Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 03/01/2019 in all areas

  1. 5 points
  2. 4 points
    Les premières analyses OSINT (DFRLab et un institut australien) montrent que la frappe indienne à Balakot aurait frappé ... dans les arbres à plus de 200m du camp JeM. Et les débris semblent plutôt confirmer l'usage de munitions Spice de précision (à guidage GPS + imagerie). Avis perso: Le body count est probablement faible ou nul (comme le disent les pakistanais) Les spice étant à guidage GPS (précision ECP 3m...), il est probable que la frappe a été planifiée pour rater la cible. (ou alors c'est que l'IAF a des problèmes de compétence...) Spéculation: Modi a ordonné une frappe de représailles (pour raison électorale, et/ou d'avertissement au Pakistan) A noter que la frappe était sur le territoire du Pakistan (pas le Kachmire) , puissance nucléaire ... première fois depuis 1971. Il est possible qu'il voulait limiter l'escalade, et que la frappe soit surtout symbolique (ce qui expliquerait les fuites rapides à la presse sur la munition utilisée, pour montrer au Pakistan que ça aurait pu être pire). Manque de bol, le Pakistan a répondu en force (mais peut être que leurs bombes ont aussi raté délibérément pour éviter l'escalade) https://medium.com/dfrlab/surgical-strike-in-pakistan-a-botched-operation-7f6cda834b24 https://www.aspistrategist.org.au/were-indias-airstrikes-in-pakistan-a-strategy-for-public-approval/ https://www.reuters.com/article/us-india-kashmir-village/pakistani-village-asks-where-are-bodies-of-militants-india-says-it-bombed-idUSKCN1QH298
  3. 3 points
    Les Etats-Unis ont publié leurs objectifs de négociation pour le futur accord de libre-échange avec le Royaume-Uni dont les négociations sont prévues pour commencer juste après la sortie britannique le 29 mars. Quelques morceaux choisis mes commentaires en italique Il manque la petite culotte de la Reine. Mais c'est seulement parce que Donald n'est pas d'humeur. Une chose est claire, si le Royaume-Uni entend développer le libre-échange, il va se faire dépecer et satelliser par les bienveillants cousins d'outre-Atlantique. Sortir de l'UE pour développer le libre-échange, c'est complètement con... tre-productif, restons poli. Sortir de l'UE pour mener une politique moins libre-échangiste, par exemple maniant protectionnisme et libre-échange comme des outils en fonction des circonstances sans s'attacher de manière idéologique ni à l'un ni à l'autre, c'est une option qui peut être discutée : quoi qu'on en pense, elle est au moins cohérente. Et c'est bien évidemment la seule option pour sortir d'une politique idéologiquement libre-échangiste comme celle de l'UE. Mais sortir de l'UE pour devenir "le Singapour de l'Europe" et autres billevesées... eh bien ce sont des billevesées justement. Toujours pour rester poli Ça revient à se mettre en position de négocier le libre-échange comme un "moyen" parmi les "gros" - donc à n'avoir que le choix de se faire dévorer par tel ou tel gros. Et comme les Britanniques pourraient être en train de s'éloigner du gros à leur porte - surtout si leur parlement refuse de signer l'accord de retrait...
  4. 3 points
    Dans ce cas je connais un pays, en léger froid avec son voisin, très content de ses propres 2000, qui serait super content de compléter sa flotte par ceux ci qui sont "tip top toutes options". Si en plus il pouvait les avoir après-demain, ce serait un sacré argument
  5. 3 points
    C'est moi, ou les avions ont une fâcheuse tendance à tomber en panne dans ce pays ? - - - - - - https://www.zeit.de/politik/deutschland/2019-03/regierungsflugzeug-heiko-maas-aussenminister-mali-defekt (1er mars 2019) Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas s'est retrouvé bloqué après une nouvelle panne d'avion gouvernemental au Mali. Le ministre des Affaires étrangères a dû reporter son retour de son voyage en Afrique de l'Ouest en raison d'un défaut technique, a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Au cours des derniers mois, les avions de la Bundeswehr ont connu des problèmes répétés. Fin janvier, le président fédéral Frank-Walter Steinmeier a été temporairement arrêté en Éthiopie en raison d'un moteur défectueux de l'Airbus A340 Theodor Heuss.
  6. 3 points
    Je ne crois pas que la question de @Bon Plan soit celle à laquelle tu réponds. Les ravages du T9 semblent avoir transformé une question initiale qui devait probablement être
  7. 3 points
    Le petit point de doute soulevé par ce Monsieur concerne le fait qu'un seul lot de 13 F-16 est connu pour avoir été livré par la Jordanie au Pakistan en 2014 Le hic c'est que l'ex-J-269 néerlandais / 131 jordanien dont ce serait la supposée carcasse est noté par des spotters de scramble en janvier 2015 comme toujours actif au sein de la RJAF (et donc pas livré en au Pakistan en 2014). S'agit-il d'un appareil livré à partir de 2016 dans un second lot passé sous les radars jusqu'alors (mais qu'Islamabad courtisait : https://thediplomat.com/2016/06/us-pakistan-f-16-deal-is-dead-islamabad-mulling-jordan-f-16-fighter-jets-instead/) Cela nous laisse deux options : soit il s'agit d'un appareil re-exporté par les jordaniens à partir de 2016, soit il ne s'agit pas de l'épave d'un F-16B Block 20 MLU et tout le monde s'excite pour rien. PS 1 : admettons que le numéro qui figure sur le boitier soit authentique. Il est passé où le 7 devant 80269 ? Il s'agit bien de "78-0269" et le "78" n'est pas anodin, il s'agit de l'année fiscale US durant laquelle a été commandé l'avion. PS 2 : Reuters raconte que les appareils du lot 1 ont été construits entre 1988 et 1990, c'est rigoureusement faux.
  8. 2 points
    C'est même 6 points pour le Su-57 (2 sous chaque aile, 1 sous chaque moteur):
  9. 2 points
    L'Inde et ses Mirage-2000 auraient loupé l'opération Balakot, selon une étude basant sur Open Source et des images satellites. Surgical Strike in Pakistan a Botched Operation? https://medium.com/dfrlab/surgical-strike-in-pakistan-a-botched-operation-7f6cda834b24 Henri K.
  10. 2 points
    Information qui a pu passer inaperçue et qui concourt pleinement à la dissuasion : le Réacteur d'Essai à Terre (RES) a divergé le 10 octobre 2018 à 11h52 pour être préci. (Travaux débutés en 2000, et cuve mise en place en 2007 merci Wikipedia) Super PDF du CEA -DAM sur le sujet avec un petit historique de la propulsion nucléaire française qui est "basée" à Cadarache: http://www-dam.cea.fr/dam/wp-content/uploads/2018/12/Dossier-RES.pdf Le RES est en gros un K15 très instrumenté qui permettra de nourrir en données les simulateurs, expérimenter sur les coeurs, et améliorer la gestion de la flotte nucléaire. Wikipedia nous dit, "d'après une source américaine", qu'il servirait à remplacer les Celestins (normalement arrêtés depuis environ 10 ans) pour la production de Tritium nécessaire à l'étage fusion des bombes thermonucléaires. Quelques petits points sympas: Amélioration sur le K15 adapté aux Barracuda: disponibilité du réacteur, capacité énergétique du coeur, et sûreté nucléaire (équivalente aux EPR). Etudes R&D préliminaires déjà effectuées quant à un réacteur de plus forte puissance pour un futur porte-avion.
  11. 2 points
    Je remarque que les pays qui ont des Su-30 ne les utilisent quasiment jamais (voir pas du tout) en air-sol. - La Malaisie en 2013 a préféré ses Legacy Hornet lors du Conflit de Sabah. - La Russie en Syrie utilise globalement des appareils spécifiques - L'Inde vient de confirmer ce constat. Alors ce n'est peut être pas représentatif, mais il est vrai qu'on peut s'interroger.
  12. 2 points
    Sinon, en Europe, il y aussi les territoires dont personne ne veut. Exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liberland
  13. 2 points
    C'est pas un M2000 grec qui a le "World first F-16 kill"?
  14. 2 points
    Probablement contre le "eye ball Mk 1", parce que je ne vois pas d'image
  15. 2 points
    Et puis le NGF n'aura pas une version VSTOL. Si on veut un seul moteur + des soutes, on augmente le nombre de portes, les difficultés d’entretien de la furtivité, la hauteur, etc... et si on veut des designs rapprochés avec un VSTOL et des trappes, on ne peut pas bien placer les pièces structurelles. Les zones en bleu correspondent aux ouvertures soit pour les trappes, soit pour la bascule arrière du réacteur principal, soit pour la turbine verticale : le F35, c’est une histoire de trous !
  16. 2 points
    Sinon j’ai bien aimé ce film malgré plein d’incohérence technique que vous avez déjà relevé. Ca reste rythmé et agréable à regarder.
  17. 2 points
    Et par les anglais qui en janvier 2017 n'ont pas voulu payer les 2 milliards nécessaires à l'accomplissement du projet que la France était prête à mettre sur la table. À un moment il faut arrêter de pousser mémé dans les orties. Mais bon, avec les brits la mauvaise foi est une seconde nature donc attendons-nous à une vague de fake news.
  18. 2 points
    Pas. Il n'y a pas de contradiction, le prix élevé à l'heure de vol du F-35 est le résultat de 4 particularités : 1. L'avion n'est pas encore arrivé à maturité. La réduction partielle du coût d'exploitation se poursuivra pendant quelques années, jusqu'à l'arrivée à maturité de l'ensemble du dispositif (avion, environnement, logistique, mécanique, etc) 2. L'avion est furtif. Le revêtement (et autres spécificités) impose des contraintes supplémentaires lors des opérations de maintenance, mais aussi une charge supplémentaire pour son maintien en état. 3. L'avion est gros/lourd. Ca influe directement sur le coût d'acquisition et la facture de carburant. 4. L'avion est truffé de systèmes hi-tech qui tombent plus souvent en marche qu'en panne. Un petit drone furtif atténue le cas n°3, c'est à dire pas grand chose, un gros chasseur non furtif élimine le cas n°2, mais le mieux est encore un petit chasseur non furtif avec équipements de mission optionnels (réduit les cas 2, 3 et 4).
  19. 2 points
    Le problème c'est que quand Dassault vend a un pays c'est qu'il y a un alignement de paramètres assez rare. Il faut un pays qui a beaucoup d'argent disponible, soit par son économie soit par un parrain (ex Egypte) car une aviation militaire de haut niveau car coûte cher, donc déjà beaucoup de pays sont Out. Il faut ensuite des pays sans Industrie aéronautique développée, Exit les "gros" pays européens. Il faut un pays qui ne soit pas sous une sphères d'influence US/Russe ou qui veulent en sortir. Exit la plupart des "petits" pays européens, les pays asiatiques, ou Canada/Australie. Avec tous ces critères il ne reste pas beaucoup de pays potentiels. Et donc à part les clients historique (Egypte, Emirats, Inde, Qatar), on a seulement quelques coût a jouer Finlande, Suisse voir Malaise. Donc pas sûr de voir un nouveau client qui plus est pressé débarquer dans cette liste.
  20. 2 points
    Excellent petit bouquin, et très lisible qui plus est. Un résumé utile et précis sur le site de Claude Rochet.
  21. 2 points
    Selon le commentateur du Daily Telegraph Liam Halligan, non seulement un Brexit sans accord ce n'est pas si grave, mais surtout l'économie britannique va entrer en pleine expansion et deviendra bientôt la plus grande en Europe. Devant l'Allemagne, donc ... Dire qu'un Brexit sans accord ne serait pas très dommageable, c'est juste faux. Mais pour imaginer que l'économie britannique va bientôt dépasser celle de l'Allemagne, alors que les gisements de la Mer du Nord s'épuisent, qu'une partie des activités parasitaires mais rentables de la City vont être déplacées sur le Continent et que les contre-performances industrielles du pays continuent avec un déficit commercial à faire rougir même la France... Il faut en fumer de la bonne !
  22. 2 points
    Je dépoussière se file pour parler des réclamations de l'île Maurice concernant les Chagos ou sont installé les britanniques . La Cour Internationale de Justice ayant tranché en faveur de l'île Maurice. Étant donné que sur Diego Garcia les US sont en location, l'île Maurice du moment que les USA acceptent cette décision n'auront pas de problème pour continuer la location de Diego Garcia qui reste un point stratégique important pour les USA. Il est vrai que sur le coup, c'est bien joué pour l'île Maurice, et cela risque d'être intéressant à suivre. Mais cela semble faire un effet boule de neige en défaveur des britanniques, Chypre si mettant aussi. Donc pour Londres, ça risque déjà fortement de devenir problématique, vu que Chypre après la décision qui accorde raison à l'île Maurice, remet en cause la présence des 2 bases britanniques. On observera via se lien les noms des pays favorables à cette décision, l'Argentine qui n'a jamais lâché l'affaire avec les Malouines étant bien évidemment content de cette décision car cela renforcerait leurs revendications sur les Falklands. Les chinois aussi. Je pense que le Brexit a joué et disons ouvert la boîte de Pandore via ses type de décision reconnaissant des droits à des pays sur des territoires contesté , se qui va fragiliser peut être un peu plus la position de la GB dans le monde au final, et que peut être dans le cas de Chypre, qui fait parti de l'Europe, Europe qui devait temporiser les réclamation de Chypre qui certe n'était pas aussi ferme ni pressée mais ayant quand même gardé l'idée en tête d'un jour pouvoir réclamer le départ des bases britannique. Pour l'Europe c'est peut être une occasion de soi mettre la pression sur la GB en lui montrant que rien ne va être facile pour la GB une fois le Brexit effectué, soit tout simplement sceller une position ferme ou l'Europe ne fera pas de cadeau à la GB et qui occasionnera un Brexit dur. Après l'Europe n'a peut-être pas pesée et que tout simplement, Chypre profite de l'occasion en ayant observé le cas de l'île Maurice. Premier pas d'une période qui va être très compliqué pour la GB en se retrouvant disons plus aisément isolé au sein de la communauté internationale via des sujets de se type. Avec la nouvelle donne mondiale et l'émergence de puissances, les choses ne vont pas être aussi simple à gérer pour la GB en terme de géopolitique et géostrategie. En se qui concerne l'île Maurice, on va bien voir comment les USA vont réagir Via l'affaire chypriote, le contexte européen va peser sur la position des USA qui concernant leur positionnement à une époque, le Brexit n'était pas si apprécié que cela , car voir la GB quitter l'Europe c'était pas forcément pratique question influence sur l'Union européenne pour les USA via la GB . D'un autre côté c'est peut-être aussi une occasion pour les US de ne pas avoir une Europe forte, et qu'au final une Europe encore plus divisée voir qui a imposée ne sera que profitable à leurs intérêts, car ayant plus de poids en traitant individuellement via chaque pays européen, sans être gêner par l'Union européenne. Pour les US, voir plutôt une Europe divisée même en ayant pas imploser, mais en ayant des groupes de pays via ceux du nord, ceux du sud, ceux de l'Est ça peut être plus intéressant pour les USA. De facto, la GB en étant plus le cheval de Troie va peut-être payer les frais de son choix, et cela que ce soit avec les USA qui ni perdront rien au final ( une Europe divisée étant aussi pratique qu'une Europe ou la GB était un cheval de Troie) , ou avec l'Europe qui elle dans tout les cas va y perdre, que ce soit en voyant la GB changer d'avis sur le Brexit, ou partir. Au final la GB n'est pas en bonne posture pour aborder sereinement l'après Brexit, qu'on lui mette ou pas des bâtons dans les roues.
  23. 2 points
    C'est en espagnol, mais ça relate l'attaque kamikaze contre un camps malien ou était présent les espagnols. La sécurité a bien fonctionnée . Il y a une photo prise d'un drone montrant les dégâts occasionné lors de l'explosion. http://www.ejercito.mde.es/actualidad/2019/02/7183_ataque_koulikoro.html
  24. 2 points
    J'ai lu dernièrement un article US sur le sujet des dommages aux infrastructures en combat ZUB. L'auteur constatait que du fait des tactiques de combat, la ville finissait in fine en ruines. C'est un sujet qui prends effectivement du sens face à un ennemi asymétrique, dilué sciemment dans l'espace urbain. Surtout quand le but est de contraindre cet ennemi par une action d'influence sur les populations et les opinions et que du même coup sa destruction physique entraine des effets contreproductifs sur les perceptions. Mais au fond c'est tout le problème de la three blocks war. L'article du CDC du 68°RA, outre la polémique qu'il suscite, a le mérite de faire réfléchir sur cette réalité. Je pense personnellement qu'un engagement au sol peut, selon la qualité d'emploi tactique de la troupe, réduire, sans trop d'illusions toutefois, les dégâts aux infrastructures. Du point de vue de la réalisation de but politique, l'utilisation de troupes au sol étant rare, elle a d'autant plus d'effets directs et indirects. Elle permet en tout cas effectivement et s'est primordial dans le continuum des opérations d'occuper, au moins un temps voulu, le terrain. Je ne pense pas en revanche que nos armées aient aujourd'hui les moyens de solutionner le problème de la destruction des ZUB. Quand au colonel, mes 25 ans de service ne me permette pas encore de le juger. Mais je ne pense pas que quiconque ai toujours été en parfait accord avec les choix tactiques ou stratégiques voir politiques de la France sur les théâtres d'opérations. Ce qui ne nous empêchent pas de porter les armes au nom de nos concitoyens et d'essayer de bien le faire. Car dans notre système politique actuel se sont eux qui décident de notre engagement et de la façon de le mener et que l'on se doit de respecter ces choix. Après charge à eux de s'informer sur les différentes options possibles. Personnellement quand je veux changer de chaudière je ne me renseigne pas à la boulangerie.
  25. 2 points
    Secteur avant c'est très vague. La seul chose certaine c'est que l'arriere est différent traité que sur le F-22 et qu'il doit y avoir des lacune de ce coté. Apres l'objectif des furtif initialement ... c'est de contourner plus ou moins tangentiellement - les pilotes savent exactement quel profil montrer pour que ca le fasse bien - les radar de défense aérienne. Donc d'éviter d'etre détecté et surtout engagé par la DCA. En second ... si la chasse arrive ... il faut là aussi éviter d'etre détecter ... donc la aussi il y a un ou plusieurs profil préférentiel a montrer. Et si tout ca a foiré ... et qu'un missile arrive ... il y a forcément des procédure prévu ... pour faire des évasive la aussi avec des profil préférentiel ... des manœuvre qui rende plus performant le brouillage puis le leurrage. Faut pas rêver c'est pas parce que le F-35 n'est pas un F-22 que les utilisateur n'ont pas mis au point des tactique tirant le meilleur, et donc ne savent pas quoi faire de leur F-35 quand un missile radar arrive. On l'oubli souvent mais les missiles a radar actif ... on une petite antenne ... très peu de puissance électrique installée ... et pas énormément de capacité ni de temps de traitement. En gros le radar est très peu puissant ... et reste allumé peu de temps. 10 secondes avec une vitesse de rapprochement de mach 3 c'est 10km ... ça doit être a peu près de cet ordre. Donc si le tireur n'arrivent pas bien placer le missile au plus près de la cible quand il allume le radar ... c'est mort. Et pour ça il faut que le tireur est une bonne piste ... qu'il l'entretienne le temps du vol du missile jusque assez tard la liaison de donnée pour informer le missile des évolution de la cible ou plutôt du point probablement d'allumage du radar. Et plus l'avion d'en face est discret plus il faut amener le missile proche de lui ... pour avoir une chance qu'il voit quelques chose quand il allume. Disons que ça fait beaucoup de si ... avant que le F-35 soit engagée de si près par la chasse adverse. Accessoirement le Meteor n'a pas été conçu pour abattre des F-35 ... ce n'est pas l'adversaire typique des participant au programme.
  26. 2 points
    De la lecture du livre de Paul Bairoch [1], je garde l'idée qu'il ne faut surtout pas avoir de dogme. Il y a des cas où le libéralisme est bon et des cas où le protectionnisme est bon. En général, le libéralisme est bon pour le fort, pour l'économie dominante, et beaucoup moins pour le faible, pour l'économie dominée. On retrouve la formule de Lacordaire : "Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit". La guerre de Sécession américaine a été une guerre du protectionnisme nordiste contre le libéralisme sudiste, et c'est le protectionnisme qui a gagné. Lincoln était protectionniste. Les sudistes étaient libéralistes : pourquoi ? parce que pour eux le plus rentable était d'écouler leurs produits agricoles sur le marché mondial en achetant des produits industriels britanniques moins chers et de meilleure qualité que ceux de l'industrie américaine nordiste qui était à la traîne technologiquement par rapport aux Anglais. Le combat de la vie du Mahatma Gandhi est né du constat suivant : l'Afrique du Sud avait le droit d'élever des barrières douanières pour se protéger des produits britanniques, et pas l'Inde. Pourquoi ? C'est une injustice. Récupérant son indépendance, l'Inde a pu enfin mettre des barrières tarifaires. Cela ne veut pas dire que ce protectionnisme doive être éternel. Apparemment la politique indienne de libéralisation depuis les années 1990 a porté ses fruits. Donc il n'y a pas de dogme. C'est à voir au cas par cas. Gandhi filant le khadi, pour s'opposer aux textiles britanniques. Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Mahatma_Gandhi [1] Mythes et paradoxes de l’histoire économique, Paris, La Découverte/Poche, 1999
  27. 1 point
  28. 1 point
    On pourra comparer le talent de leurs chirurgiens esthétiques respectifs (ou communs)
  29. 1 point
    Première réponse partielle de youtube. Désactiver les commentaires sur les vidéos de mineur. C'est plus facile que d'ajouter une censure du moteur de suggestion. https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/03/01/pedophilie-youtube-veut-desactiver-les-commentaires-sous-la-quasi-totalite-des-videos-avec-des-mineurs_5430042_4408996.html
  30. 1 point
    La position chinoise est intéressante : Ils n'ont pas l'air de penser que c'est contradictoire avec leur rejet du verdict sur l'appropriation des îlots...
  31. 1 point
    ah ouai quand même...
  32. 1 point
    Là, comme ça, je trouve ce chiffre (+15000) très élevé, je me demande s'ils ne comptabilisent pas les victimes du tsunami avec (qui, je le rappelle, provoque la catastrophe nucléaire). Néanmoins, je pense fortement qu'il y a eu des morts suite à la catastrophe nucléaire, ne serait-ce que le personnel d'intervention d'urgence, qui ont été des sortes de Kamikazes des temps modernes... Après, les morts se diluent dans le temps, les maladies ayant une action parfois lente. Mais un autre problème des catastrophes nucléaires, c'est la condamnation de territoires entiers, ou il est impossible de se rendre, et cela pour des décennies, à tout le moins. j'ajouterai que j'ai un avis plutot favorable au nucléaire, de façon générale.
  33. 1 point
    Parler de faux problèmes permet de pas parler des vrais.
  34. 1 point
    Ca n'empêchera pas ton capteur IR de voir un truc bien chaud juste sous son nez et masquant tout le reste.
  35. 1 point
    Je pense que pour le moment on est dans une phase de mise en dotation et donc on va devoir gérer selon se qui sera fourni en canon long et court. Donc on va voir si cela ne va pas encore évolué en terme de distribution et réévaluation des besoins selon les spécialités même au niveau infanterie à l'instar des servants de mortiers de 81 mm, missile AC etc... Pour l'auto défense, des servants de mortier de 81 mm pourraient largement le faire avec du HK416F canon court qui garde une portée de tir conséquente, à 200 mètres et sans optique on touche sans problème, se qui laisse entendre qu'à 300 mètres ça le fera aussi très bien.
  36. 1 point
    ils vont continuer à assécher tranche par tranche en colmatant les voies d'eau par l'intérieur jusqu'à que le navire retrouve sa flottabilité .
  37. 1 point
    SAns aller jusqu'au bout de l'article ça ressemble effectivement entièrement à des info déjà connues. @Picdelamirand-oil avait posté sur ce sujet après la publication de Dassault.
  38. 1 point
    Le couple RDY-3 + MICA en impose mine de rien, surtout face a des appareils comme des JF-17 ou des F-16 de divers block (hors Viper ) D'ailleurs on a une estimation dans les grandes lignes de la portée du RDY-3 des 2000 indiens pour un appareil avec une SER de 5m2 ? (Et je ne parle pas du RC-400)
  39. 1 point
    Euh... Personne n’a noté qu’au moment d’embarquer pour prendre le commandement du Titane Omar Sy salue son second à l’américaine (avec la main horizontale) ? Je crois que c’est ce qui m’a le plus choqué
  40. 1 point
    Les furtifs sont conçu aussi bien pour être discret de dessous contre les radar de sol-air ... que dessus contre les avions de guets avancé, encore plus les modèle dédié strike ... qui risque de devoir voler plus bas pour voir sur quoi tirer. Les furtif russe ou chinois doivent intégrer la menace E-2 et E-3 notamment. Le F-35 un chouilla moins parce que le guet aérien est un peu moins développé en Russie et en Chine ... mais juste un peu moins. Non ... a cause de la vitesse. A priori la lentille qui sert de coiffe a l'optique IR chauffe trop - température d'impact - et brouille l'imageur. L'autre souci c'est la forme de la coiffe ... ronde - pour être optiquement fonctionnelle - pas aérodynamique pour un sous, et qui serait une punition a M4.5 . Il existe quelques solution avec une optique déporté sur le coté de la cellule sous une verrière "neutre optiquement" et refroidie ... mais je ne sais rien de la qualité de la solution aux vitesses dont on parle. Cherches "infrared missile hypersonic" sur gogol tu verras l'étendue du probleme.
  41. 1 point
    Un article dans Challenge ... Apparemment Dassault serait confiant pour d'autres contrats mais je pense que c'est juste pour vendre du papier car pas d'échos dans d'autres médias. Donc pas d'informations nouvelles. sur la partie visible de l'article. Après si certains parmis vous ont un compte chez Challenge, peut être qu'il y aurait de nouvelles informations intéressantes.. https://www.challenges.fr/entreprise/le-rafale-fait-planer-dassault_645304
  42. 1 point
    Y ayant été plusieurs fois, et connaissant l'exercice et ceux qui le mènent, il n'y a jamais de fuite. On ne donne pas le nom des clients et prospects que se soit des avions militaires ou des clients des jets d'affaire.
  43. 1 point
    La vidéo montrant le combat entre les F16 pakistanais et les Su 30 indiens... C'est très violent ! Ame sensible s'abstenir ! https://www.youtube.com/watch?v=LZ0ue-XGl9c
  44. 1 point
    Non, car 1) Airbus n'est pas plus cher que Boeing et 2) il y a concurrence effective entre les deux sur le marché européen. Par contre si Alstom et Siemens sont (au hasard) 30% plus cher que les chinois sur les trains (et la signalisation), et qu'ils ont un monopole de fait en Europe, alors "oui" les trains seront plus chers que si on avait laissé 70% de part de marché aux chinois. C'est quand même assez simple : le protectionnisme n'a pas que des avantages. Et encore une fois, dans le cas d'espèce et compte tenu de la manière dont la Chine manipule son marché intérieur et ses finances, compte tenu des emplois en jeu et des impératifs de souveraineté, je suis pour la protection du marché européen dans ce domaine. Mais il faut l'être les yeux ouverts, sinon on va se faire traiter d'ânes et rétamer. --- Autre sujet : les chambres de compensations en Euro. Un accord (provisoire ?) a été trouvé pour assurer la continuité du traitement de la compensation inter-bancaire en Euro après le 29 mars. Elle pourra continuer à Londres, qui traite l'essentiel des opérations en Euro après avoir manœuvré finement au moment de la création de l'Euro (et avoir gagné en droit ce privilège aberrant). Les articles de l'année passée indiquaient que le but de la Commission (et de la Banque de France)(et des allemands probablement) était de permettre la maintien de cette localisation outre-Manche pendant un an seulement après mars 2019. Les dernières dépêches sont particulièrement évasives sur la durée de la dérogation accordée... M..de ! Ça, c'est vraiment un enjeu de souveraineté.
  45. 1 point
    https://www.connaissancedesenergies.org/quelles-mesures-concretes-pour-limiter-le-rechauffement-15degc-190220
  46. 1 point
    Avec la PAC, on tient peut-être la nouvelle bataille: Quand Juncker est parti négocier aux USA, le BREXIT se dessinait à peine à l'horizon. Cet été, il en ira différemment. Personnellement, je pense que si Angela Merkel veut des changements dans la PAC, il faudra qu'elle fasse des concessions sur l'automobile ou plus globalement sur l'attitude vis-à-vis des USA (et vice-versa ) . Sans cela, elle ne pourra pas obtenir le soutien de la France, alors que nous devrions sans souci pouvoir coaliser les pays de l'Est et d'Europe Centrale sur l'agriculture. Et plus question de pouvoir compter sur une Grande-Bretagne libérale par principe Une bonne illustration des avantages et des inconvénients de l'UE, même pour son membre le plus puissant (pas de pensées scabreuses, petits canaillous ) : pas de droits sans devoirs, pas d'avantages dans un domaine sans une contrepartie dans un autre. Ça va s'avérer intéressant de voir comment la chancelière s'adaptera à cette nouvelle donne.
  47. 1 point
    Oui, le Canada exige que les fichier de données de mission soient fait par les Cinq-Z-Yeux et que les systèmes de communications soient intégrés au NORAD. Ce qui signifie que Washington reçoit la capacité d'invalider n'importe quelle candidature par simple déclaration comme quoi, pour des raisons de sécurité nationale, le matériel de telle ou telle compagnie étrangère (par exemple, au hasard, Dassault ou Thales) n'est pas autorisé à se connecter aux réseaux du NORAD ou des Five Eyes. Et voilà le Rafale qui est éliminé de la compétition sur des "critères techniques", c'est bien la preuve que c'est un appareil nullache et dépassé. La France en a donc logiquement conclu que le Canada se foutait ouvertement de notre gueule : la compétition est ouverte et transparente, il faut juste que le constructeur appartiennent à un pays anglo-saxon d'Amérique du Nord. Avec ça ils prétendent être fâché contre Boeing et ne pas vouloir du Lockheed, mais bien sûr, on les croit. Il faut voir aussi que ça survient peu de temps après que la FREMM ait été rejetée par le Canada au motif que l'offre conjointe Fincantieri/Naval Group n'était pas fair-play pour les autres compétiteurs car beaucoup moins cher ! On se souvient que le Canada avait déclaré vouloir uniquement des designs qui soient déjà en service dans une flotte alliée histoire d'éviter les mauvaises surprises, mais quand l'alliance Lockheed/BAE a proposé un bateau de papier pas encore construit et avec des caractéristiques de prix et de performance purement spéculatives ; là, ça n'a pas été rejeté. (Et surprise, devinez qui a gagné ?) Donc le fait que le Canada soit d'une mauvaise foi abyssale quand ils essaient de prétendre ne pas donner le monopole à certains constructeurs en particulier est quelque chose que les ministères et industriels français savent pertinement. Qu'ils aillent se calisser le tabarnak, sacrissie !
  48. 1 point
    Oui. Je me permets de caricaturer ma réponse, puisque tu caricature un peu mes propos ;) Mais pour répondre franchement, oui tout à fait. Un achat d'armement est un message politique, pas simplement une transaction commerciale. Et ce message politique est envoyé à la fois aux alliés et aux adversaires potentiels. La notion de "meilleur" n'a dans tous les cas aucun sens. Il y a des solutions adaptées, et d'autres qui ne le sont pas. Prenons l'exemple d'une petite nation qui cherche à affirmer son indépendance vis-à-vis d'un voisin encombrant, sans non plus chercher le conflit ouvert. Si cette nation s'équipe de Tucano ou d'AT-6 pour lutter contre "l'occupant", elle va énerver ce dernier mais ne va pas forcément provoquer une escalades inimaginable. Par contre si le Sri Lan... pardon si le Timo.. mince! notre petite nation anonyme commence à se doter de Hornet d'occasion capable d'aller frapper directement chez l'adversaire, bizarrement, je pense que l'adversaire en question saura justifier sans problème une bonne grosse frappe préventive. Les exemples réels ne manquent pas. Il y a quelques temps, les déploiements russes autour de la Mer Caspienne d'avions CAPABLES d'embarquer des armes nucléaires soulevaient de vraies crises de nerfs chez les pays voisins, quand bien même les Fencer représentaient en réalité une menace tactique bien moindre que les MiG-29 et Su-25 qui avaient fini par être déployés (ça remonte à plus de 15 ans alors je promets rien pour les détails techniques). Pendant la Guerre froide, ce n'est pas pour rien que les ventes de Su-27 et de F-15 ont été extrêmement restreintes, où que les F-4 allemands n'emportaient que des Sidewinder. Au Moyen-Orient, c'est EXACTEMENT la même chose. Le mieux est l'ennemi du bien. Avoir un appareil capable de déployer deux missiles de croisière à plus de 1000km ne va pas entrainer la même réaction de Téhéran que des Typhoon purement défensifs. Inversement, la capacité à réaliser des frappes (nucléaires) lointaines a considérablement avantagé le Rafale en Inde. Donc non, ce n'est pas tiré par les cheveux. C'est la base de ce type de ventes d'armes, et c'est très largement documenté. Rien ne l'empêche. Mais je parle de configurations réelles, existantes et financées. Pas de rêves humides. Quand le Rafale embarquera des ASPTT ou des AASL, on en reparlera (même si ça ne changera pas le fait qu'un appareil à vocation stratégique à portée de certaines capitales fera toujours peur. Oui, c'est un peu ça l'idée. La trouille c'est des hordes de petites embarcations qui traversent le Golfe Persique ou des colonnes de char. Personne n'a dit que c'était la fin des haricots. Mais sur ce forum dès qu'on donne le début de commencement de crédit à l'Eurofighter ça ... disons que ça "dynamise" la conversation ! haha! :D
  49. 1 point
    Chez RT on s'interroge... Fièvre hypersonique : la France entre dans le jeu des planeurs INVINCIBLES, mais en est-elle capable ? Bon c'est dans la version anglaise hein... je ne suis pas sûr que ça apparaisse aussi en français, ça risquerait d'être mal pris par les Français et ce ne serait pas de bonne propagande information Pour le reste, je ne commente pas le contenu, je crois que la plupart d'entre nous n'auront aucun mal à voir les grosses ficelles de l'article, qui est conçu pour être trompeur... et n'y va pas de main morte
  50. 1 point
    Très limitée Les candidats vaccins Ebola ont été travaillés sans tout ces échantillons et à part ça des échantillons de fluides de malades, je vois pas trop ce qu'on peut en tirer d'un point de vue argent Après pour des datas a exploiter pour publication (et la course à l'échalotte entre l'UE, les USA, la Russie, l'OMS, le CDC, l'USAMRIID etc) c'est autre chose Ah si peut être les kits diagnostics Mais on parle vraiment d'une maladie "limitée" en nombre, aigue sans grand intérêt industriel .... Ca c'est plus problématique ne serait ce qu'en terme de sécurité bioterroriste Il me semble d'ailleurs que certains manuels d'AQ retrouvés dans les grottes pakistanaises demandaient a des "spécialistes" de guetter des epidémies pour avoir de l'échantillon intéressant à peu de frais et sous le radar (à l'époque c'était plus par rapport à l'anthrax) Tiens un lien avec une time line : https://foreignpolicy.com/2010/01/25/al-qaedas-pursuit-of-weapons-of-mass-destruction/ Après c'est pas tout d'avoir des échantillons, il faut pouvoir les conserver, les multiplier, les vectoriser, le tout dans des conditions qui evitent leur contamination (on a vite fait de pourrir une culture cellulaire si on travaille comme un sagouin) et la contamination des opérateurs (serait trop bête de crever devant une hotte avec une fuite n'est ce pas ....) Plus facile à dire qu'à faire