Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 12/03/2016 in all areas

  1. 6 points
    D'un autre côté, voire à l'opposé, une section d'artillerie ou de mortiers de gros ou très gros calibre effondrant précisément les immeubles depuis lesquels s'organise la défense, si elle utilisée de manière réactive ou, ce qui revient un peu au même, des bombes de très grande puissance larguées précisément sur ces mêmes objectifs et avec la même réactivité par des avions orbitant en attente de coordonnées fiables, peuvent apporter un avantage majeur aux assaillants. Forte puissance, mais démarche inverse du carpet bombing en fait.
  2. 5 points
    La France refout le bordel en Europe ( position des autres européens ) dès 1859 soit 44 ans après la défaite de tonton ( et je te fais grace de la guerre de Crimée ), quant à la guerre franco-prussienne, toutes les puissances de l'époque l'ont ( très justement d'ailleurs ) attribué à la France Va falloir sérieusement réviser les bases Quant au sentiment belliciste sous l'Allemagne nazie, il est très faible à la fois chez les civils ( à l'exemple du désastreux défilé militaire de 1938 à Berlin ) et chez les militaires qui sont effarés et inquiets d'une éventuelle guerre à venir déclenchée par Adolf : il faut attendre juin 1940 et la victoire contre la France pour voir des formes d'hubris militaire ( ajoute y un racisme anti-slave pour faire bonne mesure ) obscurcir le jugement des foules te des élites non nazies du pays Je ne sais pas ce qu'est la défaite "durable" du nazisme car pour ma part je parlerais de défaite définitive dès 1945, mais en ce qui concerne le sentiment militaire et belliqueux dès 1955 l'Allemagne a de nouveau une armée Bref c'est pas en bombardant des on-ne-sait-pas-quoi djihadistes au bombardier lourd ( qu'on ne possède pas ) qu'on va empêcher des attentats en France Sinon pour la méthode russe à Grozny, regarde les pertes et plus globalement celles du second conflit tchétchéne et tu verras que des méthodes simples et pas difficiles à la guerre, ca n'existe pas si l'adversaire est motivé et un peu compétent
  3. 4 points
    Vu que tu as commencé en traitant ceux qui ne sont pas d'accord avec toi de collabos ( "radio Paris" ),il faudra que tu fasses ta pleureuse ailleurs Sinon il n'y a pas de manière politiquement correcte de faire la guerre mais vendre le bombardement massif et quasi-génocidaire des populations/villes comme la panacée, outre le côté criminel de tels propos c'est aussi et surtout complétement idiot : ça démontre plus le dérangement mental de ceux qui proposent ce genre de politiques qu'autre chose Surtout quand on parle en plus de bombardement d'entités non étatiques qui n'ont pas structures ( villes ) à bombarder massivement : combattre une idéologie ( tout à fait pourrie et détestable, il n'y a aucun doute là dessus ) en lançant des tonnes de bombes sur des villes ( lesquelles d'ailleurs ? ), c'est d'une stupidité sans nom
  4. 4 points
    Oui, ce qui est contre productif c'est l'usage massif du feu qui détruit tout et encombre les rues. Par contre l'usage ciblé d'armes capable de pulvériser les bâtiments servant de point dur dans la défense est nécessaire et beaucoup plus efficace.
  5. 4 points
    Moi au fond , je me dis qu'on ce prend la tête pour rien ... Pour les bombardements de la seconde guerre Mondiale , ben oui les anglais ont bombardé Berlin , mais pas que eux ... en 1940 les français aussi ... Certes on est pas dans les mêmes proportions m'enfin bon ... Réaction suite à des bombardements dans la région parisienne ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_de_Berlin_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale La seule chose qu'on oubli ,s'est que quand bien même on opte pour l'optique guerre totale , on n'a pas commencé les premiers ... Et surtout on nous a poussé à cela ... Bien avant que la France ne tombe ... Par contre les allemands ...Ils ont bien commencé ... en premier ... Alors je veux bien qu'on relativise les faits côté allemand m'enfin désolé , sur le coup peu importe qui était ( ou pas ) avec Hitler , de toute façon ce n'est pas Hitler tout seul qui a envahi l'Europe , il avait bien du monde avec lui ... de gré ou de force la question de toute façon ne prend aucune valeur sur les faits ... Qui ont vu les armées allemandes ne pas faire dans la dentelle ... Les allemands savaient dès le début qu'ils ne feraient pas dans la dentelle vu qu'ils avaient expérimenté en Espagne ... et au vu des raids aériens sur des villes , le massacre des civils sur les routes de l'exode ... De tout façon s'était plié pour avoir des doutes ... L'action pour les allemands ce devaient-être brutale ,rapide ... Alors je les voyaient mal s'encombré de bon sentiments pour appliquer leur vision des choses ... Sans oublié les nombreuses exécutions de civils ou de prisonniers de guerre ... entre les tirailleurs sénégalais exécuté par la Wermacht , les brits par les SS ... Après , une fois enclenché , oui il n'y aura plus de retenu de part et d'autres , même si bien évidemment on essaiera de cadrer la troupe ... Ou pas ... En Normandie , les canadiens après le massacre de prisonniers de guerre canadiens à l'Abbaye d'Ardennes commis par les SS on a vu les officiers canadiens tacitement laissé entendre à la troupe qu'il ne fallait pas faire de prisonniers chez les SS ... Et puis quand on observe la guerre en Russie , les Oradour sur Glane s'étaient tout les jours durant l'invasion allemande ... Est-ce que cela justifie les viols des allemandes , non . Mais une fois un seuil de violence atteint mince est la frontière qui sépare le fou du saint d'esprit . Alors oui , côté allié on a aussi commis des exactions , mais à l'échelle de cette guerre mondiale je m'étonne qu'on soit surpris car on est pas derrière chaque soldats , et qu'entre celui qui ne prenait pas de gant , ou simplement le mec qui avait la haine tout en ayant pas envie de crever ben voilà ... Moi je ne transposerait rien du tout avec ce qui s'est passé durant la 2°guerre Mondiale et la situation actuelle dans les guerres qu'on connait ... Mais relativiser la responsabilité allemande faut pas pousser non plus ... Tout sa parce que les civils n'étaient pas belliciste ... Et puis bon , en 1938 le parti de Hitler à 1.5 million d'adhérents ... En comparaison aux nombres d'adhérents des partis actuels en France ... Sa fait du monde 1.5 million d'adhérents ... Alors qu'ils aient cru aux "belles paroles" de Hitler est une chose , m'enfin bon s'est l'histoire du monde non ? Enfin voilà , s'est de disséquer l'histoire ,s'est très intéressant mais la volonté de Hitler trouvait de l'écho , sans sa il aurait jamais put envahir l'Europe . Donc personnellement je me dis ben dommage pour les allemands , on peu pardonner mais je n'irais pas juger les choix des alliés sur la conduite à mener dans cette guerre contre un pays mené un par dingue qui a envahi l'Europe . Maintenant effectivement , je ne pense pas que retranscrire une manière de faire d'une époque soit valable aujourd'hui , sauf si demain le monde ce retrouverais dans une guerre Mondiale du même niveau que la seconde , car bien malin serait capable de savoir si les uns et les autres ne feraient pas la même chose qu'en 39/45 . On peu ce dire que non ,sa n'arrivera plus mais que sait-on vraiment , l'histoire bien souvent ce répète .
  6. 3 points
    Si l'on observe les taux de pauvreté dans les différentes classes d'âge, on s'aperçoit que c'est chez les +60 ans qu'il est le plus bas : http://www.inegalites.fr/spip.php?article1372 (cf. premier encadré notamment). Ce qui n'indique pas qu'il n'y a pas une problématique de pauvreté chez les populations âgées et cela notamment dans certains territoires. Mais on se demande bien pourquoi se focaliser sur la seule pauvreté des personnes âgées... Suis-je bête, un jeune, ça ne vote pas... et le fonctionnement interne aux partis fait à peu près tout pour les dissuader de prendre part à la vie politique. Sinon, il est assez croustillant de voir les socialistes et écologistes nous défendre le concept d'héritage à transmettre aux descendants... Ensuite, on a effectivement une proportion relativement importante de suicides chez les hommes âgés. Je ne sais pas pour le contexte français, mais des travaux réalisés à l'étranger - en Allemagne me semble-t-il - montraient que c'est justement chez les hommes âgés qu'il y avait le moins de corrélation entre la situation économique et le suicide. Bref...
  7. 3 points
    on commence avec une petite sauce aux scalps sur Raqqa Les Rafale français ont tiré 8 missiles SCALP contre les positions de l’EI à Raqqa http://www.opex360.com/2016/12/03/les-rafale-francais-ont-tire-8-missiles-scalp-les-positions-de-lei-raqqa/
  8. 3 points
    Attention car le chiffre de 2000 morts cumule l'ensemble des pertes des services sécuritaires et des alliés sur l'ensemble du territoire Les pertes des troupes d'assaut militaires à Mossoul sont plus faibles Mais ce qui compte vraiment, c'est le taux de pertes des terroristes : au delà d'un certain seuil, cela entrainera leur effondrement
  9. 3 points
    Au fait : la suite du programme Exomars est financée.
  10. 3 points
  11. 3 points
    c'est d'ailleurs ce qui a été fait à Fallouja
  12. 3 points
    Loki a raison. La comparaison est hors de propos. Le nazisme et le nationalisme japonais étaient liés à un Etat. Dès que celui-ci a disparu, ces idéologies n'ont plus eu de support. Le djihadisme n'en a pas besoin, et fonctionnent même mieux sans. Plus que ça, il est alimenté en recrues fraîches par les bombardements. Un moment faut arrêter de tout ramener à la SGM. Et si on croie en ce genre de méthode, les bombardements anticités, y a peut être un pays à bombarder en priorité autre que l'Irak et la Syrie. Suivez mon regard .
  13. 3 points
    Il y a ce genre de revendications maintenant, et depuis le début, mais ce n'était pas pour ce que j'en ai vu la revendication majoritaire au début, et elle est probablement toujours minoritaire. Outre le fait que le départ d'Assad n'était pas demandé par les occidentaux au début (ça c'est fin 2011 par exemple), tu oublies la position constante de la seule partie qui compte vraiment dans une négociation face au régime : son opposition. On peut affirmer tant qu'on veut que le régime avait quelque chose à proposer hors départ d'Assad : quoi, quoi de crédible, surtout ? Des élections sous son joug ? Ce même régime ne propose toujours rien, d'ailleurs, sauf la "victoire totale". Quelqu'un a-t-il vu une proposition cohérente russe, d'ailleurs, à un moment, hors "victoire totale" ? (question sérieuse).
  14. 3 points
    Il ne lui est pas venue à l'esprit de se retourner contre le voyagiste ?
  15. 2 points
  16. 2 points
    Rostre arrière d'un Toupolev Tu-160.
  17. 2 points
    Le bombardements massif est même contre-productif en zone urbaine. Il empêche les véhicules de se déplacer et fourni encore plus de cachettes aux défenseurs. Les alliés l'ont connu à Caen.
  18. 2 points
    Bonjour Gibbs, Mode HS ON : Loin de moi de vouloir faire des allemands les victimes, aucun doute sur la responsabilité première de l'Allemagne nazie dans le processus de guerre en 1939 et dans le processus de radicalisation mais je tenais à souligner : - les travaux anciens maintenant attribuent l'idée de bombardements aériens terroristes ( à l'arme chimique ) aux théoriciens de l'arme aérienne ( Douhet notamment mais c'est aussi le cas en GB ) qui publient alors même que le parti de Adolf est une secte de 20/30 personnes dans un bar - le poids des populations dans le processus de déclenchement de la guerre est somme toute assez faible : si on prends les travaux plus ou moins récents sur la première GM par exemple ( Becker en France ou Hamilton et Herwig pour le rôle des élites ), on constate d'une part que l'idée que les populations ont poussé à la guerre est erronée et surtout que les décideurs représentent quelques personnes par pays ( 2/3 ministres, 1 roi ou empereur et quelques militaires le plus souvent ). Frapper les populations n'a ici aucun poids sur le futur car de toute façon ceux qui décident sont peu nombreux que l'on soit dans une démocratie ou une dictature - si on prends l'exemple de l'Allemagne nazie, c'est encore plus évident car Hitler avant de pouvoir se lancer dans des aventures diplomatiques puis militaires va devoir virer son ministre de la défense, celui des affaires étrangères, le commandant en chef de l'armée de terre et faire face à la démission du chef d'état major de cette dernière. Ajoute à ça une pétition de l'ensemble du haut commandement ( moins 2 généraux Busch et Reichenau ) en 1938 appelant à la prudence auquel il faut ajouter 2 tentatives de coups d'état en 1938 et 1939 du chef d'état major ( Halder )....... on a du mal à reconnaître ici une envie débridée de guerre mais tout change en 1940 après la victoire contre la France qui laisse libre cours à un hubris délirant chez les mêmes qui étaient mortellement inquiets en 1938 et 1939 ( Halder notamment ) - enfin et surtout, l'exemple que les bombardements style tapis de bombes seraient efficaces a été largement démentie durant le second conflit mondial quand on a constaté au contraire une radicalisation des populations bombardées ( les brits en 1940/1941 puis les allemands en 1942/1944 ) Mode HS OFF Bref c'est pas en lançant des bombardiers lourds qu'on résoudra le problème posé par Daesh tant politiquement que militairement ( il suffit de prendre l'exemple de Monte Cassino pour voir à quel point c'est efficace en zone urbaine ) : les forces irakiennes à Mossoul et syriennes à Alep ( en attendant Raqqa ) devront subir de lourdes pertes simplement car les mec en face sont décidés et pas complétement nuls donc ça prendra du temps et du sang de les butter ( ce qui a déjà été le cas à Grozny ) Bien cordialement Je comprends surtout que tu devrais ( outre un historien ) consulter un psy mais effectivement venir cracher tes fantasmes de bombardements de masses sur AD est moins couteux qu'une thérapie Mes conclusions : - frapper les populations civiles ne sert pas à grand chose en général - ca ne diminue jamais ou presque les risques de guerres sur le long terme - les décideurs ne sont les populations civiles et sont peu influencées par celles-ci - c'est totalement inadapté en particulier à la lutte contre Daesh
  19. 2 points
    Tu devrais éviter de sortir des exemples historiques complétement hors de propos, les bombardements de Dresde et Tokyo n'ont rien à voir avec une absence d'envie de recommencer quoi que ce soit : c'est la guerre froide et la peur d'un génocide nucléaire réciproque qui a calmé tout le monde durant les 50 ans qui sont suivi. Les défaites et les pertes humaines n'ont jamais empêché l'humanité de recommencer quelques années ou décennies plus tard, regarde notre propre histoire : les défaites de Napoléon n'ont pas empêché son neuve de remettre ça à peine 30 ans plus tard et celle du neveu de voir des politiques ouvertement bellicistes 30 ans après ( et je fais l'impasse sur les guerres coloniales qui servent d'exutoire aux défaites sur le continent européen ) Sinon pour info, le bombardement de Londres en septembre 1940 fait suite au bombardement de Berlin Outre le problème du coût, il ne devrait pas t'échapper que la dissuasion est faite vis à vis d'état ayant des structures, centres de décisions, villes etc etc que l'on peut frapper et ne fonctionne pas contre des entités non étatiques qui n'ont rien de valable à cogner ( sauf évidement des frappes précises sur cibles humaines au préalablement identifiées ce que l'on fait mieux avec un rafale qu'un gros porteur )
  20. 1 point
    Certes, mais l'Irak, c'est 2/3 de chiites. L'EI a connu un succès fulgurant surtout en terrain sunnite en profitant des excès sectaires d'Al-Maliki, alors avaler la plus grande partie de l'Irak,.. .?
  21. 1 point
    Bref, les Israéliens établissent des hiérarchies d'unités spécifiques à leur modèle: - les unités "spéciales" qu'ils mutliplient beaucoup plus que les autres armées de pays développés, qui traduisent pour la majorité plus une spécialisation par métier plus poussée d'un certain nombre d'unités, qu'une "élitisation" en masse. Et il faudrait observer plus à la loupe les nuances en termes de "niveaux" dans ce vaste ensemble des unités "spéciales" d'Israël, du coup, pour hiérarchiser un peu. - les unités "d'assaut"/de pointe de l'armée d'active - les unités de "contrôle de zone" de l'active, soit ce qu'on évoque plus ici; les bouche-trous, souvent plus en unités indépendantes, plus théoriquement rattachées à des brigades "territoriales" qui reflètent plus une organisation géographique et une chaîne administrative qu'une grande unité de manoeuvre. Bref, sans vouloir être méprisant (j'ai juste pas d'autre formule pour décrire la chose), ce sont les ilôtiers. - sans doute une hiérarchie comparable pour les unités de réserve Dans une armée défensive, en position de forte supériorité (sur tous les plans), et qui recourt toujours à la conscription, c'est une évolution somme toute logique et historique: la main d'oeuvre est abondante, beaucoup trop au regard du besoin et des moyens dispo, surtout à une époque où l'évolution militaire -et la corruption du secteur- poussent vers une hyperinflation du coût du matos et une concentration vers l'investissement en matos. Donc on divise l'armée en un fer de lance mobile (qui prend de fait le chemin d'un degré ou d'un autre de professionnalisation) et des gardes-frontières sédentarisés pour lesquels le niveau d'exigence est bien moindre et la variété des savoirs-faires et capacité requis aussi. Depuis la division du travail dans l'armée romaine aux IIIème-IVème siècles, on n'a rien inventé, même s'il faut noter l'historique de dégradation des limitanei, initialement très professionnels, puis de moins en moins prioritaires dans les budgets et l'attention (et loins des centres de décision, aux chefs moins gradés et donc influents), de moins en moins exigeants sur le recrutement, qui finissent comme des "temps partiels", des miliciens ancrés localement, des paysans-soldats qui deviennent toujours plus paysans et toujours moins soldats passé un moment.
  22. 1 point
    Bienvenu à bord, en principe @Gibbs le Cajun paye la tournée, cafet coursive tribord
  23. 1 point
    Vous savez pertinemment qu'un navire militaire ne va jamais aller faire un transit qui utilise jusqu'au bout de ses soutes, sinon, il ne sert à rien sur le trajet puisque ne pouvant pas se dérouter vers une mission.
  24. 1 point
    C'est quand même LA différence majeure à prendre en compte avant toute analyse de Tsahal aujourd'hui: c'est une armée sédentaire, avec des unités et un cadre d'emploi extrêmement sectorisés géographiquement: en bref, on opère toujours dans sa proche banlieue, on ne nomadise pas longtemps, on est toujours proche de ses bases (qui plus est des bases permanentes, en dur, avec tout le confort) et jamais très loin de sa vie civile, avec en plus une énorme marge de supériorité sur tous les adversaires potentiels. Il y a toujours quelqu'un derrière pour prendre la relève rapidement en cas de pépin, même mineur, ou vous renforcer dans l'action, et toujours un maximum d'appuis, ce qui, joint à la faiblesse relative du camp d'en face, crée une situation beaucoup plus gérable où ce qui est exigé du soldat individuel dans 99% des cas est infiniment moindre que ce qu'on peut attendre de troupes expéditionnaires. Et ce encore plus avec une armée de conscription qui, même si le système fonctionne à petit régime (une part énorme d'exemptions et de gens sous les drapeaux qui ne foutent pas grand-chose, sont à "mi temps" de fait....), reste très nombreuse au regard des tâches à accomplir, et surtout, des adversaires prévisibles. L'effort demandé est assez faible pour la majorité des troupes, tout comme du coup le niveau d'exigence. J'observe la différenciation très spécifique entre "infanterie légère" et "infanterie d'assaut" que tu évoques.... Parce que dans nos armées expéditionnaires, et ce depuis longtemps, "infanterie légère", ça évoque plutôt des fantassins chargés comme des baudets parce qu'ils ont beaucoup moins de véhicules et sont appelés à opérer en avant, loin des lignes, voire derrière la "ligne de front" (si ça existe encore), et pendant de plus longues périodes, donc doivent se bousiller le dos et les genoux pour emporter tout ce que le train ne pourra pas leur amener régulièrement. Et on peut ajouter pour compléter le tableau que les unités comme le "bataillon Karakal", sont cantonnées dans des secteurs calmes sur les frontières les plus "sympas" pour Israël. Mais plus largement, vu les effectifs plutôt échantillonnaires de ce type d'unités (qui commence à accuser un certain âge: on est bien au-delà d'une durée "d'expérimentation"), j'en viens à me demander si c'est pas juste pour la pub, une concession politique pour calmer les lobbies faisant pression, et suffisante pour les réduire au silence via ce type de ségrégation à échelle réduite. Parce que si on envisage la chose sur le plan du coût par tête de pioche, ça fait des unités extrêmement chères (au moins le même prix qu'une unité normale) pour une efficacité d'ensemble moindre (avec seulement la "valeur publicité" comme variable d'ajustement, soit une valeur essentiellement politique/politicienne, pour l'image et le fait de calmer les féministes enragées).
  25. 1 point
    Cela se tient dans la mesure où on n'est pas dans une situation où le risque de perdre un ou plusieurs avions devient tolérable face à la menace. S'il faut attaquer une cible bien défendue et menaçant sérieusement le GAN, tu peux être certain que les Rafale, ils décolleront avec deux Exocet sous les ailes et pas un en central. Cela ne sera pas fait en situation d'exercice ou de faible intensité, mais ça reste physiquement faisable.
  26. 1 point
  27. 1 point
    Juste une petite parenthèse, limite HS, mais il est dommage que JYLD ne se présente pas (encore?) à la présidentielle car non seulement ce serait une bonne chose pour la Défense, mais en plus de part ses qualités reconnues même par certains député LR, il nous éviterait certainement un retour annoncé du french Margaret Tatcher dont " l'efficacité" pour casser la Défense a été clairement montré de 2007-2012 ( ce dont il semble avoir oublié lors des débats); de plus JYLD semble être plus rassembleur à gauche que "l'espagnol énervé"... Que se soit pour la Marine, l'AdT ou l'AA la stabilité dans le bon sens est très important et je crains que la période 2012-2017 ne soit qu'une parenthèse... Enfin c'est juste mon avis Fin du HS
  28. 1 point
    Le soucis auquel va être confronté l'équipe Trump, c'est que le congrès US a absolument tout pouvoir et, certainement, tout motif pour lncer un impeachment sur Trump au moment où il le souhaite. Sauf à ce que le dit Trump en appelle à la rue, armée de préférence, il est ficelé, l'exécutif est aux ordres.
  29. 1 point
    Tulsi Gabbard a fait un communiqué de presse expliquant pourquoi elle est contre : http://gabbard.house.gov/index.php/press-releases/664-rep-tulsi-gabbard-votes-against-arming-terrorists-in-defense-authorization-bill (3 décembre 2016) Je serais curieux de savoir ce qu'en pense Michael Flynn, lui qui s'était exprimé négativement sur les ventes d'armes aux pays du Moyen-Orient : http://www.air-defense.net/forum/topic/20179-united-states-of-trumpland-conséquences-risques-opportunités-pour-france-et-europe/?page=3#comment-1014493 (26 mai 2016) Donc si on veut vraiment les aider, et si le monde arabe veut se prendre en charge, ils doivent investir dans la stabilité. Nous devons arrêter d'investir dans les conflits. Nous devons arrêter d'investir dans plus d'armes, plus de munitions, plus de choses qui contribuent au chaos.
  30. 1 point
    Un comparatif Alep/Mossoul en terme de pertes civiles est-il possible ? Quelques premiers chiffres qui ont l'air de tomber : L'ONU indique qu'il y a eu 332 morts dans la région de Ninive où Mossoul est la capitale au mois de Novembre (926 en Irak) (source : http://www.opex360.com/2016/12/02/lonu-confirme-les-lourdes-pertes-subies-par-les-forces-irakiennes-mossoul/ ) Le "maire" de Alep-Est indiquait 1475 civils morts au bout de 97 jours de sièges ( http://www.lepoint.fr/monde/syrie-a-alep-est-le-regime-d-assad-vise-clairement-les-civils-02-12-2016-2087446_24.php ) On ne peut pas tirer de conclusion de ces chiffres à mon avis mais il pourrait être intéressant d'investiguer. A première vue le "bombardement massif" de Alep Est n'a pas l'air tellement pire qu'à Mossoul, contrairement à ce que semblent dire les "medias officiels"
  31. 1 point
    Désolé, j'ai corrigé : c'est le terme décimé qui m'énerve. Et pour poursuivre, le point intéressant serait de connaître les pertes chez Daesh. Même avec un rapport (totalement au hasard) de 1/2 en faveur des défenseurs, l'armée irakienne aurait perdu 7% de ses effectifs contre 20% à Daesh, si les estimations parlant de 5000 connards défendant la ville sont correctes.
  32. 1 point
    Sans compter que le sort de Honk Kong, entièrement auto-infligé par Pékin, fournit une puissante motivation à Taïwan pour rester au large. La Chine : des menaces, toujours des menaces. Pas que des menaces avec Obama, mais ce côté là va peut être s'effacer hélas.
  33. 1 point
    Plus que des Rafales c'est surtout des Soums qu'il faudrait placer là bas. (Scorpène)
  34. 1 point
    Pour ceux que ça interesse voici les horaires de naufrages: 10h, 12h 17h (naufrage supplémentaire à 20h le dimanche) Prévoir maillot de bain enfants de moins de 1m10 non acceptés Attraction avec Fastpass Les musiciens peuvent amener leur instrument Entrée gratuite pour Henri K
  35. 1 point
    C'est la réaction de Trump qui m'intéresse le plus. Il n'a pas pu - encore - s'empêcher de brailler sur Twitter (je dis brailler, quand on écrit en majuscules ce n'est pas pour rien) et de se comporter comme un enfant de quatre ans pris la main dans le bocal de cookies. C'est assez désespérant. Un peu de langue de bois ne lui ferait pas de mal de temps à autre.
  36. 1 point
    Je poste l'info ici faute de mieux. On construit la réplique grandeur nature du Titanic dans un chantier naval chinois Mais pas fou, il sera basé dans un parc d'attraction bien loin de l'océan : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/12/02/20002-20161202ARTFIG00003-en-chine-un-parc-d-attraction-pour-vivre-le-naufrage-du-titanic.php
  37. 1 point
    C'est d'une rare justesse.
  38. 1 point
    Trump a parlé directement au téléphone avec la présidente de Taïwan - appelé par son titre, ce qui passe mal en Chine ou cela a était censuré -, ce qui constituerait une première depuis des décennies. Pour une fois, une initiative de ce gus que j'approuve, l'hypocrisie de la ''Chine unique'' n'a que trop duré, Taïwan n'a plus l'ambition de reconquérir la Chine continentale et un fossé s'est créer entre les peuples. Réaction attendu de Pékin, va t'elle crié au loup pour une simple conversation ?... : http://www.lepoint.fr/monde/trump-appelle-la-presidente-de-taiwan-risque-de-crise-avec-la-chine-03-12-2016-2087654_24.php http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201612/02/01-5047676-lentretien-entre-trump-et-tsai-ing-wen-censure-par-les-medias-chinois.php
  39. 1 point
  40. 1 point
    Il me semble qu'il y a aussi un différence notable entre un mortier qui tire à faible porté principalement sur la ligne de front ou la population a probablement fui, et des bombes (barils comme bombes conventionnels) qui tombent en plein milieu de la ville, loin du front où il reste encore beaucoup de civiles. Je ne suis pas du tout d'accord du coup à rapprocher ces deux armes en ne regardant que l'imprécision. C'est un peu facile car ça masque complètement l'usage recherché derrière. Les mortiers artisanaux ont d'abord un objectif militaire bien que très inefficace (on vise la ligne ennemie). Les bombardements du régime ont été principalement des attaques cherchant à provoquer la terreur dans les territoires rebelles et de faire fuir la population et casser le moral, de la même manière que les villes étaient visés pendant la seconde guerre mondial.
  41. 1 point
    Le Rafale Marine réalise un cycle complet avec une bombe d’une tonne La GBU-24 Paveway III, bombe de 1162 kilos, a réalisé un déploiement complet sur Rafale Marine depuis le Charles de Gaulle avant son départ en Méditerranée orientale pour la mission Agapanthe 3. A l’occasion d’une évaluation opérationnelle menée en septembre, la bombe, qui avait déjà fait auparavant l’objet d’essais sur le porte-avions, a réalisé cette fois un cycle complet en application navale : embarquement, montage, catapultage et tir au centre DGA de l’île du Levant. ... Pour mémoire, le Rafale Marine met notamment en œuvre jusqu’à six GBU-49 et AASM, avec corps de bombes de 250 kg, le missile de croisière Scalp EG, le missile antinavire Exocet AM39, le missile nucléaire ASMPA, les missiles air-air Mica EM et IR, et bientôt des Meteor. ... http://www.meretmarine.com/fr/content/le-rafale-marine-realise-un-cycle-complet-avec-une-bombe-dune-tonne
  42. 1 point
    Tu remarqueras bon plan que les dents de scie sont présentés en majorité sur les grandes surfaces. Les ondes électromagnétiques ne rebondissent pas à la surface de l'avion, mais un peu comme le fait le son, les surfaces se "chargent" de ces ondes et en génèrent d'autres qu'elles renvoient. Commmes des émetteur. Il faut donc traiter en priorité les surfaces planes de grande envergure. Ainsi tu réduit "facilement" une grande partie de la SER. si tu veux rendre ton avion avec une SER encore plus réduite, on évite alors les rondeurs (puisque ça émet dans toutes les directions), on lisse la peau, on met le moins de vis et trapes possibles, et on intègre les antennes, ce qui est un cauchemar pour les ingénieurs. Je ne connais pas les chiffres, et je vais me risquer à une petite extrapolation. Pour réduire la SER d'un facteur de 1000 à 100 tu depense un million. Et pour descendre de 10 à 1 tu depense un milliard. Tout reste une question de choix et de pragmatisme. Le Rafale avait un objectif de SER, certes pas aussi élevé que celui d'autres avions qui en font un fort avantage, mais il répond aux objectifs qu'ils lui ont été fixés.
  43. 1 point
    intéresse-toi au taux d'attrition des Mirage 5 belges ou de nos III E tu comprendras où je veux en venir çà n'a rien à voir le problème des sièges explique le nombre des morts suite à éjection pas le taux d'attrition des F 104 G, le Starfighter ne tombait pas parce que le siège éjectable avait un défaut même majeur
  44. 1 point
    Mais si: tu as quand même une belle diversité d'opinions: les fans d'Assad,les fans de Poutine, les fans du Hezbollah... Que demande le peuple? --------------->[ ] OK je sors #jefaismonvendredilejeudi
  45. 1 point
    Je ne sais pas si le cas de l'habitation est celui qui sert le mieux la cause que tu exposes. Typiquement, le promoteur ou des propriétaires de terrain font pression pour rendre constructibles des terrains inondables auprès d'un maire conciliant. Les électeurs locaux, au nombre desquels de nouveaux propriétaires et habitants se réjouissant de la proximité d'un cours d'eau ou de la mer, sont bien conscients qu'ils sont désormais confrontés à un risque majeur, sachant qu'ont vu le jour des constructions vulnérables et que l'artificialisation des sols a pu accroître le risque d'inondabilité sur des terrains et habitations adjacentes. Pourtant, ces électeurs refuseront irrémédiablement de voter pour le candidat aux municipales leur expliquant qu'il va falloir financer de lourdes infrastructures pour réduire la vulnérabilité et donc probablement augmenter les impôts locaux. Le jour où la catastrophe "naturelle" se produit, on vient protester devant les caméras qu'on n'avait jamais vu ça, qu'il va falloir que la solidarité nationale joue à plein, ou même qu'il va falloir indemniser les propriétaires qui verraient leur terrain être reclassé en inconstructibilité. Je suis pourtant le fervent d'une forme de solidarité sur de nombreux aspects... mais j'ai du mal à pleurer sur le sort de certains acteurs souhaitant individualiser les plus-values et socialiser les emmerdes.
  46. 1 point
    Bonjour Du régiment (où j'ai fait mon service) où ma section était équipée en Famas, ANF1, FRF1 et Apilas, je me suis retrouvé dans des régiments de réserve avec des FSA 49/56, MAT 49, MSE (FSA 56 adapté pour TE), AA52, LRAC 89 et 106 SR. La seule arme commune, c'était l'indestructible 12.7. Mon dernier RI de réserve d'affectation a basculé sur Famas vers 1995... 1 an avant sa dissolution. J'ai tiré avec ttes ces armes individuelles (pas les AC) et, à titre perso, ma préférence va largement au FSA. Attention, je parle "plaisir du tir", pas efficacité terrain. Pour info, la SER et les sections de la CRI, étaient équipées exclusivement en MAT 49 (le PM qui inventait un nouveau concept : t'appuies 1 fois sur la détente et... tu t'accroches car ça s'arrête plus ! ou encore tu ne charges jamais le chargeur à 30 car la 30ème provoque 1 incident de tir 1 fois sur 2 ; bref, la MAT 49 c'était un PM doté d'un limiteur par rafale de 29 ). Au-delà des 100 m, les tirs étaient appliqués par les AA 52 / ANF1 (5 par section de 8 Jeeps) et les 12.7 dans la CRI. Voilà, voilà @+
  47. 1 point
    Oui, je l'ai mentionné à plusieurs reprises: ce directeur des finances de la campagne Trump a reçu le doux surnom de "foreclosure machine" ("machine à saisie") pour sa posture pendant et après la crise de 2008, organisant un vaste système d'expropriations pas trop discriminées, incluant dans le lot un nombre assez effrayant de gens qui n'étaient pas en défaut de paiement, mais surtout un plus vaste encore de gens qui auraient pu continuer à payer avec juste une renégociation. Mais ça ne cadrait pas avec le business plan qui reposait sur le fait de faire très vite et très grand, donc avec des méthodes douteuses, peu de monde, et sans faire de détail. Il y a eu pas mal de purs salauds de ce type qui ont exploité le malheur, abusé de la situation dans des manières que la décence réprouve, mais aussi, bien souvent, la loi (si tant est qu'on ait voulu la faire parler, ce qui n'a pas été le cas), et même beaucoup (dont des banques, via ce type de personnages ou par leurs structures propres) qui ont abusé à l'extrême, en saisissant de vastes quantités de biens (dont les proprios pouvaient payer) illégalement (équivalent des chevaliers de l'an mil qui prenaient un village, et "réarrangaient" les propriétés et les tenanciers manu militari, pour s'en faire les seigneurs), mais très peu qui l'ont fait à une telle échelle, et encore moins qui ont été à ce point remarqués par les victimes qu'ils ont eu droit à des piquets de protestation devant leurs baraques (cas de Steven Mnuchin à Los Angeles, pendant plusieurs mois). L'ère des barons-brigands féodaux est de nouveau en train de se déployer, que je vous dis. Avec un système judiciaire devenu si illisible, inaccessible et inique qu'il en est clairement plus un système d'oppression de ceux qui peuvent se le payer, un système politique fondé jusqu'à la racine sur le "pay for play", et un système d'information (grands médias surtout) dominant qui sélectionne massivement ses choix éditoriaux en fonction des besoins de ses bailleurs de fonds (parce que c'est plus vraiment les abonnements ou la pub grand public qui paient suffisamment), on peut se faire du souci. Dans l'exemple des expropriés illicitement par Mnuchin: toujours rien en justice, et aucun politique ou média ne s'en empare, 8 ans après: ça dit quoi?
  48. 1 point
    Y a pas déjà des Leclerc en Suisse ? ==> []
  49. 1 point
    Le probleme de faire marcher "la chaine" a 100% c'est qu'on rend la production tres vulnérable aux imprévus et peu souple. En gros tu embauche plein de monde alors que tu n'es meme pas certain que l'outil suive. D’où le développement des solutions type "Toyota" avec des chaîne organisé pour fonctionner de 40 a 80% de la charge en temps normal. Ça revient a faire grosso modo deux cycle de production de 8h, et un autre cycle modulable, selon le besoin, mais en général dédié a la maintenance préventive, a des essais, des upgrade, de la formation etc. voir a de la production parfois pour si exceptionnellement c'est indispensable. Dans l'automobile et probablement dans tout les autres secteur mécanique ou électronique c'est actuellement la solution la plus pratique et la plus rentable, car prendre soin de l'outil de production est indispensable et ne peut se faire pendant la production elle même. Avec des outil de production très robuste, de la main d’œuvre souple et bon marché, ou de la production peu dépendante de machines complexes c'est différent.
  50. 1 point
    Pourquoi en résistance? C'est un mythe que la femme est plus endurante. Surtout quand on parle d'une épreuve physique où il s'agit en plus d'accomplir des tâches lourdes.