Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 35 minutes, Clairon a dit :

Oui, mais avant d'envoyer les papys "bienveillants", on s'est concentré (en 1940) sur les jeunes de 20 à 29 ans pour former les troupes de choc qui ont cassé le front et fait plier l'armée française ... Ici on est en train d'envoyer les papys russes faire ce job, pas sûr que cela soit une bonne idée

Clairon

Qui dit que les recrues de la mobilisation vont être déployées en première ligne?

Elles peuvent tout à fait servir à remplacer les troupes actuellement déployées en deuxième ligne pour les repositionner sur le front.

et pour l’assaut le mieux c’est 18-25 ans, à cet âge on est moins conscient de sa mortalité et on prend plus facilement des risques (ce qui se voit aussi dans la mortalité en temps de paix ou l’attitude dans les jeux vidéo)

Au delà … tu est bien moins téméraire 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, bubzy a dit :

ça sert à quoi ce machin là ? 

 

La forme rappel celle des Yole de mer. Il s'agit d'être capable d'affronter des houles importantes avec une silhouette très basse.

C'est ni plus ni moins qu'une torpille rodeuse mais évoluant en surface.

Edited by herciv
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, bubzy a dit :

ça sert à quoi ce machin là ? 

 

De ce que j'en lis c'est grosso merdo une version moderne des maiale de la Decima MAS durant la Seconde Guerre, sauf que cette fois l'homme-grenouille n'est plus présent.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, herciv a dit :

"L'Ukraine et la France travaillent à la fourniture de nouveaux canons automoteurs Caesar pour les #Armées. C'est ce qu'a déclaré le ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine, Dmytro Kuleba, après une rencontre avec sa collègue française Catherine Colonna."

 

https://mil.in.ua/uk/news/ukrayina-i-frantsiya-domovlyayutsya-pro-postachannya-dodatkovyh-sau-caesar/

L’Ukraine et la France s’accordent sur la fourniture d’ACS Caesar supplémentaires

L’Ukraine et la France travaillent à la fourniture du nouvel AcS Caesar pour les forces armées ukrainiennes.

C’est ce qu’a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, sur son compte Twitter.

Il a fait ce message après avoir rencontré sa collègue Français Catherine Colonna à New York.

« Lors de notre réunion, mon collègue Français, le ministre Colonna, et moi-même nous sommes concentrés sur la manière de tenir la Russie responsable de ses crimes et sur la contribution de la France à la restauration des régions ukrainiennes déchirées par la guerre », a déclaré Kuleba.

Selon lui, il a présenté à son homologue Français le projet de « Traité de sécurité de Kiev »

ACS Caesar en Ukraine. Photo : FACEBOOK/Valery Zaluzhny

Les deux pays s’accordent sur la fourniture aux forces armées ukrainiennes de nouveaux obusiers automoteurs Caesar.

« Nous travaillons également à la fourniture de nouveaux CAESAR à l’Ukraine », a écrit Kuleba.

Plus tôt, il a été rapporté le transfert de 18 installations d’artillerie automotrices à l’Ukraine. Cela a conduit à l’ordre de Nexter d’un nouvel ACS supplémentaire pour les forces armées Français.

L’AcS Caesar, avec une formule à roues de 6×6, a une cabine blindée qui protège l’équipage d’un canon de six personnes des fragments d’obus et des tirs d’armes légères.

Les machines sont également équipées de dispositifs de navigation, de calculs de visée et balistiques et de systèmes de communication.

SAU Caesar dans les forces armées de l’Ukraine. Photo : Regroupement du système d’exploitation

Français installation d’artillerie automotrice de 155 mm, conçue pour détruire la main-d’œuvre ennemie et les batteries d’artillerie.

Tiré par ACS Caesar. Photo : Regroupement du système d’exploitation

La partie artillerie est représentée par un obusier de 155 mm d’une longueur de canon de 52 calibres. Le champ de tir maximal est de 42 km. La cadence de tir est de six coups par minute.

Sauf qu'il y a un gros problème dans cette éventuelle vente : L'ukraine est devenue INSOLVABLE ! Et pour au moins , les 10 années à venir...  

Toutefois, si il a bien un contrat à honorer, c'est bien celui-là , car l'ukraine est la seule armée du monde à avoir utiliser le CAESAR face une autre armée ( et la 2 ème du monde) et cette commande illustrerait (une fois de plus) que le CAESAR est bien le meilleur système d'artillerie au monde et qu'il a fait ses preuves dans une guerre réelle face à une armée conventionnelle. Donc cela ne ferait que accentuer une éventuelle avalanche de contrat pour le CAESAR.

Edited by Claudio Lopez
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Claudio Lopez a dit :

Sauf qu'il y a un gros problème dans cette éventuelle vente : L'ukraine est devenue INSOLVABLE ! Et pour au moins , les 10 années à venir...  

Toutefois, si il a bien un contrat à honorer, c'est bien celui-là , car l'ukraine est la seule armée du monde à avoir utiliser le cEASAR face une autre armée ( et la 2 ème du monde) et cette commande illustrerait (une fois de plus) que le CEASAR est bien le meilleur système d'artillerie au monde et qu'il a fait ses preuves dans une guerre réelle face à une armée conventionelle. Donc ne ferait que accentuer une éventuelle avalanche de contrat pour le CEASAR.

L'Ukraine n'a plus de revenu provenant de ressources internes mais elle a toujours les lignes budgétaire US, UE et FMI qui fonctionnent.

Sur le CAESAR le contexte nouveau c'est que l'US ARMY vient d'ouvrir un appel d'offre. Et les principales solutions présentes en Ukraine y participe. ARCHER, CAESAR.

L'objet d'après le lien est bien que le CAS ne peut pas être confié à des chasseurs (comme le A-10) trop chers et pas suffisamment réactifs ...

 

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, herciv a dit :

Un retex US sur l'intérêt et la doctrine d'emploi de l'artillerie dans les phase offensive et défensive. Incidemment bien que l'auteur n'en parle pas la phase offensive est donc un des point fort du CAESAR. La légèreté et la réactivité et l'intégration dans les unités de premières ligne est ce qui est mis en avant.

Les HIMARS et les MLRS sont formidables mais l'Ukraine a besoin de plus de canons d'artillerie M119A3

https://www.19fortyfive.com/2022/09/himars-and-mlrs-are-great-but-ukraine-needs-more-m119a3-artillery-guns/

ParCam McMillanPublié il y a 4 heures
Artillerie M119A3M119A3. Crédit image : Creative Commons.
Plus de M119A3 - Ce dont l'Ukraine a vraiment besoin : Alors que les systèmes d'armes plus modernes et à longue portée, en particulier les HIMARS et MLRS, ont accaparé la plupart des conversations sur le soutien militaire américain à l'Ukraine, le rôle de l'artillerie à canon ne peut être sous-estimé. 

Les armes à longue portée sur le terrain

Il est compréhensible que ces articles coûteux attirent le plus d'attention en raison de leur portée, de leur précision et de leur importance stratégique. Mais, malgré le débat sans fin sur les missiles que les États-Unis devraient ou ne devraient pas envoyer, le ministère de la Défense a clairement indiqué que les États-Unis maintiendraient probablement le statu quo en matière de soutien aux missiles et aux roquettes, en hésitant à fournir des armes à longue portée. 

De plus, bien que la contre-offensive ukrainienne ait été extrêmement réussie, la guerre est loin d'être terminée car le DoD prévoit un automne de combats difficiles avant une impasse hivernale. Il ne fait aucun doute que les effets des HIMARS et des MLRS dans la mise en forme des opérations se sont avérés essentiels pour que la contre-offensive soit aussi réussie qu'elle l'a été. Mais la guerre est entrée dans une nouvelle phase, une phase où l'Ukraine possède l'élan et l'initiative dans une offensive où ses forces de manœuvre se battent pour se rapprocher de l'ennemi et le détruire. La mission de l'artillerie est de permettre à ces forces de manœuvre d'y parvenir, et non pas simplement de montrer ses muscles en détruisant des cibles à longue portée.

Adapter l'approvisionnement en matériel en fonction des besoins

Comme il l'a fait tout au long de la guerre, le soutien américain doit s'adapter pour répondre aux besoins des Ukrainiens. Dans cette nouvelle phase, l'artillerie à canon sera essentielle pour fournir à ces forces de manœuvre l'appui-feu dont elles ont besoin. Il est important de se rappeler que l'armée ukrainienne est largement modelée sur les armées de l'OTAN, à savoir les États-Unis, qui utilisent actuellement des équipes de combat de brigade (BCT) pour mener des opérations terrestres à grande échelle sous la forme d'une "équipe interarmées" composée de diverses unités. De plus, alors que l'armée américaine cherche à s'éloigner du modèle BCT, en faveur d'un retour aux divisions et aux corps d'armée pour faire face aux menaces proches de la poire, on se bat avec l'armée que l'on a, pas avec l'armée que l'on veut. Dans l'armée américaine, l'appui-feu des BCT est rarement fourni par des HIMARS ou des MLRS. Au lieu de cela, dans la plupart des cas, il provient de pièces d'artillerie à canon plus légères et remorquées. 


Alors que les HIMARS et les MLRS peuvent être des ressources au niveau de la division ou même du corps d'armée, sous la discrétion d'un général, les obusiers comme le M777A2 et le M119A3 sont les ressources organiques de la BCT. Cela permet au bataillon d'artillerie de campagne d'être intégré dans la mission et les opérations de la brigade plus large, en fournissant un appui-feu fluide et opportun aux bataillons et compagnies de manœuvre qui lui sont assignés. 

Dans les opérations offensives rapides et décisives, où les forces ukrainiennes s'adaptent constamment aux défenses russes, ces batteries d'artillerie à canon fournissent la puissance de feu sur laquelle comptent les unités de manœuvre.

M119A3 : L'artillerie au service de la cause

Cela nous amène à la principale pièce d'artillerie de l'armée américaine dans les équipes de combat de la brigade d'infanterie légère (IBCT), le M119A3 (119ers dans le jargon de l'artillerie). Les 119ers n'ont pas le punch ou la portée du M777A2, mais c'est pour une bonne raison. Premièrement, ils sont suffisamment légers pour répondre aux besoins des unités d'infanterie légère, tout en conservant une grande mobilité par rapport à la vitesse et au rythme d'une IBCT. nt constamment aux défenses russes, ces batteries d'artillerie de campagne fournissent la puissance de feu sur laquelle comptent les unités de manœuvre.


De même, leur portée relativement courte, 14,5 km ou 19,5 km avec RAP (rocket assisted projectile), répond à la plupart des besoins des unités d'infanterie légère qui dépassent rarement leur soutien d'artillerie comme les unités blindées ou mécanisées. Surtout, ce qui leur manque en portée et en rayon d'effet est compensé par une cadence de tir exceptionnelle de 6 coups par minute pendant deux minutes ou de trois coups par minute en tir soutenu. Enfin, le 119er dispose d'un système de conduite de tir numérique comparable à celui du M777A2, ce qui augmente ses capacités, tant en termes de vitesse que de précision. Ces capacités permettent aux batteries du 119er (6 canons lorsqu'elles seront pleinement opérationnelles) de se mettre en place, de tirer et de se déplacer efficacement et rapidement. Ceci est crucial pour fournir des tirs précis et opportuns qui répondent aux besoins des forces de manœuvre ukrainiennes. Pour les lecteurs qui se sentent perdus lorsqu'ils entendent parler d'"opérations d'armes combinées" sur tous les journaux télévisés, il s'agit d'un élément clé : l'intégration de feux efficaces et mobiles aux forces de manœuvre. 

Les armes combinées peuvent être plus efficaces sur le terrain

Les armes combinées sont particulièrement importantes face à un ennemi comme la Russie, qui a une doctrine de guerre entièrement différente, basée sur l'artillerie plutôt que sur la manœuvre, et qui surclasse et dépasse même la plupart des artilleries de l'OTAN. Ces capacités et la doctrine russe, qui traite l'artillerie comme "le dieu de la guerre", signifient que l'artillerie ukrainienne doit tirer rapidement et se déplacer rapidement avant que l'artillerie russe n'ait la possibilité de contre-attaquer. Et, puisque les unités ukrainiennes ne peuvent pas considérer comme acquis un contre-feu russe rapide et efficace, ce qui signifie qu'elles ne peuvent pas passer trop de temps à tirer depuis la même position, leurs tirs doivent compter lorsqu'ils sont effectués. Le 119er est le système d'armes idéal pour relever ce défi en termes de mobilité, de survivabilité et de capacité. 

Le M119 répondrait à de nombreux besoins des forces ukrainiennes, mais il serait également moins coûteux pour les États-Unis, qui ont épuisé nombre de leurs réserves, en fournissant des systèmes d'armes et des munitions à plus longue portée et plus modernes. D'autre part, les M119 et les munitions de 105 mm qui les accompagnent ne représentent pas la même menace pour les besoins de défense de l'Amérique. De nombreuses unités de l'armée ont déjà abandonné le M119, à la recherche de tirs à plus longue portée et d'un armement plus centré sur les roquettes et les missiles. Si cela signifie que les États-Unis ont plus de M119 en stock, cela signifie également que la fourniture de munitions de 105 mm a moins de valeur que les munitions de 155 mm des M777 et M109, qui sont toujours en service. Alors que l'armée américaine cherche à modifier et à étendre ses capacités d'artillerie pour répondre aux menaces de ses pairs en Asie et en Europe, ce qui signifie s'éloigner du M119, elle peut également répondre aux besoins d'un partenaire crucial en Ukraine. 

Jusqu'à présent, les États-Unis se sont engagés à fournir vingt obusiers de 1055 mm et 180 000 cartouches. Nous pouvons et devons faire plus. Et les États-Unis ne sont pas le seul pays à avoir fourni des obusiers de 105 mm à l'Ukraine. Les canons britanniques L119 de 105 mm se sont déjà révélés efficaces sur le champ de bataille et supérieurs au D-30 de style soviétique qui servait auparavant d'obusier léger ukrainien. De même, la Lituanie a remis certains de ses propres obusiers de 105 mm. Les diverses pièces de 105 mm d'autres pays de l'OTAN les ont rejoints. 

S'il est vital de fournir à l'Ukraine les HIMARS et les MLRS nécessaires, il est tout aussi important que ces articles coûteux ne détournent pas l'attention des autres besoins. L'Ukraine a besoin de plus que ce qui fait la une des journaux. La guerre est globale. Elle ne se résume pas à des cibles de haut niveau et à des frappes stratégiques sur des ponts. En ce moment même, des soldats ukrainiens sont engagés dans des combats directs sur le front. C'est certainement un combat brutal et horrible. Le fantassin ukrainien moyen ne bénéficiera probablement pas de la protection des HIMARS ou des MLRS. Il ne verra probablement pas non plus leur impact. Cela, c'est pour les généraux et les responsables du renseignement. 

M119A3
Des parachutistes de l'armée de terre tirent avec des Howitzers M119 de 105 mm lors d'un entraînement au tir dans la zone d'entraînement de Yukon, en Alaska, le 7 mai 2021.
Photo armée américaine Army Maj. Jason Welch

La guerre des soldats de l'infanterie et de l'artillerie sera menée là où elle l'a toujours été : dans la boue et devant leur visage. Ainsi, alors que nous nous assurons que les besoins stratégiques sont satisfaits avec les MLRS et les HIMARS, n'oublions pas qu'un peloton d'infanterie ukrainien a probablement un besoin désespéré d'appui-feu en ce moment même. Le M119A3, et les systèmes similaires, sont probablement la meilleure chance qu'ils ont.

Les Caesar sont bien plus gros que ces canons tractés. Mais ils font le job ? Ou alors est-ce qu'on a un trou capacitaire en France ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, bubzy a dit :

ça sert à quoi ce machin là ? 

Un drone marin USV , qui n’aurait pas qu’un potentiel de piqûre de moustique vu nomenclature des équipements

http://www.opex360.com/2022/09/22/guerre-en-ukraine-un-modele-inconnu-de-drone-naval-sest-echoue-pres-de-la-base-navale-russe-de-sebastopol/

Sur l’un des clichés on observe en arrière plan le navire russe qui pourrait être le NOVOCHERKASSK , ce qui suppose une proximité des bases russes de Crimée ….

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, bubzy a dit :

Les Caesar sont bien plus gros que ces canons tractés. Mais ils font le job ? Ou alors est-ce qu'on a un trou capacitaire en France ? 

Je crois que ce que demande l'auteur ,qui est un ancien artilleur, c'est une solution suffisamment souple pour être utilisé au niveau des troupes de choc.

Mais en fait on en revient à ce qui a été dit pour le CAS, le problème est surtout d'avoir une ressource disponible et réactive pour agir en phase offensive comme défensive. Si le problème de ton unité peut être réglé par un coup de fil ou par un coup de canon que tu traine derrière toi, la plus légère des solutions reste le coup de fil. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Claudio Lopez a dit :

Sauf qu'il y a un gros problème dans cette éventuelle vente : L'ukraine est devenue INSOLVABLE ! Et pour au moins , les 10 années à venir...  

Toutefois, si il a bien un contrat à honorer, c'est bien celui-là , car l'ukraine est la seule armée du monde à avoir utiliser le CAESAR face une autre armée ( et la 2 ème du monde) et cette commande illustrerait (une fois de plus) que le CAESAR est bien le meilleur système d'artillerie au monde et qu'il a fait ses preuves dans une guerre réelle face à une armée conventionnelle. Donc cela ne ferait que accentuer une éventuelle avalanche de contrat pour le CAESAR.

C'est la communauté internationale qui paie une partie des dettes de l'Ukraine, via les systèmes divers de soutien financier. Je pense que les autorités savent ce qu'elles font et qu'elles ont bien compris la situation, concernant cette question technico-financière.

Et puis quand bien même, faut voir plus grand: si l'Ukraine ne paie pas ou fait défaut, l'ardoise pourra toujours être requalifiée en enveloppe d'aide, prélevée ensuite sur l'aide international ou je ne sais quel autre innombrable budget en la matière. Ne pas oublier aussi le soutien financier accordé par la France: 2 milliards de dollars en cash, c'est peut être justement une partie de ces crédits qui nous revienne. 

Cela dit, l'information la plus intéressante car on m'a souvent opposé l'argument contraire (sans vraiment avoir d'info sur le sujet, dans un sens comme dans l'autre): c'est que l'Ukraine et la France discuterait d'une livraison/fabrication d'un matériel à fournir en urgence, j'en déduis donc qu'il y a encore de la marge de manœuvre sur la ligne de production de Nexter. 

Edited by olivier lsb
orthographe
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

Ma première pensée quand j'ai vu çà pour l'Ukraine il y a quelque mois c'est qu'il valait mieux pour eux envoyer leur vieux que ceux qui pourraient reconstruire ensuite. Evidemment ce n'est aussi caricatural mais le fait est que il n'y a pas que des jeunes et des maigres dans les unités de combat. Même pour la motivation si je me met à la place de ces gens je me dit qu'il vaut mieux que çà soit moi qui suit sur la pente descendante que mes enfants. Je veux dire que le gâchis me semble moins pire, ... plus acceptable.

Je pense que ton raisonnement est biaisé., on ne conduit pas une guerre en raisonnant comme un père...  Dans la mobilisation de masse en Ukraine, qu'au départ tu trouves un mélange d'âges, c'est un peu "normal", c'est un effet spontané.  Mais, des que les choses s'organisent, tu vas préserver tes savoirs-faire, compétences. En France on appelait ça "affectation spéciale"; mécanos, électriciens, etc, ingénieurs, tout ce qui peut utile à la production ici et maintenant. Tu vas trouver ces compétences (en particulier en OHQ) plutôt dans les gens âgés. Un soldat compétent, faut quelques mois pour le former (sous-off et officier mis à part) un opérateur industriel qualifié, faut plusieurs années; sans compter qu'une part de la compétence est transmisse par compagnonnage. Evidemment, tu vas trouver, ici et là, dans les nouvelles techno, plutôt des compétents jeunes (tu peux le prendre en compte) 

Organiser la mobilisation et la production/ soutien dans une guerre, en fonction de l'après (reconstruction) ce n'est pas rationnel, à mon avis. Outre les questions de capacités physiques,  des stratégies de prise de risque (comportement de jeune) tout l'environnement logistique est complexifie par la question de l'âge (tout comme l'intégration des femmes) tailles des uniformes, etc, etc...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, olivier lsb a dit :

Cela dit, l'information la plus intéressante car on m'a souvent opposé l'argument contraire (sans vraiment avoir d'info sur le sujet, dans un sens comme dans l'autre): c'est que l'Ukraine et la France discuterait d'une livraison/fabrication d'un matériel à fournir en urgence, j'en déduis donc qu'il y a encore de la marge de manœuvre sur la ligne de production de Nexter. 

Depuis plusieurs mois il y a le passage en économie de guerre. J'imagine que çà veut surtout dire amélioration de nos capacités et cadences de production de matériels militaires. Mon interprétation c'est que dans les fait on met en place de nouveaux SLOTS de fabrication et ces SLOTS vont être mobilisés en priorité pour l'Ukraine. 

Idem pour les munitions.

il y a 53 minutes, Fusilier a dit :

Je pense que ton raisonnement est biaisé., on ne conduit pas une guerre en raisonnant comme un père...

Je ne remet pas en question çà. Mes mon raisonnement de père fonctionne quand même quand il s'agit d'expliquer comment cet population sera moins difficile à envoyer au front qu'une population jeune.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, ARMEN56 a dit :

Traduction automatique d'un des liens :

https://www.navalnews.com/naval-news/2022/09/ukraines-new-weapon-to-strike-russian-navy-in-sevastopol/


La Nouvelle Arme De L’Ukraine Pour Frapper La Marine Russe À Sébastopol
(H.I Sutton)


Un drone-boat inconnu auparavant, sous le nom d’USV (navire de surface sans équipage), semble avoir dépassé les patrouilles de la marine russe. L’appareil a été trouvé sur une plage près de la principale base navale russe de Sébastopol en Crimée.
La guerre est la mère de l’invention. L’Ukraine, confrontée à une force conventionnelle beaucoup plus grande et imposante, s’est montrée capable d’innovation et d’improvisation. Dans cette bataille entre David et Goliath, le plus petit combattant ne s’est pas retrouvé à manquer. Maintenant, sa dernière fronde a peut-être cassé la couverture.

Un USV (navire de surface sans équipage) non identifié a été trouvé sur une plage près de la principale base navale russe à Sébastopol aujourd’hui. Omega Bay est juste à l’extérieur de l’entrée du port et se trouve dans une zone utilisée par la marine russe. Il se trouve à environ 150 milles marins des côtes contrôlées par l’Ukraine.

L’implication claire est que l’USV jusqu’alors inconnu est exploité par l’Ukraine.

Le navire sur mesure est petit mais utile. Il est alimenté par un seul moteur, monté à l’intérieur, entraînant un jet d’eau orientable. Cela suggère des performances relativement élevées, il est fait pour la vitesse. Et un si petit navire, de la taille d’un kayak, aurait probablement une très petite signature radar.

Il y a un certain nombre de capteurs le long du dessus. Le principal est une caméra montée sur mât et un dispositif de type infrarouge orienté vers l’avant (FLIR). C’est probablement le principal capteur de direction et de connaissance de la situation. Il y a une antenne plate derrière la caméra, éventuellement pour la navigation et / ou la communication.
Il y a une caméra ou un capteur plus petit à la proue qui semble être fixé vers l’avant. Il y a deux capteurs orientés vers l’avant dans la proue.

Rôle possible : Bateau explosif
Les photos ne montrent pas l’intérieur de l’appareil. Sa forme incurvée, avec renforcement externe, suggère une ogive. Peut-être une bombe aérienne ou un obus d’artillerie, pointant vers l’avant et éventuellement incliné vers le bas.

Pour aller plus loin, une théorie est que ce dispositif est conçu pour éperonner un autre navire et exploser, comme une interprétation moderne d’un bateau explosif. Cela explique également le groupe de capteurs à la proue.

Les bateaux explosifs ne sont pas nouveaux, et ils ont parfois eu de grands succès. Cette conception, si c’est ce que c’est, semble intrinsèquement raisonnable. Ils ont été lancés par les Italiens pendant la Seconde Guerre mondiale et sont encore utilisés aujourd’hui. Plus récemment, en mer Rouge, le mouvement Houthi soutenu par l’Iran a utilisé des télécommandes avec un certain effet.
Explosé
Naturellement, des mises en garde s’appliquent. Nous ne pouvons pas être sûrs de son objectif à ce stade. Chaque aspect pourrait être expliqué différemment. par exemple, les nervures externes peuvent être destinées à briser les vagues qui se déversent sur le dessus.

Selon les rapports locaux, l’appareil a été remorqué en mer et détruit. Les médias locaux ont rapporté : « L’explosion à Sébastopol est la destruction d’un drone flottant. »

Le gouverneur Mikhail Razvozhaev aurait déclaré : « Une partie d’un véhicule sans pilote a été découverte, qui a été examinée par des experts. Une fois l’enquête terminée, cet appareil a été détruit en mer par une explosion. Personne n’a été blessé. Cela semble étrange à moins que l’armée russe ne soit déjà au courant de ces dispositifs en détail. Le faire sauter appuie également la suggestion qu’il transportait des explosifs.
 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

 

Pour ceux qui n'ont pas vu hier il y'avait un reportage intéressant sur les morts russes de la guerre :

https://www.france.tv/france-2/envoye-special/4131688-ces-morts-que-la-russie-ne-veut-pas-voir.html

Cela se passait dans la région de Bouriatie, donc une région reculé de Sibérie du Sud, un peu symbole de ces soldats russe qu'on "importe" à l'ouest.

Les motivations économiques étaient assez évidentes et on voyait bien que c'était pas la personalité des soldats typiques. Grosse propagande russe pour s'engager dans l'armée avec les panneaux publicitaires.

L'un des soldats morts étaient un mécanicien dont la femme ne comprennait pas comment il s'était finalement retrouvé sur le front. Comme quoi, même sans aller jusqu'au conscrit, il semble avoir faire un n'importe quoi avec l'affectation des militaires en mode chair à canon...

Le reportage était d'autant plus intéréssant qu'on voyait ce qui est très rare en russie, une journaliste locale enquettait sur ces morts, et une mère de soldats exprimait à visage découvert sa révolte. La révolte de la mère n'était par contre pas diriger contre VPP mais le commandement de l'armée...

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Explication : l'aviation civile russe est particulièrement touchée par les sanctions internationales, les Boeing et Airbus progressivement cloués au sol par manque de pièces détachées.

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/09/23/guerre-en-ukraine-en-direct-des-crimes-de-guerre-ont-ete-commis-selon-les-enqueteurs-de-l-onu_6142823_3210.html

Le personnel des compagnies aériennes russes commence à recevoir des avis de conscription

Les salariés russes des compagnies aériennes et des aéroports russes ont commencé à recevoir des avis de conscription, a rapporté vendredi le média russe Kommersant. Les employés d’au moins cinq compagnies aériennes, dont Aeroflot, et le personnel de plus de dix aéroports ont reçu des avis le lendemain de l’ordre de mobilisation militaire partielle, lancé mercredi par le président russe, Vladimir Poutine, précise le média.

La Russie exemptera les travailleurs de certaines industries de haute technologie et d’organisations du secteur financier et de l’information

Le ministère de la défense russe a approuvé, dans un communiqué publié vendredi, la décision « de ne pas recruter pour le service militaire dans le cadre de la mobilisation partielle de spécialistes de certaines industries de haute technologie et de plusieurs organisations du secteur financier ». Le ministère poursuit en énumérant les secteurs, notamment les opérateurs de télécommunications russes, le domaine de l’information et de la communication, et « les organisations qui assurent la stabilité du système national de paiement et de l’infrastructure des marchés financiers, la gestion de la liquidité bancaire, la circulation des espèces ».

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Métal_Hurlant a dit :

La Russie exemptera les travailleurs de certaines industries de haute technologie et d’organisations du secteur financier et de l’information

On est rassuré, les va-t-en-guerre des plateaux TV vont pouvoir continuer bien planqués à chanter les louanges du grand leader et de sa glorieuse défense de la mère patrie face aux hordes nazies soutenues par les suppôts de l’occident décadente.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Faut arrêter de poster des vidéos non sourcés dont il est impossible de savoir si elles correspondent à la légende. Avec le temps on sait bien que la moitié de ce genre de "short" n'ont rien à voir avec le titre et servent juste à appuyer un narratif pré-établi sans aucune réflexion.

il y a une heure, Métal_Hurlant a dit :

Traduction automatique d'un des liens :

https://www.navalnews.com/naval-news/2022/09/ukraines-new-weapon-to-strike-russian-navy-in-sevastopol/


La Nouvelle Arme De L’Ukraine Pour Frapper La Marine Russe À Sébastopol
(H.I Sutton)


Un drone-boat inconnu auparavant, sous le nom d’USV (navire de surface sans équipage), semble avoir dépassé les patrouilles de la marine russe. L’appareil a été trouvé sur une plage près de la principale base navale russe de Sébastopol en Crimée.
La guerre est la mère de l’invention. L’Ukraine, confrontée à une force conventionnelle beaucoup plus grande et imposante, s’est montrée capable d’innovation et d’improvisation. Dans cette bataille entre David et Goliath, le plus petit combattant ne s’est pas retrouvé à manquer. Maintenant, sa dernière fronde a peut-être cassé la couverture.

Un USV (navire de surface sans équipage) non identifié a été trouvé sur une plage près de la principale base navale russe à Sébastopol aujourd’hui. Omega Bay est juste à l’extérieur de l’entrée du port et se trouve dans une zone utilisée par la marine russe. Il se trouve à environ 150 milles marins des côtes contrôlées par l’Ukraine.

L’implication claire est que l’USV jusqu’alors inconnu est exploité par l’Ukraine.

Le navire sur mesure est petit mais utile. Il est alimenté par un seul moteur, monté à l’intérieur, entraînant un jet d’eau orientable. Cela suggère des performances relativement élevées, il est fait pour la vitesse. Et un si petit navire, de la taille d’un kayak, aurait probablement une très petite signature radar.

Il y a un certain nombre de capteurs le long du dessus. Le principal est une caméra montée sur mât et un dispositif de type infrarouge orienté vers l’avant (FLIR). C’est probablement le principal capteur de direction et de connaissance de la situation. Il y a une antenne plate derrière la caméra, éventuellement pour la navigation et / ou la communication.
Il y a une caméra ou un capteur plus petit à la proue qui semble être fixé vers l’avant. Il y a deux capteurs orientés vers l’avant dans la proue.

Rôle possible : Bateau explosif
Les photos ne montrent pas l’intérieur de l’appareil. Sa forme incurvée, avec renforcement externe, suggère une ogive. Peut-être une bombe aérienne ou un obus d’artillerie, pointant vers l’avant et éventuellement incliné vers le bas.

Pour aller plus loin, une théorie est que ce dispositif est conçu pour éperonner un autre navire et exploser, comme une interprétation moderne d’un bateau explosif. Cela explique également le groupe de capteurs à la proue.

Les bateaux explosifs ne sont pas nouveaux, et ils ont parfois eu de grands succès. Cette conception, si c’est ce que c’est, semble intrinsèquement raisonnable. Ils ont été lancés par les Italiens pendant la Seconde Guerre mondiale et sont encore utilisés aujourd’hui. Plus récemment, en mer Rouge, le mouvement Houthi soutenu par l’Iran a utilisé des télécommandes avec un certain effet.
Explosé
Naturellement, des mises en garde s’appliquent. Nous ne pouvons pas être sûrs de son objectif à ce stade. Chaque aspect pourrait être expliqué différemment. par exemple, les nervures externes peuvent être destinées à briser les vagues qui se déversent sur le dessus.

Selon les rapports locaux, l’appareil a été remorqué en mer et détruit. Les médias locaux ont rapporté : « L’explosion à Sébastopol est la destruction d’un drone flottant. »

Le gouverneur Mikhail Razvozhaev aurait déclaré : « Une partie d’un véhicule sans pilote a été découverte, qui a été examinée par des experts. Une fois l’enquête terminée, cet appareil a été détruit en mer par une explosion. Personne n’a été blessé. Cela semble étrange à moins que l’armée russe ne soit déjà au courant de ces dispositifs en détail. Le faire sauter appuie également la suggestion qu’il transportait des explosifs.
 

Les bateaux submergés explosifs, cela date même de la guerre de sécession ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/CSS_H._L._Hunley

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Robert a dit :

Les recrues de l'armée russe en partance vers les garnisons avant le front ukrainien.

Tu montres sur ta video un mec bourré. Si cette vidéo n'est pas un fake mets toi deux minutes à la place de ce gars qui la semaine dernière encore était avec ses potes peut-être à faire la fête et avec la guerre très très loin de lui.

Link to comment
Share on other sites

https://twitter.com/olivferrando/status/1572656270993412098

Dans une série de twitts Olivier Ferrando décrit la situation particulière des ressortissants de pays d'Asie Centrale impliqués dans le conflit en Ukraine :

L'annonce de la mobilisation en Russie impacte directement les migrants d'Asie centrale. En effet, dans la série de textes votés hier en urgence par la Douma, l'un d'eux les concerne spécifiquement.
Il s'agit de la loi sur la simplification de l'obtention de la citoyenneté russe qui s'appliquera aux étrangers servant sous contrat dans l'armée russe. Cette simplification était jusqu'ici promise, elle est désormais inscrite dans la loi.
Elle est préoccupante pour les migrants d’Asie centrale à plus d’un titre. D’abord, les Centrasiatiques constituent, et de loin, la plus grande communauté de résidents étrangers en Russie (au moins 2 millions d'Ouzbeks, 1 million de Tadjiks, autant de Kirghiz et 200,000 Kazakhs).
Ensuite, la baisse de leurs revenus liée au ralentissement de nombreux secteurs de l’économie russe les rend particulièrement vulnérables et donc susceptibles de s'engager pour une rémunération conséquente et la promesse d'un avenir meilleur.
Le maire de Moscou n'a d'ailleurs pas tardé à annoncer l'ouverture d'un bureau de recrutement militaire au centre d'accueil administratif des migrants de Sakharovo
Mais cet engagement à un coût: outre le risque réel d'être envoyé sur le front sans formation et de servir donc de chair à canon à l'armée russe, ils encourraient des poursuites pénales dans leur pays d'origine.
L'Agence pour les migrations de travail d’Ouzbékistan vient de mettre en garde ses citoyens contre toute implication dans le conflit entre, rappelant que le code pénal ouzbek punit de 3 à 5 ans tout engagement dans l'armée d'un État étranger.
L'ambassade kirghize en Russie a également appelé ses compatriotes à s'abstenir de participer à des conflits armés à l'étranger, ce qui leur vaudrait une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans et une confiscation de leurs biens. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,948
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Jaguar28
    Newest Member
    Jaguar28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...