Recommended Posts

il y a 1 minute, Akhilleus a dit :

Y'a un peu (bcp) une histoire de budget mais il y a aussi l'histoire du garçon qui criait au louo

On est passé a coté plusieurs fois (2003, 2007).

On a eu des alertes plus ou moins lointaines mais gérées localement (Zika, Dengue,West Nile) 

On a oublié l'histoire (pandémie de 1969 avec 30 a 40000 morts en France, 100 a 120 000 aux USA)

C'est un peu l'histoire de la grenouille dans l'eau, tant que ca boue pas, elle barbote a gober des mouches

Putain de gripette

A te lire on pourrait tout aussi bien  y appliquer le calque du principe de stricte suffisance des dotations des chefs militaires ou fulminer comme @Rescator  sur les errances aberrantes des programmes d'armement avec leurs conséquences prévisibles...

Dans les deux situations, est-il possible d'en tirer une autre vision d'un principe de précaution 눈_눈

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, pascal a dit :

C'est le métier qui rentre mais je peux vous dire que çà rentre pas vite

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Lezard-vert a dit :

 

La grande erreur aux Etats-Unis et en Europe est, à mon avis, que la population ne porte pas de masque. Ce virus se transmet par les gouttelettes respiratoires, de personne à personne. Les gouttelettes jouent un rôle très important, d’où la nécessité du masque.

Pas de transmissions par les surfaces, comme la peau ou le dépôt sur les objets. Non, ne parlons que des masques.

Limiter la transmission aux gouttelettes c'est donner une illusion de sécurité, ce qui est encore pire que d'avoir le danger devant soi.

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

La Catalogne, à ses agents de santé contre le coronavirus: "La mort à domicile est la meilleure option"
La Generalitat informe ses équipes de secours comment expliquer que les cures intensives soient refusées

De nouvelles preuves que, face à l'effondrement, la Catalogne limite la référence aux hôpitaux de patients qui ont moins de chances de survivre. La Generalitat a donné des instructions aux ambulanciers pour justifier aux familles pourquoi le transfert de patients suspectés de contracter un coronavirus et de mauvais pronostic en raison de l'âge ou de maladies préexistantes est rejeté.

Dans un protocole adressé aux services médicaux d'urgence, le ministère de la Santé suggère "de ne pas se référer au fait qu'il n'y a pas de lits pour tout le monde comme raison de refuser les cures intensives" et d'expliquer que "la mort à domicile, pour le moment, est la meilleure option ", avec soins palliatifs.
Le guide énumère des recommandations pour «limiter l'effort thérapeutique pour les patients suspectés de Covid-19 et d'insuffisance respiratoire aiguë». Dans ce document, il déconseille l'utilisation de la ventilation mécanique invasive pour les personnes de plus de 80 ans et celles qui sont dépendantes ou souffrant de maladies avancées.

Dans ces cas, il indique que "l'oxygénothérapie avec un masque ne sera reçue" et il sera envisagé de fournir des médicaments en cas de sensation d'étouffement. La directive délimite qu'elle n'est intuitivement "comme la première option" qu'aux non-octogénaires sans conditions ou qui sont contrôlés
 

Le document allègue que "les admissions doivent être évitées chez les patients avec peu d'avantages, que ce soit en raison de pathologies respiratoires causées par Covid-19 ou d'autres qui conditionnent la condition critique". Il ajoute que "l'âge est un critère important" pour rationner la thérapie la plus énergique, bien qu'il précise que "ce ne devrait jamais être le seul".

D'un autre côté, il postule que "l'objectif est de sauver le maximum d'années de vie chez des patients avec des chances de survie maximales".

"CES DIRECTIVES N'ONT JAMAIS EXISTÉ"
"Comme il n'y a pas suffisamment de lits de soins intensifs et d'hôpitaux, les priorités sont canalisées", explique une infirmière qui a reçu les directives. "Ils n'avaient jamais existé. Avant, nous emmenions une personne âgée sans autonomie à l'hôpital et tout lui a été fait, comme s'il allait vivre 200 ans. Maintenant, la qualité du patient est valorisée pour que le système ne s'effondre pas."

Le protocole propose de persuader que l'hospitalisation est rejetée comme un «bien» pour «éviter la souffrance» sans abandonner le patient. "Nous ne décidons pas qui vit et qui meurt, seulement qui peut bénéficier le plus des traitements agressifs". 

Il soulève pour avertir que les familles "ne peuvent pas les accompagner dans les derniers instants" dans beaucoup de centres, par ce que défend "assurer le confort" dans la maison. Si ce n'est pas garanti, la priorité est de transférer les personnes infectées présentant une détérioration antérieure "vers un centre de santé social au lieu des urgences hospitalières".

Ces nouvelles recommandations rejoignent celles dévoilées mardi par EL MUNDO, dans lesquelles la Generalitat a ouvert la porte à ne pas orienter les patients à "très mauvais pronostic" ou à "courte espérance de vie" vers les hôpitaux, dans lesquels on estimait que le le traitement n'allait pas fonctionner.

Le ministre de la Santé, Alba Vergés, a justifié ces recommandations parce que, "dans les moments de tension maximale", "l'intensité des thérapies n'a rien à voir avec le fait qu'il ait été référé ou non à l'hôpital". "Les meilleurs soins sont ce dont le patient a besoin en fonction de son état de santé", a-t-il expliqué.

 

 

  • Confused 1
  • Sad 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Intéressant ce cas du Theodore Roosevelt. Les premiers cas d'infection COVD serait apparus après une escale au Vietnam dont les chiffres sont loin d'être mauvais.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-le-pentagone-refuse-d-evacuer-un-porte-avions-americain-20200401

Théorie 1 : les chiffres vietnamiens sont inutilisables

Théorie 2 : La diplomatie par Porte Avions largement annoncée à l'avance permet de planifier une bombe COVID par une mise en contact des marins avec de gentils locaux ou moins locaux ...

Edited by herciv
  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Akhilleus a dit :

Y'a un peu (bcp) une histoire de budget mais il y a aussi l'histoire du garçon qui criait au loup

On est passé a coté plusieurs fois (2003, 2007).

On a eu des alertes plus ou moins lointaines mais gérées localement (Zika, Dengue,West Nile) 

On a oublié l'histoire (pandémie de 1969 avec 30 a 40000 morts en France, 100 a 120 000 aux USA)

C'est un peu l'histoire de la grenouille dans l'eau, tant que ca bouille pas, elle barbote a gober des mouches

Putain de gripette

Le Japon c'est 4 milliards pour usage privé par an

https://www.nippon.com/en/japan-data/h00647/demand-for-disposable-face-masks-pushes-japanese-production-above-4-billion-annually.html

Soit environ 35/pers/an

La Chine 550 million. Soit 0.5 par personne par an

https://www.statista.com/statistics/754569/china-protective-masks-demand/

Autant pour le :les asiatiques portent des masques tout le temps

Il me semble en effet de ma petite expérience internationale que c'est surtout les Japonais qui sont hyper hygiéniste et microphobes.

Peut être les Corées du Sud aussi mais je connais moins ?

Les chinois ça m'a pas marqué du tout (je dirais même le contraire...crachent bcp par terre etc.). Par contre le "suivi" des consignes imposés par la "haute autoritée" est plus drastique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, herciv a dit :

Intéressant ce cas du Theodore Roosevelt. Les premiers cas d'infection COVD serait apparus après une escale au Vietnam dont les chiffres sont loin d'être mauvais.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-le-pentagone-refuse-d-evacuer-un-porte-avions-americain-20200401

A se demander si c'est le meilleur fil pour traiter de cela, noyé entre tous les aspects plus biologiques/médicaux et de gestion sociétale de la crise, mais c'est en tout cas en rapport avec le poste de herciv

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, true_cricket a dit :

Pas de transmissions par les surfaces, comme la peau ou le dépôt sur les objets. Non, ne parlons que des masques.

Limiter la transmission aux gouttelettes c'est donner une illusion de sécurité, ce qui est encore pire que d'avoir le danger devant soi.

Est-ce qu'il y a une étude qui permettrait d'évaluer les parts respectives de ces différents modes de transmission?

Je continue à me demander si une combinaison :

Citation

"masque anti projection (lavable et plus facile à fabriquer que les masques médicaux) + visière transparente (nettoyable et permettant de bloquer le geste réflexe de se toucher le visage. Des casques intégrales, de motard ou anti-émeutes devraient aussi faire l'affaire) + port de gants ou lavage fréquent des mains"

ne permettrait pas de ralentir nettement la propagation?

J'ai bien conscience que ça ne réglerait pas tous les problèmes (ex.: comment boire et manger dans ces conditions. Plus généralement peu de personnes devraient pouvoir suivre les consignes plus de quellques heures). Mais si ça ne constituer pas LA solution, mais il pourrait au moins s'agir d'une étape intermédiaire, à mettre en place graduellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 12 heures, Lezard-vert a dit :

n'empèche que le masque sur les plages en juillet ca va pas le faire ! j'avoue que c'est guère sexy

 

Vraisemblablement il y a peu de chances que l'on voit les plages en juillet.

Edited by 13RDP

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Skw a dit :

A se demander si c'est le meilleur fil pour traiter de cela, noyé entre tous les aspects plus biologiques/médicaux et de gestion sociétale de la crise, mais c'est en tout cas en rapport avec le poste de herciv

 

 

Là, je me dis qu'on va devoir inaugurer une nouvelle procédure pour la FOST, genre chaque membre d'équipage reste à l'isolement individuel pendant deux semaines au moins avant le départ du SNLE, avec plusieurs tests jusqu'au départ.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De tout ce que je vois et de ce que me disent certaines personnes ce n'est pas tant la possession de tel ou tel équipement qui pose problème que son bon usage ...

Toucher son masque alors qu'on le porte est à proscrire, comme le dit cricket il y a beaucoup plus de risques à toucher des surfaces contaminées que de respirer des goutelettes ou des aérosols nés de celles-ci. Pour ne pas respirer ce genre de chose il y a en premier lieu les distances ou détourner la tête çà on y pense.En revanche tous les gestes machinaux sont à proscrire. Un eétude avait montré qu'en moyenne on se touchait le visage plusieurs fois par minutes avec les mains ...

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 2 minutes, Rufus Shinra a dit :

Là, je me dis qu'on va devoir inaugurer une nouvelle procédure pour la FOST, genre chaque membre d'équipage reste à l'isolement individuel pendant deux semaines au moins avant le départ du SNLE, avec plusieurs tests jusqu'au départ.

C'est évident. je pense que cela a déjà été réfléchi... ou même faut-il espérer imaginé depuis longtemps et même bien avant la crise.

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Rufus Shinra a dit :

Là, je me dis qu'on va devoir inaugurer une nouvelle procédure pour la FOST, genre chaque membre d'équipage reste à l'isolement individuel pendant deux semaines au moins avant le départ du SNLE, avec plusieurs tests jusqu'au départ.

Je crois que @fatac avait déjà suggéré une procédure de ce genre pour les ouvriers de navalgroup. 2 remarques :

 - pourquoi limiter ces tests aux équipages de la FOST ?

- pourquoi ne pas faire des tests COVID aux équipages pendant deux trois jours avant le départ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, herciv a dit :

Je crois que @fatac avait déjà suggéré une procédure de ce genre pour les ouvriers de navalgroup. 2 remarques :

 - pourquoi limiter ces tests aux équipages de la FOST ?

- pourquoi ne pas faire des tests COVID aux équipages pendant deux trois jours avant le départ.

Ceux de la FOST sont absolument indispensables et ne peuvent pas recevoir d'EVASAN facile, ils ont donc la priorité. Quant à la durée, on isole quinze jours pour être sûrs de ne rien louper. :-P

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/wissenschaft/medizin/coronavirus-news-am-mittwoch-die-wichtigsten-entwicklungen-zu-covid-19-und-sars-cov-2-a-2d217231-0ada-4ea8-b48d-3d04ac53c314 (1er avril 2020)

Panama :

Chaque personne a droit à deux heures déterminées en dehors de la journée, entre 6h30 et 19h30, pour acheter des produits de première nécessité - les deux heures dépendent du dernier chiffre du numéro de la carte d'identité. C'est toujours le cas. En outre, les femmes ne sont désormais autorisées à sortir que les lundis, mercredis et vendredis, et les hommes les mardis, jeudis et samedis. Plus personne n'est autorisé à sortir le dimanche.

il y a une heure, Boule75 a dit :

Personne n'est sérieusement parvenu à prendre des mesures de précautions suffisantes (c'est à dire drastiques...) assez tôt.

Taïwan ? Hong-Kong ?

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 18 heures, herciv a dit :

Les salles de réunions des entreprises ...

 

 

C'est un "don" payant :

"Mais s’agit-il de dons ou de vente ? On a beaucoup parlé des dons de masques en Italie, or il s’avère que la Chine a vendu son matériel. "

"Le pays donne (ou vend) au compte-gouttes car il réserve sa production dans l’éventualité d’un deuxième pic d’épidémie. "

 

=> « La Chine utilise les masques comme monnaie d’échange et de pression »

La Chine contrôle la quasi-totalité de la production industrielle de masques. Face à la pénurie criante dans les pays occidentaux, comme aux Etats-Unis ou en France, la voilà en position de force. Entretien avec Stéphane Corcuff, sinologue et professeur à Sciences-Po Lyon. Doan Bui, 27 mars 2020

https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200327.OBS26654/la-chine-utilise-les-masques-comme-monnaie-d-echange-et-de-pression.html

Edited by Benoitleg
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Citation :

De nouvelles preuves que, face à l'effondrement, la Catalogne limite la référence aux hôpitaux de patients qui ont moins de chances de survivre.

À New York aussi :

https://www.nytimes.com/2020/03/28/nyregion/nyc-coronavirus-ems.html (28 mars 2020)

Alors même que les hôpitaux de New York sont inondés de cas de coronavirus, certains patients sont laissés à leur domicile parce que le système de santé ne peut pas tous les prendre en charge, selon des dizaines d'entretiens avec des ambulanciers, des responsables du service des pompiers de New York et des représentants syndicaux, ainsi que des données de la ville.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wallaby a dit :

À New York

Les professionnels s'attendent à des situations problématiques - pour ne pas dire autre chose - à NY et dans le New Jersey, à telle enseigne que la stratégie n°1 semble désormais de confiner à mieux le dit New Jersey (état dans lequel NY est enclavée)

 

il y a une heure, Wallaby a dit :

Taïwan ? Hong-Kong ?

Dans ces pays (je le répète depuis un mois) dès que tu as le nez qui coule tu mets un masque que tu ne touches ni ne retires ... En mai 2019 je suis allé à Taïwan durant 12 jours, la journée on avait des températures > 35° et bien je peux vous dire que les masque sur les visages il y en avait malgré la température ...

On ne le répètera jamais assez, la dimension culturelle et la discipline personnelle jouent un rôle énorme dans la diffusion de ces virus. Vous avez déjà vu vous des enrhumés se balader avec un masque en France ? à part quelques asiatiques ? y'en a pas ... Les seuls rares masqués ce sont les cyclistes en ville pour se protéger des particules fines.

Peut-être que cette situation changera, mais çà va demander du temps, se souvenir de la grippe dite de HK qui frappa la France fin des années 60; 40 000 morts en un an, çà n'a guère changé les pratiques.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, pascal a dit :

Peut-être que cette situation changera, mais çà va demander du temps, se souvenir de la grippe dite de HK qui frappa la France fin des années 60; 40 000 morts en un an, çà n'a guère changé les pratiques.

Quels étaient les moyens médicaux disponibles à l'époque, en 1969 ? (Dans la mémoire collective, c'est vrai qu'on pense plus au départ du général de Gaulle ou à la chanson de Jane Birkin).

Est-ce qu'il y avait des médicaments ?

Est-ce qu'il y avait des respirateurs artificiels ?

Est-ce que les hôpitaux pouvaient faire quelque chose pour les patients à part les séparer du reste de leurs proches pour ne pas les contaminer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

En 1969, il n'y avait pas internet il n'y avait que 2 chaines d'état et on lisait France Soir donc ...

Edited by DrWho
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,583
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries