Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 16 heures, Colstudent a dit :

A ce stade du conflit je pense qu'en cédant la Crimée et les zones acquissent "séparatiste ou russe" on pourrait permettre un arrêt des combats. Pour moi actuellement le coût de récupération de tout ce qu'il reste à reprendre ne vaut pas la valeur humaine, matériel et économique de ce qui sera sacrifié pour y arriver...

Nous pouvons que constater que l'armée Ukrainienne n'était pas vraiment et totalement prête pour cette offensive. 

1° - Pas d'aviation,

2° - Pas de munitions en quantité suffisante,

3° - Pas assez de groupement tactique de coordination multi-armes, en particulier anti-mines,

4) - Pas assez de contre batterie avec RADAR, tant en artillerie qu'en munition, 

Les Russes sont efficace dans leurs lignes de défense qu'ils ont eu le temps de créer et calquées sur les opérations soviétiques de la seconde guerre mondiale. 

L'armée Ukrainienne s'est un peu emballé poussé par le pouvoir politique et la population dans la hâte d'en terminer rapidement.

C'est malheureux mais ce sont de pauvres bougres qui payent l'addition avec certainement une désillusion partagée par tous les Ukrainiens..

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Question de stocks de missiles anti aérien ?

Question d'éparpillement géographique des moyens ?

Dans tous les cas ce shahed montre l'effet de la stratégie du nombre sur celle de la techno.

La question du budget se pose sûrement mais bien plus celle de la cadence de production des uns et des autres.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Destruction d'un obusier tracté russe de 122 mm D-30 par un tir de précision de l'artillerie ukrainienne (localisation non connue)

et destruction d'un obusier automoteur ukrainien à l'aide d'un obus guidé Krasnopol, près de Kupyansk

 

Edited by wielingen1991
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Akilius G. a dit :

je partage aussi cet avis, les soutiens occidentaux souhaitent le maintien d'une Ukraine comme Etat tampon avec la Fédération de Russie et non la continuation d'une guerre qu'ils financent à reculons...

S'ils ne la finançaient pas à reculons... Elle serait probablement finie.


De là à penser qu'ils financent juste ce qu'il faut pour que ça continue est déduction assez logique.


Que ce soit conscient ou inconscient peu importe. On semble ne vouloir ni la défaite ni la victoire ukrainienne. Les buts sont donc probablement à chercher ailleurs
 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Joab a dit :

Si les occidentaux ne finançaient pas l'effort de défense ukrainien, l'Ukraine ne serait pas un état neutre entre l'Occident et la Russie, l'Ukraine serait russe.

Tu abondes dans mon sens ils financent juste ce qu'il faut pour qu'il n'y ait ni victoire ni défaite. On se demande bien quel est le but...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Info à prendre évidemment avec des pincettes...

"La reddition volontaire des soldats ukrainiens via la fréquence radio 149.200, annoncée à cet effet, atteint des niveaux sans précédent. Il semble que le mot se répande dans les unités ukrainiennes et que les mobilisés commencent à comprendre qu'il existe une issue plus sûre."

"Les Ukrainiens se rendent en masse avec un drapeau blanc dans les forêts de Kremennaya - ils disent qu'ils ne sont absolument plus motivés pour défendre quoi que ce soit, et les parachutistes russes sont assez persuasifs."

 

Edited by wielingen1991
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, wielingen1991 a dit :

Info à prendre évidemment avec des pincettes...

"La reddition volontaire des soldats ukrainiens via la fréquence radio 149.200, annoncée à cet effet, atteint des niveaux sans précédent. Il semble que le mot se répande dans les unités ukrainiennes et que les mobilisés commencent à comprendre qu'il existe une issue plus sûre."

"Les Ukrainiens se rendent en masse avec un drapeau blanc dans les forêts de Kremennaya - ils disent qu'ils ne sont absolument plus motivés pour défendre quoi que ce soit, et les parachutistes russes sont assez persuasifs."

 

C'est très exagéré. C'est surtout que sur le front de Kremina-svatove, Vu que les VDV sont a l'offensive et il y'a plus de prise de prisonniers lors de l'assaut des tranchées

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Alexis said:

L'article est intéressant, merci.

Mais il me semble que parmi les causes possibles des grandes difficultés ukrainiennes à avancer sur le front Sud, le journaliste en oublie certaines...

On peut certes citer par exemple ces options :

- Les Ukrainiens n'ont pas eu assez de temps pour se perfectionner au niveau américain (cette interprétation est favorisée ouvertement)

- Les Ukrainiens ne sont pas assez bons pour y arriver (celle-là n'est pas citée, mais disons qu'elle n'est pas écartée franchement voire il me semble suggérée plus qu'à demi-mot avec l'idée qu'ils vont maintenant "revenir à ce qu'ils connaissent", que combattre à l'américaine  c'était quand même beaucoup leur demander, que à telle occasion ils ont fait telles erreurs oh les gros nuls)

Mais encore celles-là :

- Les Ukrainiens n'ont reçu qu'un nombre de matériels occidentaux assez limité, pas tous vraiment modernes, et la quantité de nouvelles forces qu'ils ont pu créer sans être négligeable était tout sauf écrasante, voire même suffisante (interprétation pas du tout citée... et pourtant c'est l'entière vérité !)

- Les Ukrainiens sont suffisamment bons, ils avaient tout de même assez de matériel pour quelques opérations significatives, et ils ont eu assez de temps pour apprendre la manière de faire la guerre à l'américaine... Seulement voilà, cette manière n'est pas si efficace que ça (interprétation non seulement pas citée, mais semble-t-il totalement en dehors de l'univers mental du rédacteur)

Je ne dis pas que la dernière interprétation est forcément la bonne. Je n'en sais rien.

Ce que je dis, c'est qu'elle ne peut être écartée d'un revers de main. Correcte ou pas, elle fait partie des possibilités à envisager.

Il faut rappeler que c'est la première fois depuis fort longtemps que la manière américaine  de faire la guerre est testée contre un adversaire équivalent. Irak 2003, Afghanistan, c'était essentiellement de la contre-insurrection. Serbie 1999, de l'écrasement par bombardement aérien. Même Irak 1991 c'était certes contre une armée puissante, mais en situation de supériorité numérique + supériorité (écrasante) aérienne et l'adversaire était technologiquement dépassé - rien de tout cela ne s'applique à l'armée russe.

La dernière fois qu'une armée a combattu à la manière américaine contre un adversaire équivalent, c'était la guerre de Corée... il y a 70 ans. Énormément d'eau a coulé sous les ponts depuis, aux Etats-Unis comme ailleurs dans le monde.

La guerre à l'américaine™, efficace contre un adversaire équivalent ? The jury is still out! Le jury délibère toujours.

Le problème des ukrainiens aujourd'hui est d'ouvrir une brèche dans le dispositif russe et l'exploiter ensuite et ce, sans disposer d'une supériorité aérienne écrasante comme dans la doctrine occidentale ni d'une supériorité en artillerie comme dans le veut la doctrine soviétique. Les russes ont le même d'ailleurs. Dans un conflit de ce genre, sans superiorité aérienne côté occidental et sans superiorité en artillerie côté soviétique, je ne suis pas sûr qu'on envisage de brêcher un front adverse. Les seules manoeuvres offensives possible est de percer en profitant d'une infériorité locale comme à Kharkiv ou dans le Sinai en 73 ou l'attrition.

L'art américain de la guerre, c'est entre autres les moyens matériels et humains mis en place pour acquérir la supériorité aérienne.

En dehors des Etats-Unis dans le monde occidental, qui peut se targuer de pouvoir acquérir une suprématie aérienne contre un adversaire conventionnel? Israël peut être dans une certaine mesure mais encore? On a vu en Libye que les occidentaux ont eu besoin des "capacités uniques" américaines pour neutraliser une défense aérienne d'un autre âge. Si même des pays de l'OTAN ne peuvent mettre en place l'art américain de la guerre sans recourir aux moyens du grand frère, il ne faut pas espérer que les ukrainiens y arrivent dans l'urgence.

Edited by Joab
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, wielingen1991 a dit :

Oui, mais toujours loin derrière les frappes de Lancet !

Pour le mois de juillet, 136 attaques documentées ! C'est plus du double du précédent record mensuel de mai (62). 

La rarité des vidéos de krasnopol est due à l'utilisation de drones Orlan-30 qui sont utilisés par les unités d'artilleries pour viser les cibles et guider les obus. D'après un gars sur un forum russe, c'est bien plus compliquer de publier ce genre de vidéos qu'avec un drone Zala-416 qui appartient à une unité de reconnaissance dédiée à la chasse au Lancet. Question de OPSEC etc

Pour autant ça veut pas dire qu'il n'y en a pas, mais moins que les Lancet. Aussi, je fais personnellement l'automatisme que dès qu'on a une vidéo POV Orlan-30, il y a utilisation de Krasnopol même si ce n'est pas précisé.

Aussi, il faut pas oublier que les russes utilisent aussi des cibleurs terrestres, pour l'infanterie. Je n'ai jamais vu de vidéo de ce POV donc j'imagine qu'ils n'ont pas d'enregistrement donc aucuns moyens de garder une trace.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Revan a dit :

Et les Ukrainiens progressent, lentement, très lentement, mais ils progressent. Sans aviation. Avec un rapport défavorable en terme d'hommes et de matériels pour l'offensive. Avec un rapport feu défavorable. Ne manque plus que la faille pour déclencher la percée. Et au regard des percées précédentes (Kharkiv pour les Ukrainiens, et Popasna pour les Russes), une seule erreur dans la rotation des unités peut en être à l'origine. Avec l'affaiblissement croissant des deux belligérants, ce n'est finalement qu'une question de temps. Tout dépendra de la capacité des Ukrainiens à produire un effort constant dans le temps (et à exploiter une éventuelle percée), et de la capacité des Russes à encaisser les pertes. Pour le moment, aucun des deux belligérants n'a flanché. 

On joue à front rernversé par rapport à l'année dernière. Mais les ukrainiens n'ont pas le potentiel humain des russes. Ils peuvent seulement s'appuyer sur les analyses du front produites par le rens occidentale. Mais intriqué comme est le front actuellement ce rens n'est guère différent de celui des russes.

D'autre part trouver la faille dans la première ligne de défense ne permettra que de passer cette ligne après il y aura la seconde et puis le retour de l'automne et des stocks occidentaux vraiment très bas maintenant.

Edited by herciv
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Conan le Barbare a dit :

Ils ont les données des meilleurs satellites d’observation au monde quand même. Aussi bien US que GB ou Fr… etc…

La densité d'oreilles et de yeux de toute nature sur le front, je ne parle que de la bande d'une dizaine de kilomètres autour de la ligne, est très importante. Je serai curieux de savoir si les moyens satellitaires apportent un si grande plus value dans ces conditions.

Plus en arrière je n'ai pas de doute sur l'intérêt des satellites mais dans cette bande je demande à voir.

Link to comment
Share on other sites

La contre-offensive des Ukrainiens bat son plein. Malgré quelques succès, l'opération est plus éreintante que prévu. Avec des champs de mines et des tranchées, les troupes de Poutine mènent la vie dure aux Ukrainiens – et font payer un lourd tribut au sang.

https://www.blick.ch/fr/news/monde/les-russes-nous-attendaient-la-contre-offensive-ukrainienne-est-plus-sanglante-que-prevu-id18802246.html

Ces derniers jours, les Ukrainiens ont remporté quelques succès sur le champ de bataille. Mais ceux qui pensent que le maître du Kremlin, Vladimir Poutine, va bientôt s'avouer vaincu se trompent. Ce serait tout le contraire, selon le spécialiste Alexander Gabuev.

https://www.blick.ch/fr/news/monde/un-expert-sur-la-russie-previent-vladimir-poutine-se-prepare-a-une-guerre-encore-plus-etendue-id18800101.html

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, herciv a dit :

La densité d'oreilles et de yeux de toute nature sur le front, je ne parle que de la bande d'une dizaine de kilomètres autour de la ligne, est très importante. Je serai curieux de savoir si les moyens satellitaires apportent un si grande plus value dans ces conditions.

Plus en arrière je n'ai pas de doute sur l'intérêt des satellites mais dans cette bande je demande à voir.

Avec des satellites : radar, infrarouge, optique, EM,  entre européens et us, ça doit bien quadriller le terrain, même au niveau tactique; ajoute la météo, les coms etc... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,947
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...