouvoir politique y compris lorsqu'il est en désaccord avec le message ? Allons donc...

Tout est bon pour critiquer le PR, on a bien compris. Je cesse là.

Link to comment
Share on other sites

Le 30/10/2020 à 18:06, FATac a dit :

Et le ouave du pont de l'Alma (spéciale dédicace à @Hilariovespasio)

Personnellement et habitant une commune en aval de Paris pourvue de rien de moins que 3 bassins de retenu pour sauver les miches, les stations de métro, et les stations d'épuration des Parisien, je vous avouerais sans honte que je suis un partisan convaincu à ce que cette statue soit rasée pour éviter que tous les journalistes de la capitale aillent faire les zouaves devant en répendant une propagande anxiogène à chaque fois qu'on observe une crue de la Seine.

Je ne vais pas vous mentir ça me fera des vacances !

Link to comment
Share on other sites

Le 31/10/2020 à 01:49, g4lly a dit :

Combien coûte la prison ? Quel est le coût comparé des alternatives à la prison ?

Le coût de construction d'une cellule varie entre 150 000 et 190 000 euros. Une journée de détention coûte en moyenne 105 euros. Le coût d’une journée de semi-liberté est divisé de moitié, 50 euros environ. En placement extérieur c'est 33 euros par jour environ. En placement sous surveillance électronique : 10 euros.

Coût annuel

De manière générale, le coût moyen d’une année de prison pour une personne détenue est estimé à 32 000 euros, tandis que le coût moyen annuel d’une mesure en milieu ouvert, tel un sursis avec mise à l’épreuve, est estimé à 1 014 euros par personne (Conférence de consensus sur la prévention de la récidive, 2012).

C'est donc bien l'ordre de grandeur du chiffre que je donnais: 105€ * 365 jours/an = 38365 € + le cout du RSA pour les détenus qui ne disposent d'aucunes ressources 559,74 € * 12 = 6716,88€ pour un célibataire sans enfants. 10 075€ en cas de conjoint resté en liberté sans ressource. Idem pour un parent isolé incarcéré avec un enfant à charge. 12 090€ pour un couple avec un enfant dont le conjoint reste en liberté sans ressource (c'est équivalent à un SMIC). Et évidemment plus la smala est importante, plus ça chiffre.

Avouez qu'il y a de quoi se décourager à travailler et respecter les lois et les "valeurs de la République" vu comme les chemins de traverses peuvent vite rapporter plus !

Pour info actuellement mon allocation chomedu c'est 8,91€/jour alors que le RSA c'est 18,65€/jour.

Une fois qu'on a fait ce genre de petit calcul apothicaires, on parvient à une meilleure compréhension du choix que font certains petits retraités japonais de voler volontairement dans les super-marchés puis se livrer à la police pour être embastillés: une fois entaulé, ils sont nourris, logés, blanchis, chauffés, ils ont accès à des jeux de société, à la télé et à un semblant de vie de sociale. Leur niveau de vie est clairement drastiquement augmenté par un emprisonnement.

Pourtant le Japon a la réputation d'être un pays on ne peut plus libéral et la France la réputation d'être d'un pays socialo-communiste indécrottable.

Alors parfois on fini par se dire que la prison française c'est le club med, surtout quand on est membre de la bonne communauté / ethnie / religion et que finalement les "valeurs de la République" dont on nous bassine à longueur de journée c'est surfait et ça ne protège pas les mamies qui veulent aller prier pour le salut de leur âme dans leur vie d'après !

J'irais même jusqu'à demander à la cantonade si "les valeurs de la République" c'est pas devenu le terme de novlangue approprié pour exprimer 'dégénérescence terminale du monde occidental" ?

Sur ce bonne nuit réveil à 8heures demain matin !

Link to comment
Share on other sites

Le 30/10/2020 à 17:28, g4lly a dit :

Disons que c'est une exception au droit du sol normal.

En France aujourd'hui le régime c'est le double droit du sol.

Il faut être né en France de parents né en France pour être français de plein droit.

Les autres solutions sont des exceptions avec tout un tas de limitations plus ou moins appliquées.

Non. En France vous êtes français si:

  • vous êtes né de 2 parents français sur le sol français.
  • vous êtes né d'un parents français sur le sol français (c'est mon cas).
  • vous êtes né d'un ou deux parents français à l'étranger.
  • vous êtes né de deux parents étranger sur le sol français (naturalisation d'office à la majorité).

Personnellement j'ai été élevé par une nourrice portugaise qui a eu 2 enfants sur le sol français, 2 enfants qui ont été naturalisé d'office à la majorité et qui n'ont pas le passeport portugais parce qu'il faut faire une formalité pour l'avoir...

Je les aimes tous et je vous pris de me croire que c'est des braves gens.

N'empêche une fois j'ai parlé voiture avec la fille, et elle m'a sorti qu'elle avait acheté Fiat parce que "nous on est pas français on est portugais".

Jusque là j'étais en mode bisounours: les 2 ils ont fait toute leur scolarité en France donc maintenant ils sont Français et c'est normale.

Et bien en fait nan pas du tout.

On vous renverra à la polémique de l'étranger d'Albert Camus, ouvrage dans lequel on vous explique qu'il y a 2 choses qui peuvent faire de vous un métèque:

  • Le regard que les autres portent sur vous.
  • Le regard que vous vous portez sur vous même !

Si la fille de ma nourrice ne se perçoit pas comme française, il n'y a aucune raison de lui avoir filer une CNI, elle n'aura qu'a se déplacer au consulat du Portugal ou à la préfecture refaire son permis de séjour comme sa maman et en lui faisant une facilité puisqu'elle n'a jamais posé de problème depuis qu'elle a été pondue en France.

Si la fille de ma nourrice se perçoit finalement un peu plus comme française, il n'y aura qu'à lui faire des facilités pour la naturalisation puisqu'elle est née en France, qu'elle y a fait sa scolarité et SURTOUT qu'elle n'a jamais violé la loi française.

Avec la naturalisation automatique vous avez minimum 50% des métèques qui vont en abuser et nuire à la population indigène. C'est une valeur de la République débile et en prime non réciproque pour la quasi-totalité des métèques qui en ont profité jusqu'à maintenant !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sinon, constatation amusante, mais, j'ai l'impression que jusqu'à présent, les plus fervents défenseurs d'une ligne française "dure", laïque ou pro-nationale, très hostile à ceux qui au sein du monde musulman (et pas que) cherchent à s'ériger en ennemis de la France... Sont des gens ayant de nombreuses origines "étrangères". Et en tout cas loin d'être 100% gaulois/franc descendant en droite ligne des celtes ou des mérovingiens. :laugh::bloblaugh:
Alors restons patriotes mais ne nous éparpillons pas, ce serait un peu contradictoire. :wink:

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Sinon, constatation amusante, mais, j'ai l'impression que jusqu'à présent, les plus fervents défenseurs d'une ligne française "dure", laïque ou pro-nationale, très hostile à ceux qui au sein du monde musulman (et pas que) cherchent à s'ériger en ennemis de la France... Sont des gens ayant de nombreuses origines "étrangères". Et en tout cas loin d'être 100% gaulois/franc descendant en droite ligne des celtes ou des mérovingiens. :laugh::bloblaugh:
Alors restons patriotes mais ne nous éparpillons pas, ce serait un peu contradictoire. :wink:

On appelle ça le syndrome du converti. C'est assez fréquent dans de nombreux domaines.

Descendre de Mérovingiens ? Ben voyons. Toi aussi tu accroches Bobonne à la queue d'un cheval quand elle te déplaît ? :tongue:

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...