georgio

Le F-35

Recommended Posts

Moi honnêtement jusqu'à l'article du Fana de l'Aviation je n'avais jamais entendu parlé d'une collaboration aussi intense des gars de chez Dassault avec les ricains. A priori (je vous invite vraiment à le lire, rien ne sert d'en faire une mauvaise exégèse) les américains en savaient plus sur le Mirage F1-EQ5 que l'Armée de l'Air dont les F1 (même CR) étaient beaucoup moins performants. 

Donc dans l'exemple je prends le Qatar (qui n'a certes "QUE" 100 avions hyper modernes à horizon 2023)  qui fait quand même partie d'un "axe" Turquie - Iran - Qatar donc potentiellement ciblé par les USA mais le cœur de ma question est : Est ce que les américains (avec leur F35 (histoire d'éviter le HS)) ont besoin de s’entraîner face au Rafale avec l'aide de Dassault (donc en version Open Bar) ou est ce que les exercices type TRIDENT leur permettent déjà d'avoir "purgé" la menace technique ?

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LePetitCharles a dit :

Est ce que les américains (avec leur F35 (histoire d'éviter le HS)) ont besoin de s’entraîner face au Rafale avec l'aide de Dassault (donc en version Open Bar) ou est ce que les exercices type TRIDENT leur permettent déjà d'avoir "purgé" la menace technique ?

Sans être en mode yolo, il a souvent été écrit que dans les exercices les appareils ne fonctionnent pas en mode "guerre totale" : les F35 ont leurs lentilles de Lüneberg, les Rafale ne sont pas en full spectra,...

De plus, même si c'est trivial à dire, ce n'est pas l'armée de l'air qui sera en face : pas les mêmes pilotes, peut être pas le même niveau d'entrainement et de coordination, pas les mêmes appuis stratégiques et/ou démultiplicateurs, peut être pas  les mêmes tactiques,...

Pour le reste à titre personnel je ne pense pas qu'on aidera les US à démonter le Qatar hors cadre ONU..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, rendbo a dit :

De plus, même si c'est trivial à dire, ce n'est pas l'armée de l'air qui sera en face : pas les mêmes pilotes, peut être pas le même niveau d'entrainement et de coordination, pas les mêmes appuis stratégiques et/ou démultiplicateurs, peut être pas  les mêmes tactiques,...

Pour le reste à titre personnel je ne pense pas qu'on aidera les US à démonter le Qatar hors cadre ONU..

 

Ça avait été un des enseignements flagrants de la guerre des Malouines, avec des argentins équipés en Mirage III - appareil quand même supérieur au Harrier anglais de l’époque - et qui s’étaient fait démonter parce qu’ils n’avaient pas l’entraînement et l’expérience tactique nécessaires en combat aérien.

 

Dans le cas du Qatar, il est certain que Rafale, Typhoon ou F-15 ne le préparent certainement à affronter des F-35 et autres multiplicateurs de force, et comme ils ne participent à aucun exercice multi-latéral, ils n’auront pas la possibilité d’acquérir l’expérience et d’affiner leurs tactiques face à ce type d’appareil.

Le F-35 n’est pas tout puissant, mais dans les 1ers jours, ça va forcément en surprendre quelques-uns. Et les appareils perdus le seront définitivement.

Bref, a minima dans un conflit de ce type, le F-35 apporte pour moi l’avantage de la surprise en entrée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question resterait de savoir qui sera le plus aidé. Politiquement parlant, cela pourrait devenir, dans les années qui viennent, plus intéressant de soutenir en douce le Qatar pour embourber des US qui seraient devenus beaucoup trop problématiques pour la stratégie politique française. C'est malheureux, mais pas exactement impossible si le monsieur à la perruque décide de s'attaquer à l'Iran pour le fun et entame une nouvelle crise régionale pouvant mener à encore plus de réfugiés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, LePetitCharles said:

Moi honnêtement jusqu'à l'article du Fana de l'Aviation je n'avais jamais entendu parlé d'une collaboration aussi intense des gars de chez Dassault avec les ricains. A priori (je vous invite vraiment à le lire, rien ne sert d'en faire une mauvaise exégèse) les américains en savaient plus sur le Mirage F1-EQ5 que l'Armée de l'Air dont les F1 (même CR) étaient beaucoup moins performants. 

Donc dans l'exemple je prends le Qatar (qui n'a certes "QUE" 100 avions hyper modernes à horizon 2023)  qui fait quand même partie d'un "axe" Turquie - Iran - Qatar donc potentiellement ciblé par les USA mais le cœur de ma question est : Est ce que les américains (avec leur F35 (histoire d'éviter le HS)) ont besoin de s’entraîner face au Rafale avec l'aide de Dassault (donc en version Open Bar) ou est ce que les exercices type TRIDENT leur permettent déjà d'avoir "purgé" la menace technique ?

Ppour l'instant, lors des Trilat, les F-35 n'ont fait que du "blue" en collaboration avec les eurocanards.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, TarpTent a dit :

Ça avait été un des enseignements flagrants de la guerre des Malouines, avec des argentins équipés en Mirage III - appareil quand même supérieur au Harrier anglais de l’époque - et qui s’étaient fait démonter parce qu’ils n’avaient pas l’entraînement et l’expérience tactique nécessaires en combat aérien.

C'est un peu plus compliqué :

Les Harrier disposaient de la dernière génération (d'alors) de Sidewinder, ce qui était un réel avantage sur les avions argentins. 

Les Harrier opéraient très prés de leur bateau base alors que les Mirage argentins étaient en limite de rayon d'action, donc devaient faire gaffe au pétrole pour espérer rentrer. Donc pas ou peu possible d'utiliser l'avantage de vitesse du Mirage.

Les Harrier disposaient d'une appréciation de la situation tactique bien meilleure que les opposants grâce aux radars des piquets radars et autres navires.

Les mirages 3 n'avaient aucun armement guidé air mer.

Et la menace SAM était uniquement anglaise.  

Ca fait beaucoup d'inconvénient pour les argentins.

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, LePetitCharles a dit :

Moi honnêtement jusqu'à l'article du Fana de l'Aviation je n'avais jamais entendu parlé d'une collaboration aussi intense des gars de chez Dassault avec les ricains. A priori (je vous invite vraiment à le lire, rien ne sert d'en faire une mauvaise exégèse) les américains en savaient plus sur le Mirage F1-EQ5 que l'Armée de l'Air dont les F1 (même CR) étaient beaucoup moins performants. 

 Ce Fana est hyper intéressant et surprenant comme celui antérieur sur le programme du F-1EQ5. Cet épisode prouve que le politique prends parfois le pas sur l'intérêt national comme pour les Malouines. 

Par contre je pense que les américains ont donné autant d'infos sur leur capacités par les scénarii demandés dans les profils des phases d'attaque. Il serait étonnant qu'il n'y ai pas eu de debriefing des exercices -et des debriefing fait avec les EU- pour l'armée de l'air et des industriels. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Boule75 a dit :

La Quatar a obtenu l'ouverture des codes source ? L'Inde, peut être, ou peut être un peu plus tard dans le cadre du MiI, mais le Quatar ? Et qu'en ferait-il ?

Je suis convaincu qu'aucun client n'aura jamais la totalité des codes sources.

L'inde voudra surement des points d'entrées aux cœurs logiciel des principaux systèmes comme le radar ou Spectra afin de pouvoir adapter leurs propres armements ou coder différemment les liaison avion-armement afin justement de se prémunir d'une fuite vers la chine ou le pakistan, mais le cœur logiciel intime des systèmes clés doit surement être inviolable.

Et ces portes d'entrées que l'Inde a surement exigées (et a les moyens de gérer vu les pelletés d'informaticiens indiens qui ne sont pas tous que des blaireaux), n'a surement pas du être accordé au Qatar, qui en plus ne saurait pas forcément quoi en faire (mais pourrait toujours le sous traiter...)

La bonne après midi. 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Phacochère a dit :

 Ce Fana est hyper intéressant et surprenant comme celui antérieur sur le programme du F-1EQ5. Cet épisode prouve que le politique prends parfois le pas sur l'intérêt national comme pour les Malouines. 

Par contre je pense que les américains ont donné autant d'infos sur leur capacités par les scénarii demandés dans les profils des phases d'attaque. Il serait étonnant qu'il n'y ai pas eu de debriefing des exercices -et des debriefing fait avec les EU- pour l'armée de l'air et des industriels. 

Sur le F1 EQ il y a un super petit bouquin sur les "expat" français qui ont bossé dessus. Il faut que je vous retrouve le titre

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Bon Plan a dit :

Je crois savoir que les seuls F14 qui ont été abattus l'ont été par des F1 irakiens.  Pas si mal.

Au moins un F-14 iranien est confirmé à un MiG 21 irakien en 1980, et deux le sont à des MiG 23ML en 1984 et 1987.

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les équipes logicielles Hanscom AFB décodent la maintenance du F-35
14 mai 2019 Benjamin Newell, 66e Groupe de base aérienne Affaires publiques

"HANSCOM AIR FORCE BASE, Mass. (AFNS) -- Des équipes logicielles de la base aérienne de Hanscom mettent en service des applications qui aident les responsables de la maintenance des avions à Nellis AFB, Nevada, à planifier les essais opérationnels réussis du tout dernier chasseur de la Force aérienne, le F-35 Lightning II.

Les équipes logicielles de Hanscom AFB se rendent chez Nellis AFB pour travailler avec les clients de l'unité de maintenance des avions à boulon de la 57e Escadre. Bolt AMU maintient six avions d'essais opérationnels F-35. Les mainteneurs de la 57e UAM servent de bêta-testeurs pour les programmeurs et les concepteurs qui conçoivent des applications personnalisées que les mécaniciens de lignes de vol de la Force aérienne utilisent quotidiennement.

Les responsables de la maintenance travaillent avec le Système autonome d'information logistique (ALIS) pour suivre les problèmes de maintenance programmée et non programmée sur des avions spécifiques et sur l'ensemble de la flotte. Hanscom AFB a utilisé ALIS (prononcé Alice) comme source d'inspiration pour son effort, Mad Hatter, en référence à "Alice's Adventures in Wonderland" de Lewis Carroll.

"Nous ne sommes pas nécessairement concentrés sur le changement de l'ALIS ", a déclaré le lieutenant-colonel Aaron Capizzi, responsable du projet Mad Hatter. "Nous sommes ici pour livrer des logiciels que nos aviateurs adorent et les aider à passer le plus de temps possible sur la ligne de vol, à réparer physiquement l'avion. Nous voulons fournir des applications qui permettent à nos responsables de la maintenance de conserver les appareils dont ils ont la capacité de mission....".

...L'un des avantages inhérents du F-35 est sa capacité d'auto-diagnostic et d'indiquer aux responsables de l'entretien quand certains systèmes doivent être inspectés, réparés ou remplacés. Les mécaniciens automobiles modernes utilisent un interrogateur numérique qu'ils branchent au tableau de bord ou sous le capot de leur voiture avant même d'avoir saisi une clé. Les responsables de la maintenance des F-35 utilisent des outils similaires pour faire voler leurs jets, mais les experts en logiciels de PEO Digital ont constaté qu'ils s'appuyaient sur des processus plus anciens pour augmenter ou remplacer les logiciels existants des F-35.

"Lorsque nous avons fait notre découverte initiale, nous avons constaté que beaucoup d'aviateurs avaient amélioré leur logiciel de maintenance en y ajoutant des feuilles de calcul et des calendriers imprimés pour suivre et planifier la maintenance ", explique le Capitaine Brian Humphreys, un officier de maintenance d'aéronefs qui participe à l'élargissement de sa carrière comme gestionnaire du programme de conception du logiciel F-35. "Il y a toutes ces excellentes données que l'avion peut vous fournir, mais comme le système existant ne permettait pas aux responsables de la maintenance d'accéder facilement aux données, nous avions besoin de créer des applications que les responsables de la maintenance pouvaient utiliser pour y accéder.

Les équipes logicielles de PEO Digital ont fait ce que les développeurs de logiciels agiles font toujours lorsqu'ils sont confrontés à un système volumineux et complexe. Ils l'isolent en petits composants modulaires que de petites équipes peuvent gérer.

Leur premier succès est survenu la semaine dernière, sous la forme de deux applications - Kronos et Titan. Kronos sert de planificateur interactif que les superviseurs de maintenance peuvent utiliser pour créer des plans à court et à long terme pour la maintenance en ligne des vols. Kronos a numérisé le processus de suivi de l'entretien des aviateurs, éliminant les tâches répétitives de saisie de données et aidant à planifier l'entretien futur en fournissant des calendriers qui répondent à des entrées simples. Titan est une application qui permet de suivre l'état de santé d'un avion, en s'assurant que chaque aviateur peut voir et comprendre l'état de préparation d'un avion en un seul coup d'œil.

Mad Hatter a vu une opportunité similaire avec le suivi d'une autre pièce vitale de l'entretien de l'avion : Les aviateurs eux-mêmes.

"Lorsqu'un superviseur de la maintenance conçoit un horaire de quart de travail, il ne se soucie pas vraiment des rangs à chaque quart de travail ", a déclaré David Zemsky, un concepteur de produits qui s'est joint au groupe lors d'une journée spéciale d'embauche, dirigée par le détachement 12 de Mad Hatter, son unité mère. "Il se soucie du niveau de certification de chaque Airman, et du suivi qui peut être extrêmement complexe."

M. Zemsky a exercé son métier en tant qu'expert en conception utilisateur seulement trois jours après avoir joint le Détachement 12, aussi connu sous le nom de Kessel Run. Il travaille sur une autre application appelée Athena. Cette application d'inspiration mythologique permet le suivi de la certification dans les unités de maintenance en demandant aux superviseurs d'ajouter numériquement les statuts de certification de leurs aviateurs, ce qui contribue à un processus d'affectation plus complet.

Mettre suffisamment de personnes en service pour s'attaquer à tous les problèmes qui se présentent dans le hangar est une étape cruciale pour toute unité de maintenance. Athena pourrait en faire un processus presque sans friction.

Une autre équipe, Monocle, dirigée par le Maj Jennifer Kannegaard, gestionnaire de projet, en est aux phases initiales de découverte d'une application qui pourrait un jour fournir des ordres techniques, ou OT, aux responsables de la maintenance de façon conviviale. Les techniciens d'entretien ont besoin d'OT chaque fois qu'ils touchent un aéronef, mais le processus actuel de distribution des OT est un gaspillage de temps et d'argent et les utilisateurs d'OT sont, au mieux, maladroits. 

Chaque équipe de Mad Hatter a réussi à maintenir des liens étroits avec les responsables de la maintenance des aéronefs de la 57e Escadre afin de répondre aux besoins des clients et de s'assurer que leur application finale contribue directement à la préparation des aéronefs.

https://www.af.mil/News/Article-Display/Article/1847580/hanscom-afb-software-teams-decode-f-35-maintenance/

 

C'est ce qu'on appel putscher LM

Vont pas être content chez LM s'ils ne peuvent pas accéder aux véritables données logistiques. Tout de suite ça va faire moins de sous.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne fais pas la même lecture. ALIS permet d'assurer le suivi des avions et est avant tout une base de données, là il s'agit d'outils qui aident à organiser et planifier la maintenance. C'est complémentaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, DEFA550 a dit :

Je ne fais pas la même lecture. ALIS permet d'assurer le suivi des avions et est avant tout une base de données, là il s'agit d'outils qui aident à organiser et planifier la maintenance. C'est complémentaire.

Je n'ai effectivement pas la même lecture que toi. Ce qui me semble être remis en question c'est l'accessibilité aux données qui me semblait exclusivement relever de LM, LM n'en donnant des accès que via des apps payantes.

Là il me semble que les codeurs vont se servir directement dans les données produites par le F-35 et pas dans celles agrégées par ALIS. 

Il y a 2 heures, herciv a dit :

"Il y a toutes ces excellentes données que l'avion peut vous fournir, mais comme le système existant ne permettait pas aux responsables de la maintenance d'accéder facilement aux données, nous avions besoin de créer des applications que les responsables de la maintenance pouvaient utiliser pour y accéder.

 

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, DEFA550 a dit :

Je ne fais pas la même lecture. ALIS permet d'assurer le suivi des avions et est avant tout une base de données, là il s'agit d'outils qui aident à organiser et planifier la maintenance. C'est complémentaire.

Le résultat en terme de disponibilité (qui dépend bien entendu aussi d'autres choses) n'est pas très satisfaisant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, DEFA550 a dit :

Je ne fais pas la même lecture. ALIS permet d'assurer le suivi des avions et est avant tout une base de données, là il s'agit d'outils qui aident à organiser et planifier la maintenance. C'est complémentaire.

Autre point important pour l'instant les Apps sont présentées comme complémentaire. Mais le ton employé est extrêmement hautain par rapport à LM et je subodore que si ALIS 3.0 ne répond pas à des exigences plus sévères c'est carrément des apps concurrentes qu'on verra.

Edited by herciv
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, herciv a dit :

Je n'ai effectivement pas la même lecture que toi. Ce qui me semble être remis en question c'est l'accessibilité aux données qui me semblait exclusivement relever de LM, LM n'en donnant des accès que via des apps payantes.

Désolé. J'ai fait le parallèle avec AMASIS/ATAMS et les outils de gestion du personnel, des plannings, des qualifications mis au point par chaque atelier pour superviser plus facilement les opérations de maintenance, mais j'ai dû me tromper.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, herciv a dit :

Autre point important pour l'instant les Apps sont présentées comme complémentaire. Mais le ton employé est extrêmement hautain par rapport à LM et je subodore que si ALIS 3.0 ne répond pas à des exigences plus sévères c'est carrément des apps concurrentes qu'on verra.

Je vais rendre sexy l'application de mon smartphone me permettant de gérer mon xsara picasso via le port OBD-II, et me faire des couilles en or !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, DEFA550 a dit :

Désolé. J'ai fait le parallèle avec AMASIS/ATAMS et les outils de gestion du personnel, des plannings, des qualifications mis au point par chaque atelier pour superviser plus facilement les opérations de maintenance, mais j'ai dû me tromper. 

Mais sur ce point je ne te contredis pas. C'est le point concernant la base de données que tu évoquais plus haut sur lequel je  diverge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question : alors qu'un SH18 Growler est biplace, que le F15E est biplace, que le nombre de Rafale biplace de l'AdlA est significatif... comment LM peut garantir une solution F35 monoplace?   et ce alors que la dinde furtive est censée être un noeud de communication (bon ca peut être fait à l'insu du plein gré du pilote) et avoir des capacités monstrueuses et un presque don d'ubiquité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Full Metal Jacket a dit :

Question : alors qu'un SH18 Growler est biplace, que le F15E est biplace, que le nombre de Rafale biplace de l'AdlA est significatif... comment LM peut garantir une solution F35 monoplace?   et ce alors que la dinde furtive est censée être un noeud de communication (bon ca peut être fait à l'insu du plein gré du pilote) et avoir des capacités monstrueuses et un presque don d'ubiquité.

Facile : t'en achètes deux et le premier contrôle le vol du second !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,366
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Sauris17
    Newest Member
    Sauris17
    Joined
  • Forum Statistics

    20,608
    Total Topics
    1,225,365
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries