Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Soldat pro-Russe durant la première guerre du Donbass, enrôlé dans l'AFU à partir du 24 février, ayant lui même révélé ses antécédents: comment l'Ukraine traite les soldats ayant changé de camp ?

Au delà de cette affaire individuelle, le sujet semble embarrasser Kiev, qui se retranche sans grande surprise, derrière le secret militaire. Ou l'on apprend quand même dans l'article que les cas seraient plus nombreux qu'on ne le pense, et que les Russes ne s'y sont pas trompé, derrière les discours officiels: on n'échange plus que prisonniers Ukrainiens pour des "vrais" Russes, et pas d'Ukrainiens séparatistes. 


https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/01/de-donetsk-a-kiev-l-itineraire-d-un-soldat-perdu_6160041_3210.html

Citation

5f38ada_1675084470927-raf-007.JPG

De Donetsk à Kiev, l’itinéraire d’un soldat perdu entre les lignes de front

Par Florence Aubenas (Kiev, envoyée spéciale)Publié le 01 février 2023 à 04h15, mis à jour le 01 février 2023 à 20h44

Temps de Lecture 5 min. Read in English

Reportage - Dans le monde en noir et blanc des conflits, Vladyslav L. est en zone grise. Enrôlé à 18 ans dans les rangs des forces prorusses du Donbass, en 2014, il a ensuite rejoint l’armée ukrainienne. Il est aujourd’hui poursuivi pour « participation à un groupe terroriste ».

Vladyslav L. avait 17 ans au début de la guerre en Ukraine, ou plus exactement de « la guerre avant la guerre », celle du Donbass, commencée au printemps 2014, dans l’est du pays. A l’époque, il vivait dans un village du côté de Donetsk, une des grandes villes de la région, vite tombée sous le contrôle des forces russes et de celles des séparatistes ukrainiens. Durant trois ans, il a servi sous leurs ordres, avant de changer de côté et de rejoindre l’armée ukrainienne. Dans le monde en noir et blanc des conflits, Vladyslav L. est en zone grise, un de ces soldats perdus entre les lignes de front, ceux que personne ne voudrait voir. Ni Kiev ni Moscou.

En ce mois de janvier, le jeune homme comparaît pour « participation à un groupe terroriste » devant un tribunal de la capitale ukrainienne, sous la neige et les bombes. Ses avocats, Nazariy Vovk et Ivan Bernatskyi, tous deux commis d’office, ont le même âge que lui, 26 ans ou un peu plus, la « génération guerre ». Ce sont eux qui racontent son histoire.

En 2014 donc, quand éclate le conflit dans le Donbass, la famille L. vit de peu : un frère malade, un père mort, la maison qui tourne avec les 150 euros de la mère, une aide-soignante. Vladyslav L. a postulé à toutes les entreprises du coin. Rien. Dans la région, les mines de charbon ou la sidérurgie, fiertés locales du temps de l’ex-Union soviétique, n’en finissent pas de s’effondrer. On se bouscule à trente pour une place de soudeur.

Comble de malheur, il traîne une réputation dangereuse : Vladyslav L. est soupçonné d’être pro-ukrainien par les prorusses. Ces derniers l’ont d’ailleurs arrêté, questionné, battu, et finalement relâché quand sa mère est venue pleurer au poste de contrôle.

Un ami lui conseille de postuler au 7e régiment séparatiste à Donetsk. Le 25 juin 2015, jour de ses 18 ans tout juste, il devient lance-grenade pour 15 000 roubles par mois (200 euros environ). Il sert jusqu’en 2018, puis s’embarque pour la Russie, à la recherche d’une vie toute neuve. Retour sans le sou trois ans plus tard, après quelques boulots dans le bâtiment. Vladyslav s’installe chez une tante à Zaporijia, au bord du Dniepr. C’est là que la guerre le cueille, celle du 24 février 2022 cette fois.

e8a639b_1675084470949-raf-010.JPG

Lors du procès de Vladyslav L., un ex-soldat de la République populaire de Donetsk, à Kiev, le 11 janvier 2023. RAFAEL YAGHOBAZADEH POUR « LE MONDE »

L’ex-soldat séparatiste décide alors de reprendre du service. Mais pas dans les rangs prorusses : il se présente au centre de recrutement militaire ukrainien de Zaporijia. Dans la folie des premiers jours de l’invasion, tous ceux qui savent tenir un fusil sont enrôlés, sans plus de contrôle : Vladyslav L. est parachuté commandant à la division 36, brigade 60. Dans le Donbass, son nom de guerre était « Petite Fleur ». Il choisit « Malotru » en changeant d’uniforme, comme le héros du Bureau des légendes, la série française.

Selfies en uniforme russe

Cette brusque traversée de la ligne pourrait surprendre. Serge Trouch, procureur à l’audience, ne s’en émeut pas. Selon lui, Vladyslav L., enfant de Donetsk, « est de ceux pour qui la guerre est la normalité depuis des années déjà. Il cherchait du travail, il connaît la vie militaire, c’est là qu’il se dirige, sans se poser plus de questions ».

 

  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

Doivent pas en avoir beaucoup !??

https://www.lemonde.fr/international/live/2023/02/04/guerre-en-ukraine-en-direct-des-dizaines-de-soldats-russes-et-ukrainiens-liberes-apres-un-echange-de-prisonniers-entre-kiev-et-moscou_6160518_3210.html

Le Portugal disposé à envoyer des chars Leopard à l’Ukraine

En marge d’un déplacement en République centrafricaine, le premier ministre portugais, Antonio Costa, a fait savoir que le Portugal était prêt à envoyer des chars lourds Leopard 2 à l’Ukraine, mais qu’il devait d’abord travailler avec l’Allemagne pour remettre une partie de ses blindés en état de fonctionnement :

« Cette opération logistique est en cours, et nous travaillons de façon très proche avec l’Allemagne. En temps voulu, nous serons en mesure d’apporter notre contribution à cet effort collectif visant à doter l’Ukraine des meilleurs moyens de se défendre. »

Après un feu vert donné par Berlin à la fin janvier, plusieurs pays occidentaux ont promis de livrer à Kiev des chars Leopard 2 de fabrication allemande. Le nombre de blindés que Lisbonne pourrait fournir « sera annoncé en temps voulu », a indiqué M. Costa, en précisant que les pays européens concernés souhaitaient pouvoir livrer cet armement « avant la fin mars ».

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Veille vidéo du 24 février, mais qui permet de dire qu'un moins un équipage s'est éjecté d'un Ka-52, sans doute une première en opération ? (voir une première tout court ?)

 

Edit : ça a également été fait en octobre dernier, avec un seul parachute et très proche du sol

 

Edited by Banzinou
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Heorl a dit :

Le canon peut dépointer, tu as des photos qui le montrent. Il peut même faire du tir tendu.

Pour l'avoir vu physiquement à Canjuers c'est assez impressionnant le mouvement des vérins.

Une image :

spacer.png

Capacité utilisée par les Thailandais dans leur guerre frontalière avec le Cambodge

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

J'attends confirmation de ce déploiement. Qui serait une première, en tout cas publiquement (les déploiements au Nord-Vietnam avaient été extrêmement sécurisés et même aujourd'hui, on dispose de fort peu de données sur ceux-là).

Mais il faut bien trouver des devises, vu que les restaurants nord-coréens ont quasiment tous fermé en Asie (et non, ce n'est pas ironique, ça rapportait pas mal).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/live/2023/02/05/guerre-en-ukraine-en-direct-frappes-russes-sur-kharkiv-combats-acharnes-a-bakhmout_6160593_3210.html

« Combats acharnés » à Bakhmout

C’est le point chaud du front dans l’est de l’Ukraine. Selon le chef du Groupe Wagner, des « combats acharnés » se déroulaient dimanche à Bakhmout « dans les quartiers nord pour chaque rue, chaque maison, chaque cage d’escalier ». « Les forces armées ukrainiennes ne battent pas en retraite. Elles se battent jusqu’au dernier homme », a fait savoir Evgueni Prigojine, dont les hommes sont en première ligne sur place, cité par son service de presse sur Telegram.

L’état-major ukrainien a, lui, confirmé sans détailler des combats et bombardements qui se poursuivent dans plusieurs points de l’est du pays, où les troupes russes ont réalisé de petits gains territoriaux ces dernières semaines.

 

Bakhmout « de plus en plus isolée », selon le ministère de la défense britannique

Selon le dernier point quotidien du ministère de la défense britannique, « au cours de la semaine dernière, la Russie a continué à faire de petites avancées dans sa tentative d’encercler la ville de Bakhmout, dans le Donbass ». Ainsi, « la M03 et la H32 – les deux principales voies d’accès à la ville pour les défenseurs ukrainiens – sont probablement désormais toutes deux menacées par des tirs directs, à la suite des avancées russes ».

Par ailleurs, poursuit le ministère, « les forces paramilitaires de Wagner se sont très probablement emparées d’une route subordonnée qui relie Bakhmout à la ville de Siversk » plus tôt dans la semaine, rendant Bakhmout « de plus en plus isolée ».

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Banzinou a dit :

Moi ce que je trouve étonnant, c'est qu'on voit une bonne demi-douzaine de véhicules détruits ou abandonnés, mais qui semblent venir de tentatives successives... J'ai du mal à comprendre ce choix tactique d'envoyer par micro-vagues des sections d'infanterie, surtout lorsqu'on voit le résultat...

L'enjeu est sans doute de pouvoir localiser les positions d'artillerie et autres unités défensives venant frapper ces unités envoyées au casse-pipe. Assez sacrificielle comme approche. Mais, en l'absence de communication et coordination fines entre les lignes, l'approche est peut-être considérée comme la plus pragmatique.

Edited by Skw
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Skw a dit :

L'enjeu est sans doute de pouvoir localiser les positions d'artillerie et autres unités défensives venant frapper ces unités envoyées au casse-pipe. Assez sacrificielle comme approche. Mais, en l'absence de communication et coordination fines entre les lignes, l'approche est peut-être considérée comme la plus pragmatique.

Après le problème c'est que ça dévore les troupes comme pas deux, et que si la masse derrière n'est pas suffisante, on se retrouve rapidement en manque d'hommes pour à peu près tout.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, magnum gts a dit :

quand tu vois ca tu te dits que les russes ne peuvent pas gagner la guerre...

Je ne sais pas s'ils peuvent gagner ou pas.  Mais, quand je vois ça,  je ne peux pas m'empêcher de penser pauvres gars. Que des pax  manœuvrent encore comme ça, au bout d'un an de guerre... 

  • Sad 1
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Skw a dit :

L'enjeu est sans doute de pouvoir localiser les positions d'artillerie et autres unités défensives venant frapper ces unités envoyées au casse-pipe. Assez sacrificielle comme approche. Mais, en l'absence de communication et coordination fines entre les lignes, l'approche est peut-être considérée comme la plus pragmatique.

 en gros c'est "prendre le contact"

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, magnum gts a dit :

quand tu vois ca tu te dits que les russes ne peuvent pas gagner la guerre...

 

 

En fait je vois surtout un char touché qui réagit plutôt bien (et je n'arrive pas à voir si la fumée de la fin est un écran ou les conséquences du projectile encaissé [edit: probablement les conséquences du tir]), et pas certain du tout que le BMP roule sur les fantassins (perspective, image coupée, angle, tout ça) comme l'affirme le titre, d'autant qu'il n'est pas pris à partie et ne semblait pas très pressé jusque là.

Ce qui est vraiment surprenant c'est ce débarqué en plein découvert alors qu'ils auraient pu s'abriter derrière les engins immobiles... D'un autre côté ils ne semblent pas pris à partie non plus durant leur progression vers l'endroit où doivent se trouver les Ukrainiens. Pas très clair pour moi.

Bref, une vidéo qui ne montre qu'une très courte séquence d'une situation probablement moins caricaturale que ce que laisse entendre le titre.

Edited by gustave
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...