Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

La polémique est stérile

A-t-on un blindé roue canon  105 mm de classe 15-17t autre que le 10RC en dotation en France ? non

Existe -t-il sur le marché d'autres vehicules de même type ? non

(le centauro c'est 24t)

Y'a t il d'autres ? le stryker MGS c'est même gamme de poids et donc même problèmes face aux IEDs alors qu'il est bien plus moderne

Aurait - on pu alors engager des chenillés 105 mm d'appui ? ceux existants sur le marché ne sont pas en dotation en France et de toute façon hors gamme de poids

Si je parle de poids c'est que ce n'est pas anodin ni pour le transport, ni pour le deploiement, ni pour l'usage dans le terrain vu sur les photos

Franchement y'a des endroits je ne parierais pas sur un chenillé (ou un roue d'ailleurs) de classe 30t

Donc pour résumer on a un engin d'appui 105 mm agile certes assez peu protégé

M'enfin l'engin est assez unique et il fait le travail qu'on lui demande (cad fournir un appui gros calibre rapidement deployable et utilisable en terrain fortement accidenté, le tout avec un FCS d'engin de reco cad portant loin et permettant une identification/reconnaissance precise et efficace)

Certains peuvent toujours reclamer des blindés plus lourd mais un Leclerc c'est pas une chèvre et s'il est certain qu'un Leclerc aurait évité la perte d'un soldat c'est pas parcequ'il est plus blindé c'est parceque il n'aurait pas été envoyé sur ce terrain impraticable pour lui

Alors quid des Aravis et autres MRAPs resistants mieux aux IED

Ben trouvez m'en un avec un canon de 105 et on en reparle ...

Décréter que dans les Ifoghas l'appui feu direct des 105mm est indispensable est une belle manière de clore le débat alors que ce calibre est censé disparaître avec l'arrivée du 40mm CTA.

D'autant plus que le contexte tactique n''est pas très différent de ce que nous avons connu en Afghanistan où pendant longtemps on s'est contenté de l'appui du 20mm  des VABT20.

Actuellement pour faire cet appui feu direct nous avons mieux que le VABT20 avec le 25mm des VBCI, bien sur c'est pas du 105mm mais l'engin conserve la mobilité et apporte un bon capacitaire au niveau de la protection.

Dans le cadre de l'opération Serval les VBCI et les 10RC ont été déployé de la même manière, le caractère aérotransportable du 10RC n'est pour rien dans son utilisation dans les Ifoghas.

Comme je ne pense pas qu'il s'agit d'une question de savoir quelle boutique veut se mettre en avant j'imagine que l'lAdT saura au moins communiquer sur le besoin urgent de renouveler ces matériels.

Link to comment
Share on other sites

Curieux pour une guerre qui, si on se base uniquement sur cet édito, serait faite uniquement à coups de drônes.

L'auteur compare des pommes avec des oranges. S'il suffit de dire que nos paras sont plus efficaces que les drones, pourquoi ne les a-t-on pas envoyé liquider les insurrections au Pakistan et au Yémen ?

m***e quoi.

Oui enfin, comparons ce qui est comparable, c'est plus facile d'employer des drones armés au dessus du Pakistan/Waziristan

Image IPB qui maraudent/orbitent pendant 20 à 30 heures avec des GBU et AGM Hellfire pour neutraliser des Tango que d'y expédier des bataillons de troupes de montagne, d'infanterie légère et des forces spéciales.C'est moins contraignant, moins risqué, moins onéreux pour la lutte GWOT que les américains réalisent depuis une décennie ...Quand les soldats pakistanais s'y risquent dans le nord, ils morflent en personnel et repartent la queue entre les jambes.De l'autre côté, les Barbus aussi. :lol:

On oublie vite que le Pakistan est un pays souverain armé de la Bombe nucléaire, certes sous perfusion aides américaines et armé par les Chinois, jouant un triple jeu, peuplé de plus de 180 millions de pakistanais détestant les américains.

Donc il est clair que pour Washington, l'emploi des drones partout où ils estiment que leurs intérêts sont menacés par des T, ils frappent en PAKAF, au Yémen, Somalie, voire bientôt en Afrique Sub Sahélienne.

Maintenant, si on avait eu 4 à 6 drones Reaper armés pour le Sahel, on aurait fait du score sur le TOY si je peux m'exprimer ainsi sans froisser l'assistance.

Link to comment
Share on other sites

MALI : Où sont passés les SA-7 de Kadhafi ?

Après le pillage des arsenaux de Mouammar Kaddafi, de puissants missiles sol-air SA-7 se sont retrouvés aux mains d’Aqmi et des futurs combattants du MNLA, donnant des sueurs froides à de nombreux dirigeants et observateurs de la région. Deux ans et une guerre au Mali plus tard, il semble bien que ni les uns ni les autres n’aient récupéré du matériel en état de marche…

À la fin de mars 2011, alors que les rebelles libyens ont entamé leur révolution depuis plus d’un mois, le président tchadien Idriss Déby Itno lâche une information inquiétante dans une interview à Jeune Afrique. « Les islamistes d'Al-Qaïda ont profité du pillage des arsenaux en zone rebelle pour s'approvisionner en armes, y compris en missiles sol-air, qui ont été par la suite exfiltrés dans leurs sanctuaires du Ténéré [partie centrale du Sahara, NDLR] », déclare-t-il, ajoutant être certain « à 100% » de ses affirmations.

À l’époque, les services de renseignement français disposent des mêmes indications. Selon eux, les combattants d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) se sont bien procuré des missiles sol-air SA-7 de fabrication soviétique auprès de pilleurs libyens. L’affaire est préoccupante. Ces armes de guerre redoutables, de courte portée, peuvent permettre à un combattant d’abattre, avec un minimum entraînement, n’importe quel hélicoptère ou avion volant à basse altitude.

Près de deux ans plus tard, l’Histoire s’est accéléré. Après avoir contrôlé le Nord-Mali pendant dix mois, Aqmi et ses alliés islamistes sont chassés de leurs anciens fiefs par les armées françaises et africaines. Dès le début du conflit, les frappes aériennes françaises, qu’elles soient menées par des hélicoptères de combat ou des avions de chasse, se révèlent décisives pour affaiblir les groupes jihadistes.

Les combattants d’Aqmi arnaqués ?

Durement touchés, les combattants islamistes ne répliquent pourtant qu’à la mitrailleuse lourde ou au lance-roquettes. « Depuis le début des opérations au Mali, nous n’avons jamais détecté de tirs de missiles sol-air contre nos aéronefs », confirme le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l’état-major français.

Pourquoi les combattants d’Aqmi n’ont-ils pas utilisé ces missiles destructeurs alors qu’ils étaient bombardés par l’ennemi « croisé » ? Tout simplement parce que les SA-7 qui étaient entre leurs mains étaient vraisemblablement hors d’usage. « S’ils n’ont pas tiré, c’est parce qu’ils n’avaient rien en état de marche », nous confie une source militaire.

Une affirmation reprise par un responsable de la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), cité anonymement par le site mauritanien Sahara Media. Selon lui, l’organisation terroriste se serait fait flouée lors du pillage des arsenaux libyens. « Lors de la chute de Kaddafi, plusieurs officiers touaregs servaient dans l'armée libyenne et savaient dans quels entrepôts étaient les SA-7 qui fonctionnaient. Ils en ont emportés une partie et ces missiles sont toujours en possession du MNLA. De son côté, Aqmi, qui n'avait aucune information fiable à ce sujet, a eu des SA-7 hors service, soit en les rachetant à prix d'or, soit en pillant directement les entrepôts. »

Pas de SA-7 dans les stocks du MNLA

« Kaddafi disposait de plusieurs milliers de SA-7, mais une bonne partie d'entre eux ne marchaient pas », indique de son côté Laurent Touchard, chercheur indépendant sur les questions de défense et collaborateur à Jeune Afrique. Les SA-7 sont des missiles assez sensibles. Ils nécessitent de bonnes conditions de stockage et sont équipés de batteries thermiques qui doivent être renouvelées fréquemment. Autant de conditions difficiles à remplir pour des jihadistes sahéliens habitués à nomadiser dans le désert. Lors de leurs ratissages dans différentes villes occupées par les groupes islamistes armés, comme Gao ou Tombouctou, les militaires français ont retrouvé des composants de SA-7, mais pas d’équipement complètement assemblé prêt à l’usage.

Malgré les déclarations du responsable du MNLA à Sahara Media, tout laisse penser que la rébellion touarègue ne dispose pas non plus de ce type de missiles. « Au début de l’année 2012, lors de l’offensive du MNLA, l’armée malienne a utilisé des hélicoptères et des Mig 21 [avions de chasse, NDLR]. Ces appareils n’ont jamais été visés par des tirs de SA-7 », affirme Laurent Touchard. De plus, lorsqu’ils ont mis le MNLA en déroute au mois de juin, Aqmi et ses alliés islamistes se sont emparés d’une grande partie des armes qui appartenaient aux rebelles touaregs. Visiblement, les jihadistes n’auraient récupéré aucun SA-7 en état de marche dans ces stocks.

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est ce qu'on oubli bien souvent. Les armements modernes nécessitent de la maintenance minimum par des gens compétents. déjà que beaucoup de RPG ne fonctionnent pas ou mal, alors des missiles Sol-Air récent ils doivent pas avoir une très grande durée de vie lorsqu'ils sont transporté et entreposés sans précaution.

Link to comment
Share on other sites

Les Américains aussi font parfois des trucs du genre. Pendant l'opé Anaconda, les positions de bloquage s'appelaient Amy, Betty, Cindy, Diane, Eve... Et pendant la SGM, les prénoms donnés aux avions japonais.

Oui mais est ce que donner comme nom un prénom féminin serait bien perçue aujourd'hui?

Link to comment
Share on other sites

quand on sait que les noms exclusivement féminin données aux cyclones par les météorologues américains avaient provoqué un tollé dans les années 70 avant que l'on ne décide d'alterner noms féminins et masculins. on peut penser que non.

Link to comment
Share on other sites

quand on sait que les noms exclusivement féminin données aux cyclones par les météorologues américains avaient provoqué un tollé dans les années 70 avant que l'on ne décide d'alterner noms féminins et masculins. on peut penser que non.

Tout à fait, je pensais même que pour les noms de cyclone l'alternance était plus ancienne.

Link to comment
Share on other sites

quand on sait que les noms exclusivement féminin données aux cyclones par les météorologues américains avaient provoqué un tollé dans les années 70 avant que l'on ne décide d'alterner noms féminins et masculins. on peut penser que non.

pourtant c'était bien choisi : chaud et humide, tout est chamboulé, et quand il est parti, il n'y a plus rien à/de la maison...

ok, je sors  :happy:

Link to comment
Share on other sites

quand on sait que les noms exclusivement féminin données aux cyclones par les météorologues américains avaient provoqué un tollé dans les années 70 avant que l'on ne décide d'alterner noms féminins et masculins. on peut penser que non.

Hélas pour les féministes, les cyclones américains les plus dévastateurs ont été ceux qui ont hérité de prénoms féminins comme Rita et surtout le terrible Katrina .
Link to comment
Share on other sites

Décréter que dans les Ifoghas l'appui feu direct des 105mm est indispensable est une belle manière de clore le débat alors que ce calibre est censé disparaître avec l'arrivée du 40mm CTA.

D'autant plus que le contexte tactique n''est pas très différent de ce que nous avons connu en Afghanistan où pendant longtemps on s'est contenté de l'appui du 20mm  des VABT20.

Actuellement pour faire cet appui feu direct nous avons mieux que le VABT20 avec le 25mm des VBCI, bien sur c'est pas du 105mm mais l'engin conserve la mobilité et apporte un bon capacitaire au niveau de la protection.

Dans le cadre de l'opération Serval les VBCI et les 10RC ont été déployé de la même manière, le caractère aérotransportable du 10RC n'est pour rien dans son utilisation dans les Ifoghas.

Comme je ne pense pas qu'il s'agit d'une question de savoir quelle boutique veut se mettre en avant j'imagine que l'lAdT saura au moins communiquer sur le besoin urgent de renouveler ces matériels.

j'ai surligné cette phrase car il faut remettre dans le contexte l'arrivé des AMX 10 RC en Afghanistan .

le déploiement du 10 RC est venu avec le premier battle group (chimère ) en 2008 .se premier battle group fut le premier à être déployait en kapisa pour des missions de combat .

hormis nos OMLT qui il me semble employait le VAB T20 (petites équipes donc bien boosté en terme de VAB armé je dirais )et des VAB T20 pour le bataillon Français assurant la sécurité sur et autour de Kaboul (donc pas de missions de combat ,mais du contrôle de zone en ambiance "Kosovo" je dirais ,même si le contexte est différent de par la menace ) .

http://webdocs.ecpad.fr/afghanistan/unite/unite-8---8

le premier battle group en Kapisa est donc arrivé avec un peloton AMX 10 RC en 2008 .et on a vu qu'il y a eu augmentation en terme d'AMX 10 RC puisque d'un peloton on est passé à un escadron .

donc effectivement le VAB T20 a suffit aux OMLT (assurant une auto-protection je dirais ,et disons plus simple à géré ,et disons compliqué d'avoir un peloton de 10 RC pour chaque OMLT ...) intégré  dans un Kandak Afghan et pour permettre à notre bataillon de faire de la sécurisation sur la région de Kaboul (pratique pour éviter de la casse au milieu de Kaboul je dirais ) .

mais pour passé à des opérations de combat à plus gros échelle ,le 10 RC a apporté une plus valu que beaucoup de monde ont apprécié ,en plus des capacités VAB T20 et par la suite VBCI .

on a put échelonné les portés de tir et puissance des munitions ,ainsi que la multiplication des moyens d'observation .

donc faut remettre dans le contexte  ;)

Link to comment
Share on other sites

pour continuer sur ce satané amx10rc ! un 25mm même a forte cadence ne remplacera jamais un 105HEAD dans le type de conflit comme le Mali ou il faut "débusquer" dans des chaos de pierre

S'il n'y avait pas les 155mm des Caesar, les HOT des Gazelle ou les GBU/A2SM des Mirage2000/Rafale pour compenser le coté faiblard du 25mm des VBCI je comprendrais mais ce n'est pas le cas et au lieu de louer la puissance du 105 il faudrait reconnaître l'inadéquation du 10RC avec la menace des IED comme cela avait été reconnu pour la Sagaie en Afghanistan.

Link to comment
Share on other sites

S'il n'y avait pas les 155mm des Caesar, les HOT des Gazelle ou les GBU/A2SM des Mirage2000/Rafale pour compenser le coté faiblard du 25mm des VBCI je comprendrais mais ce n'est pas le cas et au lieu de louer la puissance du 105 il faudrait reconnaître l'inadéquation du 10RC avec la menace des IED comme cela avait été reconnu pour la Sagaie en Afghanistan.

Ok

Dans ce cas faut virer aussi les Sagaies, les P4, les VBL et les VAB

Ainsi que les TRM, les Caesar également pendant qu'on y est, les VLRA et les VL PATSAS

A oui j'oubliais, les fantassins aussi tant qu'à faire  :P

Link to comment
Share on other sites

Ok

Dans ce cas faut virer aussi les Sagaies, les P4, les VBL et les VAB

Ainsi que les TRM, les Caesar également pendant qu'on y est, les VLRA et les VL PATSAS

A oui j'oubliais, les fantassins aussi tant qu'à faire  :P

C'est caricatural mais c'est un peu l'idée, d'ailleurs les VBL et les VAB sont à remplacer et un programme spécifique dit PVP a été engagé pour se substituer aux P4 en opex mais vu le faible niveau d'emploi le bébé n'est peu être pas au niveau?

En attendant l'AdT aurait put coller des sièges suspendus dans tout ces VBL et retrofiter ces PVP au point que la norme devrait imposer ce genre de siège dans tous nos véhicules.

Pour le Caesar c'est possible qu'il résiste mieux qu'un 10RC à iso EEI. ;)

Link to comment
Share on other sites

C'est caricatural mais c'est un peu l'idée, d'ailleurs les VBL et les VAB sont à remplacer et un programme spécifique dit PVP a été engagé pour se substituer aux P4 en opex mais vu le faible niveau d'emploi le bébé n'est peu être pas au niveau?

En attendant l'AdT aurait put coller des sièges suspendus dans tout ces VBL et retrofiter ces PVP au point que la norme devrait imposer ce genre de siège dans tous nos véhicules.

Pour le Caesar c'est possible qu'il résiste mieux qu'un 10RC à iso EEI. ;)

Le PVP ne remplace pas les VBL ou les VAB!!! a la base le PVP c'est pour se substituer a la P4 en opex la ou la P4 n'est pas blindé du tout on proposait un vheicule blindé a minima contre la mitraille du champ de bataille et les mine apers. Le PVP c'est "Stanag 2 kinetic" pour la cellule passager et 0- pour le reste, c'est juste un véhicule de liaison a la base.

T'es déjà monté dans un VBL? c'est un véhicule super léger 2.900kg a vide, y a juste la place pour des strapontins risque pas d'y coller des siège suspendu! Le machin fait 500kg de moins qu'un PVP ...

Pour la protection contre les mines ... la aussi c'est bien joli quand c'est contre des bachibouzouk qui utilise des "mines" a blast bricolé, mais contre des vrais mines antichar tout les blindage morfle un maximum suffit de voir comment les blindé lourd on pris cher en Irak. Une mine EFP genre MIACAH ou une doublette de mine a blast genre Type 72 et ton blindé Stanag 4 "mine" se fait trouer.

Faut arrêter de fantasmer sur des véhicules qui résisteraient a n'importe quoi ... c'est juste n'importe quoi. Soit ça n'existe pas, soit c'est beaucoup trop cher, soit c'est beaucoup trop gros. Le plus simple c'est encore de faire comme les afghan d'y aller a pied en espérant qu'on ne pese pas assez lourd pour déclencher ;)

Link to comment
Share on other sites

Au passage, de retour de spring break, une petite maj de l'ODB:

https://docs.google.com/document/d/1FjiglpPrKgXw7H56b1_Ollg6dSCGKwfU21ioCcIhABw/edit

J'ai manqué quelques épisodes (dont un MPF :s) donc si certains ont plus d'infos, je suis preneurs. En particulier si quelqu'un se sentait d'attaque pour modifier les articles wiki FR et EN...

Entre autres, je cherche des infos sur le déploiement du 126°. Il y a une compagnie (~150pax) déployée, dont peut-être une section au sein du SGTIA blindé du RICM (GTIA 3), mais c'est tout ce que j'ai pu reconstituer. De même, les infos sur les régiments d'appuie sont rares...

Brigade Serval:

*GTIA 1 (dissout, les hommes et le matos sont rentrés sauf 2°RIMa)

+SGTIA Licorne

3 Sections / Coy Bravo(sic) / 3°RPIMa

Escadron Alpha  / 1°RHP

1 Section / 17°RGP

1 Section / TC°2

Un pilote de chasse et 10 commandos parachutistes de l’air du CPA20. Ces hommes ont armé deux structures,

une équipe de contrôle tactique air (CTA) et une équipe d’appui aérien (TACP - tactical air control party).

+SGTIA Epervier

1 Comoto / 21°RIMa

1 Esc    / 1°REC

1 Coy Proterre / 3°RAMa

"350 militaires et 70 véhicules (14 véhicules blindés légers, 23 véhicules d’avant-blindés

et divers véhicules légers)"

“Matériels ramenés par C17: huit VAB (Véhicules de l’avant-blindé), six VLRA, douze P4, six ERC-90 SAGAIE, dix véhicules cargo tout terrains (GBC),  un camion citerne polyvalent (CCP), quatre mortiers 120mm, deux postes de tir Milan et cinq postes de tir Eryx.”

1 Coy / 2°RIMa (Guépard, transféré au GTIA 2 à la dissolution du GTIA 1)

1 SAED / 21°RIMa

*GTIA 2 "Auvergne"(Gao, Bourem)(2 SGTIA INF + EAE)

1°Coy / 92°RI

4°Coy / 92°RI

"(QRF du GTIA 2 à Gao composée d’une section de VAB, de trois sections VBCI et de deux hélicoptères gazelle)"

Escadron Aide à l'Engagement / 1°RIMA (150 Pax)

1 Batterie Sol-Sol / 68°RAA: 2 Caesars

B2 / 11°RAMa: Mo120

1 Coy / 6°RG : équipe Nedex à Gao

/31°RG : équipe plongeurs à Gao

DET MUC: Détachement Multi-Capteur

*GTIA 3 (Blindé) (Tessalit, Adrar des Ifoghas) (1 SGTIA Blindé + 1 SGTIA Infanterie ?)

1°Coy / 2°RIMa (Guépard, Gao -> Tessalit et donc GTIA 3 depuis Mars ?)

+SGTIA Blindé (GTIA 2 à Gao, raid blindé sur Tessalit donc GTIA 3 depuis le 8 Février ?)

"1 Escadron Blindé renforcé d’infanterie sur VAB, d’un appui génie et d’un groupe d’artillerie équipé de pièces Caesar.

Totalise un effectif de plus de 200 hommes."

3° Escadron / RICM (137 Pax, 48 VH dont 12 AMX-10RC)

1 Section / 126°RI

B1 / 11°RAMa: 2 Caesars

Batterie Renseignement Brigade 3 / 68°RAA "le PVP serait déployé dans le cadre d’une BRB (Batterie de Reconnaissance de Brigade), un détachement multi-capteurs. Le véhicule est

dans ce cadre muni de divers équipement de reconnaissance, dédiés à la guerre électronique (écoute et localisation) ainsi que transporteur de DRAC."

Compagnie d'Appuie / 31°RG dont:

-Eléments de la compagnie de production d’énergie

-Eléments de la compagnie d’aide au déploiement opérationnel

Détachement Nedex / 6°RG

*GTIA 4 "TAP" (4 SGTIA dont 2 ont sauté sur Tombouktou, 1 autour de la 2°Coy/2°REP + 1 autour de la CEA + SGTIA 1°RCP + SGTIA Blindé ?)

2°Coy + 1 S°/1°Coy /2°REP

3°Coy  /2°REP

CEA /2°REP

1 équipe GCP/2°REP

1°Coy  /1°RCP En soutient du GFS Sabre depuis posé d'assault à Gao ?

2°Coy  /1°RCP

17°RGP: équipe Nedex à Gao + éléments Coy Appuie

35°RAP: 1 batterie de Mo120 détachée en soutient des FATIM ?

1°RTP

GCP/17°RGP

3° Escadron / 1°RIMa (100 Pax ?) Transféré du GTIA 3 début Mars ?

*GAM: 20 hélicoptères ?

"Au total, 311 soldats dont 46 aviateurs

le composent."

GCM (reconnaissance et balisage ?)

7 Tigres

2 Puma Resco 1/67 Pyrénées

8 Pumas ALAT du 5°RHC ?

SGAM Tessalit

SGAM Hombori ?

SGAM Gao: 2 Gazelles ?

*BATLOG / 511°RT

Eléments du 515°RT

+Sous Groupement Logistique Bamako

+Sous Groupement Logistique Gao

"Le BATLOG est armé principalement par le 511e régiment du train (511e RT) d’Auxonne. Mais il se compose de 800 soldats logisticiens provenant de 55 formations différentes. Il est féminisé à 10 %. Sur les 800 militaires, 366 arment un détachement logistique à Bamako (pour effectuer une boucle arrière Bamako-Gao) et 341 sont à Gao pour soutenir les forces au nord du Mali."

Une centaine de militaires du 515e Régiment du Train de la Braconne (Charente) attendent l’ordre de se mettre en route.

Autre:

28°Régiment de Transmissions (Guépard)

53°Régiment de Transmissions

Ainsi, dès le 12 janvier dernier, les premiers transmetteurs du 28e

Régiment de Transmissions (RT) d’Issoire, alors en alerte Guépard, ont

été envoyés au Mali. Ils ont été ensuite rejoints par 50 personnels du

53e RT de Lunéville.

7e Antenne Chirurgicale Parachutiste

9e Antenne Chirurgicale de l'Avant

Eléments du SEA

Eléments Force Protection :

CPA30

1° Coy /3° RIMa: en force protection à Bamako

1 Coy / 2° RIMa: Force protection EUFOR

*GFS Sabre

BFST

CDO Marine

CPA10

1/1°RCP ?

A noter, l'arrivé d'une compagnie supplémentaire du 2°RIMa pour la protection de la force protection de l'EUFOR (sic) (donc total de 10 plus 2 escadrons blindés, 1 escadron d'aide à l'engagement et 3 batteries d'artillerie ?) , le transfert de la 1°Coy/2°RIMa du GTIA 2 au GTIA 3, le transfert d'un SGTIA Blindé au GTIA TAP (à confirmer)...

A part ça, y a t-il des paris en cours sur les brigades/régiments qui vont relever le dispositif actuel ?

Link to comment
Share on other sites

Si l'information se confirme, c'est une bien triste nouvelle pour les familles dont des membres sont retenus en otages.

Cela prouve aussi qu'Aqmi est pris à la gorge et qu'il espère faire cesser les opérations militaires française par cette ou ces futures exécutions d'otages(pression des familles sur le gouvernement pour les sauver, intervention de la presse sur l'utilité de la présence française au Mali et j'en passe).

Pour en revenir à la perte de l'AMX 10RC sur un IED, cet engin n'avait pas vocation à être lourdement blindé mais à être mobile et puissamment armé, afin d'effectuer les missions premières pour lesquelles il avait été conçu, à savoir la reconnaissance mais aussi le harcèlement contre une force blindé. Avec la chute du mur de Berlin ses mission se sont transformées en reconnaissance et appuie feu.

Le fait, qu'il est sauté sur une mine améliorée, ne doit pas nous obnubiler sur le manque de blindage de ce type de véhicule. Car les véhicules militaires ne sont jamais assez protégés pour certains, ce que je comprends tout à fait. Mais la conception d'engin de guerre quel qu’il soit repose souvent sur ces 5 critères: Blindage, Armement, Vitesse, Maniabilité et Autonomie.

Pour une masse donnée, vous devez faire des compromis, qui bien souvent seront  validé ou non sur le champs de bataille.

La seule chose que l'on peut regretter, c'est le manque de robustesse de nos véhicule à roues face à ces IEDs et les pertes humaines qui en résultent. Mais les mettre au rebut pour le manque fiabilité face à ces mines artisanales, c'est un peu excessif non.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...