Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

8 minutes ago, collectionneur said:

@g4lly Ce n'est pas parce-que que Poutine n'a pas réussi son invasion qu'il n'est pas impérialiste! 

Vous ne lisez que ce qui vous arrange.

Je ne dis pas que la Russie n'est pas impérialiste.

Je dis que le seul impérialisme qui nous menace parce que qu'il continue à réussir son extension de son empire c'est l'impérialisme US.

Les autres sont des volontés imperialiste sans aucune chance de réussir, des wanabee. D'ailleurs ils ont pas le commencement d'un empire, ou un vieux résidu sur le reculoir.

C'est la raison pour laquelle il n'inquiétent au mieux que leur voisins.

Raison qui fait que les USA impose.la crainte... Et qu'il sont toujours le Goliath de l'histoire.

  • Haha 2
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, Boule75 said:

Chez ses voisins proches, c'est plus franc : promotions de despotes amicaux au Cambodge par exemple.

Pour la Chine ça se discute...

... Mais aujourd'hui ça fait quand même pas rêver. L'adhésion a l'empire chinois n'est pas massive, et ceux qui rentre dans le rapport de suzeraineté le font a reculons quand même.

Avec si peu d'adhésion la réussite de l'empire - au sens global pas local - semble quand même très loin d'être acquise.

Donc le niveau de menace est quand même très nettement inférieurs, encore plus pour nous.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, gustave a dit :

Et bien fait œuvre d'archéologie parce qu'on n'a pas dû fréquenter le même forum (tu évoques "beaucoup de gens" "dégagés du forum" par exemple)... Et je ne crois pas que ce dit forum soit submergé par des hordes d'agents poutiniens chassant dehors toute personne sensée comme tu le décris. Sinon j'ai plutôt l'impression d'un forum qui souligne chacun des échecs russes (nombreux et souvent réels) tout en s'extasiant sur chaque action ukrainienne, qui voit dans toute déclaration russe un mensonge éhonté (ce qui est souvent le cas par ailleurs) et dans les déclarations ukrainiennes une transparence digne de la plus béate confiance...

@Pol est certainement anciennement le membre Jésus.

Il a toujours eu et a encore maintenant de brillantes analyses, malheureusement sa rancoeur d’avoir été évincé du forum ressort par moments (je ne me permettrai pas de juger si cette rancoeur était justifiée ou pas). 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

11 hours ago, Delbareth said:

Et dis moi, la Russie contrôle la Biélorussie avec combien de division ?

Probablement parce qu'il y sont les bienvenus - du moins suffisamment - ... le jours ou ça changera il ne la contrôleront plus.

  • Haha 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Ciders a dit :

Les bienvenus. :happy:

Excusez-moi, je tressaute d'une joie douloureuse.

Moi je croyais que les Russes étaient aussi bienvenus en Ukraine, mais que c'était les américains qui avaient tout fait foiré... 

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, g4lly said:

Probablement parce qu'il y sont les bienvenus - du moins suffisamment - ... le jours ou ça changera il ne la contrôleront plus.

Et bien sûr, Israël occupe la Cisjordanie depuis 1967 parce que bienvenue par les palestiniens. Et les russes seraient les bienvenus par les tchétchènes, ça n'a rien à voir avec le fait qu'une partie significative de la population mâle tchétchène n'est pas sorti vivante des années 2000.

Ca me fait penser à Mersheimer qui dit après coup que la Russie n'avait pas l'intention d'occuper Kiev parce qu'elle aurait du faire face à trop de résistance. Les russes et le reste du monde ne le savait peut être pas, ils pensaient peut être qu'une partie significative de la population ukrainienne accepterait de revenir dans le giron de Moscou si bien qu'une résistance massive serait avortée. Après tout, Moscou a réussi a récupérer l'Ukraine en 1920 et en 1943, on pouvait penser qu'un scénario similaire était possible en 2022. Et même en cas de résistance, des méthodes à la tchétchènes auraient pu être mises en place et on assiste aux prémices d'ailleurs, avec les camps de filtration.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Ciders said:

Les bienvenus. :happy: Excusez-moi, je tressaute d'une joie douloureuse.

Qu'est ce qui empêche le peuple Biélorusse de chasser les "russes" ... ou d'essayer au moins? Normalement aujourd'hui ça devrait passer crème, les russes n'ont plus d'armée. C'est bien qu'à un moment l'envie n'est pas suffisante.

Qui pouvait douter du fait que la rive droite du Dniepr n'accepterait jamais une occupation Russes?!

C'est comme les impensés sur le Brexit ou sur Trump ...

A un moment il faut arrêter de projeter vos impensés sur les autres.

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, g4lly a dit :

Qu'est ce qui empêche le peuple Biélorusse de chasser les "russes" ... ou d'essayer au moins? Normalement aujourd'hui ça devrait passer crème, les russes n'ont plus d'armée. C'est bien qu'à un moment l'envie n'est pas suffisante.

Je ne sais pas trop. La peur de se faire emprisonner, maltraiter, voire tuer peut-être ? C'est une excuse assez commune mais qui fonctionne toujours.

Par contre, je ne comprends pas les guillemets. Ce sont bien des Russes qui sont installés à Luninetz non ?

il y a 19 minutes, g4lly a dit :

Qui pouvait douter du fait que la rive droite du Dniepr n'accepterait jamais une occupation Russes?!

Ah ça. Je vais regarder chez Nostradamus et dans les écrits de Paco Rabanne, voir s'ils savaient ou non.

il y a 19 minutes, g4lly a dit :

C'est comme les impensés sur le Brexit ou sur Trump ...

A un moment il faut arrêter de projeter vos impensés sur les autres.

EXACTEMENT.

Bon, évidemment, si les décideurs russes avaient pu lire ça avant février 2022, on n'en serait pas là mais on ne peut pas tout avoir.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, rogue0 a dit :

Avis personnel:
A prendre avec quelques kilo de sel et de grosses pincettes d'usage.

Je rajouterais :

6. L'Ukraine n'est pas une démocratie

Une opération militaire aux implications redoutables est conduite sans l'aval du président démocratiquement élu.

Un peu comme l'incident de Moukden de 1931, où des militaires forcent la main du gouvernement Japonais pour envahir la Mandchourie.

Et je ne parle pas de l'aval du chancelier allemand, qui est quand même le décisionnaire démocratique de l'Allemagne, le mieux censé savoir ce qu'il faut faire d'un gazoduc en grande partie allemand.

Donc c'est aussi une atteinte à la démocratie allemande.

Donc pour résumer, c'est une attaque de forces non démocratiques contre le ou les gouvernements démocratiques légitimes.

Edited by Wallaby
  • Haha 4
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/news-nord-stream-anschlagsplaene-olaf-scholz-evangelischer-kirchentag-mike-pence-die-gruenen-a-0ad9a138-8c30-4513-b858-cef751c14fee (7 juin 2023)

C'est ce que Thomas de Maizière [ancien ministre de l'intérieur d'Angela Merkel] appelle un "feu de camp commun". En tant que président, il ouvre aujourd'hui le 38e Deutscher Evangelischer Kirchentag à Nuremberg. Pendant cinq jours, il sera beaucoup question de la guerre, du climat, mais aussi de l’Église elle-même.

De Maizière lui-même participera à la discussion sur un sujet dont les divisions internes ne pourraient être plus grandes : Il s'agit de "repousser les limites de l'éthique de la paix" et de la question qui compte parmi les plus urgentes de nos jours : "Quelle paix voulons-nous ?"

Link to comment
Share on other sites

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/reportage-guerre-en-ukraine-marioupol-la-ville-martyre-que-le-kremlin-reve-de-transformer-en-vitrine-de-la-nouvelle-russie_5867675.html (5 juin 2023)

La Russie a transformé Marioupol en un gigantesque chantier avec l’ambition affirmée d’en faire une ville modèle, symbole de sa politique d’annexion du Sud de l’Ukraine. Sur place, de nombreux habitants veulent croire à la renaissance de leur cité et évitent de penser à la contre-offensive de l’Ukraine.

Dès août 2022, à peine trois mois après la fin des combats, la ville voyait ouvrir sa nouvelle chaîne de télévision, Marioupol 24. Une enquête de Reporters sans frontières affirme qu’elle a été créée par Alexandre Malkevitch, un homme d’affaires proche d’Evgueni Prigojine, le patron de Wagner.

Parmi les reportages prisés par la chaîne, la réfection des routes, certes détruites par la guerre, mais qui étaient notoirement mauvaises dans la région lorsqu’elle était sous administration ukrainienne. Selon une méthode déjà éprouvée en Crimée, la Russie met un soin particulier à leur réfection.

"De toutes façons, nous explique un vieil habitant de la ville, tous ceux que la présence des Russes indisposaient sont ou partis, ou morts". La ville ne compterait plus que 150 000 habitants, trois fois moins qu'avant la guerre.

Certains restent prudents toutefois. Andreï n’est pas allé demander son passeport russe, malgré les problèmes que cela lui pose, comme ne pas pouvoir créer d’entreprise alors qu’il en avait une avant l’arrivée des Russes. "Je sais que si les Ukrainiens reviennent ici, le fait d’avoir un passeport russe risque de me poser des problèmes. Je ne change pas non plus la plaque d’immatriculation de ma voiture tant que j’en ai le droit", explique cet artisan.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 05/06/2023 à 21:54, collectionneur a dit :

Ce n'est pas parce-que que Poutine n'a pas réussi son invasion qu'il n'est pas impérialiste ! 

On a déjà eu ce débat.

Le 25/02/2023 à 13:53, Wallaby a dit :

Poutine n'a pas dit que l'Ukraine était une partie inaliénable de la Russie. Il l'a dit en substance pour certaines provinces comme la Crimée, et maintenant les oblast du sud-est, mais ce n'est pas très différent de la posture de Bismarck vis à vis de l'Alsace et de la Lorraine.

Cela me parait tomber sous le sens que les tactiques ou même les stratégies sont différentes entre Poutine et Bismarck. La ressemblance n'est pas dans les méthodes employées mais dans le projet, dans l'état final souhaité par les deux hommes.

Le projet de Bismarck en Alsace, comme le projet de Poutine en Crimée n'est pas un projet colonial. C'est un projet assimilateur. Dans une colonie, on n'assimile pas. À part dans quelques communes du Sénégal, la France n'a jamais donné le droit de vote à ses colonisés : dans une colonie, on maintient une différence de droit entre le colon et le colonisé.

Le projet de Poutine ressemble à celui de Bismarck en tant qu'il cherche à construire un État pour tous les Russes, comme Bismarck créait un État pour tous les Allemands.

Ce n'est pas un projet colonial ou impérial. C'est un projet nationaliste ou irrédentiste.

 

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

La Suisse a toujours attiré les femmes russes désireuses d'accoucher à l'étranger. Mais la guerre de la Russie contre l'Ukraine a endigué la plupart des flux. Les sanctions internationales et les limites imposées aux devises étrangères russes rendent difficile l'accès aux services médicaux suisses.

https://www.swissinfo.ch/fre/malgré-la-guerre--les-femmes-russes-continuent-de-se-rendre-en-suisse-pour-accoucher/48561316

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/reportage-guerre-en-ukraine-marioupol-la-ville-martyre-que-le-kremlin-reve-de-transformer-en-vitrine-de-la-nouvelle-russie_5867675.html (5 juin 2023)

La Russie a transformé Marioupol en un gigantesque chantier avec l’ambition affirmée d’en faire une ville modèle, symbole de sa politique d’annexion du Sud de l’Ukraine. Sur place, de nombreux habitants veulent croire à la renaissance de leur cité et évitent de penser à la contre-offensive de l’Ukraine.

Dès août 2022, à peine trois mois après la fin des combats, la ville voyait ouvrir sa nouvelle chaîne de télévision, Marioupol 24. Une enquête de Reporters sans frontières affirme qu’elle a été créée par Alexandre Malkevitch, un homme d’affaires proche d’Evgueni Prigojine, le patron de Wagner.

Parmi les reportages prisés par la chaîne, la réfection des routes, certes détruites par la guerre, mais qui étaient notoirement mauvaises dans la région lorsqu’elle était sous administration ukrainienne. Selon une méthode déjà éprouvée en Crimée, la Russie met un soin particulier à leur réfection.

"De toutes façons, nous explique un vieil habitant de la ville, tous ceux que la présence des Russes indisposaient sont ou partis, ou morts". La ville ne compterait plus que 150 000 habitants, trois fois moins qu'avant la guerre.

Certains restent prudents toutefois. Andreï n’est pas allé demander son passeport russe, malgré les problèmes que cela lui pose, comme ne pas pouvoir créer d’entreprise alors qu’il en avait une avant l’arrivée des Russes. "Je sais que si les Ukrainiens reviennent ici, le fait d’avoir un passeport russe risque de me poser des problèmes. Je ne change pas non plus la plaque d’immatriculation de ma voiture tant que j’en ai le droit", explique cet artisan.

Très intéressant, merci.

Je retiens notamment cette sorte de "simplification radicale" du paysage d'opinions sous-jacent... la plus grosse partie des plus pro-ukrainiens des habitants sont partis. Lorsque Bismarck a annexé l'Alsace en 1871, c'était de l'ordre d'1 habitant sur 8 qui avait quitté la région - certains le refusant d'ailleurs justement pour ne pas "livrer définitivement l’Alsace aux Prussiens". A Marioupol, ce serait une proportion nettement plus importante.

Très frappante aussi cette volonté de reconstruction très rapide - Groznyi aussi a été reconstruit sans lésiner sur les moyens. Recréer une nouvelle normalité, ce qui à la fois est à l'évidence indispensable pour les habitants, et aussi amène à cacher et faire disparaître les victimes. Comme ces centaines de personnes tuées dans le théâtre aujourd'hui en pleine reconstruction.

Le nombre de morts officiels encore... 21 000. Correspondant à ce que j'avais déjà entendu. Et il s'agit encore d'une évaluation officielle, tandis que d,'autres sources - plus incertaines - dépassent les cent mille, j'en avais rapporté à l'époque. Comme je l'écrivais, un quart de la population tué cela paraît énorme - mais il est difficile de l'exclure tout à fait.

Et bien sûr la question se pose encore dans les autres villes pratiquement détruites, comme Severodonetsk ou Bakhmout. Est-ce que la quasi-totalité de la population a évacué à temps... ou non ?

Je crains que lorsqu'on fera le compte des morts civils de cette guerre, on ne s'aperçoive qu'ils ont été plus nombreux encore que les militaires.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...