Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 04/10/2016 in all areas

  1. 5 points
    De toute manière ce n'est pas une analyse mais du french bashing déguisé, on ne peut plus s'en prendre directement aux français alors on se moque de son modèle de société. D'autant que l'article oublie de nombreux facteur historique et sociétale, qui font que son analyser a du mal à cacher ces sous entendu condescendant ... Parce qu'à raisonner comme les gars de l'article je peux aussi affirmer avec autant de mauvaise foi que se sont les britanniques qui sont à l'origine de l'islamisme car celle-ci prend sa source dans d'ancienne colonie de son empire comme l'Egypte et le Pakistan. C'est à rapprocher aux même types d'article qui disaient que la francophonie était créateur de dictateur africain, et que les colonie africaine anglaise étaient des exemples de démocratie ... comme le Soudan, le Nigeria, l'Afrique du Sud (avec l'apartheid), le Zimbabwe ou l'Ouganda. Cette conviction est tellement ancrée chez les anglo-saxon qu'on peut voir une caricature dans le film "Lord of War" ou le dictateur du Liberia à un nom de consonance francophone, alors que celui de l'époque avait un nom anglo-saxon mais en plus a fait des études aux Etats-Unis. Bref en sommes, rien de nouveau dans la netsphère french bashing.
  2. 3 points
    Sans vouloir vous vexez c'est quoi le rapport, parce que niveau fuite des cerveau cela ne concerne pas plus les français de confession musulmane que les autres non musulman. Beaucoup de scientifique français immigre aux Etats-Unis ou en Allemagne, non seulement pour un meilleur salaire mais aussi pour être "mieux considéré". Le problème de l'emploi des français de confession musulmane n'a rien à voir avec la laïcité, on est plus dans un autre type de problème sociétale qui la discrimination, le racisme voir pire la xénophobie. Ce que au fond la loi de la laïcité ne parle pas du tout, car celui-ci ne devant qu'assurer l'indépendance du politique du fait religieux. Si vous voulez parler de la discrimination il faut plutôt parler de la loi Gayssot, si je me trompe pas encadre aussi les questions de discrimination à l'emplois. La grande majorité des volontaires étrangers qui partent combattre en Syrie et Irak viennent de pays dit "musulman", ou l'Islam est reconnu comme la religion officielle. (Donc non, ce n'est pas moi qui joue aux autistes) J'ajouterai que tout les pays d'Europe sont concernaient pas le phénomène notamment la Grande Bretagne qui soi-dit en passant a fait appliquer toute une série de mesure que beaucoup sur ce forum considèrent contre les Droits de l'Homme. Par exemple depuis 2006, les anglais peuvent retirer la citoyenneté à un double-nationalité qui est mêlé à l'islamisme, voir le cas récent des 16 jeunes anglais de confession musulmane qui ont perdu leur citoyenneté en tentant de rejoindre la Syrie et l'Irak. C'est trois question n'ont rien à voir non plus avec la laïcité ... l'activisme communautaire à toujours existait on en trouve des trace chez les immigrants chinois, polonais et aussi ceux d'africain noir. D'ailleurs la communauté juive des Etats-Unis est très activiste pour tous ce qui concerne Israël, elle même devenu un sujet majeur de débat au USA ou une critique de celle-ci peut briser une carrière. Il y a plusieurs raison qui font que les juifs face le alyah, dont notamment pour certain d'entre eux une monté de l'antisémitisme venant particulièrement de la communauté musulmane de France.(une position défendu par Finkielkraut) Après je signale qu'il y a aussi de nombreux retour en France, car souvent l'aventure de s'intégrer dans une nouveau pays s'avère plus difficile que laisse croire les ambassades israëliennes. Quelque soi le pays les minorité se sentiront toujours moins accepté, car dans tout les pays on leur fera rappeler d'où il viennent ... c'est l'homme qui est comme cela ce n'est pas la laïcité qui le provoque.
  3. 3 points
    Sérieusement ces "études" américaines c'est du flan. Ils voient cela à travers un prisme communautaire qui leur est propre et sont incapable de s'en détacher. Alors que se sont des sociétés ou l'acceptation de l’autre est bien moins poussées in fine (vivre à coté les uns des autres, sans se côtoyer et être méfiant envers eux). Les anglais et les belges avec leur communautarisme ne sont pas les derniers à être victime des attentats, même les espagnoles y ont eu droit bien avant la France, quand bien même ils n'ont pas de forte population immigré, la majorité se limitant à du travail agricole l'été avant un retour au pays sous bonne escorte. Ils passent complétement sur le coté "qualitatif", en Angleterre les musulmans sont des indo-pakistanais, pareil aux US et leur proportion est infime en rapport à leur population, chez nous ce sont des magrébins etc. Rien que le fait de comparé des chiffres et du qualitatif qui n'ont aucun rapport (8% de musulmans en France, 5 au RU, moins de 1 au USA) c'est déjà un énorme biais.
  4. 3 points
    Paroles de "vieux" : http://www.dassault-aviation.tv/ Allez dans l'onglet "100 ans", il y a plusieurs interviews d'anciens de Dassault. J'ai trouvé ça passionnant. C'est touchant également.
  5. 3 points
    Un nouveau parrainage amusant pour Bernie Sanders: après un collectif de 170 économistes (dont un ancien secrétaire au Trésor de Reagan, Robert Reich) qui a publié une déclaration soutenant le programme économique du sénateur du Vermont, après un soutien franc et direct de Jeffrey Sachs, très controversé organisateur en chef de la transition économique des pays ex-soviétiques et ancien "clintonite" lui-même, voici.... Roulement de tambour..... Asher Edelman! Mais qui est-ce, me demanderez vous après cette révélation qui foire l'acmé après le crescendo; c'est juste le gars qui a servi de modèle à Oliver Stone pour créer le personnage de Gordon Gekko, dont la devise "greed is good", a été directement piquée dans la bouche de ce monsieur Edelman. Dans une interview sur la chaîne CNBC (NB: la chaîne des jeunes cadres branchés qui veulent tous être maîtres du monde, pensent être l'élite absolue qui comprend l'économie, et pour qui Wall Street est l'exemple du "monde qui avance"..... Et dont les "journalistes" sont tous une variante aspirationnelle du modèle, refusant d'admettre qu'ils étaient trop cons pour être traders et pensant qu'ils sont là par choix), Edelman s'est vu demander par ces journalistes adeptes de l'entre-soi condescendant du club élitiste imaginaire dont ils sont sûrs d'être membres, quel était le meilleur candidat présidentiel pour l'économie américaine. Sans la moindre hésitation, il a répondu "Bernie Sanders". Pourquoi? Certainement pas parce qu'il pense que la redistribution est une chose morale ou que la monopolisation des profits par l'élite corporatiste dirigeante et la finance sont des choses immorales, mais au nom de la vitesse de circulation de la monnaie, dont il pointe l'affaiblissement continu comme le facteur majeur des problèmes économiques du pays (et du monde), et dont il attribue la responsabilité principale à la polarisation des revenus depuis trop longtemps par les "happy few" au sommet, avec pour conséquence majeure la baisse continue de la population pouvant constituer une demande solvable. Inutile de dire que les 3 journalistes présents, archétypes des "djeunz branchés" d'une certaine partie (celle qui a des chemises ou tailleurs chers et vulgaires, tentant le revival de la "asshole shirt" bicolore des financiers des années 80) du haut de la pyramide socio-économique (ou aspirant à y appartenir et à en adopter les valeurs et comportements), ont ouvert grand la bouche. Quand c'est Gekko qui vous le dit..... Let's feel the Bern!
  6. 3 points
    Bonjour Bat, Bonjour à tous d'abord, merci pour cette longue réponse, bien construite, argumentée et de bon ton. Je me permets de rajouter/préciser 2-3 choses : d'une part, la Loi a vocation à suivre la societé et ses évolutions (c'est un peu la différence que j'y vois entre le Livre qui a été écrit il y a 1000 et quelques années qui dit que les choses sont, et nos Lois qui évoluent, comme la societé dans laquelle on vit). Je reviens particulierement au niveau du 3° paragraphe de ton texte : La neutralité, la laïcité d'il y a 20 ans est morte ; c'etait une douce cohabitation ou personne n'essayait de trop prendre le dessus. Aujourd'hui, avec les affaires comme la crèche de Baby Loup, la gestion des personnels de la RATP qui font du prosélytisme pendant le travail, qui refusent de parler à une femme, fut elle leur supérieur, qui font leurs prières dans les locaux de service (et ce ne sont pas les seuls, à ROISSY aussi et ailleurs (voire les syndicats à dominante ... )), la visibilité de la pratique religieuse (d'une seule religion et toujours la même) s'est accrue. La laïcité n’étant pas spécifiquement inscrite dans la Constitution, certains ont cru trouver une parade avec les chartes http://ripostelaique.com/la-demarche-laique-du-pdg-du-groupe-paprec-doit-etre-soutenue.html ( j'écris "ont cru", parce qu'une charte n'est pas un texte de loi obligatoire, qui contraint le signataire ; ce ne sont que des règles pour le mieux vivre ensemble et leur portée est limitée au bon vouloir du signataire ). J'aimerai beaucoup que la France ne rejoigne pas l'Angleterre, la Belgique ou les USA dans le communautarisme .... J'aimerai donc que cette laicité soit retranscrite dans la constitution et la loi, pour nous preserver des exces des uns comme des autres (qui sur réagissent quand le premier abuse, qui s'approprient le mot laicité pour en profiter pour rejeter l'autre). Si j'avais un mot à accoler à laicité, ce serait tolerance ou liberté. (enlevez le mot laicité et remplacez le par un contraire des deux précédents, ça peut donner une idée de ce que l'on peut perdre).
  7. 3 points
    bonjour mais, la laicité, dans l'esprit de 1905, ce n'est pas l'athéisme ! ce n'est pas l'anti cléralisme (simplement, c'est renvoyer la place de l'eglise à ce moment là dans la sphere privée). la laicité, c'est demander aux gens de garder dans la sphère privée leurs croyances, leurs dogmes. La République étant le ciment, au dessus de ces différences. L'avantage ? c'est la liberté absolue de conscience des citoyens ! Les conceptions métaphysiques, les croyances, sont du domaine intime, personnel ! personne n'est obligé de croire telle ou telle religion ; pas de religion d'état. Ne vous meprenez pas ; la laicité nous offre la liberté. Vous pouvez etre contre (je vais provoquer, mais, dans l'esprit, vous allez comprendre : imaginons que nous soyons un état à dominante religieuse. Les actes pédophiles, les viols faits par des pretres ? une confession et basta ! les victimes ?? quelles victimes ? Les auteurs rendront compte à Dieu. Je continue dans mon délire ; vous voulez une dominante religieuse ?? dans 20 ans, 30 ans, ce ne sera plus la religion catho qui sera la plus nombreuse. Vous voulez instaurer la charia en France ??? ou vous preferez une laicité, une neutralité ?? chacun fait ce qu'il veut, en respectant la loi, et pour les religions, dans la sphère privée.
  8. 2 points
    Oui je m'autocite, et alors ! anyway, 4210 yards = 3849.624. ça date de novembre 2015 donc grosso modo 3 mois après nos Chasseurs d'Afrique.
  9. 2 points
    Pour la dame en question ,si s'était aussi un pb d'ordre religieux , ma femme connait des musulmanes qui en ont parlé ,elles aussi ont eu du mal avec cette personne .Sa n'a pas était plus loin mais sa laisse quand même une image négative . Non je ne généralise pas mais quand un problème concret arrive , je cherche à avoir les raisons . Le problème s'est que pour un petit village ,voir que la moitié des musulmanes ont un problème avec la conversion de ma femme cela est un peu difficile à accepté , car cela laisse entendre que sur 6 familles de confession musulmane ,3 familles ont aucun problème avec sa alors que pour les 3 autres ben justement s'est un problème pas acceptable . Alors on pourrait retourné le problème dans l'autre sens en disant que l'on a du mal avec la conversion de personne à l'Islam et qu'on est donc pas tolérant ,mais la ou la différence est notable s'est comment ce passe cette conversion .Pour certains il y a effectivement un effet de mode ,pour d'autres une réelle vision animé par la Foi mais réfléchie mûrement ,et pas sur un an mais plusieurs années . Donc voilà , s'est pas forcément aussi clair et net . Moi je trouve que recevoir la visite d'un Imam de Creil parce que des femmes du village ont dit qu'il y avait une musulmane qui pourrait aussi filé de l'argent pour la Mosquée ... ceux-ci sont passé chez moi pour demandé si on voulait donné ...3 femmes voilées quasiment entièrement ( la s'était pas le simple foulard sur la tête ). Ma femme a pas aimé ,et a dit qu'elle n'était pas musulmane et la l'Imam lui dit que son prénom est arabe ( bien renseigné cette personne ) ...comme si avoir un prénom arabe t'amené fatalement à être musulman ... des arabes chrétiens sa existe ... Bon personne n'était dupe , il savait qu'elle était encore musulmane mais bon , pour lui un prénom arabe s'était fatalement obligé d'être musulman . Ma femme était dans pas encore dans un phase de conversion mais quelques chose lui disait que s'était pas saint comme visite ... surtout quand on demande une participation de 200 à 300 euros pour la Mosquée ... Le curé de la paroisse est jamais passé demandé de l'argent comme sa ... Certes ils ont pas insisté mais bon , ils étaient venu à plusieurs , 1 homme et 3 femmes voilées ( s'est toujours plus pesant dans discussion en fonction de qui on a en face ) ...ma femme les envoyant gentiment sur les roses ... Idem lord d'une brocante , une femme entièrement voilée ( on ne voyait que ces yeux ) est venu faire un tour ...personne n'a rien dit par peur de ce retrouvé emmerdé ( on a vu la surmédiatisation que sa causé ailleurs ) ... ben désolé s'est interdit le voile intégrale ... elle était la par provocation ... Même les gendarmes ont rien dit ... Ils n'en demeurent pas moins que cela laisse une sale impression pour certains ,une vision négative des musulmans ... faut imaginé sa en pleine brocante de campagne ... Le même jour le fiston était en perme ,il va sur la brocante faire un tour et un homme âgé d'une quarantaine d'années ( pas du village ) lui dit bonjour en arabe (mon fils est typé ) , le fiston lui répond bonjour en français ,l'autres insiste en disant bonjour en arabe du genre ben répond moi en arabe ... Le fiston l'a envoyé boulé ... Alors voilà , je ne généralise pas mais faut appelé ce que sont des comportements qui arrivent concrètement ,sans bien sûr faire de généralité mais ceux-ci occasionne des ressentis au bout d'un certains moment à des personnes qui ne seront pas comme moi et ne chercheront plus à ne pas tout mélangé , l'amalgame étant de mise ( ce que nous on ne fait pas ) . Mais voilà s'est sa qu'on dénonce avec certains comportements qui font que cela fini par causé plus de problème aux musulmans majoritaire qui emmerde personne .
  10. 2 points
    Gibbs, pardonne-moi si tu as compris que je te traitais de ces noms: ce n'était pas mon propos (et encore moins mon intention). Je me suis peut-être mal exprimé. Je ne pense pas que tous les gens qui disent/pensent qu'on transforme les noms des fêtes religieuses chrétiennes dans le but de ne pas froisser les musulmans sont d'horribles fascistes, et ce n'est pas ce que j'ai dit. Je constate juste que la construction de la présentation de la "déchristianisation" comme politique destinée à complaire à certaines parties de la population en tant que problème public spécifique était essentiellement construit par la droite traditionnelle et l'extrême-droite. C'est différent: ce que je dénonce est la déformation —l'instrumentalisation, si tu préfères— que fait l'extrême-droite des discours sur cette revendication (qui est essentiellement portée par les milieux laïcards contre la religion catholique) pour l'imputer à des communautés qui ne la demandent pas (mais qui ont d'autres demandes: reconnaissance de fêtes non-chrétiennes à côté des fêtes chrétiennes, ce qui est très différent d'un effacement de la religion). Oui et non. Oui au sens où, je suis d'accord avec toi, c'est assez ridicule: les cloches font partie du paysage sonore de nos villages. Mais non dans la mesure où tu interprètes cela comme étant nécessairement un problème religieux. Même si cette dame est musulmane, il y a bien des raisons pour lesquelles elle pourrait vouloir museler les cloches, à commencer par le bruit. Je peux te citer des exemples dans de nombreux villages de France (et de Belgique, d'ailleurs) de revendications similaires venant de gens non musulmans; la presse locale se fait d'ailleurs régulièrement l'écho de tels procès opposant des habitants et leur mairie/paroisse sur la question (le bruit ou les troubles du sommeil étant à l'origine de la plupart des plaintes). Simplement, les plaignants étant généralement non-musulmans, cela passe dans la rubrique "querelles de clocher" (c'est le cas de le dire ) un peu folkloriques. Pourquoi ici ne retenir de cette dame que le fait qu'elle soit musulmane? C'est cette dérive de "l'essentialisation" que dénonce zack, à savoir ramener les musulmans à leur seule qualité de musulmans qui expliquerait tous leurs actes, alors qu'ils sont en même temps des tas d'autres choses qui pourraient expliquer le problème (elle a le sommeil léger, ça réveille son bébé, son logement est mal isolé, ça énerve son canari, elle a mauvais caractère, ça lui rappelle un mauvais souvenir, etc., etc.). Plus qu'un problème religieux, à moins que cette dame n'ait porté plainte en invoquant des motifs religieux, on n'a là qu'une situation très très banale de querelle de voisinage, mais qu'on interprète comme un problème "religieux" du seul fait que la plaignante est musulmane: c'est ça que je dénonce dans l'incapacité à aborder en France ces questions avec un rien de recul qui serait apaisant: on rend religieux des problèmes qui ne le sont pas, si j'ose dire, puis on crie à la république en danger du fait du retour de la religion: c'est en grande partie de l'ordre de la prophétie auto-réalisatrice.
  11. 2 points
    D'abord ils n'ont pas encore acheté les 73 F-15. Ils ont fait une demande sans doute en même temps que celle qu'ils nous ont adressé pour 72 Rafale/F-15. Et les US ont beaucoup tardé à répondre à cause d'Israel. Si bien qu'ils n'ont pas encore répondu puisque l'objet des manœuvres actuelles est de faire accepter cette vente par le congrès. Seulement après cette autorisation, les US pourront faire une offre au Qatar. Et là ils se rendront compte que le Rafale existe, au moins autant que le F-35 et qu'on en a vendu 24 au Qatar avec une option pour 12. Qu'il n'en reste donc que 36 à acheter pour le F-15 si celui-ci n'est pas trop cher, et dans une configuration suffisante malgré les réticences d’Israël. Cela prendre bien 2 ans. Et peut être que ces 36 là seront aussi pour le Rafale.
  12. 2 points
    Très intéressant développement mais j'ai quand même un bémol ,bien au delà d'un sentiment religieux /laïcité pur et dur il y a toute ces questions qui restent de l'ordre du traditionnel , certes issu de la religion mais qui n'a plus aucun rapport avec la religion quand on connait le nombre de non croyant en France ( on doit être le pays qui en a le plus ,et s'est pas une critique de ma part ) qui n'aime pas qu'on touche à ces fêtes issu du monde chrétien ,pas parce qu'ils sont croyant mais tout simplement parce que cela fait parti d'une vieille culture qui marque le rythme sociétale dans l'année . Hors il ne s'agit plus que décorations ,moment de fête on ce retrouve en famille sans qu'il n'y ai pour fond et forme concrète de religiosité durant ces moments dans l'année pour un paquet de familles en France . Et s'est la qu'on en arrive à des fractures , on touche (ou on veut ) à ces symboles alors que ceux-ci ne sont plus d'ordre religieux dans les esprits de la majorité qui ne sont même pas croyant ,mais dont on bouscule le rythme pour au final éviter de froisser les minorités . S'est la qu'est le fond du problème , nié qu'on a un rythme sociétal avec des fêtes issu du christianisme qui n'ont de religieux que le fait d'en être issu mais sont concrètement dénué de tout fond religieux . Alors oui je te rejoins sur le fait qu'il y a en fait plusieurs type de laïcisme et qu'en fonction des périodes de l'histoire on en est plus dans le même type d'ordre de considération ,mais quand tu poses la question à des gens : pensez vous qu'on doivent supprimé les crèches ,fête issu du christianisme ? la réponse sera : pourquoi ? On demandera :mais êtes vous croyant ,pratiquant ? Une bonne partie répondra : non je ne crois pas mais sa fait parti de notre culture , d'ailleurs pourquoi devrions nous abandonné ces fêtes traditionnel ? Est-ce que dans des pays ou s'est l'Islam qui gère la vie sociétale on pourrait voir cette question ce posée ? qu'ils soient croyant ou pas cela ne changerai rien , le côté culturel issu du passé serait gardé de toute façon . Donc voilà , on oubli souvent qu'il y a une majorité en France et que le concept de laïcité à imposé à la plus vieille religion présente en France de resté à sa place , pourquoi alors la dernière religion arrivé en France devrait ne pas le faire ? Ce qui pose problème s'est que le culte musulman n'a pas de poids sur la communauté musulmane , et que l'on ce retrouve avec une multitude de visions ,allant de celle qui n'a aucun problème avec le concept de laïcité et surtout le côté issu d'une vieille tradition qui n'a plus rien de religieux , à celle qui vit dans son coin en étant imperméable , d'autres qui sont né ici et font de la revendication en oubliant que la majorité ben même si elle n'est pas croyante aime ces vieilles traditions qui rythme la vie sociétale en France . Donc oui il y a des visions divers et varié de la laïcité ,entre ceux qui voudrait tout lissé et ceux qui veulent appliqué le concept de la liberté des uns s'arrêtent la ou commence celle des autres , sans qu'il y ait à modifié des "us et coutumes " certes issu du christianisme mais qui n'ont aucune valeur religieuse pour la grande majorité ,une majorité qui n'aime déjà pas que les instances religieuses issu du christianisme est à intervenir ou pesé dans la vie sociétale ... alors la dernière religion arrivé en France n'a qu'a s'adapter à cette vision . Moi je pense que pour une grande majorité des musulmans le fait de vivre dans un pays qui certes est issu d'une culture chrétienne mais qui n'en a gardé que les traditions n'est pas un problème , et que pour d'autres il faudrait que leur religion soit plus intrusif au détriment de la majorité juste parce qu'ils ce sentent lésé alors que né français .S'est la le fond du problème , et s'est un véritable clergé pour l'Islam en France ( sur ce point le chiisme est moins embêté puisque possédant un clergé ) qui pourrait canalisé ces ressentis et mieux guidé certains musulman ( une minorité ) qui n'arrive pas ou ne veulent pas adapter leur vision des choses . A un moment on doit prendre en compte la majorité et la culture dont elle est issue ,sans y voir la religion comme fond parce qu'elle a teinté la tradition du pays sans y laissé une marque religieuse . Faut pas tout caricaturé non plus dans l'autre sens ... Je croise tout les jours des musulmans avec la barbe ,et à des postes différent ...du petit poste à un plus gros poste ... Et ils ont pas pour autant du raser leur barbe ...et n'ont pas fui à l'étranger pour autant ... Moi je ne suis pas pour le laïcisme pur et dur ( mais carrément pas du tout ) , mais pour la laïcité ou chacun doit resté à sa place sans qu'on l'emmerde à cause de sa religion mais que lui même n'emmerde personne avec sa religion . Moi je me suis toujours adapté à la ou j'allais ( et j'ai pas mal voyagé dans des pays ou les musulman étaient majoritaire ) je pars du principe qu'on s'adapte et pas l'inverse ... Je pense qu'en France on a en plus une marge qui permet comme dans d'autres pays de vivre ensemble ... Mais qu'il faut savoir ménagé la majorité si on veut éviter des problèmes dans l'avenir . Quand on arrêtera de faire du clientélisme avec la politique sa ira beaucoup mieux pour tout le monde ... Le juste milieu s'est ma vision des choses ,mais je n'oubli pas qu'on a encore droit à pensé que la majorité à quand même le droit de gardé une certaine culture issu de son passé ,même si il ne croit pas en la religion . Une question simple : quand on va s'installé à Dubaï ou autre pétro monarchie , ne doit-on pas respecté des us et coutumes qui sont régi par la religion alors qu'on est pas musulman ? Si ,et si ce n'est pas le cas on te dira retour à la case départ ... et cela même si sa fait 20 ans que tu y vis ... ou depuis toujours ... On parle des contraintes pour les musulmans en France , mais les contraintes pour des occidentaux installé dans les pétro monarchies voir encore plus difficile quand on a une vision libre du mode de vie tel qu'on le connait ... Et pourtant on s'adapte . Moi je ne supporte plus les musulmans qui collent une mauvaise image à la majorité des musulmans qui n'emmerder personne et arrive à concilier religion et laïcité sans pb ... Moi quand un employé a qui on a pas demandé de raser sa barbe refuse qu'une femme lui sert la main ou ne lui parle ,s'est très malsain comme situation ... que ce soit une collègue ou une responsable juste au dessus de lui ... Et sa s'est un truc concret que j'ai constaté ... Je ne fais pas de généralité mais quand je vois qu'une majorité de musulmans ont pas de pb et que des branleurs comme ce connard amène une image négative ,dans un contexte ou on doit faire face à une menace islamiste qui est surtout issu d'une mondialisation et de l'explosion de la communication à temps réel avec internet . Oublions pas une chose , rien que la télé par câble fut un vecteur ,certes pas d'une manière aussi importante mais apportant aux gens l'impression de vivre toujours dans 2 cultures , résultant que cela pouvait apporté une forme de non adaptation ne permettant pas d'arrivé à une certaines fluidité permettant de vivre en tant que français qui n'oubli pas ces origines ou religion . Qu'on ne me dise pas que s'est faux , ma tante espagnole ne regardé pas la télé française mais la télé espagnole ... la différence s'est que du fait d'une culture proche elle ce glissait dans la société française ,avec comme objectif final de rentré en Espagne à la retraite . A la différence de mon père qui avec un mariage avec une française reste toujours espagnol , mais vit à l'heure française que ce soit pour tout un tas de domaine ,ce n'est qu'avec l'ère technologique qu'il regarde à l'occase les chaînes régionale galicienne/espagnole pour certains programme ,mais que la majorité du temps il ne regarde des programmes français ,même quand il reste quelques mois en Espagne . Donc le modernisme apporte du bien ,mais il peut aussi être une des sources de pb en laissant les gens entre deux mondes culturellement différent ,la ou l'idée du village mondiale avec la mondialisation est l'optique , alors qu'au fond s'est une utopie à un certains degré . Attention ,je ne fait pas d'une généralité ces pb , mais ils font parti de l'équation . Bien évidemment on ne doit pas oublié le contexte sociétal avec le fait qu'on a pas de boulot . Enfin voilà , ce n'est pas le système sociétal par lui même qui est une source de pb mais un nouvel environnement du monde en temps réel .
  13. 2 points
    Hum, je crains avec mon intervention avoir suscité une vague de longs HS. Désolé, ce n'était pas le but! Je vais essayer de (re)cadrer les choses pour revenir au sujet du fil. Mon intervention n'était pas une opinion mais une constatation historique ponctuelle: la loi de 1905, souvent brandie à tous crins dans le débat français, ne porte pas sur les matières qu'on voudrait la voir régir aujourd'hui et a été élaborée dans un contexte particulier et avec des outils spécifiques qui présentent des différences notables avec la situation actuelle. Si on creuse un rien plus, on constate que la conception même de la laïcité évolue avec le temps (dans la loi et dans les mentalités), mais aussi que plusieurs conceptions de la laïcité co-existent à un moment donné, chacune affirmant sa primauté sur les autres (l'affaire de la crèche Baby-Loup, citée par Christophe38, est assez emblématique de ces conceptions différentes et plus ou moins concurrentes (*)). Je ne sais pas s'il faut "plus" ou "moins" de laïcité (je laisse cela aux Français, je ne suis qu'un observateur étranger); par contre je sais qu'on ne sait pas, aujourd'hui, ce que recouvre exactement cette notion (il y a au moins autant de conception de la laïcité que de courants politique,s chacun prétendant que la sienne est la seule valable) et nombre de problèmes qu'on identifie comme des "mises en cause de la laïcité" sont en réalité imputables à l'absence d'une définition qui soit à la fois claire et consensuelle. Autrement dit, on "invente" des problèmes (pour partie) de toute pièce en interrogeant des pratiques (qui ne posaient pas problème, qui n'existaient pas au moment de la dernière législation en date ou dont la signification sociale a évolué) sous l'angle de la laïcité. Un très bon exemple est celui des repas dits de substitution dans les cantines scolaires: ce n'est que si on se demande si la laïcité de l'état doit s'appliquer à ce que mangent les enfants à l'école (question que personne ne se posait il y a seulement 5 ans et que du coup aucun texte de loi ne vise à "résoudre") que le fait de constater que certains jours tous les gosses ne mangent pas la même chose devient un "problème", et un point de crispation du débat public qui s'auto-alimente (car ceux qui trouvent que la religion a trop de place dans la société voient dans ces repas un scandale, les musulmans —car c'est généralement leurs pratiques qui sont concernées— y voient une politique vexatoire, etc., ce qui a pour effet d'empirer les choses chacun y allant de sa déclaration). Le principal problème de la France avec les religions n'est pas, à mon avis, la contestation de la laïcité en tant que cadre organisateur de la vie publique et des relations entre les citoyens (car en réalité cette idée est très largement acceptée par toutes les religions, à part une frange d'intégristes dans toutes les confessions), mais plutôt son incapacité à définir de manière claire les contours de cette laïcité dans le contexte du XXI° siècle. La loi de 1905 est devenue un symbole beaucoup plus qu'une loi, et on raisonne par rapport à ce symbole, ce qui est très problématique car cela rend alors la discussion irrationnelle (toute adaptation de la loi n'est alors considérée que comme une "trahison", une "reculade"; toute clarification de la loi ne peut se faire que sous forme maximaliste qui, par l'absence de compromis, ne fait que crisper une partie de la population). L'opposition binaire "laïcité" vs "communautarisme" est une construction rhétorique partisane bien plus que la seule alternative qui se poserait à la France, et il serait bien de pouvoir la dépasser de manière relativement consensuelle (entre religieux en non-religieux, mais aussi et surtout entre non-religieux) dans une (re)définition de la laïcité en prise avec les réalités du XXI° siècle, et non héritée des querelles entre catholiques pratiquants et non-pratiquants du XIX° siècle (même si, à mon sens, cette définition de 1905 offre un très bon cadre de départ: je ne dis pas qu'il faut faire la révolution). Ceci étant dit, et pour vraiment revenir au sujet du fil, je pense qu'aborder les "menaces intérieures" sous l'angle de la laïcité (quelle que soit la définition qu'on lui donne), c'est largement passer à côté de la réalité de certains ressorts de la menace terroriste actuelle. S'il est vrai que toute une série de mouvements religieux plus ou moins conservateurs rejettent ou critiquent le modèle de la laïcité française, force est de constater que ceux-ci ne sont pas (ou ne sont plus, contrairement à ce qu'on a pu voir dans les années 1990) le terreau dans lequel se développent ces réseaux terroristes: plus d'un tiers sont des athées ou chrétiens nouveaux convertis, la quasi-totalité ne fréquente pas les communautés religieuses officielles (qu'elles soient progressistes ou conservatrices), quasiment tous sont des purs produits de l'école républicaine et plus largement de notre culture occidentale (avant de basculer dans le jihadisme armé, ils regardaient les mêmes films que nous, jouaient aux mêmes jeux vidéos, allaient en boîte, etc.). C'est interpellant, c'est angoissant aussi, je ne sais pas ce que ça appelle comme réponse, mais ça montre au moins une chose: ce n'est pas en "serrant la vis" aux églises qu'on endigue un phénomène qui leur échappe et se développe en-dehors d'elles. (*) Je n'entre pas dans les détails car le but n'est pas de lancer une discussion sur ce cas, mais rappelons le cadre pour ceux à qui ça ne dit rien: il s'agit d'un procès à rebondissements qui a opposé une crèche (privée) militante laïque à une (ex) employée licenciée parce qu'elle a souhaité porter le voile au travail. La direction de la crèche a justifié sa décision au nom du principe de laïcité qui devrait prévaloir dans une structure d'accueil et d'éducation des enfants, a fortiori si elle se revendique laïque. L'(ex) employée a justifié sa position en arguant que l'interdiction du port de signes religieux n'était pas mentionnée dans le règlement de la crèche (privée). Je laisse volontairement de côté les deux complications de l'affaire —à savoir le conflit du travail et la notion de faute grave d'une part, et les rebondissements médiatico-politiques de l'affaire d'autre part— pour me centrer uniquement sur la question de fond dont on parle. Si on prend un minimum de recul on constate que cette affaire n'oppose pas tellement religieux et laïques, mais deux conceptions différentes de la laïcité. D'un côté, il y a celle des militants laïques et anti-cléricaux (que certains qualifieront de radicaux) qui considèrent que la laïcité de l'état s'applique par extension et par défaut à la totalité des lieux —et employés— accueillant du public (du fait de ce caractère public), qu'ils soient publics ou privés, et que les textes prévus pour les structures étatiques s'appliquent par extension aux structures privées. De l'autre, il y a ceux que je qualifierais de "neutralistes" (et que certains qualifient de communautaristes) qui considèrent que les textes organisant la laïcité des services de l'état s'appliqueny aux services de l'état, et qu'il faut des textes spécifiques propres aux structures privées pour
  14. 2 points
    Cet assemblage de fils de fer n'a rien à voir avec une cage anti-RPG...
  15. 2 points
    Au diable l'avarice !!!
  16. 2 points
    En fait il n'a pas fonctionné ... S'il avait "fonctionné" la coiffe et le systeme de mise a feu se serait brisé contre les barreaux et le charge formé se serait écrasé contre deux, au mieux elle aurait explosé déformé ... et donc sans produire le projectile formé optimum - comme une sorte de grosse grenade -
  17. 2 points
    @ Bat et christophe 38 . Je trouve que vous argumentez très bien dans cette discussion . Je suis du genre à faire dans le pragmatisme , le juste milieu et s'est la que je m'aperçois qu'en tant que catholique "new age" sachant concilié sa Foi dans le monde ou il vit sans resté sur des concepts qui avaient était mis en place dans un contexte du passé , entre le culturelle ,sociétale et religieux . Je pense qu'il ne faut pas faire d'amalgame et que chacun doit savoir concilier laïcité , religion ( ou pas ) pour bien vivre ensemble sans que la laïcité deviennent du laïcisme , en mettant tout le monde dans le même sac ... Dans un blog canadien francophone ,on parlé du fait que la laïcité à la française était un échec ... par rapport à l'islamisme radical ... Je suis intervenu en expliquant plusieurs choses : Comparaison n'est pas raison quand on compare ,aux USA ,Canada les musulmans sont une communauté qui représente une goutte d'eau si on observe le nombre d'habitants au Canada , aux USA s'est plutôt les noirs américains et les latinos qui sont les plus grosse communautés ... Je me demande si les musulmans échapperaient aux pb que connaissent les latinos et noirs en étant la seconde communauté vivant aux USA ... Bien évidemment cela ne veut pas dire que les USA ont un système qui ne marche pas mais qu'il connait quand même des pb entre communauté ... On ne doit pas oublier que si le système US pose parfois des pb ( injustice vis à vis de certains du fait de leur couleur ou origine ) , le fait de voir des grosses communauté peu posé un problème car on ne doit pas oublier qu'il faut de l'équilibre en terme de démographie et la sa deviendra compliqué si il n'y a pas un peu plus d'intégration . Moi je pense que l'idéal est qu'il faut à un moment voir ce fondre les gens issu de communauté dans la masse initiale ,sans pour autant qu'on leur demande de devenir des personnes oubliant leurs origines ,religion ( ou pas ) . En France l'Islam est la deuxième religion si on parle en terme de gens de confession musulmane qui regroupe de tout : pratiquants ,non pratiquants mais croyant ,non croyants juste en mode tradition , les extrémistes , comme on en trouve dans toute religion . Donc j'étais sur le cul en lisant sa ,comparait ce qui n'est pas à la même échelle de lecture ... J'ai donc rappelé à l'auteur de ce blog canadien que pour la GB , qui a une forte communauté de musulmans et vit en mode communautaire comme aux USA et au Canada ( bien évidemment avec des différences culturelles entre vieux monde et nouveau monde ) n'a pas échappé à l'islamisme radical vu le nombre d'attentats que Londres a connu ,et pas des petits ... Qu'il y a pas mal de nids de fondamentalistes bien déchaîné en comparaison de la France qui sont certes la mais plus discret ( ils ont pas de tribune en mode populaire ) , s'est sûr que le système anglais qui permet de dire tout ce qu'on veut et pense ,même le pire est pas dans nos habitudes . Moi j'ai jamais vu de soldats français ce faire insulté d'assassins et de bouchers par une foule de barbus hystérique lors de leur retour en France ... Par contre on l'a vu en GB ... sa avait fait le tour des infos ce truc en GB ... Donc j'observe que l'on en ce retrouve à discuter ,remettre en cause nos systèmes sociétaux en pensant que celui-ci est la cause du radicalisme islamique tout en observant qu'ailleurs , le mode communautaire éviterait cela ... oui sauf que aux USA ou au Canada qui ont une faible population ,quoi qu'on oubli un peu vite les attentats à plus faible échelle ( on ne parle pas du 11 septembre ,mais après ) commis ,les arrestations de radicaux etc ... ou de la GB qui a connu des attentats terrible malgré son système communautaire avec plus de sujets de confession musulmane . Bien évidemment mon message ne remet pas en cause la présence des musulmans en France ou ailleurs dans le monde mais il faut appelé un chat un chat quand on fait face à du radicalisme ou personne tentant de faire du prosélytisme de manière direct ou indirect . Bien évidemment on ne doit pas mettre tout les musulmans dans le même sac , mais il faut faire le tri pour éviter que la majorité soit pénalisé par une minorité qui arrive à trouver de l'écho chez certains ( je dis certains et pas la majorité ) ,et sa dans la durée sa peu poser des problèmes qui fragilisera la société . Alors parlé de modèles meilleur que d'autres pas forcément la meilleur solution , chacun évoluant pas dans le même contexte sociétal et surtout démographique . Donc je reste persuader que notre système n'est pas le pire , seul les tentations de passé en mode laïcisme pur et dur pas bonne si on va dans ce sens . J'arrive à concilier ma religion avec la laïcité ,j'en appel aux autres dans faire autant ( enfin ceux qui n'y arrivent pas ) ,et si ce n'est pas le cas et bien je pense qu'ils trouveront leur bonheur ailleurs , moi si je ne me sent pas bien quelque part car sa irait à ma façon d'être ben je me tire . Bien évidemment je ne fais pas de généralité sur l'Islam , j'ai bien failli l'avoir en ayant eu une mauvaise expérience avec une personne de confession musulmane ce faisant passé pour une personne très à l'aise avec la laïcité . Heureusement , ma Foi ,réflexion et un ami du forum qui ce reconnaîtra sans oublié ma belle fille m'a aidé à ce moment là ,elle est musulmane mais sachant très bien conciliée sa vie de musulmane croyante mais pas pratiquante pour m'éclairé que si certains sont des mauvaises âmes utilisant la religion , beaucoup plus était dans le bon sens en terme de capacité à concilier leur religion et la laïcité sans pb . Alors il faut peut-être juste du temps pour gérer ,canaliser l'évolution sociétale sans qu'elle explose tout simplement , en permettant une meilleur osmose entre communauté tout en sachant chassé les mauvaises personnes ,en réduisant leur potentiel de nuisance . Quand je vois que l'on fait une campagne contre les préjugés avec l'Islamophobie , l'antisémitisme , le racisme contre les gens de couleur .*S'est très bien mais on oubli une chose ...qui devient une grosse erreur de communication ... je pense que l'erreur principale s'est d'avoir surtout omit de parlé de la majorité vivant en France et qui elle aussi connait des agressions pour tout type de raisons , couleur ,religion ou pas . Sa existe . Donc on divise rien que par cette erreur de jugement . On ne ce retrouve pas dans l'idée de la laïcité avec cette vision ... Puisqu'on ne parle que de certaines communautés ,ce qui est étrange quand on est l'idée de laïcité . Même ma femme qui a connu des réflexions raciste ( 3 fois ) sur 22 ans en France a eu le même sentiment , faut pas parlé que des minorités mais de tout le monde puisque s'est Egalité ,liberté et Fraternité . On est la et aujourd'hui malheureusement .
  18. 2 points
    Je constate que sur ce forum, personne ne semble s'être engagé dans l'ardente polémique de Batman vs Superman.... Z'avez raison les gars: même pour les fanboys du domaine militaire, dont certains avec un authentique background dans le secteur de la violence professionnelle, c'est beaucoup trop sanglant, immoral et dur, plein de coup bas et d'horreurs indescriptibles. Quoiqu'il en soit, pour ceux qui seraient intéressés par le quoi, le pourquoi et le comment du film en tant qu'investissement, et qui voudraient comprendre en quoi, malgré les chiffres en apparence impressionnants (même si très loin des résultats mirobolants de films d'ambition et moyens comparables), celui-ci n'est pas forcément une grande réussite, même s'il n'est pas non plus la plantade souhaitée par les Marvel-fanboys (vous croyez que Coca vs Pepsi ou Star Wars vs Star Trek sont des conflits vicieux? Pfeeeuuuh!). http://www.forbes.com/sites/robcain/2016/04/06/was-the-400-million-warner-bros-paid-for-batman-v-superman-a-good-investment/#6ade4ac7d67b Une estimation à la louche d'un retour sur investissement de 30-35% n'est pas grandiose pour un investissement de cette taille: l'argent est investi sur des années (et l'immobilisation, comme les emprunts, coûtent, ce à quoi s'ajoutent les coûts d'opportunité -soit ce à quoi l'argent n'est pas employé et qui pourrait être mieux), il y a beaucoup de parties à satisfaire, c'est un secteur d'investissement à forts risques (dépendant de beaucoup de facteurs peu ou pas maîtrisables), avec peu de visibilité pendant les temps d'attente, et le business model dans lequel s'est engouffré Hollywood depuis 30 ans fait qu'un grand studio tend à se concentrer sur un nombre limité de blockbusters dont très peu seront réellement rentables (ou en tout cas rentables rapidement, ce qui compte le plus) ou produiront des bénéfices significatifs, ce qui rend le dit studio très dépendant d'au moins un ou deux méga-succès (genre à 100% ou plus de marge) par an. Donc, en l'occurrence, même si le CA estimé, toutes sources confondues, de ce film tournera autour de 900 et quelques millions pour un investissement nominal de 415 millions environs (production à 250 millions plus marketing à 165 millions; la réalité est que c'est en fait plus, avec les coûts d'immobilisations du capital et une foule d'autres coûts induits), le bénéfice réellement disponible pour le studio ne dépassera vraisemblablement pas les 120-130 millions avant impôts. Soit un retour très moyen pour un investissement long et risqué. De ce fait, et au vu des tendances observées sur d'autres récents films de superhéros (exception faite de Deadpool qui est aussi un signe des temps étant donné qu'il repose en grande partie sur le fait de chier sur une bonne part de ce qui fait ce type de films: il n'aurait pas marché comme ça il y a 5 ans), tant chez Marvel que chez DC, on peut se poser la question de savoir si: - c'est juste une superproduction de genre qui n'a pas été à la hauteur de son matériel et/ou de ses ambitions, soit un film pas réellement raté, mais franchement pas réussi (mérite individuel du produit) - il y a un vrai problème structurel chez DC : moins de worldbuilding, pas/peu de films mettant en place le décor et les persos avant de faire un film "ensemble cast".... Le problème serait là donc plus dans la famille du produit - la "bulle" des films de superhéros n'est pas en train de commencer à disparaître comme l'a prévu Spielberg, soit parce que le public devient très exigeant après avoir trop vu de la même chose, soit parce qu'il y a un ras le bol, ce qui se panacherait pour indiquer que les studios suralimentent le marché et le saturent avec des productions moins notables, des exigences de qualité de fait moindres. Ici, il s'agirait donc d'un problème du genre, de la mode en cours. Les raisons sont sans doute mêlées, mais elles peuvent être annonciatrices d'un début de changement significatif dans les gros investissements à Hollywood, qui ont été tellement trustés depuis maintenant un bail par le genre superhéros qui a réellement sucé une énorme part des fonds disponibles et de l'oxygène en général dans la production ciné américaine (mais aussi télé), limitant les autres genres, les autres tailles de films.... La prochaine étape de DC est Suicide Squads, qui a été littéralement re-tourné au vu de la réussite de Deadpool; ensuite viendra Wonder Woman. Et en attendant, Marvel n'a pas baissé sa programmation, en tout cas pour 2016, accroissant encore plus son emprise via la télé (enfin, Netflix), et par là, l'omniprésence du genre sur le temps de cerveau disponible; Civil War semble être pour eux un test bench majeur puisque le film a, au fil de sa production, explosé en ambition et moyens, devenant de fait un "ensemble cast movie" (rôle normalement dévolu aux rassemblements des Avengers), et ce alors que le cycle "Infinity Wars" reste sur les rails, avec une débauche de fric sans précédent. Donc 2016 sera encore une année à Superhéros, et, à moins d'une plantade spectaculaire, 2017 aussi; mais les décisions pour les films de 2018 et après sont prises maintenant ou ont déjà été prises (avec à ce stade encore un potentiel de retour en arrière).... A votre avis, que verra t-on?
  19. 1 point
    Entrainement d'artilleurs Lituaniens sur le PzH 2000.
  20. 1 point
    Sachant que la zone principal gagné, Palmyre, a été en grande partie reperdu cette année. On voit donc que le groupe est clairement sur le recul.
  21. 1 point
    Je ne comprends pas pourquoi on a laissé à la base une manifestation pro-Turques se tenir. Quoi qu'il en soit il faut être extrêment ferme avec les deux camps pour faire bien comprendre que les conflits là bas ne doivent pas faire des vagues ici.
  22. 1 point
  23. 1 point
    Je ne vois pas trop l’intérêt pour le gouvernement d'annoncer ou seront lancées leur futures offensives.
  24. 1 point
    Pour référence sur le sujet: http://www.guns.com/2012/08/01/m110-sass-compact-replacement-csass/ Quelques soucis avec le M110 mais rien d'extraordinaire non plus et essentiellement réglé avec les nouvelles versions. Mais pour résumer, il était trop fusil de TE pour remplacer les fusils de TP (les M14 qui traînaient encore en service) et trop fusil de TP pour remplacer les fusils de TE (les M24, parfois en .300WM). Apparemment le CSASS viendra correctement remplacer les M14 en TP dans les GdC et complétera utilement les fusils à culasse manuel en .300MW en TE dans les groupes TELD.
  25. 1 point
    http://www.lalibre.be/actu/international/le-premier-ministre-ukrainien-arseni-iatseniouk-annonce-sa-demission-570a56d735708ea2d467d6a1
  26. 1 point
    Le point n'est pas que l'Etat fédéral essaie d'imposer à son gré sa loi unique à un Etat, mais que le dit Etat a voté des lois qui, en l'occurrence, contreviennent à la loi fédérale en vigueur, qui a précédence (malgré tout ce que les ultras du vieux sud aiment à dire sur les "State rights"): cette question de préséance a été résolue entre 1861 et 1865, dans le sang.... Les USA sont un Etat fédéral, non une confédération. Washington ne peut pas tout dicter aux Etats, mais il y a un socle minimum de règles et devoirs communs que la capitale a tous les droits d'imposer et de faire respecter. La définition exacte des limites et de la nature de ce socle, et de ce à quoi il peut s'étendre, est en constante évolution, par le jeu de la démocratie et particulièrement par le vecteur de la justice, mais tout n'est pas négociable, et en l'occurrence, des mesures de discrimination plus ou moins directe (comme dans le cas évoqué), tout comme les très controversées lois et règlements s'efforçant de limiter le droit et/ou l'accès au vote (de facto sinon de jure), font partie des sujets chauds du moment. Les Etats fédérés ne sont pas des Etats souverains au sens plein du terme, et si un politicien est élu sur un programme ayant des mesures plus ou moins explicitement en désaccord avec la loi fédérale, la faute incombe avant tout à ceux qui l'ont cru. Je ne pense pas que beaucoup de monde veuille aller jusqu'à tenter le coup de la sécession: ça a déjà été essayé une fois (et dans un autre contexte, où infiniment plus de monde considérait l'Etat comme sa "nation" avant les USA, s'il fallait se poser la question ainsi), et le résultat n'a pas été convaincant. Une fois ce point établi, les moyens qu'a l'Etat fédéral d'imposer sa volonté ne sont pas légions, et suspendre momentanément des subventions (qui ne sont pas des allocations permanentes constitutionnellement dues par Washington, mais résultent d'accords entre le fédéral et le fédéré) constitue plutôt une première étape après des remontrances purement verbales qui ont rarement du poids. Il ne s'agit même pas de couper toute subvention ou toute dépense fédérale dans l'Etat: le domaine militaire (très important dans les Carolines), par exemple, n'est pas touché, pas plus que l'entretien de la voirie fédérale existante ou des bâtiments et institutions fédérales déjà présentes sur place. Les projets de développement ou de reconstruction de telles infrastructures et organismes, en revanche, sont ce qui est agité sous le nez du gouverneur pour l'instant.
  27. 1 point
    j'ai précisé qu'il falllait 3 fois plus de temps en inde.
  28. 1 point
    C'est juste un C-1 Turbo Trader (ou S-2 Turbo Tracker). Le DEAC étant proposé aux Brésiliens pour remplacer le Sao Paulo/Foch. Ils sont en train de moderniser quatre Traders ex-USN en KC-2 pour les missions nounou et COD. Il y a avait aussi un programme de moderniser quelques avions en Turbo Tracker AEW pour la veille aérienne, mais ceci semble être passé à la trappe.
  29. 1 point
    Autant où sont placés les investissements privés ne regardent que les investisseurs, mais je ne comprend pas pourquoi, comment, et de quel droit le gouvernement fédéral n'assumerait pas ses devoirs. Si ils ont le droit de voter cette loi, aussi dégueulasse soit elle selon les opinions personnelles de tout à chacun, qu'on arrête de leur chercher des crosses... d'autant plus que ce genre d'initiative, punit toute la population des "errances" de la majorité. Enfin et surtout ouvrir cette porte me semble bien dangereuse : ensuite ce sera au nom de quoi ? Trop de gens ont voté ceci, vous mangez pas assez de poulet, vous aimez trop le missionnaire et pas assez... ? Quelle pourrait être la réponse de la Caroline du Nord si on leur supprime les aides fédérales pour entretenir le domaine fédérale ? "Mes chers concitoyens, vous m'avez élus sur un programme, et maintenant que je l'applique, l'état fédéral, celui là même qui voudrait supprimer le droit de porter une doucette dans la rue, vous punit tous et ne veut plus entretenir routes pont et chaussées. Pourtant, vous devez continuer de leur payer vos taxes ! C'est pourquoi je suspends dès aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre par ce décret la récolte de l'impôt fédéral, et j'avertis ces gens de Washington que si ils ne reviennent pas sur leurs décisions d'ici 30 jours, alors la RDCN (République Démocratique de Caronie du Nord) fera sécession et se séparera de cette chape fédéral qui opprime ses citoyens et les prive de leur libre arbitre. Nous défendrons nos libertés, et c'est pour cela que je met en alerte notre Garde Nationale juste au cas où."
  30. 1 point
    Bien sûr que les religions ont contribué à structurer notre culture dans des choses qui n'ont aujourd'hui plus rien du rapport au sacré. Mais malgré ce rappel, je ne suis pas d'accord car tu pars d'un double présupposé faux, ou qui du moins doit être nuancé/peut facilement être retourné: Les traces de religion (appelons-les comme ça) dans notre société n'ont plus rien de religieux et ne posent dès lors pas de problème au modèle de la laïcité. Tout dépend des milieux et de la définition de la laïcité, en fait. Dans certains cercles laïcistes anticléricaux ou athéistes militants (p.ex la conception radicale de la laïcité façon Charlie Hebdo), c'est clairement "de trop". Dans un certain néo-républicanisme, cela pose problème aussi car la seule "religion" qui devrait être tolérée est celle de la République. La "déchristianisation" culturelle, par exemple à travers la re-nomination des fêtes (ex) religieuses, est portée par ces militants bien plus que par des militants religieux. L'idée que ce serait une demande des religions "étrangères" est, en grande partie, une construction rhétorique de la droite identitaire et de l'extrême-droite qui ne correspond pas à la réalité: ces idées sont portées par Jacques Attali ou Jeanette Bougrab bien plus que par des responsables religieux ou communautaires (qui, eux, sont plutôt dans une conception neutraliste de la laïcité en demandant une reconnaissance officielle de Yom Kippour ou de l'Aïd au même titre que Noël et Pâques au nom du traitement équivalent des religions). Les pratiques musulmanes seraient nécessairement religieuses et donc à ce titre poseraient globalement problème au modèle de la laïcité. C'est également faux: on observe dans l'Islam la même chose que dans le christianisme, à savoir la disparition de la signification proprement religieuse d'une série de pratiques, au moins pour une partie de la population: par exemple, on mange halal (ou casher, ou du poisson le vendredi) par habitude culturelle plus que par adhésion religieuse, etc. J'ai un ami, musulman "culturel", totalement agnostique, il boit du vin mais ne mange jamais de porc par simple tradition familiale. Le problème, c'est qu'on a souvent tendance à oublier la signification que donnent les acteurs à leurs pratiques pour plaquer sur elles des significations généralisantes (comme dernièrement Emmanuel Valls ou d'autres ministres sur la signification —bien sûr univoque et exclusivement religieuse— de la "mode islamique", sans jamais se demander la signification que les femmes qui mettent ces vêtements donnent à cette pratique.) C'est notamment pour cela que la question du voile est si compliquée: on ne sait en réalité pas la réduire à sa seule signification religieuse. Ça l'est pour certaines femmes, mais pour toute une série d'autres c'est simplement un accessoire traditionnel ou de mode comme le fichu de nos grand-mères. Ce que je veux dire avec cela, c'est que la question de la laïcité ne doit pas exclusivement s'envisager dans une opposition laïques >< religieux (et a fortiori religieux musulmans), mais est une question plus complexe qui implique la société dans son ensemble, et notamment les positions "laïques" qui font l'objet de peu de réflexivité critique. À nouveau, excuse-moi de le dire, mais c'est faux ou au moins très discutable: l'idée de "remise à sa place" de l'Eglise catholique en 1905 est (au moins en partie) une relecture anachronique de l'histoire. Comme je l'ai dit, cette loi était un compromis, un "donnant-donnant" qui était de nature à satisfaire tout le monde (même s'il a fallu 20 ans pour que ce soit accepté par tous, chez les cathos comme chez les laïcards qui voulaient plus): l'état cessait de financer le culte catholique (car le cœur de la loi, c'est ça), et en échange arrête d'emmerder l'Eglise dans le contenu du message chrétien et la gestion de ses communautés et, en prime, lui garantit un certain nombre de choses (comme l'entretien des lieux de culte, les aumôneries militaires ou des prisons, etc.). En clair: chacun met un peu d'eau dans son vin mais globalement reste sur ses positions. C'est une bonne façon de faire avec des églises largement implantées, la loi ne changeant finalement pas grand chose au fonctionnement du culte et des communautés de fidèles. Le modèle laïque que définit la loi de 1905 revient en grande partie à prendre acte de l'implantation de la religion catholique et à garantir cette implantation. L'Islam de France, à ma connaissance, ne dit pas qu'il ne souhaite pas rentrer dans le modèle. Par contre, il ne parvient pas à le faire (ou le fait mal) parce que le donnant-donnant n'est plus possible: l'état n'a rien à donner. Ni lieux de culte, ni implantation géographique, ni même liberté théologique (puisque tous les ministres des cultes successifs se sont mêlés du contenu de la foi). Je pense qu'on ferait de grands progrès si on trouvait les moyens de faire un compromis entre l'état et l'Islam de France de la même manière que la loi de 1905 en a fait un entre l'état et l'Eglise catholique, en prenant acte de l'importance de l'Islam aujourd'hui comme l'état a pris acte du poids de l'Eglise catholique hier. À mon avis, c'est faisable, sur un point (relativement) simple: les lieux de culte. Le principal problème de fonctionnement de l'Islam en France est le manque d'infrastructures adaptées (mosquées) et la nécessité d'autofinancer leur construction (ce qui fait qu'on va chercher des fonds dans des pétromonarchies discutables, que les communautés se mettent sous la coupe de régimes ou groupes douteux, avec tout ce que cela peut impliquer). Si l'état pouvait garantir aux communautés un plan réaliste de maillage du territoire en mosquées construites sur fonds publics (sous forme de one-shot), comme il a finalement garanti à l'Eglise catholique la jouissance des églises historiques, on aurait matière à un véritable compromis constructif. Cela "normaliserait" les communautés musulmanes dans la cité, limiterait les problèmes liés aux lieux de cultes insuffisants ou inadaptés (salles de prière clandestines, prières de rue), à la dépendance financière (mainmise marocaine, algérienne, saoudienne, qatarie... sur telle ou telle communauté, simplement parce qu'ils tiennent les cordons de la bourse), mais aussi aux revendications des religieux dans l'espace public (puisqu'un des principaux points de mobilisation serait satisfait).
  31. 1 point
    Administrativement, l'unité est rattachée à l'M; elle bénéficie de l'appui / installations de l'école de l'IM et de l'école de plongée de la marine, voir du Tercio du Levant, 3 des unités de Cartagène. Selon les tours elle est commandée par un Colonel ou un Capitaine de Vaisseau. L'Armada les utilise un peu comme nos commandos marine, à dispo du COS , dans l'amphibie, les opés maritimes, etc...
  32. 1 point
    Même problème pour moi, et je ne sais pas pourquoi, ça ne fait ça qu'avec les messages de philippe
  33. 1 point
    http://www.liberation.fr/planete/2016/04/08/le-monde-selon-trump_1444977
  34. 1 point
    Clip de recrutement de la république populaire de Donetsk
  35. 1 point
    Six Avaris du 13 RG vont prendre la route de la BSS pour relever des VAB EOD à bout de souffle de 3 DLAO du Nord Mali.
  36. 1 point
    On est tous dans la expectative : on attend la solution à la quadrature du cercle et on n'a plus que quelques mois a attendre, semble-t-il. Mais, ne désespère pas, garçon, tout arrive. Ils vont peut-être coller des LRU aux BPCs; ils auront, enfin, des bites aussi longues que des croiseurs. Alors, pourquoi pas des 127 sur les FTI et même des rail guns. Par ailleurs, je te félicite : tu sais lire les revues des grandes personnes, et même poster les liens, ça doit changer des bandes dessinées érotiques. Pour ton prochain saut qualitatif, je n'ose te proposer Levinas, point trop n'en faut d'un seul coup. Peut-être le Code Vagnon? Bonne journée..
  37. 1 point
    Les azéris se font châtier a chaque fois qu'il vont chatouiller les arméniens ça fait des année et des années que ça dure.
  38. 1 point
    Gains et pertes de l'EIIL durant l'année 2015. Source : http://www.janes.com/article/58831/islamic-state-loses-22-per-cent-of-territory
  39. 1 point
    Actualisation des infos sur le "Pays des Hommes Intègres": Le coup d'État de 2015 au Burkina Faso a lieu du 16 septembre 2015 au 23 septembre 2015. Il avait pour objectif de mettre fin au gouvernement de transition mis en place après la chute de l'ancien président burkinabé Blaise Compaoré. Cet objectif a été soldé par un échec et un retour des organes de transition Le 30 novembre 2015, à la suite des élection présidentielle et législatives, Roch Marc Christian Kaboré (MPP) est élu au premier tour président du Burkina Faso avec 53,49 % des voix devant Zéphirin Diabré (UPC), qui récolte 29,65 %, les 12 autres candidats se partageant le reste des votes Le 15 janvier 2016 ont lieu les attentats de Ouagadougou[23], des hommes armés ont attaqué le bar Taxi Brousse, le restaurant Le Cappuccino et l'hôtel Splendid dans le centre de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Ces lieux sont fréquentés principalement par des occidentaux. L'attaque terroriste est revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) La vie a repris son cours.... Jusqu'à ces derniers jours: visite du président du BF à Paris ... "nous avons été invités au titre de l’action que le peuple burkinabé a menée pour retrouver la liberté, la démocratie. Cela a été une longue bataille, pleine de péripéties, de turpitudes, mais, malgré tout, ces élections se sont déroulées dans la transparence et ont été acceptées par tous. C’est un hommage au peuple burkinabé que de nous inviter à l’Elysée pour discuter des relations entre nos deux pays. C’est à mettre à l’actif du peuple beaucoup plus qu’au mien." "Nous sommes obligés de travailler sur les deux fronts, car, sans développement, il n’y a pas de sécurité et, inversement, il n’y a pas de développement sans sécurité. Je considère que tout en menant la lutte contre les terroristes, il faut continuer à travailler au développement économique et social de notre pays. C’est pourquoi, tout en lançant des programmes d’urgence dans l’éducation, la santé, l’eau potable, l’agriculture, en réorientant le système énergétique vers les énergies renouvelables, il est important pour nous de demander à nos partenaires de parachever le succès politique du Burkina par un appui économique. Si on n’aide pas le Burkina Faso, ce sera la chronique d’un échec annoncé" http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/04/07/si-on-n-aide-pas-le-burkina-faso-ce-sera-la-chronique-d-un-echec-annonce_4897684_3212.htm Pessimisme exagéré de ce résumé du monde ET du titre du Monde !?
  40. 1 point
    J'ai vu un manifeste similaire l'année dernière, au départ du port de Constanța (Roumanie) avec les mêmes ports de destination ou presque tout le stock de Faktoria de l'armée roumaine (à la limite de du délai d'utilisation) y figurait.
  41. 1 point
    https://unsmil.unmissions.org/LinkClick.aspx?fileticket=miXuJYkQAQg%3D&tabid=3559&mid=6187&language=fr Texte intégral de l'accord de Skhirat, 17 décembre 2015 Principe directeur N°5 page 4 : Engagement à ce que la charia islamique soit la source de toute la législation et que tout ce qui la contredit soit réputé nul et non avenu. C'est nuancé par le principe suivant qui fait référence aux droits de l'homme, mais cela ne correspond probablement pas à l'idée d'une Libye démocratique que se faisaient les Français lorsqu'on leur a dit que l'engagement militaire de la France était un engagement pour la démocratie.
  42. 1 point
    Je réponds au départ du message de Christophe38, mais celle-ci s'adresse à des messages antérieurs, que je ne vais pas tous citer dans un souci de concision. Le problème est qu'on invoque sans cesse, en France, la laïcité, ses principe sou la loi de 1905, mais sans bien la connaître, ou sans préciser àq uelle définition de la laïcité on se réfère, or s'il y a bien une notion qui s'est transformée avec les évolutions de la société, c'est bien celle-là. Je ne nie pas les avantages que peut avoir ce modèle de la laïcité "à la française", auquel je souscris en grande partie, mais ça n'est historiquement pas tout-à-fait exact. La fameuse loi Briand de 1905 de séparation des églises te de l'état est avant tout une loi de compromis entre laïques et anticléricaux d'un côté, et croyants et église catholique de l'autre. En tant que loi de compromis et "d'apaisement" (comme la présente Briand) dans un contexte d'affrontements réguliers entre républicains anticléricaux et défenseurs de la place de l'église catholique, la loi se contente essentiellement d'organiser la non-intervention de l'un (l'état, les églises) dans les affaires de l'autre (les églises, l'état), et réciproquement. La loi ne dit pas que la France est une république laïque (le terme n'est du reste pas présent dans la loi; c'est seulement la Constitution de 1946 et surtout 1958 qui le dira), mais prie l'église (catholique, car c'est elle qui est visée et c'est avec ses défenseurs qu'est envisagé le compromis) de ne pas prétendre exercer le pouvoir temporel en France, tout comme elle prie l'état de ne pas se mêler de l'organisation du culte. Il n'est dès lors absolument pas question de renvoyer la religion à la "sphère privée" (du moins dans le sens qu'on donne aujourd'hui à cette idée) pour au moins deux raisons: d'une part, ce n'est pas l'objet de la loi (qui vise essentiellement à régler de vieux conflits entre état et église catholique depuis la révolution: la gestion des biens de l'église, la rémunération des officiers du culte et la place de la religion dans l'enseignement) et toute prétention en ce sens n'aurait fait que crisper les choses au lieu de les apaiser progressivement dans un esprit de compromis (*); d'autre part cette idée même est anachronique (on ne conçoit pas —culturellement— espaces public et privé comme aujourd'hui). Si la loi de 1905 renvoie la pratique religieuse à une dimension "privée", c'est à celle du cadre juridique qui régit les réunions et manifestations sur la voie publique organisées par des structures non étatiques (c'est-à-dire autorisation, respect de l'ordre public, etc., comme pour les syndicats, les partis, les foires commerciales, etc.). Chaque époque a réinterprété la loi et construit une conception évolutive de la laïcité, consacrée ou non par des textes légaux s'adossant à cette loi. En schématisant très fort, on est progressivement passés d'une idée de neutralité de l'état envers les religions (et des religions envers l'état) en 1905 à l'idée de neutralité de ses agents, puis à l'idée d'inexistence des religions dans les lieux dépendant de l'état, et actuellement à celle de refus de toute forme de signe religieux en dehors de l'intimité privée (par une série d'extensions successives de ce qui serait assimilé à "l'espace public": loi > administrations > enseignement > entreprises > rue...). L'idée de "religion, affaire strictement privée" (au sens: qu'on pratique exclusivement chez soi, discrètement, et qu'on ne montre surtout pas dès qu'on sort en rue) est donc une conception beaucoup plus récente —une vingtaine d'années— qui est défendue par une série d'acteurs (politiques, économiques, intellectuels) mais qui n'est à proprement parler pas inscrite dans le cadre législatif français: il s'agit d'une interprétation du principe de laïcité, qui s'oppose à d'autres interprétations (comme le courant, manifestement plus minoritaire, qui souhaiterait revenir à la conception originelle de neutralité). Pour en revenir au début de l'échange sur la question sur ce fil, une des difficultés actuelles tient au fait que cette loi "fondatrice" est, pour reprendre une formule éclairante d'Emmanuel Todd, un arrangement entre catholiques, croyants et ne croyant plus, avec dès lors la difficulté d'y inclure directement d'autres religions. Non pour des raisons religieuses/théologiques, mais pour des raisons d'infrastructure: la loi de 1905 a réglé le problème de la gestion des églises et écoles existantes (je parle des bâtiments), sur le "stock" duquel les trois grandes confessions "historiques" (catholique, protestante et juive) vivent en grande partie (leurs infrastructures ayant pour la plupart été créées avant la loi, et pouvant être entretenues dans le cadre de celle-ci). C'est plus compliqué pour les "nouvelles" confessions, notamment l'Islam qui est passé de religion utra-minoritaire à celui de deuxième religion de France (en nombre de fidèles) et qui ne bénéficie pas de cette infrastructure. La France et son principe de laïcité sont alors confrontés à une double contrainte: respecter la loi de 1905 envers l'Islam nécessiterait de la transgresser pour permettre à l'Islam de France de se doter des infrastructures nécessaires à son fonctionnement dans le cadre de la loi. Ce n'est pas simple, et l'opposition entre Christophe38 et zack le montre bien: quelque part, chacun a à la fois tort ou raison, selon la manière d'envisager la question (et qui fera que la laïcité pourra apparaître soit comme un préalable absolu, soit comme une hypocrisie sans nom). (*) À relativiser toutefois: le Vatican, qui refuse l'inventaire des biens immobiliers de l'Eglise catholique romaine, rejette la loi et les oppositions demeurent vives jusqu'à la guerre.
  43. 1 point
    Le reportage de France 3 édition régionale et des "2" parents* (pour 143 enfants environ) et du maire est dans un but très clair de "déminage", de raison et d'apaisement, ce qui est très bien et nécessaire. Font leur boulot. Ce n'est pas pour rien que j'ai glissé le lien. Quand à l'article suisse relayé par le DL, basé sur les faits, et tout sensasionnaliste soit-il ("faits divers") a joué son rôle d'alerte en focalisant sur le problème toutes les parties concernées et compétentes, obligeant la prise de responsabilité de tout à chacun. Malheureux que ceci puisse être nécessaire. "Çà veut dire quoi .... ?" Eh ben ça veut dire simplement que maintenant c'est la municipale qui s'y colle au besoin, et c'est parfait ainsi ... L'ordre (des choses) va gentiement retrouver sa place, ici ... Pour Fox ce sont des abrutis qui interprètent à leur bon vouloir des événements qu'ils ne couvrent pas, ne connaissent pas, et ce à des dizaines de milliers de km ... "... témoignages des parents ..." * Note : touchante naïveté ... Les parents activement concernés (des 2 parties), non pas souhaité s'exprimer devant caméras, je le précise mais peut-être aurais tu pu l'envisager de part toi même .... Il y a une petite nuance, tu en fais bien ce que tu veux ... La caricature ... Si çà peut te faire plaisir il n'y a vraiment pas de mal à çà.
  44. 1 point
    Je pense qu'il faut rester prudent avec cet indicateur. Il va surtout montrer quels sont les zones les plus dangereuses plus que quel camps est soutenu. Les zones loyalistes en dehors du front sont relativement sûr, le seul risque étant les attentats. Les zones rebelles sont par contre très dangereuses à cause des bombardements incéssant de l'artillerie et de l'aviation du régime, sans véritable zone à l'abris.
  45. 1 point
    Salut ! Je fais de la place sur mes étagères et je me débarrasse de nombreux numéros de DSi, Histoire & Stratégie, RAIDS entre autres que je ne lis plus. Je peux les offrir moyennant frais de port. Contactez-moi par MP ou ici si un numéro vous intéresse. Je précise que je n'ai plus le HS de DSi sur les sous-marins.
  46. 1 point
    Toi, tu vas te faire bannir, et va y avoir des gens en costumes et lunettes noires qui vont venir cogner à ta porte.
  47. 1 point
    J'ai une preuve béton qui montre que... la Chine est devenue le 4ème client export du Rafale... Plus précisément, c'est l'armée de terre chinoise qui en a procuré au moins 191 exemplaires... Ce n'est pas une blague du 1er Avril, vu réellement il y a quelques jours sur le site officiel de l'armée de terre chinoise : http://army.81.cn/content/2016-03/29/content_6983252_3.htm Henri K.
  48. 1 point
    Une nouvelle Medal of Honor a été descernée le mois dernier : Pour sa bravoure et son intrépidité au risque de sa propre vie au-delà de l'appel du devoir, en tant que membre d'une équipe d'une force de libération d'otage en Afghanistan en soutien de l'opération Enduring Freedom du 8 au 9 décembre 2012. Alors que la force de libération d'otage approchait le bâtiment cible, une sentinelle ennemie les détecta et se précipita à l'intérieur pour alerter ses co-ravisseurs. La sentinelle reparut rapidement, et le premier membre de l'équipe d'assaut tenta de le neutraliser. Le Chief Byers et son équipe coururent à la porte du bâtiment-cible. En tant que premier breacher, le chief Byers se tint pleinement exposé au feu ennemi dans l'embrasure de la porte alors qu'il arrachait six couches de lourdes couvertures fixés au plafond et à l'intérieur des murs pour ouvrir un chemin à la force de libération d'otage. Le premier membre de l'équipe d'assaut fit son chemin à travers les couvertures, et a été mortellement blessé par ses tirs ennemis d'armes légères venant de l'intérieur. Le chief Byers, tout à fait conscient de la menace imminente, se précipita intrépidement dans la pièce et engagea un garde ennemi pointant un AK-47 sur lui. Ensuite, il tacla au sol un autre adulte masculin qui était parti en courant vers le coin de la pièce. Au cours de la lutte au corps à corps qui s'en suivit, le chef Byers vérifia que l'homme était pas l'otage et le neutralisa. D'autres membres de l'équipe de libération avaient appelé l'otage, et le chef Byers entendit une voix répondre en anglais et courut vers elle. Il sauta sur l'otage américain et le protégea du volume de tirs. Tout en couvrant l'otage de son corps, le chef Byers immobilisa un autre garde à mains nues, et l'immobilisa jusqu'à ce qu'un coéquipier puisse le neutraliser. Ses actions audacieuses et décisives sous le feu sauvèrent la vie de l'otage et de plusieurs de ses coéquipiers. Par son courage, son esprit de combat intérpide et le dévouement indéfectible au devoir face à une mort presque certaine, le Chief Petty Officer Byers a montré sa valeur et maintenu les plus grandes traditions du Service naval des Etats-Unis.
  49. 1 point
    TU-202 ? ça existe ? J'ai trouvé ça sur google image
  50. 1 point
    Salut ! J'ai vu un programme de modernisation pour les Mosin-Nagant, en Ukraine.