Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Britannique


Recommended Posts

Quote

Pour la British Army, les deux futurs porte-avions de la Royal Navy sont des "éléphants blancs"

Alors que les Britanniques se préparent à voter le 12 décembre prochain pour élire leurs députés, les questions de défense ne sont pas vraiment un enjeu de la campagne électorale en cours. D’ailleurs, à en juger par leurs programmes respectifs, le Parti conservateur [Conservative Party] de Boris Johnson et le Parti travailliste [Labour] de Jeremy Corbyn, c’est à dire les deux principales formations politiques d’outre-Manche, affichent des positions proches et convenues.

L’un et l’autre assurent en effet vouloir poursuivre la modernisation de la dissuasion nucléaire, favoriser l’industrie britannique de l’armement et maintenir l’effort de défense à 2% du PIB ainsi que les engagements du Royaume-Uni au sein de l’Otan. Rien de surprenant, sauf peut-être pour M. Corbyn, qui, adepte du désarmement nucléaire, avait autrefois appelé à supprimer l’Alliance atlantique.

Cependant, le Parti conservateur a pris l’engagement d’augmenter régulièrement le budget de défense d’au moins 0,5% de plus que l’inflation. Mais il n’est pas certain que cela sera suffisant pour financer les nombreux programmes d’équipements lancés par le ministère britannique de la Défense [MoD]. Cette incertitude suscite des tensions entre les trois branches des forces britanniques, comme l’a révélé la dernière édition dominicale du quotidien The Times. D’autant plus que la succession du général Sir Nicholas Carter, l’actuel chef de la Défense, est ouverte.

Ainsi, la British Army estime avoir été la cinquième roue du carrosse au cours de ses dernières années. Même si 500 véhicules blindés de combat d’infanterie ARTEC Boxer lui seront livrés d’ici 2023, elle a dû faire quelques concessions, comme par exemple accepter le fait que seulement 148 de ses 227 chars Challenger seront modernisés. Et ses effectifs, qui devaient s’élever à 82.000 soldats après les coupes décidées au début des années 2010, sont tombés à seulement 73.000 personnels. Et ce n’est pas peut-être pas fini : en fonction des arbitrages en cours, avance le Sunday Times, il serait question d’un format réduit à 60.000/65.000 hommes.

Pour rappel, au moment de l’opération Iraqi Freedom, en 2003, la British Army comptait 102.000 soldats, ce qui lui laissait assez de marge pour déployer une division de 26.000 hommes.

Cette réduction du format de la British Army permettrait de financer les programmes de la Royal Air Force [F-35, P-8 Poseidon, drones et projet Tempest] et de maintenir, voire d’augmenter, les capacités de la Royal Navy, dont les 13 frégates type 23 [classe Duke] et les 6 destroyers type 45 [classe Daring] sont insuffisants pour honorer son contrat opérationnel. Cela avait été mis particulièrement en lumière durant le dernier été, après l’arraisonnement du pétroler Stena Empiro par l’Iran.

« Il ne fait aucun doute que la [réduction] de la taille de la Royal Navy depuis 2005 – passée de 31 frégates et destroyers à 19 aujourd’hui – a eu un impact sur notre capacité à protéger nos intérêts partout dans le monde », avait ainsi avancé l’ex-contre-amiral Alex Burton, sur les ondes de la BBC.

Pour autant, la Royal Navy n’a pas été « sacrifiée » comme le suggère cet ancien officier… étant donné qu’elle a pu renouveler ses sous-marins nucléaires d’attaque [SNA] de type Trafalgar par ceux de la classe Astute, qu’elle bénéficie de la modernisation de la dissuasion britannique [qui repose sur ses seules épaules] avec le programme de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] « Dreadnought » ou encore qu’elle devrait disposer de de deux « Littoral Strike Group » [Groupe de combat littoral], reposant chacun sur un nouveau type de navire, appelé « Littoral Strike Ship. Et c’est sans oublier les deux porte-avions de la classe Queen Elizabeth qu’elle mettra bientôt en oeuvre, grâce à un investissement de plus de 6 milliards d’euros.

Justement, et alors que le second navire de ce type, le HMS Prince of Wales, vient d’arriver à Porstmouth et que le premier, le HMS Queen Elizabeth, poursuit ses essais en mer, la British Army « coince »… étant donné que l’entretien de ces deux porte-avions consommeront évidemment des ressources dont elle a besoin.

La British Army « déteste les porte-avions, qu’elle considère depuis toujours comme des éléphants blancs », c’est à dire des équipements « plus coûteux que bénéfiques » et dont la mise en oeuvre et l’entretien sont un fardeau financier,  a ainsi confié une source au Sunday Times. D’où sa suggestion d’en louer au moins un – le HMS Prince of Wales – aux États-Unis, afin de dégager des marges de manoeuvre qui profiteraient aux forces terrestres britanniques.

Cette option n’est pas celle de Ben Wallace, un ancien officier de la British Army devenu ministre de la Défense en juiller dernier. Ou du moins, pas encore… En effet, il aurait déclaré aux responsables de la Royal Navy que les deux porte-avions pourraient être déployés avec des avions américains [des F-35B de l’US Marine Corps, ndlr] ou escortés par des navires de l’Otan afin de réduire les coûts d’exploitation.

Évidemment, la Royal Navy n’est pas prête à louer l’un de ses porte-avions… En retour ses chefs se sont alliés avec ceux de la British Army pour faire pression… sur la Royal Air Force, qui, selon eux, pourrait réduire ses effectifs.

Cela étant, la marine britannique a beaucoup tergiversé avec ses porte-avions. En mai 2010, la Revue stratégique de défense et de sécurité avait estimé qu’un seul des ces deux bâtiment serait suffisant et avancé l’idée de convertir en configuration CATOBAR [catapultes et brins d’arrêt] celui qui serait mis en service. Et cela afin d’accroître l’interopérabilité avec les forces aéronavales françaises et américaines. Mais tout cela fut mis au panier pour des raisons de coûts.

Quoi qu’il en soit, tout pourrait dépendre du prochain chef de la Défense britannique. Et ce débat sur les porte-avions n’est pas un hasard : le poste est disputé le général Sir Mark Carleton-Smith et l’amiral Tony Radakin, respectivement chefs d’état-major de la British Army et de la Royal Navy. A priori, le second aurait plus de chance que le premier, aucun chef de la défense n’ayant été issu de la marine britannique depuis 2003.

 

http://www.opex360.com/2019/11/28/pour-la-british-army-les-deux-futurs-porte-avions-de-la-royal-navy-sont-des-elephants-blancs/

Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, kalligator a dit :

Si le sinistre Tony avait conservé les septante et quelques Harrier ils n'en seraient pas là : deux porte avions et une vingtaine de F35 ...c'est triste pour celle qui fut la plus puissante flotte du monde

Ce qu'il y a de terrible c'est que cette situation était prévisible et fut envisagée ici dès le lancement du programme, il ne fallait pas être grand clerc pour se douter que les deux 65 000 t ne pourraient se justifier longtemps en l'absence d'une FAA disposant de ses propres aéronefs ce qui n'est plus le cas aujourd'hui ...

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Le 27/10/2019 à 20:04, Scarabé a dit :

Les 10 Mètres c'est pour les Merlins d'alerte avancer ils en ont toujours 2/ 3 à bord et au dessus les portiques 

DTxX6ZtXcAAKEDb.jpg

 

Je vois pas trop l'intérêt pour le Merlin AEW ? A moins que ce ne soit pour surélever l'hélico et permettre de tester le dispositif de bascule du radar vers le bas, ce genre de truc ?

De mémoire, sur les Invincibles, il y avait un espace du hangar avec une très haute hauteur de plafond, c'était pour permettre la dépose du moteur des Harrier, qui nécessitaient de retirer les ailes des avions.
Peut-être qu'ils ont aimé l'idée et l'on conservé, soit parce que quand le configuration du CVF a été figée il n'avait pas encore été décidé de mettre à la baille les Harrier (décision en 2010. De quand date la config du CVF ?), soit pour permettre d'opérer des Harrier alliés (ou ne pas se couper d'une revente potentielle) soit parce qu'ils se disent que sur la durée de vie des PA il n'est pas impossible qu'ils se retrouvent avec un besoin similaire ?

Link to post
Share on other sites

 

il y a 15 minutes, PolluxDeltaSeven a dit :

Je vois pas trop l'intérêt pour le Merlin AEW ? A moins que ce ne soit pour surélever l'hélico et permettre de tester le dispositif de bascule du radar vers le bas, ce genre de truc ?

Le Merlin avec la poutre non repliée et le rotor de queue déployé c'est 6.6 m. Le Chinook c'est quoiqu'il advienne 5.7 m à la tête de rotor arrière ... bref il faut un peu de clair de hauteur pour travailler sur les parties >

Pour le reste on peut aussi envisager une question plus structurelle à savoir que le hangar correspond à la hauteur sous barrots de deux niveaux (le hangar comme ceux de tous les p-a n'occupe pas tout l'espace d'un même niveau) confère plan ci-dessous.

HMS-Queen-Elizabeth.jpg

Bref si le hangar avait eu la hauteur d'un niveau (pont) il eut été trop bas de plafond donc ce sera deux ... à noter que sur le CdG ou les CVN une partie de ce clair de hauteur du hangar est occupé par un pont galerie qui court autour du hangar lui même ...

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Le 29/11/2019 à 14:10, g4lly a dit :

Pour faire passer la pilule du coût de ses 2 PA, et vu le nombre de F-35B britanniques opérationnels, la solution de bon sens est effectivement de pousser à une qualification croisée avec les F-35B de l'USMC, et de proposer aux USA a minima une sorte de contrat de mise à disposition moyennant finance évidemment. Mais ça veut dire pour le UK de vendre une partie de sa souveraineté pour ramener du cash. Ce sera peut-être plus subtilement une "vassalisation" de facto dans un environnement économique post-brexit, en vantant les mérites de l'interopérabilité en façade, mais en mettant gentiment à dispo du grand frère son PA pour pas se prendre des claques en coulisse. C'est ça ou faire de la dépense en quasi pure perte. Pour comparer avec notre situation avec un seul PA et où on arrête pas de se plaindre quand il est au bassin :biggrin:, je pense que les britanniques ses seraient bien passés d'une seconde plate-forme...

Edited by penaratahiti
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, penaratahiti a dit :

 je pense que les britanniques ses seraient bien passés d'une seconde plate-forme...

Surtout que les PA anglais sont des PA STOVL à propulsion conventionnelle, donc n'importe quel navire assez grand pourrait faire office de PA  surtout si c'est juste pendant quelques mois en attendant que le PA principal sorte d'IPER.

Plutôt que 2 PA et 2 LPD, ils auraient mieux fait d'avoir un seul PA et 2 ou 3 gros LHA capable d’accueillir des F35B.

Autant la France aurait besoin d'un second PA pour palier les IPER (fréquente et longue pour un navire nucléaire) autant les anglais auraient pu s'en passer. Enfin vu qu'ils ont décidé d'avoir 2 navires avant de choisir s'il s'agissait de PA STOVL ou CATOBAR.

Link to post
Share on other sites

Je pense qu'à un moment il faut arrêter de tacler les anglais en permanence.

Avoir deux PA c'est essentiel, quelque soit le mode de propulsion choisi, sinon ce n'est qu'une demi capacité.

Ensuite, même si ce PA a une configuration STOVL, ses dimensions et sa modernité font, en dehors du nombre d'avions présent à bord, qu'il peut tenir dans la durée un nombre de sortie très élevé et que les rythmes de catapultages et d'appontage sont eux aussi très élevé. Il ne faut pas oublier que la capacité STOVL permet une grande simplicité de mise en œuvre et de récupération des avions. Pas besoin d’accrocher le train à un sabot de catapulte, pas besoin d'attendre que les brins d’arrêts reviennent à leur position initiale, etc. Ça veut dire qu'ils peuvent lancer et récupérer leurs avions aussi vite que nous, voire plus vite.

Alors certes, ils n'ont pas de propulsion nucléaire, mais ils ont une flotte auxiliaire sans commune mesure avec la notre. Certes ils n'ont pas d'avions de guet aérien, mais ils ont tout de même des Merlins AEW ainsi que 6 T45 contre nos 2 Horizon. Certes leur F-35 n'a pas (encore?) de missile anti-navire, mais de son coté, l'Exocet AM.39 block II est complètement obsolète avec une portée ridicule. Quant au F-35 on le critique beaucoup et à raison, mais le bond capacitaire par rapport au Harrier est énorme.

Leur PA sera sans doute moins adapté aux missions de frappe contre terre que le notre, sans aucun doute. En revanche, je pense que c'est réellement un outil de supériorité aéronavale. Le F35 sera parfait pour aller détruire les hélicoptères ASM des frégates ennemies, les Patmar, les bombardiers et les chasseurs navals, ce qui permettra aux navires et aux sous-marins de la task force d'évoluer avec bien plus de liberté que l'adversaire. Dans le même temps, les QEC avec leur gros complément hélico pourront vraiment aller maltraiter les sous-marins ennemis.

Perso je le vois avant tout comme un gros porte-avions d'escorte pour aller dominer l'espace aéronaval, avec une mission secondaire de strike contre des adversaires de moindre importance type Libye. Et je trouve que c'est une vision réaliste et adaptée aux anglais.

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, FoxZz° a dit :

Je pense qu'à un moment il faut arrêter de tacler les anglais en permanence.

Personnellement, je ne tacle pas la barque, mais l'efficacité du groupe aéronaval qui  découlera des choix effectués par les britanniques.

Et je fais volontairement abstraction du caractère VTOL de la classe Queen Elizabeth.

Aux dernières nouvelles, les britanniques ne vont commander que 45 F 35B, la Royal Air Force ayant fait le forcing pour être équipé en F 35A.

45 F 35B, c'est peu ou prou le nombre de Rafale M dont dispose la Marine Française, qui estime que cela suffit à peine à armer correctement le CdG.

Or, la classe Queen Elizabeth a été conçu pour accueillir 36 F35... Contre 24 Rafale M sur le CdG, avec une plus grande disponibilité demandée (consécutive des 2 barques).

Pour armer dans les conditions optimales deux classes Queen Elizabeth, il aurait fallu que les Britanniques commandent 96 F35B.

Ils sont très loin du compte. 

A commander aussi peu de F35B, ils auraient mieux fait de commander deux navires de la dimension des JDS Izumo japonais.

Parce qu'actuellement, avoir deux classes Queen Elisabeth, cela leur a coûté le prix de 6 classes Izumo.:wacko:

Le terme d' "Éléphant Blanc" est finalement bien choisi pour parler de ces navires.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Salverius a dit :

Parce qu'actuellement, avoir deux classes Queen Elisabeth, cela leur a coûté le prix de 6 classes Izumo

Oui mais en terme capacitaire (nombre de sorties jours, permanence à la mer, autonomie, interopérabilité ...) il n'y a pas photo; les Britanniques ont payé pour savoir quels sont les défauts des porte-aéronefs de taille réduite et pourtant ils en mettaient des avions sur les hermès ou Invincible ...

D'autre part ces bécanes sont conçues pour durer 50 ans il s'en passe des choses en 50 ans

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Salverius a dit :

Personnellement, je ne tacle pas la barque, mais l'efficacité du groupe aéronaval qui  découlera des choix effectués par les britanniques.

Et je fais volontairement abstraction du caractère VTOL de la classe Queen Elizabeth.

Aux dernières nouvelles, les britanniques ne vont commander que 45 F 35B, la Royal Air Force ayant fait le forcing pour être équipé en F 35A.

45 F 35B, c'est peu ou prou le nombre de Rafale M dont dispose la Marine Française, qui estime que cela suffit à peine à armer correctement le CdG.

Or, la classe Queen Elizabeth a été conçu pour accueillir 36 F35... Contre 24 Rafale M sur le CdG, avec une plus grande disponibilité demandée (consécutive des 2 barques).

Pour armer dans les conditions optimales deux classes Queen Elizabeth, il aurait fallu que les Britanniques commandent 96 F35B.

Ils sont très loin du compte. 

A commander aussi peu de F35B, ils auraient mieux fait de commander deux navires de la dimension des JDS Izumo japonais.

Parce qu'actuellement, avoir deux classes Queen Elisabeth, cela leur a coûté le prix de 6 classes Izumo.:wacko:

Le terme d' "Éléphant Blanc" est finalement bien choisi pour parler de ces navires.

 

On a des preuves concrètes qu'une partie de la commande des F-35 va être changées pour des A ? Parce que pour moi on est toujours sur une commande de 138 F-35B.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, FoxZz° a dit :

On a des preuves concrètes qu'une partie de la commande des F-35 va être changées pour des A ? Parce que pour moi on est toujours sur une commande de 138 F-35B.

Tu marques un point: pas de commande de F 35 A de confirmé.

A voir si les britanniques sont prêts à sacrifier les capacités de la Royal Air Force pour rendre parfaitement opérationnel les deux éléphants blancs de la Royal Navy.:wink:

Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Salverius a dit :

A voir si les britanniques sont prêts à sacrifier les capacités de la Royal Air Force pour rendre parfaitement opérationnel les deux éléphants blancs de la Royal Navy.

le tout est de savoir qui a imposé quoi à qui... :rolleyes:  

Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Salverius a dit :

Tu marques un point: pas de commande de F 35 A de confirmé.

A voir si les britanniques sont prêts à sacrifier les capacités de la Royal Air Force pour rendre parfaitement opérationnel les deux éléphants blancs de la Royal Navy.:wink:

Les italiens ont bien commandé une majorité de F-35B y-compris pour leur armée de l'air. Assez incompréhensible mais bon...

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Salverius a dit :

Tu marques un point: pas de commande de F 35 A de confirmé.

A voir si les britanniques sont prêts à sacrifier les capacités de la Royal Air Force pour rendre parfaitement opérationnel les deux éléphants blancs de la Royal Navy.:wink:

Il me semble que pour justifier d'un niveau élevé de défense, la première condition serait d'avoir quelque chose a défendre.

Le F35, que ce soit le A ou le B, est motorisé par un réacteur Pratt & Witney. L'autre réacteur prévu pour le F35 était un moteur en association entre General Electric et Rolls Royce.

Lors de la décision des Anglais de participer au programme F35, il était entendu qu'ils équiperaient leurs F35 du moteur GE-RR.

Quand le programme F35 a atteint un seuil irréversible, les USA ont décidé, par "mesure d'économie", d'éliminer le moteur GE-RR.

 

Sur cette affaire, les Anglais sont doublement cocus :

En premier, les Anglais avaient pris le leadership du savoir faire pour les avions STOVL avec le Harrier équipé de moteur RR, le plus important client étant les USA.

Les USA ont évincé les Anglais de la conception du remplacent du Harrier, et bien qu'ayant le titre de "participant au programme", le rôle des Anglais a été cantonné dans la sous traitance.

En second, les USA ont éjecté les Anglais de la motorisation du F35.

 

Pour la RAF, le cheval de bataille est réputé être l'Eurofighter motorisé par RR.

Comment conserver un rôle dans l'industrie de l'avion de combat et de sa motorisation si la RAF s'équipe de F35A ?

Il me semble qu'il est vaguement question d'un programme "Tempest". (auquel les Italiens seraient associés, d'où le cantonnement Italien au F35B)

 

Pour les Eléphants Blancs, il ne faudrait pas oublier qu'ils sont construits en Ecosse....et qu'il y a eu un premier référendum pour une éventuelle partition du Royaume Uni...en attendant un hypothétique autre référendum.

Edited by capmat
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

La difficulté britannique est assez "globale".

Chez eux le débat est simple, ils n'ont pas l'argent de leur programmation militaire, tous les projets ne peuvent pas être financés, ils recherchent donc de l'argent, par des coupes ou comme ici par des idées allant jusqu'à louer un porte-avions. Sans remettre en cause l'intérêt de de 2 porte-avions ou de F-35B, c'est bien une armée britannique qui a des difficultés à se moderniser et qui on peut le dire, n'a pas les moyens de son ambition.

Outre Manche on parle d'un trou de plus de 7 milliards de £ déjà manquant (pouvant même doubler selon certains analystes en fonction de certains programmes). Ne parlons même pas d'un effet BREXIT qui risque de voir des complications et des priorisations budgétaires qui ne seront pas militaire.

On doit donc prendre avec des pincettes les perspectives britanniques sur un futur proche. Chez les militaires britanniques ça se tire dessus pour savoir qui va devoir se serrer la ceinture, imaginez notre CEMM réclamer une baisse des effectifs de l'armée de terre et le CEMAT réclamer une baisse du nombre de navires, c'est cela qui se passe chez nos voisins.

On peut critiquer nos choix, nos baisses, mais on ne peut pas dire que le RU s'en sort bien. Cela fait longtemps que je suis sur internet à suivre avec intérêt l'actualité militaire, je constate que la "comparaison" entre la marine britannique et française change. Il y a 10 ans, oser comparer notre marine avec celle des britanniques, c'était presque une provocation car tout ou presque était "mieux" ou en "plus" chez eux. On était quand même tous assez d'accord, surtout que ce n'était pas choquant pour un pays insulaire qui donne tout de même une priorité à sa marine depuis des siècles. Aujourd'hui la comparaison se fait presque sur des détails, ça ne frappe plus autant les yeux qu'avant.

Qu'en sera t-il dans 10 ans? Au vue de la situation britannique (trou financier pour atteindre les ambitions et le Brexit), un retrait de certains navires sans remplaçant est envisageable pour économiser sur des commandes. Tout comme chez nous avec les FREMM et FDI, ils ont eux aussi déjà revu le programme des frégates Type 26 (de 13 à 8) avec la recherche d'un Type 31 à 5 exemplaires. Cela a été fait avant les problèmes actuels et ça doit trouver une solution l'an prochain, ce n'est pas déjà lancé. D'un autre côté, chez nous, on est dans une remontée militaire qui pourrait voir dès la prochaine LPM, des capacités financière pour augmenter des volumes et on se pose bien la question de 2 porte-avions

On pourra toujours leur trouver des trucs en plus que chez nous comme on peut trouver des plus chez nous, mais on ne peut plus faire comme si la marine britannique n'a pas régressée et ce ne sont pas 2 porte-avions qui auront perdus 10 ans de vie opérationnelle à défaut d'avoir ses avions et ses équipes à bord en dehors du symbolique de puissance. Leur futur s'écrit en pointillés, avec une perspective négative.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Jésus a dit :

Chez les militaires britanniques ça se tire dessus pour savoir qui va devoir se serrer la ceinture, imaginez notre CEMM réclamer une baisse des effectifs de l'armée de terre et le CEMAT réclamer une baisse du nombre de navires, c'est cela qui se passe chez nos voisins.

Pour mémoire cela fut déjà le cas, peu avant l'officialisation de la commande des 2 PA où cette fois c'était le chef de la RAF (je crois) qui fit circuler une lettre ouverte où il réclamait l'abandon des PA infinançable sauf  coupes dans les autres programmes.

C'est vrai que les arbitrages sont beaucoup plus feutrés chez nous et ne transudent pas directement... Il faut comprendre telle communication d'un CE pour comprendre qu'il tacle en fait  les programmes de telle ou telle autre armée :biggrin:.

Cela avait particulièrement amusant en 2007-08 quand le PA2 avait été annulé : Stratege/Patriote Inquiet avait recoupé moult amiraux chez les posteurs de Secret Défense, rien qu'en recoupant les posts avec leurs textes... :tongue: 

Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Jésus a dit :

eux aussi déjà revu le programme des frégates Type 26

Oui, mais 6 T45 + 8 T 26 ça fait 14 + 5 T 31 ça fait 19 ...  Ils ont une flotte logistique qui dépasse de loin la nôtre , 7 SNA,  une capacité amphibie bien plus importante, 2 LPD + 3 Bay Class , une brigade de RM Commandos,  des moyens de mise à terre variés, 1 PA en fonction PH  avec beaucoup d'hélicoptères à mettre dessus (et des lourds) chez eux le "Ship-To-Objective Maneuver" aéro ce n'est pas qu'une vue de l'esprit... 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Fusilier a dit :

Oui, mais 6 T45 + 8 T 26 ça fait 14 + 5 T 31 ça fait 19 ...  Ils ont une flotte logistique qui dépasse de loin la nôtre , 7 SNA,  une capacité amphibie bien plus importante, 2 LPD + 3 Bay Class , une brigade de RM Commandos,  des moyens de mise à terre variés, 1 PA en fonction PH  avec beaucoup d'hélicoptères à mettre dessus (et des lourds) chez eux le "Ship-To-Objective Maneuver" aéro ce n'est pas qu'une vue de l'esprit... 

Je suppose que c'est pour dissuader la France de reprendre Jersey et Guernesey.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Patrick said:

Les italiens ont bien commandé une majorité de F-35B y-compris pour leur armée de l'air. Assez incompréhensible mais bon...

Les Italiens ont une commande de 60 F-35A et 30 F-35B (15 pour l'AM, 15 pour la MM). Ça devrait être suffisant pour donner de sérieuses capacités aux Cavour et Trieste si besoin est avec une douzaine de F-35B par navire (pas possible de faire plus je suppose).

Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, mehari a dit :

Les Italiens ont une commande de 60 F-35A et 30 F-35B (15 pour l'AM, 15 pour la MM). Ça devrait être suffisant pour donner de sérieuses capacités aux Cavour et Trieste si besoin est avec une douzaine de F-35B par navire (pas possible de faire plus je suppose).

Ah 15-15? Je pensais qu'il y avait plus de F-35B dans l'aeronautica militare que dans la marina militare.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,615
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RMR_22
    Newest Member
    RMR_22
    Joined
  • Forum Statistics

    21,238
    Total Topics
    1,431,008
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...