Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 21 minutes, g4lly a dit :

Les grenade 40mm on toujours eu un effet ridicule... C'est pas nouveau.

 

Ce serait une apav40, ca aurait déjà plus de mordant. Sans parler d'une AC58. Larguée sur la tourelle d'un bmp ou bmd...

Edited by Rémy
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, g4lly a dit :

Les grenade 40mm on toujours eu un effet ridicule... C'est pas nouveau.

Honnêtement j'ai jamais compris pourquoi on a en commandé d'ailleurs

A la rigueur un pour le chef de groupe afin de marquer au fumigène, mais pourquoi 2 par groupe ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Patrick a dit :

Vu les résultats cinétiques que ce genre de projectiles dotés d'un empennage en plastoc et largués par des quadcopters ont sur les pauvres bougres dont les vidéos nous parviennent, je t'avoue que cette opinion me laisse dubitatif.

Je ne fais pas la chasse aux vidéos donc je ne serai pas formel mais j'ai vu plusieurs vidéos sans guère d'effet visuel sur les personnels, et mon expérience personnelle tend plutôt à me rendre dubitatif.

Link to comment
Share on other sites

Le 29/11/2023 à 12:25, gustave a dit :

Possiblement (le site écrit que cela demande d’attendre confirmation, et par ailleurs nombre des proclamations précédentes n’ont pas été confirmées voire se sont avérées fausses)…

Cela aurait été confirmé par le gouverneur de la région de Voronej

https://www.rts.ch/info/monde/14525127-washington-bientot-a-court-dargent-pour-aider-lukraine.html

Un général russe, haut gradé de la flotte du Nord, a été tué dans la zone des combats en Ukraine, a annoncé lundi le gouverneur de la région russe de Voronej (sud-ouest) où cet officier avait notamment servi.

"Le général de brigade Vladimir Zavadski, commandant adjoint du 14e corps d'armée de la flotte du Nord, est décédé à un poste de combat dans la zone de l'opération spéciale" en Ukraine, a indiqué le gouverneur Alexandre Goussev sur Telegram, sans apporter de précisions sur les circonstances de sa mort.

 

Et le crédit US d'aide à l'Ukraine bientôt épuisé :

"Nous sommes à court d'argent et bientôt à court de temps": la Maison Blanche a sonné l'alarme lundi sur l'aide militaire américaine à l'Ukraine, menacée si le Congrès ne vote pas avant la fin de l'année de nouveaux financements.

"Je veux être claire: si le Congrès n'agit pas d'ici la fin de l'année, nous serons à court de ressources pour livrer plus d'armes et d'équipements à l'Ukraine et pour fournir du matériel venant des stocks militaires américains", écrit la directrice du Budget de la Maison Blanche Shalanda Young, dans un courrier adressé au patron de la Chambre des représentants, à majorité républicaine.

En jeu: une enveloppe exceptionnelle de plus de 100 milliards de dollars demandée par le président démocrate Joe Biden le 20 octobre au Congrès pour répondre aux grandes urgences du moment, à savoir aider Israël et l'Ukraine, tenir tête à la Chine et répondre aux arrivées de migrants à la frontière sud.

"Couper l'arrivée d'armes et d'équipements américains briserait l'effort de guerre de l'Ukraine", assure la directrice du Budget dans cette lettre au ton pressant.

Les Etats-Unis, premier fournisseur d'aide militaire à l'Ukraine, se trouvent depuis des mois dans le plus grand flou budgétaire, en raison de turbulences parlementaires à n'en plus finir.

Le Congrès de la première puissance mondiale - composé du Sénat à majorité démocrate et de la Chambre des représentants à majorité républicaine - n'a toujours pas voté de budget définitif pour l'année fiscale entamée le 1er octobre dernier.

L'Etat fédéral fonctionne pour l'instant grâce à une rallonge d'urgence qui expirera à la mi-janvier.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ce qui est marrant avec cet article du WP c'est qu'il questionne qu'un seul aspect de cette offensive à savoir la concentration de moyens vs la dispersion sur trois axe.

Mais il ne questionne pas un aspect beaucoup plus embêtant pour les US à savoir leur capacité a soutenir un effort long. Et ça induit deux questions pourquoi partir sur une offensive alors que les Ukrainiens étaient vraiment bon en défense. Pourquoi ne pas attendre d'avoir une masse critique ?

L'autre question est donc celle du timing pourquoi ne pas attendre une année de plus ?

Clairement cet empressement a épuisé les capacités ukrainiennes et elles ne pourront pas se régénérer aussi facilement en année électorale US et si la situation mondiale se détériore.

C'est facile de faire porter le chapeau à Zalujny ou Zelenski quand ce sont les limites de la puissance US qui sont questionnables.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, herciv a dit :

Clairement cet empressement a épuisé les capacités ukrainiennes et elles ne pourront pas se régénérer aussi facilement en année électorale US et si la situation mondiale se détériore.

… Je crois que les Ukrainiens n’avaient vraiment pas le choix. Entre l’envie - évidente - de chasser l’envahisseur, de retrouver une dynamique pour alimenter la propagande et surtout parce que les bailleurs attendaient tous, qu’en échange de leurs contributions, les Ukrainiens reprennent l’initiative et prouvent ainsi la supériorité de « nos » armes (c’est à dire occidentales) et in fine, que la démocratie gagne toujours.

Un dilemme insoluble, sans notre soutien la guerre est perdue mais avec, le tempo est « imposé » par nos états-majors (et la pression des démocraties) et hélas, ils n’ont pas/plus la main pour imposer leur stratégie.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Ardachès a dit :

… Je crois que les Ukrainiens n’avaient vraiment pas le choix. Entre l’envie - évidente - de chasser l’envahisseur, de retrouver une dynamique pour alimenter la propagande et surtout parce que les bailleurs attendaient tous, qu’en échange de leurs contributions, les Ukrainiens reprennent l’initiative et prouvent ainsi la supériorité de « nos » armes (c’est à dire occidentales) et in fine, que la démocratie gagne toujours.

Un dilemme insoluble, sans notre soutien la guerre est perdue mais avec, le tempo est « imposé » par nos états-majors (et la pression des démocraties) et hélas, ils n’ont pas/plus la main pour imposer leur stratégie.

Tous n'est pas si mauvais. Certe le tempo est imposé en occident mais les russes n'avancent pas tant que ça. D'qutre part si la situation mondiale se détériore vraiment on connaît ou est le front en Europe. Évidemment il faudra l'alimenter en matériels et en homme à la place des US pris en Indo-pacifique.

Le truc c'est qu'une guerre de blocs va provoquer des changements économiques majeurs que j'ai du mal à anticiper. Le dollar ne sera de facto plus la monnaie de référence. L'autre bloc aura la sienne. Il faudra financer les déficit US sans la Chine ni aucun de ses alliés. Il pourrait y avoir un grand resset des dettes et c'est vraiment ce point particulier que j'ai le plus de mal à anticiper.

Les routes commerciales habituelles seront largement en crise comme ça commence déjà à être le cas en mer rouge. Il va donc falloir alimenter les fronts avec des ressources en matière première bien plus difficiles à se procurer.

Edited by herciv
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

un souci, Herciv :

pour l'alimentation en hommes, aucun pays européen ne le fera ( les USA n'ont plus d'ailleurs ) et on ne sait pas la capacité restante de l'Ukraine dans ce domaine.

Pour le matériel, à part des munitions ( en encore, de manière trés insuffisante sans les USA ), l'Europe n'a plus rien à donner, en particulier dans le domaine des blindés lourds.

La Russie n'a pas avancé pendant l'été car ce n'était pas son intérêt, ne sachant pas si les dispositifs en place allaient suffire à bloquer l'offensive ukrainienne. C'est depuis quelques semaines qu'on peut voir qu'elle recommence à pousser, voir avancer sur certains fronts. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, jean-françois a dit :

pour l'alimentation en hommes, aucun pays européen ne le fera ( les USA n'ont plus d'ailleurs ) et on ne sait pas la capacité restante de l'Ukraine dans ce domaine.

On sait ... le souci c'est surtout quel est le niveau acceptable pour la population Ukrainienne. Et ça c'est un sujet de plus en plus tendu. A priori on ne se précipite plus pour s’enrôler.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Selon des canaux Telegram russes, des saboteurs auraient empoisonné 35 militaires en Crimée, dont plus de 20 sont morts

En Crimée, deux saboteurs ont empoisonné nos militaires. Plus de 20 morts

La tragédie s'est produite dans l'une des unités militaires de Simferopol. Selon des sources militaires présentes en Crimée, les criminels ont utilisé de l'alcool et de la nourriture empoisonnés.

"Deux jolies filles se sont présentées au poste de contrôle de l'unité militaire en tant qu'habitantes de la région. Elles ont apporté sept bouteilles de vodka et quelques snacks - poisson, saucisse, pain, fromage. Elles ont dit aux gardes qu'elles voulaient remercier nos hommes pour tout, pour les avoir protégés. Les hommes ont pris la vodka et la nourriture, ont bu avec leurs collègues, ont mangé. Et beaucoup se sont empoisonnés", raconte l'un de nos interlocuteurs.

Selon les sources, l'alcool et la nourriture apportés par les saboteurs contenaient "d'énormes doses d'arsenic", et de la strychnine a été trouvée dans l'une des bouteilles. Vingt-quatre militaires sont décédés et onze autres ont été hospitalisés.

Les auteurs n'ont pas été retrouvés. Une enquête est en cours. Les forces de l'ordre cherchent à savoir si les assassins sont liés à des saboteurs de Melitopol, qui ont récemment empoisonné plusieurs officiers du FSB.

 

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les Russes ont qualifiés les Su-34 pour larguer 4 Fab 500 umpk alors que jusqu'à maintenant c'était uniquement par 2. L'altitude de largages à l'air assez importante sûrement pour rester loin des défense anti aérienne. En complément, ils ont également qualifié les SU-24 M pour larguer les Fab 500 umpk 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Banzinou a dit :

L'Ukraine semble avoir repoussé de quelques centaines de mètres les russes à Avdiivka...

 

Oui sur ce segment les avancées et retour c'est presque 2 fois par semaine. Les ukrainiens ont quatre fortifications par la les unes derrière les autres d'après military summary.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, herciv a dit :

L'autre question est donc celle du timing pourquoi ne pas attendre une année de plus ?

Attendre une année de plus aurait permis aux russes de renforcer encore plus leurs défenses, d'accumuler du matériel et des munitions. Est-ce que l'Ukraine aurait alors été en mesure de faire mieux ? Je pense que personne ne peut le dire. Pire, les Russes, une fois renforcés, auraient plu repartir à l'offensive en devançant les Ukrainiens.

Je crois qu'il y a aussi un aspect de politique, tant interne qu'externe. Attendre, cela aurait en quelque sorte entraîné un gel des positions, du moins provisoirement. Il ne semble pas que la population ukrainienne, du moins une partie de celle-ci, l'aurait accepté. Quid de la garder elle et les soldats  mobilisés. Je veux dire par là qu'il est bien possible qu'après un an de statut quo l'envie de repartir à l'offensive ne soit plus présente

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Paschi a dit :

Attendre une année de plus aurait permis aux russes de renforcer encore plus leurs défenses, d'accumuler du matériel et des munitions. Est-ce que l'Ukraine aurait alors été en mesure de faire mieux ? Je pense que personne ne peut le dire. Pire, les Russes, une fois renforcés, auraient plu repartir à l'offensive en devançant les Ukrainiens.

Je crois qu'il y a aussi un aspect de politique, tant interne qu'externe. Attendre, cela aurait en quelque sorte entraîné un gel des positions, du moins provisoirement. Il ne semble pas que la population ukrainienne, du moins une partie de celle-ci, l'aurait accepté. Quid de la garder elle et les soldats  mobilisés. Je veux dire par là qu'il est bien possible qu'après un an de statut quo l'envie de repartir à l'offensive ne soit plus présente

Certe. Mais en défense tu as besoin de moins de capacité qu'en attaque et ils suraient eu le temps de massifier leurs offensives et la qualités de leur troupes. Bref ce n'est pas une question simple à résoudre et il y a donc un choix politique à faire avec une part d'influence non négligeable des généreux donateurs.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, herciv a dit :

Certe. Mais en défense tu as besoin de moins de capacité qu'en attaque et ils suraient eu le temps de massifier leurs offensives et la qualités de leur troupes. Bref ce n'est pas une question simple à résoudre et il y a donc un choix politique à faire avec une part d'influence non négligeable des généreux donateurs.

Je plussoie @Paschi. En fait on n'en sait rien. Peut-être que des pressions ont été exercées, mais que sans elle les ukrainiens auraient de toute façon attaqué...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Alexis a dit :

 

En Crimée, deux saboteurs ont empoisonné nos militaires. Plus de 20 morts

 

Sous réserve que celà soit juste ( restons prudents en toute circonstance )

- empoisonnement = crime de guerre

- tuer par traitrise = crime de guerre.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, ksimodo a dit :

Sous réserve que celà soit juste ( restons prudents en toute circonstance )

- empoisonnement = crime de guerre

- tuer par traitrise = crime de guerre.

Et quand bien même ce serait vrai : bah non, tout dépend de qui le fait ! :dry:

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Paschi a dit :

Attendre, cela aurait en quelque sorte entraîné un gel des positions, du moins provisoirement. Il ne semble pas que la population ukrainienne, du moins une partie de celle-ci, l'aurait accepté. Quid de la garder elle et les soldats  mobilisés. Je veux dire par là qu'il est bien possible qu'après un an de statut quo l'envie de repartir à l'offensive ne soit plus présente

En somme rien n'a changé depuis le Colisée et l'époque romaine.

Les combattants se satisfaisaient trés bien d'un statu quo gelé, mais il fallait habilement enrober le tout pour que ça passe. Avec des vrais dégâts et des vrais morts aussi parfois. Par contre, depuis un siège tribune, le statut quo quelle horreur ! Faut que ça avance !

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Delbareth a dit :

Je plussoie @Paschi. En fait on n'en sait rien. Peut-être que des pressions ont été exercées, mais que sans elle les ukrainiens auraient de toute façon attaqué...

L'un n'empèche pas l'autre. Le choix a été de toute façon complexe. Mettre en accusation Zelinski ou Zalujni permet simplement de na pas répondre aux questions que j'ai signalé.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...