Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 16 heures, Shorr kan a dit :

(…) le nationalisme turque est un ethno-nationalisme : tout ce qui n'est pas ethniquement turque musulman (etc)…

Hello,

je pige pas :mellow:

Pour certains nationalistes turcs (lesquels? Loups gris?), il y aurait une « ethnie » turque? Vraiment?

(Quant à « musulman », je ne vois pas non plus de rapport avec une quelconque ethnicité).

’fin bref, je pige pas, désolé.

 

Link to comment
Share on other sites

https://www.tagesspiegel.de/internationales/aus-kritik-an-israel-wird-wut-auf-den-westen-usa-und-europa-laut-erdogan-schuld-an-kriegsverbrechen-in-gaza-10700776.html (29 août 2023)

"Assassin allemand, assassin israélien, assassin européen", ont scandé des manifestants ce week-end devant le consulat général d'Allemagne à Istanbul. Une centaine de personnes brandissaient des drapeaux turcs et palestiniens, certains avaient leurs enfants avec eux. L'Allemagne est "complice des massacres israéliens à Gaza", disait l'appel à manifester de l'association conservatrice de la jeunesse anatolienne. La police turque a bouclé le bâtiment du consulat avec plusieurs centaines d'hommes par mesure de précaution, mais le rassemblement s'est déroulé dans le calme.

Le président Recep Tayyip Erdogan a émis un son de colère similaire à celui des manifestants devant le consulat allemand lors d'un rassemblement de solidarité avec la Palestine devant des centaines de milliers de partisans de son parti au pouvoir, l'AKP. Chaque pays a le droit de se défendre, a déclaré Erdogan à propos d'Israël.

Mais ce qui se passe dans la bande de Gaza est un massacre et un crime de guerre, a déclaré littéralement le président turc - et ce massacre est l'œuvre de l'Occident. Celui-ci envoie Israël en avant parce qu'il ne veut pas se salir les mains. L'Etat juif n'est qu'un pion utilisé par l'Occident et qui sera un jour sacrifié.

Erdogan, qui avait revêtu une écharpe palestinienne, a explicitement mentionné le génocide des Juifs par l'Allemagne nazie et le bombardement atomique du Japon par les Etats-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et a déclaré que la même mentalité était responsable des atrocités occidentales en Irak, en Bosnie et aujourd'hui à Gaza. Erdogan a évoqué le souvenir des croisades médiévales menées par les Européens contre la domination musulmane de la Palestine. Si l'Occident veut lancer une nouvelle croisade contre le monde islamique, il aura la Turquie contre lui. Il a réaffirmé que le Hamas était une organisation de libération.

Comme lors de ses précédentes attaques rhétoriques contre l'Occident, Erdogan se préoccupe cette fois-ci surtout de politique intérieure. Des élections municipales sont prévues dans cinq mois en Turquie, à l'occasion desquelles le président veut reprendre les grandes villes d'Istanbul et d'Ankara à l'opposition. Le rassemblement de ce week-end était une sorte de démonstration de force de l'AKP avant la campagne électorale. Erdogan a déclaré qu'environ 1,5 million de personnes s'étaient rendues à l'événement. C'est sans doute exagéré, mais les images de la mer de drapeaux turcs lors du rassemblement et les accusations d'Erdogan contre l'Occident constituent un bon matériel de campagne pour le président et son parti.

Après le discours d'Erdogan, Israël a rappelé ses diplomates de Turquie. Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a annoncé une "réévaluation" des relations avec la Turquie, mais le gouvernement d'Ankara a minimisé la protestation israélienne : Israël avait déjà rappelé ses représentants chez eux la semaine dernière, a expliqué le ministère turc des Affaires étrangères. C'est pourquoi la nouvelle annonce du gouvernement israélien est "difficile à comprendre".

Le conflit de Gaza crée également de nouveaux problèmes dans les relations entre la Turquie et le gouvernement fédéral à Berlin. Lors de sa visite à Ankara, le vice-chancelier Robert Habeck a constaté, selon les médias, que les politiciens du gouvernement turc ne comprenaient pas la position pro-israélienne du gouvernement fédéral. Sur les questions fondamentales du conflit de Gaza, la Turquie et l'Allemagne ont des "points de vue contradictoires", a déclaré Habeck.

  • Sad 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Tant que c'est pas la Russie ... ni la France 

"Nous conclurons un autre accord avec les Espagnols et, espérons-le, augmenterons nos porte-avions à 2 en apportant une version supérieure du TCG Anadolu dans notre pays."

Edited by Titus K
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 29/10/2023 à 08:54, fraisedesbois a dit :

Hello,

je pige pas :mellow:

Pour certains nationalistes turcs (lesquels? Loups gris?), il y aurait une « ethnie » turque? Vraiment?

(Quant à « musulman », je ne vois pas non plus de rapport avec une quelconque ethnicité).

’fin bref, je pige pas, désolé.

 

 

ça va faire plusieurs jours que je me creuse les méninges pour te faire une réponse appropriée, mais là, je sèche...

Cette notion d'ethnicité est hautement casse gueule et je ne sais pas comment l'aborder pour écrire quelque chose d'à peu près intelligent.

Toutes mes excuses camarade. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Shorr kan a dit :

Cette notion d'ethnicité est hautement casse gueule

Tellement vrai.

Dans la définition Wiki, tu vois que dès le début ça patine !

Citation

Une ethnie ou un groupe ethnique est une population humaine ayant en commun tout ou partie d'une origine ou d'une ascendance, d'une histoire, d'une mythologie, d'une culture, d'une langue ou d'un dialecte, d'un mode de vie… L'appartenance à une ethnie ou ethnicité est ainsi liée à un patrimoine culturel commun, que ce soit la tradition, les coutumes, le rôle social, l'origine géographique, l'idéologie, la philosophie, la religion, la cuisine, l'habillement, la musique… Revendiquée par la population concernée elle-même, cette appartenance est alors une définition endogène ; émise par des personnes extérieures à cette population, c'est alors une définition exogène. Les deux définitions peuvent se recouper partiellement ou entièrement (cas de nombreux « peuples autochtones »).

Les plus grands groupes ethniques actuels peuvent comprendre plusieurs centaines de millions de personnes (Hans, Arabes, Russes, Bengalis, Latino-Américains…) et être présents dans plusieurs pays, alors que les plus petits peuvent être limités à quelques centaines, voire dizaines d'individus, et de nombreux pays abritent des groupes ethniques différents. Les plus grandes ethnies ont tendance à former des sous-groupes (historiquement nommés « tribus »), qui avec le temps peuvent à leur tour se séparer en groupes ethniques distincts à travers l'ethnogenèse, mais ce processus serait culturel2 et ne serait pas naturel (comme l'affirme la sociobiologie). Les ethnies issues d'un même groupe initial continuent à parler des langues apparentées et sont groupées en tant que « phylum ethno-linguistique » (Bantous, Latins, Germains, Slaves, peuples iraniens, peuples turcs, Austronésiens…). Le processus inverse, par lequel deux ou plusieurs groupes ethniques s'influencent mutuellement (métissage, syncrétisme, melting pot…) ou bien dissymétriquement (acculturation, assimilation, intégration…) existe aussi5,6,7.

Toujours discutée en raison des critères de définition qui varient selon les auteurs, les législations et les pays, la notion n'est pas définie clairement, mais est néanmoins largement utilisée (classifications officielles des individus aux droits différenciés, motivations de revendications…).

 

Ainsi, on peut dire que les Marseillais et les Niçois ne sont pas de la même ethnie, ou au contraire complètement la même ethnie selon comment on positionne l'importance des différents curseurs.

  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Pêché chez Jean-Paul Roux (Histoire des Turcs, Fayard, Paris, 1984).


(…) On les a connus au cours des temps sous des noms différents, ceux de Hiong-nou, de Huns, d’Ouïghours, de Seldjoukides, de Mamelouks, de Kiptchak, de Timourides, de Grands Moghols, pour ne citer que quelques-uns, et on les nomme aujourd’hui d’une façon qui ne laisse pas deviner au profane leur appartenance à un tronc commun, entre autres, Turcs, Turkmènes, Kirghiz, Uzbeks, Tatars, Azeris, Kayaks, Yakoutes, Tchouvaches, Bachkirs… (…)

Citation

Mais des comportements restent identiques, qui donnent certaines de leurs spécificités aux sociétés ouïghoures du haut Moyen Age, au royaume des Khazars de la Caspienne, au khanat de la Horde d’Or et à l’Empire ottoman: solidité physique et morale à toute épreuve; haute dignité; respect de la parole donnée; implacabilité envers les traîtres; absence de tout racisme*; esprit militaire accentué et vertus qui y répondent, goût de l’offensive, solidarité entre combattants, obéissance absolue au chef, mépris de sa vie et de celle ds autres; sens de l’administration, de la comptabilité; goût pour les archives; grande perméabilité des classes sociales pourtant fortement structurées; amour du mécénat; crainte des prêtres et soucis d’organiser les Églises, inlassable curiosité religieuse. C’est à peine si nous osons dire que, la mentalité étant le reflet de la langue (ou la langue le reflet de la mentalité?) ces traits découlent seulement des caractères du turc.

C’est pourtant à la langue qu’il nous faut en venir si nous voulons tenter de cerner le fait turc. J’ai écrit « fait », pour me conformer à l’usage; mais il conviendrait plutôt de parler de réalité turque, ce qui est plus difficile, mouvant, parcouru des frémissements de la vie, le fait se devant d’être facilement repérable, durable, scientifiquement déterminable.

La seule définition qu’on puisse retenir est linguistique. Est turc qui parle la langue turque. Toute autre formulation est fortement inadéquate. (…)

* Évidemment contre-intuitif lorsqu’on pense aux Arméniens, Grecs Pontiques, etc.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, fraisedesbois a dit :

Pêché chez Jean-Paul Roux (Histoire des Turcs, Fayard, Paris, 1984).


(…) On les a connus au cours des temps sous des noms différents, ceux de Hiong-nou, de Huns, d’Ouïghours, de Seldjoukides, de Mamelouks, de Kiptchak, de Timourides, de Grands Moghols, pour ne citer que quelques-uns, et on les nomme aujourd’hui d’une façon qui ne laisse pas deviner au profane leur appartenance à un tronc commun, entre autres, Turcs, Turkmènes, Kirghiz, Uzbeks, Tatars, Azeris, Kayaks, Yakoutes, Tchouvaches, Bachkirs… (…)

* Évidemment contre-intuitif lorsqu’on pense aux Arméniens, Grecs Pontiques, etc.

Apres Il ne reconnaissait pas le caractère de génocide pour l’élimination des arméniens, donc peut être qu'il y a des angles morts dans son analyse/point de vue ?

Edited by Castor
  • Haha 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Erdogan, déclarant aux médias allemands à Berlin, juste à côté de Scholz, que la Turquie n'a pas participé à l'holocauste et qu'elle n'est pas redevable à Israël, de sorte qu'il peut parler librement des atrocités commises à Gaza.

 

Edited by Titus K
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Titus K a dit :
Erdogan, déclarant aux médias allemands à Berlin, juste à côté de Scholz, que la Turquie n'a pas participé à l'holocauste et qu'elle n'est pas redevable à Israël, de sorte qu'il peut parler librement des atrocités commises à Gaza.

 

"Au moment de Verdun, M. Chalamon avait dix ans... Ce qui lui donne par conséquent le droit d'en parler."

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.fr.de/politik/news-ticker-erdogan-deutschland-besuch-kritik-israel-hamas-scholz-steinmeier-zr-92679402.html

Un jour seulement après sa visite à Berlin, Erdogan s'en prend de nouveau à l'Allemagne en ce qui concerne la guerre de Gaza. Lors de son vol de retour en Turquie, le président a accusé l'Occident d'être "lié aux idéaux impérialistes des croisés", rapporte l'agence de presse gouvernementale Anadolu. "Malheureusement, j'ai vécu cela lors de ma visite en Allemagne. Le président allemand défend la même façon de penser", a-t-il déclaré. "J'ai vu cela chez le président et chez l'autre aussi", aurait-il déclaré lors d'un discours en Turquie, selon zeit.de. L'"autre" était le chancelier allemand Olaf Scholz.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Paschi a dit :

https://www.fr.de/politik/news-ticker-erdogan-deutschland-besuch-kritik-israel-hamas-scholz-steinmeier-zr-92679402.html

Un jour seulement après sa visite à Berlin, Erdogan s'en prend de nouveau à l'Allemagne en ce qui concerne la guerre de Gaza. Lors de son vol de retour en Turquie, le président a accusé l'Occident d'être "lié aux idéaux impérialistes des croisés", rapporte l'agence de presse gouvernementale Anadolu. "Malheureusement, j'ai vécu cela lors de ma visite en Allemagne. Le président allemand défend la même façon de penser", a-t-il déclaré. "J'ai vu cela chez le président et chez l'autre aussi", aurait-il déclaré lors d'un discours en Turquie, selon zeit.de. L'"autre" était le chancelier allemand Olaf Scholz.

il veut se la jouer guerre sainte le bougre, qui va être assez c.. pour le suivre ?
Il est moins regardant sur ses propres décisions concernant les Kurdes !
 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, MIC_A a dit :

il veut se la jouer guerre sainte le bougre, qui va être assez c.. pour le suivre ?

... Tu sais, par les temps qui cours les "cons" ne manquent malheureusement pas. On le voit tous les jours, et ce n'est pas rassurant.

Il y a 3 heures, MIC_A a dit :

Il est moins regardant sur ses propres décisions concernant les Kurdes !

Mais non voyons, les Kurdes sont des terroristes eux, et puis c'est un problème intérieur qui ne le concerne que lui ("fermez la").

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Le 19/11/2023 à 13:59, MIC_A a dit :

il veut se la jouer guerre sainte le bougre, qui va être assez c.. pour le suivre ?

Le problème c'est qu'il n'a pas fondamentalement tord.

Le soutien inconditionnel des USA à la colonisation israélienne n'a d'autre fondement que religieux.

https://www.rollingstone.com/politics/political-commentary/gaza-war-evangelical-leaders-cheer-end-world-1234884151/

Et l'importance du phénomène Christian zionism - aux USA.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Christian_Zionism

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, g4lly a dit :

Le probleme c'est qu'il n'a pas fondementalement tord.

Le soutien inconditionnel des USA à la colonistion israelienne n'a d'autre fondement que religieux.

https://www.rollingstone.com/politics/political-commentary/gaza-war-evangelical-leaders-cheer-end-world-1234884151/

Et l'importance du phenomene christian zionism - aux USA.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Christian_Zionism

Certes, mais ce type à une fâcheuse tendance à généraliser/exagérer comme ça l'arrange et tous nous mettre dans le même panier ignorant volontairement le principe de laïcité"  qui à été pratiqué en Turquie et l'est toujours en Europe.
Les US avec leurs tordus d' évangélistes et consorts cherchent certainement leur propre guerre de religion et exactions au nom de "Dieu"  guerres qu'ils n'ont pas connu contrairement à beaucoup de pays d'Europe et nous particulièrement.

C'est d'ailleurs pour cela que les gens se sont détournés de la religion mais ils occultent le fait qu'ils seront ciblés de la même façon car considérés comme impies ou mécréants par ces extrémistes religieux, comme par le passé ! 

Un énième prétexte pour faire monter la mayonnaise et a ce petit jeu faudra bien regarder parmi les extrémistes religieux de tous bords qui sont les moins tolérants en incluant ceux qui s'en servent pour leurs sales besognes !

Je trouve les US bien trop tolérant envers cet enfoiré, et dire qu'ils sont dans l'Otan, vraiment on pourra compter sur eux pour nous poignarder dans le dos si ça dégénère. 
Que ceux qui gouvernent en prennent au moins conscience et agissent car le vers est dans la pomme, c'est tout ce que l'on pourrait espérer.

Edited by MIC_A
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,944
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...