Recommended Posts

Il le sait puisque les rapports de l'onu et les données radars de la FCR sont transférées à l'armée libanaise

Les seuls données non partagées seraient des pistes OTAN (issues de bâtiment ou d'avion OTAN) dont la FCR aurait connaissance par liaison 16

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma question était rhétorique.

Aoun joue un jeu très dangereux face à une bonne partie de son peuple qui commence à bouillir. Des gens mécontents passe encore. Des gens mécontents, affamés et qui dorment dehors, ce n'est plus la même chose. Et il n'est pas dit que l'armée veuille s'interposer : les soldats ont tous une famille dans la dèche.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a pas mal de militaires sous "influence" du hzb.

Et personne n'a intérêt qu il y ait une transition dans la violence, ni que le Liban s'effondre. Va falloir attendre les prochains jours pour voir comment cela se passe. Si l'aide internationale arrive assez vite et que des actions gouvernementales sont annoncées ça se passera bien.

 

Ce qui est pratique c'est que le Liban est quand même rôdé question Aide internationale

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Shephard a dit :

Je l’admets mais personne ne peut m’accuser d’avancer masqué au moins!

Effectivement, le problème c'est que vous êtes très orientés et dès lors que ça ne rentre pas dans votre orientation vous cherchez à amener votre vérité partisane (que vous faîtes passer pour mon "ignorance") qui doit subtilement favoriser les intérêts du Hezbollah tout en le rendant acceptable.

Il y a 1 heure, Shephard a dit :

Vous dites qu’il n’existe pas de cohésion nationale à cause du Hezbollah... Vous semblez oublier que ce pays a vécu une guerre civile de plus de dix ans dont les cicatrices n’ont jamais vraiment disparues

Je ne dis pas cela, je dis que l'Iran avec le Hezbollah à une énorme influence perturbant une cohésion nationale, je ne dis pas que s'il n'y a pas de cohésion nationale au Liban, c'est à cause et seulement à cause du Hezbollah. En tout cas vous ne pouvez pas nier qu'avoir une milice armée d'une communauté religieuse, la seule n'ayant pas acceptée de déposer les armes, soit bon pour l'unité du pays, soit un fondement pour construire cette unité. Je n'oublie pas la guerre civile, je la mentionne (même si je ne vais pas la développer), mais je sais reconnaitre que le Hezbollah en est une conséquence, qu'il en a été un acteur et qu'il est comme je l'ai dis juste avant, toujours lourdement armé sans une quelconque légitimité.

Peu importe la recherche de légitimité que le Hezbollah tente de se donner, d'obtenir, techniquement, nul part, une milice non étatique à l'intérieur d'un pays c'est un problème à la légitimité même d'un gouvernement, de son armée, du pays tout entier.

Je le redis, le Hezbollah est un sérieux problème, non pas dans sa représentativité d'une communauté chiite, mais dans sa force armée, par son idéologie politique anti-israélienne qui ne cherche pas à tourner la page et reste bloqué dans une lutte permanente. Le peuple libanais a souffert des israéliens, oui et alors? Le peuple français n'a t-il pas souffert des allemands? Au bout d'un moment, il faut savoir, soit vous voulez la paix, soit vous vous préparez à la guerre. Le Hezbollah cherche la paix ou se prépare t-il à la guerre? Le Liban a t-il un intérêt à faire la guerre à Israël? Cette idéologie anti-israélienne, de vengeance et de haine permanente ne fait pas évoluer le Liban dans la bonne direction. Vous pensez sincèrement que si le Hezbollah n'existerait pas, il y aurait la même tension avec les israéliens?  Que le Liban serait envahit? Non tout cela c'est du folklore qui permet a Hezbollah de se donner une raison d'exister, d'avoir des armes, c'est tout.

L'idéologie anti-israélienne, portée aujourd'hui essentiellement par l'Iran la Syrie et leurs alliés non étatiques (dont le Hezbollah), qui séduit encore beaucoup dans la rue arabe, qu'apporte t-elle concrètement? Cette politique doit-elle être soutenue et doit-elle continuer pour recréer des guerres en espérant que la prochaine sera différente des autres? Moi quand je vois l'Egypte qui a pris le chemin du dialogue, de la recherche de la paix, changer de politique, Israël était présente pour signer, lui rendant au passage le Sinaï. Avec la Jordanie c'était pareil, un accord de paix, des conditions et c'est bon, l'essentiel des tensions sont réglés. Mais la Syrie du père de Bashar, n'a jamais voulu faire un accord avec les israéliens, ses sbires libanais non plus. Une obsession de la confrontation, de la vengeance, ça reste l'éternel ennemi israélien. Bordel, mais pourquoi donc ne pas faire comme l'Egypte et la Jordanie? Se mettre autour d'une table, négocier un traité de paix, la Syrie pourrait reprendre son plateau du Golan, même si Israël pourrait lui imposer une démilitarisation permanente? Mais non, ça préfère encore à rêver et vouloir la guerre, reprendre cela par la force. Ce n'est pas Israël qui est venu envahir la Syrie, c'est la Syrie qui a perdue la guerre qu'elle a lancée, le plateau du Golan, comme le Sinaï d'hier, c'est pour Israël, l'objet d'un chantage, mais tant qu'en face on ne veut pas la paix, ben ça continuent. Le Liban c'est pas mieux, pourquoi ne pas arriver à faire un traité de paix qui conditionnerait au désarmement du Hezbollah, à dessiner et fixer les frontières, ne croyez pas qu'Israël n'est pas prêt à céder le moindre m², derrière cela Israël s'engageant à respecter l'intégrité territoriale du Liban que ce soit en le survolant ou je ne sais quoi.

Malheureusement ce genre de choses, le camp que vous défendez n'en veut pas, ils préfèrent la confrontation, il veut la confrontation, il s'arme en vue de la confrontation et un traité de paix, surtout pas. Ce camp s'imagine qu'il ne peut rien obtenir d'Israël, qu'il faut y aller de force. C'est une politique à part entière, il y a une population qui haït tellement les israéliens, qui ont tellement de rancoeur d'avoir été vaincus, que certains gouvernements et responsables jouent dessus pour obtenir un soutien populaire.

Chacun ses choix, mais il ne faudra pas se plaindre, ces traités de paix sont faciles à faire, il faut juste de l'initiative politique et une volonté d'avoir la paix. Contrairement à la paix israélo-palestinienne qui elle, s'avère bien plus complexe, si ce n'est impossible. Au bout d'un moment, comme partout il y a un devoir de lucidité et d'acceptation de la réalité, on ne peut plus considérer Israël de nos jours avec la situation d'il y a 60 ans. Vouloir effacer Israël pour refaire l'état palestinien d'alors est impossible, Israël et ses millions d'habitants sont là et ne disparaitront pas, il faut faire avec, d'autant plus que c'est une puissance nucléaire, donc le pays ne sera jamais "capturé" comme certains l'entendent.

 

Donc moi aussi j'ai un parti pris évident, c'est celui de la paix, du dialogue, de l'entente. J'identifie que la politique de lutte contre Israël, depuis des décennies n'apporte que le malheur, la tension et que ce sont ceux qui veulent faire souffrir ou punir les israéliens qui sont dans la merde, qui ont divers problèmes intérieurs. Quand vous voulez oeuvrer pour votre pays, vous faîtes des choix qui sont bons pour lui, la guerre ne doit se justifier que par nécessité. Je dis pas, si demain le gouvernement libanais avec l'armée commence par massacrer le peuple qui réclame du changement politique et que le Hezbollah s'y interpose, je pourrai changer d'avis, mais est-ce qu'on risque d'assister à cela?

 

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 12 minutes, Jésus a dit :

Effectivement, le problème c'est que vous êtes très orientés et dès lors que ça ne rentre pas dans votre orientation vous cherchez à amener votre vérité partisane (que vous faîtes passer pour mon "ignorance") qui doit subtilement favoriser les intérêts du Hezbollah tout en le rendant acceptable.

Je ne dis pas cela, je dis que l'Iran avec le Hezbollah à une énorme influence perturbant une cohésion nationale, je ne dis pas que s'il n'y a pas de cohésion nationale au Liban, c'est à cause et seulement à cause du Hezbollah. En tout cas vous ne pouvez pas nier qu'avoir une milice armée d'une communauté religieuse, la seule n'ayant pas acceptée de déposer les armes, soit bon pour l'unité du pays, soit un fondement pour construire cette unité. Je n'oublie pas la guerre civile, je la mentionne (même si je ne vais pas la développer), mais je sais reconnaitre que le Hezbollah en est une conséquence, qu'il en a été un acteur et qu'il est comme je l'ai dis juste avant, toujours lourdement armé sans une quelconque légitimité.

Peu importe la recherche de légitimité que le Hezbollah tente de se donner, d'obtenir, techniquement, nul part, une milice non étatique à l'intérieur d'un pays c'est un problème à la légitimité même d'un gouvernement, de son armée, du pays tout entier.

Je le redis, le Hezbollah est un sérieux problème, non pas dans sa représentativité d'une communauté chiite, mais dans sa force armée, par son idéologie politique anti-israélienne qui ne cherche pas à tourner la page et reste bloqué dans une lutte permanente. Le peuple libanais a souffert des israéliens, oui et alors? Le peuple français n'a t-il pas souffert des allemands? Au bout d'un moment, il faut savoir, soit vous voulez la paix, soit vous vous préparez à la guerre. Le Hezbollah cherche la paix ou se prépare t-il à la guerre? Le Liban a t-il un intérêt à faire la guerre à Israël? Cette idéologie anti-israélienne, de vengeance et de haine permanente ne fait pas évoluer le Liban dans la bonne direction. Vous pensez sincèrement que si le Hezbollah n'existerait pas, il y aurait la même tension avec les israéliens?  Que le Liban serait envahit? Non tout cela c'est du folklore qui permet a Hezbollah de se donner une raison d'exister, d'avoir des armes, c'est tout.

L'idéologie anti-israélienne, portée aujourd'hui essentiellement par l'Iran la Syrie et leurs alliés non étatiques (dont le Hezbollah), qui séduit encore beaucoup dans la rue arabe, qu'apporte t-elle concrètement? Cette politique doit-elle être soutenue et doit-elle continuer pour recréer des guerres en espérant que la prochaine sera différente des autres? Moi quand je vois l'Egypte qui a pris le chemin du dialogue, de la recherche de la paix, changer de politique, Israël était présente pour signer, lui rendant au passage le Sinaï. Avec la Jordanie c'était pareil, un accord de paix, des conditions et c'est bon, l'essentiel des tensions sont réglés. Mais la Syrie du père de Bashar, n'a jamais voulu faire un accord avec les israéliens, ses sbires libanais non plus. Une obsession de la confrontation, de la vengeance, ça reste l'éternel ennemi israélien. Bordel, mais pourquoi donc ne pas faire comme l'Egypte et la Jordanie? Se mettre autour d'une table, négocier un traité de paix, la Syrie pourrait reprendre son plateau du Golan, même si Israël pourrait lui imposer une démilitarisation permanente? Mais non, ça préfère encore à rêver et vouloir la guerre, reprendre cela par la force. Ce n'est pas Israël qui est venu envahir la Syrie, c'est la Syrie qui a perdue la guerre qu'elle a lancée, le plateau du Golan, comme le Sinaï d'hier, c'est pour Israël, l'objet d'un chantage, mais tant qu'en face on ne veut pas la paix, ben ça continuent. Le Liban c'est pas mieux, pourquoi ne pas arriver à faire un traité de paix qui conditionnerait au désarmement du Hezbollah, à dessiner et fixer les frontières, ne croyez pas qu'Israël n'est pas prêt à céder le moindre m², derrière cela Israël s'engageant à respecter l'intégrité territoriale du Liban que ce soit en le survolant ou je ne sais quoi.

Malheureusement ce genre de choses, le camp que vous défendez n'en veut pas, ils préfèrent la confrontation, il veut la confrontation, il s'arme en vue de la confrontation et un traité de paix, surtout pas. Ce camp s'imagine qu'il ne peut rien obtenir d'Israël, qu'il faut y aller de force. C'est une politique à part entière, il y a une population qui haït tellement les israéliens, qui ont tellement de rancoeur d'avoir été vaincus, que certains gouvernements et responsables jouent dessus pour obtenir un soutien populaire.

Chacun ses choix, mais il ne faudra pas se plaindre, ces traités de paix sont faciles à faire, il faut juste de l'initiative politique et une volonté d'avoir la paix. Contrairement à la paix israélo-palestinienne qui elle, s'avère bien plus complexe, si ce n'est impossible. Au bout d'un moment, comme partout il y a un devoir de lucidité et d'acceptation de la réalité, on ne peut plus considérer Israël de nos jours avec la situation d'il y a 60 ans. Vouloir effacer Israël pour refaire l'état palestinien d'alors est impossible, Israël et ses millions d'habitants sont là et ne disparaitront pas, il faut faire avec, d'autant plus que c'est une puissance nucléaire, donc le pays ne sera jamais "capturé" comme certains l'entendent.

 

Donc moi aussi j'ai un parti pris évident, c'est celui de la paix, du dialogue, de l'entente. J'identifie que la politique de lutte contre Israël, depuis des décennies n'apporte que le malheur, la tension et que ce sont ceux qui veulent faire souffrir ou punir les israéliens qui sont dans la merde, qui ont divers problèmes intérieurs. Quand vous voulez oeuvrer pour votre pays, vous faîtes des choix qui sont bons pour lui, la guerre ne doit se justifier que par nécessité. Je dis pas, si demain le gouvernement libanais avec l'armée commence par massacrer le peuple qui réclame du changement politique et que le Hezbollah s'y interpose, je pourrai changer d'avis, mais est-ce qu'on risque d'assister à cela?

 

 

Tu as une vision du monde très "spéciale" pour utiliser un terme charitable...

Mec, depuis 3/4 posts tu es complètement en roue libre.

Edited by Shorr kan
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Fanch a dit :

Il y a pas mal de militaires sous "influence" du hzb.

Et personne n'a intérêt qu il y ait une transition dans la violence, ni que le Liban s'effondre. Va falloir attendre les prochains jours pour voir comment cela se passe. Si l'aide internationale arrive assez vite et que des actions gouvernementales sont annoncées ça se passera bien.

 

Ce qui est pratique c'est que le Liban est quand même rôdé question Aide internationale

Sauf qu'on ne parle pas d'un petit séisme, mais d'une catastrophe sur un Etat déjà à terre et dont le principal hub maritime est... tenez regardez.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fanch a dit :

Il y a pas mal de militaires sous "influence" du hzb.

Et personne n'a intérêt qu il y ait une transition dans la violence, ni que le Liban s'effondre. Va falloir attendre les prochains jours pour voir comment cela se passe. Si l'aide internationale arrive assez vite et que des actions gouvernementales sont annoncées ça se passera bien.

 

Ce qui est pratique c'est que le Liban est quand même rôdé question Aide internationale

Je suis pas aussi sur que vous que "personne n'a intéret à une transition dans la violence". Sans faire dans le complotisme le statu quo déplaît à au moins deux poids lourds de la région : Israël et les Saouds. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, NUBEALTIUS a dit :

"Liban: le Hezbollah «nie catégoriquement» avoir tout «entrepôt d'armes» dans le port de Beyrouth" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/liban-le-hezbollah-nie-categoriquement-avoir-tout-entrepot-d-armes-dans-le-port-de-beyrouth-20200807

Je ne savais pas que certains avaient pensé à l’explosion d’un stock d’armes du Hezbollah. Personnellement ça m’étonnerait beaucoup. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fanch a dit :

Et personne n'a intérêt qu il y ait une transition dans la violence, ni que le Liban s'effondre. Va falloir attendre les prochains jours pour voir comment cela se passe. Si l'aide internationale arrive assez vite et que des actions gouvernementales sont annoncées ça se passera bien.

Elles peuvent toujours être annoncées... la plupart des citoyens fait déjà le boulot que le gouvernement est sensé mener dans les rues dévastées. L'enjeux pour l'aide humanitaire est de miser/s'appuyer sur les ONG et les structures de la "société civile" locales qui remplissent des missions fondamentales d'intérêt général et ce, depuis des décennies.

Si Aoun et ses acolytes continuent sur cette lancée-là en se bornant à tout refuser et à tenter de se dédouaner, le pays sera définitivement enterré. Et d'innombrables têtes seront coupées par la population.

Un bref article bien fait et publié quelques heures avant le drame du 4 août https://www.la-croix.com/Monde/Le-Liban-plonge-seul-crise-2020-08-04-1201107672

F.Balanche, que j'avais eu la chance d'avoir comme prof, y était déjà des plus pessimistes sur le futur proche du pays :

Citation

« Si la communauté internationale a soutenu le Liban jusque-là, c’est pour éviter l’effet domino. Maintenant que Bachar Al Assad a gagné en Syrie, la stabilité du Liban n’est plus aussi indispensable »

Pour répondre à @nemo, je doute que les Israéliens soient ravis que la situation pourrisse éternellement et nourrisse ainsi leur peur de voir le Hezbollah prendre de plus en plus de place dans le jeu des clans & groupes armés de ce pays voisin.

Citation

Aux yeux de ce spécialiste, Israël est sans doute – avec Chypre qui pourrait voir affluer une partie du million et demi de réfugiés syriens au Liban – « le pays le plus inquiet » devant l’hypothèse d’un chaos, synonyme de « montée en puissance des milices, du Hezbollah en particulier ». Tel-Aviv se démène pour obtenir d’ici fin août une renégociation du mandat de la Finul – la Force de maintien de la paix de l’ONU déployée dans le sud du Liban – afin d’« étendre ses pouvoirs de contrôle sur les stocks d’armes cachés du Hezbollah », reconnaît un diplomate israélien.

Pour les Saouds et les Emiratis, c'est autre chose.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Kerloas a dit :

F.Balanche, que j'avais eu la chance d'avoir comme prof, y était déjà des plus pessimistes sur le futur proche du pays :

Pour répondre à @nemo, je doute que les Israéliens soient ravis que la situation pourrisse éternellement et nourrisse ainsi leur peur de voir le Hezbollah prendre de plus en plus de place dans le jeu des clans & groupes armés de ce pays voisin.

Pour les Saouds et les Emiratis, c'est autre chose.

tout dépend de ce que t'entends par "pourrir", c'est simple le hezb à trop de pouvoir au Liban, tout ce qui diminue ce pouvoir est bon à prendre, de préférence sans que des roquettes tombent sur Israël. Donc c'est un jeu d'équilibriste pour eux entre déstabilisé la situation actuelle pour affaiblir le hezb, mais pas trop pour que ça tourne pas à la guerre ouverte. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, nemo a dit :

Je suis pas aussi sur que vous que "personne n'a intéret à une transition dans la violence". Sans faire dans le complotisme le statu quo déplaît à au moins deux poids lourds de la région : Israël et les Saouds. 

Pour Israël, ça risque d'être compliqué à gérer d'avoir un état en faillite, avec une transition violente à sa porte. Surtout que beaucoup de Libannais du sud ont de la famille en Israël

Pour les Saouds certes, mais une transition dans la violence risquerait de favoriser un certain parti chiite

il y a une heure, Ciders a dit :

Sauf qu'on ne parle pas d'un petit séisme, mais d'une catastrophe sur un Etat déjà à terre et dont le principal hub maritime est... tenez regardez.

Ce n'est pas grave, c'est juste du béton. Le port n'est pas un problème. La plupart des pays peuvent faire sans pour la partie urgence et pour le moyen terme une cimenterie et du granulat et c'est parti. En plus il y a de la place pour reconstruire (zone portuaire)

C'est le reste qui va être plus chiant, les hôpitaux, les milliers de vitres à changer, les bâtiments d'habitations qui risque de s'effondrer (ça risque de faire énormément de monde à reloger) le tout des un espèce contraint.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bah ça va alors. Et le gouvernement libanais va gérer tout ça d'une main de maître.

Oh wait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gouvernement Libanais est la plus grosse inconnue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Liban enquête sur une éventuelle implication étrangère dans les explosions à Beyrouth

A lire ici

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, nemo a dit :

Et le danger de la guerre civile qui est peut être le seul point d'accord de tout les corrompus au pouvoir : tout sauf ça!

Ce qui est plutôt bien, et peut-être un des rares points positifs du système...

Il y a 4 heures, Jésus a dit :

Chacun ses choix, mais il ne faudra pas se plaindre, ces traités de paix sont faciles à faire, il faut juste de l'initiative politique et une volonté d'avoir la paix. [...] Au bout d'un moment, comme partout il y a un devoir de lucidité et d'acceptation de la réalité, on ne peut plus considérer Israël de nos jours avec la situation d'il y a 60 ans.

 

Un peu malhonnête certes en coupant une phrase, mais s'agissant du problème israelo-irano-libanais je trouve la juxtaposition de ces deux phrases assez plaisante...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, pascal a dit :

Ce qu'il y a de bien avec "l'implication étrangère" c'est que çà permet de passer sous silence l'incurie libanaise ... La bonne vieille méthode du bouc émissaire

C’est clair que c’est pas un hasard si cette hypothèse est avancée. 

Et sincèrement, je ne vois pas qui aurait intérêt à commettre un carnage de cette ampleur.

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Des dizaines de sacs de feux d'artifice ont été stockés dans le même hangar que des milliers de tonnes de nitrate d'ammonium dans le port de Beyrouth et ont peut-être été un facteur décisif dans l'inflammation du composé chimique explosif qui a alimenté l'énorme explosion de mardi, ont déclaré un ancien employé du port et d'autres sources au Guardian.

Alors que les Libanais en colère prévoient une grande manifestation dans le centre de Beyrouth samedi, l'attention s'est portée sur la façon dont 2 750 tonnes de cette matière dangereuse ont pu être stockées si près des quartiers résidentiels pendant des années - malgré les avertissements répétés du risque qu'elle représentait.

Un ancien employé du port, Yusuf Shehadi, a déclaré au Guardian que l'armée libanaise lui avait ordonné de stocker les produits chimiques dans l'entrepôt 12 du port, malgré les protestations répétées d'autres départements gouvernementaux.

"Nous nous sommes beaucoup plaints de cette situation au fil des ans", a déclaré M. Shehadi, qui a travaillé dans le port jusqu'à ce qu'il émigre au Canada en mars de cette année. "Chaque semaine, les douaniers venaient se plaindre, tout comme les agents de la sécurité de l'État. L'armée n'a cessé de leur dire qu'ils n'avaient pas d'autre endroit où mettre cela. Tout le monde voulait être le patron, et personne ne voulait prendre une vraie décision".

En outre, le hangar abritait une quantité de feux d'artifice, a dit M. Shehadi, que les douanes avaient confisqués vers 2009-2010 et qu'il a dit avoir personnellement vu être livrés sur un chariot élévateur. "Il y avait 30 à 40 sacs en nylon de feux d'artifice à l'intérieur de l'entrepôt 12", a-t-il dit.

"Ils étaient sur le côté gauche lorsque vous êtes entré par la porte. J'avais l'habitude de me plaindre à ce sujet. Ce n'était pas sûr. Il y avait aussi de l'humidité. C'était un désastre qui attendait de se produire. Les travailleurs du port n'ont pas mis les produits chimiques là au départ. C'est le gouvernement qui est scandalisé".

Une deuxième source a confirmé la présence des feux d'artifice, qui ont également fait l'objet de reportages dans les médias au Liban vendredi.

La nouvelle image des circonstances qui ont conduit à l'explosion apparaît alors que les enquêteurs et les organisations médiatiques continuent d'essayer de reconstituer la cause de l'incendie et de l'explosion qui a suivi.

L'affirmation selon laquelle les feux d'artifice étaient stockés dans le même entrepôt que le nitrate d'ammonium semble être confirmée par des images de téléphones, apparemment filmées par un travailleur du port depuis le toit des silos à grains qui surplombaient le siège de la plus grande explosion - maintenant un cratère d'eau de mer de 150 mètres de large.

Dans la brève section des images diffusées sur les médias sociaux, on peut voir un long entrepôt - parallèle au silo à grain et séparé par une route - dont la fumée sort par les fenêtres du côté ouest et du toit.

La géolocalisation par le site d'investigation Bellingcat et le Guardian, et la comparaison des caractéristiques, suggère fortement que cet entrepôt est situé au centre même de l'explosion dévastatrice - situant le feu initial et les explosions ultérieures dans la même zone d'entreposage.

Alors que la personne qui se trouve sur le toit du silo filme l'extrémité nord de l'entrepôt depuis son point d'observation, la fumée s'épaissit, puis on peut voir une douzaine d'éclairs blancs se succéder rapidement à l'intérieur, déclenchant des flammes rouges plus épaisses qui se propagent rapidement vers le sud avant de déclencher une explosion majeure dans le bâtiment en quelques secondes, qui pousse la personne qui filme à se mettre à l'abri.

Shehadi a déclaré qu'il avait parlé à d'anciens collègues du port qui ont dit que des ouvriers tentaient de réparer un portail à l'extérieur de l'entrepôt 12 avec un outil électrique avant l'explosion. "C'était à 17h, et après 30 minutes, ils ont vu de la fumée. Les pompiers sont venus, ainsi que la sécurité de l'État. Tout le monde est mort."

Une vidéo postée sur les médias sociaux montrait des pompiers s'attaquant à un petit incendie dans un entrepôt qui ressemblait à un bâtiment portuaire. "Je crois que ces travaux de réparation ont conduit à cette catastrophe", a déclaré Shehadi.

L'enquête libanaise sur la catastrophe devrait faire l'objet d'un rapport au cabinet national d'ici dimanche. Seize personnes liées au port, dont son directeur général, ont été placées en résidence surveillée, mais des personnalités, dont le président français Emmanuel Macron, ont demandé une enquête internationale indépendante.

Le président du pays, Michel Aoun, a déclaré que la cause de l'explosion n'était toujours pas claire et n'a pas exclu la possibilité d'un acte hostile. "La cause n'a pas encore été déterminée", a déclaré M. Aoun. "Il y a une possibilité d'interférence extérieure par le biais d'une fusée ou d'une bombe ou d'un autre acte."

La Croix-Rouge libanaise a estimé que des dizaines de personnes pouvaient encore être enterrées sous les débris de l'explosion, principalement des employés du port qui travaillaient dans et autour du hangar.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://www.theguardian.com/world/2020/aug/07/beirut-explosion-former-port-worker-says-fireworks-stored-in-hangar

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, il y aurait eu plusieurs petites explosions (qui pourraient justement être celles de feux d'artifice) avant l'énorme explosion. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'oubliez pas que le gros panache de fumée blanche qui précède les flammes "libres" et l'explosion titanesque résulte d'une primo-déflagration que l'on ne voit pas sur l'essentiel des vidéos. C'est pour cela que beaucoup de témoins parlent de deux explosions, alors que sur les vidéos on ne voit que la dernière, la plus dévastatrice.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Citation

C’est une des explosions accidentelles parmi les plus puissantes jamais enregistrées depuis celle d’Halifax (Canada), le 6 décembre 1917, lorsqu’un navire norvégien était entré en collision avec un cargo français chargé de munitions. La détonation avait produit 2 900 tonnes d’équivalent TNT. L’explosion de Beyrouth reste dix fois moins forte que celle de la bombe atomique larguée par l’armée américaine sur Hiroshima (Japon), le 6 août 1945, lors de la seconde guerre mondiale.

Ce graphique représente la puissance de différentes explosions accidentelles ou militaires en tonnes « équivalent en TNT » :

• 21 t. Tianjin 2015

• 20 à 40 t. AZF 2001

• 1000 à 1 500 t. à Beyrouth nitrate d'ammonium 4 août 2020

• 2 900 t. Halifax munitions 1917

• 15 000 t. Hiroshima bombe A 1945

(Sources : Ministère de de l'intérieur)

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/08/07/comparee-a-d-autres-catastrophes-quelle-a-ete-la-puissance-de-l-explosion-au-port-de-beyrouth_6048412_4355770.html

Edited by jojo (lo savoyârd)
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,340,947
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries