zx

menaces intérieures

Recommended Posts

Le 18/02/2016 à 11:11, rogue0 a dit :

Bon, l'affaire est vraiment une question de principe, parce qu'il y a des tonnes de failles pour accéder au contenu d'un iPhone (et certainement plein d'autres connus seulement de la NSA)

Exemple:
http://arstechnica.com/security/2015/09/how-hackers-can-access-iphone-contacts-and-photos-without-a-password/

Par ailleurs, les iPhone synchronisent par défaut la majorité des données (contacts, RDV, photos) avec le cloud Apple, et ceci n'est pas protégé par l'encryption utilisateur.

Bon, à l'occasion de la divulgation par Wikileaks d'outils de hacking de la CIA, j'en profite pour revenir sur l'affaire de l'iPhone verrouillé des tueurs de San Bernardino.

Pour ceux qui en doutaient encore, il est confirmé que la CIA (et donc sans doute aussi la NSA) avaient des moyens de hacker la plupart des versions d'iOS (du 4.x au 9.2 minimum, souvent même à distance).

EDIT: Bref, c'était vraiment une tentative (ratée) de tuer le chiffrement dans l'oeuf.

Détails dans le fil cyber

Et si le FBI voulait s'économiser 1.3 millions de $ (prix de la faille achetée), la copie de la puce mémoire coûte 100$ et marche aussi bien.
https://www.nextinpact.com/news/101495-nand-mirroring-100-dollars-materiel-ont-suffi-a-deverouiller-iphone-5c.htm

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/03/2017 à 16:08, g4lly a dit :

C'est un peu ce qu'il y a de terrible avec le stup' , c'est une telle poule aux œufs d'or, qu'il est vraiment très difficile de ne pas se laisser corrompre des qu'on a quelques chose a financer et des contacts dans le milieu. La plupart des mouvements "révolutionnaires" ont fini par taper plus ou moins dans le stup' pour cette raison, ça permet de se financer facilement et grassement sur le dos de l'état oppresseur, c'est bien plus facile et rentable que le trafic d'arme par exemple.

 

      Ou vice versa : Le milieu "révolutionnaire" , un milieu de drogués amenant le trafic avec eux ...

   Ca me refait penser au mouvement free party qui est basé la dessus et ou tout le monde se revendique anarcho-drogué ...

     Ca me refait penser aussi a ces français qui se sont improvisé une identité de fumeur de joint dans les 90 et la mode dread/vert jaune rouge partout ...

Edited by alpacks

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, alpacks said:

Ou vice versa : Le milieu "révolutionnaire" , un milieu de drogués amenant le trafic avec eux ...

Tu es désespérant ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, g4lly a dit :

Tu es désespérant ...

non ... il ne sait pas et croit savoir

c'est pire

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, alpacks a dit :

Le milieu "révolutionnaire" , un milieu de drogués amenant le trafic avec eux ...

Il paraît que Robespierre était un vrai défoncé au captagon. Vous croyez que c'était quoi l'esprit citoyen qui soufflait à Valmy ? Ne faîtes pas les naïfs !

Edited by Skw
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bruno a dit :

Une info marrante : 3 gusses s'attaquent à un homme qui retire de l'argent au distributeur, manque de pot pour eux c'est un gars du RAID... Ils se prennent une branlée et...appellent la Police à l'aide :biggrin: >

http://info24.fr/sattaquent-a-membre-raid-civil-se-corriger-appellent-police-se-proteger/

Ne ris pas trop vite, il y a plusieurs années et à plusieurs reprises, des victimes, également policiers, malgré avoir subi des blessures parfois graves, ont été condamnés face à leurs agresseurs, dans des cas très exactement similaires.

Je ne pense pas qu'un juge ayant une interprétation très personnelle du droit se lance dans une telle aventure visant à blâmer le policier vu le contexte actuel, mais c'est déjà arrivé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Patrick said:

Ne ris pas trop vite, il y a plusieurs années et à plusieurs reprises, des victimes, également policiers, malgré avoir subi des blessures parfois graves, ont été condamnés face à leurs agresseurs, dans des cas très exactement similaires.

Je ne pense pas qu'un juge ayant une interprétation très personnelle du droit se lance dans une telle aventure visant à blâmer le policier vu le contexte actuel, mais c'est déjà arrivé.

Ça arrive souvent notamment quand il s'agit de mineur ... et c'est la garantie de plusieurs année d'emmerde tant les procès durent en longueur les victimes - celui qui vient t'agresser avec un couteau - demande des dommages etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aller un peu d'humour ! 

 

 

Ne vous enflammez pas , moi sa me fait  juste marré !

Il n'y a plus que sa à faire Lol !

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Ça arrive souvent notamment quand il s'agit de mineur ... et c'est la garantie de plusieurs année d'emmerde tant les procès durent en longueur les victimes - celui qui vient t'agresser avec un couteau - demande des dommages etc.

C'est ça que je ne comprends pas. Mineur ou pas, il reste l'agresseur quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'agresseur n'est pas innocenté pour autant.

Il y a deux procédures :

- celle contre l'agresseur, pour son geste

- celle contre l'agressé qui n'a pas fait un usage modéré de sa force

 

J'ai vu le cas par chez moi d'un prof d'art martiaux qui a séché 2 gars qui lui sont tombés dessus et l'ont agressé avec marteau et tournevis pour lui piquer son scooter.

Il a eu le tort, par dépit et pour l'immobiliser, de flanquer un mauvais coup de pied à celui qu'il avait mis au sol pendant que l'autre s'enfuyait. Dents cassées, entorse cervicale, perte de connaissance et commotion cérébrale.

La justice est passée, avec du sursis pour le prof. Par contre, le procès (et l'attente de celui-ci) lui ont fait perdre son boulot. Dommage car la sécu s'est retournée contre lui pour réclamer le paiement des frais médicaux, estimant que ce n'était pas à la communauté de payer pour des actes de violence "volontaires".

Pour les agresseurs (celui blessé et celui enfui, dénoncé par son copain à l'hopital), ça a été incarceration directe, avec révocation d'un sursis précédent ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme si c'était possible de retenir ses coups lorsqu'on est agressé au tournevis et au marteau...

On fait ce qu'il faut pour se défendre et se mettre hors de danger.

C'est aberrant.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Kiriyama a dit :

Comme si c'était possible de retenir ses coups lorsqu'on est agressé au tournevis et au marteau...

On fait ce qu'il faut pour se défendre et se mettre hors de danger.

C'est aberrant.

Dans le cas que je cite, non ce n'est pas aberrant.

Il était hors de danger, s'était défendu avec succès et a porté le coup de trop. Celui-ci a été à deux doigts d'avoir des conséquences dramatiques. La responsabilité est engagée.

Il lui aurait démonté la tête d'un coup de pied retourné en pleine agression, il aurait été moins inquiété. Et le tribunal a, malgré tout, fait preuve de mansuétude en tenant compte des circonstances, et notamment de l'agression, armée, en bande pour ne condamner qu'à du sursis.

Attention, je ne souhaite pas verser dans le fait divers, mais juste utiliser celui-ci pour illustrer les difficulté qu'il peut y avoir à rester dans le droit, et que la loi n'est pas la raison du plus fort. En l'occurence, c'est le plus souvent celui qui "abuse de sa force" qui est en tort et les situations peuvent très vite se retourner.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, FATac a dit :

Il lui aurait démonté la tête d'un coup de pied retourné en pleine agression, il aurait été moins inquiété. Et le tribunal a, malgré tout, fait preuve de mansuétude en tenant compte des circonstances, et notamment de l'agression, armée, en bande pour ne condamner qu'à du sursis.

Pour avoir vécu une situation un peu analogue (agressé sans raison et sans même l'avoir vu venir par deux types à mains nus) il y a une bonne dizaine d'années, l'adrénaline fait que tu n'as plus tout à fait le même comportement ou les mêmes réactions (j'ai mis lourdement KO un des deux agresseurs sans vraiment le faire exprès : n'étant pas un spécialiste des arts martiaux, disons que mes gestes étaient plus ou moins maîtrisés et calculés). Cela alors que je n'avais jamais agressé quiconque ou même ne m'étais jamais pris d'avertissements pour problèmes de comportements dans les sports collectifs que j'ai pu pratiquer... bref, le mec très difficile à faire monter en agressivité dans la vie courante. Le mec mis KO et ayant eu des séquelles n'a pas eu le toupet de m'attaquer en justice, mais j'aurais bien pu être attaqué pour un chef un peu similaire (si l'un des premiers coups lourds que j'ai pu porter l'a été lorsque j'étais clairement en situation de défense, l'autre est tombé alors que j'avais déjà repris le dessus, sans doute parce que dans l'élan et avec l'adrénaline tu ne prends pas tout de suite conscience que c'est en fait fini). Disons que j'aurais trouvé dur d'être condamné alors que je n'avais en rien cherché cette montée d'adrénaline... Et je ne peux même pas dire après coup que je regrette ce deuxième coup lourd (c'est sans doute ce qu'aurait voulu entendre le juge si jugement il y avait eu) car je n'étais plus vraiment moi-même à ce moment là. Comment regretter un geste alors que tu n'étais plus dans un état te permettant de juger de la situation de manière lucide et d'agir de manière réfléchie ?

Edited by Skw
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

t je ne peux même pas dire après coup que je regrette ce deuxième coup lourd (c'est sans doute ce qu'aurait voulu entendre le juge si jugement il y avait eu) car je n'étais plus vraiment moi-même à ce moment là. Comment regretter un geste alors que tu n'étais plus dans un état te permettant de juger de la situation de manière lucide et d'agir de manière réfléchie ?

Effectivement. C'est ce que je voulais dire plus haut : l'adrénaline d'une agression fait que sur le moment-même on n'a plus la même capacité d'analyse qu'à froid, ce que les juges oublient souvent dans leur tribunal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Kiriyama a dit :

Effectivement. C'est ce que je voulais dire plus haut : l'adrénaline d'une agression fait que sur le moment-même on n'a plus la même capacité d'analyse qu'à froid, ce que les juges oublient souvent dans leur tribunal.

La loi est la loi et nul ne doit l'ignorer même une personne ayant de faible capacité cognitive....

La réponse la plus simple pour les juges est d'attendre la police?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Kiriyama a dit :

Effectivement. C'est ce que je voulais dire plus haut : l'adrénaline d'une agression fait que sur le moment-même on n'a plus la même capacité d'analyse qu'à froid, ce que les juges oublient souvent dans leur tribunal.

Ben non ils oublient pas, c'est même pour cela que certains jugements incompréhensifs ne le sont plus si on lit les attendus ou si on assiste à l'audience.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, FATac said:

Dans le cas que je cite, non ce n'est pas aberrant.

Il était hors de danger, s'était défendu avec succès et a porté le coup de trop. Celui-ci a été à deux doigts d'avoir des conséquences dramatiques. La responsabilité est engagée.

Il lui aurait démonté la tête d'un coup de pied retourné en pleine agression, il aurait été moins inquiété. Et le tribunal a, malgré tout, fait preuve de mansuétude en tenant compte des circonstances, et notamment de l'agression, armée, en bande pour ne condamner qu'à du sursis.

Attention, je ne souhaite pas verser dans le fait divers, mais juste utiliser celui-ci pour illustrer les difficulté qu'il peut y avoir à rester dans le droit, et que la loi n'est pas la raison du plus fort. En l'occurence, c'est le plus souvent celui qui "abuse de sa force" qui est en tort et les situations peuvent très vite se retourner.

Le souci c'est que c'est souvent la parole des uns contre la parole des autres, et qu'établir à quel moment quel coup a été porté et quel était alors le risque c'est très douteux... Il m'est arrivé de laisser partir un agresseur, malgré les menaces verbal ... qui est revenu 5 minutes plus tard armé ... là tu regrette de pas l'avoir laissé sur le carreau.

Pour le sursis pareil j'ai eu le cas dans mon entourage. Agressé au couteau a un distributeur par trois mineurs... il essai de les raisonner... se fait taillader le blouson, et pace un coup de pied aux côtes de celui qui porte le couteau. Décollement de la plèvre, perforation du poumon ... plutôt que de le laisser suffoquer il l’amène a l'hosto ... en guise de remerciement un jolie peine de sursis 24 mois requis, 12 mois retenus il me semble ... La prochaine fois, il se montrera moins "gentil" ... quitte a prendre de la prison autant s’être bien défouler avant.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc en fait en droit français, il n'y a pas de légitime défense mais juste d'agression de part et d'autre....

Je vois pas de solution à cela à part prendre des cours de sprint et de marathon....voir de parkour ...... Et que vos cours d'auto défense peuvent vous conduire en prison pour un simple bobo...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est assez terrible (pas de légitime défense), ayant passé l'âge du sprint je serait donc obligé de me laisser faire ou alors je démonte le méchant et surtout n'appelle pas la police...

D'autre part le traitement judiciaire de ce genre de chose devrait être identique pour les forces de l'ordre que pour les privés

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, kalligator a dit :

C'est assez terrible (pas de légitime défense), ayant passé l'âge du sprint je serait donc obligé de me laisser faire ou alors je démonte le méchant et surtout n'appelle pas la police...

D'autre part le traitement judiciaire de ce genre de chose devrait être identique pour les forces de l'ordre que pour les privés

Les forces de l'ordre on la légitimité de la violence mais toi, ben, ne les appellent pas....

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, kotai said:

Donc en fait en droit français, il n'y a pas de légitime défense mais juste d'agression de part et d'autre....

Je vois pas de solution à cela à part prendre des cours de sprint et de marathon....voir de parkour ...... Et que vos cours d'auto défense peuvent vous conduire en prison pour un simple bobo...

 

Si tu avais creusé un peu la question ... tu ne poserais pas la question.

La "légitime défense" n'est qu'une exception qui permet d'etre dispensé de justice. En gros tu reste bien agresseur aillant usé de violence et aillant causé des dommages ce qui n'est pas autorisé ... sauf que comme ca a été fait de manière concomitance, proportionnelle etc. Il n'y a pas lieu a te condamner. Reste que la justice te reconnais bien comme auteur des faits de violence etc.

En résumé la violence n'est jamais autorisé au quidam ... mais s'il en use dans les condition précité alors le juge peu estimer qu'il n'y a pas lieu de poursuivre.

J'ai eu affaire a des cas bien pire en Belgique par exemple ... avec des situation digne d'une caméra caché, alors qu'il y avait moult témoin ainsi qu'un tiers victime d'aggression.

En Europe occidental on abhorre la violence, et on craint le peuple ... donc ce n'est pas a lui d'en user ... jamais ... et s'il en use quand même par extreme nécessité il sera peut être pas puni ... mais seulement peut être pas.

Après c'est extrêmement aléatoire les poursuites ... dans l'immense majorité des cas le procureur laisse pisser les cas de violence parce que les tribunaux sont blindés. Mais il est possible de le forcer a poursuivre, donc avec un avocat complaisant et l'envie de se faire un peu de fric en dommage, quitte a risquer un peu de prison ... y a toujours moyen d'essayer d'inverser les rôles. D'autant que c'est souvent la parole de l'un contre la parole de l'autre, et qu'a force de fréquenter la justice certain comprennent vite comment ça marche et comment arrondir leur fin de moins au civil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle existe en principe mais n'est pratiquement jamais retenue en faveur de l'agressé en fait. Elle existe dans la loi, mais pratiquement pas dans les faits.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au contraire, justement. Si tu ne les loupes pas tu risques fort d'être poursuivis et de les rejoindre en prison. Soit tu cours très vite, soit tu te laisses massacrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,717
    Total Topics
    1,250,325
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries