rogue0

USA - Criailleries 2 - Rumeurs, controverses, polémiques

Recommended Posts

Et ça tombe bien, il est en train de se fabriquer un prétexte en béton (quoique... ) : pour lui, l’animosité avec la Russie est causée par l’enquête du procureur Mueller.

"L'animosité avec la Russie est largement causée par l'Enquête Russe Fausse et Corrompue, aiguillée par tous les loyalistes démocrates, ou des personnes qui ont travaillé pour Obama. (Le procureur spécial) Mueller est celui qui a le plus de conflits (d'intérêts)", a écrit Trump.

 

Bref, rien de personnel bien évidemment, mais s’il en va de l’évitement d’une troisième guerre mondiale, ma brave dame...

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/11/97001-20180411FILWWW00196-l-animosite-avec-la-russie-causee-par-l-enquete-corrompue-du-procureur-mueller-trump.php

 

Parce qu’il a également pondu un florilège d’âneries... pardon, de tweets ce matin, la synthèse vaut le détour :

 

- très légère tendance à l’exagération (où il ferait mieux de la fermer, quand même) : les relations entre les USA et la Russie sont « pires aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été, y compris pendant la Guerre Froide ». Ça respire toujours autant l’intelligence et la prise de recul.

« Our relationship with Russia is worse now than it has ever been, and that includes the Cold War. There is no reason for this. Russia needs us to help with their economy, something that would be very easy to do, and we need all nations to work together. Stop the arms race? »

:blink:

 

- le traditionnel jeu du c’est-moi-qui-a-la-plus-grosse et je-raconte-n’importe-quoi-si-je-veux : 

« La Russie jure d’abattre n’importe quel missile tiré sur la Syrie. Que la Russie se tienne prête, car ils arrivent, beaux, nouveaux et “intelligents !” Vous ne devriez pas vous associer à un Animal qui Tue avec du Gaz, qui tue son peuple et aime cela. »

:wacko:

 

https://www.romandie.com/news/Trump-previent-la-Russie-qu-il-va-lancer-des-missiles-sur-la-Syrie_RP/907769.rom

 

Peu importe ce qu’il en ressort, il est quand même vraiment d’une bétise crasse. On croirait un petit caïd de cour de récré, sur le fond comme sur la forme.

Edited by TarpTent
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, TarpTent a dit :

Peu importe ce qu’il en ressort, il est quand même vraiment d’une bétise crasse. On croirait un petit caïd de cour de récré, sur le fond comme sur la forme.

ce qui me déole le plus, c'est qu'il ait pu être élu surtout...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon Dieu, on touche le fond! Les Tweets de trump sont d'un niveau...C'est inimaginable! :mellow:

Ce n'est pas cool, et bas, mais je lui souhaite un bon AVC fatale! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Note: ce sujet est pour l'instant dans le registre "criailleries", mais pourrait assez vite avoir un upgrade et aller sur le fil USA "sérieux", voire sur un sujet générique existant ou nouveau.

Mark Zuckerberg, le patron-créateur de Facebook, était interrogé par une commission d'enquête au Congrès aujourd'hui, et on voit des lignes de bataille se dessiner dans les débats sur la propriété des données individuelles, le droit à la vie privée et la liberté d'expression. Un peu attaqué par certains élus, Zuckerberg n'a pas vraiment brillé, notamment quand il a été interrogé sur la douteuse neutralité politique de son site (et la définition très politiquement malléable du "discours d'incitation à la haine" ou encore le harcèlement indirect de certaines opinions), mais plus encore, sur la nature juridique de Facebook. Quand la question lui a été posée de dire si Facebook était une plate-forme ou un média (au sens d'une publication), il a directement répondu que c'était une publication, ce en quoi son avocat s'est empressé de le prendre à part pour le corriger (trop tard). C'est un point que le géant des médias sociaux va devoir désormais sérieusement aborder, ne pouvant plus exister dans le flou. La question est tout sauf anodine: si Facebook est une publication, alors TOUT ce qui y est écrit est de sa responsabilité, texte, photos, vidéos, dessins.... Si quelqu'un est pas joasse avec même un détail, Zuckerberg est responsable et un procès est possible, ce qui, vu le volume de publication, rendrait la société non viable en deux temps trois mouvements. Mais s'il est une plate-forme, le site ne peut jouer les éditeurs hors de quelques grandes lignes définies dans les lois, notamment celles liées à la liberté d'expression (1er Amendement) qui limitent la censure à certains trucs consensuels et évidents comme l'incitation directe à la violence (mais il reste beaucoup de moyens réglementaires et techniques de tricher avec ça). Jusqu'à maintenant, les médias sociaux ont pu exister dans un flou juridique entre les deux définitions, avec un très faible effort de l'Etat pour essayer de regarder de près. La situation a changé, mais il n'en reste pas moins que, surtout dans les dernières années, les grands sites sont devenus de plus en plus ouvertement activistes et tout sauf neutres politiquement, outre leurs menus problèmes sur les sujets comme l'exploitation des données privées et le datamining sans restriction (bien au-delà du mandat induit par les conditions d'utilisation.... Ce texte qu'aucun humain n'a jamais lu avant de cliquer "j'accepte"). 

 

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, rendbo a dit :

ce qui me déole le plus, c'est qu'il ait pu être élu surtout...

Il n'a justement pas été élu sur ça...
Au départ il gueulait contre une quelconque intervention en Syrie. Ensuite il y a eu un petit 180°. Et s'il n'y avait que ça...

Là en ce moment il réussit le tour de force d'avoir créé un sentiment ambivalent sur une intervention en Syrie à la fois chez les démocrates ET les républicains, avec un paquet de gens sans opinion au milieu, et le pire: dans les mêmes proportions!!!
Un indice quant au fait que sa politique n'a ni queue ni tête? Peut-être.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, TarpTent a dit :

Et ça tombe bien, il est en train de se fabriquer un prétexte en béton (quoique... ) : pour lui, l’animosité avec la Russie est causée par l’enquête du procureur Mueller.

"L'animosité avec la Russie est largement causée par l'Enquête Russe Fausse et Corrompue, aiguillée par tous les loyalistes démocrates, ou des personnes qui ont travaillé pour Obama. (Le procureur spécial) Mueller est celui qui a le plus de conflits (d'intérêts)", a écrit Trump.

Bref, rien de personnel bien évidemment, mais s’il en va de l’évitement d’une troisième guerre mondiale, ma brave dame...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/11/97001-20180411FILWWW00196-l-animosite-avec-la-russie-causee-par-l-enquete-corrompue-du-procureur-mueller-trump.php

Merci d'avoir assuré la permanence des news.
Forcément, la fin du monde arrive la semaine où je suis malade.
<mode Trump OFF> :tongue:

J'archive ici son tweet en VO non sous titrée, pour garder la saveur (sans traduction par les fake news media :rolleyes:)

Donc, tout est de la faute de Mueller (et les démocrates), et sans eux, il n'y aurait aucun point de friction avec la Russie ?
Mais, oui bien sûr :rolleyes:
(Traduction personnelle : enfin surtout, il serait tranquille pour s'occuper de ses magouilles pardon affaires)

A priori, le sort de Mueller me semble scellé
(ainsi que celui de Rosenstein, puisque le raid sur Cohen l'avocat a dû être approuvé par lui et un juge fédéral ...
Et avec des indications convainquantes que l'avocat participait à des crimes, sinon, son statut d'avocat l'aurait protégé).

Le plan est évident :

  • Frapper la Syrie, pour avoir le boost habituel de l'unité nationale autour du Président en guerre (tous les POTUS l'ont utilisé)
    Révélation

     

    • La Syrie est la seule cible possible (hors Russie...) , puisqu'il y a des troupes russes dans le pays
      Ce qui permet de "se blanchir" des accusations de Mueller de collusion avec les russes.
      (même si les frappes auront lieu le plus loin possible d'elles).
       
    • Faire virer Mueller et Rosenstein : 
    • pour minimiser les répercussions : 
      • arguer de la crise de sécurité nationale, et des prochaines élections (difficiles pour le GOP) pour éviter que les parlementaires fassent des vagues.
        Après l'été, ça sera trop tard (proximité des midterms)
      • faire nommer un autre procureur spécial pour enquêter sur les insoutenables péchés du FBI et de Hillary.
      • faire tourner les machines à enfumer à plein régime (domestique , ou russes :dry:)
         
    • Et après, refaire copain copain avec tonton Poutine.
      Et reprendre vite l'objectif n°1
      (cad se resservir dans la caisse... :dry: Z'avez vu toutes les casserolles de Scott Pruitt ?)

     


     
Le 19/03/2018 à 02:28, Boule75 a dit :

Eh bien il n'est pas sûr que ça passe auprès des parlementaires (mis à part Ryan, ce sont des positions constantes de Flake et Graham, curieusement). L'étrangeté de la situation politico-juridique autour de Trump est hallucinante, en fait.

Bien sûr que ça va passer, même si quelques parlementaires chouinent (en décembre dernier, Trump a failli virer Mueller, pour la 2ème fois)
EDIT: historique des épisodes précédents d'appel au calme de républicain
L'économie va bien (même si les détricotages des réglementations bancaires vont aggraver la prochaine crise économique, qui ne devrait pas tarder).

Les parlementaires GOP sont coincés :

  • s'ils s'opposent à Trump sur Mueller, la base GOP va les lâcher.
  • Et s'ils ne s'opposent pas, les démocrates auront un argument massue pour les midterms, qui ne sont pas évidentes pour le GOP
    (malgré tous les efforts des élites démocrates pour les "aider"....
    Mais les candidats démocrates grassroots qu'on a vu jusqu'à présent ont joué finement).
     
  • Le plus simple, c'est de prendre sa retraite, comme Paul Ryan l'a fait, et de nombreux critiques de Trump...

 

Edited by rogue0
précisions diverses

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/us-news/2018/apr/12/james-comey-book-trump-unethical-untethered-to-truth-a-higher-loyalty (12 avril 2018)

Les révélations fracassantes du livre de James Comey :

- Trump est un petit peu plus petit de taille qu'il n'en a l'air sur les photos ;

- Son visage est "un petit peu orange" avec des poches blanches sous les yeux.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Où l'on parle pipi.

Plus précisément on parle de l'obsession qu'aurait Trump - tel que le décrit Comey - pour la vidéo qu'aurait filmé un service de renseignements russe de lui payant des prostituées pour des services urinaires dans un hôtel de Moscou en 2013.

Une fake news, dont je riais moi-même en 2016 quand elle est sortie.

Selon Comey, Trump lui ne rit pas. Il en parle même souvent. Il aurait bien aimé que le FBI enquête. Pas pour s'assurer si les Russes ont ou non une telle vidéo bien sûr, puisque bien évidemment ça n'est jamais arrivé. Non, c'est pour Mélanie, la pauvre ça la traumatise. Donc il aimerait bien savoir, quoi.

Deux scénarios :

- Comey interprète de façon malveillante

- Trump a vraiment... :blink: :wacko: :laugh: !!! 

 

Je cite l'auteur de l'article

Citation

I’m old enough to remember a time when we didn’t have to wonder whether or not the Kremlin has a secret video of the President of the United States paying Russian hookers to urinate on a bed in his Moscow hotel room. 

 

Edited by Alexis
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
49 minutes ago, Alexis said:

Je cite l'auteur de l'article

Quote

I’m old enough to remember a time when we didn’t have to wonder whether or not the Kremlin has a secret video of the President of the United States paying Russian hookers to urinate on a bed in his Moscow hotel room. 

Dit comme ça effectivement, ça sonne bien.

Ceci dit, je crois que ce temps béni dont il parle, c'était il y a un an et demi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Colère de Trump face au livre accablant de l'ex-patron du FBI

 

L'ex-directeur du FBI James Comey (G) à Washington le 20 mars 2017 et le président américain Donald Trump (D) à Washington le 6 juin 2017 / © AFP/Archives / NICHOLAS KAMM, Nicholas Kamm

"Menteur", "raclure": Donald Trump a laissé éclater vendredi sa colère contre James Comey, l'ex-directeur du FBI qui vient de publier un livre dressant le portrait impitoyable d'un président sans foi ni loi et complètement égocentrique.

En deux tweets, le président américain a déversé tout son fiel contre l'ancien patron de la prestigieuse police fédérale américaine abruptement limogé en mai 2017, qui vient d'entamer une longue tournée des plateaux de télévision pour vendre son livre.

"James Comey a organisé des fuites et est un menteur avéré", a tweeté le président de bon matin, l'accusant d'avoir fait fuiter des informations classifiées ce qui devrait, selon lui, entraîner des poursuites.

"Presque tout le monde à Washington pensait qu'il aurait dû être viré pour le terrible travail qu'il faisait, jusqu'à ce qu'il soit, de fait, viré", a-t-il ajouté, avant de conclure, avec emphase: "Ce fut mon grand honneur de limoger James Comey!".

Intitulé "A Higher Loyalty: Truth, Lies, and Leadership", le livre de 300 pages décrit un président menteur imposant à son entourage un étrange code de loyauté.

Dans un passage accablant, M. Comey raconte combien interagir avec Donald Trump lui a rappelé les années où il enquêtait sur des chefs mafieux à New York.

"Le cercle silencieux qui acquiesce. Le boss qui fait le jour et la nuit. Les serments de fidélité. La vision du monde selon laquelle tous sont contre nous. Le mensonge généralisé, qu'il soit petit ou gros, au service d'une sorte de code de loyauté qui place l'organisation au-dessus de la moralité et de la vérité", relate-t-il.

Pour James Comey, 57 ans, le 45e président des Etats-Unis est "détaché de la vérité et des valeurs institutionnelles".

Ses mémoires retracent aussi ses 20 ans de carrière comme procureur à New York puis ministre adjoint de la Justice dans le gouvernement de George W. Bush, et chef du FBI entre 2013 et 2017.

- "Ecoeuré" -

L'ex-grand flic décrit par ailleurs dans son livre un homme obsédé par des détails scabreux le concernant.

M. Comey relate ainsi que le président lui a demandé d'enquêter sur des allégations selon lesquelles il aurait eu recours à des prostituées russes en 2013 dans un hôtel à Moscou.

"Je suis germophobe. Ce ne serait pas possible que je laisse des gens se faire pipi dessus devant moi", aurait dit le milliardaire à propos de ces soirées, au cours desquelles elles se seraient urinées dessus à sa demande.

"J'ai laissé échappé un rire", écrit M. Comey.

Ce "dossier" avait été rédigé par un ancien agent du renseignement britannique pour le compte d'opposants politiques au candidat républicain. Jugé crédible dans un premier temps par le renseignement américain, son authenticité avait ensuite été complètement remise en question.

Lors d'une audition extraordinaire au Sénat, James Comey avait révélé les pressions venues de la Maison Blanche, le fait que le président ait exigé sa "loyauté" et qu'il lui ait demandé d'abandonner un volet de l'enquête portant sur le général Michael Flynn, son conseiller à la sécurité nationale, forcé à la démission.

Autre épisode qui devrait nourrir la colère présidentielle, M. Comey raconte qu'après avoir été limogé, il a reçu un appel de John Kelly, ministre de la sécurité intérieure à l'époque devenu depuis secrétaire général de la Maison Blanche.

Lors de cet échange, M. Kelly lui a, affirme-t-il, dit être "écoeuré" par ce renvoi et indiqué qu'il entendait démissionner en signe de protestation.

"J'ai dit à Kelly de ne pas faire ça, mettant en avant le fait que le pays avait besoin de gens solides autour de ce président. Particulièrement de ce président", écrit-il.



(©AFP / 13 avril 2018 15h58)

 

  • Haha 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’en apprends une « bonne » dans cet article, aussi je vais simplement l’écrire puisque ça se passe amplement de tout autre commentaire :

Donald Trump n’a toujours pas nommé son principal conseiller scientifique.

https://www.romandie.com/news/Rendre-sa-grandeur-a-la-science-des-manifestants-inquiets-aux-Etats-Unis/908902.rom

Edited by TarpTent
  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/04/2018 à 19:59, rendbo a dit :

ce qui me déole le plus, c'est qu'il ait pu être élu surtout...

Contre un autre candidat que Clinton, il n'aurait eu aucune chance.

Pourquoi Clinton a t elle été choisie comme candidate de son parti... eh bien, c'est aux Démocrates qu'il faut le demander :wacko:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, TarpTent a dit :

J’en apprends une « bonne » dans cet article, aussi je vais simplement l’écrire puisque ça se passe amplement de tout autre commentaire :

Donald Trump n’a toujours pas nommé son principal conseiller scientifique.

https://www.romandie.com/news/Rendre-sa-grandeur-a-la-science-des-manifestants-inquiets-aux-Etats-Unis/908902.rom

En même temps ce n'est pas un sujet qui doit être sa priorité. :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rions un peu, ça nous avait manqué:

8mD85m6.jpg

https://www.tennessean.com/story/news/crime/2018/04/22/travis-reinking-nashville-waffle-house-shooting-suspect/540144002/

http://www.dailymail.co.uk/news/article-5645015/Waffle-House-gunman-run-TWO-guns-killing-four.html

Alors... Il y a quelques mois, en Juillet 2017, Travis Reinking, un malade mental aux idées politiques extrémistes avait essayé d'entrer à la maison blanche pour "obtenir un rendez-vous avec Donald Trump". Puis Le secret service l'avait arrêté alors qu'il avait enroulé son poing dans sa cravate pour se faire un gant de boxe improvisé et dit aux agents du secret service de "l'arrêter si ils le devaient". Ce qu'ils ont fait.

Dbaj5uvW0AY8Jt_.jpg:large

"malade mental aux idées politiques extrémistes???"

Oui, malade mental:
https://breaking911.com/new-waffle-house-gunman-said-taylor-swift-was-stalking-him-other-bizarre-interactions-revealed/

Oui, aux idées politiques extrémistes:
https://www.usatoday.com/story/news/2018/04/22/waffle-house-suspect-travis-reinking-sovereign-citizen/540543002/

Bon.

Travis Reinking a été libéré très rapidement. Parce qu'apparemment essayer d'entrer par effraction à la maison blanche, menacer des gens avec une AR15 PLUSIEURS FOIS DE SUITE, se balader tout nu dans une ville, et commettre diverses infractions du même ordre, n'équivalent pas une peine de prison. Etrange aux USA. Mais admettons.
Travis Reinking possédait plusieurs armes (avec une licence obligatoire dans l'Illinois). Sa licence a été révoquée après l'épisode à la maison blanche, et ses armes saisies sur requête du FBI, et enregistrées ("registered") au passage dans la base de données de ce même FBI.

...Mais les armes furent ensuite rendues à son père qui, sous la promesse de "seek mental help for his son" et de le tenir à distance de ces armes, a pu les garder!
...Et père qui a remis par la suite les armes à son fils, quand il a décidé de quitter l'Illinois.

Résultat, il y a deux jours, Travis Reinking, seulement vêtu d'un blouson vert, et d'absolument rien d'autre, a attaqué une crêperie (waffle house) et tué quatre personnes.

Un individu présent sur les lieux, James Shaw Jr a réussi à le désarmer quand il s'est arrêté de tirer. Travis Reinking s'est par la suite enfui entièrement nu, avant d'être aperçu vêtu uniquement d'un pantalon de couleur noire.

Et pour l'instant, il court toujours avec deux armes en sa possession.

L'Illinois est l'un des états les plus strictes des USA, sinon LE plus strict, en matière de possession d'armes à feu.

Ah au fait, ai-je mentionné que pour passer un background check il faut n'avoir jamais été admis dans une institution traitant les maladies mentales? Pourquoi ce type n'y avait donc jamais été admis avec un tel comportement?

...Mais bon, cet épisode de violence est évidemment la faute de Johnny Loveguns, de la NRA, des AR15, et d'Eugene Stoner. Comme d'habitude.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le Top 10 des plus recherché du Tennessee, mais avec la plus faible prime :

https://www.tn.gov/tbi/tbis-top-10-most-wanted.html

Et notons qu'une autre entreprise,  Yeti basé au Texas, stoppe ses relations avec la NRA,  :

https://breaking911.com/just-in-yeti-coolers-ends-relationship-with-nra/

Edited by collectionneur
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 4/23/2018 at 7:14 AM, Patrick said:

Rions un peu, ça nous avait manqué:

 

https://www.tennessean.com/story/news/crime/2018/04/22/travis-reinking-nashville-waffle-house-shooting-suspect/540144002/

http://www.dailymail.co.uk/news/article-5645015/Waffle-House-gunman-run-TWO-guns-killing-four.html

Alors... Il y a quelques mois, en Juillet 2017, Travis Reinking, un malade mental aux idées politiques extrémistes avait essayé d'entrer à la maison blanche pour "obtenir un rendez-vous avec Donald Trump". Puis Le secret service l'avait arrêté alors qu'il avait enroulé son poing dans sa cravate pour se faire un gant de boxe improvisé et dit aux agents du secret service de "l'arrêter si ils le devaient". Ce qu'ils ont fait.

 

"malade mental aux idées politiques extrémistes???"

Oui, malade mental:
https://breaking911.com/new-waffle-house-gunman-said-taylor-swift-was-stalking-him-other-bizarre-interactions-revealed/

Oui, aux idées politiques extrémistes:
https://www.usatoday.com/story/news/2018/04/22/waffle-house-suspect-travis-reinking-sovereign-citizen/540543002/

Bon.

Travis Reinking a été libéré très rapidement. Parce qu'apparemment essayer d'entrer par effraction à la maison blanche, menacer des gens avec une AR15 PLUSIEURS FOIS DE SUITE, se balader tout nu dans une ville, et commettre diverses infractions du même ordre, n'équivalent pas une peine de prison. Etrange aux USA. Mais admettons.
Travis Reinking possédait plusieurs armes (avec une licence obligatoire dans l'Illinois). Sa licence a été révoquée après l'épisode à la maison blanche, et ses armes saisies sur requête du FBI, et enregistrées ("registered") au passage dans la base de données de ce même FBI.

...Mais les armes furent ensuite rendues à son père qui, sous la promesse de "seek mental help for his son" et de le tenir à distance de ces armes, a pu les garder!
...Et père qui a remis par la suite les armes à son fils, quand il a décidé de quitter l'Illinois.

Résultat, il y a deux jours, Travis Reinking, seulement vêtu d'un blouson vert, et d'absolument rien d'autre, a attaqué une crêperie (waffle house) et tué quatre personnes.

Un individu présent sur les lieux, James Shaw Jr a réussi à le désarmer quand il s'est arrêté de tirer. Travis Reinking s'est par la suite enfui entièrement nu, avant d'être aperçu vêtu uniquement d'un pantalon de couleur noire.

Et pour l'instant, il court toujours avec deux armes en sa possession.

L'Illinois est l'un des états les plus strictes des USA, sinon LE plus strict, en matière de possession d'armes à feu.

Ah au fait, ai-je mentionné que pour passer un background check il faut n'avoir jamais été admis dans une institution traitant les maladies mentales? Pourquoi ce type n'y avait donc jamais été admis avec un tel comportement?

...Mais bon, cet épisode de violence est évidemment la faute de Johnny Loveguns, de la NRA, des AR15, et d'Eugene Stoner. Comme d'habitude.

Ironiquement, ces législations démontrent souvent leur incohérence, sinon leur hypocrisie: aux USA, le traitement des maladies mentales est très problématique depuis très longtemps, notamment les années 60-70, quand les grands hôpitaux psychiatriques publics ont été fermés (par les démocrates essentiellement). Ils avaient fréquemment des méthodes contestables, raison pour laquelle il y a eu un mouvement pour les fermer, mais absolument rien n'a été aménagé pour les remplacer, ce qui a essentiellement impliqué de foutre des dizaines de milliers de malades mentaux dehors, et de se priver de l'essentiel de la capacité de traitement/mise à l'écart de cette population (qui constitue aujourd'hui un poids pour de nombreuses familles, et une proportion énorme des sans-abris). Alors quand quelqu'un établit une loi interdisant de refiler un permis de port d'armes à ceux ayant séjourné en institution, y'a comme qui dirait un couac, quand les mêmes législateurs savent pertinemment qu'il y a bien trop peu d'institutions pour le traitement de la santé mentale: ça sonne beaucoup comme de l'hypocrisie mutuelle républicaine-démocrate. 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Tancrède a dit :

Ironiquement, ces législations démontrent souvent leur incohérence, sinon leur hypocrisie: aux USA, le traitement des maladies mentales est très problématique depuis très longtemps, notamment les années 60-70, quand les grands hôpitaux psychiatriques publics ont été fermés (par les démocrates essentiellement). Ils avaient fréquemment des méthodes contestables, raison pour laquelle il y a eu un mouvement pour les fermer, mais absolument rien n'a été aménagé pour les remplacer, ce qui essentiellement impliqué de foutre des dizaines de milliers de malades mentaux dehors, et de se priver de l'essentiel de la capacité de traitement/mise à l'écart de cette population (qui constitue aujourd'hui un poids pour de nombreuses familles, et une proportion énorme des sans-abris). Alors quand quelqu'un établit une loi interdisant de refiler un permis de port d'armes à ceux ayant séjourné en institution, y'a comme qui dirait un couac, quand les mêmes législateurs savent pertinemment qu'il y a bien trop peu d'institutions pour le traitement de la santé mentale: ça sonne beaucoup comme de l'hypocrisie mutuelle républicaine-démocrate. 

 

Révélation

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Patrick a dit :

...Mais bon, cet épisode de violence est évidemment la faute de Johnny Loveguns, de la NRA, des AR15, et d'Eugene Stoner. Comme d'habitude.

 

Vouloir exonérer la libre circulation des armes aux USA dans cette affaire, c’est comme d’habitude tout aussi partial : il n’y aurait pas de AR15 en vente libre, le gars aurait fait son carton au couteau à beurre ou avec ses poings entourés de cravates.

 

On est d’accord qu’ici, il y a une défaillance manifeste du père ( ! ), des institutions, des législateurs et des forces de l’ordre, en toute bonne hypocrisie comme le dit Tancrede.

Mais ça n’exonère pas pour autant la NRA et les autres. 

On va pouvoir reposter une fois de plus l’article de The Onion, et puis le traduire aussi en français pour ceux qui auraient besoin d’une piqûre de rappel...

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh punaise : vu la liste des invités, ça a dû rigoler dur à la Maison Blanche.

Citation

A few high-profile Trump confidants slipped through: Rupert Murdoch, the Australian-born media mogul who has parlayed his New York tabloid-era relationship with Mr. Trump into a direct line with the president, was on the guest list with his wife, the former supermodel Jerry Hall. And Treasury Secretary Stevin Mnuchin, whom the president has trusted since their days together on the campaign, was to attend with his wife, Louise Linton.

Réjouissons nous ! Les USA ne sont pas encore officiellement en guerre avec l'Iran et Melania n'a pas séché le dîner.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2018 à 02:33, rogue0 a dit :

Suite des disputes partisanes dans les comités d'investigation sur les interférences russes dans l'élection. Le comité* de la Chambre des représentants (HSPCI, House Intel Comittee) vient tout juste de conclure ses interviews de témoins sur l'interférence russe.

Et bizarrement, du côté GOP, ils ont déjà fini le rapport de 150 pages.
Et encore plus bizarre, le résumé a déjà fuité:
https://intelligence.house.gov/uploadedfiles/hpsci_russia_investigation_one_page_summary.pdf

Révélation

En résumé :

  • "No Collusion!"
  • les SR ont tort, on a raison.
  • Et ces salopards de démocrates ont pris des renseignements de Russie.

Bien entendu, les démocrates du comité protestent contre les interviews bâclées où les témoins peuvent choisir leurs questions à répondre...

https://www.nbcnews.com/politics/congress/house-republicans-say-investigation-found-no-evidence-russia-trump-collusion-n855986
https://edition.cnn.com/2018/03/12/politics/house-intelligence-committee-russia-probe-interviews-done/index.html

Première réponse démocrate:
https://www.lawfareblog.com/statements-closure-house-intelligence-committee-russia-investigation

  • Cela surprendra moins avec ce rappel:
    C'est le comité de David Nunes, qui s'est rapidement fait un nom en matière de Fox-News-erie dans des comités  de défense/renseignement.
    Chronologie de ses actions ici:https://www.lawfareblog.com/timeline-house-intelligence-committee-chairman-all-nunes-thats-fit-print)
     
  • Pour rappel pour Fox News et POTUS : il y a aussi le comité du Sénat (qui est bipartisan, mais qui risque aussi d'accoucher de 2 rapports séparés).
    Et Mueller.
    Mais bon, dans tous les cas, je doute fortement que ça débouche sur une procédure de destitution.
  •  

 

Le rapport de la commission Nunes (HSPCI) sur les "Active Measures" russes dans la campagne présidentielle US de 2016 a été déclassifié (avec des caviardages mal fichus) , et est disponible ici:

https://docs.house.gov/meetings/IG/IG00/20180322/108023/HRPT-115-1.pdf
https://static01.nyt.com/files/2018/us/politics/20180427 Intelligence Committee Report.pdf?authuser=1
(253 pages bien tassées)

Je n'en attendais pas grand-chose (sauf un document donnant les munitions pour blanchir le GOP et Trump, et reportant tout le blâme sur les traîtres du Deep State FBI/CIA et les vilains démocrates (/sarcasme OFF).
C'est globalement ce qu'on a : les connaisseurs iront voir la formulation soigneusement choisie des Finding #19, #26, #28, #36 ... :rolleyes:
(Il n'empêche que plus le temps passe, plus il semble probable que le procureur Mueller ne trouvera pas de smoking gun de collusion / conspiration directe de la campagne Trump avec les opérations d'influence russes.)


J'ai quand même appris plusieurs choses via la presse, et les réactions les démocrates de la commission (bien entendu pas d'accord avec les conclusions de Nunnes).

  • L'avocate russe de la réunion "russian dirt" à la Trump Tower avait toujours prétendu être une simple personne privée, sans aucun rapport avec les autorités russes.
    Hélas pour elle, NBC aurait mis la main sur ses emails (via Khodorkovsky, un opposant russe), montrant qu'elle avait déjà bossé comme informateur et collaboratrice pour Chaika, le procureur général russe (spécialiste en kompromat).
    Confrontée à ces emails, elle a dénoncé un piratage, mais reconnu que c'était bien ses documents.
    https://www.nytimes.com/2018/04/27/us/natalya-veselnitskaya-trump-tower-russian-prosecutor-general.html
     
  • Parmi les éléments d'enquête bâclés voire bloqués par Nunes, un appel masqué par Trump Junior juste avant la réunion "Russian dirt".
    Le GOP a refusé de creuser cet appel (potentiellement au papa Trump pour le prévenir de la réunion? il a toujours nié être au courant... Mais ses dénégations sont loin d'être fiables :rolleyes:)
     

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/04/2018 à 13:53, TarpTent a dit :

 

Vouloir exonérer la libre circulation des armes aux USA dans cette affaire, c’est comme d’habitude tout aussi partial : il n’y aurait pas de AR15 en vente libre, le gars aurait fait son carton au couteau à beurre ou avec ses poings entourés de cravates.

 

On est d’accord qu’ici, il y a une défaillance manifeste du père ( ! ), des institutions, des législateurs et des forces de l’ordre, en toute bonne hypocrisie comme le dit Tancrede.

Mais ça n’exonère pas pour autant la NRA et les autres. 

On va pouvoir reposter une fois de plus l’article de The Onion, et puis le traduire aussi en français pour ceux qui auraient besoin d’une piqûre de rappel...

 

Les armes à feu ne sont pas un problème en elles mêmes. Beaucoup de pays ont des législations aussi, voir plus libres que les USA (dont un certain nombre en Europe) mais pas le même niveau de violence. A l'inverse des pays avec des législations très dures connaissent une violence par armes à feu importante. Voir des massacres régulier sans l'aide d'arme à feu comme en chine ou un simple couteau de cuisine fait plus de mort qu'un mass shooter au USA (mass shooting = 3 morts ou plus, dont le tireur dans 80% des cas, donc 2 victimes réelles et ce sont des drames familiaux bien souvent, comme chez nous).

Il faut savoir qu'aux USA le nombre de meurtres par armes à feu est surtout le fait des gangs et d'armes illégales. Si on enlève les 5 villes les plus meurtrières (Chicago, Détroit, Saint-Louis, Washington et... J'ai oublié la dernière) le pays arrive à la 192éme place sur 200 pays pour la violence par armes à feu et toutes ces villes sont dans des états avec des législations très stricts par rapport au reste des USA. Ce pays est finalement un pays de fermiers sur-armés peu violent.

Pour les mass shooting dans les écoles, le profil des tireurs est quasiment toujours le même. Élevé par une mère seule dans 90% des cas, élève harcelé (la cubaine au crane rasé, icône du mouvement anti armes après le mass shooting dans son école, a admis qu'elle faisait parti des gens qui avait "ostracisé", c'est son propre terme, le tireur), en recherche de reconnaissance à travers leur acte. Les médias ont une grande part de responsabilité dans la mécanique des Mass Shooting scolaire, mais ils ont du mal à le reconnaitre au c'est du bout des lèvre lorsqu'on les interroge dessus.

 

Donc pas de soucis vous pouvez allez en Tchéquie en vacances sans risquer de vous faire tuer, même si les armes automatiques sont en libres circulation et que les gens ont souvent un pistolet sur eux dans la rue. Le problème c'est la société et/ou l'individu, pas l'arme à feu en elle même.

Edited by Drakene
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh dans quel pays en Europe on peut acheter un glock sans raison valable? par exemple. Si je vais en tchéquie dans un armurerie tu crois qu'ils vont me vendre du 9 para?

Edited by prof.566
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, prof.566 a dit :

Euh dans quel pays en Europe on peut acheter un glock sans raison valable? par exemple. Si je vais en tchéquie dans un armurerie tu crois qu'ils vont me vendre du 9 para?

Tu n'es pas citoyen tchèque donc il y a peu de chance (il faut 5 ans pour qu'un étranger puisse demander un permis il me semble), mais avec un permis fr oui. De même en Suisse, en Finlande, en Slovaquie etc.

D'ailleurs il n'y a pas forcément de permis nécessaire en Tchéquie pour toutes les armes, ont peux avoir sur simple déclaration.

 

Ils sont en pointe sur la défenses du droit des armes en Europe et revendique le droit à leurs citoyens d'en faire usage en cas d'attaques terroriste notamment :

http://www.leparisien.fr/societe/en-cas-d-attentat-les-tcheques-pourront-utiliser-leurs-armes-a-feu-28-06-2017-7095672.php

http://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/armes-a-feu-la-tchequie-degaine-contre-une-directive-europeenne

 

En Suisse une votation pour ou contre cette directive européenne est dans les tuyaux.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,365
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Kirpi2019
    Newest Member
    Kirpi2019
    Joined
  • Forum Statistics

    20,604
    Total Topics
    1,224,540
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries