Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le successeur du CdG


P4
 Share

Recommended Posts

il y a peut être aussi d'autres concept possible de porte-avion en se servant d'hélicoptère lourds pour le décollage voir l'atterrissage. Les deux concepts actuels placent la fonction décollage/atterrissage soit à la charge du navire (catapultes et brins d'arrêt du CATOBAR) soit à la charge de l'avion (STOVL). Il serait aussi possible de la sous-traiter à des hélicoptères lourd. Un Sea Stallion avec sa charge utile de 19 tonnes serait capable de monter un avion de chasse raisonnablement chargé à plusieurs milliers de mètres et à 200 km/h avant de le larguer. Pour des drones et UCAV moins lourds, ce serait même possible de se servir d'hélicoptères plus raisonnable de type NH90 avec 10t de charge utile totale. Ce serait certes un peu compliqué à gérer, mais le PA serait beaucoup plus libre que les PA actuels obligés de maoeuvrer face au vent à pleine vitesse et limités à la gestion d'une appareil à la fois, soit au décollage, soit à l'atterrissage.

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Deres a dit :

il y a peut être aussi d'autres concept possible de porte-avion en se servant d'hélicoptère lourds pour le décollage voir l'atterrissage. Les deux concepts actuels placent la fonction décollage/atterrissage soit à la charge du navire (catapultes et brins d'arrêt du CATOBAR) soit à la charge de l'avion (STOVL). Il serait aussi possible de la sous-traiter à des hélicoptères lourd. Un Sea Stallion avec sa charge utile de 19 tonnes serait capable de monter un avion de chasse raisonnablement chargé à plusieurs milliers de mètres et à 200 km/h avant de le larguer. Pour des drones et UCAV moins lourds, ce serait même possible de se servir d'hélicoptères plus raisonnable de type NH90 avec 10t de charge utile totale. Ce serait certes un peu compliqué à gérer, mais le PA serait beaucoup plus libre que les PA actuels obligés de maoeuvrer face au vent à pleine vitesse et limités à la gestion d'une appareil à la fois, soit au décollage, soit à l'atterrissage.

oui mais pour lancer une pontée de 15 avions en environ 7/8 minutes (le PA2 CVF était conçu pour pouvoir lancer 4 pontées de ce type par jour durant 3/4 jours - en plus des lancement des AEW des CAP et des nounous potentielles) c'est hors cadre ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, pascal a dit :

oui mais pour lancer une pontée de 15 avions en environ 7/8 minutes (le PA2 CVF était conçu pour pouvoir lancer 4 pontées de ce type par jour durant 3/4 jours - en plus des lancement des AEW des CAP et des nounous potentielles) c'est hors cadre ...

Cela veut juste dire qu'il te faut une vingtaine d'hélicoptère à bord mais tu gagnes aussi à bord sur le volume des catapultes (et de la puissance associée) et des brins d'arrêts. Tu n'a plus aussi le besoin d'avoir un navire rapide pour avoir du vent relatif.

Mais de toute façon, cela ne marche pas pour un chasseur "plein format". Déjà ce modèle ne marche plus avec un Rafale pleine charge (24t). Alors avec un SCAF qui devrait être plus lourd, il n'y a même pas d'hélicoptère existant capable de la mission. Je pensais plus à une alternative pour des drones UCAV plus légers (4t ou moins) sur un navire de type porte hélicoptère ce qui éviterait d'avoir à le modifier.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, wagdoox a dit :

Rien l’ascensseur arriere interdit tout appontage … apres il faut pas oublier que les mistral sont pas bien plus jeunes que le cdg donc remplacement juste apres (et encore s’ils ont les 40 ans de vie du cdg ce dont je suis pas sur). 

A voir.

De toute façon, il faudrait déjà que les Youesses inventent des EMALS de faible puissance qui ne coûte pas le prix du PHA...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, BPCs a dit :

A voir.

De toute façon, il faudrait déjà que les Youesses inventent des EMALS de faible puissance qui ne coûte pas le prix du PHA...

Si tu cherches de catapultes de faible puissance, mais à petit prix, il reste les catapultes pneumatiques. Pas besoin de passer par des EMALS pour lancer des drones de petites dimensions type X-61 Gremlins (680 kg pour mémoire) ou Remote Carrier de MBDA (j'extrapole).

Pour mémoire, il me semble que les catapultes pneumatiques du commandant Teste permettaient de lancer des aéronefs de 2 tonnes environ. Cela laisse un peu de place pour les plus petits drones du programme SCAF élaborés par MBDA.

Ainsi, une paire de catapultes pneumatiques devrait pouvoir être intégrée pour un coût raisonnable sur un pont plat type Classe Mistral (attention, je ne dis pas qu'il faut le faire sur nos trois PHA, je rebondis juste sur une idée évoquée plus haut).

Le souci reste quand même la récupération desdits drones...

Sauf à prévoir que les drones seront en toute hypothèse sacrifiés,  je ne vois pas comment récupérer ces drones de manière efficace sans brin d'arrêt ni piste oblique.

Et encore, ces petits drones devront nécessairement s'empâter pour supporter le choc de l'appontage... Ce qui risque de rendre une catapulte pneumatique insuffisante.

En toute hypothèse, on est loin du successeur du CdG: ce projet ressemble plus à un porte-drones qui reste à inventer. :blush:

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

PANG et MSC/World Europa  tout deux construits ( à construire ) aux chantiers de l’Atlantiques  et donc à signaler des similitudes dans le design des carènes en particulier ; coté étrave inversée/bulbe et coté safrans twistés , coté tableau arrière avec jupe ou wedge ou flap

Etraves inversées bulbées

mscwe511.png

 

Safran twisté dont l’un doit tenir aux chocs et l’autre pas je pense

mscwe910.png

jupes arrières

mscwe810.png

d’autres commentaires

http://www.air-defense.net/forum/topic/14552-construction-navale/page/4/#comments

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, pascal a dit :

Tu crois qu'il y aura un toboggan aquatique, un bar américain et une pizzeria ?

J'avais reçu un carton pour visiter le Grandiosa avant sont départ ; IMPRESSIONNANT tout ce qui est dédié à l'amusement des retraités fortunés :rolleyes:

ET LE GNL ? /BANG PANG :wub:

Il y a 12 heures, true_cricket a dit :

Je reconnais la patte de mon ancien tuteur de stage de fin d'études en architecture navale :) Un grand partisan des duck tails pour allonger la longueur de flottaison.

Aux Chantiers leur directeur technique innovation est un ancien pointu du  BEC, donc coté hydro ils savent faire bien et propre. Eu l'occasion de le croiser en 2018...

On se rappellera que Yourkevitch architecte  NORMANDIE avait bénéficié  son époque de toutes les pointures du STCAN , Brard et Barrillon pour tout ce qui concernait l'hydro et vibration des hélices ....toussa quoi . Sinon presque 90 ans après je reste admiratif ( le mot est faible ) sur le coté innovation de sa propulsion élec.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

32 minutes ago, ARMEN56 said:

J'avais reçu un carton pour visiter le Grandiosa avant sont départ ; IMPRESSIONNANT tout ce qui est dédié à l'amusement des retraités fortunés :rolleyes:

C'est bon marché les croisière ... et il n'y a pas que des retraité ...

Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, Hirondelle said:

Et t’as quel âge ? :bloblaugh:

Je suis très très loin d’être retraité ...

... tu trouves plein de jeune marié ... voir de personne qui se marie en croisière ... mais aussi des jeunes qui veulent partir en vacances pour pas trop cher avec tout sous la main ... des gens que les destination intéresse ... il y a des groupes thématique aussi.

Après ça dépend beaucoup des dates et des destinations.

L'age moyen des croisiériste c'est 46 ans tout pile ...

Link to comment
Share on other sites

Quote

En 1995, l’âge moyen d’un croisiériste était de 65 ans. Aujourd’hui, la croisière a vu son public se diversifier : elle se vit en famille, en couple ou entre amis. Cette nouvelle clientèle plus jeune est attirée par les prestations à bord et la diversité des escales. Sur les croisières Costa, par exemple, la moyenne d’âge a baissé de dix ans, passant de 55 ans à 45 ans.

Les jeunes parents et les familles élargies ou recomposées y trouvent également des prestations adaptées (baby-sitting, garde d’enfants, clubs de loisirs...) pour leurs enfants.

Les adultes peuvent ainsi profiter pleinement de leur croisière tandis que l’on s’occupe de leurs enfants.

Dans un souci de rentabilisation des navires, les armateurs cherchent à élargir au maxi mum le panel de clients. Sont notamment visées les clientèles professionnelles pour des voyages de travail (séminaires, teambuilding,...) ou d’affaires (lancements de produits, convention avec des sous-traitants,...).

Le sondage réalisé en 2016 par l’institut BVA pour la compagnie Costa Croisières montre qu’un quart des Français envisage de partir ou de repartir en croisière, dont une moitié d’entre eux dans les 5 ans à venir. Ce même sondage indique également un net rajeunissement de la clientèle potentielle : de l’ordre de 30 % des 18-34 ans se déclarent intéressés par une croisière, devant les 35-64 ans (21,7 %) et les plus de 65 ans (19,4 %).

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

L'age moyen des croisiériste c'est 46 ans tout pile ...

En début ou en fin de croisière ? Parce que si on doit éliminer des décomptes ceux qui n'ont pas survécu à la traversée. Euh... ---> [  ]

Désolé, je n'arrive pas à me défaire de l'image dépeinte de la croisière par Jonathan Franzen dans Les Corrections.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

cela n'a rien de surprenant,la taille du bâtiment et l'architecture globale du pont d'envol (dimensions) reprenant celles du PA 2 CVF ... De surcroit je serait nullement surpris si l'on apprenait que le PANG ait globalement les mêmes capacités aéronautiques que le PA-2 CVF en son temps avec des pontées (strike) de 15 avions (4x jour durant 33/4 jours) ou une pontée journalière de 24 avions

Dans ces conditions pas besoin de 3 catapultes.

 Ne pas oublier que sur les p-a US

1-Sur les p-a US les lancements/appontages simultanés demeurent l'exception; quand on lance au cours d'un ramassage c'est soit une CAP soit une nounou mais pas un strike massif

2-les catapultes ne servent pas de manière identiques, la 4 est beaucoup moins utilisées que les autres; il en va de même pour les ascenseurs ainsi le n°2 (celui positionné devant l'îlot) assure sur les Nimitz environ 51% des mouvement PE/hangar celui positionné derrière l'îlot (supprimé sur les Ford) étant souvent utilisé comme surface de parking et le n°1 voyant son usage limité par sa proximité avec les catapultes 1 et 2 (contraintes de circulation.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Stinger a dit :

Bon eh bien apparemment on partirait sur 2 EMALS.

 

Ca parait logique quand la marine parle de 60 sorties jour (on sait que la capacite sera bien au dela rien qu’avec deux). 
le retour d’experience us a dû demontrer un taux de fiabilite suffisant pour se contenter de 2.

enfin 1,3 milliards ca parait assez hors de propos. Les americians depensent autant pour 4 cata …

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...