On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

This poll is closed to new votes
  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.


Recommended Posts

il y a une heure, Alexis a dit :

Élargissant un peu le sujet du Brexit, voici Michel Barnier intervenant aujourd'hui devant le comité aux affaires étrangères du parlement européen

A mon sens, il a tout à fait raison. D'une part il faut distinguer ce qui est proprement britannique dans la décision du Brexit, et ce qui n'est que la version dans un pays donné de tendances et de questions qui se posent de manière beaucoup plus large, au minimum dans tous les pays de l'UE, et probablement dans tous les pays de ce qu'il est convenu d'appeler Occident, voire plus large encore.

Et cette crise, ou ces questionnements, ne sont pas entièrement résumés par la question du Brexit.

"Take back control", reprenez le contrôle, disaient les pro-Brexit dans la campagne électorale. En France, qu'est-ce que la réclamation du RIC le référendum d'initiative citoyenne sinon l'exigence d'un mécanisme permettant de reprendre le contrôle ?

Comment reprendre le contrôle ? Ce qui suppose au passage qu'on l'a perdu ! Ou au minimum que la conviction de l'avoir perdu se répand. C'est une première question, à laquelle Brexit ou RIC peuvent d'ailleurs être des réponses efficaces... ou non, les avis divergent.

Ce n'est pas nécessairement la seule.

ce n'est pas faux, mais, le peuple, que connait il des enjeux, des textes, des traités ???

Il voterait selon quel raisonnement ??

enfin, le referendum est, à mes yeux, un vote sanction contre (ou pour) celui qui le lance (pour la majorité des citoyens)...

les enjeux passent ensuite.

 

donc, laisser le peuple décider, c'est trop chaud.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous vous inquiétiez des conséquences pour la Grande-Bretagne d'une sortie de l'UE brutale et sans accord ?

Ne craignez plus ! John Bolton est là pour vous rassurer

Citation

Le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump a insisté sur le fait que le Royaume-Uni sera "en tête de file" pour un accord commercial après Brexit. John Bolton, 70 ans, a déclaré que le président était "impatient que la volonté du peuple britannique soit respectée, et il est encore plus impatient de conclure un accord commercial".

Le vétéran de la politique américaine a également rejeté les préoccupations concernant les effets d'un Brexit sans accord, soulignant comment la Grande-Bretagne serait en mesure de stimuler le commerce transatlantique à la place.

"Les gens qui s'inquiètent que le Royaume-Uni sorte en catastrophe de l'Union européenne - ils vont sortir en catastrophe directement sur les États-Unis", a déclaré M. Bolton à Sky News.

"Nous sommes là à les attendre pour conclure un accord commercial avec un Royaume-Uni indépendant de l'UE"

Un accord de libre-échange entre Etats-Unis et Royaume-Uni, à quoi est-ce que ça ressemblerait ? En voici une petite idée.

john-bolton1.jpg

Belle moustache, non :unsure: ?

Edited by Alexis
  • Haha 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est d’un cynisme et d’une hypocrisie complètes.

Evidemment qu’ils les attendent, une sortie sans accord rendra le RU beaucoup plus malléable et ouvert à un accord déséquilibré, simplement parce qu’il sera dans l’urgence de trouver de quoi contrebalancer les pertes nées de la sortie de l’UE.

Ça va revenir à faire de la vente à la découpe, et je ne suis vraiment pas persuadé que les anglais (j’entends par là la population du RU) aient réellement besoin de ce second effet kiss-cool qui va les engager et les pénaliser sur les 25 prochaines années (finances, santé, agriculture, prédominance des entreprises sur les États, écologie et j’en passe, ils vont avoir droit au pire de ce qu’il est possible de subir. Vive le Tafta puissance 2).

EDIT :

il y a 26 minutes, Alexis a dit :

Un accord de libre-échange entre Etats-Unis et Royaume-Uni, à quoi est-ce que ça ressemblerait ? En voici une petite idée.

  => oui, ça sera exactement ça.

Après, certains diront qu’ils l’ont bien cherché (je ne tire pas sur l’ambulance, par principe), et d’autres qu’au contraire il va y avoir de superbes opportunités économiques et qu’ils auront raison de le faire (la City aime ça... pour le bien de tous, évidemment ! )

 

 

Concernant les députés, je ne sais toujours pas dire si, majoritairement* :

- ils se tiennent tous par la barbichette pour des raisons uniquement de politique interne, en espérant que l’autre paniquera le premier et cèdera

- ils ont de vraies convictions et dans tous les cas ne se rallieront jamais à la solution de l’autre

 

*j’entends par là, 80% des députés

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
38 minutes ago, christophe 38 said:

ce n'est pas faux, mais, le peuple, que connait il des enjeux, des textes, des traités ???

Il voterait selon quel raisonnement ??

enfin, le referendum est, à mes yeux, un vote sanction contre (ou pour) celui qui le lance (pour la majorité des citoyens)...

les enjeux passent ensuite.

 

donc, laisser le peuple décider, c'est trop chaud.

en fait tant que le peuple était globalement satisfait, il laissait les élites décider.

Là ça fait 30 ans qu'on multiplie reculs sociaux, austérité, politiques bénéficiant aux entreprises/seuls plus riches et sourde oreille/répression. Et ça s'accentue avec Hollande/Macron (chez nous) ou les Tories depuis 2012. 

Donc la solution pour que le peuple fasse à nouveau confiance c'est qu'il soit à nouveau globalement satisfait. Même le FMI de Lagarde disait récemment que l'austérité des Tories au Royaume Uni aurait pu produire les mêmes effets sans en faire porter le poids aux plus pauvres comme cela a été fait.

A l'inverse si à chaque fois le peuple semble perdre aux choix réalisés, autant aller complètement à contre sens des préco de ces élites qui les tondent depuis si longtemps : ça semble ne pas pouvoir être pire (à tort) et au moins cette fois si ça se trouve les élites trinqueront avec. Et au moins ça change que de se faire tondre en donnant son accord :)

Edited by ippa
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Emmanuel Macron refuse que l’UE soit « otage » de la crise britannique

Citation

« Notre priorité, ce doit être le bon fonctionnement de l’Union européenne et du marché unique. L’Union européenne ne peut être durablement l’otage de la résolution d’une crise politique au Royaume-Uni », a insisté le chef de l’État aux côtés du Premier ministre irlandais Leo Varadkar, qu’il recevait pour examiner les éventuelles conséquences d’un Brexit sans accord.

(...) « Il revient au Royaume-Uni de présenter un plan alternatif crédible, soutenu par une majorité, d’ici le 10 avril pour l’éviter ». Faute de quoi « il aura de facto choisi de lui-même de sortir sans accord. Nous ne pouvons éviter l’échec à sa place », a-t-il insisté.

« Ce plan doit-il être de nouvelles élections, un référendum, une solution différente comme une Union douanière ? Il ne m’appartient pas de le prescrire mais nous y sommes ouvert. C’est à Londres de le dire et de le dire maintenant », a-t-il ajouté.

Le président français a ajouté qu' « une extension longue » des négociations du Brexit, « impliquant une participation du Royaume-Uni aux élections européennes », n’avait « rien d’évident ou d’automatique ».« Nous avons une relation nouvelle à bâtir avec le Royaume-Uni. Il restera un ami et un allié essentiel. Mais nous ne pouvons passer les prochains mois à régler encore les modalités de notre divorce et à solder le passé », a conclu le président français.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jusqu'à la lie : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/la-premiere-ministre-britannique-theresa-may-annonce-qu-elle-veut-demander-un-nouveau-report-du-brexit-a-l-union-europeenne_3262225.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1554225727&fbclid=IwAR3zR8_S7CWIgjsvgENy9QqEML5-OqWiZXW9VFOQ0A1tbDIalpjMq960ny4#xtor=CS1-746

Donc :

  • May veut un nouveau répit, mais "aussi court que possible"
  • May demande à Corbyn de venir négocier
  • le dernier Conseil des Ministres a duré sept heures

On va mettre une livre (enfin, ce qu'il en reste) au 12. C'est pas l'anniversaire du naufrage du Titanic au fait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Ciders a dit :

On va mettre une livre (enfin, ce qu'il en reste) au 12. C'est pas l'anniversaire du naufrage du Titanic au fait ?

Principale différence et non de taille, le Titanic n'a pas prévenu deux ans en avance et n'a pas eu un premier différé :biggrin:  En résumé, les parlementaires britanniques sont encore plus cons que le Titanic :bloblaugh:

il y a 10 minutes, Ciders a dit :

Donc :

  • May veut un nouveau répit, mais "aussi court que possible"
  • May demande à Corbyn de venir négocier
  • le dernier Conseil des Ministres a duré sept heures

Pour le répit court, ce serait max troisième semaine de mai à mon avis. Mais faudrait qu'il soit accepté par les 27. Et que quelque chose se passe réellement d'ici le 12. Enfin, quelque chose de neuf quoi. Pas un énième refus par le Parlement des huit voies possibles proposées. 

Faudrait que Corbyn sache réellement ce qu'il veut réellement et de manière réalisable concrètement. Ce qui n'est pas certain. 

Edited by judi

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, judi a dit :

Faudrait que Corbyn sache réellement ce qu'il veut réellement

Corbyn avait déposé une mention de censure et réclame de nouvelles élections. Si May lui propose la dissolution du parlement, il se laissera peut-être tenter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Ciders a dit :

Jusqu'à la lie : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/la-premiere-ministre-britannique-theresa-may-annonce-qu-elle-veut-demander-un-nouveau-report-du-brexit-a-l-union-europeenne_3262225.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1554225727&fbclid=IwAR3zR8_S7CWIgjsvgENy9QqEML5-OqWiZXW9VFOQ0A1tbDIalpjMq960ny4#xtor=CS1-746

Donc :

  • May veut un nouveau répit, mais "aussi court que possible"
  • May demande à Corbyn de venir négocier
  • le dernier Conseil des Ministres a duré sept heures

On va mettre une livre (enfin, ce qu'il en reste) au 12. C'est pas l'anniversaire du naufrage du Titanic au fait ?

 

De toutes façons, peu importe désormais l’issue, ces atermoiements vont laisser de profondes séquelles dans tous les partis, et l’après-Brexit pourrait être très cahoteux pour une bonne partie des Deputés.

 

Ainsi, Nick Boles, député conservateur à l’origine de la proposition d’union douanière a dêclaré après ce nouveau rejet des différentes alternatives proposées :

« "J'ai tout donné pour tenter de trouver un compromis pour que ce pays quitte l'Union européenne tout en maintenant notre puissance économique et notre cohésion politique", a déclaré Nick Boles devant la Chambre des communes."Je reconnais avoir échoué. J'ai échoué principalement parce que mon parti refuse de trouver un compromis. Je suis donc [au] regret de vous annoncer que je ne peux plus siéger dans ce parti", a-t-il ajouté, avant de quitter son siège. »

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/video-je-reconnais-avoir-echoue-un-depute-britannique-s-avoue-vaincu-face-aux-echecs-sur-le-brexit_3261637.html

 

 

il y a 34 minutes, judi a dit :

Principale différence et non de taille, le Titanic n'a pas prévenu deux ans en avance et n'a pas eu un premier différé :biggrin:  En résumé, les parlementaires britanniques sont encore plus cons que le Titanic :bloblaugh:

Une bonne grosse catastrophe, c’est toujours une succession d’erreurs mâtinées de bétise humaine, n’est-ce-pas. :sad:

Edited by TarpTent
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Desty-N a dit :

Corbyn avait déposé une mention de censure et réclame de nouvelles élections. Si May lui propose la dissolution du parlement, il se laissera peut-être tenter.

Mais ça n'a rien à voir avec un délai court demandé par Theresa May. A mon avis (qui vaut ce qu'il vaut, donc pas grand-chose), elle veut surtout le forcer à se mouiller dans les négociations. Sinon, il aurait un peu trop le beau rôle. 

 

il y a 41 minutes, TarpTent a dit :

Une bonne grosse catastrophe, c’est toujours une succession d’erreurs mâtinées de bétise humaine, n’est-ce-pas. :sad:

En tout cas, ils sont bien partis pour faire pire :mellow:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, judi a dit :

Mais ça n'a rien à voir avec un délai court demandé par Theresa May

Elle espère peut-être utiliser ce délai pour négocier avec Corbyn. ( Ce qu’elle aurait dû faire AVANT :fachec:!!) Dans ce cas, elle pourrait échanger le ralliement du chef du Labour contre la promesse d’une dissolution du parlement de Westminster. (Avant l'été?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Desty-N a dit :

Elle espère peut-être utiliser ce délai pour négocier avec Corbyn. ( Ce qu’elle aurait dû faire AVANT :fachec:!!) Dans ce cas, elle pourrait échanger le ralliement du chef du Labour contre la promesse d’une dissolution du parlement de Westminster. (Avant l'été?)

Ca paraît logique. Une fois le Brexit assimilé et May cramée, Corbyn aura une bonne chance de passer sur les restes du parti conservateur.

Sauf que malheureusement pour lui, soit il aura à gérer le chaos soit il ne gagnera pas assez largement pour s'imposer une majorité docile. Il y a fort à parier que les électeurs seront au moins en partie réticents à le soutenir lui (alors qu'il n'a rien fait ou presque pour gérer le Brexit) et qu'en face, les conservateurs ne se laisseront pas faire.

EDIT :

Allez, on continue dans le... euh... comment dit-on 'portnawak en anglois ?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/brexit-johnson-se-dit-tres-decu-par-les-annonces-de-theresa-may-20190402

Citation

«Il semble plus que probable que la politique commerciale de la Grande-Bretagne et que certaines prérogatives législatives seront confiées à Bruxelles, sans que le Royaume-Uni ait son mot à dire», a écrit Boris Johnson sur Twitter.

Je milite moi aussi pour l'émoticône Klingon double facepalm.

Edited by Ciders
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le point de vue de Tony Blair :

Citation

Brexit : Tony Blair répond au HuffPost UK

Selon l’ex-Premier ministre, qui en profite pour répondre à Macron, il suffirait de “quelques mois” au Parlement pour finaliser une option à soumettre aux électeurs lors d’un nouveau référendum.

 

Citation

BREXIT - Alors que la Chambre des communes entame une nouvelle série de votes sur le Brexit, Tony Blair déconseille aux élus de “poursuivre une solution du type union douanière” et appelle à une longue extension de l’article 50 afin de permettre au Parlement de formuler des propositions sur un second référendum.

Dans un entretien au HuffPost britannique, l’ex-Premier ministre répond également à Emmanuel Macron, qui a laissé entendre qu’il préférait une sortie sans accord à une incertitude prolongée: “Il ne le pense pas vraiment. Ce que dit le président Macron, à raison, c’est qu’il est inutile de rallonger les délais, sauf à trouver une solution, un plan, et je pense que tout le monde est d’accord là-dessus”, affirme Blair qui laisse entendre que, selon lui, Macron tient ce discours dur pour son public français et qu’il serait prêt à accepter une prolongation de l’Article 50 jusqu’à la fin de l’année.

Et quel est ce plan qui pourrait convaincre la France et l’Europe d’accorder ce délai? “En réalité, nous n’avons jamais vraiment eu la possibilité de sensibiliser l’opinion publique aux différentes options.” Selon l’ex-Premier ministre, il suffirait de “quelques mois” au Parlement pour finaliser une option à soumettre aux électeurs lors d’un nouveau référendum.

Tony Blair félicite les élus d’avoir repris le contrôle du processus de sortie, affirmant que la tentative de Theresa May de mobiliser l’opinion contre le Parlement était ”à la fois dangereuse et complètement malvenue”.

Citation

Le fait est qu’ils n’ont pu le faire que lorsque le parlement a bloqué le processus. Mais c’est un peu précipité et je déconseille vivement la poursuite, cette semaine, d’une solution du type union douanière et son adoption dans la foulée. Croyez-moi, cela nécessite du travail et une analyse beaucoup plus approfondie.”

L’ex-Premier ministre enjoint les parlementaires à voter en faveur d’une extension longue du processus ouvert par l’article 50, qui encadre le calendrier de sortie du Royaume-Uni.

“La meilleure solution est d’obtenir une rallonge adéquate de ce délai, afin d’avoir le temps d’étudier plusieurs formules de sortie et de permettre au Parlement de décider s’il faut ou non donner le dernier mot au peuple.”

“Je pense que cela prendra moins d’un an, voire quelques mois seulement. On pourrait demander un allongement du délai, assorti de la possibilité de le raccourcir.”

Citation

Les deux partis complices d’un Brexit chaotique

Côté politique intérieure, un gouvernement dirigé par Boris Johnson battrait le Parti travailliste aux prochaines élections si celui-ci s’entête à reprendre la rhétorique “révolutionnaire” de Jeremy Corbyn, prévient aussi Tony Blair. L’ex-Premier ministre affirme que Boris Johnson est “un candidat redoutable” que seule une alternative modérée, susceptible d’attirer les conservateurs inquiets des conséquences du Brexit, est capable de battre.

La semaine dernière, Theresa May a donné le coup d’envoi de la course à la direction du Parti conservateur en annonçant qu’elle quitterait Downing Street une fois que le “divorce” entre le Royaume et l’Union européenne serait finalisé, et quand le pays démarrerait la seconde phase de négociations avec Bruxelles. Outre Boris Johnson, les ministres et ex-ministres Michael Gove, Dominic Raab, Sajid Javid, Matt Hancock et Jeremy Hunt sont également en lice pour le poste.

Un sondage récent du Mail on Sunday donnait cinq points d’avance à Jeremy Corbyn, le chef du Parti travailliste, entretenant les espoirs de ses supporters que des élections anticipées débouchent a minima sur un gouvernement minoritaire.

“Le Parti travailliste doit être en position d’offrir une alternative intelligente, cohérente et progressiste”, poursuit Tony Blair. “Je suis absolument certain qu’en cas d’affrontement entre un populisme d’extrême-droite et d’extrême-gauche, l’extrême-droite l’emportera. Tout dépend donc de la position du Parti travailliste. Il faut qu’elle soit assez raisonnable pour que les électeurs conservateurs, rebutés par la perspective d’un gouvernement Boris Johnson, surtout après le rôle qu’il a joué dans le Brexit, se sentent suffisamment à l’aise pour voter pour les Travaillistes. Si tout à coup vous leur proposez pour alternative une gauche révolutionnaire, comment pouvez-vous penser que vous allez séduire des gens qui votaient à droite? C’est une drôle de façon d’analyser leur état d’esprit.”

Mais Tony Blair, qui affirme qu’il ne quittera pas le Parti travailliste malgré l’essor des parlementaires sécessionnistes de l’Independant Group (TIG), estime que les deux partis souffriraient d’être perçus comme complices d’un Brexit chaotique.

https://m.huffingtonpost.fr/entry/brexit-tony-blair-repond-au-huffpost-uk_fr_5ca21361e4b0474c08d1ef40

 

Sans surprise :

Citation

Theresa May va réclamer un nouveau report du Brexit

La première ministre britannique veut éviter une sortie sans accord le 12 avril et rechercher un compromis avec Jeremy Corbyn.Correspondant à Londres

 

Citation

Elle souhaite donc une nouvelle extension, «la plus courte possible» pour ne pas avoir à prendre part aux élections européennes, donc limitée au 22 mai. Elle espère explorer d'ici là une nouvelle voie avec l'opposition pour «mettre fin à l'impasse actuelle». Jeremy Corbyn, le leader du Labour, s'est dit «très heureux» de rencontrer à nouveau la première ministre. Il «reconnaît qu'elle a fait un geste». Cela montre a priori sa disposition à assouplir ses lignes rouges. Faute de consensus bipartisan, elle proposerait alors de soumettre une série de solutions différentes au vote des députés.

https://amp.lefigaro.fr/international/2019/04/02/01003-20190402ARTFIG00077-theresa-may-va-reclamer-un-nouveau-report-du-brexit.php

  • Thanks 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Ciders a dit :

Je milite moi aussi pour l'émoticône Klingon double facepalm.

 

Qui peut le plus... peut encore plus :

1554243759-b430d7a9-7add-46e3-9e39-c8588

 

  • Thanks 1
  • Haha 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelque juriste, quelque part, a-t-il publiquement examiné l'hypothèse d'un report du Brexit sans maintien des britanniques dans les institutions de l'UE et donc sans tenue des élections européennes à la fin du printemps ?

Du point de vue politique, ça simplifierait grandement l'hypothèse d'un report de court terme.

---

Par ailleurs, Mer et Marine signale que les QG d'Atalante ont déménagé de Northwood :

Citation

Le QG opérationnel d’Atalante a déménagé à Rota, en Espagne, d’où est commandée depuis le 29 mars l’EU-NAVFOR, la force aéromaritime européenne déployée au nord de l’océan Indien et en mer Rouge. Quant au centre de sécurité maritime de l’opération, le Maritime Security Center Horn of Africa (MSC HoA), il a été installé à Brest.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Boule75 a dit :

QG d'Atalante ont déménagé de Northwood

Avec passage de commandement entre le Général (RM UK) Charlie Stickland et le vice-Amiral (ESP) Antonio Martorelli 

https://www.colsbleus.fr/articles/11330

Ce n'est pas le seul dispositif européen qui a déménagé : l'Autorité Bancaire Européenne vers Paris , l'Agence pour le médicament vers Amsterdam 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Fusilier a dit :

Avec passage de commandement entre le Général (RM UK) Charlie Stickland et le vice-Amiral (ESP) Antonio Martorelli 

https://www.colsbleus.fr/articles/11330

Ce n'est pas le seul dispositif européen qui a déménagé : l'Autorité Bancaire Européenne vers Paris , l'Agence pour le médicament vers Amsterdam 

Et ca c'est pour les agences européennes

Je viens de recevoir un message de Google Pay qui change ses procédures de paiement "en raison du changement de situation du Royaume Uni" :biggrin:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Akhilleus a dit :

Je viens de recevoir un message de Google Pay qui change ses procédures de paiement "en raison du changement de situation du Royaume Uni"

Pour l'instant il y a un accord (d'urgence) entre l'ESMA (autorité des marchés UE) et la banque d'Angleterre pour garantir la chambre de compensation de Londres pendant 12 mois en cas de no deal . Si non ça risquait d'être un bordel monstre.  Après ces 12 mois il faut siège en Europe,  24 mois de délai pour les fonctions de dépositaires 

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/brexit-accord-sur-un-plan-de-secours-pour-la-compensation-962082

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/06/symbole-concret-du-brexit-l-autorite-bancaire-europeenne-s-installe-a-paris_5431940_3210.html

 

Edited by Fusilier
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, christophe 38 a dit :

ce n'est pas faux, mais, le peuple, que connait il des enjeux, des textes, des traités ???

Il voterait selon quel raisonnement ??

enfin, le referendum est, à mes yeux, un vote sanction contre (ou pour) celui qui le lance (pour la majorité des citoyens)...

les enjeux passent ensuite.

 

donc, laisser le peuple décider, c'est trop chaud.

Est-ce que vous avez conscience quand vous dites cela d'aller à l'encontre du suffrage universel ? Quand on voit comment certains experts ont amené, puis géré la crise de 2007, au sein de laquelle nous nous débattons toujours, ne serait-il pas décent d'arrêter de considérer qu'il y des gens qui savent et d'autres qui ne peuvent savoir, des gens qui ne se trompent jamais et d'autres qui se trompent toujours ?

Par ailleurs au sujet du Brexit, l'Europe orthodoxe a également beaucoup à perdre en cas de sortie brute de la Grande-Bretagne. Les rodomontades de certains dirigeants européens ne peuvent cacher qu'ils ont eux aussi sacrément la trouille de ce qui peut se passer et qu'ils ne pousseront pas les anglais vers la sortie gratuitement. Simplement, il y a un rapport de force engagé pour ne pas perdre la face et essayer de punir les effrontés à destination de ceux qui seraient tentés de faire la même chose. Les brexiters, s'ils avaient été un peu plus convaincus de leur idée, se seraient préparés et auraient pu vraiment embêter Bruxelles. Là on a un mix de ce qui se fait de plus navrant en politique de part et d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Nicks a dit :

à l'encontre du suffrage universel 

Absolument pas, on appelle ça la démocratie représentative.  Puis, il y a comme une nuance entre choisir des députés, que tu peux changer au bout de cinq ans, et voter en référendum quelque chose qui engage au long-terme, alors que tu n'as pas les moyens d'instruire la question. On suppose, et c'est le cas majoritairement,  que les députés ont le temps et les moyens d'instruire les questions : dossiers,  assesseurs, experts des partis ou extérieurs. 

Les difficultés du parlement britannique ne sont pas l'expression de leur incompétence. Mais, l'expression de la division de la société britannique et de la complexité de la question, à laquelle, à l'évidence,  on ne peut pas répondre de manière binaire. C'est tout l'espace qui sépare les slogans et la démagogie du monde réel.  

 

 

Edited by Fusilier
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Fusilier a dit :

On suppose, et c'est le cas majoritairement,  que les députés ont le temps et les moyens d'instruire les questions : dossiers,  assesseurs, experts des partis ou extérieurs. 

Est ce qu'on suppose aussi que ces députés n'ont pas d'autres incentive que le bien commun ?

caresser leur électorat dans le sens du poil (ces fameux gens qui n'ont pas les moyen d'appréhender toutes les facettes du problème) ; s'assurer le soutien des membres de leur parti susceptible de décider de leur futures investitures / maroquins ; faire tomber tel ou gouvernement / ministre pour récupérer sa place ; ne pas aller à l'encontre de tel ou tel lobby ou puissant dont on redoute le pouvoir de nuisance, ou dont on est susceptible de recevoir le soutient (vous avez remarqué tout ces milliardaires qui investissent dans la presse ?).

 

Que les "élite" aient une meilleure capacité à déterminer un optimum, c'est probablement vrai, mais le problème est que cet optimum est le leur, et rien ne garanti qu'il soit proche et compatible avec celui du plus grand nombre.

Bref, je trouve que notre système basé sur la démocratie représentative ne peut fonctionner que si on arrive à faire émerger des personnes compétentes ET désintéressées, et je n'ai pas l'impression que le processus darwinien de sélection des hommes politique favorise beaucoup ce genre de profils...:rolleyes:

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas relu les 197 pages ....

Mais ce qui touche la classe politique Britannique est bien reconnaissable et présent un peu partout à différents niveaux en Europe, les partis de gouvernements classiques sont en train d'exploser complètement, et de nouvelles fracture apparaissent clairement, avec aussi une remise en cause du modèle de Nation.

Les Conservateurs et Travaillistes s'alternent au pouvoir depuis plus de 100 ans, et ces deux partis sont en train d'imploser/exploser en vol ... Comme dans une certaine mesure le PS et l'UDF/UMP/LR ont explosé après l'attaque commando ultra-légère de LREM. A rapprocher des effets que le mouvement 5 étoiles a entrainé en Italie ou encore la NVA en Belgique.

C'est cette coupure au sein des deux partis de gouvernement qui mine tout, cette techtonique des plaques qui touche nos vieilles sociétés, qui se reconnaissent de moins en moins en nations/natonalités mais de plus en plus en "mode de vie", cette fracture qui a aussi explosé au grand jour en France avec les Gilets Jaunes, ou l'on découvre que des Parisiens sont sans doute plus proches des Berlinoins Londoniens ou Romains plutôt que les "extra-terrestres" vivant en Lozère, ou dans la Creuse ...

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Lors d'un précédent post sur le Brexit .. Je m'étais étonné du silence de la Reine.  Or  voilà comment elle s'est exprimée en juin 2017 ""La reine Elizabeth II, le 21 juin 2017 au parlement britannique à Londres"   porte un Chapeau pro "EUROPE" 

brexit10.jpg

Ce rappel grâce aux émissions  d'hier soir 02/04/2019 sur LA CINQ :   https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/939909-brexit-les-coulisses-d-un-divorce.html   suivie d'un débat éclairant:  https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/939905-le-monde-en-face.html

Commentaires de l'époque, dans LA DEPECHE, Publié le 22/06/2017 à 10:36 , mis à jour à 10:50  .... "En théorie, la reine doit rester neutre"

"Le discours de la reine d’Angleterre pour l’ouverture de la session parlementaire britannique était particulièrement attendu. Avec l’ouverture des négociations sur le Brexit, le passage annuel d’Elizabeth II à Westminster était bien plus scruté que d’habitude, et un détail n’a pas échappé aux observateurs.  

"Pour cette occasion, la reine porte habituellement sa couronne, mais pas cette fois. Elle a opté pour un simple chapeau bleu, surmonté de fleurs au cœur jaune, des couleurs qui rappellent étrangement celles du drapeau de l'Union européenne. C’est Guy Verhofstadt, qui coordonne les actions du Parlement européen sur le Brexit, qui a noté cette troublante coïncidence.

Les institutions britanniques garantissent en théorie la neutralité du souverain, ce qui explique qu’Elizabeth n’ait jamais pris publiquement position sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Son chapeau a donc peut-être parlé pour elle.     «Tous ses autres habits devaient être sales »  Ce choix vestimentaire fait jaser outre-Manche. « Elle a des tonnes d’habits… tous les autres devaient être sales, s’amuse un internaute qui ne croit pas au hasard. Tellement choqué par ce troll royal… Brillant ! »

Les négociations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sont officiellement ouvertes depuis le 19 juin [ 2017 ] . Elles sont toutefois compliquées par les conséquences des élections anticipées convoquées par Theresa May. La Première ministre est fragilisée par la faible majorité obtenue par les conservateurs. Cette instabilité politique à Londres pourrait être de nature à perturber les négociations sur le Brexit"   

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,406
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Le Chlick
    Newest Member
    Le Chlick
    Joined
  • Forum Statistics

    20,697
    Total Topics
    1,245,198
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries