scalp79

Achat suisse

Recommended Posts

On avait déjà fait un échange de ce type avec le Brésil pour la vente de Mirages.

Mais ça date, je ne sais pas si c'est encore dans l'air du temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Hypsen a dit :

Oui c'est ça.

La Suisse achète 40 Rafales et la France 80 Alpha jets (en plus de ceux qu'elle a déjà).

Euh, 80 PC non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Hypsen a dit :

France 80 Alpha jets

PC-21 :wink:

il y a 15 minutes, Hypsen a dit :

On avait déjà fait un échange de ce type avec le Brésil pour la vente de Mirages.

Mais ça date, je ne sais pas si c'est encore dans l'air du temps.

On devait acheter des KC390 d’Embraer en échange de l’achat de Rafale par le Brésil annoncé en grande pompe par le PR de l’époque... On sait ce qu’il est advenu...

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, mudrets said:

Euh, 80 PC non?

C'était pour voir si vous suiviez :biggrin:

 

 

Merci j'ai corrigé la phrase.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, pascal a dit :

En plus du PC-9, le Tchad avait également reçu 2 PC-7 rachetés à la France qui me semble-t-il avaient également été armé. Ces 3 appareils avaient effectivement créé tout un patacaisse dans les médias.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On ‎7‎/‎25‎/‎2020 at 4:14 PM, FAFA said:

Le problème c’est qu’acheter un truc (genre Gripen C ou F-16 d’occasion) pas trop cher et à peu près adapté à la situation de 2027 – 2030, (dates auxquelles il est sensé entrer en service), c’est se retrouver à coup sûr avec un appareil totalement dépassé en 2040 – 2045. Sachant que le nouvel avion de combat devrait rester en service jusqu’en 2060, je vous laisse tirer vos conclusions.

 

 

Je citais le Gripen d'occase face à un M346 déjà dépassé, bien sûr qu'avec ces engins tu faits guère plus que la police du ciel...un peu plus si tu arrive à les faire fonctionner avec une défense AA connectée longue portée

Share this post


Link to post
Share on other sites
23 hours ago, Teenytoon said:

On devait acheter des KC390 d’Embraer en échange de l’achat de Rafale par le Brésil annoncé en grande pompe par le PR de l’époque... On sait ce qu’il est advenu...

Tu m'as mis le doute, mais on a déjà fait ce genre d'échange. Je ne sais pas si c'est encore faisable avec les appels d'offres actuels.

https://www.senat.fr/rap/r10-662/r10-66212.html

Quote

La France a vendu au Brésil 20 Mirage III en 1970 et 12 Mirage 2000 d'occasion en 2005 (livraisons achevées en 2008). En contrepartie, la France a acheté au Brésil (Embraer) des petits avions d'entraînement Xingu (41 avions en 1982) et Tucano (50 avions en 1991).

 

Edited by Hypsen
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article  suisse qui compare la dépendance du pays au constructeur selon le choix de l'avion sélectionné:

  • Si F35 dépendance maximale avec les USA
  • Si F18 SH dépendance conforme à ce que la suisse expérimente aujourd'hui avec ses F18
  • Si Eurofighter  promesse d'une dépendance minimale
  • Si Rafale: on ne sait pas , Dassault n'aurait pas répondu aux questions des journalistes...

https://www.bluewin.ch/de/news/schweiz/unabhaengigkeit-ist-bei-modernen-kampfjets-illusorisch-422022.html

  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est moi ou c'est idiot ?

Que veut tu que l'industriel réponde exactement ...

à l’instant, clem200 a dit :

C'est moi ou c'est idiot ?

Que veux tu que l'industriel réponde exactement ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec le F35 tu es dépendant de tous les hacker qui vont pirater ODIN depuis n'importe ou dans le monde...A LA CASSE CET ENGIN

  • Like 2
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Pakal Il n'y a pas de commentaires possibles pour cet article? J'ai l'impression qu'il y a encore des fausses vérités balancées sans trop de fondements, qui desservent surtout le Rafale pour le coup (au profit du F/A 18 pour le coup, mais c'est peut juste ma lecture rapide qui fait ça)

Ça pourrait aussi être retenu contre le F-35, mais j'ai du mal à saisir le ton de l'article

Edited by SLT
Correction
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est bizarre c'est que cet article ne soit sorti que sur la version alémanique du site.  Je ne l'ai pas trouvé sur l'édition francophone bluewin.ch/fr

Cet article met le doigt sur la dépendance logicielle de la Suisse après l'achat de nouveaux avions de combat vu comme un mal.   A ce titre il est clairement anti F35, peu favorable au F18 et reprend un argumentaire acceptable sur l'Eurofighter

Il conclu par : "Wenn schon abhängig, dann so wenig wie möglich, und lieber von Europa als von den USA.»:  Si nous devons être dépendant , alors soyons le le moins possible, et plutôt des européens que des USA

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, herciv a dit :

Les Suisses ne se prennent pas au sérieux : video très sympa de pilotes de f-18.

 

Il a bien dit 8-18h c'était pas 8-16h avant ?

:tongue:

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y en a un qui n'aura pas eu la chance de regarder d'en haut les beaux massifs alpins ...

https://www.lematin.ch/story/un-drone-destine-a-armasuisse-s-ecrase-en-israel-874245825311

Il y a 2 heures, gargouille a dit :

Il a bien dit 8-18h c'était pas 8-16h avant ?

:tongue:

Mauvaise langue ... Après c'était quand même passé à 17h00, Monchu ! :tongue::biggrin:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Monchu ?`c'est pas le client d'un guide ?

A part cela les journeaux ont commencé à parler de la votation sur les avions de combat, toujours pas la moindre crittique du F35...

Edited by kalligator

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, kalligator a dit :

Monchu ?`c'est pas le client d'un guide ?

... c'est surtout le petit nom amical donné aux "touristes" qui connaissent peu notre région alpine (d'usage en Hte Savoie surtout)  :smile:

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, kalligator a dit :

Monchu ?`c'est pas le client d'un guide ?

C'est l'équivalent d'un "pinsut" en corse. Donc heu... Si on veut oui! Voilà c'est ça! C'est un client. Un bon client. Héhé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En écoutant la 1ère vendredi soir, je suis tombé là-dessus https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/armee-suisse-entre-necessite-et-symbole-55-les-forces-aeriennes?id=11501512

Assez intéressant, surtout pour ce qui concerne la partie historique et notamment le début du 20ème siècle. Cela donne envie de lire son ouvrage : "L'envol manqué de l'aviation militaire suisse à la fin de la Belle Epoque (1910-1914)". On trouve ici un compte-rendu critique (en allemand seulement) de l'ouvrage :  https://infoclio.clio-online.net/publicationreview/id/reb-17647

Edited by Skw
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Viola Amherd: «Nous avons la responsabilité de protéger notre espace aérien par nous-mêmes»

Citation

Les Suisses se prononceront le 27 septembre sur l’achat de nouveaux avions de combat. Alors que les derniers sondages montrent que rien n’est encore joué, la conseillère fédéral Viola Amherd, cheffe du Département de la défense, livre ses arguments

Pourquoi accorder 6 milliards de budget au Conseil fédéral pour acheter de nouveaux avions de chasse? Interview de Viola Amherd, cheffe de l’armée suisse.

Le Temps: En 2014, le peuple avait refusé l’avion suédois Gripen. Pourquoi les Suisses voteraient-ils différemment cette fois-ci?

Viola Amherd: Parce que la situation est complètement différente. En 2014, on ne remplaçait qu’une partie de la défense aérienne, les jets Tiger. Aujourd’hui, c’est toute la flotte que nous devons renouveler. Nos F/A-18 ne pourront être engagés que jusqu’en 2030. Si nous voulons continuer à protéger la population, il n’y a plus le choix: il faut acheter de nouveaux avions de combat.

Le citoyen ne sait pas vraiment sur quoi il vote: le modèle d’avion reste inconnu, le nombre aussi… Pourquoi ne pas dire à la population quel jet sera choisi?

La marque de l’avion n’est pas décisive. Ce qui compte, c’est d’établir les critères techniques et politiques, ce que nous avons fait au début du processus. Ensuite, et si le peuple donne son accord au principe de l’achat, il s’agira de choisir l’appareil qui a le meilleur rapport coût-efficacité.

Vous avez dit dans certains médias que la marque du jet vous était égale. Ne pensez-vous pas que la population aimerait la connaître?

Je ne pense pas. Pour la majorité des gens, c’est le profil qui compte. C’est comme quand on achète une voiture ou un vélo: la plupart des gens vont d’abord se demander s’ils ont besoin d’un véhicule pour la ville, pour la montagne ou pour la campagne. Seuls les passionnés se focalisent sur une marque ou un modèle.

Ne serait-ce pas logique de privilégier un partenaire européen?

Les critères techniques et le prix constituent les éléments principaux pour fonder notre choix. Si ces critères sont remplis, les aspects politiques pourront entrer en ligne de compte au moment où le Conseil fédéral se décidera sur le type d’avion.

Les critères politiques (géostratégie, alliances) ne sont donc pas déterminants?

Cela dépend. Si les avions sont de qualité égale, les critères politiques pourraient faire la différence.

Seriez-vous prête à acheter un appareil américain malgré les polémiques entourant l’immixtion de leurs constructeurs dans la maintenance?

Les capacités techniques de l’avion et l’indépendance de notre armée restent primordiales. Si un jet remplit tous les besoins techniques mais lie la Suisse trop fortement avec le pays du constructeur, il me sera impossible de proposer cet avion au Conseil fédéral.

Veut-on vraiment acheter des avions à l’Amérique de Trump?

Pour le moment, nous n’avons pas encore fait notre choix.

Quid de la possibilité que le peuple vote non?

Il faudrait remettre l’ouvrage sur le métier et débattre de l’avenir des forces aériennes, qui seront fondamentalement remises en question. La Suisse ne serait plus protégée des menaces venant du ciel comme elle l’est avec les moyens actuels.

Ne peut-on pas assurer la police du ciel avec des jets plus légers, moins perfectionnés et moins chers, comme le proposent les opposants de gauche?

Non, c’est impossible. Aucun pays, d’ailleurs, n’assure la police du ciel avec des jets légers. Ils ne volent pas assez vite, pas assez haut, et la qualité de leur radar est insuffisante. Regardez l’appareil italien M-346 que le Parti socialiste a mis en avant: l’Italie ne l’utilise pas pour la police aérienne. Cela veut dire quelque chose. Nous avons envisagé de recourir à des alternatives: hélicoptères, drones, avions d’entraînement… Mais nous nous sommes rendus à l’évidence: la police du ciel et la défense aérienne ne pourraient plus être assurées.

Quelle est la responsabilité de la Suisse au sein du système de défense européen?

En tant que pays neutre au centre de l’Europe, nous avons la responsabilité de protéger notre espace aérien par nous-mêmes. On ne peut pas laisser nos voisins nous protéger. Ce n’est pas défendable, du point de vue de la neutralité comme de la solidarité. La Suisse ne peut pas être un trou noir au centre de l’Europe.

L’Autriche est neutre comme la Suisse et de taille comparable. Son armée de l’air est pourtant plus petite. N’est-ce pas un exemple à suivre?

Non. Les médias autrichiens rapportent que les capacités et l’équipement de l’armée suscitent beaucoup de critiques. La ministre autrichienne de la Défense, Klaudia Tanner, m’a d’ailleurs demandé si nos spécialistes du projet Air2030 pouvaient les conseiller.

L’administration des finances prévoit cette année une perte d’environ 20 milliards pour la Confédération. Les avions en coûtent 6. Avons-nous les moyens de faire cet achat?

On ne peut pas reporter cette décision, car cela prend des années d’acheter de nouveaux avions. L’argent est là. Les moyens seront tirés du budget ordinaire de l’armée sans être pris à d’autres domaines, comme la santé ou la formation. La situation financière de la Confédération est solide, grâce au frein à l’endettement. Cela nous permet d’aider les employés et les entreprises dans le besoin tout en achetant des avions. Le monde ne s’est pas arrêté de tourner en raison du Covid-19. Nous devons aller de l’avant.

Le dernier rapport de sécurité du Conseil fédéral reconnaît que le terrorisme, l’espionnage et les cyberattaques menacent davantage la Suisse qu’une guerre en Europe. A-t-on vraiment besoin d’avions de combat?

Si j’avais dit l’année dernière que nous devrions mobiliser l’armée pour un virus, on m’aurait demandé si j’étais en bonne santé mentale. La pandémie a montré que nous ne savons pas quelle crise nous guette et que nous devons être prêts à faire face à toute éventualité. En temps de paix, les avions de chasse sont avant tout utilisés pour effectuer des contrôles nous permettant de garantir la souveraineté sur notre espace aérien. Nous en effectuons jusqu’à 300 par année. C’est un travail quotidien, qui demande un matériel approprié: des avions de chasse. Une attaque terroriste venant des airs n’est cependant pas non plus à exclure.

L’une des principales faiblesses du Gripen était sa mauvaise performance lors des tests. Les quatre avions en lice ont-ils connu plus de succès?

Je ne connais pas du tout leurs résultats.

Vraiment?

Oui, vraiment. Je n’ai pas besoin de les connaître pour le moment. J’en prendrai connaissance une fois que nous aurons un résultat définitif.

Outre la défense aérienne, le gouvernement souhaite augmenter le budget de l’armée de 1,4% par année. Vu les dépenses engendrées par la gestion de la crise sanitaire, est-ce toujours réalisable?

Oui, bien sûr. Cette augmentation a été décidée par le Conseil fédéral en 2017. L’armée est le seul domaine de la Confédération dont le budget n’a pas augmenté ces dernières années. Une augmentation de 1,4% vise à rattraper ce décalage, qui correspond à la croissance dans d’autres domaines. Je pense que c’est correct.

Il y a cinq objets de votation en septembre. N’est-ce pas excessif pour que chaque sujet soit bien compris par les électeurs?

Ce n’est pas idéal. Mais la pandémie ne nous a pas laissé le choix. Je vois cependant aussi la chose de manière positive. Cinq thématiques, c’est beaucoup d’intéressés différents. Cela pourrait susciter une forte participation.

https://www.letemps.ch/suisse/viola-amherd-avons-responsabilite-proteger-espace-aerien-nousmemes?utm_campaign=article_traffic&utm_medium=social&utm_source=twitter

  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Ponto Combo a dit :

Quelle est la responsabilité de la Suisse au sein du système de défense européen?

En tant que pays neutre au centre de l’Europe, nous avons la responsabilité de protéger notre espace aérien par nous-mêmes. On ne peut pas laisser nos voisins nous protéger. Ce n’est pas défendable, du point de vue de la neutralité comme de la solidarité. La Suisse ne peut pas être un trou noir au centre de l’Europe.

Ça fait plaisir de lire ça !

il y a 14 minutes, Ponto Combo a dit :

Seriez-vous prête à acheter un appareil américain malgré les polémiques entourant l’immixtion de leurs constructeurs dans la maintenance?

Les capacités techniques de l’avion et l’indépendance de notre armée restent primordiales. Si un jet remplit tous les besoins techniques mais lie la Suisse trop fortement avec le pays du constructeur, il me sera impossible de proposer cet avion au Conseil fédéral.

Et ça aussi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Histoire de ne pas partir en HS, je me permets de réagir sur le bon fil

Modifié il y a 4 heures par kalligator

La ministre de la défense suisse a fait son plaidoyer pour l'achat de nouveau jet, pas un mot sur les défauts du JSF

Et c’est bien normal, si elle le faisait ce serait vraiment n’importe quoi !

Si le F-35 fait parti de l’évaluation, c’est qu’il répondait aux critères de base de la sélection (sur le papier en tout cas) et que les américains étaient capables de présenter des machines à un stade suffisamment avancé pour subir une évaluation pratique. Selon quels critères aurait-il dû être écarté ? On a pas confiance en LM ?!!!. Si il est testé, c’est justement pour savoir ce dont il est capable. Si il a autant de problèmes que certains l’affirment, pensez-vous réellement qu’il sera sélectionné ?

Modifié il y a 4 heures par kalligator

J'ajouterai qu'une "évaluation" a été faîte  en Suisse des différents concurrents et qu'aucun défaut du F35 n'a été communiqué, quelle farce

Mais, c’est plus que normal ! Là je vais faire de la pure fiction mais imaginez simplement que ce soit le Rafale qui sorte bon dernier de l’évaluation et que la ministre de la défense dise : le Rafale était nettement plus cher que les autres, il manquait de puissance, Spectra s’est montré très décevant, le potentiel de développement de l’avion est inférieur à celui de ses concurrents… Mais le gouvernement français et Dassault seraient furax et ils auraient bien raison. Si un avion ne correspond pas, il est éliminé sans que ses défauts ne soient balancés en public. En tout cas, c’est comme cela que ça devrait être même si pour le Gripen ça ne s’est pas passé de la sorte.

Modifié il y a 4 heures par kalligator

je voterai NON à cet achat jusqu'à ce qu'on nous propose du Rafale

De toute façon, si le résultat de la votation est non, les 4 candidats seront définitivement hors course, Rafale compris car je ne pense pas qu’une nouvelle votation avec comme unique candidat le Rafale sera organisé juste pour vous faire plaisir ! Mais bon, si vous voulez que la Suisse vole en M346, alors votez non.

Modifié il y a 4 heures par kalligator

(ou du SU 57 s'il est aussi bon que le dit un article récent de DSI)

Pour le SU-57, j’espère que c’est une plaisanterie.

Il y a 3 heures, SLT a dit 

Si à la place, LM avait proposé le F-22, là je me serais dit que le rafale n'avaient pratiquement aucune de chance de l'emporter (HX ou achat suisse). 

Si LM avait proposé le F-22, le Rafale aurait gagné sans combattre, car le prix de la bête américaine l’aurait écarté d’office. En plus les Américains ont toujours refusé de l’exporter et il n’est plus en production depuis très longtemps.

Il y a 3 heures, SLT a dit 

Le Concept le plus proche, ce serait que la Suisse ait accepté d'évaluer un Mig ou Su avant de finalement dire qu'ils les sortent de la compétition pour… une raison diplomatique. La technique ne serait pas impactée (Mais si quelqu'un a un avis différent ou des arguments s'y opposant, je suis prêt à les entendre… Je ne suis pas évaluateur, et pas suisse non plus ;) pas encore en tous cas)

Il ne faut peut-être pas oublier que malgré sa neutralité, les valeurs de la Suisse sont clairement occidentales. A relever que la Suisse a fermement condamnée l’annexion Russe de la Crimée. Pour l’instant, contrairement aux Turques, la Suisse est à des années lumières d’acquérir de l’armement Russe.

D’ailleurs, les chasseurs Russes n’ont pas participé à des meetings en Suisse car ils risquaient d’être saisis sur demande d'une société suisse ! Je ne sais pas si cette affaire est désormais réglé. Je n'ai pas trouver de lien expliquant cela pour les Meetings en Suisse, mais il y a eu également un impact dans d'autres pays.

https://www.nouvelobs.com/monde/20010622.OBS5593/deux-chasseurs-quittent-precipitamment-le-bourget.html

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Ponto Combo a dit :

Seriez-vous prête à acheter un appareil américain malgré les polémiques entourant l’immixtion de leurs constructeurs dans la maintenance?

Les capacités techniques de l’avion et l’indépendance de notre armée restent primordiales. Si un jet remplit tous les besoins techniques mais lie la Suisse trop fortement avec le pays du constructeur, il me sera impossible de proposer cet avion au Conseil fédéral.

 

Les déclarations, c’est comme les promesses, elles n’engagent que ceux qui y croient.
L’objectif de l’interviewée est de s’assurer que les votants iront voter et valideront le budget. Rien d’autre. Pour le reste, c’est du déminage de terrain.

Edited by TarpTent
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, TarpTent a dit :

 

Les déclarations, c’est comme les promesses, elles n’engagent que ceux qui y croient.
L’objectif de l’interviewée est de s’assurer que les votants iront voter et valideront le budget. Rien d’autre. Pour le reste, c’est du déminage de terrain.

Il me semble que l’objectif de l’interviewée est d’expliquer les choses telles qu’elles sont en espérant effectivement qu’un maximum de personnes valideront cet achat.

Il y aura certainement une pesée d’intérêts mais à ma connaissance, la Suisse souhaite disposer des codes source et effectuer la maintenance complète de l’avion. Quels appareils répondront à ces demandes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,069
    Total Topics
    1,374,229
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries