Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 43 minutes, debonneguerre a dit :

Elle prépare le désengagement international des US.

Ou elle tape sur les gros suceurs de fonds du Pentagone pour préparer une négociation derrière en vue de rogner les marges de LM et des chantiers navals.

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, herciv a dit :

Bof. Que les US émettent de nouvelles priorité face à la Chine je comprend. Mais là Hillary elle tire sur l'intégralité du budget US et pas que le f-35. Elle ne parle même pas de menace tangible. Elle dit juste que la guerre asymétrique est une menace suffisamment importante pour que l'intégralité du budget des armées US soit discuté. Soit les f-35, les PA, les armes nuc, les tanks etc ...

Autrement dit elle pense pouvoir redefinir en un essai toute la doctrine militaire US... Bon bonne chance.

Encore que, la projection des forces US en zone Asie Pacifique repose beaucoup sur ses PA et groupes aéronavals associés et que la parade chinoise repose elle sur des missiles anti-PA, même si on connait pas bien l'efficacité de ces armes ce qu'elle en dit n'est pas déconnant.

Le F35 il a couté un bras et ses déboires ne sont pas encore terminés. Les tanks ils ont vocation à être déployés sur des terrains extérieurs (c'est pas la menace mexicaine et canadienne qui oblige à entretenir autant de brigades blindées).

Son discours n'est pas complètement absurde, il repose des questions déjà posées sur le rôle que les US veulent (ou ne peuvent plus simplement), désormais jouer sur la scène mondiale.

Il y a 5 heures, Ciders a dit :

Ou elle tape sur les gros suceurs de fonds du Pentagone pour préparer une négociation derrière en vue de rogner les marges de LM et des chantiers navals.

Ou comme le souligne Ciders elle ne fait qu'un grossier lobbying sur le gros pactole du budget du pentagone, elle ne ferait alors que lustrer un peu plus son image d'insider magouilleur qui a mis au Trump au pouvoir,. On ne peut pas l'exclure aussi.

Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, rogue0 a dit :

Pour les manuels d'histoire, je poste la transcription intégrale du call, selon le Washington Post:
https://www.washingtonpost.com/politics/trump-raffensperger-call-transcript-georgia-vote/2021/01/03/2768e0cc-4ddd-11eb-83e3-322644d82356_story.html

EDIT: et voici l'audio complet de 1h

https://www.washingtonpost.com/video/politics/audio-trumps-full-jan-2-call-with-ga-secretary-of-state/2021/01/03/3f9426f4-7937-4718-8a8e-9d6052001991_video.html

 

Si c'est confirmé, j'aimerais que les trumpistes du coin réagissent (que ce soit pour lui chercher des excuses, ou s'en laver les mains, ou même blâmer le tout sur les médias) :
Peu m'importe, pourvu que ça soit :

  • argumenté
  • de bonne foi (notamment, diriez vous la même chose si le mauvais perdant s'appelait Hillary ou Obama ?)
  • et plus cohérent que les divagations de Trump (ce qui ne devrait pas être trop dur ...)


Je pense qu’on passe à côté du vrai souci, qui est la possible conséquence de tout cela - l’attitude dénonciatrice d’un complot de longue date, son insistance à ne pas reconnaître la défaite et la diffusion maintenant de cet audio - , et que cette possible conséquence est non seulement envisagée mais parfaitement assumée.

 

Mais avant cela, quels sont les points-clés de cet audio :

- Trump avance des chiffres, les répète encore et encore et ne tient pas compte des démentis à l’autre bout du fil. Il rabâche parce qu’il en est convaincu

- il insiste en dénonçant chacun des problèmes et en montrant bien que tous les moyens sont à l’oeuvre pour qu’il ne puisse même pas prouver ses dires mauvaise volonté en face, affirmations péremptoires, accord trouvé entre Démocrates et Républicains sur place empêchant de poursuivre plus avant, et loi empêchant de consulter les chiffres et les noms des électeurs : bref, tout est fait pour l’empêcher de prouver sa bonne fois et ce faisant, l’empêcher de gagner.

- il met aussi beaucoup de mise en garde sur le fait que les Républicains locaux, ne l’ayant pas soutenu dans cette démarche visant à prouver qu’il a bien gagné en Georgie, devront rendre des comptes, tout comme il cite à de nombreuses reprises celle qui est celui lui la plus « tricheuse » de tous et est à l’origine de la plus grosse fraude

- il dit bien à plusieurs reprises qu’il fera sortir toutes ces informations, et que son service y est prêt.

 

Qu’est-ce qu’il dit d’autre ?  Ça, sous diverses formes à plusieurs reprises  : « And I could tell you by our rallies. I could tell you by the rally I’m having on Monday night, the place, they already have lines of people standing out front waiting. »

[…] the people of Georgia are angry. And these numbers are going to be repeated on Monday night. Along with others that we’re going to have by that time, which are much more substantial even. And the people of Georgia are angry, the people of the country are angry.»

En clair, que des Républicains pro-Trump vont se rassembler, qu’ils ont en colère, qu’il va s’adresser à eux, leur fournir les chiffres, pointer du doigt qu’il a été dépossédé de sa victoire et donc les électeurs aussi, et ce aussi bien en Georgie qu’en Pennsylvanie entre autres.

 

Ces pro-Trump sont déjà convaincus du complot, il ne fait en fournissant les chiffres et montrant les blocages auquel il fait face que renforcer leur conviction.
 

Cet enregistrement pourrait de fait tout aussi bien avoir fuité du fait de l’équipe de Trump, afin de renforcer d’autant la conviction des trumpistes en leur donnant du concret (les chiffres, on leur fait dire n’importe quoi, c’est valable d’un côté comme de l’autre de la barrière).


 

La conséquence de tout ça, c’est que loin d’apaiser les tensions, Trump a dans l’idée de continuer de faire monter la pression, et comme pour toute cocotte minute, il y a un moment où elle finit pas exploser. Or au travers de cet enregistrement, il a désigné à la vindicte populaire des personnes, pointé délibérément du doigt des lieux, insisté fortement sur sa supposée victoire et sur la masse de moyens mis en oeuvre pour la lui voler.

Avec une telle situation, et compte-tenu de l’état d’esprit de certains votants de Trump (voir la lettre publiée par l’association appelant à défendre la démocratie par la force face à la montée du communisme aux USA), s’il n’y a pas de dérapages ni de tentative de lynchage dans les prochains jours, c’est qu’il surestime de beaucoup l’esprit révolutionnaire de ses suiveurs.

Mais si ce ne sont pas là des « encouragements » appuyés de sa part (par simple innocence), ça sera quand même très bien imité...

Edited by TarpTent
Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, TarpTent a dit :

Cet enregistrement pourrait de fait tout aussi bien avoir fuité du fait de l’équipe de Trump, afin de renforcer d’autant la conviction des trumpistes en leur donnant du concret (les chiffres, on leur fait dire n’importe quoi, c’est valable d’un côté comme de l’autre de la barrière).

J'y ai pensé mais le ton ne colle pas, c'est vraiment pathétique : j'ai besoin / trouvez moi 11280 voix, une de plus que la différence officielle... / vous prenez des risques à ne pas me les trouver...

Un bonimenteur, acculé et affaibli.

Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Phacochère a dit :

Parle-t'on de poursuites possibles contre Trump ? 

Oui, mais probablement pour conclure qu'on va déjà attendre qu'il parte et qu'on verra plus tard....

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Le 03/01/2021 à 23:38, Ciders a dit :

Clairement. Sauf à imaginer qu'en France ou dans un autre pays démocratique un PR puisse appeler le chef de la commission électorale indépendante ou un préfet pour lui ordonner de bourrer les urnes.

Même en Corse on ne fait pas ça.

C'est vrai, en Corse on est plus prévoyants, l'opération est réalisée d'avance.

Je le tiens d'un ouvrage remarquablement documenté sur le sujet, par René Goscinny et Albert Uderzo

Révélation

TUEinpPbHCbqutiAGywBsIfqeRU.jpg

 

  • Like 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, TarpTent a dit :

et enregistrement pourrait de fait tout aussi bien avoir fuité du fait de l’équipe de Trump, afin de renforcer d’autant la conviction des trumpistes en leur donnant du concret (les chiffres, on leur fait dire n’importe quoi, c’est valable d’un côté comme de l’autre de la barrière).

Je n'y crois pas une seconde. Il apparait comme un minable pathétique. C'est sortir par les... républicains, oui c'est sur, mais probablement ceux de Géorgie qui en ont marre de se faire insulter. Pour moi l'information importance est qu'il se fait lacher par son camp car des appels comme ça, il a dû en faire des tonnes mais c'est le premier à sortir de suite. Et vu le contexte c'est probablement Raph qui a fait sortir car il a toujours répondu factuellement donc je pense qu'il savait déjà qu'il allait le faire sortir. 

Edited by cracou
Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Boule75 a dit :

J'y ai pensé mais le ton ne colle pas, c'est vraiment pathétique : j'ai besoin / trouvez moi 11280 voix, une de plus que la différence officielle... / vous prenez des risques à ne pas me les trouver...

Un bonimenteur, acculé et affaibli.


C’est ton ressenti.

Pour un pro-Trump convaincu du complot, c’est un président floué qui démontre que ses opposants lui lient les mains par tous les moyens, et même en se démenant pour faire éclater la vérité, le système le prive de sa victoire.

 

Se mettre à la place des autres, qui sont aujourd’hui dans une position victimaire, ça aide aussi à comprendre. Si on ne regarde toujours que du point de vue de ses opposants, il est toujours pathétique. Sauf que 73 millions d’électeurs n’ont pas voté pour un président « pathétique », alors à quel moment on en tient compte pour ne pas passer â côté de l’essentiel ?

Edited by TarpTent
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, TarpTent a dit :

’est ton ressenti.

Pour un pro-Trump convaincu du complot, c’est un président floué qui démontre que ses opposants lui lient les mains par tous les moyens, et même en se démenant pour faire éclater la vérité, le système le prive de sa victoire.

La cible ce n'est pas un "pro-Trump convaincu du complot" : celui-là est déjà passé dans l'au-delà du rationnel. La cible, ce sont les républicains encore suffisamment sain d'esprit et honnêtes pour être capables de douter et de raisonner.
Et là, il y a plus que matière à douter....

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Boule75 a dit :

La cible, ce sont les républicains encore suffisamment sain d'esprit et honnêtes pour être capables de douter et de raisonner.

Trump ne s’est jamais adressé à cette frange-là.
 

La cible, si la fuite a été effectivement organisée par le camp Trump (ce qui est mon hypothèse de travail pour mes 2 précédents posts), ce serait plutôt les pro-Trump convaincus afin qu’ils se mobilisent en force pour les Sénatoriales et qu’ils mettent la pression dans la rue pour que « la vérité éclate ». C’est une stratégie de mise sous pression par création d’une agitation populaire revendicatrice.

 

Dans tous les cas, ça se finira dans la rue, quel que soit le camp ayant organisé la fuite. À voir l’ampleur du mouvement, mais si des heurts n’éclatent pas en certains endroits, c’est qu’il y aura eu beaucoup d’effets de manche de la part des pro-Trump.

 

 

il y a 52 minutes, cracou a dit :

C'est sortir par les... républicains, oui c'est sur, mais probablement ceux de Géorgie qui en ont marre de se faire insulter.

Vouloir démontrer sa bonne foi ainsi, c’est être vraiment très naïf, d’autant que Trump joue à un jeu dangereux en les désignant, en les montrant du doigt et en les menaçant d’action populaire.
 

Ce sont bien les seuls qui avaient vraiment intérêt à ce que ça ne sorte pas, sauf à vraiment croire que ça allait permettre de le balayer pour les Sénatoriales. Calcul vraiment très hasardeux, et qui ne les exonère nullement aux yeux des quelques fanatiques prêts à faire le coup de poing, bien au contraire.

Edited by TarpTent
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, TarpTent a dit :

La cible, si la fuite a été effectivement organisée par le camp Trump (ce qui est mon hypothèse de travail pour mes 2 précédents posts), 

Ce serait totalement con de sortir un document prouvé où on voit (dans le désordre) une tentative de corruption / chantage / subornation avec des arguments foireux. 

Il y a 8 heures, TarpTent a dit :

Vouloir démontrer sa bonne foi ainsi, c’est être vraiment très naïf, d’autant que Trump joue à un jeu dangereux en les désignant, en les montrant du doigt et en les menaçant d’action populaire.

Quelle action populaire? Car à part gesticuler et promettre/menacer beaucoup, on l'attend encore l'action populaire où que ce soit à quelque sujet que ce soit. 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, cracou a dit :

 

Quelle action populaire? Car à part gesticuler et promettre/menacer beaucoup, on l'attend encore l'action populaire où que ce soit à quelque sujet que ce soit. 


on l’attend, oui et non, parce que beaucoup n’espèrent surtout pas que ce mouvement se transforme en soulèvement populaire basé sur une hystérie complotiste.

Et ça serait oublier un peu vite les exactions de part et d’autre les jours entourant le vote.
Ça n’empêche que Trump en joue et l’appelle plus ou moins directement, et que des associations et groupes sur les réseaux sociaux en appellent ouvertement à ce type d’action.

 

Ne pas les voir à l’oeuvre ne signifie pas qu’il n’y a pas de base à ce type de mouvement.

 

Je reposte pour mémoire ce manifeste de la Convention We The People (affilié au Tea Party) qui fut posté sur twitter et « approuvé » par Mike Flynn, qui en appelait à la Garde Nationale pour réorganiser les élections et dont les dernières phrases de la déclaration sont celles-ci : « "Mr President, it is time for you to boldly act to save our nation as Lincoln did. We The People will support a re-vote. We will also have no other choice but to take matters into our own hands, and defend our rights on our own, if you do not act within your powers to defend us. »

https://news-24.fr/mike-flynn-nouvellement-gracie-appelle-donald-trump-a-suspendre-la-constitution-et-a-declarer-la-loi-martiale/

 

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, cracou a dit :

Ce serait totalement con de sortir un document prouvé où on voit (dans le désordre) une tentative de corruption / chantage / subornation avec des arguments foireux. 

 

Je n’ai ceci étant pas dit que ça n’était pas débile, mais encore une fois ceux à qui cela pourrait s’adresser ne sont pas des lumières et ont déjà montré que les approches très « borderline » de Trump ne les gênaient pas dès lors que ça leur apparaissait justifié (et là, ça l’est sans doute aussi, à leurs yeux).

On est là sur de l’opposition idéologique, ça n’a rien de foncièrement rationnel. Aussi, on doit aussi sortir de temps en temps de notre schéma de pensée.

 

Ça n’empêche qu’une diffusion par les Démocrates pour tous les arguments que tu avances est tout aussi valable, et sans doute plus, a minima pour motiver les Démocrates de Georgie à ne surtout pas lâcher l’élection sénatoriale.

Edited by TarpTent
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, TarpTent a dit :

La cible, si la fuite a été effectivement organisée par le camp Trump (ce qui est mon hypothèse de travail pour mes 2 précédents posts), ce serait plutôt les pro-Trump convaincus

Si c'est le cas, c'est bizarre de passer par le Washington Post : peu de trumpistes vont lire ce média forcément "fake" et voir le message caché derrière un titre anti-trump.

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Rob1 a dit :

Si c'est le cas, c'est bizarre de passer par le Washington Post : peu de trumpistes vont lire ce média forcément "fake" et voir le message caché derrière un titre anti-trump.

Pire que ça : Trump&Co. les endoctrine depuis 4 ans en répétant que "si c'est dans l'WaPo, c'est faux".
Ce n'est pas le bon vecteur...

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Jouons un peu ...

Admettons que Trump n'arrive pas à se maintenir au pouvoir et que Biden soit finalement, effectivement, investi le 20 janvier.

Quelles sont les suites possibles de ce mandat d'arrêt international ?

  • L'état Fédéral le laisse sans suite. C'est volontaire, ça va se voir, et ça montre que n'importe qui peut se torcher le c*l avec ça et qu'Interpol n'est qu'un gadget (instrumentalisé par les iraniens dans ce cas, mais un gadget quand même).
  • L'état Fédéral y donne suite et arrête Donald Trump. Mais comme il n'y a pas d'accord d'extradition entre les USA et l'Iran, c'est aux USA de donner les suites qui vont bien :
    • Considérer l'immunité relative au chef de l'Etat alors en exercice, hors crimes contre l'humanité, et balayer la procédure iranienne, sans suite au terme d'une série d'audiences pour établir ce verdict (c'est la meilleure issue possible à mes yeux)
    • Juger et condamner Trump pour ce qui pourrait être une exécution sommaire ou un acte de guerre non déclarée ... avec le risque d'enflammer l'opinion et les soutiens du républicain ?

Finalement, l'issue est assez prévisible, non ?

Mais quid si Trump voyage et qu'un état tiers décide de donner suite au mandat iranien ?

Link to post
Share on other sites

https://www.latimes.com/opinion/story/2021-01-05/overdose-epidemic-fentanyl-treatment-buprenorphine-methadone

Une étude publiée le mois dernier dans JAMA Psychiatry a révélé que les décès par overdose constatés par les services médicaux d'urgence au plus fort des restrictions sur les coronavirus étaient plus du double de ceux de l'année précédente. Les premiers chiffres publiés par les Centres de contrôle et de prévention des maladies dressent un portrait tout aussi effrayant. Dans l'ensemble, l'année 2020 est en passe de voir environ 40 % de plus de décès par overdose que les autres années récentes.

Link to post
Share on other sites

Enjeu exact des élections sénatoriales partielles du jour en Georgie.

https://www.liberation.fr/planete/2021/01/04/le-senat-cle-du-pouvoir-pour-biden_1810340

https://www.axios.com/democrats-50-50-senate-b7651b3a-3d91-4c8c-ac32-5059a03b9bef.html

Résumé rapide :

  • si le GOP gagne (minimum 1 siège), ils gardent un pouvoir de blocage total de la présidence Biden.
    • Contrôle de l'agenda législatif (propositions de loi) : donc adieux à toute réforme d'envergure
    • Nominations et confirmations des juges et ministres : blocage systématique possible (comme la fin de la présidence Obama)
    • Contrôle des commissions d'enquête
       
  • Si les démocrates arrivent à gagner tous les sièges, alors ils ont une majorité très étroite (par le vote du vice président).
    • Ils peuvent confirmer leurs juges et ministres (si unanimité et pas de dissident)
    • Et ils peuvent proposer des lois ...
      Mais toute loi d'envergure (plan de relance, fiscalité, réchauffement climatique, traité de contrôle des armes nucléaires, Iran...) nécessitera de négocier avec les républicains (filibuster, exigeant d'avoir 60 voix/100, cad convaincre au moins 10 républicains).
      Vu la situation de tribalisme, et de guerre civile (verbale), ça me parait compromis.

Seule lueur d'espoir pour les démocrates : McDonnell, le chef des sénateurs GOP, avait de bonnes relations de travail avec Biden.

Pour l'instant, les résultats provisoire semblent s'orienter vers une victoire inespérée des démocrates (à l'arrachée).
On va attendre les résultats définitifs ... et l'inévitable contestation des trumpistes.

Et si c'est le cas, Trump aura encore réussi à marquer contre son propre camp (avec son coup de fil désastreux).

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, rogue0 a dit :

Si les démocrates arrivent à gagner tous les sièges, alors ils ont une majorité très étroite (par le vote du vice président).

  • Ils peuvent confirmer leurs juges et ministres (si unanimité et pas de dissident)
  • Et ils peuvent proposer des lois ...
    Mais toute loi d'envergure (plan de relance, fiscalité, réchauffement climatique, traité de contrôle des armes nucléaires, Iran...) nécessitera de négocier avec les républicains (filibuster, exigeant d'avoir 60 voix/100, cad convaincre au moins 10 républicains).
    Vu la situation de tribalisme, et de guerre civile (verbale), ça me parait compromis.

 

Sans compter que parmi les sénateurs démocrates figurent des "démocrates conservateurs" dont les idées sont moyennement compatibles avec le reste du parti démocrate.

https://www.bbc.com/news/election-us-2020-55489392 (5 janvier 2021)

[dans l'hypothèse d'une double victoire démocrate en Géorgie]

L'étroitesse de la marge fera en sorte que toute loi devra être soutenue par des centristes comme Joe Manchin [1], de la Virginie occidentale, et les deux sénateurs de l'Arizona [2].

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Manchin

Candidat dans un État réputé très favorable au président à cette date, Donald Trump, Joe Manchin doit mener une campagne atypique, en s'écartant des positions majoritaires au sein de son parti. Il rappelle notamment son soutien au deuxième amendement de la Constitution, garantissant le droit au port d'arme. Par ailleurs, il déclare en juin 2018 être ouvert à un éventuel soutien à Donald Trump en vue de l'élection présidentielle de 2020.

[2] https://en.wikipedia.org/wiki/Kyrsten_Sinema#Political_positions

Sinema a été décrite comme une démocrate conservatrice ou modérée. Selon le National Journal's 2013 Vote Ratings, ses votes la placent près du centre de leur échelle libérale-conservatrice. Le National Journal lui a attribué un score d'idéologie composite de 57% de libéral et 43% de conservateur. Selon l'indice bipartisan créé par le Lugar Center et l'École de politique publique McCourt, Sinema était la sixième membre la plus bipartite de la Chambre des représentants des États-Unis lors de la première session du 115e Congrès des États-Unis. Elle a cité comme modèle le sénateur américain Joe Manchin, un démocrate de Virginie occidentale. Elle était l'un des démocrates les plus conservateurs de la Chambre des représentants pendant son mandat.

En 2015 et 2016, Sinema n'a pas voté pour Nancy Pelosi à la présidence de la Chambre. En 2015, elle a voté avec la majorité de son parti 73 % du temps. En 2017, elle a voté conformément à la position du président Donald Trump environ la moitié du temps. Selon Five ThirtyEight, en avril 2020, Sinema a voté conformément à la position de Trump sur la législation environ 53 % du temps. Le parti démocrate de l'Arizona a donc suggéré de la censurer. Mais après avoir retardé le vote et édulcoré la résolution pour la faire passer d'une censure à un avis, elle a finalement été classée sans suite.

En 2019, Sinema a été l'un des trois démocrates qui ont rejoint tous les républicains et ont voté contre le Green New Deal, un programme de relance qui vise à lutter contre le changement climatique et, en même temps, contre l'inégalité économique, alors que la plupart des autres démocrates ont voté pour. En avril 2019, Sinema a été l'un des trois démocrates qui ont voté avec les républicains pour confirmer David Bernhardt, un ancien dirigeant du secteur pétrolier, au poste de secrétaire du ministère de l'Intérieur.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

« Raphael Warnock a battu la sénatrice républicaine sortante, Kelly Loeffler, tandis que Jon Ossoff est en tête pour le second siège. »

« Le démocrate Raphael Warnock a été déclaré vainqueur peu avant 2 heures du matin, avec 50,6 % des voix, contre 49,4 % pour son opposante, la sénatrice sortante Kelly Loeffler. Au même moment, le candidat démocrate Jon Ossoff avait, lui, repris la tête du scrutin face au républicain David Perdue, menant par 16 000 voix d’avance.

Le reste du décompte (moins de 2 % des voix) laisse présager que le candidat du parti de Joe Biden pourrait finalement franchir, mercredi dans la journée, la ligne d’arrivée d’une courte tête : les votes non encore comptabilisés se trouvent dans des comtés de l’Etat traditionnellement démocrate et proviennent des bulletins par correspondance, eux aussi généralement davantage acquis au « vote bleu » (la couleur du Parti démocrate).»

 

 

On aura l’information rapidement.

Par ailleurs, autre événement du jour, en mode psycho-drame Républicain : Mike Pence.

 

« Mercredi 6 janvier, le vice-président est soumis à un exercice cornélien : va-t-il braver le président ou la Constitution des Etats-Unis ? « J’espère que notre grand vice-président ne nous décevra pas, a fait savoir lundi Donald Trump, après s’être entretenu avec lui dans le Bureau Ovale. S’il nous déçoit, je l’aimerai moins. »

Enjeu : l’attitude de Mike Pence dans la certification officielle des résultats de l’élection du 3 novembre 2020, dernière étape du processus de transition avant l’investiture du démocrate Joe Biden le 20 janvier. Selon le XIIe amendement de la Constitution, c’est le vice-président, qui, en sa qualité de président du Sénat, a pour mission « d’ouvrir tous les certificats » envoyés par les Etats et de lire les résultats obtenus dans chacun d’entre eux (par ordre alphabétique, selon la loi Electoral Count Act de 1887). La cérémonie se déroule devant une session conjointe des deux chambres du Congrès. Elle est prévue ce 6 janvier à 13 heures à Washington (19 heures à Paris).»

Edited by TarpTent
Link to post
Share on other sites

Si les sénateurs de Géorgie sont démocrates, ce ne sera pas une gifle. Ce sera au-delà.

Rassurez-vous, Trump hurle déjà à la fraude.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,386,878
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...