Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 25 minutes, fraisedesbois a dit :

Flight2” (<—j’ai pas cherché ce que c’est)

Qu'il fait partie de la 2e série (de 1985 à 1989 , 8 unités) la Flight 1 (1976 , 1985) est beaucoup plus longue ; la Flight 3 aussi est plus longue (1988 1996) l'US Navy  fait des séries longues qu'ils améliorent..  La 2  était peut-être une transition entre la 1 et la 2... 

34 ans, ça commence à faire pour un sous-marin... 

Edited by Fusilier
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, fraisedesbois a dit :

À bout de potentiel?

Sais pas, faudrait connaître le bateau. Faut aussi récupérer des équipages pour armer ceux qui arrivent, actuellement une 30e de Virginia et une dizaine en construction (et oui c'est un autre monde)  Je crois qu'un Los Angeles sert de soum école, il est possible qu'ils leurs fournissent ce service (un peu encore) mais ça se fera aux USA. 

Les séries de bateaux c'est parfois étonnant, surtout des longues comme là. Certains navires sont retirés du service alors que d'autres plus âgés continuent. Mais, pour bateau militaire 35 ans ça commence à faire et un sous-marin est soumis à des très fortes contraintes, la corrosion etc.. Il y a des mecs dedans... Il est toujours possible d’étirer la durée de vie, mais ça coûte du pognon... Le Saphir qui a servi pour cannibaliser pour le Perle, avait 35 ans de service, compte au moins un an de plus (essais etc...) nous on n'a pas le choix, faut durer...

Mais, il y a des éminents spécialistes des soums qui sauront répondre avec plus d'à propos 

NB  l'US Navy a une politique (et des moyens)  pour mettre en réserve des bateaux, vraiment en réserve, faut pas qu'ils soient trop pourris... 

Edited by Fusilier
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

Les séries de bateaux c'est parfois étonnant, surtout des longues comme là. Certains navires sont retirés du service alors que d'autres plus âgés continuent.

Sur les Los Angeles, j'ai l'impression qu'ils sont retirés autour de 18 ans ou au bout de 35 à 40 ans.

En pratique, la question doit se poser au moment de la recharge du réacteur. 

 

Pour l'export, il faudrait accepter de financer la modernisation pour presque 20 ans et espérer que le SNA puisse tenir jusqu'à 50 ans. C'est vieux pour un sous-marin et c'est vieux pour un réacteur nucléaire, mais ça reste crédible.

Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

NB  l'US Navy a une politique (et des moyens)  pour mettre en réserve des bateaux, vraiment en réserve, faut pas qu'ils soient trop pourris... 

C'est surtout vrai pour les navires à propulsion classique. Pour ceux à propulsion nucléaire, je crois que compliqué de les garder (utilement) en réserve. Si le réacteur n'est pas rechargé (cas des SNA retiré à mi-vie) il faudra le recharger pour le sortir de réserve, ce serait donc une réserve à 2 ou 3 ans...

Si le réacteur est chargé... bah autant garder le SNA en service.

D'ailleurs il n'y a plus de porte-avions en réserve depuis que les derniers conventionnels ont été ferraillé après 15 ans de réserve...

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Schnokleu a dit :

Les Rubis français sont au delà de ca. mis en service en 1983 il me semble. 

Forcement, avec le retard des remplaçants (en années...) on tire au max, ça ne veut pas dire que c'est sain, surtout que l'on les fait tourner en double équipage... 

Saphir désarmé en 2019, admis au service 84,  Le Rubis théoriquement cette année (2022) mise en service 83;   les 4 autres ça va de 87 à 93 pour la mise en service...

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Fusilier a dit :

Forcement, avec le retard des remplaçants (en années...) on tire au max, ça ne veut pas dire que c'est sain, surtout que l'on les fait tourner en double équipage... 

Saphir désarmé en 2019, admis au service 84,  Le Rubis théoriquement cette année (2022) mise en service 83;   les 4 autres ça va de 87 à 93 pour la mise en service...

J'imagine que ce sont des machines très très surveillées et auscultées.  Peut être que pour les faire durer plus on "économise" les coques en limitant les immersions trop profondes?  Peut être idem en terme de vitesse maxi, réservées pour les 2 a des conditions de temps de guerre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Schnokleu a dit :

Peut être que pour les faire durer plus on "économise" les coques en limitant les immersions trop profondes?  Peut être idem en terme de vitesse maxi, réservées pour les 2 a des conditions de temps de guerre.

Tu sais quand il font la protection des sorties des SNLE ou du GAN, "c'est la guerre..." Tu crois qu'ils ont le choix de la classe touriste?  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Fusilier a dit :

Tu sais quand il font la protection des sorties des SNLE ou du GAN, "c'est la guerre..." Tu crois qu'ils ont le choix de la classe touriste?  

Probablement, mais sont ce des missions qui demandent d'aller aux limites en profondeur et vitesse?  Je ne le pense pas.  Sauf peut être le bruit donc la peut être la vitesse? (histoire de faire beaucoup plus de bruit que le SNLE qu'on va ainsi contribuer à rendre encore plus discret)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Schnokleu a dit :

Probablement, mais sont ce des missions qui demandent d'aller aux limites en profondeur et vitesse?  Je ne le pense pas.  Sauf peut être le bruit donc la peut être la vitesse? (histoire de faire beaucoup plus de bruit que le SNLE qu'on va ainsi contribuer à rendre encore plus discret)

Là tu me demandes trop, aucune idée de la manière dont les SNA s'y prennent, faut demander aux sous-mariniers de métier. Je dis juste qu'envisager ces missions stratégiques en mode dégradé ça parait osé...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Plus sérieusement j'analyse la décision Aukus comme la combinaison de deux facteurs:

  • Préférence pour la GB et les US  comme partenaire plutôt que la France
  • Nouveau choix d'aller vers des SNA plutôt que vers des sous marins classiques

L'idéal (pour les Australiens) seraient d'obtenir rapidement des SNA Britanniques et/ou Américains.  Si ça n'est pas possible, une poignée de SNA français (sans, ou avec des adaptations très limitées) pourraient être une transition, en englobant les pénalités dues à la France pour la rupture de contrat précédent

 

Edited by Pakal
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Hirondelle a dit :

On pourrait leur céder pour une somme pas trop modique l’avant de la Perle et l’arrière du Saphir ?)

Un coup de loctite, des piles neuves et hop : la misère aux chinois si par bonheur pas de mont sous-marins sur sa route :tongue:

XXXXXXXXlent comme d'hab !:smile:

Dommage, on a mis la chaîne de montage des deuche à la casse ...

Edited by mudrets
Link to comment
Share on other sites

h

Le 07/06/2022 à 10:56, Pakal a dit :

Plus sérieusement j'analyse la décision Aukus comme la combinaison de deux facteurs:

  • Préférence pour la GB et les US  comme partenaire plutôt que la France
  • Nouveau choix d'aller vers des SNA plutôt que vers des sous marins classiques

L'idéal (pour les Australiens) seraient d'obtenir rapidement des SNA Britanniques et/ou Américains.  Si ça n'est pas possible, une poignée de SNA français (sans, ou avec des adaptations très limitées) pourraient être une transition, en englobant les pénalités dues à la France pour la rupture de contrat précédent

 

Ou des sous-marins classiques en provenance de Corée, Japon, Allemagne ou Suède !!!!

https://www.smh.com.au/politics/federal/australia-must-consider-new-conventional-submarines-before-going-nuclear-experts-20220607-p5arov.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, Pakal said:

Ou des sous-marins classiques en provenance de Corée, Japon, Allemagne ou Suède !!!

Ah mais ils ont clairement dit et vendu au public qu'il leur fallait des sous-marins à propulsion nucléaire... Donc des sous-marins à propulsion conventionnelle, je doute que ce soit justifiable de la même façon que la débâcle qu'à été l'annonce de la fin du contrat pour les "Attack class".

Ce serait encore plus de gâchis d'argent des contribuables australiens que ce qu'est la situation actuelle.

Link to comment
Share on other sites

Le 07/06/2022 à 09:21, mudrets a dit :

Voilàààà.

Et comme les français sont tricards en Australie... puisque le rejet du Barracuda est un rejet de la coopération militaire dans ce domaine avec la France, les implications semblent assez évidentes.

Le 07/06/2022 à 09:33, Pakal a dit :

Ils vont finir par commander des Barracuda en désespoir de cause...:laugh::laugh:

Je n'y crois pas une seconde.

Le 07/06/2022 à 10:56, Pakal a dit :

Plus sérieusement j'analyse la décision Aukus comme la combinaison de deux facteurs:

  • Préférence pour la GB et les US  comme partenaire plutôt que la France
  • Nouveau choix d'aller vers des SNA plutôt que vers des sous marins classiques

L'idéal (pour les Australiens) seraient d'obtenir rapidement des SNA Britanniques et/ou Américains.  Si ça n'est pas possible, une poignée de SNA français (sans, ou avec des adaptations très limitées) pourraient être une transition, en englobant les pénalités dues à la France pour la rupture de contrat précédent

S'ils prennent l'option nuke ce seront probablement des Virginia. Et hop, au passage, bye bye la solution coque anglaise + réacteur US, venue du turfu de l'espace. Parce qu'ils ne vont pas non plus avoir 2 types de SNA.

Le 08/06/2022 à 16:48, Pakal a dit :

...Mais pas de France, et ce alors que le Shortfin Barracuda avait vaincu de la tête et des épaules lors de la compétition et que le Scorpène 3000 est toujours disponible dans le pire des cas. :laugh:

Le 08/06/2022 à 23:20, SLT a dit :

Ah mais ils ont clairement dit et vendu au public qu'il leur fallait des sous-marins à propulsion nucléaire... Donc des sous-marins à propulsion conventionnelle, je doute que ce soit justifiable de la même façon que la débâcle qu'à été l'annonce de la fin du contrat pour les "Attack class".

Ce serait encore plus de gâchis d'argent des contribuables australiens que ce qu'est la situation actuelle.

Aucun problème. Ils expliqueront que des sous-marins conventionnels avec une distance franchissable de 6100 milles nautiques à 10400 milles nautiques, une endurance de 4 semaines et 20 à 24 armes, c'est bien mieux que des sous-marins avec une distance franchissable de 18000 miles nautiques, une endurance de deux mois et demi, et 34 armes à bord...

Poker face. :concentrec: Et ça passera crème. Parce qu'ils les auront "bientôt" "rapidement", tu vois. En omettant de mentionner qu'ils auraient eu les Shortfin encore plus tôt s'ils n'avaient pas arrêté, même en le modifiant, le contrat avec la France.

J'espère que cette affaire se fera pour que les pas-encore-tout-à-fait-lucides au sein de l'opinion publique, mais qui avaient curieusement suivi comme un seul homme le PR qui s'était donné une image de patriote échaudé à peu de frais, comprennent définitivement qu'on se fout de notre gueule à l'international et que les belles coopérations industrielles "à la française", c'est du pipeau. Une leçon dure à avaler mais qu'il sera salvateur d'intégrer une bonne fois pour toutes pour être en mesure de faire face aux nouveaux défis futurs.

Non franchement, Naval Group devraient continuer le Shortfin Barracuda après l'avoir refrancisé, dans la foulée des Suffren, et faire comme avec l'Adroit: le présenter aggressivement à l'international et ne surtout pas rechigner à le vendre à tout pays intéressé.

Sortons les crocs!

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

There's going to be a lot of writing. There's clickbait, there's revenue to be made for journalists. Outside of extending the life of the Collins submarine. It's best to ignore all the stories about conventional submarines.

It seems that the former defense minister, now leader of the opposition, does not want to die quietly.
https://www.abc.net.au/news/2022-06-10/anger-at-peter-dutton-disclosure-of-aukus-submarine-negotiations/101140372

Anger at Peter Dutton's disclosure of AUKUS submarine negotiations with the United States
The former defence minister, now leader of the opposition, used an opinion piece in The Australian newspaper on Thursday to claim he was confident he could get two U.S. Viriginia-class nuclear submarines by 2030.

 

 

 

Edited by jackjack
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...