Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les moyens aériens de lutte contre les incendies


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

4 hours ago, Teenytoon said:

L'article et ce que tu as vu sont la même chose et depuis ce matin un autre sur les pentes du Vercors avant St Marcellin :wink:

Pour l'article il est très catastrophiste par rapport à la réalité, j'ai les messages du COS en direct sur mon appli pro, ça brule toujours entre les falaises parce que c'est inaccessible, mais ce n'est pas le cauchemar cité dans le titre de l'article. Et ça risque fort de bruler comme ça jusqu'aux premières pluies parce qu'on n'ira pas risquer des mecs dans ces endroits. Mais au-dessus et en dessous c'est sous contrôle. Comme le Neyron en 2003 qui a brulé pendant 1 mois jusqu'aux pluies de septembre.

Pas spécialement, les étés sont toujours très chaud dans la cuvette grenobloise et les plaines céréalières du nord Isère sont assez exposées au risque de feu d'espace naturel même si ce ne sont pas les feux de forêts du sud.

Mais au Némoz, oui, y'a pas bien de risques.

:wink:

ok merci, en fait je pensais surtout à la Chartreuse et à Belledonne. Courage.

Edited by prof.566
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Bechar06 a dit :

Feu dû à l'orage ( Eclair ) de Vendredi fin de journée... Entendu cet orage: mais pas une goutte de pluie dans le secteur du voironnais juste contigu   Oui ça peut cramer dans cette forte pente  inhabitée. Veux bien croire que c'est sous contrôle autour. Hier soir samedi à dimanche le feu a repris ... 

J'étais calfeutré chez moi, ai entendu des bruits d'avions inhabituels : trop chaud pour sortir !

Puis  à 19h00, je sors à  ce nouveau bruit continu !  4 CL-415 en noria arrivent du lac de Paladru et descendent vers La Buisse / Voreppe ( fumée visibles ). Parait il un Dash, pas vu est là depuis + longtemps. ( La Noria est remontée vers Paladru pour hydroplaner et recharger les soutes !  Etonnant tout de même dans cette Isère, habituellement trop humide 

Link to comment
Share on other sites

Incendie de La Buisse / Voreppe Les 4 canadair sont allés ce soir 21h00 vers St-Etienne de St Geoirs, ainsi que le DASH 7 un peu après. En réserve pour demain matin ? 

Assez étonnant : aperçu d'un AS-332 L1  Super Puma OE-XKP    tout rouge ! Première fois que j'en vois une photo .. le v'là

h215-o10.jpg

Plus surprenant : Autrichien !   ...  il y a  1 autre hélicoptère tuype Ecureuil  ( 2 HBE ) :  Ci-dessus 

 

00-deu10.jpg

Contexte :   Vallée de l'Isère, Plaine de Moirans à l'extême gauche. Plateau de Ratz / Chartreuse à partir de la falaise au dessus de la route à DR de l'usine ( Deux hélicoptères bombardiers d'eau (HBE) ) 

00-vor10.jpg

Pour les curieux : https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2022/08/07/le-bilan-de-l-incendie-de-voreppe-passe-a-50-hectares-brules

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

Oui grosse reprise de feu aujourd'hui en Isère, ce qui a motivé la demande de renfort des moyens aériens nationaux en fin de journée.

Depuis hier un HBE lourd et un léger (puma privé et écureuil privé loués par la DGSCGC) étaient déjà mobilisés sur place, aujourd'hui 4 Canadair et 1 Milan (Dash) ont fait des largages en eau depuis Paladru pour les Canadair et en retardant pour le Milan.

Deux colonnes terrestres extradépartementales sont également envoyées en renfort en Isère. 

Le monde à l'envers.

Il y a 2 heures, Bechar06 a dit :

soir 21h00 vers St-Etienne de St Geoirs

Oui les 4 Pélicans et le Milan dorment là-bas ce soir.

Il y a 2 heures, Bechar06 a dit :

il y aurait 1 autre hélicoptère identique ( 2 HBE ) 

2 HBE oui mais pas identiques ce sont les deux de ta photo.

Il y a 4 heures, Bechar06 a dit :

cette Isère, habituellement trop humide 

Je ne vois pas d'où vous sortez (prof a eu la même remarque) cette affirmation ou alors on n'a pas la même notion du trop humide.

La chartreuse est un gruyère calcaire dans laquelle passe l'eau sans s'arrêter en surface. Aucun lac, aucun étang, à part artificiels, en Chartreuse ni dans le Vercors.

Donc pour le trop humide non vraiment. Je ne vois pas. 

Il est très fréquent ces dernières années d'avoir un ou deux mois sans pluies. Cette année est plus qu'exceptionnelle à ce point de vue, mais franchement les étés précédents ont été bien sec quand même par moment.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Teenytoon a dit :

pour le trop humide non vraiment. Je ne vois pas

Je fais référence au massif de la Chartreuse, au moins, qui est le plus pluvieux , accrochant les nuages venant du NW, avec des pluies "comme vache qui pisse"  ( le feu n'est pas vraiment en Chartreuse, mais qu'en limite basse et ouest, très proche de l'Isère et au bord de sa vallée glaciaire ). L' Isère est un département plutôt vert même si les pré-alpes  sont de fait du calcaire très percé, ce qui empêche la pluie de s'accumuler

Manque d'eau tout de même par rapport aux temps normaux ! Oui

Merci Teenytoon pour tes précisions "de l'intérieur" 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Bechar06 a dit :

Je fais référence au massif de la Chartreuse, au moins, qui est le plus pluvieux , accrochant les nuages venant du NW, avec des pluies "comme vache qui pisse"  ( le feu n'est pas vraiment en Chartreuse, mais qu'en limite basse et ouest, très proche de l'Isère et au bord de sa vallée glaciaire ). L' Isère est un département plutôt vert même si les pré-alpes  sont de fait du calcaire très percé, ce qui empêche la pluie de s'accumuler

Oui on est d'accord, il y pleut beaucoup puisque ce sont les premiers vrais sommets qui arrêtent les nuages depuis l'ouest mais ça ne s'accumule pas au sol, c'est ce que je voulais dire :happy:

Les avions sont repartis, les foyers sont concentrés dans les falaises et accessibles uniquement aux hélicos.

Des renforts terrestres du sud sont attendus cette nuit et demain matin.

Le SDIS de l'Isère est pour l'instant suspendu de ses obligations de renfort envers le sud.

Le monde à l'envers.

Link to comment
Share on other sites

En Isère c'est compliqué ... (Article du 7 août au soir)

4 CL-415 déployés, rotations depuis le lac de Paladru, pourtant un très petit lac ... Doit pas être simple pour l'écopage ...

https://www.lyonmag.com/article/125064/dans-la-region-un-terrible-incendie-en-isere-des-canadair-deployes

:mellow:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

4 CL-415 déployés, rotations depuis le lac de Paladru, pourtant un très petit lac ... Doit pas être simple pour l'écopage ...

??

Paladru, donné pour le 5ème lac naturel français d’origine glaciaire par sa taille : 6 km de long et 1 km de large ?

Même à supposer qu'il s'agisse de dimensions hivernales et que l'étiage estival le réduise significativement (ce que je ne crois pas), j'y vois quand même un axe rectiligne ouvert de près de 3 km largement suffisant. Un axe d'écopage fait 1200 m de long, en comptant l'approche et la montée, dont 400 m d'hydroplanage.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FATac a dit :

'y vois quand même un axe rectiligne ouvert de près de 3 km largement suffisant. Un axe d'écopage fait 1200 m de long, en comptant l'approche et la montée, dont 400 m d'hydroplanage

ECOPAGE Vois par toi même ici :

Vidéo Le DL/Marine LANGEVIN   

à 19h00 Dimanche 07/08       dans   https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2022/08/07/le-bilan-de-l-incendie-de-voreppe-passe-a-50-hectares-brules

Y a de la marge dans l'écopage simultané de 2 ou 3 sur les 4 de la noria.. Autant que j'ai pu me rendre compte depuis 10 km de là, ils ont écopé dans les 2 sens:  NE-SW  et SW-NE pour finir

Les 4 CANADAIR volaient systématiquement par 4, à l'aller comme au retour, comme on le voit sur cette vidéos d'écopage ci-dessus, et sur la photo qui suit : Retour de Paladru vers Voreppe "en escadrille"

dsc00110.jpg

Travail des HBE et notamment le Super-Puma AS332 L1 de HELI-AUSTRIA : remarquable de précision, pendant la chute d'eau  ( j'ai vu qq largages de visu ) pour juger

 

 

Edited by Bechar06
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

pourtant un très petit lac ... Doit pas être simple pour l'écopage

Il y a largement la place quand tu sais qu'ils écopent au lac de Laffrey, au lac de Monteynard (aujourd'hui ils y sont pour le Diois) ou dans une boucle du Rhône :wink:

mdx8.png

A Paladru, le seul problème, c'est de faire dégager les bateaux avant l'arrivée du premier Canadair, le lac est hyper fréquenté l'été par tout ce qui flotte, barque, voilier, matelas gonflable...

Bon une fois le premier Canadair passé et comme ils ne devaient pas avoir bien plus que 10 min de délai entre chaque noria, les mecs n'ont pas du trop tenter de revenir au milieu du lac :laugh:

Il y a 14 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

En Isère c'est compliqué ... (Article du 7 août au soir)

4 CL-415 déployés, rotations depuis le lac de Paladru, pourtant un très petit lac ... Doit pas être simple pour l'écopage ...

https://www.lyonmag.com/article/125064/dans-la-region-un-terrible-incendie-en-isere-des-canadair-deployes

:mellow:

C'est à priori bien calmé depuis ce matin.

Il y a 7 heures, FATac a dit :

ce que je ne crois pas

et tu as raison :wink:

Il y a 6 heures, Bechar06 a dit :

volaient systématiquement par 4

Oui on le voit pas forcément souvent sur les images des médias mais le travail des Canadair est très souvent effectué par noria de plusieurs avions pour pouvoir taper un feu. Un seul largage couvre une centaine de mètre à la grosse louche, donc si tu as un front de flammes de plusieurs centaines de mètres, un largage ne sera pas suffisamment efficace et si tu as attend le retour de l'avion, ça peut reprendre entretemps. En larguant les 4 à la suite, légèrement décalé pour chaque début de largage recouvre un peu la fin du précédent, tu traites beaucoup plus efficacement un front ou un flanc.

Je vais essayer de vous mettre la vidéo d'un collègue où on voit bien le travail de largage à 4, décalé, avant hier à Voreppe.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

La France est dépassé par les incendies, elles vient de sollicité l'aide de l'Europe grâce au plan rescUE. Les 2 canadair Grecs sont actuellement utilisés, la Suède à également envoyer 2 air tractor. Demain s'ajouterons au force aérienne 2 canadairs Italiens. Des moyens terrestre ont été également sollicité une colonne Allemand composé de 64 personnels avec 21 véhicules est actuellement en route pour le Sud. Le Pologne, l'Autriche et la Roumanie ont également envoyer du personnel 300 pompiers et 77 véhicules sont encore d'acheminement. 

Les avions de la sécurité civile et 2 helicoptère sont actuellement déployer dans le Jura

 

Edited by Vince88370
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Vince88370 a dit :

La France est dépassé par les incendies

Affirmation rapide et péremptoire. On a demandé l'activation du mécanisme d'entraide européen RescUE, cela ne signifie pas qu'on est dépassé.

Si tel était le cas, l'ensemble des pompiers professionnels et volontaires auraient vu leurs vacances annulées sous le régime de la réquisition, ce qui est encore loin d'être le cas.

Les autres pays européens ont des moyens disponibles. Les nôtres, pour ceux qui ne sont pas en vacances, commencent à être fatigués par la répétition des feux, exceptionnelle cette année, on demande du renfort aux copains, ils nous en envoient. A charge de revanche.

La saison est très loin d'être finie sauf miracle météorologique, il faut gérer les ressources et permettre de se régénérer. On n'est même pas encore au 15 août.

Edited by Teenytoon
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Teenytoon a dit :

Les autres pays européens ont des moyens disponibles. Les nôtres, pour ceux qui ne sont pas en vacances, commencent à être fatigués par la répétition des feux,

Et depuis 20 ans et plus ce sont plutôt les pompiers et canadairs français qui sont demandés à la rescousse un peu partout en Europe, donc un juste retour des choses. De plus, ces pays comme l'Allemagne et la Pologne ont très certainement intérêt à se préparer à ce genre de sinistres qui vont malheureusement sans doute bientôt les toucher plus vivement qu'actuellement.

Clairon

Edited by Clairon
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Teenytoon a dit :

Affirmation rapide et péremptoire. On a demandé l'activation du mécanisme d'entraide européen RescUE, cela ne signifie pas qu'on est dépassé.

Si tel était le cas, l'ensemble des pompiers professionnels et volontaires auraient vu leurs vacances annulées sous le régime de la réquisition, ce qui est encore loin d'être le cas.

Le plan d'aide est une chose mais le reste une autre 

Et les fait sont là....

Le premier ministre a annoncé avoir déployer le maximum des capacités.

L'incendie dans le Jura a pris des dimensions incontrôlable car il y avait aucun moyen aérien disponible pourtant les 2 canadairs grecs était déjà déployés

On voit apparaître une grosse limite sur les Canadairs, les incendies étaient concentrés sur le sud qui ne posait pas de problème pour les entretiens périodiques... Maintenant quand ils sont en Bretagne ou dans le Nord de la France faut à chaque fois redescendre à Nîmes. D'une part le transite c'est de la présence en moins sur les feux et on accélère le vieillissement des cellules.

Les SDIS concernés par les feux de forêt font appel aux agriculteurs locaux pour ravitailler les camions sur les feux...  Déjà là, il manque quelque chose ce n'est pas au agriculteurs d'assuré sa surtout quand ils le font bénévolement sens compensation.

On a encore passer un cap hier avec la  demande du premier ministre au entreprise de libérer les pompiers volontaires sur le temps de travail... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Vince88370 a dit :

Le premier ministre a annoncé avoir déployer le maximum des capacités.

Il ne manque pas les mots "immédiatement disponibles" au sujet des capacités ? Ca peut changer la façon de voir les choses.

il y a 33 minutes, Vince88370 a dit :

L'incendie dans le Jura a pris des dimensions incontrôlable car il y avait aucun moyen aérien disponible pourtant les 2 canadairs grecs était déjà déployés

A priori, les moyens aériens sont priorisés sur ce qui est émergent, et lorsqu'ils ont été envisagés sur le Jura, on était loin de l'émergence. Il ne restait plus qu'à limiter les dommages. @Teenytoon pourra confirmer si j'ai bien lu les commentaires des représentants de pompiers qui ont pris la parole récemment pour affirmer que ça avait été géré au mieux (ce qui n'est pas nécessairement parfait)

il y a 33 minutes, Vince88370 a dit :

On voit apparaître une grosse limite sur les Canadairs, les incendies étaient concentrés sur le sud qui ne posait pas de problème pour les entretiens périodiques... Maintenant quand ils sont en Bretagne ou dans le Nord de la France faut à chaque fois redescendre à Nîmes. D'une part le transite c'est de la présence en moins sur les feux et on accélère le vieillissement des cellules.

Euh... Que le transit bouffe du potentiel moteur, accélère les visites calées sur un nombre d'heures, ok.

Qu'il accélère le vieillissement des cellules, je crois que ce doit être marginal par rapport à un écopage ou à une ressource post-largage.

Mais c'est vrai que le transit augmente les délais d'intervention et peut réduire le temps sur zone d'intervention. Dans quelle mesure ? Dans celle qui fait que l'on choisit, ou non, de baser localement et temporairement les appareils au plus près des zones d'intervention - comme les canadair qui sont déployés, tous les ans, en juin sur l'aéroport d'Ajaccio et qui commencent leur saison par une reconnaissance de tous les plans d'eau.

il y a 33 minutes, Vince88370 a dit :

Les SDIS concernés par les feux de forêt font appel aux agriculteurs locaux pour ravitailler les camions sur les feux...  Déjà là, il manque quelque chose ce n'est pas au agriculteurs d'assuré sa surtout quand ils le font bénévolement sesns compensation.

Hmmm... Entre l'action citoyenne que cela peut représenter, le "bénéfice" qu'ils peuvent tirer à épauler les pompiers pour sauvegarder ce qui peut l'être, notamment dans leurs exploitations, et le fait que s'ils ne le font pas bénévolement, les réquisitions vont pleuvoir et ça ne va pas être agréable, finalement, ça ne me gêne pas tant que ça de "faire appel aux agriculteurs pour ravitailler les camions.

Et si tu dis que ce n'est pas aux agriculteurs d'assurer ça, tu t'engages aussi sur la pente du "ce n'est pas aux estivants de subir le vidage de leurs piscines pour assurer des réserves d'eau à la lutte contre le feu". C'est pareil... chacun doit faire sa part dans la mesure des moyens qu'il peut mettre à disposition - et les priorités restent la sauvegarde des personnes, puis celle des biens, puis l'arrêt du sinistre (et si on peut tout faire en même temps, tant mieux, mais c'est le terrain qui commande).

il y a 33 minutes, Vince88370 a dit :

On a encore passer un cap hier avec la  demande du premier ministre au entreprise de libérer les pompiers volontaires sur le temps de travail... 

Tu connais le régime des astreintes (temps de repos/temps travaillé), son côté non conforme au droit européen et son impact sur les pompiers volontaires ?

Un pompier volontaire qui est déclenché sur une intervention voit celle-ci comptée comme temps de travail, ce qui vient interférer avec son temps professionnel, notamment pour le respect des horaires max hebdomadaires et le repos légal de 11h entre deux "journées" de travail.

Du coup, déclencher les volontaires les éloigne, de fait, de leur emploi. Ça fait parfois râler les entreprises quand c'est trop souvent ou trop long. Et là, la fréquence étant susceptible d'augmenter au-delà du seuil de tolérance des entreprises, la moindre des choses est de les prévenir, et d'essayer d'arrondir les angles en leur demandant de libérer les personnes concernées - faisant alors des entreprises des acteurs de la lutte, pas des structures qui la subissent.

Je ne dis pas que tout va bien. Je dis que la situation n'est pas anormale, même si elle est d'une gravité et d'une sévérité rarement vues.

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, FATac a dit :

Tu connais le régime des astreintes (temps de repos/temps travaillé), son côté non conforme au droit européen et son impact sur les pompiers volontaires ?

Un pompier volontaire qui est déclenché sur une intervention voit celle-ci comptée comme temps de travail, ce qui vient interférer avec son temps professionnel, notamment pour le respect des horaires max hebdomadaires et le repos légal de 11h entre deux "journées" de travail.

Le système des pompier volontaire sa marche pour des interventions ponctuelle comme il y a normalement.

Pas des incendies de forêt qui durent depuis des jours voir des semaines. Tu a beau arrondir les angles avec les entreprises à un moment sa bloque dans certain secteur c'est quasiment que des pompiers volontaires. Pour certain secteurs comme le Nord,  il avait envoyé beaucoup d'effectif en Gironde...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FATac a dit :

Hmmm... Entre l'action citoyenne que cela peut représenter, le "bénéfice" qu'ils peuvent tirer à épauler les pompiers pour sauvegarder ce qui peut l'être, notamment dans leurs exploitations, et le fait que s'ils ne le font pas bénévolement, les réquisitions vont pleuvoir et ça ne va pas être agréable, finalement, ça ne me gêne pas tant que ça de "faire appel aux agriculteurs pour ravitailler les camions.

Sauf que les feux de forêt ont toujours existés. Avant il faisait comment les pompiers, ils n'ont jamais utilisé les agriculteurs comme il les utilise maintenant pour transporter de l'eau. La on a l'impression que c'est devenu indispensable... 

Et les pompiers sont sensé avoir des camions grande capacité. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Vince88370 a dit :

Sauf que les feux de forêt ont toujours existés

oui mais ... ampleur différente des phénomènes tendant à la généralisation, évolution climatique (cela fait trois semaines que la température tutoie les 35/40° dans le SO), il y a des incendies de grande ampleur dans des zones où avant cela ne brûlait pas, on commence à toucher du doigt les conséquences de certaines évolutions lourdes

procédures de lutte différentes.

 

il y a 11 minutes, Vince88370 a dit :

Avant il faisait comment les pompiers

Habitat différent, zones urbanisées moins étendues, on laissait plus cramer ...

Médiatisation plus importante aujourd'hui que par le passé. Quand en 1947 la forêt des Landes a été dévastée le journal télévisé c'était une fois par semaine au cinéma.

Link to comment
Share on other sites

En 1976 , du gros 36 °c en revenant  du boulot et ça brulait en Bretagne sud, d’ailleurs vu ( la seule fois de ma vie ) des « canadair »  écoper en rade coté blavet et dans les courreaux de Groix, mais là en ce moment les records sont battus , points chauds un peu partout avec flambées …..

Soutien moral aux personnes déjà touchées,  celles proches des brasiers ( est/ouest-nord/sud) , aux pompiers de chez nous et européens.

EDIT . Vérif après coup pour savoir si mon « pentium d'ok boomers »  ne déconnait pas trop

https://patrimoines-archives.morbihan.fr/decouvrir/instants-dhistoire/les-millesimes-du-patrimoine/la-secheresse-de-1976

EDIT2 . feux de broceliande , saint cyr ;

zones d'écopage pour canadairs suédois en golfe du morbihan et point de Gavres

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/incendie-dans-le-morbihan-230-hectares-brules-a-proximite-de-la-foret-de-broceliande-2595424.html

et si pas déjà posté ;

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwiJ5ZitrMH5AhXOxoUKHQ7QASsQFnoECBsQAQ&url=https%3A%2F%2Fenasis.univ-lyon1.fr%2Fresource%2Fdownload%3Fids[]%3D398231&usg=AOvVaw0T0BMhm-4rTjChDIPi7Fct

 

 

Edited by ARMEN56
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@Vince88370 Tu t'es persuadé d'un truc, mais tu as oublié les fondamentaux.

Le principe élémentaire qui dimensionne les moyens, c'est la juste mesure. Dans "juste mesure", il y a un équilibre entre le strict nécessaire au quotidien et le superflu rarement utile. On est dans une situation absolument exceptionnelle, tant par le nombre d'incendies simultanés que par leur répétition ou leur ampleur. Il est donc normal de connaître des tentions sur nos moyens de lutte, tant humains que matériels.

Si on avait à notre disposition les moyens ad hoc pour gérer la crise actuelle les doigts dans le nez, alors ça veut dire que jusqu'à présent ces moyens auraient été en surabondance et des voix se seraient inévitablement élevées pour fustiger le gaspillage de ressources affectées à des moyens qui ne servent pas suffisamment.

Il sera temps, à l'automne, de ré-évaluer la situation pour éventuellement déplacer le curseur si l'exceptionnel est appelé à se renouveler trop souvent (parce que oui, c'est une histoire d'espérance statistique). Mais juger la situation actuelle en pointant d'éventuelles carences, c'est démontrer ne pas avoir compris les enjeux, donc les choix, et c'est donc se tromper de débat.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, DEFA550 a dit :

Mais juger la situation actuelle en pointant d'éventuelles carences, c'est démontrer ne pas avoir compris les enjeux, donc les choix, et c'est donc se tromper de débat.

Pas forcément. 

Le politique est au courant de l'aggravement de la situation projetée par les différentes simulations et études en rapport au changement climatique. 

Pourtant, seulement sur la décennie, les moyens alloués à la fois à la gestion de la forêt, aux pompiers et à la sécurité civile ont baissé. (sans compter la situation des personnels de la sécurité civile proprement scandaleuse...)

Donc oui on peut juger de la situation actuelle et démontrer par les faits présents face aux choix passés que ceux qui n'ont pas compris les enjeux sont bien les politiques. Car gouverner c'est prévoir...Et qu'ils se sont plantés. 

 

Link to comment
Share on other sites

En France, il faut voir qu'il y a de façon récurrente une inflation des couts de main d'œuvre, des prélèvements et des coûts administratifs et procéduriers. Cela ne se voyait pas trop jusqu'à maintenant au niveau du pays car c'était caché par les cours manufacturiers et des matières premières qui baissaient avec les importations et la mondialisation. Donc sur une activité fortement internalisée au niveau national comme la gestion des feux qui ne bénéficiait pas de ces baisses extérieures, un simple maintien des budgets ne peut se réaliser qu'en faisant des sacrifices sur quelque chose de concret. Et l'informatisation et autres innovations technologique n'apporte pas grand chose à une telle activité qui reste centré sur des hommes et du matériel. Et on a aussi vu qu'utiliser des avions plus gros n'apporterait pas forcément une grosse plus-value surtout si ils ne peuvent plus écoper. Il serait peut être possible de s'améliorer sur la détection des départs de feux (satellites, drone, tour automatisés) mais ce serait une optimisation à la marge.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Deres a dit :

Il serait peut être possible de s'améliorer sur la détection des départs de feux (satellites, drone, tour automatisés) mais ce serait une optimisation à la marge.

Au contraire, intervenir en amont sur un départ ou un feu réduit implique des moyens suffisants bien inférieurs ...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...