Recommended Posts

à l’instant, g4lly a dit :

Pas seulement la défense ... il y a d'immense désinvestissement au niveau infrastructure en Allemagne ... ce qui permet  de faire de grosse économie sans que ça se voit tout de suite. Même si c'est pas forcément volontaire.

En général la guerre entre les acteurs de la décentralisation vient a bout de la plupart des projets ... mais c'est une forme d'économie comme une autre.

On parle quand même de 1 point d'écart de PIB entre la France et l'Allemagne depuis le début des années 1990 pour les dépense de défense. Mais oui les défenses d'infrastructure sont à prendre en compte.

L'objet de mon propos est quand même de dire que l'objet du débat à l'OTAN est l'affectation des 1% que demande TRUMP (vers les US ou vers l'EU)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, herciv a dit :

On parle quand même de 1 point d'écart de PIB entre la France et l'Allemagne depuis le début des années 1990 pour les dépense de défense. Mais oui les défenses d'infrastructure sont à prendre en compte.

L'objet de mon propos est quand même de dire que l'objet du débat à l'OTAN est l'affectation des 1% que demande TRUMP (vers les US ou vers l'EU)

Les dividendes de la paix, ils ont bien existé ou existent encore.

Par contre je serais curieux de savoir l'impact sur le PIB US du financement du complexe militaro industriel tel qu'il est à leur niveau et des gains financiers qu'ils ont obtenus via l'OTAN (achat de matériel par les pays européens, empreinte des bases, influence sur le soft power).

Parcequ'ils sont bien gentils hein, mais ils ne feront croire qu'aux plus naifs qu'ils financent l'organisation gratuitement sans rien y gagner .....

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans cette histoire d'OTAN et de revirement de la politique Française vis a vis de la Russie, on va fatalement arriver un dilemme entre la position de la France au travers de L'UE et la position de la France dans sa politique étrangère. Le roulement des sanctions qui ont été renouvelé en septembre en est un exemple, bien que la France s'y oppose apparemment.

La crise politique suite à l'annexion de la Crimée explique d'ailleurs pour beaucoup le recul de la position française sous le mandat de Hollande vis a vis de la Russie et relativise un peu le virage majeur dont Macron serait l'instigateur. C'est au final sous Sarkozy "l’américain" que la vente des Mistral se fait. Dans ce ce contexte on peut être surpris de la sortie du PR sur "l’État profond", qui pourrait être associé a un plan de communication plus qu'a une réalité politique sur ce sujet precis (ce n'est pas la premiere fois que cet argument est utilisé).

Edited by Castor

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Akhilleus a dit :

Par contre je serais curieux de savoir l'impact sur le PIB US du financement du complexe militaro industriel

 

?type=area&period=max&lang=en

Réponse 1 à 2 points de PIB de plus que nous.

il y a 3 minutes, Castor a dit :

Dans cette histoire d'OTAN et de revirement de la politique Française vis a vis de la Russie, on va fatalement arriver un dilemme entre la position de la France au travers de L'UE et la position de la France dans sa politique étrangère. Le roulement des sanctions qui ont été renouvelées en Septembre en est un exemple, bien que la France s'y oppose apparemment.

La crise politique suite à l'annexion de la Crimée explique d'ailleurs pour beaucoup le recul de la position française sous le mandat de Hollande vis a vis de la Russie et relativise un peu le virage majeur dont Macron serait l'instigateur. C'est au final sous Sarkozy l’américain que la vente des Mistral se fait.

Certe oui. Mais c'est bien avec Macron que la surmultipliée est passée. Sarkozy a fini par reculer.

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, herciv a dit :

 

Certe oui. Mais c'est bien avec Macron que la surmultipliée est passée. Sarkozy a fini par reculer.

C'est plutôt sous Hollande que la vente est annulée, meme si pendant le mandat de celui ci il y a déjà une volonté affiché de faire lever les sanctions.

J'attends de voir ce que la surmultipliée veux dire et de pouvoir comprendre quelles sont vraiment les objectifs et résultats des prises de position française.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Akhilleus a dit :

Tu me donnes la dépense, pas le gain direct et indirect :wink:

Je ne répond qu'à la première partie de ta question c'est sûr. Mais je n'ai pas de réponse pour la seconde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, herciv a dit :

https://www.ceicdata.com/en/germany/defense-and-official-development-assistance/de-military-expenditure--of-gdp

View Germany's DE: Military Expenditure: % of GDP from 1960 to 2018 in the chart:

Attention tout de même à ce graphique : les données semblent correctes, mais elles sont présentées de manière à renforcer artificiellement l'impact graphique.

Quand on fait commencer l'axe des Y à 1 plutôt qu'à 0, on utilise un truc destiné à faire apparaître une baisse qui certes est déjà grande - de 3 ou 4% du PIB jusqu'à 1,3% - pour une chute absolument catastrophique. Une technique de manipulation, ni plus ni moins.

 

il y a 23 minutes, Castor a dit :

Dans cette histoire d'OTAN et de revirement de la politique Française vis a vis de la Russie, on va fatalement arriver un dilemme entre la position de la France au travers de L'UE et la position de la France dans sa politique étrangère. Le roulement des sanctions qui ont été renouvelé en septembre en est un exemple, bien que la France s'y oppose apparemment.

Je ne vois pas de dilemme. Le traité de l'UE n'oblige pas les Etats à s'aligner sur le plus grand nombre des autres Etats membres. Cela s'est vérifié lorsque la France a refusé l'ouverture des négociations d'adhésion avec Albanie et Macédoine du Nord : elle était seule à le refuser, et ce refus n'a pourtant aucunement porté atteinte à l'appartenance de la France à l'UE.

S'il y a désaccord entre les divers Etats membres, alors sauf si c'est un sujet sur lequel la règle de l'unanimité a été abandonnée la conséquence sera simplement que l'UE n'aura pas de politique commune sur ce sujet... puisqu'elle ne peut pas en avoir :smile:

J'imagine mal Macron décider de but en blanc de refuser la poursuite des sanctions économiques UE contre la Russie, je vois plutôt une démarche commune de négociation sérieuse, sous l'impulsion de la France, qui mènerait au final vers la fin de ces sanctions (enfin sauf si les autres membres de l'UE refusent de bouger ou de négocier sérieusement en dépit de demandes françaises insistantes, dans ce cas je ne jurerais pas de la décision de Macron au final)

Mais quoi qu'il en soit, si la France devait un jour simplement refuser de renouveler ces sanctions - qui sont prolongées tous les six mois depuis 2014 - alors il n'y aurait aucun impact sur l'appartenance de la France à l'UE.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Alexis a dit :

Une technique de manipulation, ni plus ni moins.

Je l'avais vu mais ça ressemble surtout à une technique de gain de place (mise à l'échelle).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Alexis a dit :

Attention tout de même à ce graphique : les données semblent correctes, mais elles sont présentées de manière à renforcer artificiellement l'impact graphique.

Quand on fait commencer l'axe des Y à 1 plutôt qu'à 0, on utilise un truc destiné à faire apparaître une baisse qui certes est déjà grande - de 3 ou 4% du PIB jusqu'à 1,3% - pour une chute absolument catastrophique. Une technique de manipulation, ni plus ni moins.

 

Je ne vois pas de dilemme. Le traité de l'UE n'oblige pas les Etats à s'aligner sur le plus grand nombre des autres Etats membres. Cela s'est vérifié lorsque la France a refusé l'ouverture des négociations d'adhésion avec Albanie et Macédoine du Nord : elle était seule à le refuser, et ce refus n'a pourtant aucunement porté atteinte à l'appartenance de la France à l'UE.

S'il y a désaccord entre les divers Etats membres, alors sauf si c'est un sujet sur lequel la règle de l'unanimité a été abandonnée la conséquence sera simplement que l'UE n'aura pas de politique commune sur ce sujet... puisqu'elle ne peut pas en avoir :smile:

J'imagine mal Macron décider de but en blanc de refuser la poursuite des sanctions économiques UE contre la Russie, je vois plutôt une démarche commune de négociation sérieuse, sous l'impulsion de la France, qui mènerait au final vers la fin de ces sanctions (enfin sauf si les autres membres de l'UE refusent de bouger ou de négocier sérieusement en dépit de demandes françaises insistantes, dans ce cas je ne jurerais pas de la décision de Macron au final)

Mais quoi qu'il en soit, si la France devait un jour simplement refuser de renouveler ces sanctions - qui sont prolongées tous les six mois depuis 2014 - alors il n'y aurait aucun impact sur l'appartenance de la France à l'UE.

Pourquoi parler d'impact sur l'appartenance de la France à l'UE (surtout en gras) alors que je n'en fait aucunement mention?  

Tout cela renforce au final le point que je fais, certains leviers de la relation France Russie sont dépendants d'une politique commune ou de son absence et peuvent meme être en contradiction avec les orientations choisies.

Edited by Castor

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Castor a dit :

Pourquoi parler d'impact sur l'appartenance de la France à l'UE (surtout en gras) alors que je n'en fait aucunement mention?  

Alors on ne s'est peut-être pas compris.

Je répondais à "un dilemme entre la position de la France au travers de L'UE et la position de la France dans sa politique étrangère".

Mais si tu voulais dire "la position de la France exprimée au travers de l'UE", alors il n'y aurait aucune contradiction non plus. Puisque la position que la France exprimerait au travers de l'UE ne serait j'imagine pas différente de celle qu'elle exprimerait par d'autres canaux :happy: ?

Ou bien voulais-tu dire autre chose ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, kalligator a dit :

C'est bien cette semaine le sommet de l'OTAN  on prend des paris sur ce qui va se passer  ? 

Hmmm :dry: ... Vladimir Poutine rigolera bien ?

Quoi, "je prends pas trop de risque là" :huh: ?

 

Incidemment, comment dit-on "Allez Manu !" en russe ? "Давай, Ману!" ?

Edited by Alexis
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, kalligator a dit :

C'est bien cette semaine le sommet de l'OTAN  on prend des paris sur ce qui va se passer  ? 

 

Avec toutes ses déclarations, voilà ce qui pend au nez d'Emmanuel Macron au sommet de l'OTAN.

 

 

  • Haha 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Shorr kan a dit :

Avec toutes ses déclarations, voilà ce qui pend au nez d'Emmanuel Macron au sommet de l'OTAN.

Je pense de mon côté qu'à ce sommet comme par la suite, Macron devrait rester fidèle à ce que cet analyste allemand installé à Paris appelle dans sa rubrique "Pariscope" son "obsession pour la vérité"

Le président français aime faire des déclarations brutales qui provoquent l'indignation de l'opinion publique. Le commentaire sur la " mort cérébrale " de l'OTAN y a réussi. Berlin devrait se faire à l'idée que ça continuera.

(...) Parmi les favoris de Macron on trouve le penseur des Lumières Immanuel Kant. L'homme de Kaliningrad a fait valoir que le mensonge n'était jamais justifié, car il porte atteinte à la dignité de vos interlocuteurs et les empêche de prendre des décisions rationnelles. C'est la ligne de défense standard de Macron pour les bombes rhétoriques qu'il aime lancer de temps en temps.

Soutenir que la semaine de travail de 35 heures est une erreur, qualifier la démographie du continent africain de "bombe" ou déclarer la "mort cérébrale" de l'OTAN dans une interview à The Economist, Macron aime provoquer des protestations publiques au pays et à l'étranger et se justifie toujours de la même manière : "Je suis honnête avec les Français", "Je dis les choses telles qu'elles sont" ou "Ce n'est pas un signe de mépris de dire la vérité."

(...) Macron pense que la France a plus à perdre que d'autres si un véritable débat sur son rêve d'"Europe souveraine" continue d'être étouffé. Il continue ainsi de doubler la mise, suivant la devise du fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, "move fast and break things".

(...) Les tentatives visant à déjouer Macron, par exemple en créant un "groupe d'experts" pour étudier la stratégie de l'OTAN, comme l'a proposé le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, ne semblent pas fonctionner. Si Berlin veut calmer les esprits et reprendre le contrôle du nouveau débat sur la sécurité européenne, y compris l'élargissement, l'Allemagne doit trouver un accord avec Macron.

C'est que "dire la vérité" peut être une politique en soi. Dépêche Mode nous l'avait bien dit :happy:

Tu avais quelque chose à cacher
Tu aurais dû le cacher, n'est-ce pas ?
Maintenant te voilà insatisfait
De ce que tu es en train de vivre
Il est juste temps de payer le prix
Pour ne pas avoir écouté les conseils
Et avoir décidé dans ta jeunesse
La politique de la vérité

Les choses pourraient être si différentes maintenant.
C'était tellement civilisé
Tu te demanderas toujours comment
Ça aurait pu être si tu avais menti.
Il est trop tard pour changer les événements
Il est temps de faire face aux conséquences
Pour avoir livré la preuve
De la politique de vérité

:chirolp_iei:

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Shorr kan a dit :

Avec toutes ses déclarations, voilà ce qui pend au nez d'Emmanuel Macron au sommet de l'OTAN.

Et qui sera le sergent Hartman?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Patrick a dit :

Et qui sera le sergent Hartman?

Là je sèche.

Je te laisse le choisir.

En tout cas, il est clair que Guignol qui s'acharne alors que c'est sensé être un bon copain, ici c'est Angela Merkel

Edited by Shorr kan
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Patrick a dit :

Et qui sera le sergent Hartman?

Hmmm... un membre de la brillante compagnie qui aurait le verbe haut placé, voire le langage bien souvent fleuri ?

Allons ! Il n'y a qu'un seul candidat qui soit vraiment qualifié :smile: !

Révélation

ErdoganMar2016.jpg

Sergent Mini-Sultan Hartogan !

Sauf que j'imagine mal Macron être si désespéré ensuite qu'il en viendrait à attenter à ses jours :combatc:

Edited by Alexis
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Shorr kan a dit :

Là je sèche.

Je te laisse le choisir.

En tout cas, il est clair que Guignol qui s'acharne alors que c'est sensé être un bon copain, ici c'est Angela Merkel

l'Allemagne est libre de ses choix, la France veut juste la résurrection du Saint Empire avec à sa tête, la dynastie Macron!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, kotai said:

l'Allemagne est libre de ses choix, la France veut juste la résurrection du Saint Empire avec à sa tête, la dynastie Macron!

Sans gosse ça va être compliqué ...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, g4lly a dit :

Sans gosse ça va être compliqué ...

Tu as toujours de la famille, au pire, il y a l'adoption.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, kotai said:

Tu as toujours de la famille, au pire, il y a l'adoption.

C'est rare que ce ne soit pas de père en fils ...

... quand à l'adoption ... en général le pauvre rejeton a du mal a imposer sa légitimité dans le rôle ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Shorr kan a dit :

En tout cas, il est clair que Guignol qui s'acharne alors que c'est sensé être un bon copain, ici c'est Angela Merkel

Hmmm pas tout à fait.

Dans le film, Guignol hésite avant de taper sur son copain quand il se fait bastonner par tous les autres.

Tu as vu Angela hésiter :huh: ?

 

il y a 2 minutes, g4lly a dit :

C'est rare que ce ne soit pas de père en fils ...

Pffft ! Et pourquoi pas une fille ?

Ah là là qu'est-ce que c'est que ce machisme... on aurait bien besoin de quelques guerriers de la justice sociale ici. Rappelle-moi d'en toucher un mot à Tancrède :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,436
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mav783
    Newest Member
    Mav783
    Joined
  • Forum Statistics

    20,754
    Total Topics
    1,264,304
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries