Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 3 heures, Métal_Hurlant a dit :

Malentendu : ce sont les russes qui attaquent, mais apparemment ce n'est pas une offensive de grande envergure. Mais ils envoient là aussi leurs hommes au casse-pipes :

 

 

Sur la version russe de la vidéo, on voit  les chars russes qui attaquent la première ligne AFU, puis les fantassins sortent de leur ligne d'arbres, traversent le champs tranquillou pour rejoindre la position balayée. Bon après il semble qu'ils se ramassent des tir d'artillerie sur la tronche. Mais pas de tir au pigeon  comme mentionner dans le tweet.

Citation

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Tengris a dit :

Sur la version russe de la vidéo, on voit  les chars russes qui attaquent la première ligne AFU, puis les fantassins sortent de leur ligne d'arbres, traversent le champs tranquillou pour rejoindre la position balayée. Bon après il semble qu'ils se ramassent des tir d'artillerie sur la tronche. Mais pas de tir au pigeon  comme mentionner dans le tweet.

 

C'est bien compliqué de faire dire tout ça à cette vidéo de mauvaise qualité. 

Link to comment
Share on other sites

Vu sur Twitter aussi (à prendre avec des pincettes donc) les polonais vont entraîner et équiper l équivalent d une brigade,l équipement serait du t72 ou pt 91 et du bmp1

Tout ça pour le mois de mars

Edited by vincenzo
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Wallaby a dit :

https://www.bundesregierung.de/breg-de/themen/krieg-in-der-ukraine/lieferungen-ukraine-2054514

Liste des fournitures allemandes à l'Ukraine passées et prévues.

Soutien militaire fourni :

    107 véhicules de protection des frontières* (auparavant : 95)
    4 appareils de déminage mobiles et protégés*.
    168 appareils de chauffage de terrain*.
    20 lance-roquettes 70mm sur des camions pick-up équipés de roquettes*.
    15 chars de dépannage 2*
    13 camions lourds M1070 Oshkosh*
    7 véhicules chenillés télécommandés pour des missions d'appui*.
    143 pick-up*
    216 Générateurs d'électricité
    35 camions 8x8 avec système de chargement interchangeable
    26 drones de reconnaissance*
    36 ambulances*
    36 400 couvertures de laine
    12 semi-remorques à usage intensif*
    55 capteurs et brouilleurs de drones*
    30 capteurs de détection de drones*
    6 chariots élévateurs à fourche*
    Missile IRIS-T SLM*
    60.000 tirs de munitions Lance-grenades 40 mm*.
    18.500 tirs de munitions d'artillerie 155 mm
    50 véhicules de transport tout-terrain Dingo
    3 véhicules blindés poseurs de ponts BIBER*
    10 drones de surface*
    14.000 sacs de couchage
    Pièces détachées de Mi-24*.
    Munitions pour lance-roquettes multiples MARS II
    Pièces de rechange mitrailleuse lourde M2
    30 MG3 pour chars de dépannage
    20 extensions de bande passante pour les dispositifs électroniques de défense contre les drones*.
    17 systèmes de ponts lourds et moyens*
    5 lance-roquettes multiples MARS II avec munitions
    14 obusiers blindés 2000 (projet commun avec les Pays-Bas)
    Système de défense aérienne Iris-T SLM*
    200 tentes
    116.000 vestes de protection contre le froid
    80.000 pantalons de protection contre le froid
    240.000 bonnets d'hiver
    100.000 kits de premiers secours*
    405.000 rations pour une personne (EPa)
    30 chars antiaériens GEPARD avec environ 6.000 munitions antiaériennes*.
    67 réfrigérateurs pour le matériel sanitaire
    Radar de détection d'artillerie COBRA*.
    4.000 tirs de munitions antichars d'entraînement
    54 véhicules blindés de transport de troupes M113 avec armement (systèmes en provenance du Danemark, transformation financée par l'Allemagne)*.
    53.000 tirs de munitions antichars
    20 illuminateurs de cible laser*
    3.000 cartouches "Panzerfaust 3" plus 900 poignées
    14 900 mines antichars (dont 9300* provenant de l'initiative d'amélioration)
    500 missiles antiaériens STINGER
    2 700 missiles antiaériens STRELA
    22 millions de munitions d'armes de poing
    50 poings de bunker
    100 mitrailleuses MG3 avec 500 tubes de rechange et culasses
    100.000 grenades à main
    5.300 charges explosives
    100.000 mètres de cordeau détonant et 100.000 détonateurs    
    350.000 détonateurs
    10 canons anti-drones*
    100 auto-injecteurs
    28.000 casques de combat
    15 palettes de vêtements
    280 véhicules à moteur (camions, minibus, 4x4)
    6 palettes de matériel de neutralisation des engins de guerre
    125 doubles jumelles
    1.200 lits d'hôpitaux
    18 palettes de matériel sanitaire, 60 éclairages opératoires
    Vêtements de protection, masques chirurgicaux
    600 lunettes de tir
    1 système de radiofréquence
    3.000 téléphones de campagne avec 5.000 bobines de câbles de campagne et équipement de transport
    1 hôpital de campagne (projet commun avec l'Estonie)*
    353 lunettes de vision nocturne*.
    12 appareils électroniques de défense contre les drones*
    165 jumelles*.
    Matériel sanitaire (entre autres sacs à dos, trousses de secours)
    38 télémètres laser*.
    Carburant Diesel et essence (livraison continue)*
    10 tonnes d'AdBlue*
    500 unités de pansements pour hémostase*
    Pièces de rechange pour MiG-29*.
    30 véhicules à protection spéciale*.
    7 944 armes de poing antichars RGW 90 Matador*.
    6 camions Point de décontamination de véhicules HEP 70, matériel de décontamination inclus
    10 véhicules HMMWV (8x porteurs de radars terrestres, 2x porteurs de brouilleurs/drones)*.
    7 brouilleurs*
    8 radars terrestres mobiles et appareils d'imagerie thermique*.
    4 appareils de déminage mobiles et protégés*.
    1 appareil haute fréquence, équipement compris*

Soutien militaire en préparation/en cours de réalisation :

    2 radars de surveillance de l'espace aérien*.
    40 véhicules blindés de combat d'infanterie MARDER avec munitions (provenant des stocks de la Bundeswehr et de l'industrie)
    Système de défense aérienne PATRIOT avec missiles
    100 000 kits de premier secours*
    114 drones de reconnaissance*
    17 appareils de chauffage de campagne*
    26 systèmes de chargement interchangeables 15t
    2 pick-up*
    18 obusiers à roues RCH 155*
    90 capteurs de détection de drones*
    2 tentes hangar*
    7 camions 8x6 avec système de chargement interchangeable*
    7 chars antiaériens GEPARD*
    7 véhicules chenillés télécommandés pour les missions d'appui*.
    6 engins de déminage mobiles et protégés*.
    Missile pour Iris-T SLM*
    42 chars de déminage*
    3 engins de déminage mobiles, télécommandés et protégés*.
    5 systèmes de reconnaissance mobiles (sur véhicules)
    393 véhicules de garde-frontières*
    1.020 tirs de munitions d'artillerie de 155 mm*.
    156.000 tirs de munitions de lance-grenades 40 mm*.
    5 chars pionniers Dachs
    3 systèmes de ponts lourds et moyens*
    16 obusiers blindés Zuzana 2* (projet commun avec le Danemark et la Norvège)
    78 semi-remorques lourdes*.
    3 systèmes de défense aérienne IRIS-T SLM*
    12 scanners/brouilleurs de fréquences*
    Hôpital de campagne (rôle 2)*
    20 extensions de bande passante pour des appareils électroniques de défense contre les drones*.
    14 tracteurs et 14 semi-remorques*.
    2 tracteurs et 4 semi-remorques*
    10 véhicules protégés*
    Point de décontamination des véhicules
    5.032 armes portatives antichars*
    200 camions Véhicules utilitaires*
    13 chars poseurs de ponts BIBER*

T'as oublié la mayonnaise, des piles et du PQ. 

 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Teenytoon a dit :

Ils en sont vraiment à craindre une attaque sur Moscou ?

Non.

C'est juste pour alimenter le récit habituel : "la Patrie est en danger, tout le monde nous vous en veut mais, ensemble, nous sommes forts et nous vaincrons"

Ou alors c'est pour faire peur aux habitants : "Si vous mouftez on l'allume et le bidule tire tout seul. Compris ?"

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, g4lly a dit :

Selon les milblogger russe ... l'offensive dans le coin vise

  • La route au sud-ouest de Bakhmut, celle du nord est déjà sous le feu russe et donc ne permet plus le ravitaillement. Donc Klishchiivka, qui est annoncée occupée par les russes, puis Krasne, direction Chasiv'Yar.
  • Le contrôle de toute la rive droite de la rivière, notamment Krasna Hora
  • Le contrôle de Vesel et Spirne, pour prolonger la ligne russe le long de la rivière au nord. Probablement jusque Siversk. Ca permettrait de stabiliser un le front sur la rivière et de gagner du temps.

Ce qui me semble intéressant c'est le ralentissement de l'offensive UKR sur Kramina alors qu'ils sont aux portes de la ville. Soit ils préparent une reprise de l’offensive importante, soit ils ont eu besoin d'engager leurs réserves ailleurs. Auquel cas ce peut aussi être soit pour une offensive, soit pour protéger une zone (Bakhmut?).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Arland a dit :

Oui enfin si dans ces 50000 vous en avez la grosse majorité qui ne servira que de sac à viande à balancer contre les défenses ukrainiennes en attendant mieux, ça relativise son importance.

Comme les sacs à viande ukrainiens en fait.

  • Confused 4
Link to comment
Share on other sites

Le 19/01/2023 à 11:01, Poivre62 a dit :

Pour compléter le message de clairon en plus des 50 CV90 la Suède devrait donner 12 canons automoteurs Archer.

Les Archer que les Norvégiens ont renvoyés à l'expéditeur..., mais pour les Ukrainiens, ça fera le boulot.

Link to comment
Share on other sites

Le 19/01/2023 à 12:40, herciv a dit :

Posé avec une simple grue :

 

 

Ce qui me semble intéressant, c'est que vu la masse concentrée à déposer sur le toit, il est plus que probable que le bâtiment a été plus ou moins conçu pour cela dès sa construction.

Link to comment
Share on other sites

Le 19/01/2023 à 08:17, Scarabé a dit :

On a l'impression que tout le monde se réveille à vouloir envoyer du lourd en ukraine

Peut être un sentiment de rupture de front par les russes et une nouvelle contre offensive vers Kiev? 

Les pays de l'otan se réveille en disant c'est mieux d'envoyer des armes maintenant avec des soldats ukrainiens pour les servir ? Qu'être obliger plus tard de devoir engager nos armes avec nos soldats ?   

L'explication me semblant la plus plausible est que le matériel d'origine soviétique ukrainien est de plus en plus rincé, détruit ou sans source de munition suffisante. C'est ce qui a été constaté précédemment pour les canons et possiblement pour les SAM. Les sources de matériels ex-soviétiques commencent sérieusement à être épuisé d'où les demandes de passer à du matériel occidental. Le manque de matériel doit être d'autant plus criant que l'Ukraine ne semble pas se contenter de maintenir ses effectifs mais veut clairement créer de nouvelles brigades formés par les occidentaux. On a vu précédemment que les nouveaux matériels arrivent très très vite sur le front y compris dans des secteurs chauds.

Edited by Deres
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Le 19/01/2023 à 08:25, Heorl a dit :

Pas vraiment. La grosse ligne logistique ukrainienne à Bakhmut est plus menacée par une avancée par le Sud, Soledar en termes opératifs n'est qu'un fort avancé du mauvais côté de la rivière Bathmuska, qui est la principale ligne de défense. 

En gros les Russes sont justes parvenus à franchir la première ligne et à se rapprocher des gros ouvrages de la ligne Maginot du Donbass.

Surtout, les avancées lentes des russes laissent le temps aux ukrainiens de construire de nouvelles positions fortifiés au fur et à mesure. Le problème pour les russes est justement que le front défensif n'est pas une ligne Maginot solide mais longue à construire mais de simple tranchés avec de petits abris servant d'écrans défensifs couverts par de l'artillerie mobile et surveillé par des drones avec des moyens de contre-attaque blindés en attente derrière. Donc prendre une ligne défensive ne change pas grand chose, il suffira de quelques jours pour en monter une autre tout aussi solide quelques kilomètres en arrière. Avec cette tactique, les russes ne pourront réellement percer que quand les ukrainiens auront épuisé leur artillerie et moyens de contre-attaque ce qui prendra beaucoup de temps si cela se produit jamais. Les ukrainiens ne tomberont probablement jamais à cours d'infanterie légère déployée en première ligne, qui subit le gros des pertes, car il ne semble pas y mettre les unités les plus précieuses.

Edited by Deres
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Deres a dit :

Surtout, les avancées lentes des russes laissent le temps aux ukrainiens de construire de nouvelles positions fortifiés au fur et à mesure. Le problème pour les russes est justement que le front défensif n'est pas une ligne Maginot solide mais longue à construire mais de simple tranchés avec de petits abris servant d'écrans défensifs couverts par de l'artillerie mobile et surveillé par des drones avec des moyens de contre-attaque blindés en attente derrière. Donc prendre une ligne défensive ne change pas grand chose, il suffira de quelques jours pour en monter une autre tout aussi solide quelques kilomètres en arrière. Avec cette tactique, les russes ne pourront réellement percer que quand les ukrainiens auront épuisé leur artillerie et moyens de contre-attaque ce qui prendra beaucoup de temps si cela se produit jamais. Les ukrainiens ne tomberont probablement jamais à cours d'infanterie légère déployée en première ligne, qui subit le gros des pertes, car il ne semble pas y mettre les unités les plus précieuses.

Est ce que les Ukrainiens ne vont pas se retrouver avec exactement le même souci s'ils tentent de reprendre les territoires conquis par les Russes? Qui eux aussi semblent creuser, protéger etc en arrière du front etc.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Banzinou a dit :

Peut être que d'ici 2050, ils autoriseront les mécaniciens ukrainiens à réparer les Leopard 2

Personne ne s'est dit que la gesticulation politique, outre traduire des atermoiements, était au final bien utile pour "masquer" (je sais pas bien quel terme choisir) le temps de mise en place de la chaîne logistique et de la formation nécessaire au déploiement des leo ? 

Pourquoi se presser à faire des annonces alors que rien ne peut être déployer de toutes façons, quand bien même l'autorisation allemande serait acté ? 

La position de la Pologne est intéressante à ce propos. Ils claironnent qu'ils enverront des chars quelque soit le choix allemand.

Pourquoi ne pas, déjà, le faire alors ? On pourrait dire que c'est uniquement du discours de fier à bras mais peut être pas.

Ne serait-il pas plus intéressant, voir impactant, de valider la fourniture en parallèle d'une réelle capacité opérationnelle pour les Ukrainiens ? 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...