Recommended Posts

https://foreignpolicy.com/2020/03/26/the-coronavirus-war-economy-will-change-the-world/ (26 mars 2020)

L'article analyse la pertinence de la boîte à idées de "l'économie de guerre" pour ce qui nous arrive :

wwii-economy-wartime-GettyImages-5768271

Cependant, au-delà du traitement immédiat des personnes infectées par le coronavirus, les gouvernements occidentaux ont presque tous arrêté la production au lieu de l'augmenter. Comme l'a fait remarquer un analyste financier, l'"économie du confinement" est à bien des égards l'exact opposé de l'économie de guerre de la mobilisation totale. Pendant les deux guerres mondiales, la mobilisation économique a permis d'enrôler des groupes de travailleurs et de travailleuses d'une taille sans précédent dans la production de masse. Cependant, la perturbation des chaînes d'approvisionnement par le coronavirus et les mesures de distanciation sociale d'aujourd'hui mettent actuellement des millions d'employés des secteurs manufacturier et des services au chômage.

Les médecins, les infirmières, les livreurs, les employés des postes et des transports, les employés des épiceries, les stockistes, les agents sanitaires et les concierges, les mécaniciens et les techniciens, ainsi que les ouvriers agricoles, constituent désormais, très clairement, le fondement indispensable d'une société qui fonctionne. Il n'y a pas de précédent pour le mélange asymétrique de mobilisation et de démobilisation de la main-d'œuvre auquel nous assistons actuellement.

The Economist estime que les prestataires de soins de santé américains réalisent des bénéfices excédentaires de 65 milliards de dollars par an. C'est suffisant pour produire 1,3 million de respirateurs de soins intensifs à 50 000 dollars l'unité ou pour financer les séjours à l'hôpital de millions de personnes qui auront besoin d'un traitement urgent pour le COVID-19. Le Congrès devrait également enquêter sur le rétablissement de la loi de renégociation de 1951 afin de revoir les contrats de fournitures médicales qui entraînent des profits excessifs pour le secteur privé.

Les mesures économiques et financières ne suffisent pas à elles seules, et des interventions majeures dans le domaine du logement et des services publics sont également nécessaires. Les initiatives d'États comme la Californie et New York et de villes comme Los Angeles, Miami, Orlando et Seattle pour geler les expulsions et reporter les coupures de services publics devraient être étendues à l'ensemble du pays. (Detroit a même rétabli l'accès à l'eau pour ceux qui avaient été coupés.) Le gouvernement américain peut utiliser le droit des domaines éminents pour reprendre les résidences privées vides, les hôtels, les parcs et autres espaces nécessaires pour étendre la capacité des soins de santé d'urgence. Comme l'a suggéré James Galbraith, les grandes sociétés de logistique comme Amazon, Walmart et FedEx peuvent être employées comme services publics, les chauffeurs sous-employés d'Uber servant de personnel de livraison supplémentaire.

wwii-economy-wartime-GettyImages-1633804

L'ingéniosité des économies de guerre offre un modèle utile pour réfléchir au contexte plus large de la crise des coronavirus. La mise en place d'une campagne sérieuse pour atténuer le changement climatique exige une réponse si importante que nombre des mesures de lutte contre les virus ne sont qu'un début. Malgré les appels à un retour à la normale, il est difficile d'imaginer l'économie mondiale post-pandémique, quelle que soit son apparence, comme une restauration de quelque nature que ce soit. Même si le virus s'estompe dans plusieurs mois ou années, il est peu probable que l'état d'exception plus large dans lequel il se trouve déjà en matière d'élaboration de politiques et d'actions collectives prenne fin.

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://ktla.com/news/california/californias-population-shrank-at-the-end-of-last-year-but-its-still-the-most-populous-state/ (1er mai 2020)

État le plus peuplé d'Amérique, la Californie a une croissance démographique faible depuis la récession de 2008. La population a même décru officiellement entre juillet 2019 et janvier 2020, peut-être par artifice comptable. Entre janvier 2019 et janvier 2020, elle reste en croissance, de 0.2%. C'est la croissance démographique la plus basse depuis 1900.

Le comté de Los Angeles a perdu des habitants pour la deuxième année consécutive.

Parmi les 10 plus grandes villes de l'État, Bakersfield est celle dont la population a le plus augmenté.

Le comtés affichant la plus forte croissance sont dans l'ordre : Glenn, Yuba, Placer, El Dorado, San Benito, San Joaquin et Kern.

https://www.theguardian.com/us-news/2020/may/01/california-coronavirus-protests-huntington-beach-sacramento (2 mai 2020)

Près de 3 000 personnes ont manifesté à Huntington Beach vendredi, a déclaré le chef de la police de la ville à l'Orange County Register. La manifestation de Huntington Beach faisait suite à la fermeture des plages du comté d'Orange après un week-end où des dizaines de milliers de personnes ont touché le sable au sud du comté de Los Angeles, qui était fermé depuis des semaines. [Le gouverneur] Newsom a réprimandé les habitants de la région pour avoir défié l'esprit de l'ordre de rester chez soi, et a réagi en ordonnant la fermeture temporaire de toutes les plages du comté.

"J'ai servi dans l'armée et j'ai combattu des tyrans et des dictateurs à l'étranger et là, cela va trop loin", a déclaré un manifestant au Los Angeles Times. "Je n'ai pas fait ça pour revenir ici et vivre sous un tyran dans mon propre pays."

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://www.n-tv.de/panorama/Mehr-als-jeder-Vierte-in-der-Bronx-positiv-article21755006.html (2 mai 2020)

Étude d'anticorps à New-York :

- 19.9 % des newyorkais en général ont des anticorps

- 27.6 % dans le Bronx

- 12.3 % à Manhattan

https://www.axios.com/coronavirus-new-york-antibody-test-f4fbed78-646f-4b46-90b8-5e8ca75380e4.html (2 mai 2020)

- 12.3 % pour tout l'État de New York

Plus de détails ici : https://www.governor.ny.gov/news/amid-ongoing-covid-19-pandemic-governor-cuomo-announces-results-completed-antibody-testing

À comparer aux chiffres de Gangelt :

Le 09/04/2020 à 15:14, Wallaby a dit :

https://www.welt.de/vermischtes/article207155699/Coronavirus-Studie-Heinsberg-15-Prozent-immun-erste-Lockerungen-moeglich.html

Dans la commune de Gangelt [12 446 habitants selon Wikipedia], site d'une infection en chaîne, les scientifiques estiment que 15% de la population aurait été infectée, ce qui porte la mortalité à 0.37% des infections. Cela met en perspective le chiffre de 1,98 % trouvé pour l'Allemagne entière en divisant le nombre de décès par le nombre d'infections.

 

Edited by Wallaby
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certains états US ont des législations particulières tout de même. Par exemple :

Citation

Une loi en Géorgie autorise un citoyen à arrêter une personne soupçonnée d’avoir commis un crime, et à utiliser la force létale en cas de légitime défense

ce qui nous donne évidemment :

Citation

Aux Etats-Unis, la mort d’Ahmaud Arbery, jeune homme noir abattu en pleine rue, suscite l’indignation. Ahmaud Arbery a été tué en février par un ancien policier et son fils. Aucun des deux hommes n’a été arrêté.

Le 23 février, Ahmaud Arbery, 25 ans, a été abattu par un ancien policier et son fils alors qu’il courait dans la rue. Plus de deux mois après, aucun des deux hommes n’a été arrêté. Mais la diffusion, mardi 5 mai, d’une vidéo glaçante montrant les faits a fortement fragilisé leur version de l’altercation, appuyée sur la légitime défense. Les appels à la justice se sont depuis multipliés, jusqu’à atteindre le candidat démocrate à la Maison-Blanche Joe Biden, rapportent plusieurs médias américains ainsi que « Libération ».

« Il y a un homme noir qui court dans la rue », signalait ce dimanche 23 février un résident de Brunswick, petite ville de l’Etat de Géorgie. Un autre appel avait déjà été passé quelques minutes plus tôt. Selon son auteur, un Afro-Américain qu’il jugeait suspect se trouvait dans son quartier. Confus, l’interlocuteur ne répond pas quand l’opérateur lui demande ce que cet homme a fait de mal, rapporte « Libération ». Il fait notamment référence à une série de cambriolages ayant été commis dans le quartier, et estime qu’Ahmaud Arbery correspond à un suspect filmé par des caméras de surveillance : « Un mec noir avec un t-shirt blanc ». Impossible pour l’heure de savoir si Gregory McMichael, 64 ans, et son fils Travis McMichael, 34 ans, qui ont abattu le jeune homme, sont à l’origine de ces appels, les transcriptions publiées par la police ayant été anonymisées.

Quoi qu’il en soit, après avoir aperçu Ahmaud Arbery, Gregory et Travis McMichael affirment s’être armés et l’avoir poursuivi dans leur pick-up blanc « pour essayer de l’intercepter ». Arrivé à sa hauteur, Gregory McMichael affirme avoir crié : « Stop, stop ! Nous voulons te parler ! » mais Ahmaud Arbery s’en serait alors pris à son fils Travis, descendu du véhicule. Une altercation aurait suivi, selon sa version, pendant laquelle Ahmaud Arbery a tenté de se saisir du fusil de Travis. Deux coups de feu sont tirés, tuant le jeune homme noir.

[...]

C’était sans compter l’apparition mardi sur les réseaux sociaux d’une vidéo de 36 secondes (les images peuvent choquer), filmée depuis une voiture avec ce qui pourrait être un portable, montrant les faits : celle-ci met à mal la version des McMichael. « McMichael a déclaré qu’ils s’étaient garés à côté de l’homme et lui avait crié de s’arrêter. Travis est sorti du véhicule avec le fusil. McMichael a déclaré que l’homme non identifié avait alors violemment attaqué Travis », expliquait le rapport de police. Mais sur les images, on voit Ahmaud Arbery courir jusqu’à arriver à la hauteur d’un pick-up arrêté sur la route. Un homme se trouve sur la plateforme arrière, l’autre en plein milieu de la voie de gauche. Ahmaud Arbery contourne le véhicule par la droite, disparaît très brièvement de l’image, des cris se font entendre. Alors que le jeune homme passe devant le pick-up, un coup de feu résonne. Ahmaud réapparaît, aux prises avec un homme tenant un fusil. Un deuxième coup de feu retentit. Ahmaud Arbery titube quelques secondes, avant de s’effondrer. L’altercation n’a duré en tout qu’une dizaine de secondes.

« M. Arbery n’avait commis aucun crime et il n’y avait aucune raison pour que ces hommes pensent qu’ils avaient le droit de l’arrêter avec des armes ou d’utiliser une force létale dans leur tentative illégale de l’arrêter », a écrit dans un communiqué l’avocat de la famille Lee Merritt, qui a relayé la vidéo, diffusée selon lui anonymement sur les réseaux sociaux. D’après lui, la police aurait été en possession de cette vidéo dès le 23 février. « Après un examen attentif des preuves, je suis d’avis que l’affaire devrait être présentée à un grand jury pour envisager des poursuites pénales », a déclaré le procureur Tom Durden, le troisième en charge de l’affaire après que deux autres se sont récusés à cause de liens avec le père McMichael. En raison de la pandémie de coronavirus, il est toutefois actuellement interdit aux tribunaux de constituer des grands jurys.

[...]

https://www.nouvelobs.com/monde/20200507.OBS28527/aux-etats-unis-la-mort-d-ahmaud-arbery-jeune-homme-noir-abattu-en-faisant-son-jogging-suscite-l-indignation.html

 

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Scandale du «Bridgegate»: la Cour suprême annule les peines de prison

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202005/07/01-5272586-scandale-du-bridgegate-la-cour-supreme-annule-les-peines-de-prison.php

Quote

(Washington) La Cour suprême des États-Unis a jugé jeudi qu’un coup bas en politique ne méritait pas une peine de prison dans le scandale dit du « Bridgegate », une affaire de vengeance politique à base d’embouteillage monstre sur un pont new-yorkais.

  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Borisdedante a dit :

J'ignore si une plainte groupée aurait pu être disposée dans le cas d'espèce, mais ça aurait probablement été un angle d'attaque plus intelligent. Plainte groupée visant à établir le préjudice imposé :

  • aux centaines de milliers de personnes qui ont eût à subir un rallongement de leurs trajets domicile-travail ; calculer le nombre total d'heures perdues par personne dans les embouteillage, diviser par deux histoire de ne comptabiliser que les pertes professionnelles, multiplier par les revenus horaires moyens de chacun, additionner pour l'ensemble des plaignants. Exiger le remboursement, saupoudrer d'un peu de "perte d'opportunité" si on veut dans certains cas...
    Le montant devrait calmer n'importe quel politicien.
  • aux milliers d'entreprises qui ont dû payer des gens et des camions qui  poireautaient dans ces embouteillages artificiels. Là, on prend l'augmentation complète, on rajoute les charges..,
  • et on pourrait probablement s'interroger sur des préjudices médicaux.

Ca suppose un peu de modélisation économique, mais ça devrait calmer d'autres tocards du même tonneau.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Borisdedante a dit :

oh my !!!

Les preuves rassemblées montrent sans aucun doute qu’il y a eu des mensonges, de la corruption et de l’abus de pouvoir, mais les lois ne criminalisent pas de tels actes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euuh domaine de la santé  ne veut pas dire infirmier ou docteur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@kotai Tu a bien vu en France les agents d'entretien et autres ''petites mains'' faisant l'intendance être indispensable pour faire tourner la boutique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/05/2020 à 17:32, Picdelamirand-oil a dit :

Depression USA

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Dépression aux États-Unis

9 mai 2020

Hier, le ministère américain du travail a publié son rapport sur le chômage d'avril, révélant un niveau de chômage sans précédent historique. Le même jour, le marché boursier a fortement augmenté, l'indice Dow Jones des valeurs industrielles terminant à plus de 450 points, soit près de deux pour cent. Wall Street continue non seulement à festoyer de la mort, alors que le nombre de victimes du coronavirus ne cesse d'augmenter, mais aussi à profiter de la misère sociale de masse que la pandémie a engendrée.

Le rapport du ministère du travail a enregistré une baisse de l'emploi de 20,5 millions de personnes. Non seulement il s'agit de l'effondrement mensuel le plus important de l'histoire, mais il dépasse le record précédent de plus de dix fois. Le taux de chômage officiel est passé de moins de 4 % à 14,7 %, ce qui est bien supérieur à tout ce qui a été observé depuis la Grande Dépression des années 1930.

spacer.png
 

Aussi mauvais que soient ces chiffres, ils sous-estiment considérablement l'ampleur de la dislocation sociale. Le rapport d'avril est basé sur des estimations calculées au milieu du mois dernier, il ne tient donc pas compte des millions de personnes qui ont perdu leur emploi au cours des trois dernières semaines. Quelque 33,5 millions de personnes ont déposé des demandes de chômage depuis le début des fermetures des États et du gouvernement fédéral il y a sept semaines.

De plus, selon le rapport, 6,4 millions de travailleurs supplémentaires ont entièrement quitté la population active et ne sont pas comptés comme chômeurs, ce qui porte le taux d'activité à son niveau le plus bas depuis 1973. En outre, 11 millions de travailleurs ont déclaré travailler à temps partiel parce qu'ils ne pouvaient pas trouver de travail à temps plein, soit une augmentation de 7 millions de personnes depuis avant la pandémie.

Si l'on tient compte de tous les facteurs, un tiers de la population active est sans emploi.

Le chômage de masse touche presque tous les secteurs de la classe ouvrière. L'emploi dans le secteur des loisirs et de l'hôtellerie a été le plus extrême, avec une baisse de près de 50 %, soit 7,7 millions de personnes. Il y a eu 2,1 millions de pertes d'emploi dans les services commerciaux et professionnels, 2,1 millions dans le commerce de détail, 1,3 million dans le secteur manufacturier et 1 million dans la construction.

Fait étonnant, dans un contexte de pandémie croissante, 1,4 million d'emplois ont été supprimés dans le secteur de la santé. Et dans un contexte de crise sociale énorme, 650 000 emplois ont été supprimés dans le secteur de l'assistance sociale.

Le rapport note, en outre, que le chômage de masse a eu des répercussions sur les travailleurs de toutes les races et de tous les sexes. Le taux de chômage des hommes adultes a grimpé à 13,0 %, celui des femmes adultes à 15,5 % et celui des adolescents à 31,9 %. Le taux était de 14,2 % pour les blancs, 16,7 % pour les noirs, 14,5 % pour les asiatiques et 18,9 % pour les hispaniques.

spacer.png

 

Alors qu'un grand nombre de suppressions d'emplois sont classées comme "temporaires", une proportion croissante est permanente, les entreprises commençant à procéder à des licenciements massifs. En effet, il y a eu deux millions de pertes d'emplois permanents en avril. Ce chiffre, pris isolément, serait la plus forte augmentation du chômage dans l'histoire américaine de l'après-guerre.

[..]

C'est sur cette base politique que le Parti socialiste pour l'égalité mène notre travail et notre campagne électorale. Nous appelons tous ceux qui sont d'accord avec cette perspective à rejoindre et à construire le SEP aujourd'hui.

Joseph Kishore

Ca commence bien et puis ensuite l'auteur se dévoile : tous pourris ! C'est les mêmes !

 

Le but est de piquer des voix aux Démocrates. Probablement pour faire gagner les Républicains. :mechantc:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

Ca commence bien et puis ensuite l'auteur se dévoile : tous pourris ! C'est les mêmes !

 

Le but est de piquer des voix aux Démocrates. Probablement pour faire gagner les Républicains. :mechantc:

Faut voir le site, aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup d'abus dans cette analyse et pourtant, je n'ai pas le 1/10 de connaissance en économie américaine. Mais lorsque Trump dit que beaucoup de ces suppressions  d'emplois sont temporaires, il a en bonne partie raison car l'économie comme partout dans le monde va se remettre en marche. Certes, dans les domaines du tourisme et hôtellerie/restauration des sites touristiques, évènementiel, la cata  va continuer malgré le déconfinement mais tôt ou tard, les gens vont reprendre leurs habitudes. 

Même Les républicains qui haissent toute ce qui est dépenses sociales ont débloqué des sommes massives pour financer le chomage durant cette période .

Ne pas oublier que c'est les états-unis, ils peuvent vous embaucher facilement et vous dégager tout aussi rapidement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Claudio Lopez said:

Beaucoup d'abus dans cette analyse et pourtant, je n'ai pas le 1/10 de connaissance en économie américaine. Mais lorsque Trump dit que beaucoup de ces suppressions  d'emplois sont temporaires, il a en bonne partie raison car l'économie comme partout dans le monde va se remettre en marche. Certes, dans les domaines du tourisme et hôtellerie/restauration des sites touristiques, évènementiel, la cata  va continuer malgré le déconfinement mais tôt ou tard, les gens vont reprendre leurs habitudes. 

Comme chez nous, hôtellerie, tourisme, événementiel, restauration, divertissement "extérieur" (parcs d'attractions, stations balnéaires ou de ski, camps de vacances et autres destinations touristiques)... Vont morfler très grave: les habitudes se reprennent, mais tout le monde en a pris un grand coup dans la tréso, et seuls les plus aisés auront non seulement encore le budget dispo pour de telles dépenses (du moins sur une base autre qu'exceptionnelle), mais encore la marge de manoeuvre pour ne pas hésiter devant ce genre de dépenses. Qui plus est, toutes ces industries auront perdu un maximum, avec 2 mois ou plus d'inactivité quasi totale, ou, selon les endroits, de sous-activité grave, donc un grand coup dans les réserves que beaucoup, dans ce genre d'industries, n'ont pas, ou bien trop peu. Les aides, comme ailleurs, seront insuffisantes, arrivent avec des délais (le temps de traitement d'un tel afflux a été partout assez rude pour tout ce qui n'est pas une grande multinationale; j'entends des histoires absolument horribles sur ce sujet en France), et s'ajoutent aux diverses législations qui peuvent compliquer la tâche des petits entrepreneurs et PME au point de leur faire lâcher l'affaire, quand ce n'est pas l'action de banques décidées à passer des clients jugés "fragiles" par pertes et profits plutôt que de leur accorder une chance de reprise. 

Il est ainsi prévu, à NY par exemple, que jusqu'à 60% des restaurants ne réouvrent tout simplement pas (clé sous la porte): le pourcentage est moins élevé dans les autres secteurs de services et petits commerces, mais j'ai vu généralement des estimations à au moins 40%. Si c'est à peu près la même chose rien que dans les autres grands Etats, c'est une catastrophe dont on mesure encore trop peu l'ampleur, sur l'emploi et le PIB d'une part, mais plus largement encore sur les classes populaires et petites classes moyennes. 

  • Thanks 1
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Tancrède a dit :

Il est ainsi prévu, à NY par exemple, que jusqu'à 60% des restaurants ne réouvrent tout simplement pas (clé sous la porte): le pourcentage est moins élevé dans les autres secteurs de services et petits commerces, mais j'ai vu généralement des estimations à au moins 40%. Si c'est à peu près la même chose rien que dans les autres grands Etats, c'est une catastrophe dont on mesure encore trop peu l'ampleur, sur l'emploi et le PIB d'une part, mais plus largement encore sur les classes populaires et petites classes moyennes. 

De quoi gêner ou torpiller la réélection de trump?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Patrick a dit :

De quoi gêner ou torpiller la réélection de trump?

à mon avis très largement et il en a conscience ce qui explique en grande partie son discours nous paraissant coupé des réalités

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Que ce soit fondé ou nom – et j’ai tendance à penser que ça l’est- le mec est en mode totale panique avec pas l’ombre d’une idée pour sauver son cul vu qu’une sortie crise ne se fera qu’après son mandat actuel.

 

Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

...

Je me souviens encore quand j'ai commencé à vraiment lire sur le sujet après avoir appris les fondamentaux pendant mes études: l'après 11 septembre a été mon cas pratique d'étude, et évidemment surtout la montée vers la guerre en Irak, ou quand il est devenu manifeste que le storytelling avait pris le pas sur l'information (j'ai quelques bons bouquins dessus pour ceux que ça intéresse), ...

ça m’intéresse.

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Shorr kan a dit :

Que ce soit fondé ou nom – et j’ai tendance à penser que ça l’est- le mec est en mode totale panique avec pas l’ombre d’une idée pour sauver son cul vu qu’une sortie crise ne se fera qu’après son mandat actuel.


C’est un peu le paradoxe d’arriver à ce dire qu’un Trump pourrait agir ainsi presque délibérément, par pur calcul, parce que le système médiatique est tel que c'est sa seule voie de recours.


Pourtant le personnage est connu et il n’a pas attendu les démocrates et la campagne présidentielle pour mettre en avant toutes ses « qualités » : son émission « the apprentice » était bien suffisante pour ça, sans aucun filtre déformant quelconque, sauf ceux que Trump tenaient lui-même à voir apparaître. Il en a même fait son tremplin pour entrer en politique.

Le personnage est ainsi, il n’a pas besoin de se forcer ni de surjouer, et il y est habile tant effectivement il arrive à entrainer tous les autres à sa suite dans sa fange.
Il n’y a que sur le volet économique où, si je ne peux approuver ni ses méthodes ni ses visées,  il a néanmoins une vraie constance et un vrai culot, qui finiront peut-être par payer par certains aspects (à un coût faramineux par ailleurs, et pas uniquement financier, à mon avis. Mais seul l’avenir le dira.). Et là, la pandémie joue en sa faveur en prime en ce qu’elle pourrait valider la pertinence de son acharnement aux relocalisations des usines, même s‘il ne sera peut-être pas celui qui en retirera les marrons du feu.
 

Par contre, je rejoins tout à fait Tancrède quand il considère que c’est le système lui-même qui a permis à un Trump d’émerger et se retrouver dans sa position actuelle.
Le personnage tombe à point nommé, mais c’est bien parce qu’il y a un moment que les USA baignent dans la télé-réalité et la post-vérité que son discours est devenu largement audible et entendable. 

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, TarpTent said:


C’est un peu le paradoxe d’arriver à ce dire qu’un Trump pourrait agir ainsi presque délibérément, par pur calcul, parce que le système médiatique est tel que c'est sa seule voie de recours.


Pourtant le personnage est connu et il n’a pas attendu les démocrates et la campagne présidentielle pour mettre en avant toutes ses « qualités » : son émission « the apprentice » était bien suffisante pour ça, sans aucun filtre déformant quelconque, sauf ceux que Trump tenaient lui-même à voir apparaître. Il en a même fait son tremplin pour entrer en politique.

Le personnage est ainsi, il n’a pas besoin de se forcer ni de surjouer, et il y est habile tant effectivement il arrive à entrainer tous les autres à sa suite dans sa fange.

C'est là où je préfère ne pas me prononcer, parce que je crois qu'on n'en sait rien et qu'on n'a réellement aucun moyen de savoir: sans en faire une personne "normale" et équilibrée, on peut pointer que, comme la télé réalité dont il vient, le personnage médiatique de Trump n'a sans doute que des liens très distendus avec la réalité du bonhomme (c'est plus une caricature de ce qu'il doit être, avec certains très particulièrement accentués pour viser un résultat jugé comme le plus efficace). Le terme de télé réalité est lui-même un mensonge: il n'y a rien de "réel" ou spontané dedans: c'est pas à proprement parlé scripté, mais c'est scénarisé, c'est orchestré, et tout y est fait pour produire l'effet désiré, juste sur un registre différent de la fiction. 

Il a juste perçu qu'il ne pouvait pas se permettre d'aller dans la fange habituelle du marigot politico-médiatique, et s'est efforcé de créer sa propre fosse à purin pour y faire venir les autres. L'un des résultats est de mieux montrer à beaucoup plus d'électeurs que ce qu'il y avait avant était tout aussi boueux, mais de façon mieux déguisée. Avec Trump, tout le monde se met à nu, lui agissant comme miroir.... Et ô Dieu qu'ils n'aiment pas voir leur reflet. 

Maintenant, savoir si ce grand bain de boue révélateur permettra d'assainir un tant soit peu la scène, et qui ou quoi pourrait opérer un début de transition, c'est une toute autre histoire. Et c'est là que j'ai peur du rôle des grandes plates-formes internet qui, au lieu d'être le ressort du changement, referment le jeu au profit des grands acteurs médiatiques existants depuis 2016. A voir si des alternatives à Youtube/Facebook/Instagram/Twitter/Reddit vont pouvoir émerger et contester l'oligopole. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un autre professeur d'université arrêté pour motif de situation "délicate" avec la Chine:

https://www.dailymail.co.uk/news/article-8309777/University-Arkansas-professor-arrested-fraud-not-revealing-ties-Chinese-government.html

(J'aurais préféré citer un autre journal, mais le Wapo a un paywalll)

On peut subodorer que, le climat étant ce qu'il est, il va y avoir un plus sérieux coup de loupe sur l'implication visible et moins visible de la RPC dans les campus américains (les instituts Confucius), le lobbying qu'ils y font et l'instrumentalisation qui peut en résulter dans certains cas et sur certains sujets (d'ici à ce que certains ressortent le vieux terme de "subversion"....). Reste à savoir dans quelle mesure, et si des excès sont possibles, du moins à ce stade. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

EX1gNQOXgAIvaaV?format=jpg&name=large

Finalement notre déficit ça va en fait :blink:. Plus sérieusement il va falloir regarder les conséquence sur l'inflation de tout cet argent inséré dans la réalité.

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Un autre professeur d'université arrêté pour motif de situation "délicate" avec la Chine:

https://www.dailymail.co.uk/news/article-8309777/University-Arkansas-professor-arrested-fraud-not-revealing-ties-Chinese-government.html

(J'aurais préféré citer un autre journal, mais le Wapo a un paywalll)

On peut subodorer que, le climat étant ce qu'il est, il va y avoir un plus sérieux coup de loupe sur l'implication visible et moins visible de la RPC dans les campus américains (les instituts Confucius), le lobbying qu'ils y font et l'instrumentalisation qui peut en résulter dans certains cas et sur certains sujets (d'ici à ce que certains ressortent le vieux terme de "subversion"....). Reste à savoir dans quelle mesure, et si des excès sont possibles, du moins à ce stade. 

Le titre officiel du motif de l'arrestation "fraude télégraphique" , avec son petit air archaïque, semble montrer la fragile et bancale construction du droit pénal fédéral aux Etats-Unis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un petit reportage sur Détroit.

Assez triste comme destin. Et certaines images sont effrayantes, on dirait une ville post-apocalyptique. 

 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le chômage de masse s'installe aux Etats-Unis

Citation

 

En moins de deux mois, plus de 36 millions d'Américains ont fait une demande d'allocation-chômage. Ces chiffres ne sont que partiels et une grande partie des destructions d'emploi devraient être permanentes. Plusieurs entreprises ont déjà annoncé des licenciements massifs et des fermetures d'usine définitives.

[.....]

spacer.png

 

Selon une étude du Becker Friedman Institute de l'université de Chicago, 42 % des emplois détruits ces dernières semaines ne reviendront jamais. Ce seraient ainsi plus de 15 millions d'emplois, au moins, qui partiraient en fumée. 

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,811
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries